VIVANT de la VIE D’UN AUTRE – L’ARBRE DE VIE- MANGER dans l’EXODE – MANGE dans la BONNE TERRE – MANGE dans les ÉVANGILES- MANGER dans les EPITRES et l’APOCALYPSE – CULTES de Septembre et Octobre 2017 chapitre 25-30 –

  • introduction

  • 1. Création
  • Genèse 1 et 2.
  • Dieu a créé les cieux
  • et la terre ; tout était bon ; Adam et Ève, les
  • premiers êtres humains, jouissaient d’une
  • camaraderie heureuse avec Dieu.

 

  • 2. Péché original,
  • Genèse 3.
  • Satan, dans le corps
  • d’un serpent, a tenté Adam et Ève qui ont péché
  • apportant la malédiction de Dieu sur toute la
  • terre. Et l’histoire de Caïn et abel

 

  • 3. Inondation – déluge
  • Genèse 6 à 9.
  • Les êtres humains
  • sont devenus si mauvais que Dieu les a fait
  • noyer, mais il a sauvé Noé et sa famille dans un
  • bateau énorme.

 

  1. La tour de Babel

Genèse 11.

Les humains se

sont multipliés et ont essayé orgueilleusement de

construire une tour pour atteindre le ciel ; Dieu a

confondu leurs langues de sorte que plusieurs

nations ont été établies.

  1. 5. L’alliance entre Dieu et Abraham

Abraham a cru Dieu la promesse de

Dieu qu’Il bénirait toutes les nations par un de

ses descendants.

6.Esclaves en Égypte

Exode 1 à 18.

Les descendants d’Abraham sont allés au pays des

tombeaux en pyramide ; ils se sont multipliés et

ont dû faire du travail forcé douloureux.

7.Le sang de l’agneau de pâque Exode 12 à 15.

Les pestes de Dieu ont forcé le roi d’Égypte à

libérer les esclaves. Un ange a tué tous les aînés

sauf où du sang a marqué la porte ; Dieu a divisé

la mer des joncs ; les esclaves ont échappés de

l’armée d’Égypte.

  1. La loi de l’Israël Exode 18 à 20.

Dieu a  donné à Moïse, sur le Mont Sinaï, dix

commandements inscrits sur des tablettes en

pierre. C’étaient les premiers articles de la Loi et

son fondement. Puisque l’Israël y a désobéi,

Dieu l’a laissé errer pendant 40 années dans un

désert.

  1. Conquête de la terre de l’Israël Livre de Josué.

Josué a mené l’armée d’Israël à conquérir

la terre de Canaan que Dieu avait promis de

donner aux descendants d’Abraham, les

Israélites

  • Nous allons voir comment et manger

  • Vivant de la vie d’un autre

  • L’arbre de vie

  • Manger dans l’exode

  • Manger dans la bonne terre

  • Manger dans les Évangiles

  • Manger dans les épîtres et l’Apocalypse

  • UN OISEAU OU UN CHIEN ?
  • DEUX PERSONNES MAIS UNE SEULE VIE
  • EXPRIMANT UNE PERSONNE CACHÉE
  • CE N’EST PAS UNE QUESTION D’AMELIORER LE COMPORTEMENT
  • SA VIE, MAIS VOTRE VIE
  • COMMENT FAIRE POUR METTRE DE CÔTÉ NOTRE PROPRE VIE
  • COMMENT FAIRE POUR ÊTRE AIDÉ PAR LA PAROLE
  • LA COMMISSION LA PLUS ÉLEVÉE
  • Si vous prenez le Christ dans votre vie et vivez à lui, ceux-ci et toutes les autres choses négatives s’enfuiront Tel sera l’effet de la parole nourrissant que nous prenons ; La correction n’est pas vers l’extérieur mais faire le changement vers l’intérieur. Comment vous êtes privilégié d’avoir cette autre vieComme vous vivez dans le Christ, vous verrez comment vous êtes différentes de celles du monde, qui ont seulement leur propre vie. Dieu a transmis sa vie pour vous. Maintenant, il veut que vous la réaliser dans votre vie.

Comme le fils vivait le père de la vie du père,

nous vivons donc aujourd’hui le fils de la vie du fils.

Nous le remercions que nous deux avons une vie et un acte vivant ; la vie la sienne, et cette vie est à nous.

Il s’agit de la bonne vie chrétienne.

  • Culte du 27 Aout………

RESUMER DU CHAPITRE 26

L’ARBRE DE VIE

Dans les premiers chapitres de la Bible, l’arbre de vie se présente à nous.

  • L’HOMME DANS LE JARDIN D’EDEN

    UNE CRÉATURE DÉPENDANTE DE L’HOMME

  • DEUX SOURCES D’APPROVISIONNEMENT

  • MANGER NE SE FAISANT PAS

  • L’IDENTITÉ DE L’ARBRE DE VIE

LE SEIGNEUR JÉSUS DE LA VIE

Le Pain, mais pas un roi (Jean 6:48, 50). «48  Je suis le pain de vie. 50  C’est ici le pain qui descend du ciel, afin que celui qui en mange ne meure point. »

Le Prince de la vie

Quand Pierre  prêchait, il a dit aux Israélites qu’ils avaient tué le « Prince de la vie » (actes 3:15). « 15  Vous avez fait mourir le Prince de la vie, que Dieu a ressuscité des morts; nous en sommes témoins.»

La Vie elle-même

Jean 1:4 nous dit que « en lui était la vie. »

L’ARBRE DE VIE EN APPOCALYSPE

Voici la première promesse donnée aux vainqueurs: «a Celui qui vaincra, lui je donnerai à manger de l’arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu » (Apoc. 2:7).

LA PENSÉE DE DIEU POUR L’HOMME

 Ne perdez pas de vue l’intention de Dieu pour l’homme représentée par cet arbre : Dieu veut que vous le prenez dans votre vie. En mangeant de cet arbre, l’homme aurait la vie divine. Ce que vous mangez est pris en vous et devient une partie de vous.

UNE VIE DE COMESTIBLE, ET DE BOIRE

Le symbolisme dans la genèse de l’arbre de vie trouve son explication et l’épanouissement dans l’Évangile de Jean.Comme Adam a était offert la vie divine s’il mangeait de l’arbre de vie, alors, quand Christ est venu, c’était la deuxième fois homme que l’on lui a présenté avec la vie de Dieu

LA FAÇON DE LE MANGER ET DE LE BOIRE

TOUT FAIRE AVEC CHRIST

 

 

  • Culte du 27 aout………

CHAPITRE 27 

MANGER DANS L’EXODE

Bientôt, la merveilleuse image de l’homme créé à l’image de Dieu était entachée.

L’homme est tombé, et à la fin de la Genèse, il était « dans un cercueil en Egypte » (Gen 50:26). «26  Joseph mourut, âgé de cent dix ans. On l’embauma, et on le mit dans un cercueil en Egypte. »

Au lieu de profiter de l’arbre de vie, il était mort et dans le monde.

Combien nous sommes reconnaissants pour Exode !

Exode : un départ, et dans ce deuxième livre de la Bible, nous trouvons le moyen de sortir du cercueil et hors d’Égypte.

AUX TERMES DE LA CONDAMNATION ET DE LA TYRANNIE

Comment l’homme peut échapper à son sort Désolé ?

En Égypte, il est sous la condamnation de Dieu et de la tyrannie du Pharaon.Il avait désobéi à Dieu,et il avait été réduit en esclavage par les Égyptiens.

Quels seraient les moyens de sa délivrance ?

L’Egypte corresponds le mondePharaon corresponds a SatanLes enfants de Dieu étaient en esclavages

Voici LA PREMIERE PHASE de l’alimentation dans la vie du peuple de Dieu.

LA PAQUE

Dans un premier temps .Le Christ que nous mangeons est d’abord pour notre salut intégral, est représenté pour nous par le repas de la Pâque.

Non seulement le sang nous fournissent avec la rédemption et la libération de la condamnation de Dieu, mais aussi, de manger de l’agneau, le pain sans levain et des herbes amères, nous sommes sous tension pour marcher hors territoire de Satan et de traverser la mer rouge.

LA PÂQUE

D’être libéré de la condamnation de Dieu et être renforcée pour quitter l’Egypte, nous avons tous besoin de la Pâque.

Premier Corinthiens 5:7 dit que « 7 ¶  Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé.» « Le Christ, notre Pâque est sacrifié pour nous. »

La Pâque était une fête dans laquelle les enfants d’Israël mangé de l’agneau rôti, le pain sans levain et des herbes amères.

Ces trois images de Christ pour nous.

l’agneau,

le pain sans levain

et des herbes amères.

L’AGNEAU – LE SANG

L’agneau a été tué tout d’abord, et ensuite son sang a été mis sur les deux poteaux et sur le montant supérieur des maisons dans lesquelles il devait être consommé (Exo. 12:6-7). «6  Vous le garderez jusqu’au quatorzième jour de ce mois; et toute l’assemblée d’Israël l’immolera entre les deux soirs.7  On prendra de son sang, et on en mettra sur les deux poteaux et sur le linteau de la porte des maisons où on le mangera. »

Dieu dit: « Quand je vois le sang, je vais passer sur vous » « 13  Le sang vous servira de signe sur les maisons où vous serez; je verrai le sang, et je passerai par-dessus vous, et il n’y aura point de plaie qui vous détruise, quand je frapperai le pays d’Egypte.» (Exo. 12: (v. 13).

  • Les Israélites ont été abrités dans la maison saupoudrés de sang.
  • Aujourd’hui nous aussi ont une entrée libre dans l’abri par le biais du sang Rédempteur du Christ et sont sous la couverture de son sang.

Comment nous louons le Seigneur pour le sang, ce qui nous libère de la condamnation de Dieu !

Pour être renforcés afin de quitter l’Egypte « le monde » les Israélites devaient faire plus que de saupoudrer le sang sur leur porte d’entrée.

La maison devait être protégée afin qu’ils puissent manger de l’agneau.

On doit rester dans la maison de Dieu –l’Eglise afin de manger Jésus « l’agneau  qui ôte le pécher du monde » jean 1.14

Notez les trois parties de l’agneau pour être mangé. «9  Vous ne le mangerez point à demi cuit et bouilli dans l’eau; mais il sera rôti au feu, avec la tête, les jambes et l’intérieur. » Exo. 12: (v. 9).

mais il sera rôti au feu,

avec la tête,

les jambes

et l’intérieur. »

Trop de chrétiens ont une Pâque simplifié à l’extrême, composé uniquement du sang.

 

Nous apprécions certainement le sang, ce qui nous évite de jugement de Dieu, quand sa main de châtiment frappe l’Égypte.

 

Mais dès que nous aurons le sang, nous devons manger de l’agneau sous cet abri « la protection» « dans le corps». Les Israélites devaient  « 9  Vous ne le mangerez point à demi cuit et bouilli dans l’eau; mais il sera rôti au feu, avec la tête, les jambes et l’intérieur.» Exo. 12: (v. 8).

Une fois qu’ils étaient « pleins remplis » de ce copieux repas d’agneau, avec le pain sans levain et des herbes amères, ils pourraient être mis sous tension pour « marcher » hors d’Égypte.

Ce repas nourrissant nous renforce pour marcher sous la tyrannie de Satan.

 

Afin de marcher hors  du monde sortir des griffes et des traits enflammés du malin.

L’AGNEAU – LA TETE

 

« 9  Vous ne le mangerez point à demi cuit et bouilli dans l’eau; mais il sera rôti au feu, avec la tête, les jambes et l’intérieur.» Exo. 12: (v. 8).

 

La première partie de l’agneau mentionné pour manger était à la tête.

Cela signifie que nous devons manger Christ comme notre sagesse et notre révélation.

« Eph 1:17  afin que le Dieu de notre Seigneur Jésus-Christ, le Père de gloire, vous donne un esprit de sagesse et de révélation, dans sa connaissance, »

Lorsque nous mangeons le Christ et sa Sagesse et sa révélation, afin que nous puissions voir la sortie du labyrinthe de Satan.

Le monde est un labyrinthe, qui nous trompe avec ses attraits et de faux espoirs et ces mensonges.

Quand nous sommes coincés dedans dans le monde nous devons recevons Christ et « lui mangeons la tête et sa sagesse et sa révélation » c’est une image de sa réalité.

Ensuite, nous pouvons voir la façon de se glisser hors de ses griffes et être délivré de ses tentations.

Pour sortir du monde, nous avons besoin de la sagesse et de la révélation du Christ ;

Il doit être notre sage nourriture.

L’AGNEAU – LES JAMBES

« 9  Vous ne le mangerez point à demi cuit et bouilli dans l’eau; mais il sera rôti au feu, avec la tête, les jambes et l’intérieur.» Exo. 12: (v. 8).

 

Manger les jambes-les pieds de l’agneau est un rappel pour nous que nous devons manger le Christ dans sa marche sur cette terre. Manger les jambes nous renforce pour marcher hors d’Égypte et dans ce monde. « Mt 7:13  Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. 14  Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie, et il y en a peu qui les trouvent. Lu 13:24  Efforcez-vous d’entrer par la porte étroite. Car, je vous le dis, beaucoup chercheront à entrer, et ne le pourront pas.»

Quittant l’Égypte requis des jambes solides. Les enfants d’Israël n’ont pas poursuivi une voie directe. Ils ont courbé autour avant d’atteindre les rivages de la mer rouge.

Puis, quand ils ont regardé derrière, ils ont trouvé les Egyptiens à leurs poursuites.

De chaque côté d’eux étaient les montagnes.

Comment ils avaient besoin de la sagesse de manger la tête de l’agneau et la force à pied en mangeant ses jambes !

Cela a été la source de leur force pour marcher sur la terre ferme et ensuite la mer rouge, avec ses eaux comme un mur sur chaque côté.

C’est aussi notre source pour marcher dans ce monde Lu 13:24  « Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là.»

L’AGNEAU – LES PARTIES VERS L’INTERIEUR

 

« 9  Vous ne le mangerez point à demi cuit et bouilli dans l’eau; mais il sera rôti au feu, avec la tête, les jambes et l’intérieur.» Exo. 12: (v. 8).La dernière partie de l’agneau, que les enfants d’Israël devez manger les parties vers l’intérieur.

 Les parties vers l’intérieur du Christ sont son émotion, son Esprit, sa volonté et son cœur.

 Nous avons besoin d’apprendre à lire les quatre évangiles dans le but de manger le Christ

dans sa sagesse et sa révélation « la tête »,

les  pieds « la marche avec christ»

et les parties vers l’intérieur. « sentir le corps et ses émotions, sa volonté, son Esprit et son cœur»

En mangeant de lui de cette façon,

il sera pour nous non seulement la sagesse

et aussi la force d’échapper à la poursuite du monde mais aussi la patience,

la longanimité et la forte volonté à nous soutenir.

PAIN SANS LEVAIN

 

L’Agneau n’était pas le seul aliment consommé à la Pâque. Le Pain sans levain a été l’un des accompagnements.

Premier Corinthiens 5:8 dit: « 8  Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, non avec un levain de malice et de méchanceté, mais avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité.»

Manger le Christ comme le pain sans levain  qui nous maintient loin toutes les choses pécheresses, nous faisant également sans levain, avec rien à notre sujet impur aux yeux de Dieu.

« 1Co 5:7  Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé.8  Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, non avec un levain de malice et de méchanceté, mais avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité. »

LES HERBES AMERES

 

« Avec des herbes amères il mangera » «8  Cette même nuit, on en mangera la chair, rôtie au feu; on la mangera avec des pains sans levain et des herbes amères. » (Exo. 12:8).

C’était l’autre accompagnement à l’agneau, tout faire ensemble un repas bien équilibré. L’effet du Christ alimentaire comme les herbes amères est le sentiment amer que vous avez chaque fois que vous touchez quelque chose pécheresse.

Si vous allez a des endroits pas recommandables, ou vous critiquez votre belle-mère ou même de penser négativement à son sujet ou sur d’autres choses, vous constaterez les herbes amères, travaillant à l’intérieur de vous.

 

Le péché est comme des herbes amères « des choses amers amertumes » «Eph 4:31  Que toute amertume, toute animosité, toute colère, toute clameur, toute calomnie, et toute espèce de méchanceté, disparaissent du milieu de vous.

Heb 12:15  Veillez à ce que nul ne se prive de la grâce de Dieu; à ce qu’aucune racine d’amertume, poussant des rejetons, ne produise du trouble, et que plusieurs n’en soient infectés; »

Je crois que maintenant, nous sommes tous conscients que la façon de sortir du cercueil et être hors de l’Egypte est en mangeant.

 Cela se fait en mangeant de la fourniture de la Pâque apparente.

Même la façon de manger la Pâque montre la mesure dans laquelle elle était liée à leur départ imminent. «11  Quand vous le mangerez, vous aurez vos reins ceints, vos souliers aux pieds, et votre bâton à la main; et vous le mangerez à la hâte. C’est la Pâque de l’Eternel. » (exo 12:11).

Ce n’était pas un repas tranquille et relaxant.

 

Ils étaient sur le qui-vive, une main tenant leur effet personnel

et l’autre les morceaux d’agneau rôti pour être mangé.

Ainsi, ils ont participé de la Pâque,

prête à tout moment afin de faire leur exode.

 

 

Comme nous a la hâte sur cette terre et de passage

CÉLÉBRANT

Une fois les enfants d’Israël hors d’Égypte et passer à travers la mer rouge, ils ont loué le Seigneur en chantant et en dansant même. «1 ¶  Alors Moïse et les enfants d’Israël chantèrent ce cantique à l’Eternel. Ils dirent: Je chanterai à l’Eternel, car il a fait éclater sa gloire; Il a précipité dans la mer le cheval et son cavalier. 20  Marie, la prophétesse, soeur d’Aaron, prit à sa main un tambourin, et toutes les femmes vinrent après elle, avec des tambourins et en dansant.» Exo. 15:1, 20).

Comment ce glorieux triomphe a été mis en œuvre ?

Par le sang, il y avait un rachat complet,

Et du manger de l’agneau,

Et le manger le pain sans levain

et le manger des herbes amères,

il y avait un exode parfait.

Ainsi avons-nous été rachetés de la condamnation de Dieu et libérés de la tyrannie de Satan.

Alléluia pour le repas accomplit

Voici LA DEUXIEME PHASE de l’alimentation dans la vie du peuple de Dieu.

LA MANNE

Dans un deuxième temps, nous avons Christ pour nous soutenir dans notre aventure sauvage. La consommation de la manne est pas pour notre Salut, mais pour l’édifice de Dieu la demeure la mise en place et exploiter le témoignage de Dieu.

Ici dans la vie ecclésiale, nous sommes mangeons Christ pour la construction de la maison de Dieu.

  • Culte du 3 sptembre………

  • Deuxième partie

RESUMER DU CHAPITRE 27 

MANGER DANS L’EXODE

  • AUX TERMES DE LA CONDAMNATION ET DE LA TYRANNIE

Voici LA PREMIERE PHASE de l’alimentation dans la vie du peuple de Dieu.

LA PAQUE

Dans un premier temps .Le Christ que nous mangeons est d’abord pour notre salut intégral, est représenté pour nous par le repas de la Pâque.

  • LA PÂQUE

Ces trois images de Christ pour nous.

1.l’agneau,

2.le pain sans levain

3.et des herbes amères.

L’AGNEAU – LE SANG

L’agneau a été tué tout d’abord, et ensuite son sang a été mis sur les deux poteaux et sur le montant supérieur des maisons dans lesquelles il devait être consommé

L’AGNEAU – LA TETE

« 9  Vous ne le mangerez point à demi cuit et bouilli dans l’eau; mais il sera rôti au feu, avec la tête, les jambes et l’intérieur.» Exo. 12: (v. 8).

Cela signifie que nous devons manger Christ comme notre sagesse et notre révélation.

L’AGNEAU – LES JAMBES

« 9  Vous ne le mangerez point à demi cuit et bouilli dans l’eau; mais il sera rôti au feu, avec la tête, les jambes et l’intérieur.» Exo. 12: (v. 8).

Manger les jambes-les pieds de l’agneau est un rappel pour nous que nous devons manger le Christ dans sa marche sur cette terre.

L’AGNEAU – LES JAMBES

« 9  Vous ne le mangerez point à demi cuit et bouilli dans l’eau; mais il sera rôti au feu, avec la tête, les jambes et l’intérieur.» Exo. 12: (v. 8).

Manger les jambes-les pieds de l’agneau est un rappel pour nous que nous devons manger le Christ dans sa marche sur cette terre.

L’AGNEAU – LES PARTIES VERS L’INTERIEUR

« 9  Vous ne le mangerez point à demi cuit et bouilli dans l’eau; mais il sera rôti au feu, avec la tête, les jambes et l’intérieur.» Exo. 12: (v. 8).La dernière partie de l’agneau, que les enfants d’Israël devez manger les parties vers l’intérieur.

 Les parties vers l’intérieur du Christ sont son émotion, son Esprit, sa volonté et son cœur.

LES HERBES AMERES 

« Avec des herbes amères il mangera » «8  Cette même nuit, on en mangera la chair, rôtie au feu; on la mangera avec des pains sans levain et des herbes amères. » (Exo. 12:8). C’était l’autre accompagnement à l’agneau, tout faire ensemble un repas bien équilibré. L’effet du Christ alimentaire comme les herbes amères est le sentiment amer que vous avez chaque fois que vous touchez quelque chose pécheresse.

  • Le Salut qui manque de profondeur

Le salut plus profond

Dans un premier temps .Le Christ que nous mangeons est d’abord pour notre salut intégral, est représenté pour nous par le repas de la Pâque. Non seulement le sang nous fournissent avec la rédemption et la libération de la condamnation de Dieu, mais aussi, de manger de l’agneau, le pain sans levain et des herbes amères, nous sommes sous tension pour marcher hors territoire de Satan et de traverser la mer rouge

1.Le Salut complet comprend la rédemption,

2.La régénération de la vie et la nature de Dieu

3.et de la délivrance du monde.

Voici LA DEUXIEME PHASE de l’alimentation dans la vie du peuple de Dieu.

LA MANNE

Dans un deuxième temps, nous avons Christ pour nous soutenir dans notre aventure sauvage. La consommation de la manne est pas pour notre Salut, mais pour l’édifice de Dieu la demeure la mise en place et exploiter le témoignage de Dieu.

Ici dans la vie ecclésiale, ou nous sommes nous devons manger Christ pour la construction de la maison de Dieu.

 

 

  • chapitre

LE MANGER DANS LE DÉSERT

 

Après l’Egypte  les Israélites, ont étaient maintenus dans le désert pendant quarante ans.

Comme les Juifs des années plus tard, a dit le Seigneur, («31  Nos pères ont mangé la manne dans le désert, selon ce qui est écrit: Il leur donna le pain du ciel à manger. » Jean 6:31; «4  L’Eternel dit à Moïse: Voici, je ferai pleuvoir pour vous du pain, du haut des cieux. Le peuple sortira, et en ramassera, jour par jour, la quantité nécessaire, afin que je le mette à l’épreuve, et que je voie s’il marchera, ou non, selon ma loi. 15  Les enfants d’Israël regardèrent et ils se dirent l’un à l’autre: Qu’est-ce que cela? car ils ne savaient pas ce que c’était. Moïse leur dit: C’est le pain que L’Eternel vous donne pour nourriture. » cf. Exo. 16:4, 15).

C’est comme pour nous de manger toute parole de Dieu  dans le NT math 4 «4  Jésus répondit: Il est écrit: L’homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. Lu 4:4  Jésus lui répondit: Il est écrit: L’Homme ne vivra pas de pain seulement.

ce qui a été écrit d’avance l’a été pour notre instruction, Ro 15:4  Or, tout ce qui a été écrit d’avance l’a été pour notre instruction, afin que, par la patience, et par la consolation que donnent les Ecritures, nous possédions l’espérance.

Et c’est une arme et l’épée de l’Esprit, qui est la parole de Dieu. Eph 6:17  prenez aussi le casque du salut, et l’épée de l’Esprit, qui est la parole de Dieu.

Et puis « que l’homme vit de tout ce qui sort de la bouche de l’Eternel.» De 8:3  Il t’a humilié, il t’a fait souffrir de la faim, et il t’a nourri de la manne, que tu ne connaissais pas et que n’avaient pas connue tes pères, afin de t’apprendre que l’homme ne vit pas de pain seulement, mais que l’homme vit de tout ce qui sort de la bouche de l’Eternel

Elle est aussi la parole de la multiplication La parabole de la multiplication  Mat 14.17 « 17  Mais ils lui dirent: Nous n’avons ici que cinq pains et deux poissons.18  Et il dit: Apportez-les-moi.19  Il fit asseoir la foule sur l’herbe, prit les cinq pains et les deux poissons, et, levant les yeux vers le ciel, il rendit grâces. Puis, il rompit les pains et les donna aux disciples, qui les distribuèrent à la foule.

20Tous mangèrent et furent rassasiés, et l’on emporta douze paniers pleins des morceaux qui restaient.21  Ceux qui avaient mangé étaient environ cinq mille hommes, sans les femmes et les enfants.»

La manne était leur seule nourriture jour après jour. Sans surprise, ils bientôt épuisée d’un tel régime monotone.

Mais Leurs pensées retourna en Égypte, et ils se sont plaints à Moïse,«5  Nous nous souvenons des poissons que nous mangions en Egypte, et qui ne nous coûtaient rien, des concombres, des melons, des poireaux, des oignons et des aulx.6  Maintenant, notre âme est desséchée: plus rien! Nos yeux ne voient que de la manne. » (nom. 11:5-6).Ces aliments variés qui sont venu après la  sortie de l’eau ou hors de la terre d’Egypte et ont apprécié non seulement par les Israélites et les Egyptiens. Vous pouvez comprendre qu’ils se sont lassés d’un régime constant de messages semaine après semaine et se sont tourné vers les aliments que l’Egypte avait à offrir.

Aujourd’hui c’est la même chose plutôt que d’entendre parler de Christ et de l’église de message après message, certains ont favorisé des rencontres plus divertissantes ou spéciales « hommes ou femmes ou jeunes ». Jouer de la guitare, exécuter des chants spéciaux qui exaltent l’âme, plaisantant et favoriser des frémissements émotifs sont comme les poireaux, les oignons les concombres et l’ail en provenance du sol de l’Égypte. Beaucoup  ont bénéficié de ces réunions, mais vous devez admettre qu’il n’y n’avait aucune manne et de nourriture solides.

LA MANNE RAFRAICHI ET ECLAIRE

Nous devons maintenant revenir et rester à la manne. Ne pensez pas que le Christ est ennuyeux ! Nous devons apprendre à cuisiner de lui de façon appétissante. 

« Et quand la rosée fut dissiper, voici, sur la surface du désert il y jeter une petite chose ronde, aussi petit que le givre sur le terrain » « 14  Quand cette rosée fut dissipée, il y avait à la surface du désert quelque chose de menu comme des grains, quelque chose de menu comme la gelée blanche sur la terre.» (Exo. 16:14

  • La manne

Avec le Christ, il y a la fraîcheur de la rosée.

Nous manquons de l’air rafraîchissant qui vient avec le gel dans les climats chauds.

C’est Christ en nous.

Dans Exo. 16: le verset 31 la manne est «31  La maison d’Israël donna à cette nourriture le nom de manne. Elle ressemblait à de la graine de coriandre; elle était blanche, et avait le goût d’un gâteau au miel. »  Nombres 11:7 ajoute «7  La manne ressemblait à de la graine de coriandre, et avait l’apparence du bdellium. » La couleur signifie apparence ou, littéralement, œil. « des facultés mentales et spirituelles (fig.)»En mangeant Christ comme la manne, vous avez les yeux pour voir clairement. Considérez la quantité de lumière que vous avez reçu depuis que vous avez est entré dans l’église et a commencé à recevoir le Christ comme la manne. Les yeux sur la manne vous ont donné une vision claire. Le bdellium mentionné qu’ici est une perle de résine de bois.

Il est transparent. Si vous avez gardé appréciant cette manne, vous avez eu un ciel clair, sans opacité ou de cécité.

Mais si vous avez trouvé dans les réunions, un manque d’orientation, du désœuvrement pourrait provenir de vouloir manger les oignons, poireaux et l’ail, de l’Égypte ; l’effet de ce régime consiste à vous aveugler.

«8  Le peuple se dispersait pour la ramasser; il la broyait avec des meules, ou la pilait dans un mortier; il la cuisait au pot, et en faisait des gâteaux. Elle avait le goût d’un gâteau à l’huile. » (nom. 11:8).

Il existe différentes façons de préparer la manne.

1.Nous avons tous à faire l’expérience de Christ

2.et ensuite apprendre à servir aux saints  des mannes délicieuses.

3.De cette façon, nous mangeons l’offre riche de la manne.

LES CAILLES

 

 

«35  Les enfants d’Israël mangèrent la manne pendant quarante ans, jusqu’à leur arrivée dans un pays habité; ils mangèrent la manne jusqu’à leur arrivée aux frontières du pays de Canaan. » (Exo. 16:35).

La manne était la nourriture avec qui Dieu a délivré son peuple tout au long de leurs pérégrinations du désert.

Vous vous souvenez probablement lorsque, en raison de leurs plaintes, Dieu a envoyé « des cailles afin de manger ».

En réponse à leurs cris, «4 ¶  Le ramassis de gens qui se trouvaient au milieu d’Israël fut saisi de convoitise; et même les enfants d’Israël recommencèrent à pleurer et dirent: Qui nous donnera de la viande à manger?» (Nom. 11:4)

« (Nom. 11:31 ¶  L’Eternel fit souffler de la mer un vent, qui amena des cailles, et les répandit sur le camp, environ une journée de chemin d’un côté et environ une journée de chemin de l’autre côté, autour du camp. Il y en avait près de deux coudées au-dessus de la surface de la terre. » (Nom. 11: (v. 31).

Les cailles sont mangés dans un états de rébellion et a provoqué le jugement de Dieu. «33  Comme la chair était encore entre leurs dents sans être mâchée, la colère de l’Eternel s’enflamma contre le peuple, et l’Eternel frappa le peuple d’une très grande plaie. » (Nom. 11: (v. 33).

Cet incident m’a rappelé de ces dernières années dans la récupération.

Après avoir entendu tant de choses sur la nécessité d’avoir Christ forgé à l’intérieur, certains s’en est détourné, prétendant c’était trop difficile à écouter et a encouragé les jeunes à être eux-mêmes plutôt que de se transformer.

De remplacer la manne avec les cailles ceci  est de la rébellion et la convoitise

Nom. 11: «33  Comme la chair était encore entre leurs dents sans être mâchée, la colère de l’Eternel s’enflamma contre le peuple, et l’Eternel frappa le peuple d’une très grande plaie.34  On donna à ce lieu le nom de Kibroth-Hattaava, parce qu’on y enterra le peuple que la convoitise avait saisi. »

  • L’Ordination de Dieu est que nous mangeons la manne jour après jour.

LA TÂCHE ET LEURS CHARGES DANS LE DÉSERT

 

  • Qu’est ce qui occupait les enfants d’Israël au cours de ces quarante ans ?
  • Il n’y n’avait aucune industrie.

Comment occuper-ils leur temps quand ils ne voyageaient pas ?

Ils ont commencé leur journée avant son lever, recueillant la manne.  – En plus de préparer et de manger,  – ils ont construit le tabernacle  –  et le transporta ensuite tout au long de leur voyage «Ex 24 .15  Moïse monta sur la montagne, et la nuée couvrit la montagne. Ex 25 .1 ¶  L’Eternel parla à Moïse, et dit:  Parle aux enfants d’Israël. Qu’ils m’apportent une offrande; vous la recevrez pour moi de tout homme qui la fera de bon coeur. » et Ex 25 « 8  Ils me feront un sanctuaire, et j’habiterai au milieu d’eux.»

Voici une image claire de ce que nous devrions manger

ce que nous devrions être CONSTRUIRE Christ en nous et ce que nous devrions faire.

Notre alimentation est Christ.

Nous devrions être  de ceux qui mangent de lui. Nous devons construire l’église pour être la demeure de Dieu

et ensuite le transporter comme son témoignage partout où nous allons.

  • Les sages de ce monde ont pensé que les Israélites étaient paresseux et inutile.
  • Pourquoi ne se contenter dans un seul endroit ?
  • Puis ils pourraient croître aux oignons, aux poireaux et a l’ail, au lieu d’avoir seulement la manne à manger.
  • Pourquoi ont-ils rien fait mais seulement de construire un tabernacle et l’amener ensuite avec eux ?
  • De nos jours nous pouvons être critiqués pour ne pas aller sur le terrain de la mission, ou pour ne pas s’engager dans ce ou ces travaux chrétienne ou de ne pas prendre soin de l’Évangile.

Pourquoi est-ce nous nous gardons réunis et accordons peu d’attention à n’importe quoi autre que Christ et l’église ?

Nous ne voulons pas suivre le modèle défini par le christianisme.

Au contraire, nous serions comme les Israélites d’autrefois,

manger la manne

et prendre soin pour le tabernacle.

Si nous avons un tel témoignage,

Nos âmes seront comblées.

Les brebis perdues du Seigneur Jésus seront attirés. 

Les Jeunes, êtes-vous satisfait de cette vie ?

Votre vie est de manger le Christ.

Votre travail consiste à construire l’église avec Christ.

Votre témoignage est de transporter l’église avec Christ.

Il s’agit de l’économie de Dieu.

 L’EXODE ACCOMPLI

Dans le message précédent sur l’arbre de vie, nous avons souligné que l’intention de Dieu dès le commencement a été  la prise  de l’arbre de vie  pour l’homme comme nourriture.

Dans ce message nous avons tracé la défaillance de l’homme et les étapes que Dieu ai prise pour récupérer l’homme mort du monde.

Cet exode triomphant de condamnation sur  la tyrannie a été provoquée par le repas de la Pâque.

Puis pendant quarante ans dans le désert Dieu donna à son peuple la manne.

Par cette nourriture que le tabernacle a été construit et son témoignage mis en place.

Le livre de l’exode, puis, à nouveau nous rappelle que l’intention de Dieu pour l’homme doit être sa vie, reçue sous forme de nourriture. Quand l’homme participe donc de lui, l’habitation de Dieu est construite et réalise son dessein.

  • Culte Du 10 Septembre

RESUMER DU CHAPITRE 27 

MANGER DANS L’EXODE

  • AUX TERMES DE LA CONDAMNATION ET DE LA TYRANNIE

Voici LA PREMIERE PHASE de l’alimentation dans la vie du peuple de Dieu.

LA PAQUE

Dans un premier temps .Le Christ que nous mangeons est d’abord pour notre salut intégral, est représenté pour nous par le repas de la Pâque.

  • LA PÂQUE

Ces trois images de Christ pour nous.

1.l’agneau,

2.le pain sans levain

3.et des herbes amères.

L’AGNEAU – LE SANG

L’agneau a été tué tout d’abord, et ensuite son sang a été mis sur les deux poteaux et sur le montant supérieur des maisons dans lesquelles il devait être consommé

L’AGNEAU – LA TETE

« 9  Vous ne le mangerez point à demi cuit et bouilli dans l’eau; mais il sera rôti au feu, avec la tête, les jambes et l’intérieur.» Exo. 12: (v. 8).

Cela signifie que nous devons manger Christ comme notre sagesse et notre révélation.

L’AGNEAU – LES JAMBES

« 9  Vous ne le mangerez point à demi cuit et bouilli dans l’eau; mais il sera rôti au feu, avec la tête, les jambes et l’intérieur.» Exo. 12: (v. 8).

Manger les jambes-les pieds de l’agneau est un rappel pour nous que nous devons manger le Christ dans sa marche sur cette terre.

L’AGNEAU – LES JAMBES

« 9  Vous ne le mangerez point à demi cuit et bouilli dans l’eau; mais il sera rôti au feu, avec la tête, les jambes et l’intérieur.» Exo. 12: (v. 8).

Manger les jambes-les pieds de l’agneau est un rappel pour nous que nous devons manger le Christ dans sa marche sur cette terre.

L’AGNEAU – LES PARTIES VERS L’INTERIEUR

« 9  Vous ne le mangerez point à demi cuit et bouilli dans l’eau; mais il sera rôti au feu, avec la tête, les jambes et l’intérieur.» Exo. 12: (v. 8).La dernière partie de l’agneau, que les enfants d’Israël devez manger les parties vers l’intérieur.

 Les parties vers l’intérieur du Christ sont son émotion, son Esprit, sa volonté et son cœur.

LES HERBES AMERES 

« Avec des herbes amères il mangera » «8  Cette même nuit, on en mangera la chair, rôtie au feu; on la mangera avec des pains sans levain et des herbes amères. » (Exo. 12:8). C’était l’autre accompagnement à l’agneau, tout faire ensemble un repas bien équilibré. L’effet du Christ alimentaire comme les herbes amères est le sentiment amer que vous avez chaque fois que vous touchez quelque chose pécheresse.

Voici LA DEUXIEME PHASE de l’alimentation dans la vie du peuple de Dieu.

LA MANNE

Dans un deuxième temps, nous avons Christ pour nous soutenir dans notre aventure sauvage. La consommation de la manne est pas pour notre Salut, mais pour l’édifice de Dieu la demeure la mise en place et exploiter le témoignage de Dieu.

Ici dans la vie ecclésiale, nous sommes mangeons Christ pour la construction de la maison de Dieu.

LE MANGER DANS LE DÉSERT

Après l’Egypte gauche Israélites, ont étaient maintenus dans le désert pendant quarante ans.

La manne était leur seule nourriture jour après jour. Sans surprise, ils bientôt épuisée d’un tel régime monotone.

RAFRAICHI ET ECLAIRE

Nous devons maintenant revenir à la manne. Avec le Christ, il y a la fraîcheur de la rosée.

Nous manquons de l’air rafraîchissant qui vient avec le gel dans les climats chauds.

C’est Christ en nous. Il existe différentes façons de préparer la manne.

Nous avons tous à faire l’expérience de Christ

et ensuite apprendre à servir aux saints  des mannes délicieuses.

De cette façon, nous mangeons l’offre riche de la manne

LES CAILLES

Les cailles sont mangés dans un états de rébellion et a provoqué le jugement de Dieu. «33  Comme la chair était encore entre leurs dents sans être mâchée, la colère de l’Eternel s’enflamma contre le peuple, et l’Eternel frappa le peuple d’une très grande plaie. » (Nom. 11: (v. 33).

LA TÂCHE ET LEURS CHARGES DANS LE DÉSERT 

  • Qu’est ce qui occupait les enfants d’Israël au cours de ces quarante ans ? ans ?
  • Il n’y n’avait aucune industrie
  • chapitre

CHAPITRE 28

MANGER DANS LA BONNE TERRE

 

«12  La manne cessa le lendemain de la Pâque, quand ils mangèrent du blé du pays; les enfants d’Israël n’eurent plus de manne, et ils mangèrent des produits du pays de Canaan cette année-là. » (Josué 5:12).

 

Voici LA TROISIEME PHASE de l’alimentation dans la vie du peuple de Dieu.

 

Dans un premier temps .Le Christ que nous mangeons est d’abord pour notre salut intégral, est représenté pour nous par le repas de la Pâque. Non seulement le sang nous fournissent avec la rédemption et la libération de la condamnation de Dieu, mais aussi, de manger de l’agneau, le pain sans levain et des herbes amères, nous sommes sous tension pour marcher hors territoire de Satan et de traverser la mer rouge.

Le Salut complet comprend la rédemption,

La régénération de la vie et la nature de Dieu

et de la délivrance du monde.

 

Vous appréciez ce salut complet, ou vous êtes toujours  en Egypte ?

 

Dans un deuxième temps, nous avons Christ pour nous soutenir dans notre aventure sauvage. La consommation de la manne est pas pour notre Salut, mais pour l’édifice de Dieu la demeure la mise en place et exploiter le témoignage de Dieu.

Ici dans la vie ecclésiale, nous sommes mangeons Christ pour la construction de la maison de Dieu.

 

 

Dans le message précédent, nous avons couvert ces deux étapes.

LA PHASE DE LA PAQUE

LA PHASE DE LA MANNE

 

Dans un premier temps .Le Christ que nous mangeons est d’abord pour notre salut intégral, est représenté pour nous par le repas de la Pâque. Non seulement le sang nous fournissent avec la rédemption et la libération de la condamnation de Dieu, mais aussi, de manger de l’agneau, le pain sans levain et des herbes amères, nous sommes sous tension pour marcher hors territoire de Satan et de traverser la mer rouge

1.Le Salut complet comprend la rédemption,

2.La régénération de la vie et la nature de Dieu

3.et de la délivrance du monde.

 

1.Voici LA PREMIERE PHASE de l’alimentation dans la vie du peuple de Dieu.

LA PAQUE

Dans un premier temps .Le Christ que nous mangeons est d’abord pour notre salut intégral, est représenté pour nous par le repas de la Pâque.

2.Voici LA DEUXIEME PHASE de l’alimentation dans la vie du peuple de Dieu.

LA MANNE

Dans un deuxième temps, nous avons Christ pour nous soutenir dans notre aventure sauvage. La consommation de la manne est pas pour notre Salut, mais pour l’édifice de Dieu la demeure la mise en place et exploiter le témoignage de Dieu.

3.Voici LA TROISIEME PHASE de l’alimentation dans la vie du peuple de Dieu.

MANGER DANS LA BONNE TERRE

«12  La manne cessa le lendemain de la Pâque, quand ils mangèrent du blé du pays; les enfants d’Israël n’eurent plus de manne, et ils mangèrent des produits du pays de Canaan cette année-là. » (Josué 5:12).

 

LA TROISIÈME ÉTAPE

 Dans la Bible, deux est le nombre du témoignage, pas de la fin.

Notre alimentation n’est pas complète avec seulement les deux étapes.

1.le repas de la Pâque.

2.La Manne

1 Thessaloniciens 5:23 dit, « 23 ¶  Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ!» pour notre sanctification ensemble, que nous devons être conservés dans le corps et âme et esprit.

1.Alors qu’il était bon du manger en Egypte en ce qu’elle était nous pour  de faire notre exode renforcé,

2.le manger dans le désert était mieux parce que le tabernacle fût mit en place.

3.Puis la gloire de Dieu descendit des cieux pour remplir la maison pour lui sur la terre.

Pour être dans la troisième étape  il est obligatoire que le peuple de Dieu quitter le désert, en traversant le fleuve du Jourdain et entre en Canaan, la terre promise à Abraham, Isaac et Jacob en héritage pour leurs enfants.

Elle représentait l’objectif promis de Dieu.

Quelle est donc cette troisième étape ?

C’est de manger de la maison de Dieu à être installés sur des bases solides.

  • Au lieu d’un tabernacle portable, mobile, il y avait un temple construit sur une base ferme, sédentaire. Cette construction ne pouvait se faire que dans le désert.
  • Le temple a été construit dans la bonne terre, et cela signifiait que le Royaume de Dieu a été établi, exprimant de Dieu et son autorité.

Voici les trois phases de l’alimentation, et ils forment une histoire, de notre expérience chrétienne.

Tout comme Dieu est Trinité et l’homme est tripartite, alors notre alimentation spirituelle a aussi ces trois étapes.

Notre croissance spirituelle dépend de notre alimentation.

Vous mangez encore  de l’agneau et des herbes amères ?

La manne est votre nourriture quotidienne ?

La Manne  est la nourriture pour les vagabonds, ceux encore  qui sont dans le désert de l’âme.

Vous êtes dans la bonne terre, appréciant le produit provenant de Canaan dans votre esprit ?

Vous pouvez difficilement être sûr  de quelle étape vous en êtes.

Vous pouvez vous sentir que même dans un jour votre expérience peut changer en arrière de la bonne terre en Égypte ou au désert.

Toutefois, si vous n’avez jamais goûté l’expérience d’être dans la bonne terre, déclarons par la foi que c’est là où vous êtes.

Ne crois pas le mensonge de Satan  QUI DIT que vous avez glissé et retourner en arrière

UNE VARIÉTÉ

 

Alors que la manne était la seule nourriture fournie pour les enfants d’Israël dans le désert, le produit de la bonne terre était varié.

 C’était un  «8  pays de froment, d’orge, de vignes, de figuiers et de grenadiers; pays d’oliviers et de miel;9  pays où tu mangeras du pain avec abondance, où tu ne manqueras de rien; pays dont les pierres sont du fer, et des montagnes duquel tu tailleras l’airain. » (Deut. 8:8-9).

  • Non seulement il était d’assortiment de fruits et de légumes, mais ils avaient des troupeaux et des grands troupeaux

(Deut. 12:6). « 6  C’est là que vous présenterez vos holocaustes, vos sacrifices, vos dîmes, vos prémices, vos offrandes en accomplissement d’un voeu, vos offrandes volontaires, et les premiers-nés de votre gros et de votre menu bétail.»

LA CONSOMMATION DES PRODUITS COMMUNS

Les chapitres douze, quatorze et seize Deutéronome, il est clair qu’il y avait deux sortes de manger dans la bonne terre.

Toutes l’augmentation, proviennent du champ ou de leurs troupeaux, devait être divisée en deux parties.

Quatre-vingt-dix pour cent de celle-ci est la partie qui a appartenu aux Israélites et puisse être mangée dans leurs portes (Deutéronome 12:15). «15  Néanmoins, quand tu en auras le désir, tu pourras tuer du bétail et manger de la viande dans toutes tes portes, selon les bénédictions que t’accordera l’Eternel, ton Dieu; celui qui sera impur et celui qui sera pur pourront en manger, comme on mange de la gazelle et du cerf. » Cela nous pourrions appeler la consommation courante.

1.La consommation courante.

2.la dîme

LA PARTIE SUPÉRIEURE

 

Les autres 10 %, la dîme, imposait des restrictions sur où il peut être mangé. « Tu pourras pas manger dans tes portes la dîme de ton blé, de ton moût ou de ton huile, ou les premiers-nés de ton gros ou de ton troupeau…Mais tu doit manger devant l’Éternel, ton Dieu, dans le lieu que choisira l’Éternel, ton Dieu » (Deutéronome 12:17-18). «17  Tu ne pourras pas manger dans tes portes la dîme de ton blé, de ton moût et de ton huile, ni les premiers-nés de ton gros et de ton menu bétail, ni aucune de tes offrandes en accomplissement d’un voeu, ni tes offrandes volontaires, ni tes prémices.18  Mais c’est devant l’Eternel, ton Dieu, que tu les mangeras, dans le lieu que l’Eternel, ton Dieu, choisira, toi, ton fils et ta fille, ton serviteur et ta servante, et le Lévite qui sera dans tes portes; et c’est devant l’Eternel, ton Dieu, que tu feras servir à ta joie tous les biens que tu posséderas. »

Supposons, par exemple, que je suis un Israélite avec un troupeau de vaches. Lorsque l’un d’eux a son premier veau, je ne suis pas libre de le tuer et de faire une fête pour ma famille, même si le troupeau m’appartienne. Je dois enregistrer jusqu’au moment de la fête des tabernacles, le quinzième jour du septième mois. Si cette même vache a un second veau, cependant, nous sommes libres de l’engraisser, de le tuer et de faire un festin pour tous nos proches.

Le premier-né, ainsi que les premiers-nés des tous mes troupeaux et la dîme de mes produits, je dois prendre à l’endroit «11  Alors il y aura un lieu que l’Eternel, votre Dieu, choisira pour y faire résider son nom. C’est là que vous présenterez tout ce que je vous ordonne, vos holocaustes, vos sacrifices, vos dîmes, vos prémices, et les offrandes choisies que vous ferez à l’Eternel pour accomplir vos voeux. »

(Deutéronome 12:11). «39  Le quinzième jour du septième mois, quand vous récolterez les produits du pays, vous célébrerez donc une fête à l’Eternel, pendant sept jours: le premier jour sera un jour de repos, et le huitième sera un jour de repos. » (Lév. 23:39).

LA CONSOMMATION COMMUNES ET LA JOUISSANCE SPÉCIALE

La consommation courante dans les portes est un type de la jouissance commune de Christ. Nous pouvons   nous régaler sur lui à la maison seul, ou des rencontres avec d’autres. Cette plénitude du Christ peut être précieuse, mais, comme beaucoup d’entre vous peuvent en témoigner, notre plus haute jouissance du Christ est présente dans les réunions d’église. C’est seulement ici que nous apprécions la partie supérieure du Christ. C’est l’endroit où il a choisi de mettre son nom et de construire son habitation. Toutefois votre réunion de maison ou de petit groupe de prière .Mais Dieu n’y habite pas. L’habitation de Dieu est aujourd’hui l’église, et les Mont Sion est réunion d’église d’aujourd’hui, où les dîmes et les offrandes doivent être présentés.

PAS DANS TOUS LES LIEUX

Manger le Christ dans la troisième étape consiste non seulement ses richesses, mais aussi la question de l’unité du peuple de Dieu.

Une fois que les enfants d’Israël ont occupé la bonne terre, il aurait été facile pour eux d’être séparés les uns des autres.

Ce qui les gardait dans l’unité a été cette exigence: «13  Garde-toi d’offrir tes holocaustes dans tous les lieux que tu verras; 14  mais tu offriras tes holocaustes au lieu que l’Eternel choisira dans l’une de tes tribus, et c’est là que tu feras tout ce que je t’ordonne.»(Deutéronome 12:13-14).

Tous les mâles devaient comparaître devant le Seigneur trois fois par an dans le lieu de son choix (Deutéronome 16:16) « 16  Trois fois par année, tous les mâles d’entre vous se présenteront devant l’Eternel, ton Dieu, dans le lieu qu’il choisira: à la fête des pains sans levain, à la fête des semaines, et à la fête des tabernacles. On ne paraîtra point devant l’Eternel les mains videspour célébrer les fêtes avec les riches produits du terroir.

Supposons que deux voisins avaient un désaccord et n’étaient plus sur de bons pourparlers.

Bien que la plupart du temps entre eux ils se sont évités, le jour viendra où ils auront à faire tous les deux le trajet allé et retour à Jérusalem. Il était bon de rassembler les forces pour faire le trajet, donc de  régler leurs différends et de joindre leurs forces était une forme d’obligation, « Voici, bon et c’est comment agréable pour des frères de demeurer ensemble dans l’unité! » (Psaume 133).

Il s’agissait d’une des chansons de degrés que les Israélites ont scandé alors qu’ils se sont réunis et est monté le mont Sion pour présenter leurs offres et de garder les fêtes.

Comme nous mangeons le Christ, nous trouverons que nous sommes amenés dans l’unicité avec tous les saints.

Nous pouvons être satisfaits de certains frères ou de sœurs et décider de cesser de participer aux réunions d’églises.

Nous pouvons dire que la présence de Dieu est partout et que nous pouvons profiter de Christ à la maison.

 

Mais la partie supplémentaire de la jouissance du Christ ne peut pas être la nôtre en dehors des réunions d’églises.

Si nous essayons d’avoir le bon et les parties particulières du Christ à l’endroit où nous choisissons, l’unicité est endommagée.

Cependant les mécontents, nous pouvons sentir des choses dans l’église, nous devons relever avec les saints.

L’habitation de Dieu est l’église, mais ce n’est pas notre petit groupe de prière et où nous voulons.

Nous devons tous relevé à l’endroit où Dieu a choisi pour invoquer son nom afin d’habiter.

LABEUR

Le produit de la bonne terre ne pleuvait pas du ciel comme la manne avait fait. Les enfants d’Israël devaient, semer la graine, garder le sol arrosé et se débarrasser des insectes ravageurs.

Ensuite, lorsqu’est venu le temps de la moisson, ils devaient récolter les cultures.

Christ est notre bonne terre.

Chaque jour nous devons avoir la main sur lui. – Nous commençons par la prière du matin,  – labourer le sol

et mettre le semis « lui » comme valeur initiale. Parfois nous il suffit d’arroser les cultures et tuer des escargots. – Pendant la journée nous continuons à travailler sur lui et c’est éprouvant, appréciant et participant avec lui. – Nous avons également arraché quelques minutes de temps en temps tout au long de la journée à lire un chapitre dans la parole.

De ces fidèles à travailler, nous accumulons progressivement les riches expériences du Christ.

Ensuite, nous apportons notre excédent aux réunions.

 

Les Israélites avaient seulement trois fêtes par an. Nous n’avons pas à attendre longtemps ! Nous avons au moins trois réunions par semaine, chacun d’eux un festin, à qui nous pouvons venir, pas bredouille, mais chargé avec l’expérience du Christ.

 

«16  Trois fois par année, tous les mâles d’entre vous se présenteront devant l’Eternel, ton Dieu, dans le lieu qu’il choisira: à la fête des pains sans levain, à la fête des semaines, et à la fête des tabernacles. On ne paraîtra point devant l’Eternel les mains vides.17  Chacun donnera ce qu’il pourra, selon les bénédictions que l’Eternel, ton Dieu, lui aura accordées. » (Deut. 16:16-17).

 

CULTE

Des cinq livres de Moïse, Genèse seulement ne donne aucune instruction sur la façon d’un culte. Les quatre autres traitent longuement sur le culte et le service de Dieu. Le concept naturel est d’adorer Dieu nous devons s’incliner, s’agenouiller ou se prosterner

C’était la coutume des nations environnant Israël (Exo. 23:24). «24  Tu ne te prosterneras point devant leurs dieux, et tu ne les serviras point; tu n’imiteras point ces peuples dans leur conduite, mais tu les détruiras, et tu briseras leurs statues. »

Mais l’enseignement donné aux enfants d’Israël devait apporter leurs produits riches, et les offrir à Dieu et puis les mangers quelques-uns en sa présence et avec lui.

Ils ont offert leur nourriture à Dieu. Manger en présence de Dieu est un culte.

Plus nous arrivons avec nos mains pleines de Christ, plus nous nous offrons à Dieu et nous profiter de sa présence, plus nous sommes adorant.

Dieu notre Père désire le culte qui est notre alimentation du fils. Dieu est heureux quand nous sommes en sa présence, profitant de son fils.

Dans Jean 4 le Seigneur Jésus lié l’adoration à Dieu et boire de lui.

  • Après que le Seigneur a dit à la Samaritaine, «14 mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif, et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle. » Jean 4 (v. 14), elle a tourné le sujet sur la question du culte.
  • La Réponse du Seigneur était,«21 Femme, lui dit Jésus, crois-moi, l’heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père.23 Mais l’heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. » Jean 4 (VV. 21, 23).
  • Notre esprit est Jérusalem, l’habitation de Dieu (Éph. 2:22), «22 En lui vous êtes aussi édifiés pour être une habitation de Dieu en Esprit. » et c’est ici que nous adorons Dieu, non par nous-mêmes se prosterner devant lui, mais en profitant de Christ comme la réalité.
  • Boire de lui est le véritable culte à Dieu.

LES RÉUNIONS

 

Nous offrons le Christ, nous avons vécu dans notre marche quotidienne chaque fois que nous arrivons à des réunions. Ne pense pas que les instruments musicaux sont une partie nécessaire de notre culte. La musique n’est pas la réalité.

La réalité se trouve dans notre esprit, dans le Christ même dont nous avons fait l’expérience.

Ces expériences sont le produit riche de la bonne terre.

Il se peut parfois que nos réunions ne devraient avoir aucun chant ou même de la prière, mais seulement les riches témoignages de notre vie quotidienne. La production abondante va être entassée devant l’Éternel. Les témoignages peuvent être assez courts, qu’encore qu’ils viennent de la richesse dans l’esprit, ils peuvent être supérieurs à un témoignage. Ce que nous disons, comme un témoignage peut être sous la forme d’une prière ou peut être une offrande de louange.Quelle forme prendra la réunion ceci ne peut être prédit. Chacun d’eux peut être différent.

Certes, certaines réunions au cours du premier siècle ont été comme nous l’avons décrit. Nous n’essayons pas d’organiser les différents styles de réunion.

Comment les réunions sont sort de comment nous sommes.

Nous vivons une certaine manière, et nous rencontrons cette même façon.

Nous ne venons pas ensemble à accomplir mais d’apporter un dépassement de capacité du Christ que nous avons été en appréciant richement.

C’est ainsi que nous mangeons Christ ensemble en présence de Dieu.

Comment cela serai bien  si toutes les églises sont comme ça !

  • Aujourd’hui, nous sommes encore sous l’influence du christianisme dégradée, avec le chant des hymnes et prier dans le cadre de notre forme de réunion.
  • La Bible ne nous donne pas de façon rituelle d’atteindre. Aucun moyen formel n’est prescrit pour notre rassemblement.

Nous devrions être comme les enfants d’Israël qui se réunissent dans les temps anciens pour le lieu unique, Jérusalem, avec tous les produits riches de la bonne terre ; c’est-à-dire, nous arrivons à l’esprit, offrant à notre riche expérience du Christ.

Si nous chantons n’est pas en cause. Nous pouvons consacrer une réunion entière seulement a chanté, si le Seigneur conduit comme cela.

Ce qui doit nous préoccuper, c’est seulement que nous rencontrons dans l’Esprit et avec la richesse du Christ.

Lorsque nous partageons nos expériences, nous ne devrions pas le faire de façon dispersée.

Parce que nous avons tous des expériences abondantes et variées, ce que nous disons devrait suivre la ligne de celui qui nous a précédés.

Si nos réunions sont pleines d’un Christ attrayant, ceux qui viennent vont être convaincus, tamisée et capturé. Christ lui-même est le facteur d’attraction — pas un Christ dans la doctrine, mais un homme que nous subissons

LE BUT DU RÉTABLISSEMENT DU SEIGNEUR

 

La troisième phase de l’alimentation est compliquée.

Il y a la façon courante de manger ensemble et à apporter des richesses de la bonne terre.

Il y a aussi la manière particulière de mettre nos dîmes à l’endroit choisi de manger devant l’Éternel, afin de maintenir l’unité du peuple de Dieu.

En outre, ce stade de la consommation exige que nous ayons fait un  travail, non seulement de rassembler ce qui est tombé du ciel.

Enfin, nous devons adorer le père en apportant toute la variété riche de l’expérience du Christ pour les réunions et les présenter à Dieu et à son peuple.

Cette troisième étape est celle qui accomplit le but de Dieu.

C’est notre objectif, vers lequel nous devons viser, dans la récupération du Seigneur.Ainsi la vie d’église sera produite, le Royaume de Dieu établi, et son temple construit solidement.

  • Culte du 17 septembre 2017

RESUMER DU CHAPITRE 28

MANGER DANS LA BONNE TERRE

 Dans le message précédent, nous avons couvert ces deux étapes.

1.LA PHASE DE LA PAQUE

2.LA PHASE DE LA MANNE 

Voici LA TROISIEME PHASE de l’alimentation dans la vie du peuple de Dieu. «12  La manne cessa le lendemain de la Pâque, quand ils mangèrent du blé du pays; les enfants d’Israël n’eurent plus de manne, et ils mangèrent des produits du pays de Canaan cette année-là. » (Josué 5:12).  

Le Salut complet comprend la rédemption,La régénération de la vie et la nature de Dieu – être joint au Seigneuret de la délivrance du monde.

Vous appréciez ce salut complet, ou vous êtes toujours  en Egypte ?

Dans un deuxième temps, nous avons Christ pour nous soutenir dans notre aventure sauvage.

La consommation de la manne est pas pour notre Salut, mais pour l’édifice de Dieu la demeure la mise en place et exploiter le témoignage de Dieu.

Ici dans la vie ecclésiale, nous sommes mangeons Christ pour la construction de la maison de Dieu.

  • LA TROISIÈME ÉTAPE

a)Alors qu’il était bon du manger en Egypte en mangeant la pâque  était nous pour  de faire notre exode sera renforcé,

b)le manger dans le désert « la manne » était mieux parce que le tabernacle fût mit en place.Puis la gloire de Dieu descendit des cieux pour remplir la maison « le tabernacle » pour lui sur la terre.

Pour être dans la troisième étape  il est obligatoire que le peuple de Dieu doivent  quitter le désert, en traversant le fleuve du Jourdain et entrer en Canaan, la terre promise à Abraham, Isaac et Jacob en héritage pour leurs enfants.

Elle représentait l’objectif promis de Dieu.

Quelle est donc cette troisième étape ?

C’est de manger de la maison de Dieu à être installés sur des bases solides.

Le temple a été construit dans la bonne terre sur une base ferme , et cela signifiait que le Royaume de Dieu a été établi, exprimant de Dieu et son autorité.

  • UNE VARIÉTÉ

C’était un  «8  pays de froment, d’orge, de vignes, de figuiers et de grenadiers; pays d’oliviers et de miel;9  pays où tu mangeras du pain avec abondance, où tu ne manqueras de rien; pays dont les pierres sont du fer, et des montagnes duquel tu tailleras l’airain. » (Deut. 8:8-9).

  • LA CONSOMMATION DES PRODUITS COMMUNS

 Les chapitres douze, quatorze et seize Deutéronome, il est clair qu’il y avait deux sortes de manger dans la bonne terre.

Quatre-vingt-dix pour cent de celle-ci est la partie qui a appartenu aux Israélites et puisse être mangée dans leurs portes (Deutéronome 12:15). «15  Néanmoins, quand tu en auras le désir, tu pourras tuer du bétail et manger de la viande dans toutes tes portes, selon les bénédictions que t’accordera l’Eternel, ton Dieu; celui qui sera impur et celui qui sera pur pourront en manger, comme on mange de la gazelle et du cerf. » Cela nous pourrions appeler la consommation courante

  • LA PARTIE SUPÉRIEURE

Les autres 10 %, la dîme, imposait des restrictions sur où il peut être mangé. « Tu pourras pas manger dans tes portes la dîme de ton blé, de ton moût ou de ton huile, ou les premiers-nés de ton gros ou de ton troupeau…Mais tu doit manger devant l’Éternel, ton Dieu, dans le lieu que choisira l’Éternel, ton Dieu »

  • LA CONSOMMATION COMMUNES ET LA PLENITUDE SPÉCIALE

La consommation courante dans les MAISONS est un type de la PLENITUDE commune de Christ. notre plus haute PLENITUDE du Christ est présente dans les réunions d’église.

C’est seulement ici que nous apprécions la partie supérieure du Christ. C’est l’endroit où il a choisi de mettre son nom et de construire son habitation. Toutefois votre réunion de maison ou de petit groupe de prière .Mais Dieu n’y habite pas.

L’habitation de Dieu est aujourd’hui l’église, et les Mont Sion est réunion d’église d’aujourd’hui, où les dîmes et les offrandes doivent être présentés.

  • PAS DANS TOUS LES LIEUX

Manger le Christ dans la troisième étape consiste non seulement ses richesses, mais aussi la question de l’unité du peuple de Dieu.

Ce qui les gardait dans l’unité a été cette exigence: «13  Garde-toi d’offrir tes holocaustes dans tous les lieux que tu verras; 14  mais tu offriras tes holocaustes au lieu que l’Eternel choisira dans l’une de tes tribus, et c’est là que tu feras tout ce que je t’ordonne.»(Deutéronome 12:13-14).

Tous les mâles devaient comparaître devant le Seigneur trois fois par an dans le lieu de son choix (Deutéronome 16:16) « 16  Trois fois par année, tous les mâles d’entre vous se présenteront devant l’Eternel, ton Dieu, dans le lieu qu’il choisira: à la fête des pains sans levain, à la fête des semaines, et à la fête des tabernacles. On ne paraîtra point devant l’Eternel les mains vides Comme nous mangeons le Christ, nous trouverons que nous sommes amenés dans l’unicité avec tous les saints.

  • LABEUR

 Le produit de la bonne terre ne pleuvait pas du ciel comme la manne avait fait. Les enfants d’Israël devaient, semer la graine, garder

  • CULTE

Ils ont offert leur nourriture à Dieu. Manger en présence de Dieu est un culte.

  • La Réponse du Seigneur était,«21 Femme, lui dit Jésus, crois-moi, l’heure vient où ce ne sera ni sur cette montagne ni à Jérusalem que vous adorerez le Père.23 Mais l’heure vient, et elle est déjà venue, où les vrais adorateurs adoreront le Père en esprit et en vérité; car ce sont là les adorateurs que le Père demande. » Jean 4 (VV. 21, 23).
  • Notre esprit est Jérusalem, l’habitation de Dieu (Éph. 2:22), «22 En lui vous êtes aussi édifiés pour être une habitation de Dieu en Esprit. » et c’est ici que nous adorons Dieu, non par nous-mêmes se prosterner devant lui, mais en profitant de Christ comme la réalité.
  • Boire de lui est le véritable culte à Dieu.

LES RÉUNIONS

 Nous offrons le Christ, nous avons vécu dans notre marche quotidienne chaque fois que nous arrivons à des réunions. Ne pense pas que les instruments musicaux sont une partie nécessaire de notre culte. La musique n’est pas la réalité. La réalité se trouve dans notre esprit, dans le Christ même dont nous avons fait l’expérience.

Ces expériences sont le produit riche de la bonne terre. Nous ne venons pas ensemble à accomplir mais d’apporter un dépassement de capacité du Christ que nous avons été en appréciant richement.

C’est ainsi que nous mangeons Christ ensemble en présence de Dieu. Nous devrions être comme les enfants d’Israël qui se réunissent dans les temps anciens pour le lieu unique, Jérusalem, avec tous les produits riches de la bonne terre ; c’est-à-dire, nous arrivons à l’esprit, offrant à notre riche expérience du Christ.

LE BUT DU RÉTABLISSEMENT DU SEIGNEUR

La troisième phase de l’alimentation est compliquée.

Il y a la façon courante de manger ensemble et à apporter des richesses de la bonne terre.

Il y a aussi la manière particulière de mettre nos dîmes à l’endroit choisi de manger devant l’Éternel, afin de maintenir l’unité du peuple de Dieu.

En outre, ce stade de la consommation exige que nous ayons fait un  travail, non seulement de rassembler ce qui est tombé du ciel.

Enfin, nous devons adorer le père en apportant toute la variété riche de l’expérience du Christ pour les réunions et les présenter à Dieu et à son peuple.

Cette troisième étape est celle qui accomplit le but de Dieu.  

C’est notre objectif, vers lequel nous devons viser, dans la récupération du Seigneur. Ainsi la vie d’église sera produite, le Royaume de Dieu établi, et son temple construit solidement.

  • chapitre

  • Première partie

CHAPITRE VINGT-NEUF

 MANGER DANS LES ÉVANGILES

 

Une des plaintes portées contre le Seigneur Jésus était, « cet homme reçoit les pécheurs et mange avec eux » « 2  Et les pharisiens et les scribes murmuraient, disant: Cet homme accueille des gens de mauvaise vie, et mange avec eux.» (Luc 15:2).

Cette critique de manger avec les pécheurs met en avant les trois paraboles dans Luc 15.

Les publicains et les pécheurs sont la classe la plus basse dans la société juive. Les publicains étaient des Juifs qui percevaient des taxes de leurs compatriotes pour l’Empire romain. Ils ont été beaucoup méprisés pour leur déloyauté et de malhonnêteté.

Pourtant Jésus a choisi de  manger avec eux et avec ceux qui étaient appelés communément les pécheurs.

Un tel comportement offensé les pharisiens et les scribes, qui faisaient partie de la haute société dans la culture juive.

Qui est admissible pour le salut de Dieu ?

Quelles  les commandements prenez-vous quand vous venez pour le Salut ?

Dieu n’offre pas de salut pour les pharisiens, ni pour les rois, ni au Président, ni même aux Messieurs. Le salut est seulement pour ceux sont rejeter et qui sont dans la position des pécheurs.

LES TROIS PARABOLES

 Ces trois paraboles nous donnent une image de trois façons  de la recherche de Dieu envers l’homme, avec une pensée en arrière de le consommé « de le manger».

La première La parabole de la brebis perdue raconte comment le berger quitte ses quatre-vingt-dix-neuf brebis et va à la recherche de la brebis disparues.

Il s’agit d’une photo du fils

comme le bon berger, accomplir

la rédemption pour nous.

Dans la deuxième parabole la femme allume une bougie et balaie sa maison afin de trouver sa pièce perdue. Nous, pécheurs, choisis par Dieu, sommes la pièce de monnaie.

Nous étions en possession

de Dieu, mais nous

nous sommes perdus.

Ici La femme est l’Esprit Saint, « l’épouse » envoyé pour éclairer la maison « l’église » , notre chambre intérieure, afin de nous trouver.

La dernière parabole, qui,

est de l’enfant prodigue,

qui revient dans le père,

qui reçoit le pécheur revenue.

 

Le Travail éclairant de l’esprit repose sur le fondement de la rédemption du fils, tout comme la réception du père du pécheur repentant est le fruit de l’esprit la recherche.

1.Comme nous l’avons signalé dans le message précédent, il ne peut pas se développer jusqu’à ce que la troisième phase de l’alimentation puisse ouvrir l’objectif promis de Dieu.

2.Les deux premières phases n’étaient pas complètes sans la troisième parabole.

3.Avec ces trois paraboles, le même principe s’applique avec les 3 phases de l’alimentations.

4.Quand arrivons à la troisième parabole que nous voyons un salut complet.

UN PÉCHEUR REPENTANT

Un fils a laissé son père, dilapidé son héritage et finalement s’est retrouvé avec porcs et manger avec eux alors que lui-même était affamé. Il est retourné vers son père repentent, en disant: «21  Le fils lui dit: Mon père, j’ai péché contre le ciel et contre toi, je ne suis plus digne d’être appelé ton fils. » (Luc 15:21).

La Réception du père de son fils illustre le salut complet qui est la nôtre dans le Christ.

LA MEILLEURE ROBE

Le fils prodigue est revenue  comme un mendiant, pieds nus et pathétique à tous égards. Pourtant, Luc 15: «20  Et il se leva, et alla vers son père. Comme il était encore loin, son père le vit et fut ému de compassion, il courut se jeter à son cou et le baisa. » (v. 20).

Suite à la confession du fils qu’il avait péché et qu’il n’était plus digne d’être appelé un fils,«22  Mais le père dit à ses serviteurs: Apportez vite la plus belle robe, et l’en revêtez; mettez-lui un anneau au doigt, et des souliers aux pieds. » Luc 15: (v. 22).

La façon dont le père fait référence à cette robe rend probable qu’il a spécialement préparé au préalable pour le fils de porter quand il reviendra.

En étant revêtue  de cette robe, il était qualifié pour entrer dans la maison splendide du père, pas habiller comme un mendiant mais comme un fils justifié, correspondant à son père d’une manière vers l’extérieur.

La meilleure robe signifie Christ comme notre justice, nous couvrant et nous justifié aux yeux de Dieu.

Mais notez que la robe seulement ne prend pas soin du rachat vers l’extérieur. Il s’agit d’une justice objective ; Christ n’est pas en nous à ce stade

L’ANNEAU

 

Les serviteurs furent également incités à mettre un anneau sur la main du fils.

Voici une photo de notre être scellés avec l’Esprit Saint (Éph. 1:13 «13  En lui vous aussi, après avoir entendu la parole de la vérité, l’Evangile de votre salut, en lui vous avez cru et vous avez été scellés du Saint-Esprit qui avait été promis, » ; 4:30) « 30  N’attristez pas le Saint-Esprit de Dieu, par lequel vous avez été scellés pour le jour de la rédemption.».

L’anneau est comme l’Esprit Saint, nous est donné comme une garantie que nous sommes en possession du père.

« Rom 5 ;1 ¶  Etant donc justifiés par la foi, nous avons la paix avec Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ,2  à qui nous devons d’avoir eu par la foi accès à cette grâce, dans laquelle nous demeurons fermes, et nous nous glorifions dans l’espérance de la gloire de Dieu.

LES CHAUSSURES

Les chaussures mis aux pieds au retour du fils ne sont pas les mêmes que ceux mentionnés dans Ephésiens 6:15. «15  mettez pour chaussure à vos pieds le zèle que donne l’Evangile de paix; »

Dans Ephésiens, que les chaussures nous tiennent debout et résister à la bataille,

mais dans Luc 15, « 22  Mais le père dit à ses serviteurs: Apportez vite la plus belle robe, et l’en revêtez; mettez-lui un anneau au doigt, et des souliers aux pieds.» les chaussures sont pour la marche, pour protéger les pieds contre la poussière, la saleté et la boue faisan  contact avec cette terre.

LE VEAU GRAS

 

Pensez-vous que le fils était satisfait de la meilleure robe, des chaussures et de l’anneau ?

Sûrement, il a apprécié, les beaux vêtements et pour remplacer ses vêtements miteux.

Aussi, c’était à cause de sa soif désespérée que ses pensées il fût rentrer en sois même il c’était dit : « 17  Etant rentré en lui-même, il se dit: Combien de mercenaires chez mon père ont du pain en abondance, et moi, ici, je meurs de faim!18  Je me lèverai, j’irai vers mon père, et je lui dirai: Mon père, j’ai péché contre le ciel et contre toi,»(Luc 15:17-18).

Aucun vêtement extérieur ne pourrait remplir son estomac vide.

Comment heureux il doit avoir été d’entendre ce que son père ajoute, «23  Amenez le veau gras, et tuez-le. Mangeons et réjouissons-nous; » (v. 23) !

Le père n’était pas satisfait, jusqu’à ce qu’ils pouvaient manger ensemble et se réjouir.

Le Salut de Dieu n’est pas seulement une question de porter de beaux vêtements, et propre mais aussi de manger.

Quelle qu’elle soit notre tenue, que nous revêtons et cependant plusieurs fois nous nous l’avons, notre être intérieur reste inchangé.

Le veau gras n’était ne pas pour être porté, mais pour manger !

Manger, c’est la prise de quelque chose qui est en dehors de vous en vous et puis la digestion afin qu’il devienne organiquement une partie d’entre vous.

Si vous avalez une perle, vous ne pouvez pas dire d’avoir mangé, parce qu’il ne peut pas être digéré par votre corps.

Le veau gras, en revanche, peut être consommé. Peut être pris dans votre être et ensuite assimilé par le corps. Il en résulte un changement métabolique en vous.

Ce que vous mangez vous change organiquement et métaboliquement.

UNE IMAGE DE L’ÉCONOMIE DE DIEU

 

Trop de chrétiens ne réalisent pas combien leur nourriture spirituelle est importante.

Certains cherchent le Seigneur pour le salut ou de l’aide car ils sont en difficulté.

Leur concept est de prier jour et nuit jusqu’à ce que soudain une expérience miraculeuse leur arrive. Puis ils attendent un changement merveilleux. Pour retenir une telle une pensée est d’être ignorants de l’économie de Dieu, qui est si bien illustré pour nous dans cette parabole.

La mort du Christ sur la Croix a accompli un triple objectif :

1.le pardon des péchés,

2.la résiliation du vieil homme

3.la libération de la vie divine.

  • Dans la résurrection, il est devenu l’esprit vivifie.
  • Lorsque nous avons entendu l’Évangile,
  • on se repent
  • et ont cru en lui
  • lui il entre dans esprit humain,
  • on est fondée sur sa rédemption
  • et grâce à la purification de son sang,
  • lui il entre dans esprit humain,
  • il entre en nous comme l’esprit vivifie.
  • Sa justice nous couvre,
  • Il nous qualifie pour être justifiés par Dieu.
  • L’esprit nous scellé comme possession de Dieu.
  • L’Évangile nous sépare du monde.
  • Mais, en plus de la robe, la bague et les chaussures, il y a un veau gras pour notre bon plaisir !

Le SALUT COMPLET

1.LA PHASE DE LA PAQUE

2.LA PHASE DE LA MANNE 

3.LA PHASE des BONNES TERRES

  • Culte du 24 septembre 2017

RESUMER DU CHAPITRE VINGT-NEUF

 MANGER DANS LES ÉVANGILES

  • Première partie

ON A VU LES TROIS PARABOLES

1.La première La parabole de la brebis perdue raconte comment le berger quitte ses quatre-vingt-dix-neuf brebis et va à la recherche de la brebis disparues.

Il s’agit d’une photo du fils

comme le bon berger, accomplir

la rédemption pour nous.

2  Dans la deuxième parabole la femme allume une bougie et balaie sa maison afin de trouver sa pièce perdue. Nous, pécheurs, choisis par Dieu, sommes la pièce de monnaie.

Nous étions en possession

de Dieu, mais nous

nous sommes perdus.

Ici La femme est l’Esprit Saint, « l’épouse » envoyé pour éclairer la maison « l’église » , notre chambre intérieure, afin de nous trouver.

3.La dernière parabole, qui,

est de l’enfant prodigue,

qui revient dans le père,

qui reçoit le pécheur revenue.

Le Travail éclairant de l’esprit repose sur le fondement de la rédemption du fils, tout comme la réception du père du pécheur repentant est le fruit de l’esprit la recherche.

1.UN PÉCHEUR REPENTANT

La Réception du père de son fils illustre le salut complet qui est la nôtre dans le Christ.

1.LA MEILLEURE ROBE

2.L’ANNEAU

3.LES CHAUSSURES

4.LE VEAU GRAS

ENSUITE ON VU UNE IMAGE DE L’ÉCONOMIE DE DIEU

Trop de chrétiens ne réalisent pas combien leur nourriture spirituelle est importante.

Certains cherchent le Seigneur pour le salut ou de l’aide car ils sont en difficulté.

Leur concept est de prier jour et nuit jusqu’à ce que soudain une expérience miraculeuse leur arrive. Puis ils attendent un changement merveilleux. Pour retenir une telle une pensée est d’être ignorants de l’économie de Dieu, qui est si bien illustré pour nous dans cette parabole.

La mort du Christ sur la Croix a accompli un triple objectif :

1.le pardon des péchés,

2.la résiliation du vieil homme

3.la libération de la vie divine.

  • Dans la résurrection, il est devenu l’esprit vivifie.
  • Lorsque nous avons entendu l’Évangile,
  • on se repent
  • et ont cru en lui
  • lui il entre dans esprit humain,
  • on est fondée sur sa rédemption
  • et grâce à la purification de son sang,
  • lui il entre dans esprit humain,
  • il entre en nous comme l’esprit vivifie.
  • Sa justice nous couvre,
  • Il nous qualifie pour être justifiés par Dieu.
  • L’esprit nous scellé comme possession de Dieu.
  • L’Évangile nous sépare du monde.
  • Mais, en plus de la robe, la bague et les chaussures, il y a un veau gras pour notre bon plaisir !

Et  ENSUITE Le SALUT COMPLET

1.LA PHASE DE LA PAQUE

2.LA PHASE DE LA MANNE 

3.LA PHASE des BONNES TERRES

  • Deuxième partie

Le Salut

Romains 10:6-10 « 6  Mais voici comment parle la justice qui vient de la foi: Ne dis pas en ton coeur: Qui montera au ciel? c’est en faire descendre Christ;7  ou: Qui descendra dans l’abîme? c’est faire remonter Christ d’entre les morts.8  Que dit-elle donc? La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton coeur. Or, c’est la parole de la foi, que nous prêchons.9  Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton coeur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé.10  Car c’est en croyant du coeur qu’on parvient à la justice, et c’est en confessant de la bouche qu’on parvient au salut,» nous rappelle que nous pouvons trouver le Christ, pas dans le ciel ou dans l’abîme, mais à proximité, dans notre bouche et notre cœur.

En confessant avec notre bouche, « Seigneur Jésus, » nous sommes sauvés.

Pour ouvrir notre bouche et prier de cette manière est de manger et être sauvés.

  • Le Salut qui manque de profondeur

Le salut plus profond

Le SALUT COMPLET LES DIFFERENTES NOURRITURES

1.LA PHASE DE LA PAQUE

2.LA PHASE DE LA MANNE 

3.LA PHASE des BONNES TERRES

LES DIFFERENTES NOURRITURES PRODUITS

La Joie

La Croissance

DU COTE NEGATIF

LA PROTESTATION DU FILS AINE

La Joie

heureux il doit avoir été d’entendre ce que son père ajoute, «23  Amenez le veau gras, et tuez-le. Mangeons et réjouissons-nous; » (v. 23) !

1.La joie vient dans les festivités sur le veau gras.

2.Notre salut est l’un des repas.

3.Christ est notre veau gras,

4.notre pain de vie,

5.pour nous et pour nous apporter la joie.

Il y a un contraste avec la robe, la bague et les chaussures, qui sont visibles, le veau est mangé et disparaît de la vue. Il est digéré et assimilé pour faire partie des fibres de notre être. Son effet sur nous est de nous renforcer, nous habiliter, nous soutenir, nous appuyer, être notre confort et nous satisfaire. Telle est notre Sauveur subjective pour nous. C’est pourquoi manger apporte la joie

La Croissance

Vous ne changez pas par puissance ou par magie. Votre taille actuelle est probablement plus de cinq pieds et votre poids plus d’une centaine de livres.

Cette taille de votre naissance ?

Si vous manger pendant trois jours et puis  vous changer instantanément de bébé à l’adulte ?

En aucun cas.

Votre croissance  ce développera progressivement en mangeant régulièrement. Vous ne pouvez pas grandir en mangeant des perles ou  des diamants, parce qu’ils ne sont pas des produits alimentaires de votre corps et on ne pourrait pas les  digéré. Le veau gras n’est pas une expression vide. C’est une photo que Christ nous satisfait en étant pris en nous comme nourriture.

1.Jour après jour, nous coopérons avec lui

2.en s’ouvrant pour lui

3.être attirer et s’unir

4.en priant et en lissant sa parole.

LA PROTESTATION DU FILS AINE

L’histoire du fils prodigue s’achève avec la conversation entre le père et le fils aîné.

Ce que fait le fils aîné en colère dans le traitement du père au fils prodigue revenue ?

Notez que la plainte n’était pas au sujet de la robe, ou des chaussures ou de l’anneau, mais « Tu as tué pour lui le veau gras » (Luc 15:30). « 30  Et quand ton fils est arrivé, celui qui a mangé ton bien avec des prostituées, c’est pour lui que tu as tué le veau gras!»

Les dons vers l’extérieur du père n’ont pas causé le ressentiment du fils aîné. le ressentiment du fils aîné a été pour avoir tué le  veau gras.

Tout comme les pharisiens et les scribes murmuraient que le Seigneur mangeait avec les pécheurs, tellement de nos jours les gens religieuses offusquent lorsqu’ils entendent parler de Jésus et de le manger. Les enseignements objectifs qu’ils ne s’opposent pas, mais l’expérience subjective du Christ comme notre nourriture, cela ils le rejettent.

 »

Une photo de ce que c’est de la façon dont les élus dédaigné l’offre du Seigneur de lui-même comme une fête !

Matthieu 22:1-14 «1 ¶  Jésus, prenant la parole, leur parla de nouveau en paraboles, et il dit:2  Le royaume des cieux est semblable à un roi qui fit des noces pour son fils.3  Il envoya ses serviteurs appeler ceux qui étaient invités aux noces; mais ils ne voulurent pas venir.4  Il envoya encore d’autres serviteurs, en disant: Dites aux conviés: Voici, j’ai préparé mon festin; mes boeufs et mes bêtes grasses sont tués, tout est prêt, venez aux noces.5  Mais, sans s’inquiéter de l’invitation, ils s’en allèrent, celui-ci à son champ, celui-là à son trafic; 6  et les autres se saisirent des serviteurs, les outragèrent et les tuèrent.7  Le roi fut irrité; il envoya ses troupes, fit périr ces meurtriers, et brûla leur ville.8  Alors il dit à ses serviteurs: Les noces sont prêtes; mais les conviés n’en étaient pas dignes.9  Allez donc dans les carrefours, et appelez aux noces tous ceux que vous trouverez.10  Ces serviteurs allèrent dans les chemins, rassemblèrent tous ceux qu’ils trouvèrent, méchants et bons, et la salle des noces fut pleine de convives.

Les bœufs et les bêtes gras se référer au Christ, qui a été tué pour que son peuple élue  puisse profiter de Dieu comme une fête.

Les païens ont étaient cherchés dans les rues à cause du  rejet des Juifs. Pour apprécier la fête de mariage nécessite non seulement la robe « la plus belle meilleure »,

Mais le vêtement de mariage aussi bien, et une image du Christ vécue comme notre justice subjective.

Remarquez comment Christ dépeint sa venue, sous ses aspects

1.Le premier et le second,

2.comme le festin des noces du roi pour son fils.

3.Christ est venu pour que son peuple

4.et puisse satisfaire leur faim  en le prenant comme leur festin.

Cette fête a été ouverte à tous lorsque « 11  Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont point reçue.» (Jean 1:11).

Cette fête en plénitude sera appréciée par les croyants vainqueurs dans l’Age prochain.

1.Jour après jour,

2.qu’on mange la nourriture céleste,

3.le veau gras, Jésus-Christ,

4.le fils du Dieu vivant.

5.C’est lui qui a dit: « Celui qui Me mange vivra aussi à cause de moi » (Jean 6:57).

6.Nous vivons de ce que nous mangeons,

7.et finalement, nous devenons ce que nous mangeons.

 

Comment regrettable c’est que dans le christianisme, la signification du Seigneur a été perdu.

Il est dénommé la Sainte Communion, et il n’y a aucune compréhension de la signification du pain et de la coupe.

Le tableau indique que l’adoration de Dieu est de manger et de boire, non en s’inclinant devant lui.

Lorsque nous mangeons et buvons de lui, il y aura le vrai culte.

  1. Dans les Évangiles manger joue encore un rôle de premier plan. Il y a un veau gras pour le retour du fils prodigue.
  2. Ensuite Il y a une fête pour le peuple élu de Dieu, qui le rejette et ainsi ouvre la porte pour les païens à prendre part à ce salut.

8.De ces paraboles et aussi dans sa parole explicite

(Jean 6:35, « 35  Jésus leur dit: Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, et celui qui croit en moi n’aura jamais soif.»

Jean 48-58), «48  Je suis le pain de vie.49  Vos pères ont mangé la manne dans le désert, et ils sont morts.50  C’est ici le pain qui descend du ciel, afin que celui qui en mange ne meure point.

 

 

 

Eglise chrétienne évangélique morestel Manger dans la bible

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

8 − 2 =