Etudes de la vie 2 – LEÇON 16 LA RÉUNION DE LA RUPTURE DU PAIN (1)

 

1) « On s’unissait pour rompre le pain… » (Actes 20:7). «7 ¶  Le premier jour de la semaine, nous étions réunis pour rompre le pain. Paul, qui devait partir le lendemain, s’entretenait avec les disciples, et il prolongea son discours jusqu’à minuit. »

 

2) « Vous venez ensemble… pour manger le dîner du Seigneur » (1 Corinthiens 11:20). « 20  Lors donc que vous vous réunissez, ce n’est pas pour manger le repas du Seigneur;»

 

3) « Vous… prendre part à la table du Seigneur… » (1 Corinthiens 10:21). « 21  Vous ne pouvez boire la coupe du Seigneur, et la coupe des démons; vous ne pouvez participer à la table du Seigneur, et à la table des démons.»

 

Ces trois versets nous montrent que la réunion de rupture du pain est une réunion dans laquelle les croyants se réunissent.

 

 

  • Cette réunion est divisée en deux parties,
  • la première partie de se souvenir du Seigneur
  • et la dernière partie pour adorer le père.

 

I  SE SOUVENIR DU SEIGNEUR — AVEC LE SEIGNEUR EN TANT QUE CENTRE

 

  • « Et après avoir pris un pain…Il rompit et leur donna, disant : Ceci est mon corps donné pour vous ; pour ce faire à la mémoire de moi. Et de même la coupe après qu’ils eurent mangé

« 19  Ensuite il prit du pain; et, après avoir rendu grâces, il le rompit, et le leur donna, en disant: Ceci est mon corps, qui est donné pour vous; faites ceci en mémoire de moi.20  Il prit de même la coupe, après le souper, et la leur donna, en disant: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang, qui est répandu pour vous.» (Luc 22:19-20).

 

  1. La réunion de rupture du pain n’est pas que de se souvenir du Seigneur avec comme son centre pour le plaisir du Seigneur.
  2. Tout dans cette réunion, si l’hymne chantant, prière, lecture de Bible, ou des mots d’inspiration, devrait prendre le Seigneur comme le centre,
  3. prenant la parole concernant sa personne et son travail, son amour et les vertus, sa vie ou de la souffrance sur la terre, ou son honneur ou de la gloire dans le ciel, que d’autres peuvent considérer ou réaliser ces choses afin de se souvenir du Seigneur lui-même.
  4. Dans une telle réunion, nous devrions penser au Seigneur dans nos cœurs et le Seigneur dans notre esprit que nous serions inspirés concernant le Seigneur.
  5. Puis nous exprimerons notre inspiration à travers des chants, des prières, de lecture de la Bible, ou des mots, que le sentiment de l’Assemblée entière serait aiguillé vers le Seigneur et que tout devrait se souvenir du Seigneur.

 

  1. manger le dîner du Seigneur

 

Les trois versets cités au début de cette leçon nous montrent que la fraction du pain est de manger le dîner du Seigneur et à suivre le Seigneur.

Manger le dîner du Seigneur est pour nous de se souvenir du Seigneur ; fréquentant le repas du Seigneur est que nous sommes en communion ensemble dans les réalisations du Seigneur pour nous.

Dans le volet de manger le dîner du Seigneur, nous devrions surtout faire les trois choses suivantes :

 

 

2  Se souvenir du Seigneur

 

1) « Le Seigneur Jésus… a pris le pain… rompit et dit : Ceci est mon corps, qui est pour vous ; ce à la mémoire de moi » (1 Corinthiens 11:23-24). « 23 ¶  Car j’ai reçu du Seigneur ce que je vous ai enseigné; c’est que le Seigneur Jésus, dans la nuit où il fut livré, prit du pain,24  et, après avoir rendu grâces, le rompit, et dit: Ceci est mon corps, qui est rompu pour vous; faites ceci en mémoire de moi.»

 

  1. Selon ce que le Seigneur a établi, chaque fois que nous rompons le pain,
  2. il n’est pas seulement une miche de pain préparé pour nous et manger, mais à côté du pain, il est aussi une tasse préparée pour nous de recevoir et  de boire.
  3. En mangeant le pain du Seigneur et boire la Coupe du Seigneur,
  4. nous mangeons la Cène du Seigneur en souvenir du Seigneur.

 

  1. Le pain et la coupe sont les deux symboles.

 

  1. D’après ce que dit le Seigneur, le pain signifie son corps qu’il a donné pour nous et la coupe signifie le sang qu’il a versé pour nous.
  2. Son corps a été donné pour nous sur la Croix et son sang a été versé pour nous également sur la Croix.
  3. Il s’est donné lui-même pour nous pour nous donner une vie en nous que nous pouvons prendre part avec lui.
  4. Il a versé son sang pour nous afin de nous racheter que nos péchés peuvent être pardonnés.
  5. Quand nous voyons ou recevoir le pain que nous rompons, nous devrions nous demander comment le Seigneur s’est fait chair pour nous,
  6. comment il est mort pour nous dans la chair,
  7. et comment son corps a été brisé pour nous et qui s’est donné que nous pourrions avoir sa vie.

 

  1. Dans la Bible, le pain se réfère à la vie.

 

  1. Le Seigneur a dit qu’il est le pain de vie qui donne vie au monde (Jean 6:33-35). « 33 car le pain de Dieu, c’est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde.34  Ils lui dirent: Seigneur, donne-nous toujours ce pain.35  Jésus leur dit: Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, et celui qui croit en moi n’aura jamais soif.»

 

  1. Chaque fois que le pain soit mentionné, nous devons penser a de la vie.
  2. Le corps du Seigneur étant brisé  et s’est  donné comme  un pain signifie qu’il a donné son corps pour nous que nous pouvons avoir sa vie.
  3. Et nous pouvons prendre part à sa vie après avoir eu son corps brisé.
  4. Tout cela est signifié par notre fraction du pain et le pain que nous rompons.

 

2) « De la même façon aussi la coupe après le souper, disant : cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang ; ce faire, aussi souvent que vous en boirez, à la mémoire de moi »  (1 Corinthiens 11:25). «25  De même, après avoir soupé, il prit la coupe, et dit: Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang; faites ceci en mémoire de moi toutes les fois que vous en boirez.»

 

  1. À la réunion avec rupture du pain, nous devrions envisager le Seigneur
  2. ce qu’il faisait pour nous non seulement quand nous voyons ou recevons le pain que nous rompons mais aussi lorsque nous voyons ou recevoir la coupe que nous buvons.
  3. Cette coupe signifie la nouvelle Alliance, dont le Seigneur a adopté pour nous en versant son sang.
  4. Chaque fois que nous voyons ou recevoir cette coupe qui nous buvons, nous devrions nous demander comment le Seigneur seul de chair et de sang pour nous (Héb. 2:14), «14 ¶ Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, il y a également participé lui-même, afin que, par la mort, il anéantît celui qui a la puissance de la mort, c’est-à-dire le diable, »

 

 

  1. comment il a non seulement donné son corps « le pain de vie» pour nous que nous puissions avoir sa vie, comme nourriture

 

  1. mais aussi il a versé son sang pour nous, que nous devrons la bénédiction au premier plan,

 

  1. c’est-à-dire être livré du péché du monde et du diable et d’obtenir de Dieu et tout ce qui est de lui.

 

  1. Par ce symbole, nous devrions envisager comment le Seigneur porté nos péchés, était devenu péché pour nous et a été jugé et maudit pour nous, en versant son sang,

 

  1. qui constitue notre tasse de bénédiction, notre éternelle partie bénie.

 

  1. Nous devrions également envisager comment nous sommes rachetés,
  2. pardonnés, sanctifiés, justifiés, réconciliés
  3. et acceptés par Dieu par le sang du Seigneur ;
  • comment elle nous purifie de nos péchés
  1. et lavis de notre conscience que nous pouvons venir à Dieu avec hardiesse ; est comprendre mieux les choses devant Dieu.
  2. et comment il résiste aux attaques des mauvais esprits pour nous que nous pouvons vaincre le diable.
  3. Et pour finir Cette coupe signifie la nouvelle Alliance, dont le Seigneur a adopté pour nous en versant son sang.

 

 

 

 

 

 

 

 église chrétienne évangélique morestel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × trois =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.