LIVRE – L’ÉGLISE COMME LE CORPS DE CHRIST – CHAPITRE NEUF – LE CONTENU DE LA PLÉNITUDE RÉVÉLÉ DANS LES ÉCRITS DE JEAN LA VIE LA RÉSURRECTION LA LUMIÈRE ET LA VOIE

LE CONTENU DE LA PLENITUDE REVELE DANS LES ECRITS DE JEAN
LA VIE LA RESURECTION LA LUMIERE ET LA VOIE

Lecture de l’Ecriture: 1:16 Jean, 14; 11:25; 8:12; 14:06

 

L’EGLISE ETANT L’EXPRESSION DU CHRIST

1. Ephésiens 1:23 parle de l’Eglise comme la plénitude de Christ, « 23 qui est son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en tous.»
2. Et Colossiens 2:9 dit: «En lui habite toute la plénitude de la divinité. » Tout est de Dieu dans le Christ, et tout ce qui est du Christ dans l’église;
Par conséquent, l’église est une grande affaire.
1. Tout dans la Divinité est exprimé par le Christ,
2. et tout ce qui est en Christ s’exprime à travers l’église.
3. De même que tout est de Dieu dans le Christ,
4. tout ce qui est du Christ dans l’église.
5. Tout comme le Christ exprime Dieu,
6. l’Église exprime-Christ.
7. Ce qui n’est pas de Dieu n’est pas dans le Christ, et tout ce qui n’est pas le Christ n’est pas dans l’église.

 

L’EGLISE ETANT LA PLENITUDE DU CHRIST

† Qui est le Christ?
† Le Christ est Dieu exprimée dans l’homme.
† Qu’est-ce que l’église?
† L’église est le Christ exprimé dans l’homme.
† Dieu exprimées au sein de l’homme est Christ,
† et Christ a exprimé au sein de l’homme est l’église.
† L’église est très spéciale.
† Toutefois, cela ne signifie pas que le christianisme est l’église.

† Aux yeux de Dieu, l’Eglise est la plénitude du Christ.
† L’église est seulement la sortie de la vie du Christ dans l’homme.
† Tout ce qui diffère de cela n’est pas l’église, même si il y
† a seulement une légère différence.
† L’Eglise est le Corps du Christ, la plénitude du Christ.

 

LA GRACE ET LA RÉALITÉ ETANT LIE A LA PLENITUDE

Quel est le contenu de la plénitude?
L’Evangile de Jean est le premier livre de la Bible qui parle de la plénitude.
Selon un principe de base dans la Bible, la première mention d’une affaire établit la définition et le principe de cette question.
La première fois que la Bible parle de la plénitude dans le Christ est Jean 1:1-18, «1 ¶ Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.2 Elle était au commencement avec Dieu.3 Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle.4 En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes.5 ¶ La lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l’ont point reçue.6 Il y eut un homme envoyé de Dieu: son nom était Jean.7 Il vint pour servir de témoin, pour rendre témoignage à la lumière, afin que tous crussent par lui.8 Il n’était pas la lumière, mais il parut pour rendre témoignage à la lumière.9 Cette lumière était la véritable lumière, qui, en venant dans le monde, éclaire tout homme.10 Elle était dans le monde, et le monde a été fait par elle, et le monde ne l’a point connue.11 Elle est venue chez les siens, et les siens ne l’ont point reçue.12 Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu,13 1-12 lesquels sont nés, 1-13 non du sang, ni de la volonté de la chair, ni de la volonté de l’homme, mais de Dieu.14 Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père. 15 ¶ Jean lui a rendu témoignage, et s’est écrié: C’est celui dont j’ai dit: Celui qui vient après moi m’a précédé, car il était avant moi.16 Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce;17 car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ.18 Personne n’a jamais vu Dieu; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l’a fait connaître. » qui est une introduction à Jean et nous introduit dans l’ensemble du livre.
1. L’Evangile de Jean commence ainsi: «Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et le Verbe était Dieu» (1:1).
2. Cette Parole devint chair et habita parmi nous, et parler de la Parole devient chair, la Bible dit que ce mot était «pleine de grâce et de la réalité» Jean 1 (v. 14).
3. Cela montre que la grâce et la réalité est le contenu de la plénitude.
4. Jean 1 Le verset 16 dit: «16 Et nous avons tous reçu de sa plénitude, et grâce pour grâce; » Cela montre que la plénitude et la grâce sont liées.
5. Jean 1 Le verset 17 poursuit: «La loi a été donnée par Moïse, la grâce et la réalité sont venues par Jésus Christ. » Cela montre à nouveau que la grâce et la réalité sont liées à la plénitude.
6. De ce chapitre, nous devons reconnaître que le contenu de la plénitude est de la grâce et la réalité.
Quelles sont la grâce et la réalité?
7. Extérieurement, la grâce et la réalité semblent être deux choses différentes.
8. Dans Jean 14:6 le Seigneur Jésus a dit qu’Il est «le chemin et la réalité et la vie », il ne dit pas qu’il est grâce.
9. Nous ne pouvons pas trouver un endroit dans la Bible qui se réfère directement au Seigneur Jésus, comme une grâce, mais nous pouvons trouver des parties qui parlent de lui comme de la réalité.
10. Jean 1 met la grâce et la réalité au même niveau,
11. d’où nous pouvons voir que la grâce et la réalité ne sont pas deux choses distinctes, mais sont en fait une chose.
12. La grâce est Dieu lui-même donné à l’homme comme la jouissance de l’homme.
13. Lorsque Dieu se donne à nous, c’est la grâce.
14. Tout ce que Dieu nous donne en dehors de Lui-même ne peut être appelé la grâce, mais seulement quand il se donne à nous peut être appelé que la grâce.

1. Quand la Bible parle de la grâce,
2. il se réfère à Dieu,
3. la vie de Dieu,
4. ou les questions liées à la vie et de la rédemption.
5. La Grâce est un terme très précis dans la Bible,
6. même si nous l’utilisons de façon trop vague.
7. Certains disent que la naissance d’un enfant ou acheter une belle maison, c’est la grâce.
8. Cela peut être la bonté de Dieu vers nous,
9. mais s’il vous plaît n’oubliez pas que la Bible n’utilise jamais le mot grâce quand on parle de telles choses.
10. La Bible fait référence à des choses telles que les bénédictions de Dieu ou des avantages, mais il n’utilise jamais grâce en référence à de telles bénédictions ou des prestations.
11. Il semble que la Bible a volontairement mis à part le mot grâce de se référer à Dieu et la vie de Dieu.
12. En particulier, Jean 1 présente la venue de la grâce que Dieu vient d’être reçu par l’homme (vv. 14, 17). «14 Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père.17 car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ. »
13. Au commencement était la Parole, le Verbe était Dieu, le Verbe s’est fait chair et habita parmi nous, et à travers lui la grâce est venu. Nous devons prendre conscience que la grâce est Dieu lui-même d’être reçu par l’homme.

a) La grâce est Dieu lui-même, et la réalité est aussi Dieu lui-même.
b) La Grace est Dieu acquise par nous,
c) alors que la réalité est Dieu vu par nous.
d) En dehors de Dieu, tout ce que nous voir et toucher est vain, faux et irréel; seulement celui-Dieu est réel.

1. En d’autres termes, l’Évangile de Jean nous révèle Dieu,
2. et c’est la réalité,
3. il donne aussi à Dieu de nous,
4. et c’est la grâce.

Les chapitres 1 à 21 dans l’Evangile de Jean parlent des aspects de Dieu comme réalité et comme une grâce. Celui incarné exprimé Dieu à l’homme, ce qui est réalité.
Par sa mort et sa résurrection, Dieu se donne en l’homme pour que l’homme peut recevoir de Dieu, ce qui est la grâce.
L’Evangile de Jean parle aussi de la vie. Jean 3:15 dit, « Quiconque croit en Lui ait la vie éternelle. » Le Verset 36 dit: «Celui qui croit dans le Fils a la vie éternelle. »
† Sans la lumière de Dieu nous voyons très peu.
† Toutefois, lorsque l’Esprit Saint éclaire, nous nous verrons que l’Évangile de Jean révèle que le Verbe, la parole qui s’est fait chair, a déclaré le Dieu invisible; Il a déclaré que Dieu.
† Dieu a été exprimé par le Seigneur Jésus, et cela a exprimé Dieu est appelé la réalité. Quand les gens sont touchés de cette personne, elles sont touché la réalité.
Jésus-Christ a permis aux gens de voir Dieu en exprimant Dieu, encore plus, il permettait aux gens de recevoir Dieu.
1. Dieu dit de nous,
2. c’est la réalité,
3. et Dieu que nous recevons la grâce.
4. C’est l’évangile de Jean.
5. L’Evangile de Jean nous donne la vie.
6. Cette Evangile dit que dans le commencement était le Verbe et le Verbe était Dieu.
7. Ce Verbe s’est fait chair et a exprimé Dieu aux hommes, ce qu’il a exprimé, c’est la réalité. Il nous permet également de recevoir le Dieu que nous l’avons vu,Dieu désire entrer en nous pour devenir notre possession.
8. Quand il pénètre en nous, il devient en nous la grâce.

Paul dit qu’il travaillé plus que tous les autres apôtres, par la grâce de Dieu qui était avec lui (1 Cor. 15:10). «10 Par la grâce de Dieu je suis ce que je suis, et sa grâce envers moi n’a pas été vaine; loin de là, j’ai travaillé plus qu’eux tous, non pas moi toutefois, mais la grâce de Dieu qui est avec moi. »
1. Cette grâce n’est pas quelque chose de mort;
2. cette grâce est le Dieu vivant.
3. Ce Dieu vivant est avec nous,
4. il est en nous.
5. Ainsi, le salut et la bénédiction que l’apôtre écrit à la fin de Philippiens dit: « La grâce du Seigneur Jésus-Christ soit avec votre esprit » ph (4:23).
6. Depuis la grâce du Seigneur Jésus-Christ est dans notre esprit,
7. la grâce n’est pas quelque chose d’extérieur,
8. la grâce doit être quelque chose de vivant en nous,
9. dans notre esprit.
10. Cette grâce est Dieu que nous recevons.

a) La Grace est Dieu,
b) et la réalité est aussi Dieu.
c) La plénitude de Dieu ou de la plénitude de Christ est Dieu lui-même.
d) En d’autres termes, cette plénitude est la grâce et la réalité,
e) et de la grâce et la réalité sont Dieu lui-même, par conséquent,
f) cette plénitude est Dieu lui-même.
g) La plénitude dans le Seigneur Jésus est Dieu lui-même,
h) et c’est toute la plénitude de la divinité ainsi.
i) Tout est de Dieu dans le Christ et la plénitude.

 

LE PREMIER CONTENU DE LA PLENITUDE « LA VIE »

† Quel est le contenu de la plénitude?
† En Jean 11:25 le Seigneur a dit très clairement qu’il est la vie. « 25 Jésus lui dit: Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort;»
† Cela indique que le premier élément de la plénitude de la vie.
† Si nous touchons à la plénitude, nous aurons sûrement touché la vie.
† La plénitude a une contenu, qui est la vie,

† Si on ne touche pas la vie, nous n’avons pas touché à la plénitude.
† Peut-être quelqu’un demande, ce qui est la vie?
† La vie est quelque chose de vivant. La première expression de la vie, c’est qu’il est vivant.
† Tout ce qui a vie doit être vivant.
† Elle se réfère à quelque chose qui est vivant,
† un être vivant et plein de vigueur.

1. Beaucoup de saints, leur bonté est hors d’eux-mêmes,
2. mais avec d’autres saints leur bonté de Dieu.
3. Nous pouvons dire que la bonté de certains saints est simplement un comportement, mais la bonté des autres saints, c’est la vie.
4. La distinction est que la bonté de certaines personnes est sans vigueur, elle est la même que quelque chose qui est mort, sans le souffle de vie.
5. Mais la bonté pour autrui doit être plein de vigueur, plein de vie.
1. En d’autres termes, la bonté de certaines personnes est morte,
2. mais la bonté d’autre personne n’est vivante.
3. Souvent nous communiquons avec un groupe de frères et de sœurs qui sont bons, mais leur bonté peut être comparée à un morceau de bois mort, sans vigueur. Nous touchons leur bonté, mais nous ne pouvons pas toucher la vigueur et de la vie.
4. Cependant, en lisant les épîtres du Nouveau Testament, chaque fois que nous touchons à la bonté des apôtres, nous touchons à la vie.

† De la même façon, certains ont une douceur qui peut être comparé à la douceur d’une statue de pierre, ils sont vraiment doux, mais il n’y a pas de la vie dans leur douceur.
† Certains ont une douceur qui a la vie en eux, quand on touche que la douceur, nous touchons aussi la vie.
† Comment est-il possible de distinguer si la douceur d’une personne et la bonté est de soi ou du Christ?
† Ce qui est de l’auto n’a pas de vie;
† ce qui est du Christ à la vie.
† Ce qui est de l’auto est mort,
† ce qui est du Christ est vivant.
† Si nous comprenons ce principe, on peut facilement distinguer les deux quand on les touche.
† Par exemple, comment peut-on distinguer entre une vraie fleur et une fleur artificielle lorsque les deux sont de la même couleur et la forme?
† Cette distinction consiste en ce que l’une a la vie, mais pas l’autre.
Parfois, nous rencontrons un saint qui est plein d’amour et de diligence, mais nous avons le sentiment, c’est la mort, il n’y a pas d’offre de la vie et pas d’onction.
Plus nous sommes aimés par lui, plus nous nous sentons mal à l’aise, plus de courtoisie, et il s’étend vers nous, plus nous nous sentons mal à l’aise, et plus de diligence et de bonté, il fait preuve envers nous, plus nous nous sentons à sec à l’intérieur, dépourvu de toute onction.
C’est parce que dans son amour, de courtoisie et diligence il n’y a pas de vie, tout est hors de lui et une partie de son comportement.
Dans une autre situation d’une personne vient nous reprocher, et parle avec des mots très fort. Bien que nous puissions ressentir une certaine douleur, il y a encore au sein de l’onction, et on peut encore toucher de Dieu et d’être rafraîchi. A un moment il faut savoir que ce reproche est de la vie. Ainsi, le premier contenu de la plénitude de la vie.
Nous savons tous que l’Eglise est la plénitude du Christ, mais comment pouvons-nous savoir si une Eglise particulière a la plénitude?
Si nous touchons l’onction, la fraîcheur vivante dans une localité, nous devrions avoir sens de la plénitude, l’église, se trouve dans cette localité. Toutefois, on peut communiquer avec un groupe de saints fervente dans une localité et non pas le sens de la plénitude ou de tout débordement de la vie parmi eux.
Par exemple, à une table du Seigneur deux ou trois frères prie si fort qu’ils peuvent être entendus par tout le monde, même sans l’aide d’un microphone, mais ceux qui ont le sens de la vie sait qu’il n’y a pas de vie dans leur voix. Même si leur voix résonne dans toute la réunion, qu’il ne touche pas l’esprit de l’homme, et il n’y a pas d’onction dans l’esprit de l’homme. Par conséquent, même si la voix est forte et claire, très peu de gens suivent avec Amen, et certains même ne peut pas dire Amen parce que la prière n’a pas de vie, elle est à court de quelque chose de vivant et n’a pas l’onction.
Toutes nos activités, même notre prédication de l’Evangile, devrait suivre ce principe.
† Si ce que nous faisons est de nous-mêmes,
† il s’agit simplement d’un comportement.
† Nous n’allons pas seulement sentir dans les morts, mais nous allons également ne pas avoir l’onction.
† Si notre personne a été brisé et le Christ a été construit en nous, alors ce que nous faisons est de Christ et de la plénitude.

1. En premier est le contenu d’abord, c’est le premier signe, le toucher de la plénitude de la vie.
2. Nous savons que chaque fois que nous touchons on ressent la vie,
3. la fraîcheur
4. et l’onction,
5. il a la vie, et le toucher la vie est le toucher de la plénitude.
† L’Evangile de Jean est un livre sur la plénitude, et il présente la vie comme le premier contenu de la plénitude. Le Seigneur est venu pour que l’homme ait la vie (jean 10:10), « 10 Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance. »
† et Il est la vie (jean 11:25). « 25 Jésus lui dit: Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort;»
† Dans la plénitude il y a quelque chose qui s’appelle la vie, et cette vie est dans le Seigneur.
† La vie est réelle.
† Même si l’homme ne peut toucher la vie, il ne peut pas le nier. Si quelqu’un meurt, tous les avis immédiatement, parce que personne n’a plus de vie.
† La vie est réelle.
† Si la vie est présente, elle est présente,
† et si elle est absente, elle est absente.
† Lorsque nous avons mis deux fleurs côte à côte, les gens peuvent facilement reconnaître ce qui est réel et que l’on est artificielle parce que la vie est très réelle.

1. Dans l’église il ne faut pas chercher seulement à l’aspect extérieur,
2. nous avons besoin de toucher le contenu intrinsèque de l’église.
3. En d’autres termes, nous avons besoin de toucher à l’onction et la vie au sein de nous, nous avons besoin de toucher la présence vivante du Seigneur.
4. C’est la clé de toutes les questions,
5. et il nous permet de savoir si dans une localité est l’église d’expérience
6. et si elle est la plénitude du Christ.
7. Si la plénitude du Christ est présente dans une localité,
8. la vie est également présente.
9. C’est le premier contenu de la plénitude.

 

LE DEUXIEME CONTENU DE LA PLENITUDE « LA RESURECTION »

Dans l’évangile de Jean le Seigneur Jésus a dit: «Je suis la résurrection et la vie» jean (v. 25).
Jean 11:25 le Seigneur a dit très clairement qu’il est la vie. « 25 Jésus lui dit: Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort;»
† Le Seigneur n’est pas seulement la vie mais aussi la résurrection.
† Sans aucun doute, la résurrection et la vie sont liées,
† sans la vie il n’y a pas de résurrection.
† Cependant, la résurrection est un peu plus loin que la vie.
† Cependant, la résurrection, c’est la vie qui a traversé la mort.
† Donc, la vie progresse, c’est la résurrection.
† La plénitude a un autre contenu, qui est la résurrection,

1. Avant que la vie passe par la mort,
2. la vie est simplement la vie,
3. mais après la vie passe par la mort,
4. c’est la résurrection.
5. La durée de vie qui se manifeste après avoir traversé la mort est appelée la résurrection.

† S’il vous plaît rappelez-vous que la vie,
† qui est le premier contenu de la plénitude,
† est une vie qui peut résister à la mort,
† une vie qui peut se manifester même après la mort.
† Par exemple, la prière d’un frère peut nous faire toucher la vie, au sens de l’onction, et de toucher le Seigneur. Cependant, notre sentiment est parfois confondu, mais il est un autre indicateur de savoir s’il s’agit de la vie. Si sa prière est la vie, la prière sera toujours sortir quand il est testé ou frappé « quand il vit des moments difficiles ».
† Une prière qui est de la vie ne meurt jamais à la suite « de tests ou de moments difficiles ».
† Un saint qui sert dans l’église peut être dévoué et diligent. Si nous avons le sentiment de l’onction et la présence du Seigneur quand nous sommes avec lui, on peut conclure que ce doit être de la vie.
† Cependant, il peut être faux pas et ne plus venir aux réunions, s’il reçoit un traitement particulier des anciens. Il peut se sentir que les aînés ne devraient pas « traiter avec lui » parce qu’il vient de servir l’Église, par conséquent, il se retire. Cela indique que sa diligence et son dévouement ne sont pas quelque chose dans la plénitude, c’est sans résurrection.
† La résurrection peut résister aux tests aux moments difficiles.
Sans passer par la mort, il n’y a pas la force, pas de la richesse et pas de la plénitude, une fois quelque chose passe à travers la mort, il devient fort, riche et plein.
1. Depuis deux mille ans, il y a eu une persécution continuelle et qui tue des chrétiens.
2. La Persécution et la mort ne peut détruire ce qui n’est pas de la résurrection.
3. Tout ce qui est de la résurrection est en mesure de passer à travers la persécution et la mort.
4. Certaines conditions apparaissent pendant un certain temps dans l’église,
5. puis disparaissent.
6. Cela montre que ces conditions ne sont pas liées à la plénitude.
7. Seul ce qui résiste à des tests et des situations éprouvantes, devient vivant après la mort, et se manifeste après la rupture par la suppression de la mort est victoire de la résurrection.
8. Dans cette situation de la résurrection, et de la plénitude qui est là, la résurrection est un signe de la plénitude et un contenu de la plénitude.
a) Dans la plénitude il n’est pas que seulement la vie
b) mais aussi la vie qui a traversé la mort,
c) c’est la résurrection.
d) Tout ce qui est en mesure de se présenter est renforcé,
e) Et plus fort,
f) et entrée dans un niveau plus élevé,
g) atteignant même un nouveau royaume,
h) après avoir été testé,
i) essayé,
j) supprimé,
k) persécuté
l) et mis à mort.
m) C’est la résurrection,
n) C’est un signe plus fort de la plénitude.
o) L’expression d’une église doit être la résurrection.
p) Si le Seigneur a pitié de nous
q) et nous a mis dans les tests,
r) pour nous durcir et être plus fort et atteigne un niveau plus haut.
s) Notre animation ne peut pas résister à la mort,
t) notre excitation ne peut pas résister aux tests,
u) et bon nombre de nos vertus disparaissent complètement lorsque nous passons par l’affliction et les difficultés.
v) Cela prouve qu’ils sont tous hors de nous et non du Christ.
w) Cela prouve aussi qu’il n’y a pas d’expression de l’église
x) et aucune expression de la plénitude du Christ.

LE TROISIÈME CONTENU DE LA PLENITUDE « LA LUMIERE »

Dans Jean 8:12 le Seigneur dit: «12 ¶ Jésus leur parla de nouveau, et dit: Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie. »
† La plénitude a un autre contenu, qui est lumière,
† et il a un autre signe, qui est la luminosité.
† Si une personne est dans la plénitude peut être déterminée par le fait qu’il est plein de lumière.
† Que ce soit une église locale est une expression du corps peut être déterminée par le fait que la localité est pleine de lumière.
† Il n’y a pas de ténèbres dans la Nouvelle Jérusalem.
† Tout est clair là-bas.
† Non seulement cela, tout dans la Nouvelle Jérusalem est aussi glorieuse, même l’or est transparent.
 Malheureusement, aux yeux de Dieu beaucoup de groupes chrétiens ne sont pas brillants. Toutefois, dans la Nouvelle Jérusalem, même l’or sera transparent.
 La transparence est une expression de la vie et un signe de la plénitude.
 Il s’agit d’une condition exprimée par le corps.

Parfois, lorsque nous arrivons à une église locale, nous pouvons nous sentir qu’il est comme un abri anti-bombes, qui est sombre et triste à l’intérieur. Il semble que nous sommes entrés dans un tunnel profond, entouré par des murs impénétrables d’airain et de fer. Une fois que nous marchons dans une telle réunion, nous nous sentons comme si nous sommes entrés dans l’obscurité, et tout est opaque. Cependant, nous pouvons aussi être triste et misérable au sein, mais quand nous arrivons à la réunion la table du Seigneur, nous commençons à sentir la lumière, la transparente et la fraicheur.
C’est l’église, le Corps du Christ, la plénitude.
 Parfois, avec la communion fraternelle avec des frères responsables, on peut devenir sombre.
 Avant notre fraternité, nous avons senti un rayon de lumière que nous avons prié à la maison.
 Cependant, avec le temps, tous et devenues confus et sans lumière.
 À ce moment il faut réaliser que la plénitude, le corps, et l’expression sont des manques de l’organisme.
 Nous pouvons également avoir une expérience de se sentir triste, de tâtonner dans le noir, et de ne pas savoir comment procéder. Même notre prière n’est pas claire.
 Toutefois, après avec notre communion fraternelle avec les anciens, notre être intérieur est lumineux et plein de lumière. Parfois, nous n’avons même pas besoin de parler. Dès que nous nous asseyons à la communion, notre être intérieur est ouvert et lumineux.
 Après, nous disons quelques mots, nous pensons que nous sommes transparents et que l’église, le corps, et la plénitude sont présents.
 S’il y a le corps, il y a la plénitude, et avec cette plénitude il y a la lumière.
Certains saints vivent dans le corps. Ce sont des gens dans la plénitude. Quand ils se lèvent, tout leur être est transparent. Quand ils ouvrent la bouche, ils amènent les gens à devenir clair et brillant en dedans.
Toutefois, avec d’autres qui semblent avoir une aptitude particulière à confondre les gens. Après les avoir écouté nous risquons de perdre ce peu de lumière que nous avons et vous ne savez pas quoi faire ensuite. Leurs messages ne nous font pas toucher Dieu, et nous rendent encore plus confus?
† Dieu est lumière.
† Qu’est-ce que la plénitude?
† La plénitude est la luminosité.
† De la plénitude du Christ, nous l’avons tous reçu. Le Seigneur a dit: «celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.» (v. 12).
† Jean 8:12 le Seigneur dit: «12 ¶ Jésus leur parla de nouveau, et dit: Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie. »
† Nous savons tous que ceux qui ont reçu de sa plénitude sont dans la lumière.
† Leur intérieur est lumineux.
† Nous n’avons pas besoin de demander aux autres si nous avons touché la plénitude et dans la plénitude.
† Tout dépend de notre être intérieur si il l’est lumineux ou sombre, claire ou confus.
† Ce n’est pas une profonde doctrine ou une grande sagesse, il peut être touché par tout croyant.
† Le Christ est la plénitude de Dieu, et il y a quelque chose dans cette plénitude appelle la lumière. Chaque fois que nous touchons la plénitude, la lumière que nous touchons, et nous sommes intérieurement lumineux.

a) Toute personne qui touche la plénitude du Christ est une étoile, une lampe, ou au moins une bougie.
b) Un chandelier est brillant, et il éclaire les autres.
c) L’église est un chandelier.
d) Que le Seigneur ait pitié de nous que nous puissions voir si nous sommes dans l’obscurité ou dans la lumière.
e) Cela détermine si nous sommes son corps dans l’expérience.
1. Chaque fois qu’une église nie l’autonomie humaine
2. et touche la plénitude du Christ,
3. l’Eglise est sa plénitude sont dans l’expérience.
† Cela n’est pas lier à être un grand nombre dans une localité,
† Cela n’est pas lier si les personnes sont intelligentes ou capables,
† mais en entrant dans leur milieu,
† les gens doivent avoir le sentiment que ces croyants sont transparents et lumineux,
† et que l’on ressens chez eux qu’ils ont touché la plénitude.

 

LE QUATRIÈME CONTENU DE LA PLENITUDE « LA VOIE »

Dans Jean 14:5 Thomas a dit: « 5 Thomas lui dit: Seigneur, nous ne savons où tu vas; comment pouvons-nous en savoir le chemin?» Beaucoup ont du mal à interpréter comme faisant référence à la voie du ciel.
† Toutefois, Jean 14,
† ne parle pas sur le chemin du ciel,
† mais le chemin vers Dieu,
† la voie vers le Père.
† La plénitude a un autre contenu, qui est la voie,

1. Jean 14, ne parle pas de comment nous pouvons aller au ciel mais de la façon dont nous pouvons entrer dans le Père.
2. Grâce à la mort
3. et à la résurrection du Christ,
4. nous avons a entré en Dieu.
5. Thomas a demandé la manière, et le Seigneur Jésus répondit: «Je suis le chemin» Jean 14 (v. 6).
6. Le Seigneur est le chemin.
7. Dans cette plénitude il n’y a pas seulement la vie,
8. la résurrection,
9. la lumière,
10. mais il y a aussi la manière « la voie».

a) S’il vous plaît rappelez-vous que toute personne qui touche a la plénitude il y découvre la route.
b) Quand une touche Eglise la plénitude,
c) cette église a la manière.
d) Au cours des réunions de certaines localités,
e) il semble que ce qui était clair devient clair,
f) et il est difficile de trouver la voie.
g) Toutefois, dans les réunions d’autres localités que nous touchons le chemin qui nous permet de toucher le Seigneur.
h) Dans ces localités, il y a la plénitude,
i) et un élément dans la plénitude appelé le chemin.
Par conséquent, lorsque nous n’avons aucun moyen de continuer, nous avons besoin de toucher à une église qui est la plénitude, ici nous allons trouver la voie. Lorsque nous n’avons aucun moyen de continuer, nous avons besoin pour communiquer avec un frère qui a touché la plénitude. Après communion fraternelle avec lui, la voie sera en nous. Je crois que nous avons tous vécu ces expériences avec d’autres, et d’autres ont vécu ces expériences avec nous.
Les aînés sont souvent ceux avec lesquels les frères et les sœurs peuvent librement discuter de leurs problèmes. Peut-être une personne ne peut pas passer dedans avec un problème particulier, mais tout à coup, il pense d’aller vers la communion fraternelle avec les anciens.
Ensuite il est assis avec eux pendant une demi-heure ou une heure, la frustration en lui est libérée, et par conséquent il existe un moyen en lui pour passer à travers la situation.
C’est souvent le cas dans les choses spirituelles.
† Parfois, nous ne pouvons pas passer à travers,
† et nous n’avons pas une certaine façon,
† peu importe combien nous tâtonnons,
† il faut poursuivre.
† Mais si nous nous asseyons avec un croyant pendant un certain temps, une manière se manifeste souvent en nous, même si nous ne pourrions pas dire quelque chose.

† Qu’est-ce que c’est?
† C’est la plénitude du Christ.
† Si les anciens dans les églises seraient tous vivre dans la plénitude
† et le mode de la plénitude,
† l’église,
† en la plénitude du Christ,
† auront spontanément le chemin.
a) Si nous voulons savoir si une localité
b) est le Corps du Christ
c) et qu’il s’agit d’une expression du corps,
d) nous avons besoin de voir s’il y a la vie,
e) la résurrection,
f) la lumière,
g) et la manière.
h) Ce sont des preuves solides.

 

 

 

église chretienne évangélique morestel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatorze + 2 =