LA VIE- CHAPITRE CINQUANTE DEUX-COMMENT DEMEURER EN CHRIST

Lecture biblique : Jean 1:12-13 ; 3:5-6 ; 04:24 ; 6 : 63 ; 14:17-20, 23 ; 15:1, 4-5, 7-8 ; 20:22

LE RÉCEPTEUR DE CHRIST

L’Évangile de Jean, surtout dans les versets qui précèdent, répond à la question de la façon de demeurer en Christ. 0

Jean 1:12-13, il y a la question de la réception de Jésus: « mais comme tous ceux qui l’ont reçu, à eux il a donné pouvoir de devenir enfants de Dieu, à ceux qui croient en son nom : qui sont nés… de Dieu. »

  • L’avez-vous reçu ?
  • Parfois les doutes viennent après que nous sommes sauvés.
  • Supposons, cependant, je vous demande où vous avez obtenu votre Bible.
  • Vous n’aurez aucun mal à me dire exactement où et quand et comment vous l’avez reçu.
  • La question du Christ récepteur, il peut être plus difficile de donner une réponse claire.
  • Jean 1:12 «12 Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, » peut dissiper cette incertitude pour vous.
  • La Réception de Jésus signifie croire en son nom.

 

  • Quand avez-vous reçu Christ ?
  • C’est quand vous avez cru en son nom.
  • Comment lui avez-vous reçu ?
  • Il était également en croyant en son nom.

 

 

NAÎTRE D’EN HAUT

Jean 1:le Verset 13 «13  1-12 lesquels sont nés, 1-13 non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu. » poursuit en disant que nous sommes nés de Dieu.

  • Ce n’est pas une naissance humaine, faisant de nous une certaine nationalité.
  • Ceux qui n’ont jamais connu la nouvelle naissance trouvent ce terme incompréhensible.
  • Même beaucoup de chrétiens n’est pas parfaitement clairs sur la naissance divine.
  • Nous avons tous besoin de voir que,
  • en plus de notre première naissance dans le Royaume des hommes, nous avons eu une autre Naissance dans le Royaume de Dieu.

Dans la rénovation, nous sommes nés avec la vie divine et la nature de Dieu.

  • Dans Jean 3, la question de la nouvelle naissance revient à nouveau.
  • Le terme grec est correctement rendu nouveau-né ou née d’en haut,
  • Et pas nés de nouveau.
  • Nous n’avons pas eu une naissance terrestre ; Nous avons également été nés du ciel.

 

 

DEUX ESPRITS

Jean 3:6 dit, « ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’esprit est esprit. »

  • Cette naissance d’en haut comporte deux esprits, le divin et l’humain.
  • La nouvelle naissance est par l’Esprit divin dans notre esprit humain. Dans cette naissance rencontrent deux esprits.

 

  • Dans Jean 4, il est une autre affaire impliquant les deux esprits.
  • Le verset 24 dit : « Dieu est esprit »; « et ceux qui l’adorent doivent adorer en esprit et en réalité » « 24  Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l’adorent l’adorent en esprit et en vérité.».
  • L’adoration correcte est d’adorer l’esprit dans notre esprit.

 

A LA RECHERCHE D’UNE RÉPONSE

Notre rubrique de ce message est « Comment demeurez en Christ. »

  • C’est ce livre de Jean qui nous donne la clé.
  • Tandis que le chapitre quinze est le chapitre central à ce sujet, les chapitres environnants sont tous liés à celui-ci.
  • Pendant de nombreuses années je ne savais pas cela.
  • Comme un jeune homme qui cherche après le Seigneur, j’ai aimé sûrement la parole dans Jean 15 sur demeurer.
  • Mais je me demandais comment le faire.

LA CLÉ TROUVÉE DANS L’EVANGILE DE JEAN

  • Nos efforts pour demeurer en Christ semblaient toujours se terminer en échec.
  • En raison de cette frustration, nous avons été obligés de passer plus de temps dans l’Évangile de Jean.
  • Afin de découvrir le secret de demeurer, qui se révèle au milieu de cet ouvrage, nous avons pensé que nous devrions suivre le principe d’étudier le livre en entier soigneusement.
  • Cela que nous l’avons fait.

 

  • Pour demeurer en Christ,
  • cela commence par la naissance divine dans le premier chapitre.
  • Chapitre trois continue de nous dire que cette naissance d’en haut comporte deux esprits.
  • L’adoration dans Jean 4, de l’Esprit par l’esprit humain, implique aussi les deux esprits.
  • En jean 6 : 63 mets en relations les deux esprits à la parole. «63 C’est l’esprit qui vivifie; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie. »
  • Demeurer n’est pas simplement une question de l’esprit ;
  • La parole est également impliquée.
  • Le grec ici est la parole instantanée, en pratique, la présence du Seigneur.
  • Dans le chapitre quatorze que le Seigneur et ses disciples étaient ensemble quand tout à coup il leur a dit qu’il s’en allait. Il leur a dit ne pas d’être triste, que par son départ un autre consolateur viendrez. Il sous-entendait que toutefois sa présence avec eux était merveilleuse, il ne pouvait être parmi eux, pas en leur sein. Mais quand l’autre Consolateur viendrez, il « doit être en toi » (jean 14:17) «17 l’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et ne le connaît point; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous. ».
  • Cet autre consolateur n’est que lui-même et ce serai l’esprit de la réalité. C’est pourquoi il a dit dans le verset suivant,  (v. 18). « 18 ¶  Je ne vous laisserai pas orphelins, je viendrai à vous.»
  • Comme l’esprit, il pourrait être non seulement avec eux, mais aussi en eux. «20 En ce jour-là, vous connaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi, et que je suis en vous.» (v. 20)
  • Notez à jean 14:23. « Jésus répondit et lui dit : si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, mon père l’aimera et nous viendrons à lui et nous ferons une demeure avec lui. »
  • Le mot demeurer est sous la forme substantive de demeurer.
  • Le père et le fils viendront à celui qui les aime non seulement pour une visite, mais faire une demeure.
  • Cette demeure est mutuelle.
  • Ils seront en lui, et il demeurera éternellement avec eux.
  • Demeurer dans le chapitre quinze provient de la demeure, vivre ensemble dans le même lieu, jean 14:23. « 23  Jésus lui répondit: Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera; nous viendrons à lui, et nous ferons notre demeure chez lui.»

J’espère que vous commencez à voir que pour comprendre la question de demeurer en Christ, vous avez besoin l’ensemble de l’Évangile de Jean.

CHRIST SOUS UNE AUTRE FORME

Le Chapitre 1 nous dit que le Christ que Dieu a pris forme humaine (Jean 1:14), « 14  Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père.» mais quand on le retrouve à la fin de l’Évangile, il a une autre forme, celle de l’Esprit.

Le soir de la journée, il a été ressuscité, il est venu où les disciples  se sont réunis et se tint au milieu d’eux ( jean 20:19). «19 ¶  Le soir de ce jour, qui était le premier de la semaine, les portes du lieu où se trouvaient les disciples étant fermées, à cause de la crainte qu’ils avaient des Juifs, Jésus vint, se présenta au milieu d’eux, et leur dit: La paix soit avec vous! »

  • Comment a-t-il entré dans la pièce lorsque que les portes étaient fermées ?
  • Personne n’a ouvert la porte pour lui, mais tout à coup il était là. Il a parlé aux disciples, leur montra ses mains et son côté et même insufflé dans eux, disant : « recevez l’Esprit Saint » (VV jean 20:20-22).
  • Ce faisant, il respirait lui-même en eux avec l’esprit qui donne la vie. En inhalant le souffle sacré (l’esprit et le souffle sont le même mot en grec ,pnema), les disciples ont reçu Christ comme l’esprit en eux.
  • Après cette rencontre avec les disciples, il n’y a aucun écris dans jean qui a laissé tomber le Seigneur.
  • Dès lors, il était en eux, n’est plus seulement parmi eux.
  • Il avait rempli sa promesse de demeurer en eux.

 

  • Comment pouvons-nous être branches dans la vigne ?
  • Comment pouvons-nous demeurer en lui et qu’il demeure en nous ?
  • Pendant de nombreuses années je n’arrivais pas à comprendre cela, jusqu’à ce qu’un jour j’ai vu que l’esprit qui donne la vie il était entré dans mon esprit, juste pour être un avec moi.
  • Je suis avec lui, pas dans mon esprit, émotion ou volonté, mais dans mon esprit.

 

  • Aujourd’hui, le Seigneur n’est plus Jésus dans la chair.
  • Il est maintenant l’esprit qui donne la vie.

En ce qui concerne son exaltation, il est à la droite du père comme Seigneur de tous (actes 2:32-36). «32  C’est ce Jésus que Dieu a ressuscité; nous en sommes tous témoins.33  Elevé par la droite de Dieu, il a reçu du Père le Saint-Esprit qui avait été promis, et il l’a répandu, comme vous le voyez et l’entendez.34  Car David n’est point monté au ciel, mais il dit lui-même: Le Seigneur a dit à mon Seigneur: Assieds-toi à ma droite,35  Jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied.36  Que toute la maison d’Israël sache donc avec certitude que Dieu a fait Seigneur et Christ ce Jésus que vous avez crucifié. »

  • Mais en ce qui concerne son séjour, il est en nous c’est l’esprit qui donne la vie.
  • Parce qu’il est dans notre esprit, nous sommes un seul esprit avec lui (1 Cor. 6:17). « 17 Mais celui qui s’attache au Seigneur est avec lui un seul esprit.»
  • Ce seul esprit est la vigne.
  • Ces deux esprits sont un dans la vie divine et l’autre dans la nature divine.

 

  • Si vous voyez ceci, il y a seulement une dernière chose, j’ai besoin de mentionner de comment faire pour se conformer à lui.
  • Il n’y a aucun besoin pour vous de faire autre chose que de demeurer.

L’ABSENCE DE SENTIMENT

Je tiens à vous dire le secret de demeurer. Ceci est basé sur mon expérience, pas sur les pages noir et blancs de la Bible.

  • Questions relatives à la vie ne sont pas caractérisées par le sentiment.
  • Si vous avez un mal de ventre, vous savez que quelque chose ne va pas. Si vous avez une douleur dans la poitrine, vous devez consulter un médecin. Lorsque vous êtes en bonne santé, cependant, vous n’êtes pas conscient de tout sentiment particulier.
  • La même chose est vrai quand vous demeurer. Dès que vous êtes hors de Christ, vous êtes au courant.
  • Si vous critiquez un frère, vous savez au fond de vous que vous ne demeurez pas. Vous pouvez dire oui à une question et le sentiment que votre réponse était une réponse politique, et que votre parlée et en dehors de demeurer.

 

  • Lorsque vous vous trouvez dans une situation difficile, ne réagissent pas.
  • Si vous sentez que vous ne demeurez pas en Christ, ne rien dire.
  • Si ta femme commence un argument avec vous et vous sentir que ne vous demeurez pas, ne pas répondre ou même pas la regarder.
  • Ne priez pas encore.
  • L’a laissez continuer à parler.
  • Ne dites pas, « Louez le Seigneur ! »
  • Ce qui viendra de ta chair cela aggraverait encore plus.
  • Pratiquer de rester demeurez et de ne pas pour faire n’importe quoi est le secret négatif de demeurer dans le Seigneur !

Si vous vous sentez attiré à aimer quelque chose en dehors « de demeurer », de s’abstenir de l’aimer. « Seigneur, je me suis détourné tout ce qui ne vient pas de ma relation de demeurer avec vous. »

  • Par cette naissance divine, deux esprits ont été rejoints en un seul.
  • La partie divine au sein a le désir d’adorer le père ; l’esprit divin va adoreraient par votre esprit humain. Cette partie divine aussi aime et apprécie les paroles prononcées par le Seigneur, sa parole pratique instantanée. Cette partie divine encore vous indique que le père et le fils font une demeure avec vous et que vous êtes demeurant en lui.
  • Chaque fois que vous avez le sentiment intérieur que vous ne demeurez pas, disons, « Seigneur, pardonne-moi et purifie-moi. Je ne veux pas être hors du contact. Je veux rester en toi tout le temps. »
  • Dans cette phase de demeurer, nous prions sans cesse.
  • Notre prière alors que vous demeurez simplement notre confiance spontanée dans le Seigneur va se développé et ce maintenir.

LES SIGNES DE DEMEURER

  • Combien d’entre vous pratique cela ?
  • Ceux qui le font seront trouvés qu’ils sont dans la pratique, l’un avec le Seigneur. Ils sont l’un dans l’esprit mêlé.
  • Parfois, ils ne diront pas un mot.
  • Ils ne feront aucune action.
  • Ils ne s’exprimeront point et n’aurons pas d’opinion.
  • Simplement, ils restent dans l’esprit qui implique les deux esprits.
  • Dans le fait de demeurer,
  • ils ont la sainteté ;
  • la victoire sur le péché,
  • la victoire sur le monde,
  • la victoire sur Satan,
  • la victoire sur la chair et le soi ;
  • ils auront une spiritualité ;
  • et seront dans l’actualité d’être un membre du corps du Christ ;
  • d’avoir la vie chrétienne normale ;
  • et la bonne vie ecclésiale.
  • Aucun problème ne demeure, car ils sont un avec le fils de Dieu, qui a conquis toutes les choses négatives.
  • Au lieu de s’efforcer, ils aiment ce qu’il s’est accompli.
  • Leur prière incessante est l’expression de leur confiance constante dans cette vie qui est maintenant un seul esprit avec eux.

 

  • Cela devrait être l’expérience de chacun d’entre nous. J’ai essayé différentes façons dans le passé pour vaincre le péché et être victorieux. Maintenant, nous avons appris que le secret « est de comment on demeure ».
  • Lorsque nous demeurons en cet esprit mêlé, toutes sortes de bénédictions spirituelles est la nôtre, parce qu’il est enveloppé dans cette chair uni.
  • En lui,
  • cet esprit vivifiant tout compris,
  • est le Dieu transformé ;
  • l’humanité soulevée ;
  • la mort « a tout inclus» et la résurrection ;
  • la rédemption ;
  • et l’ascension.
  • Laissez-nous, demeurez en lui et profiter de son caractère.

L’AMOUR ET DE LA VISION

  • De croire en l’Éternel est suffisant pour nous d’avoir la naissance divine.
  • Mais pour profiter de la naissance divine « en demeurant », nous avons besoin de l’aimer.
  • L’Évangile de Jean tout d’abord nous dit de croire en lui, puis de l’aimer. « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole et mon père l’aimera et nous viendrons à lui et nous ferons une demeure avec lui » (jean 14:23).
  • Cette réalisation de la demeure mutuelle dépend d’un amour constant de notre part. (De son côté l’amour est toujours là.)
  1. Gardez cette vision toujours devant vous.
  2. Ne pas laisser un voile couvrir vos yeux.
  3. Ne soyez pas distraire par l’ennemi.
  4. Ne dites pas que vous ne supportez pas un certain frère, que la vie d’église n’est pas très bonne dans votre localité, ou que la récupération a périclité ces dernières années.
  5. Une telle remarque vous tiendra hors de la « phase de demeurer ».
  6. Une plainte peut couper votre bouée de sauvetage.
  7. De critiquer ou murmurer ressemble à des coups de bâton de vos poignets.
  8. Votre vie va refluer au loin.
  9. Vous ne pouvez pas vous permettre d’évaluer si l’église est élevée ou faible, ou les frères soient spirituelle ou charnelle.
  10. Votre « économie » « doit demeurer en lui. »
  11. Si l’église est vraiment pauvre, « par votre action de demeurer » elle sera augmentée et enrichi.
  12. Le remède à l’église vient « de demeurer ».

 

  1. Rester dans cet endroit divin, impliquant les deux esprits.
  2. Notre Culte est ici.
  3. Recevoir la parole instantanée du Seigneur.

 

  • Comme vous vivez en lui et il habite en vous, il y a une mutuelle demeure.
  • Dans cet endroit, tu es Saint.
  • Ton Christ ne sera plus purement doctrinal.
  • Il sera votre expérience tout le temps.
  • Vous serez en mesure de témoigner que vous êtes l’un avec lui et lui avec vous, et même qui demeure avec vous dans cette unité.
  • Je crois que nous avons tous expérimentés « de demeurer » de cette façon.
  • Le problème a été que nous ne pouvons pas le faire d’une manière constante.
  • Maintenant, nous devons arriver à demeurer constamment.

 

  • Tout le monde sera sous nos pieds !
  • Nous n’allons pas prononcer un mot vain.
  • Tout ce que nous sommes sera à Christ.
  • Quoi que nous fassions sera Christ.
  • Quoi que nous disions sera Christ. « Pour moi de vivre est le Christ » (Phil. 01:21) sera notre témoignage.
  • Galates 2:20 « 20 J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi.» sera vrai pour nous, que nous avons été crucifiés avec Christ, néanmoins nous vivons ; Pourtant, pas nous, mais la vie de Christ en nous. Il sera difficile de distinguer si c’est lui ou nous.

 

  • Nous et lui somme un.
  • C’est le « demeurez ».

 

  • La Récupération du Seigneur a besoin de cela.
  • Il y a la nécessité de cette vie de demeurer qui est une loi et qui est la vie ecclésiastique  qui va être enrichie.

 

 

 

 

 

 

église chretienne évangélique voiron

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux + 9 =