LA PENSÉE CENTRALE DE CHRIST – CHAPITRE NEUF – CHRIST COMME L’EXPRESSION DE DIEU DANS L’EGLISE

CHAPITRE NEUF

CHRIST COMME L’EXPRESSION DE DIEU DANS L’EGLISE

Lecture de l’Ecriture: 2:2 colonel; 1:27; Eph. 3:4; 5:32; 1:22-23; 1 Tim. 3:15-16

 

Comme nous l’avons vu, la pensée centrale de Dieu est le Christ avec l’Eglise.

Les Écritures l’ensemble avec soixante-six livres sont centré sur le Christ comme l’expression de Dieu par l’Eglise comme son corps d’entreprise.

CHRIST ET L’EGLISE COMME LE TABERNACLE  ET LE TEMPLE DE DIEU

  • Dans l’Ancien Testament l’histoire du peuple d’Israël était tout simplement une histoire du tabernacle et du temple.
  • Dans le désert, il y avait environ six cent mille hommes âgés de vingt à cinquante  ans qui pourraient entrer en guerre à se battre pour Dieu.
  • Si chacun d’eux avait une femme, ce nombre aurait été doublé, et si chaque couple a des enfants, leur nombre aurai triplé.
  • Par conséquent, il peut y avoir aussi deux millions de personnes dans le voyage du désert, mais il faisait l’activité du tabernacle pendant la journée , jour après jour, pendant quarante ans.
  • Quand ils partaient, ils ont porté le tabernacle avec eux,
  • et quand ils s’arrêtés, ils poser le tabernacle.

 

  • Dans le Nouveau Testament, le principe est le même.
  • Savez-vous ce que nous, chrétiens, fait toute la journée?
  • Tout ce que nous devons faire, c’est gérer le tabernacle, qui est un type de l’augmentation du Christ, c’est-à-Christ avec l’Eglise.
  • Il s’agit de notre entreprise. C’est notre vie et notre vie quotidienne.

 

  1. Plus tard, après que les enfants d’Israël sont entrés en Canaan,
  2. ils ont commencé la deuxième partie de leur histoire,
  3. l’histoire du temple.
  4. Quand ils apprécié le produit de la terre,
  5. ils ont pu enfanter le temple,
  6. qui était quelque chose de plus solide et plus stable que le tabernacle.
  7. Le temple est le sens, l’explication,
  8. et le centre de leur vie.
  • De même, aujourd’hui, quand nous aimons le Christ comme la terre tout compris bon,
  • nous sommes également en mesure d’apporter quelque chose de suite que l’augmentation du Christ,
  • l’élargissement du Christ,
  • qui est l’Eglise.

 

  1. Dans le Nouveau Testament, on nous dit que « le Verbe s’est fait chair et habita parmi nous» (Jean 1:14).
  2. Cela signifie que le Christ lui-même,
  3. en étant incarné,
  4. est devenu le tabernacle,
  5. le lieu d’habitation,
  6. de Dieu.
  7. Puis, dans Jean 2:18-21 « 18 Les Juifs, prenant la parole, lui dirent: Quel miracle nous montres-tu, pour agir de la sorte? 19  Jésus leur répondit: Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai. 20  Les Juifs dirent: Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce temple, et toi, en trois jours tu le relèveras! 21  Mais il parlait du temple de son corps.»
  8. le Seigneur Lui-même nous a dit que son corps était le temple de Dieu que le peuple juif allaient détruire. Il a dit: «19 Jésus leur répondit: Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai. » Jean 2: (v. 19).
  9. Le corps dont le Seigneur ressuscité, en trois jours a été un corps beaucoup plus grand,
  10. un organisme a augmenté.
  11. le corps du Seigneur dans la chair fut mis à mort sur la croix,
  12. mais un corps mystérieux a été soulevé par la résurrection du Christ.
  13. Ce corps mystérieux est le Christ avec tous les croyants.
  14. Christ, y compris tous les croyants,
  15. est un temple mystérieux de Dieu.
  16. Ainsi, dans le Nouveau Testament,
  17. nous avons le Christ comme le centre et l’Église comme son augmentation,
  18. l’expansion et l’élargissement.
  19. En d’autres termes, le Christ est le chef et l’église est le corps.
  20. Telle est la pensée centrale de tout le Nouveau Testament.

CHRIST COMME LA TETE ET L’EGLISE COMME LE CORPS DANS LE NOUVEAU TESTAMENTS

L’UNIVERSEL, LE GRAND HOMME DANS LES EVANGILES  ET LESACTES

  1. Le Nouveau Testament nous révèle un grand homme,
  2. mystérieux et universel,
  3. avec Jésus-Christ comme le chef et tous les croyants comme le corps.
  4. Les Evangiles,
  5. les quatre premiers livres du Nouveau Testament,
  6. nous révèle le Christ comme la tête,
  7. puis les lois révèlent le corps.

 

  1. Dans les Actes, nous voyons le Christ agir,
  2. vit,
  3. bouge,
  4. et de travailler dans son corps.

 

  1. Certaines personnes parlent de lois que dans les actes des apôtres,
  2. mais à proprement parler,
  3. les lois sont des actes du Christ que l’Esprit inspire aux apôtres,
  4. et non pas seulement par les apôtres,
  5. mais aussi par tous les disciples,
  6. par tous les croyants,
  7. à travers l’ensemble des Conseils d’administration.

 

  1. Par conséquent, les lois sont les actes de la tête comme l’esprit par le corps.
  2. Ainsi, nous voyons l’universel, le grand homme, le chef du corps.

 

  1. Lorsque Saul, qui s’opposait fortement à l’église,
  2. était sur son chemin de Damas,
  3. le Seigneur l’a rencontré et lui dit: «Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu? » Actes (9:4).
  4. Saul fut bien étonnée et dit: « Qui es-tu, Seigneur? »
  5. Le Seigneur a dit: «Je suis Jésus que tu persécutes» (v. 5).
  6. Saul pensait qu’il persécutait Pierre, Etienne, et les autres disciples Jésus-disciples, qui étaient des gens sur la terre,
  7. mais il n’a jamais pensé qu’il était touché par quelqu’un dans le ciel.
  8. A sa grande surprise une voix du ciel lui a dit qu’il était celui que Paul persécute et que son nom Jésus.
  9. Ce que le Seigneur a dit à Paul: « Quand vous persécuter Pierre, vous me persécuter ». « Lorsque vous persécuter l’église, vous me persécuter, parce que je suis dans l’église et l’église est une partie de moi.»
  10. « Je » « Moi » « est l’universel, grand homme, avec le Christ comme le chef et l’église que le corps.

 

 

LE CORPS DU CHRIST  ET LA VIE COOPORELLE EN ROMAINS

 

  1. Après les cinq premiers livres du Nouveau Testament sont les épîtres,
  2. des Romains jusqu’à Jude,
  3. suivie par les sept épîtres aux sept églises dans le livre de l’Apocalypse.
  4. Toutes ces faces à ce grand homme mystérieux en nous donnant la définition,
  5. l’explication,
  6. de ce grand homme et nous dire comment les membres de ce grand homme vu le jour.
  7. Dans le livre des Romains,
  8. on nous dit clairement que l’origine nous étions des pécheurs,
  9. mais un jour nous avons été sauvés et justifiés,
  10. et peu à peu nous sommes transformés en la vie des membres,
  11. les membres,
  12. en réalité,
  13. les membres du fonctionnement de l’organisme.
  14. Puis, à la fin des Romains,
  15. nous voyons le corps du Christ et la vie du corps avec tous les membres.
  16. Tel est le message central du livre des Romains.
  17. En bref, les Romains nous révèle que nous tous, Juifs ou païens, étaient autrefois des pécheurs,
  18. mais par la rédemption,
  19. la justification,
  20. la délivrance,
  21. et la transformation du Dieu un et trinité,
  22. nous devenons membres du Corps du Christ vivant.

PRENDRE SOIN DE LA TETE ET DU CORPS  DANS 1 CORINTHIENS

 

  1. La première épître aux Corinthiens traite avec le problème des dons.
  2. Les dons effectués par les croyants de Corinthe sont loin du centre.
  3. Les dons peuvent nous détourner de la ligne centrale de Dieu,
  4. qui est le Christ comme étant le chef de la vie au corps,
  5. et l’Église comme corps avec tous les croyants comme vivant,
  6. le fonctionnement des membres.
  7. Pour faire l’expérience du Christ,
  8. pour se nourrir de Christ,
  9. de vivre par le Christ,
  10. et d’exprimer le Christ d’une manière d’entreprise est la bonne ligne et le centre.

 

  • Toutefois, les dons spirituels, qui semblaient être le bien de Dieu,
  • distrait les Corinthiens de la bonne ligne
  • et le centre de prêter attention à autre chose que le Christ et l’église.

 

  • Étant donné que les croyants de Corinthe apprécié les cadeaux,
  • ils ont également apprécié et très apprécié des personnes de talent et pertinent.
  • Certains apprécié Paul, D’autres ont apprécié Apollos, et d’autres encore ont apprécié Pierre (1 Corin 1:12). «12 Je veux dire que chacun de vous parle ainsi: Moi, je suis de Paul! et moi, d’Apollos! et moi, de Céphas! et moi, de Christ! »
  1. Ils ont apprécié les dons
  2. et les personnes de talent,
  3. mais ils ont oublié le Donateur.

Paul était un cadeau, Apollos a été un cadeau, et Pierre a été un cadeau.

 

  • Toutefois, ils ne sont pas le donateur,
  • ils ne sont pas la tête,
  • et ils ne sont pas le Christ.
  1. Les croyants de Corinthe ne connaissent pas le Christ profondément,
  2. et ils ne connaissent pas l’Eglise dans la voie du Christ.
  3. Ils ont payé trop d’attention aux dons plutôt que de Christ et l’Église.
  • Par conséquent, l’apôtre Paul leur dit: « Nous prêchons le Christ crucifié» 1 Corin 1: (v. 23). « 23 nous, nous prêchons Christ crucifié; scandale pour les Juifs et folie pour les païens,»
  • En outre, at-il dit, 1 Corin (2:2).«2 Car je n’ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié. ».
  • L’apôtre a essayé de son mieux pour apporter les croyants distrait des cadeaux de parler du retour au Christ et à l’église.

 

 

  • Dans 1 Corinthiens 11, nous avons le Christ comme le chef et l’église que le corps.
  • Dans ce chapitre, l’apôtre Paul nous a dit que, dans l’église,
  • les croyants doivent faire deux choses,

 

  1. à bien prendre soin de couvrir la tête
  2. et d’avoir la Cène du Seigneur d’une manière appropriée.

 

 

  1. La signification réelle de couvre-chef « du voile »
  2. est de respecter les chefs de « ménage » du Christ.
  3. Dieu est le chef du Christ,
  4. le Christ est le chef de tout homme,
  5. et l’homme est le chef de la femme (v. 3). « 3 Je veux cependant que vous sachiez que Christ est le chef de tout homme, que l’homme est le chef de la femme, et que Dieu est le chef de Christ.»
  6. Par conséquent, il doit être le couvre-chef « le voile ».
  7. Ce n’est pas seulement un enseignement ou une coutume,
  8. mais une prise de conscience
  9. et le respect des chefs de ménage du Christ.
  10. Comme l’église,
  • nous avons à réaliser les chefs « de ménage » du Christ,
  1. nous devons prendre conscience que le Christ est le chef.

1 Corinthiens 11, « Les versets 17-34 » «17 ¶  En donnant cet avertissement, ce que je ne loue point, c’est que vous vous assemblez, non pour devenir meilleurs, mais pour devenir pires. 18  Et d’abord, j’apprends que, lorsque vous vous réunissez en assemblée, il y a parmi vous des divisions, -et je le crois en partie, 19  car il faut qu’il y ait aussi des sectes parmi vous, afin que ceux qui sont approuvés soient reconnus comme tels au milieu de vous. – 20  Lors donc que vous vous réunissez, ce n’est pas pour manger le repas du Seigneur; 21  car, quand on se met à table, chacun commence par prendre son propre repas, et l’un a faim, tandis que l’autre est ivre. 22  N’avez-vous pas des maisons pour y manger et boire? Ou méprisez-vous l’Eglise de Dieu, et faites-vous honte à ceux qui n’ont rien? Que vous dirai-je? Vous louerai-je? En cela je ne vous loue point. 23 ¶  Car j’ai reçu du Seigneur ce que je vous ai enseigné; c’est que le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain, 24  et, après avoir rendu grâces, le rompit, et dit: Ceci est mon corps, qui est rompu pour vous; faites ceci en mémoire de moi. 25  De même, après avoir soupé, il prit la coupe, et dit: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang; faites ceci en mémoire de moi toutes les fois que vous en boirez. 26  Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, vous annoncez la mort du Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne. 27  C’est pourquoi celui qui mangera le pain ou boira la coupe du Seigneur indignement, sera coupable envers le corps et le sang du Seigneur. 28  Que chacun donc s’éprouve soi-même, et qu’ainsi il mange du pain et boive de la coupe; 29  car celui qui mange et boit sans discerner le corps du Seigneur, mange et boit un jugement contre lui-même. 30  C’est pour cela qu’il y a parmi vous beaucoup d’infirmes et de malades, et qu’un grand nombre sont morts. 31  Si nous nous jugions nous-mêmes, nous ne serions pas jugés. 32  Mais quand nous sommes jugés, nous sommes châtiés par le Seigneur, afin que nous ne soyons pas condamnés avec le monde. 33  Ainsi, mes frères, lorsque vous vous réunissez pour le repas, attendez-vous les uns les autres. 34  Si quelqu’un a faim, qu’il mange chez lui, afin que vous ne vous réunissiez pas pour attirer un jugement sur vous. Je réglerai les autres choses quand je serai arrivé.»

Ils parlent de la Cène du Seigneur.

 

  • Pourquoi nous nous réunissons autour de la semaine la table du Seigneur après semaine?
  • Est-il tout simplement de se rappeler que le Seigneur est mort pour nous?

 

  • C’est trop bas et peu profonds.
  • Dans le verset 29 «29 car celui qui mange et boit sans discerner le corps du Seigneur, mange et boit un jugement contre lui-même. »
  • nous dit que nous devons discerner le corps et que nous mangeons et buvons jugement pour nous si nous ne discernent pas le corps. Nous qui sommes plusieurs un seul pain, un seul corps 1 Corinthiens (10:17). « 17 Puisqu’il y a un seul pain, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps; car nous participons tous à un même pain.»
  • Lorsque nous participons à la table du Seigneur,
  • nous devons discerner si le pain sur la table signifie l’unique Corps du Christ.
  1. Ainsi, dans la première partie de 1 Corinthiens 11,
  2. il est le chef,
  3. et dans la dernière partie il y a le corps.
  4. Tous les dons doivent être l’expression du Christ et de l’édification du Corps.

 

  1. Sinon, les dons deviennent quelque chose qui distrait le peuple du Seigneur de la ligne centrale.
  2. Peu importe la façon dont quelque chose est bon,
  3. nous devons comprendre que tant qu’il est séparé de Christ et le corps,
  4. il est quelque chose de mal et mal utilisés.
  5. Aujourd’hui, les choses divines, ont même de nombreux abus par le biais de manipulation de l’homme alors que ce devrait être une aide à la construction de l’église, cela devient un dommage, un élément de séparation, et un facteur de division.

 

LA TRANSFORMATION  EN 2 Corinthiens

 

  • Ensuite, nous allons nous considérons 2 Corinthiens.
  • Ce livre ne dit rien au sujet des dons.
  • Ce qui est traitée dans ce livre est la transformation.
  • Nous devons être transformés de jour en jour de notre vie naturelle à l’image glorieuse du Seigneur 2 Corinthiens (3:18). « 18 Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit.»
  • Bien que l’homme extérieur soit consommé, l’homme intérieur se renouvelle (2 Corinthiens 4:16). « 16 C’est pourquoi nous ne perdons pas courage. Et lors même que notre homme extérieur se détruit, notre homme intérieur se renouvelle de jour en jour.»
  • Ce n’est pas une question de cadeaux,
  • mais une question de transformation.

 

Nous pouvons illustrer la transformation d’une laide chenille, qui, après une période de temps devient un beau papillon. Il est transformé en quelque chose de laid à quelque chose de beau.

  • Aujourd’hui, d’une part, nous sommes une chenille,
  • Mais loue le Seigneur, d’autre part, nous devenons un papillon.
  • Cependant, nous ne sommes pas encore formés et embelli, il y a donc la nécessité du processus de transformation.
  • Bien que ce processus de transformation qui se passe, si quelqu’un essaie d’ajouter quelque chose pour nous faire meilleurs,
  • Ne sera pas une aide,
  • mais de gâcher le processus de transformation.

 

J’ai remarqué au cours des dernières que si certains frères étaient dans le processus de transformation, d’autres essayaient de les aider à faire des dons afin de les rendre belles en apparence. Ils ont reçu certains dons, mais leur transformation a été gâté. Pour nous, chrétiens, peu de choses sont aussi dangereux que les dons. Beaucoup de chrétiens ont été gâtés dans le processus de leur transformation et leur croissance de la vie par les dons. Dans de nombreux cas, j’ai adoré Dieu de ne pas donner des cadeaux à certains d’entre eux.

La seconde épître aux Corinthiens ne mentionne rien sur les dons.

  • Au lieu de cela, il parle de l’expérience de la croix par la souffrance à la souffrance,
  • la mort à la mort,
  • et la consommation sur la consommation.
  • L’apôtre Paul ne parle pas beaucoup au sujet de ses dons,
  • mais plutôt, il parlait beaucoup de choses sur ses souffrances.

En 2 corinthien 4:10-11 nous dit-il qu’il était «10  portant toujours avec nous dans notre corps la mort de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre corps. 11  Car nous qui vivons, nous sommes sans cesse livrés à la mort à cause de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre chair mortelle..» et était «la mort étant toujours livré à cause de Jésus. »

  1. Jour après jour,
  2. notre homme extérieur se détruit,
  3. étant consommée,
  4. et notre homme intérieur se renouvelle.
  5. C’est la transformation.

 

  • La mise en place de l’église,
  • l’expression réelle du Christ dans une manière d’entreprise,
  • repose sur la transformation du vieil homme à l’homme nouveau,
  • après l’homme naturel à l’homme spirituel,
  • et de la vieille nature à la nouvelle nature.

 

  • Si nous regardons la situation de l’Eglise d’aujourd’hui,
  • nous devons admettre que les troubles dans l’Église sont souvent dues à avoir trop de cadeaux.
  • Nous pourrions avoir besoin de prier: «Seigneur, de reprendre tous les dons et accorde-nous la croissance de la vie. Arrêtez de nous tous les dons, mais de favoriser la transformation de la vie. »
  • Nous avons besoin de la transformation de la vie et dans la vie.
  • Les dons de plus pour le peuple du Seigneur,
  • et plus les troubles, et plus les divisions,
  • et plus les opinions de l’église en aura.
  • C’est un fait.

 

  • Pour cette raison, dans 2 Corinthiens l’apôtre expérimentés et oublié les dons et a renoncé à toutes les questions relatives aux dons.
  • Il nous a dit que nous avons besoin d’être consommée, renouvelée et transformée.
  • Nous devons apprendre à ne pas se débarrasser de l’épine,
  • mais de souffrir sous l’épine dans le but de connaître et de l’expérience de la grâce suffisante 2 Corinthiens (12.7-9). « 7 Et pour que je ne sois pas enflé d’orgueil, à cause de l’excellence de ces révélations, il m’a été mis une écharde dans la chair, un ange de Satan pour me souffleter et m’empêcher de m’enorgueillir. 8  Trois fois j’ai prié le Seigneur de l’éloigner de moi, 9  et il m’a dit: Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse. Je me glorifierai donc bien plus volontiers de mes faiblesses, afin que la puissance de Christ repose sur moi.»

VIVRE LE CHRIST COMME TOUT COMME LE CORPS DANS GALATES

  • Considérons maintenant Galates.
  • Dans l’épître aux Galates, nous voyons que les croyants ont été distraits du Christ et de l’église en essayant de maintenir la loi et de faire le bien.
  • Tant que vous pouvez faire le bien,
  • vous serez très indépendant.
  • Presque toutes les personnes bonnes sont indépendantes.
  • Plus vous êtes une bonne personne,
  • plus indépendant que vous êtes.
  • Si vous ne pouvez être une personne humble, vous serez un organisme indépendant, fier « humble » dans votre personne.
  • C’est seulement le Christ qui ne rend pas les gens fiers,
  • tandis que le bien que nous faisons devient un facteur qui nous rend fiers.
  • Si je peux être patient,
  • la patience devient un facteur à me rendent fier.
  • Je puis dire, « Oh, je suis patient, et vous n’êtes pas! » Dire cela montre que je suis vraiment une personne fière.
  • Je crains que les personnes bien dans l’église soient les plus difficiles à traiter.
  • Toutefois, cela ne signifie pas que les personnes mauvaises sont faciles à traiter. Tant que le bien et le mal ne sont pas faciles à traiter.

 

  • Aujourd’hui, c’est seulement une question du Christ:
  • le Christ a révélé en moi l’épître aux Galates (1:16), «16 de révéler en moi son Fils, afin que je l’annonçasse parmi les païens, aussitôt, je ne consultai ni la chair ni le sang, »
  • le Christ vit en moi l’épître aux Galates (2:20), «20 J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi. »
  • le Christ se forme en moi l’épître aux Galates (4:19), «19 ¶ Mes enfants, pour qui j’éprouve de nouveau les douleurs de l’enfantement, jusqu’à ce que Christ soit formé en vous, »  
  • et je dois revêtir le Christ l’épître aux Galates (3:27 ). «27 vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ. »

 

  • Tout est Christ,
  • et non la loi ou la bonté.
  • Si nous essayons de garder la loi ou d’essayer de faire le bien, nous ne pouvons pas construire l’église.

 

  • Il n’y a qu’une chose qui puisse édifier l’Église,
  • et qui est le Christ lui-même vécu par nous comme un tout.
  • Lorsque nous faisons l’expérience du Christ comme un tout, il y a la possibilité pour la construction du Corps.

LE BATIMENT DE CHRIST POUR LE CORPS EN EHESIENS

 

  • Maintenant, nous allons à Ephésiens.
  • Ephésiens 1:22-23 nous dit que l’Eglise est le Corps du Christ, qui est le chef. « 22 Il a tout mis sous ses pieds, et il l’a donné pour chef suprême à l’Eglise, 23  qui est son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en tous.»
  • En Ephésiens 2:21-22, «21 En lui tout l’édifice, bien coordonné, s’élève pour être un temple saint dans le Seigneur. 22  En lui vous êtes aussi édifiés pour être une habitation de Dieu en Esprit. » Nous voyons que l’Église est aussi le temple, le lieu d’habitation, de Dieu.
  • Puis, en Ephésiens 5:24-25 nous dit « 24 Or, de même que l’Eglise est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l’être à leurs maris en toutes choses. 25  Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Eglise, et s’est livré lui-même pour elle,» que l’Eglise est l’épouse, la femme, la contrepartie, du Christ.
  • Dans 5:32 l’apôtre nous dit: « 32 Ce mystère est grand; je dis cela par rapport à Christ et à l’Eglise.»

 

  • On nous dit aussi que nous devons être très prudents.
  • Si nous sommes encore enfantins,
  • si nous restons comme les petits enfants, nous serons ballottés par les vagues et emportés à tous vents de l’enseignement (Ephésiens 4:14). «14  afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction, »
  • Aujourd’hui, dans le christianisme il y a beaucoup de vents différents de l’enseignement qui souffle tout le temps pour transporter des personnes loin de Christ et de sa Tête et de la vérité.

Par conséquent, nous devons tenir à la vérité (Ephésiens 4:15). « 15  mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ.»

  • La vérité est Dieu lui-même dans le Christ.
  • Pour tenir à la vérité est de tenir à Dieu,
  • Et de tenir au Christ,
  • et à oublier tous les différents enseignements et les doctrines qui soufflent tout le temps pour transporter des personnes loin de l’expérience du Christ Tête.

Par conséquent, nous devons grandir pour devenir un homme adulte et d’avoir la pleine connaissance du Fils de Dieu.

Nous serons alors, pas dans les doctrines, mais dans la foi (v. 13) «13  jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ, ». Cette foi est la foi qui nous sauve.

Les Doctrines, tels que les différentes doctrines concernant le ravissement, n’ont rien à voir avec notre salut. Que vous croyiez en pré-tribulation, post-tribulation, ou le ravissement partiel n’a pas d’importance pour votre salut.

  • Tant que vous croyez que le Seigneur Jésus est le Fils de Dieu incarné pour être un homme qui est mort sur la croix,
  • ressuscité le troisième jour,
  • et est maintenant le Seigneur vivant,
  • vous êtes sauvé.
  1. Aujourd’hui, certains insistent sur le lavement des pieds,
  2. certains insistent sur le couvre-chef «le voile »,
  3. et certains insistent sur l’accueil de l’un de l’autre par un saint baiser.
  4. Toutes ces choses deviennent des vents de l’enseignement parmi les chrétiens,
  5. en les faisant sauter loin de Christ.
  6. Peu importe si vous laver les pieds des autres,
  7. aussi longtemps que vous tenez à la vérité,
  8. le Christ comme le chef, l’approvisionnement,
  9. le centre,
  10. et l’abreuvage du saint Esprit,
  11. et aussi longtemps que vous faites l’expérience du Christ dans un chemin de vie,
  12. toutes choses peuvent être diminuées.

 

  • Ne pas oublier que l’Eglise est le Corps du Christ,
  • et nous sommes les membres du Conseil «l’église ».
  • Nous avons besoin de se tenir au Christ de nous tenir en contact avec le Christ jour après jour à vivre en communion avec Lui.
  • Cela nous rendra la vie,
  • Nous aurons le fonctionnement
  • et dans membres de plus en plus dans l’Organe.
  • Ensuite, nous serons le corps pour exprimer le Christ d’une manière entreprise.
  • Nous serons l’habitation,
  • le lieu d’habitation,
  • de Dieu pour sa satisfaction et de repos,
  • et nous serons de la mariée,
  • la contrepartie, du Christ.

 

L’EXPERIENCE DU CHRIST POUR  L’UNITE DANS  PHILIPIENS

 

  • Ensuite, nous avons l’épître aux Philippiens.
  • Philippiens est un livre traitant de l’expérience du Christ dans les différentes situations en souffrances,
  • en difficultés,
  • et dans toutes sortes de persécutions.
  • Nous pouvons l’expérience du Christ dans n’importe quel environnement, et si nous le faisons, nous garderons l’unité de l’Eglise.
  • Christ nous est connu par l’unité de l’Eglise.
  • Nous sommes un en Christ,
  • et non pas des opinions,
  • des pensées ou des enseignements.
  • Si nous aimons le Seigneur et nous renoncons à toutes les autres choses,
  • même le meilleur des cadeaux
  • et des enseignements,
  • et si nous nous contentons de communiquer avec le Seigneur
  • et Le laissons vivre de son expérience en tant que tout,
  • nous nous rendrons compte de l’unicité réelle parmi les enfants de Dieu.
  • La vie de l’Eglise réelle ne dépend que de l’expérience du Christ.

 

  • Parmi les croyants de Philippes, il y avait des différences d’opinions et de penser,
  • alors l’apôtre leur a dit qu’ils avaient besoin de l’expérience du Christ,
  • pour avoir le Christ comme leur patron (phi 2,5-11), « 5 Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus-Christ, 6  lequel, existant en forme de Dieu, n’a point regardé comme une proie à arracher d’être égal avec Dieu, 7  mais s’est dépouillé lui-même, en prenant une forme de serviteur, en devenant semblable aux hommes; 8  2-7 et ayant paru comme un simple homme, 2-8 il s’est humilié lui-même, se rendant obéissant jusqu’à la mort, même jusqu’à la mort de la croix. 9  C’est pourquoi aussi Dieu l’a souverainement élevé, et lui a donné le nom qui est au-dessus de tout nom, 10  afin qu’au nom de Jésus tout genou fléchisse dans les cieux, sur la terre et sous la terre, 11  et que toute langue confesse que Jésus-Christ est Seigneur, à la gloire de Dieu le Père.»
  • et de poursuivre le Christ comme leur objectif et de le gagner que leur Prix ( phi 3.12-14). « 12 Ce n’est pas que j’aie déjà remporté le prix, ou que j’aie déjà atteint la perfection; mais je cours, pour tâcher de le saisir, puisque moi aussi j’ai été saisi par Jésus-Christ. 13  Frères, je ne pense pas l’avoir saisi; mais je fais une chose: oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, 14  je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ.»
  • Si nous faisons l’expérience du Christ,
  • De chercher le Christ,
  • et de suivre le Christ,
  • nous serons l’un avec les autres.
  • Christ lui-même vécue par nous,
  • c’est l’unité entre les croyants.

 

 

CHRIST COMME UN TOUT POUR NOUS EN COLOSSIENS

  • Après Philippiens, nous avons l’épître aux Colossiens.
  • Colossiens est un livre court mais merveilleux,
  • un livre plein de Christ,
  • révélant le Christ comme tout.
  • Le Christ est l’image de Dieu (colo 1:15 a). « 15 Il est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création.»
  • Christ est l’incarnation de Dieu, Celui en qui réside la plénitude de Dieu (colo 1:19; «19  Car Dieu a voulu que toute plénitude habitât en lui; » colo 2:9). «9  Car en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité. »
  • Le Christ est le Premier-né de toute la création, le chef de l’église,
  • et le Premier-né d’entre les morts.
  • En tant que tel, il doit avoir la première place, c’est-à-la prééminence en toutes choses (colo 1:15 b, « 15 Il est l’image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création.» colo 1:18). «18  Qu’aucun homme, sous une apparence d’humilité et par un culte des anges, ne vous ravisse à son gré le prix de la course, tandis qu’il s’abandonne à ses visions et qu’il est enflé d’un vain orgueil par ses pensées charnelles, »
  • Le Christ est le mystère de Dieu (colo 2:2). «2 Affectionnez-vous aux choses d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre. » 
  • En outre, le Christ est notre nourriture, notre boisson, et notre fête, et le Christ est la nouvelle lune et le jour du sabbat ( colo 2:16). «16 ¶ Que personne donc ne vous juge au sujet du manger ou du boire, ou au sujet d’une fête, d’une nouvelle lune, ou des sabbats: »
  • Le Christ est la réalité de toutes les choses positives comme des ombres (colo 2:v. 17). « 17 c’était l’ombre des choses à venir, mais le corps est en Christ.»
  • Le Christ est tout et en tous dans l’église, le corps, l’homme nouveau (colo 3:10-11). «10 et ayant revêtu l’homme nouveau, qui se renouvelle, dans la connaissance, selon l’image de celui qui l’a créé. 11  Il n’y a ici ni Grec ni Juif, ni circoncis ni incirconcis, ni barbare ni Scythe, ni esclave ni libre; mais Christ est tout et en tous »
  • Le Christ est notre vie (colo 3:v.4), «4 Quand Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire. »
  • et le Christ en nous est l’espérance de la gloire (colo 1:27). «27 à qui Dieu a voulu faire connaître quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir: Christ en vous, l’espérance de la gloire. »
  • Ainsi, le Christ est tout pour nous.

 

CHRIST COMME NOTRE ESPOIR EN 1 et 2 THESSALONICIENS

  • Ensuite, nous arrivons à les deux Epîtres aux Thessaloniciens.Premier et 2 Thessaloniciens face avec le Christ que nous espérons.
  • Nous attendons la venue de notre Seigneur Jésus (1 Thes. 1:3 « 3 Quand les hommes diront: Paix et sûreté! alors une ruine soudaine les surprendra, comme les douleurs de l’enfantement surprennent la femme enceinte, et ils n’échapperont point.» ; 1 Thes. 2:19; «19  Qui est, en effet, notre espérance, ou notre joie, ou notre couronne de gloire? N’est-ce pas vous aussi, devant notre Seigneur Jésus, lors de son avènement? 20  Oui, vous êtes notre gloire et notre joie. » 1 Thes. 4:13; «  13 ¶  Nous ne voulons pas, frères, que vous soyez dans l’ignorance au sujet de ceux qui dorment, afin que vous ne vous affligiez pas comme les autres qui n’ont point d’espérance. » 1 Thes. 5:8; «8  Mais nous qui sommes du jour, soyons sobres, ayant revêtu la cuirasse de la foi et de la charité, et ayant pour casque l’espérance du salut. » 2 Thes. 2:16). «  16 ¶  Que notre Seigneur Jésus-Christ lui-même, et Dieu notre Père, qui nous a aimés, et qui nous a donné par sa grâce une consolation éternelle et une bonne espérance, »

Le Christ est notre seul espoir. Nous n’avons pas d’autre espérance que le Christ.

NOTRE PROMENADE  DANS L’EGLISE DANS 1 TIMOTHEE PAR PHILEMON

  • Ensuite, nous avons quatre livres-1 et 2 Timothée, Tite, Philémon et-qui forment un groupe.
  • Ce groupe de quatre livres traite de notre promenade dans l’église tandis que le maître tarde à venir.
  • Dans 1 Timothée 3:15, Paul dit: «15 mais afin que tu saches, si je tarde, comment il faut se conduire dans la maison de Dieu, qui est l’Eglise du Dieu vivant, la colonne et l’appui de la vérité. »
  • Cela signifie que si le Seigneur se prépare,
  • tandis qu’il retarde Son retour,
  • nous savons comment nous comporter dans la maison de Dieu,
  • l’Église du Dieu vivant.
  • En outre, cette église même est le grand mystère de Dieu manifesté dans la chair 1 Timothée 3: (v. 16), « 16 Et, sans contredit, le mystère de la piété est grand: celui qui a été manifesté en chair, justifié par l’Esprit, vu des anges, prêché aux Gentils, cru dans le monde, élevé dans la gloire.»
  • non seulement dans la chair d’un, mais dans la chair de milliers.
  • Lorsque le Christ était dans la chair, Il était une seule chair.
  • Maintenant, tous les membres de son corps sont que chair.
  • Dieu a été manifesté dans la chair de Jésus,
  • et aujourd’hui,
  • Dieu est manifesté dans la chair de tous les croyants.
  • C’est un grand mystère.

 

  • D’une part, l’église est la maison de Dieu, la demeure de Dieu, le lieu de son repos et de satisfaction.
  • D’autre part, l’église est le pilier, le pouvoir de soutien, et la base, le fondement de la réalité, qui est Dieu lui-même.

 

  • L’église est aussi un mystère pour exprimer Dieu dans la nature humaine.
  • Nous avons besoin de savoir comment nous comporter dans une telle église,
  • comment être des aînés,
  • comment être diacres et diaconesses,
  • et comment tout simplement aimer les autres,
  • comme Paul Philémon chargé d’aimer Onésime,
  • son esclave en fuite qui est devenu un frère en Christ.

 

LE TOUT-COMPRIS, CHRIST VIVANT DANS HEBREUX

  1. Maintenant nous arrivons au livre aux Hébreux.
  2. Ce livre est très glorieux.
  3. Il traite de la différence entre le tout-inclus,
  4. Christ vivant et authentique.
  5. Nous n’avons pas une religion,
  6. pas même une religion chrétienne, le christianisme.
  7. Ce que nous avons est un Christ vivant,
  8. une personne vivante.
  9. Ce qu’il nous faut n’est pas une religion dans la connaissance,
  10. Ou dans l’enseignement,
  11. ou dans la lettre,
  12. mais une personne vivante,
  13. qui est,
  14. le Fils vivant du Dieu vivant.
  15. Il est tout.
  16. Il est tout pour nous.

 

LES TRAVAUX PROPREMENT DITE, LE GOUVERNEMENT DIVIN, LA BOURSE DE DIEU,ET LA FOI EN JACQUES PAR JUDE

  1. Après Hébreux, nous avons la lettre écrite par Jacques de concilier la foi réelle des bonnes œuvres.
  2. Puis les deux lettres écrites par pierre de traiter avec le gouvernement divin de gouverner toutes choses pour le Christ,
  3. afin que toutes choses travaillent ensemble pour le bien du Corps du Christ,
  4. l’édifice spirituel de Dieu.
  5. Après les deux épîtres de Pierre,
  6. nous avons les trois épîtres écrites par Jean qui traitent de la bourse divine, la communion du Père avec le Fils.
  7. Ensuite, nous avons le livre de Jude qui traite avec les hérésies et l’apostasie.

LES EXPRESSIONS LOCALES DU CHRIST ET DE LA CONSOMATION FINALE DANS L’APOCALYPSE

 

Enfin, dans le livre de l’Apocalypse, nous avons les sept épîtres nous révélant que les églises sont les expressions locales du Christ d’une manière d’entreprise (ch. 2-3).

  1. Chaque Église locale est un chandelier,
  2. un témoignage,
  3. une expression locale de l’Organe d’exprimer le Christ d’une manière entreprise.
  4. Puis, finalement, à la fin du livre de l’Apocalypse,
  5. qui est aussi la fin des écrits de Jean, du Nouveau Testament,
  6. et de toutes les Écritures,
  7. nous avons le plus grand, unique,
  8. universelle chandelier-la Nouvelle Jérusalem,
  9. la ville sainte,
  10. comme le tout-inclus,
  11. universel,
  12. et le plus grand témoignage et l’expression de Dieu dans le Christ (ch. 21-22).
  • Ainsi, dans le livre de l’Apocalypse,
  1. nous avons les sept chandeliers locales au début et l’unique,
  2. le chandelier universel à la fin.
  3. Tous les chandeliers sont faits d’or pur. La ville sainte est d’or pur, et le trône de Dieu dans le Christ est au sommet de cette ville, tout comme une lampe est allumée au sommet d’un chandelier.
  4. Il s’agit de la consommation finale, la question ultime, la conclusion ultime, de toutes les Écritures.

 

  1. Maintenant, nous pouvons voir ce que la pensée de Dieu est centrale,
  2. et nous pouvons voir ce que la chose est que nous devrions chercher après et être,
  3. c’est-à-Christ avec l’Eglise.
  • Par conséquent, nous devons oublier tout, sauf le Christ et l’église.
  • Nous devons avoir le désir sincère de faire l’expérience du Christ d’une manière complète afin que son corps peut être construit comme une expression d’entreprise où que nous soyons.
  • Que le Seigneur soit bienveillant pour nous.

eglise Chrétienne évangélique la tour du pins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × cinq =