LA VIE – CHAPITRE CINQUANTE-NEUF DEUX ESPRITS QUI S’UNIT

Lecture biblique : Genèse 1:26a ; 2:7 ; Zach. 12:1b ; Jean 3:6 ; 7:39 ; 14:17 ; 1 Corinthiens 15:45b ; 2 Corinthiens 3:17 ; 1 Corinthiens 6:17 ; 2 Timothée 4:22a ; Romains 8:2, 16, 4 ; 1 Th. 5:17, 19 ; Eph 6:18

LIMITÉE PAR NOS CONCEPTS NATURELS

Quand nous lisons la Bible, il est facile pour nous de comprendre et même de vivre des choses qui correspondent à notre conception naturelle.

Si, par exemple, nous lisons comment notre environnement nous perfectionne, comment les tribulations nous rendent patient, que nous pouvons facilement accepter une telle pensée et de l’appliquer dans notre vie.

C’est une autre affaire, cependant, quand nous arrivons à la question de Dieu et de l’homme étant organiquement mêlé, comme dans la greffe.

Nous pouvons nous sentir que nous comprenons que nous devons vivre une telle vie greffée, mais descend-elle réellement dans notre expérience quotidienne, la vérité est que nous ne touchons pas encore la frontière d’une telle vie.

Lors d’une récente réunion quand les saints ont partagé leurs expériences, j’ai remarqué que l’un après l’autre a témoigné que la tribulation pressé à pousser à rencontrer le Seigneur.

Certains estiment être persécutés chez eux ; d’autres, au travail.

Comme j’ai écouté, j’ai pensé combien il est facile d’avoir la tribulation, mais combien difficile à connaître la vie.

  • Oui, la tribulation nous oblige à communiquer avec le Seigneur, mais ce qui est le résultat de communiquer avec le Seigneur ?

Vous pouvez protester que c’est moi qui vous ai appris à accepter votre situation comme l’arrangement du Seigneur.

  • Il est vrai que j’ai prêché un bon nombre de messages vous indiquant que toutes choses concourent au bien, selon romains 8:28. «28 Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein. »
  • Cependant, depuis quelques années j’ai changé la prédication principalement au sujet de l’esprit.
  • La persécution de l’environnement, nous pouvons facilement comprendre, mais la question de l’esprit nous échappe.
  • Examiner notre message précédent sur la vie des greffés.
  • Vous avez peut-être été impressionné tandis ce que vous lisiez, mais avant, vous avez commencé à étudier dans votre esprit.
  • Vous vous êtes souvenu apprenant que la greffer de la branche est greffée à une arborescence de qualité supérieure.
  • Pourquoi le message dit que le serments plus pauvres est greffée à un bon arbre ?
  • Toute votre inspiration sur le Seigneur et vous être greffés sur une vie s’estompe, et votre esprit continue ses pensées :
  • Romains 11 parle les nations étant greffées à la nation d’Israël.
  • Ce n’est pas notre cas nous on est greffé au Seigneur Jésus.
  • Par cette activité dans votre esprit, le message est rendu caduc.

Ce que dit Romains 11, «17  Mais si quelques-unes des branches ont été retranchées, et si toi, qui étais un olivier sauvage, tu as été enté à leur place, et rendu participant de la racine et de la graisse de l’olivier,18  ne te glorifie pas aux dépens de ces branches. Si tu te glorifies, sache que ce n’est pas toi qui portes la racine, mais que c’est la racine qui te porte.19  Tu diras donc: Les branches ont été retranchées, afin que moi je fusse enté. » c’est que le rameau d’olivier sauvage a été greffé à l’Olivier franc, et que sa racine s’appuie sur la branche sauvage.

La Bible est à l’encontre de votre pensée.

La bonne branche n’est pas que le Seigneur Jésus greffée sur l’arbre inférieur.

La pensée est que tant que les branches inférieures nous sommes greffés sur lui. Il est le vrai cep, mais tant que les branches, nous n’avons pas grandi naturellement sur sa vigne. Nous avons été greffés sur elle.

Romains 11 se réfère principalement à l’Israël physique.

Cependant, Christ n’est pas joint à Israël, et il est le vrai Israël (voir Ésaïe 49 : 1-4). « 1 ¶  Iles, écoutez-moi! Peuples lointains, soyez attentifs! L’Eternel m’a appelé dès ma naissance, Il m’a nommé dès ma sortie des entrailles maternelles.2  Il a rendu ma bouche semblable à un glaive tranchant, Il m’a couvert de l’ombre de sa main; Il a fait de moi une flèche aiguë, Il m’a caché dans son carquois.3  Et il m’a dit: Tu es mon serviteur, Israël en qui je me glorifierai.4  Et moi j’ai dit: C’est en vain que j’ai travaillé, C’est pour le vide et le néant que j’ai consumé ma force; Mais mon droit est auprès de l’Eternel, Et ma récompense auprès de mon Dieu.»

  • Tous les Israélites peuvent devenir le véritable Israël en étant greffés sur lui.
  • Par conséquent, cet Olivier en Romains 11 peut également renvoyer au Christ.
  • Tous les vrais croyants parmi les Juifs et les gentils sont greffés à cette Olivier, afin qu’il inclue le Christ et tous ses fidèles.

 

« EN… »

  • Dans Jean 3:36 on nous dit : «36 Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui ne croit pas au Fils ne verra point la vie, mais la colère de Dieu demeure sur lui. » Le mot « au »
  • ici est littéralement « dans ».
  • «36 Celui qui croit dans le Fils a la vie éternelle ».
  • La même préposition grecque est utilisée dans Romains 6:3 : «..3 Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, c’est en sa mort que nous avons été baptisés?.»
  • ici est littéralement « dans ».
  • « Baptisés dans le Christ Jésus. »
  • Nous avons été mis dans le Seigneur Jésus, tout comme nous avons été mis dans l’eau au baptême.
  • L’étape d’être baptisés en lui .Prend un pied du croyant et l’autre pied d’être baptisé.
  • Nous croyons en lui et sommes baptisés en lui.

Que signifie le baptême ?

  1. Il ne fait pas référence à la vie, mais plutôt à la mort. « Comme tous ceux qui ont été baptisés en Jésus Christ ont été baptisés en sa mort » (Romains 6:3).
  2. La mort du Seigneur Jésus laissa une blessure une entaille.
  3. Sur l’endroit de cette plaie nous sont baptisés en lui,
  4. Nous sommes sont greffés sur lui
  5. et croissons avec lui.
  6. Par le baptême en sa mort, nous sommes greffés sur lui.
  7. Cette greffe est une union et une croissance.
  8. L’adhésion active le processus de croissance.
  9. Le jus de la vie de l’arbre pénètre dans la branche greffée,
  10. et il commence à grandir dans la résurrection.

 

LA SIMILITUDE ENTRE DIEU ET L’HOMME

Pour que deux arbres greffés, ils doivent y avoir une grande similitude entre eux.

Un bananier ne peut pas être greffé à une vigne. Il en va de même avec une greffe de peau. Si la peau pour être utilisé dans une greffe est étrangère à l’organisme, le corps le  rejettera.

  • Alors, comment nos vies humaines peuvent être greffées à la vie de Dieu ?
  • C’est parce que les deux vies sont dans une certaine mesure similaire. L’homme a été fait à l’image de Dieu et selon sa ressemblance gn (1:26).
  • Mais, vous pouvez demander, comment Dieu peut avoir une image lorsqu’il n’a pas de forme ?
  • Les Idoles sont des images parce qu’ils ont une forme, mais qu’est ce qui est image de Dieu ?

 

  1. Certains expliquent l’image comme signifiant les attributs intérieurs,
  2. à la ressemblance de terme désignant la forme extérieure.
  3. Cependant, j’ai expliquerait l’image comme faisant référence à son expression,
  4. tandis que la ressemblance se réfère à sa position.

 

  • Lorsque Dieu créa l’homme au commencement, il créa l’homme à son image, ou son expression ou son visage.
  • Puis il a aussi fait l’homme selon sa ressemblance, c’est-à-dire, selon sa stature ; pour cela, il a utilisé la poussière de la terre.

Vous pouvez demander comment Dieu puisse avoir une forme physique. Il s’agit d’une question difficile. Il y a, cependant, une instance de Dieu apparaissant sous la forme d’un corps avant du Seigneur venant sur terre dans l’incarnation.

Dans Genèse 18 Abraham était assise à la porte de sa tente une chaude journée d’été, quand les trois hommes s’approchèrent.

  1. Les Deux étaient apparemment des anges (cf. gn 18:22), « 1 ¶ L’Eternel lui apparut parmi les chênes de Mamré, comme il était assis à l’entrée de sa tente, pendant la chaleur du jour.2  Il leva les yeux, et regarda: et voici, trois hommes étaient debout près de lui. Quand il les vit, il courut au-devant d’eux, depuis l’entrée de sa tente, et se prosterna en terre. »
  2. Mais l’un était clairement Jéhovah le Seigneur (gn 18:13) « 3 Et il dit: Seigneur, si j’ai trouvé grâce à tes yeux, ne passe point, je te prie, loin de ton serviteur.»« 0136 ‘Adonay (ad-o-noy’) LSG-Seigneur 435; 435 – 1) mon seigneur, seigneur – 1a) d’un homme – 1b) de Dieu -2) titre donné au lieu de Yahvé par les Juifs, en signe de révérence»
  3. Il est venu comme une personne réelle.

Il a mangé le repas Qu’Abraham avez préparé pour lui, après avoir eu ses pieds lavés. Il a parlé avec Abraham d’une manière ordinaire, pas comme le créateur d’un trône céleste.

Alors qu’il se rendait sur son chemin, Abraham les accompagnent a  une petite distance. Cette proximité contraint Dieu pour s’ouvrir à lui et se révéler ce qu’il ferait, comme un partage avec un ami.

  • Est-ce Dieu dans Genèse 18 est un homme ?
  • Qui est ce Jéhovah ?

 

  • Il est la même chose que le Seigneur Jésus dans le Nouveau Testament.
  • Cette question dépasse la capacité théologie et à expliquer, mais nous pouvons voir dans ce passage que l’homme a un corps suite la ressemblance de Dieu.

 

  • Au moment de la création, Dieu insuffla dans les narines de l’homme le souffle de vie (Genèse 2:7) « 7 L’Eternel Dieu forma l’homme de la poussière de la terre, il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint un être vivant.». Le mot hébreu aussi souffle traduit dans ce verset est traduit « comme l’esprit » «27 ¶  Le souffle de l’homme est une lampe de l’Eternel; Il pénètre jusqu’au fond des entrailles. » dans les proverbes 20:27 : « l’esprit de l’homme est le témoin de Jéhovah, la recherche de toutes les parties vers l’intérieur du ventre » (Hébreux).
  • Le souffle de vie dans la Genèse 2 devient l’esprit de l’homme dans Proverbes 20.
  • L’esprit humain est le souffle de la vie de Dieu qui entre dans l’homme et devient son esprit.

L’Esprit peut bien être ce que Confucius faisait allusion à quand il a dit qu’il y a une vertu vif dans l’homme. Sa pensée a été que cette vertu lumineuse devait être mis au point et encore éclairci.

  • Cependant, la Bible nous montre que cet esprit doit être régénéré.
  • Dans notre esprit, qui a été formé à partir de Dieu qui insuffle à l’homme le souffle de vie, mais il n’y a pas l’esprit de Dieu.
  • Par conséquent, l’esprit doit recevoir une autre vie par être « né de l’esprit » de Dieu (Jean 3:6).

 

  • C’est ce qui le distingue des animaux.

 

  • Une fois ce souffle de vie est dans les narines de l’homme,
  • il devint une âme vivante,
  • avec une personnalité qui,
  • en réalité,
  • est à l’image de Dieu.
  • Émotions,
  • désirs
  • et l’intelligence de l’homme correspond à Dieu.
  • Dieu a ces sentiments d’amour ;
  • Il a des désirs ;
  • et il a pensées,
  • de la sagesse
  • et de l’intelligence.
  • En un sens, nous sommes comme une photographie de Dieu. La photographie n’est pas Dieu lui-même, mais c’est son image.

 

Il est stupide d’accepter la théorie de Darwin que l’homme a évolué comme des animaux inférieurs. Toute la vie végétale et animale créé par Dieu en Genèse 1 ont été conçues pour reproduire selon leur espèce (VV. 11, 12, 21, 24, 25).

Mais quand on en est venu à la création de l’homme, au lieu de dire « selon leur espèce, » il dit « selon notre ressemblance » Genèse 1 (v. 26).

L’homme n’est pas dans la catégorie des animaux.

  • Il est une image de Dieu. Dieu créé l’homme comme lui.
  • Nous ne sommes pas Dieu, plus qu’une image du dieu. Mais nous ne devons pas nous rabaisser. Si nous voyons que nous sommes a l’image de Dieu, nous allons réaliser que nous sommes des vases d’honneur préparés pour la gloire.

 

†        L’HOMME CRÉÉ POUR REJOINDRE DIEU

  • Pourquoi Dieu nous a fait tellement semblable à lui-même ?
  • C’était donc que cet homme un jour pourrait être greffé sur Dieu.

 

Dans Zacharie 12:1 l’Éternel est décrit comme celui qui « 1 ¶  Oracle, parole de l’Eternel sur Israël. Ainsi parle l’Eternel, qui a étendu les cieux et fondé la terre, Et qui a formé l’esprit de l’homme au dedans de lui:»

Remarquez comment les cieux, la terre et l’esprit de l’homme sont mis en place comme les trois choses importantes dans l’univers.

  1. Les cieux sont pour la terre : sans le soleil, sans l’eau et sans l’air, qui viennent du ciel, les êtres vivants sur la terre ne pourraient pas exister.
  2. La terre est pour l’homme : sans les dispositions qui viennent de la terre, l’homme ne pourrait exister.
  3. Ce qui est pour l’homme ?L’homme est pour Dieu.

Quand Zacharie se réfère ici à la création de l’homme, il ne mentionne pas le corps, mais plutôt l’esprit.

  1. Pour que l’homme,
  2. Dieu d’abord étendre les cieux,
  3. puis a jeté les bases de la terre ;
  4. puis il forme « l’esprit de l’homme en lui ».

Quand toutes les choses physiques dans l’univers étaient prêtes et puissent fournir un environnement adéquat a homme, Dieu a mis l’homme sur la scène. Il a formé l’esprit de l’homme pour être un conteneur pour lui-même.

Notre esprit est l’organe par lequel nous communiquons avec Dieu.

Notez cette série :

  1. les cieux,
  2. la terre,
  3. l’esprit de l’homme.

Dans tout l’univers, ce sont les trois plus importantes affaires. Chérissez votre esprit ! Il est aussi important que les cieux et la terre. Zacharie peut avoir énuméré d’innombrables autres éléments créés par Dieu, mais seulement ces trois figurent ensemble, car ils sont directement liés à Dieu.

  • Tous ceux-ci ont été créés afin que Dieu puisse obtenir un groupe de personnes à l’exprimer.
  • Nous sommes des vases d’honneur et la gloire car nous pouvons contenir Dieu.

Un exemple Une bague en diamant est habituellement conservée dans une boîte de velours attrayant. Parce que l’anneau est si précieux, qu’il a besoin d’un beau récipient. La boîte est honorable et glorieuse à cause de la bague de diamant qu’il contient.

Nous-mêmes, nous pouvons être seulement une boîte, mais en nous est Dieu lui-même.

  • Tu te rends compte de ce trésor que vous avez dans ce vase ?
  • Il n’excite pas un diamant précieux en votre possession ?
  • La valeur de ce diamant ne peut être exprimée en carats.
  • Aucune échelle ne peut peser. C’est sans limites et incommensurable.
  • Dieu lui-même est votre contenu merveilleux et glorieux !
  • Au sein de cet homme, celui qui a été créé à l’image de Dieu, est un récepteur, comme une radio ; Il s’agit de son esprit.
  • Une fois que ce récepteur est allumé, Dieu vient. L’homme est ainsi non seulement proche de Dieu, mais semblable à lui.

 

TRAITÉES POUR ÊTRE REJOINT À L’HOMME DE DIEU

L’Homme dès sa création a été conçu pour recevoir Dieu, Dieu à cette époque n’était pas prêt à recevoir en homme.

  • Pas comme quelque quatre mille ans plus tard a fait Dieu amorcer le processus par lequel il pourrait être rejoint à l’homme. Ne pense pas que quatre mille ans c’est long. Aux yeux de Dieu, c’est comme quatre jours (cf. Psaume 90.4). «4 Car mille ans sont, à tes yeux, Comme le jour d’hier, quand il n’est plus, Et comme une veille de la nuit. »
  • Dieu est venu sous forme humaine,
  • non pas de manière majestueuse,
  • mais d’une manière humble.
  • Il passa à travers la matrice de Marie et par le biais de l’étable.
  • Ensuite Il s’est échappé vers l’Égypte.
  • Puis il se rendit en Galilée, où il a grandi dans la maison du menuisier dans le village de Nazareth.
  • Il a passé trente ans, a travaillé comme charpentier,
  • connu pour son entourage comme Jésus.
  • Pourtant, celui-ci, l’enfant né pour nous, a également sous son nom « Dieu puissant » (Ésaïe 9:6).
  • Puis il vint pour ministre pendant trois ans et demi ans.
  • Il a été persécuté et rejeté par son propre peuple.
  • Enfin le temps approchait, et il parlait à ses disciples, en leur expliquant qu’il irait à la Croix, où il passerait à travers la mort.
  • Par ce moyen il ne peut pas que seulement racheter ;
  • Il va également modifier sa forme. Il ne va plus se limiterait par son corps physique
  • Mais de pouvoir entrer en eux.
  • Ne seraient-ils en un seul lieu et lui dans un autre.
  • Il ne serait pas que seulement avec eux ; Il serait réellement en eux.
  • Après sa mort et sa résurrection,
  • Comme le dernier Adam il est devenu l’esprit vivifiant (1 Cor. 15:45b).
  • Concernant « L’esprit », Jean nous dit à 7:39, «39 Il dit cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui; car l’Esprit n’était pas encore, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié.» Ce terme, l’esprit, est significatif. L’esprit de Dieu est mentionné plusieurs fois dans l’ancien Testament, mais « L’esprit n’était pas encore. »
  • Quand le Seigneur Jésus a émergé de la mort et a été ressuscité, il a été glorifié.
  • Qu’en est-il de celui qui était là « l’esprit ».

L’esprit de Dieu est comme un verre d’eau. Si l’on ajoute divers ingrédients, comme le thé et de miel, il devient une boisson rafraîchissante. Avant que ceux-ci soient ajoutés, l’eau est là, mais la boisson « n’est pas encore. »

  • Quels sont les ingrédients ajoutés à l’esprit de Dieu ?
  • Avant la mort et la résurrection du Seigneur, il y avait seulement Dieu dans l’esprit de Dieu.
  • Mais grâce à l’incarnation du Seigneur Jésus a revêtue l’humanité.
  • Dans la résurrection cette humanité a été introduite dans l’esprit.
  • Sa mort a été aussi un élément qui a été ajouté à l’esprit de Dieu.
  • Cette mort a été précieuse et aimable, pas comme la mort du premier Adam.
  • Il englobe la rédemption ;
  • la terminaison du passé ;
  • le traitement avec soi-même, avec le vieil homme et avec toutes les autres choses négatives.
  • Il y a du sel dans cette boisson ajouté aussi, non seulement pour améliorer la saveur, mais aussi pour tuer les germes.

 

  1. En plus de la mort,
  2. dans l’esprit se trouvent également la résurrection,
  3. l’ascension,
  4. la glorification,
  5. l’intronisation,
  6. La domination
  7. et le pouvoir.

En substance, l’esprit est Dieu Trinité— père, fils et esprit — que l’esprit tout compris. C’est l’expression ultime du Dieu Trinité.

Grâce à cette compréhension de l’esprit, le verset comme ceux de Romains 8, concernant l’esprit doivent être clairs pour vous. Chaque fois que vous tombez sur ce terme, l’esprit, dans votre lecture du Nouveau Testament, n’oubliez pas qu’il se réfère un et la Trinité, en passant par un long processus et devenant ainsi l’esprit vivifiant tout compris.

 

 

DIEU ET L’HOMME S’EST JOINT

  • L’homme est prêt, à cause de son Esprit a été réalisé avec un esprit, d’être rejoint à Dieu.
  • Dieu, maintenant qu’il vient de vivre le processus que nous avons décrit, est prêt à être rejoint à l’homme.
  • Romains 10:8 nous dit qu’il est plus près que notre bouche. Il est comme l’air ; Nous avons simplement de le respirer et de l’air arrive en nous.
  • Dès que vous avouez que vous avez besoin de lui, il viendra.
  • Vous me direz, « Seigneur », très doucement, et vous le respirerez. Beaucoup peuvent témoigner que quelque chose s’est passé à l’intérieur quand ils ont dit « Ô Seigneur. »
  • C’est la manière dont les deux esprits sont jointes et la vie des deux greffée en une. « Celui qui est joint au Seigneur est un seul esprit » (1 Cor. 6:17).
  • Cette question de l’esprit mêlé aux chrétiens ne pas être saisir comme ça.
  • Il ne veut que l’Esprit. Il ne veut que l’Esprit pour être vécue auprès de vous.

 

 

LES VERTUS CE QUI SUITS SONT POUR CHRIST

  • Pourquoi nous négligeons cette vérité clairement dans la Bible et au lieu de concentrer notre attention sur l’humilité, par exemple ?
  • Nous pouvons lire quelques passages de la Bible et ensuite commencer à marcher avec nos épaules penchés. Cette douceur est de courte durée. Si nous sommes privés de notre sommeil, ce sera la fin de notre humilité !

 

  • Quand les sœurs lissent Éphésiens, ils viennent à travers le terme « en Christ » encore et encore.
  • Rien ne s’obtient en eux, cependant, jusqu’à ce qu’ils arrivent a Ephésiens 5, « maris, aimez vos femmes » (v. 25).
  • Puis elles commencent à considérer que leurs maris les aiment et si les anciens aiment vraiment leurs femmes. Après avoir appliqué les écritures à d’autres, ils tournent le dos pour l’appliquer à eux-mêmes. « Femmes, soyez soumises à vos propres Maris comme au Seigneur » (v. 22).
  • Ils se souviennent combien de fois ils ont exprimé leur opinion et demander de se soumettre et ont échoué.
  • Ils se repentent, pleurent quelques larmes et confessent le Seigneur qu’ils ne peuvent pas le faire.
  • Ils replissent Ephésiens, essaient alors à nouveau et omettent de présenter à leurs maris.
  • Enfin, ils ont une conversation avec les anciens et leur dire que la Bible ne fonctionne pas.

Nous ne remarquons pas que dans le même chapitre des Ephésiens, il dit, « d’Être rempli de l’esprit » (5:18).

Nous connaissons romains 8:28 « 28  Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein.» tout concourent au bien, sur toutes choses ceux qui aiment Dieu pour mais les Romains 8:4, «4  et cela afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l’esprit. » de marcher selon l’esprit, nous ne pouvons pas tout à fait saisir.

 

Combien de nos jours nous sommes vivants de Christ ?

  • Même dans la reprise il y a probablement très peu d’entre nous qui vivent le Christ pour tout.
  • Ceux qui le font sont vivant de lui pour qu’une petite partie de leur journée.
  • Le reste d’entre nous vivons dans notre chair. On peut, ou non, perdre notre sang-froid, mais nous ne vivons pas de Christ.
  • Il y a des philosophes chinois, comme Wang Yang-Ming, dont la norme de moralité est supérieure à celle de la plupart des chrétiens. Mais même si nous nous déplaçons jusqu’à son étendard, Dieu n’est pas intéressé.
  • Dieu veut que l’Esprit, pas notre bonne conduite.
  • Il nous a créés à son image et a sa ressemblance, pas à l’image des vertus.
  • Nous ne sommes pas seulement à son image. Quand il agit en nous, nous faisons partie de lui, greffés sur lui, vivre sa vie et en un seul esprit avec lui. Il n’a pas besoin de nos vertus.

 

CHRIST, REMPLAÇE  LES SUBSTITUTS

Ne pas prendre une mauvaise conclusion quand je dis que Dieu ne veut pas que nos vertus. Dans les messages précédents, j’ai dit que Dieu ne veut pas de notre culture. Cela ne veut ne pas dire que nous devons commencer à agir comme des barbares. Le fait est que notre culture ou nos vertus sont des substituts pour le Christ. Une fois que nous l’avons, nous ne devons pas être des suppléants.

  • Mais si la société n’avait aucune culture, comment pourrait-elle être maintenue ?
  • Comment la vie familiale pourrait tenir ensemble ?
  • Nos enfants doivent être déclenchés selon des normes culturelles ; s’ils n’ont pas suffisamment fait l’expérience de Christ.
  • Pendant ce temps ils doivent être conservés dans la bergerie de la loi jusqu’à ce que Christ Vienne (voir Jean 10; Gal 3:24-25). « 24  Ainsi la loi a été comme un pédagogue pour nous conduire à Christ, afin que nous fussions justifiés par la foi.25  La foi étant venue, nous ne sommes plus sous ce pédagogue.»
  • Pour nous qui sommes plus âgés, le Christ est venu.
  • Pourquoi devrions-nous monter dans une charrette tirée par un cheval lorsque nous pouvons prendre un jet 747 pour aller vers notre destination ?
  • Il n’y a donc plus aucune raison pour que nous restions dans le pli. Nous n’avons pas besoin des substituts. Nous pouvons vivre directement dans l’Esprit. Cette vie est différente de la Loi, de la culture, de l’éthique et de moralité. Avant d’avoir l’esprit, nous avons besoin de la culture et de la morale ; Nous avons besoin de règles et de règlements de la société. Mais ce que Dieu veut, c’est que nous vivons de l’Esprit.
  • Quand nous vivons de l’Esprit, le résultat dépassera la Loi et les vertus éthiques. Il surpasse la vertu brillante mentionnée par Confucius.

Cet Esprit est Dieu lui-même.

 

 

 

église chrétienne évangélique morestel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 3 =