LES GROUPES VITAUX – MESSAGE DE QUATRE – NOUVELLE CRÉATION DE DIEU, DEVENANT L’ORACLE DE DIEU POUR SA DISTRIBUTION ET DIFFUSION

LES GROUPES VITAUX

MESSAGE DE QUATRE

NOUVELLE CRÉATION DE DIEU, DEVENANT L’ORACLE DE DIEU POUR SA DISTRIBUTION ET DIFFUSION

CONTOUR

  1. Comme les constituants des groupes vitales, il faut se rappeler et de se rendre compte que nous sommes régénérés nouvelle création de Dieu, unie au Christ dans sa vie divine, s’est joint à Christ comme un seul esprit.
  2. Disciple d’être un homme naturel pour être un Dieu-homme, vivant la vie divine en niant notre vie naturelle selon le modèle du Christ comme le premier Dieu-homme.
  3. Devenir les témoins du Christ pour lui agrandir de vivre lui.
  4. Pour les membres du Christ, qui constituent un organisme pour son augmentation par l’intermédiaire de sa multiplication.
  5. Pour être ses frères de participer avec lui à la filiation divine avec le droit divin d’exprimer Dieu principalement par le biais de parlant au nom de la distribution de Dieu par l’intermédiaire de son oracle.
  6. Dans l’oracle de Dieu devenant les prophètes de Dieu qui parle à Dieu, pour Dieu, parlant et avant Dieu.
  7. Pour les fruitiers de multiplication de Dieu et se répandent.
  8. En contactant les gens par leur berger :
    1. Selon l’amour de Dieu envers l’humanité déchue.
    2. Suivant les étapes du Dieu Trinité transformés en recherchant et en gagnant le peuple déchu :
      1. Le fils comme le berger qui cherche une brebis perdues.
      2. L’esprit comme la femme cherche la pièce perdue.
      3. Le père comme le père de l’enfant prodigue en attente et vous cherchez à recevoir les fils prodigus de retour à la maison de son père.

 

 

Dans ce message, nous voulons voir que la nouvelle création de Dieu devienne son oracle pour sa distribution et sa diffusion. Le mot oracle se réfère à la parole de Dieu, aux personnes qui effectuent  qui ministre la parole de Dieu.

Ceux qui ont été utilisés par le Seigneur d’écrire la Bible était l’oracle de Dieu. Parmi eux, Moises était grand et Paul était encore plus grand. Ils étaient des personnes qui parlent de Dieu.

En outre, ce qu’ils ont écrit et parlent ils sont oracle de Dieu, la parole de Dieu.

Dans l’antiquité, le couvercle de l’Arche a été l’oracle, le lieu où Dieu a parlé à son peuple. Cette couverture a été appelée le propitiatoire, ou la couverture de propitiation, couvrant tous les défauts du peuple de Dieu (25 : Exo., 16-22). «16  Tu mettras dans l’arche le témoignage, que je te donnerai.17  Tu feras un propitiatoire d’or pur; sa longueur sera de deux coudées et demie, et sa largeur d’une coudée et demie.18  Tu feras deux chérubins d’or, tu les feras d’or battu, aux deux extrémités du propitiatoire;19  fais un chérubin à l’une des extrémités et un chérubin à l’autre extrémité; vous ferez les chérubins sortant du propitiatoire à ses deux extrémités.20  Les chérubins étendront les ailes par-dessus, couvrant de leurs ailes le propitiatoire, et se faisant face l’un à l’autre; les chérubins auront la face tournée vers le propitiatoire.21  Tu mettras le propitiatoire sur l’arche, et tu mettras dans l’arche le témoignage, que je te donnerai.22  C’est là que je me rencontrerai avec toi; du haut du propitiatoire, entre les deux chérubins placés sur l’arche du témoignage, je te donnerai tous mes ordres pour les enfants d’Israël.»

Dieu qui a ce  lieu, ce centre, comme sa base parlant et à parler à son peuple. Dans le Nouveau Testament, l’apôtre Paul a été celui qui a toujours été dans la réalité du Saint des Saints dans l’arche, ce qui signifie Christ.

 

Christ avec sa rédemption judiciaire est devenu l’endroit où Dieu parle à son peuple, et cet endroit est l’oracle (Rom. 3:24-25) «24  et ils sont gratuitement justifiés par sa grâce, par le moyen de la rédemption qui est en Jésus-Christ.25  C’est lui que Dieu a destiné, par son sang, à être, pour ceux qui croiraient victime propitiatoire, afin de montrer sa justice, parce qu’il avait laissé impunis les péchés commis auparavant, au temps de sa patience, afin, dis-je, » .

Aujourd’hui dans la récupération du Seigneur on non seulement parler de Dieu et ceux parlant de Dieu mais aussi Christ avec sa rédemption judiciaire comme oracle de Dieu.

Depuis des années, il y a continuellement le  parlant de Dieu, son oracle, dans sa guérison.

 

I. LA CRÉATION DE DIEU RÉGÉNÉRÉE A NOUVEAU

  • Comme les constituants des groupes vitaux,
  • il faut se rappeler et de se rendre compte que nous sommes la nouvelle création de Dieu régénérés,
  • unie au Christ dans sa vie divine, qui s’est joint à Christ comme un seul Esprit (2 Cor. 5:17 «17 Si quelqu’un est en Christ, il est une nouvelle créature. Les choses anciennes sont passées; voici, toutes choses sont devenues nouvelles. » ; 1 Cor. 6:17). « 17  Mais celui qui s’attache au Seigneur est avec lui un seul esprit.» Nous ne sommes pas des personnes simplement générés de la  veille création.
  • Nous avons été générés deux fois.
  • La première fois c’était par nos parents pour la veille création. Nous avons été générées dans l’homme naturel, mais un jour, nous avons été régénérés. Notre certificat de naissance est un document important et officiel qui enregistre la date de notre naissance physique.

 

  • Notre deuxième certificat de naissance et de notre naissance spirituelle est observée chez les Romains 8:16, «16 L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. » qui dit que l’Esprit témoigne à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. Notre certificat de naissance est un double esprit, l’Esprit de notre esprit.

 

 

II. D’ÊTRE UN HOMME NATUREL POUR ÊTRE UN DIEU-HOMME

Nous faisons preuve de discipline d’être un homme naturel pour être un Dieu-homme, la vie divine en niant notre vie naturelle selon le modèle du Christ comme le premier Dieu-homme (Matthieu 28: 19). « 19  Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit,»

Les jeunes converties doivent être formé à temps pleins  pas a être formé à l’entendement humain, mais d’être disciple dans la compréhension divine.

Alors que je suis  celui qui aide à être disciple, jour après  dans de nombreux aspects de vivre la vie divine en niant ma vie naturelle.

Nous devons vivre une telle vie selon le modèle du Christ comme le premier Dieu-homme.

Quand Christ était sur cette terre, il a nié sa vie naturelle, et lui-même. Il a dit que tout ce qu’il a parlé n’était pas sa parole, mais la parole du père qui l’a envoyé (Jean 14:24). « 24  Celui qui ne m’aime pas ne garde point mes paroles. Et la parole que vous entendez n’est pas de moi, mais du Père qui m’a envoyé.»

Il n’a jamais fait quoi que ce soit hors de lui-même (jean 5:19, 30). «19  Jésus reprit donc la parole, et leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de lui-même, il ne fait que ce qu’il voit faire au Père; et tout ce que le Père fait, le Fils aussi le fait pareillement. 30  Je ne puis rien faire de moi-même: selon que j’entends, je juge; et mon jugement est juste, parce que je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé.»

Il a tout fait sur et par le père qui l’envoi. Il n’était pas l’expéditeur, mais la personne envoyé. Il n’a pas vécu  de lui-même ; au lieu de cela, il a vécu l’expéditeur, le père (jean 6:57a). « 57  Comme le Père qui est vivant m’a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi.»

  • C’est le modèle du premier Dieu-homme.
  • Il n’a jamais été un tel homme dans toute l’histoire humaine.

Abraham et Moises étaient bons, mais ils n’étaient pas des Dieu-homme.

Après l’incarnation de Dieu, il y avait un homme en particulier sur la terre qui était un Dieu-homme. Cet homme-Dieu n’a pas vécu sa vie humaine.

  • Au lieu de cela, il a vécu la vie divine, Dieu lui-même, en niant sa vie humaine.

Le Seigneur a appelé certains de le suivre juste pour voir comment il a vécu alors qu’il pouvait leur montrer le modèle d’un Dieu-homme.

  • Pendant trois ans et demi ans, ils ont vu et ont été disciple par ce modèle.
  • Dans la vie ecclésiale, nous sommes aussi en formation de disciple par le Seigneur.
  • La vie ecclésiale est une vie de discipline à être disciple pour être un Dieu-homme. Dieu ne se soucie pas si vous êtes un homme bon ou un mauvais homme, parce que tout de notre homme naturel, bon ou mauvais, doit aller à la Croix. Toutes les personnes physiques doivent être disciplinées  pour aller à la Croix car nous avons une autre personne en nous.
  • Nous avons une autre vie et la nature, tous les deux le divin et le naturel, selon laquelle nous devons vivre.

III. DEVENIR LES TÉMOINS DU CHRIST

Par les disciples du Seigneur, nous devenons les témoins du Christ pour lui agrandir de vivre lui (actes 1:8 ; « 8  Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre.» Phil. 1:19-21 a). « 19  Car je sais que cela tournera à mon salut, grâce à vos prières et à l’assistance de l’Esprit de Jésus-Christ,20  selon ma ferme attente et mon espérance que je n’aurai honte de rien, mais que, maintenant comme toujours, Christ sera glorifié dans mon corps avec une pleine assurance, soit par ma vie, soit par ma mort;21 ¶  car Christ est ma vie, et la mort m’est un gain.»

  • Sommes-nous les véritables témoins du Christ dans notre vie quotidienne ?

Bon nombre des sœurs sont très préoccupés par leur coiffure et par l’apparence de leurs cheveux. Ils passent beaucoup de temps devant le miroir pour prendre soin de leurs cheveux.

  • Est-ce le comportement d’un témoin du Christ ?
  • Nous devons être ses témoins dans tout notre être.

Paul était un tel témoin.

Après qu’il a été sauvegardé sur la route de Damas, le Seigneur a envoyé Ananias. Ananias dit à Paul, «15  car tu lui serviras de témoin, auprès de tous les hommes, des choses que tu as vues et entendues.» (actes 22:15).

Quand le peuple vit Paul, ils ont vu Christ.

Il était vraiment digne de dire, « je suis crucifié avec Christ ; et il n’est plus moi qui vis, mais c’est Christ qui vit en moi » (Galates 2:20a).

L’offre abondante de l’Esprit de Jésus Christ, Paul vivait Christ pour mieux  le voir. Il voulait magnifier Christ, par le biais de la vie et de la mort (Phil. 1:19-21). «19  Car je sais que cela tournera à mon salut, grâce à vos prières et à l’assistance de l’Esprit de Jésus-Christ,20  selon ma ferme attente et mon espérance que je n’aurai honte de rien, mais que, maintenant comme toujours, Christ sera glorifié dans mon corps avec une pleine assurance, soit par ma vie, soit par ma mort;21 ¶  car Christ est ma vie, et la mort m’est un gain.22  Mais s’il est utile pour mon oeuvre que je vive dans la chair, je ne saurais dire ce que je dois préférer.»

Chaque jour, Paul a été une démonstration, un étalage, du Christ de montrer et présenter le Christ exalté à d’autres. Dans sa vie, Paul a été le Christ parce que lui vivez Christ.

Nous devons être disciple à tel point que nous devenons un tel témoin de vie.

IV. LES MEMBRES DU CHRIST

Nous sommes les membres de Christ, qui constituent un organisme pour son augmentation par l’intermédiaire de sa multiplication (Rom. 12:5 «5  ainsi, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ, et nous sommes tous membres les uns des autres. »; Jean 15:5 «5  Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. »).

Parce que nous sommes membres du Christ, nous sommes une partie de lui. Nous sommes membres du Christ, pas individualiste, mais collectivement.

Depuis plusieurs années, j’ai toujours essayé d’exercer le ministère de Christ, pas fr l’individualiste, avec mes collègues de travail.

  • Il s’agit pour l’augmentation du Christ.
  • Christ doit être multiplié pour qu’il puisse avoir une augmentation.

Dans Jean 3, la mariée est l’augmentation de l’époux (versets 29-30), «29  Celui à qui appartient l’épouse, c’est l’époux; mais l’ami de l’époux, qui se tient là et qui l’entend, éprouve une grande joie à cause de la voix de l’époux: aussi cette joie, qui est la mienne, est parfaite.30  Il faut qu’il croisse, et que je diminue. » tout comme Eve a été l’augmentation d’Adam.

 

V. ÊTRE SES FRÈRES

Nous sommes ses frères afin de participer avec lui à la filiation divine avec le droit divin d’exprimer Dieu principalement par le biais de parlant au nom de la distribution de Dieu à travers son oracle (Rom. 8:29 « 29 ¶  Car ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l’image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères.» ; Hébreux 1:2) «2  dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils, qu’il a établi héritier de toutes choses, par lequel il a aussi créé le monde, ».

Le Seigneur Jésus était avec les disciples pendant trois ans et demi ans, mais il les a jamais appelait ses frères qu’après sa résurrection.

Quand il a ressuscité, il a dit à Marie,(Jean 20:17). « 17  Jésus lui dit: Ne me touche pas; car je ne suis pas encore monté vers mon Père. Mais va trouver mes frères, et dis-leur que je monte vers mon Père et votre Père, vers mon Dieu et votre Dieu.»

Par le biais de régénération dans la résurrection, nous sommes tous devenus ses frères (1 Pierre 1:3). « 3 ¶  Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés, pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts,»

Sa résurrection a été une grande prestation de lui-même comme l’aîné des fils de Dieu et de nous en tant que ses nombreux frères, les nombreux fils de Dieu. Nous sommes ses frères, qui partage sa filiation divine.

 

VI. DEVENIR DES PROPHÈTES DE DIEU

Dans l’oracle de Dieu, nous devenons les prophètes de Dieu qui parle à Dieu, pour Dieu, parlant et avant Dieu (1 Cor. 14:1, 31). « 1 ¶  Recherchez la charité. Aspirez aussi aux dons spirituels, mais surtout à celui de prophétie. 31  Car vous pouvez tous prophétiser successivement, afin que tous soient instruits et que tous soient exhortés.»

VII. AVOIR des FRUITIERS

Notre parlant au nom de Dieu est pour les fruitiers de multiplication de Dieu et de diffusion (Jean 15:5). «5  Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. »  Un arbre se multiplie et se répand par ses fruits.

 

VIII. PAR COMMUNIQUANT AVEC LES GENS DE LEUR BERGER

Nous portons ses fruits en contactant les gens par l’attitude de berger. Nous devrions être ceux qui sont toujours Berger et enseignent en parlant Christ aux autres.

Tous les apôtres sont les principaux orateurs de la parole de Dieu. Alors qu’ils parlent de la parole de Dieu, ils paître les saints, les églises et leurs collègues de travail.

Paul était surtout un modèle qui a appris et a piloté les gens. Dans 1 Timothée 3:2 Paul dit que les anciens devraient être «2  Il faut donc que l’évêque soit irréprochable, mari d’une seule femme, sobre, modéré, réglé dans sa conduite, hospitalier, propre à l’enseignement. » « aptes à enseigner. »

Puis dans 1Timothée 5:17, «17 ¶  Que les anciens qui dirigent bien soient jugés dignes d’un double honneur, surtout ceux qui travaillent à la prédication et à l’enseignement. » il a dit que les anciens qui travaillent dans l’enseignement et de la parole sont dignes d’honneur double. Chacun d’entre nous devrait suivre cette tendance de parler pour Dieu et Berger d’autres.

A. selon Dieu est amour

Notre berger doit être déterminé conformément à l’amour de Dieu envers l’humanité déchue. La race humaine déchue est jointe à Satan pour être son monde dans son système, mais Dieu a un cœur d’amour envers ces personnes.

B. en suivant les étapes du Dieu Triune transformé en recherchant et en gagnant le peuple déchu

Mon fardeau dans ce message, c’est que nous devons apprendre des apôtres, et des anciens et même du Dieu Trinite.

Il faut suivre les étapes du Dieu Trinite transformés dans sa recherche et gagner  les gens tombés.

  • Luc 15 dits que les pharisiens et les scribes ont critiqué le Seigneur en disant: « cet homme accueille des pécheurs et mange avec eux » (v. 2
  • Alors le Seigneur leurs a dit trois paraboles merveilleuses, qui dévoilent l’amour salvatrice de Dieu envers les pécheurs.

 

1. le fils comme le berger qui cherchent une brebis perdues

La première parabole est Le fils comme le berger laisse les quatre-vingt-dix-neuf autres à chercher l’une brebis perdue (Luc 15:3-7). « 3  Mais il leur dit cette parabole:4  Quel homme d’entre vous, s’il a cent brebis, et qu’il en perde une, ne laisse les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert pour aller après celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il la retrouve?5  Lorsqu’il l’a retrouvée, il la met avec joie sur ses épaules,6  et, de retour à la maison, il appelle ses amis et ses voisins, et leur dit: Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé ma brebis qui était perdue.7  De même, je vous le dis, il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent, que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de repentance.»

 

 

2. l’esprit comme la femme cherche la pièce perdue

La deuxième parabole est celle d’une femme cherchant une pièce de monnaie perdue (Luc 15:vv.8-10). «8  Ou quelle femme, si elle a dix drachmes, et qu’elle en perde une, n’allume une lampe, ne balaie la maison, et ne cherche avec soin, jusqu’à ce qu’elle la retrouve?9  Lorsqu’elle l’a retrouvée, elle appelle ses amies et ses voisines, et dit: Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé la drachme que j’avais perdue.10  De même, je vous le dis, il y a de la joie devant les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se repent. »

Cela signifie l’Esprit cherchant un pécheur perdu.

  1. La Conclusion du fils a eu lieu en dehors du pécheur et a été achevée à la Croix par sa mort rédemptrice.
  2. La recherche de l’Esprit est vers l’intérieur et est assurée par son travail au sein du pécheur et de sa repentance.

3. le père comme le père de l’enfant prodigue

La troisième parabole est en raison de l’étape du fils de chercher le pécheur en mourant sur la Croix et l’étape de l’Esprit de sanctifier par la recherche et du nettoyage des pièces vers l’intérieur du pécheur, le pécheur revient à ses sens plus juste.

  1. En raison de l’étape du fils de chercher le pécheur en mourant sur la Croix
  2. et l’étape de l’Esprit de sanctifier par la recherche et du nettoyage des pièces vers l’intérieur du pécheur,
  3. le pécheur revient à ses sens plus juste.

Ceci est illustré par la parabole du  fils prodigue à venir à lui et désireux de retourner chez son père (Luc 15:VV. 17-18). «17  Etant rentré en lui-même, il se dit: Combien de mercenaires chez mon père ont du pain en abondance, et moi, ici, je meurs de faim!18  Je me lèverai, j’irai vers mon père, et je lui dirai: Mon père, j’ai péché contre le ciel et contre toi, »

 

Première Pierre 1:2 «2  et qui sont élus selon la prescience de Dieu le Père, par la sanctification de l’Esprit, afin qu’ils deviennent obéissants, et qu’ils participent à l’aspersion du sang de Jésus-Christ: que la grâce et la paix vous soient multipliées! » révèle qu’avant l’aspersion du Christ, nous avons reçu du sang, l’Esprit Saint nous a sanctifiés.

  • Il s’agit de sa sanctification de recherche.
  1. Le pécheur est réveillé par l’Esprit cherchant à provoquer son retour au père.
  2. L’enfant prodigue de retour, son père lui a vu alors qu’il était encore très loin. Ceci indique que le père était dans l’expectative de l’attendre et de regarder chaque jour son fils à retourner.
  3. Lorsque son père l’a vu, il a couru pour recevoir son fils de retour (Luc 15:20). Cela montre que Dieu le père s’exécute pour recevoir les pécheurs de retour.

J’espère qu’il y aura un véritable renouveau parmi nous par notre réception de ce fardeau de berger.

Si toutes les églises reçoivent cet enseignement à participer à la vocation  de berger du merveilleux Christ, il y aura un grand renouveau dans la récupération.

Dans le passé, nous avons beaucoup parler et fait de la pédagogique avec très peu de la vocation  de berger .

la vocation  de berger et l’enseignement devraient être comme deux pieds pour notre déménagement avec le Seigneur.

Notre vocation  de berger  doit toujours être avec l’enseignement, et notre enseignement doit toujours être avec la vocation  de berger.

De notre étude de la cristallisation de l’Évangile de Jean, nous avons vu que dans son dernier chapitre, Jean 21, révèle le ministère apostolique en coopération avec le ministère céleste de Christ.

Dans son ministère céleste Christ est le berger des gens, et nous devons coopérer avec lui pour conduire et exhorter les personnes.

Sans la vocation  de berger, notre travail pour le Seigneur ne peut pas être efficace.

  • Nous devons apprendre toutes les vérités afin que nous ayons quelque chose à parler et à aller au contact des personnes pour la vocation de berger.
  • la vocation de berger est quelque chose de divin.

 

  1. Afin d’être un berger,
  2. nous devons être un témoin du Christ,
  3. un membre du Christ
  4. et un frère du Christ,
  5. partageant sa filiation.
  6. Ensuite, nous participerons à l’oracle de la filiation de devenir un prophète.
  7. Comme un prophète pour l’oracle de Dieu, nous parlerons pour le Seigneur.
  8. Dans le même temps, nous devons être des gens avec la vocation de berger .

Il s’agit de la façon d’être une personne fructueuse, avec la multiplication et l’augmentation.

Si ce type de bourse  de développement est reçu par nous, je crois qu’il y aura un grand renouveau sur la terre, non pas par quelques géants spirituelles, mais de nombreux membres du corps de Christ, étant des bergers qui suivent les étapes du Dieu Trinité  transformés en recherchant et en gagnant des gens tombés.

église chretienne évangélique morestel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize − 16 =