LA VIE – CHAPITRE CINQUANTE-QUATRE CHRIST, LE MYSTÈRE DE DIEU

Lecture biblique : Rom. 16:25-26 ; Eph. 05:32 ; Colo 2:2-3, 9 ; 1:27 ; Éphésiens 3:3-4, 9 ; 1 Corinthiens 15:45b ; Romains 8:4, 6

 

 

Dans les écrits de Paul le mot mystère revient souvent.

Dans Romains 16:25-26, il dit que « 25 ¶  A celui qui peut vous affermir selon mon Evangile et la prédication de Jésus-Christ, conformément à la révélation du mystère caché pendant des siècles,26  mais manifesté maintenant par les écrits des prophètes, d’après l’ordre du Dieu éternel, et porté à la connaissance de toutes les nations, afin qu’elles obéissent à la foi,»

Il y a un mystère, puis, une fois cachée dans le passé, mais maintenant, selon le commandement de l’Éternel Dieu, il l’a fait connaître à l’homme. Ce passage ne nous dit pas grand-chose sur le mystère.

  1. Éphésiens et Colossiens étendent le sens de ce mystère.

Ephésiens 5:32 dit : «32  Ce mystère est grand; je dis cela par rapport à Christ et à l’Eglise. »

Il y a deux parties à ce mystère :

  1. Christ
  2. et l’église.
  3. Puis Paul pria que Colossiens puisse bien comprendre et connaître « 2  afin qu’ils aient le coeur rempli de consolation, qu’ils soient unis dans la charité, et enrichis d’une pleine intelligence pour connaître le mystère de Dieu, savoir Christ,3  mystère dans lequel sont cachés tous les trésors de la sagesse et de la science.» Colossiens (2:2-3).

 

  1. Le mystère concernant le Christ, est donc le mystère de Dieu. Ephésiens 3 possède trois références du mystère de la parole. Ephésiens 3 (VV. 3-4, « 3 C’est par révélation que j’ai eu connaissance du mystère sur lequel je viens d’écrire en peu de mots.4  En les lisant, vous pouvez vous représenter l’intelligence que j’ai du mystère de Christ.» 9 «9  et de mettre en lumière quelle est la dispensation du mystère caché de tout temps en Dieu qui a créé toutes choses,»).
  2. C’est par révélation que j’ai eu connaissance du mystère
  3. En les lisant, vous pouvez vous représenter l’intelligence que j’ai du mystère de Christ
  4. et de mettre en lumière quelle est la dispensation du mystère caché

 

En mettant ces passages en Colossiens et Ephésiens ensemble, nous pouvons voir que le mystère a deux aspects.

  • Il y a le mystère de Dieu,
  • qui est le Christ,
  • et il y a le mystère du Christ,
  • qui est l’église.
  • Christ et l’église, ensuite on a le mystère.

 

 

EXPLIQUANT L’UNIVERS

Un mystère est quelque chose de caché, difficile à comprendre ou difficilement explicable.

  • Les gens réfléchis ont toujours demandé quelle est la signification de l’univers.
  • Pourquoi les cieux existent-ils ?
  • Pourquoi y a-t-il une terre ?
  • Pourquoi y a-t-il des plantes et des animaux et tant d’autres choses ?
  • Pourquoi sommes-nous ici ?
  • Quel est le sens de la vie humaine ?
  • Les Philosophes et les enseignants ont mis sur un grand nombre de livres, traitant de ce mystère, pour tenter d’expliquer l’univers et le sens de la vie.
  • Ils ont fait un mauvais travail !
  • Le mystère est encore caché à leurs yeux.
  • Les Scientifiques, aussi, ont travaillé pour saisir la nature de l’univers et la raison de vie.
  • Leur mentalité est épuisée en essayant de comprendre l’univers, mais ils ont encore découvert très peu.

EXPLIQUANT L’HOMME

Vous êtes également un mystère.

  • Pouvez-vous croire qu’il n’y a pas de sens à votre existence ?
  • S’il n’y a rien, pourquoi vous avez une bonne mentalité ?
  • Pourquoi vous avez tant de facultés, comme les deux yeux et deux oreilles ? Sûrement votre vie a un sens.
  • Tu n’existes pas simplement afin de s’habiller ou de se remplir sur d’hamburgers !
  • La raison de l’existence de l’homme déconcerte toujours les philosophes.

 

LE MYSTÈRE CACHÉ UNE FOIS MAINTENANT RÉVÉLÉ

Le mystère de l’univers, Paul nous dit, a été masqué pendant des « âges » (Éphésiens 3:9) «9  et de mettre en lumière quelle est la dispensation du mystère caché de tout temps en Dieu qui a créé toutes choses, » et n’a était pas connu « dans les autres générations » (Éphésiens 3:5). « 5  Il n’a pas été manifesté aux fils des hommes dans les autres générations, comme il a été révélé maintenant par l’Esprit aux saints apôtres et prophètes de Christ.»

  • Cela signifie qu’il était caché de toute éternité (l’âge) et de la génération antérieure de temps.
  • Même les anges ne savent pas.
  • Ni Adam, ni Abel, ni Enoch, ni Noé, ni Abraham, ni Moïse, ni David ou même le sage Salomon. Ni Esaïe et les autres prophètes étaient dans l’ignorance de ce mystère, comme Jean le Baptiste.
  • Ce mystère était caché en Dieu lui-même. Lui seul savait à ce sujet.
  • Ce n’est pas insignifiant qu’aujourd’hui ce mystère a été révélé.
  • Nous savons à ce sujet de la Bible.
  • Mais, malheureusement, même de nombreux enseignants chrétiens et les érudits ne voient pas ce mystère, en dépit de leur parcouru de la Bible un bon nombre de fois.
  • Il est possible de voir les lettres en noir et en blancs sans voir le mystère.
  • Paul utilise une variété de termes pour exprimer ce qui est maintenant révélé, ce mystère.
  • Il se réfère à se mystère
  • comme économie,
  • comme dispensation,
  • comme but,
  • comme volonté,
  • comme plaisir,
  • comme désir
  • et comme son intention.

 

L’INCARNATION DE DIEU

  • Dire que Christ est le mystère de Dieu consiste à dire qu’il est la définition et l’explication de Dieu.
  • Dieu est inconnu, mais Christ est son expression et son incarnation.
  • Oui, le Christ est Dieu ; Il est aussi le mode de réalisation et de description de Dieu.
  • En dehors de lui, nous ne pouvons pas trouver Dieu.
  • C’est le problème de nos amis juifs.
  • Ils rejeter Christ, pourtant insistent qu’ils ont Dieu.
  • Ils n’ont pas de Dieu, parce qu’il ne peut être réalisé dans le Christ.

†        LA TRINITÉ UN MYSTÈRE

  • La Trinité est un casse-tête pour les érudits chrétiens depuis le premier siècle.
  • Même dans le premier chapitre de la Genèse, nous trouvons la Trinité fait allusion à un des trois.
  • Le mot Dieu en Hébreu est un nombre pluriel, pas du singulier.
  • Puis au verset 26 les trois pronoms se référant à Dieu sont du pluriel : « faisons l’homme à notre image, selon notre»
  • Comment Dieu se désigner lui-même comme « nous »?
  • Pourquoi il utilise un pluriel possessif « notre » ?
  • Ce problème a dérangé les savants depuis des siècles.

Le nom de triple

Venons-en au Nouveau Testament. Un jour après sa résurrection, juste avant son ascension vers le ciel, le Seigneur Jésus s’est réuni avec ses disciples sur une montagne en Galilée. Ils les exhortent afin qu’ils aillent et «19  Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, » (Matthieu 28 : 19).

Notez que les trois noms ici, mais le mot au nom « nom » est au singulier.

  • Il y a un mystère sur ce nom de père, fils et Saint-Esprit.

Le père et le fils

Encore plus tôt l’Éternel parlait avec ses disciples à une occasion et leur a dit qu’il partira. Ces nouvelles les ont troublés.

En réponse à la question de Thomas, Jésus a dit : « je suis le chemin et la réalité et la vie ; Nul ne vient au père que par moi » (voir Jean 14:1-6). «1 ¶  Que votre coeur ne se trouble point. Croyez en Dieu, et croyez en moi.2  Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. Si cela n’était pas, je vous l’aurais dit. Je vais vous préparer une place.3  Et, lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi.4 ¶  Vous savez où je vais, et vous en savez le chemin.5  Thomas lui dit: Seigneur, nous ne savons où tu vas; comment pouvons-nous en savoir le chemin?6  Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. »

À ce stade Philip a demandé à Jésus de montré le père ; les disciples serait satisfaits si le Seigneur ferait cela pour eux.

  • En effet, le Seigneur répondit : Jean 14 «7 Si vous me connaissiez, vous connaîtriez aussi mon Père. Et dès maintenant vous le connaissez, et vous l’avez vu.8  Philippe lui dit: Seigneur, montre-nous le Père, et cela nous suffit.9  Jésus lui dit: Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe! Celui qui m’a vu a vu le Père; comment dis-tu: Montre-nous le Père?
  • Puis il dit : 10 Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même; et le Père qui demeure en moi, c’est lui qui fait les oeuvres.» Jean 14 (v. 10).
  • Jean 14 «11 Croyez-moi, je suis dans le Père, et le Père est en moi; croyez du moins à cause de ces oeuvres.12 ¶  En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les oeuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m’en vais au Père; 13  et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils.14  Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai.15 ¶  Si vous m’aimez, gardez mes commandements. »
  • Notez, toutefois, que le Seigneur ne dit pas qu’il est le père.
  • Quand je lisais Jean 14, parfois je demander au Seigneur, « Seigneur, pourquoi simplement vous ne pouvez pas dire, » « Je suis le père » ? »
  • Sa réponse à Philippe semble ainsi détournée. S’il avait directement dit qu’il était le père, il aurait déclenché beaucoup débat théologique!
  • Mais le Seigneur n’est pas aussi simple que cela !
  • Ni la Trinité n’est si simple !

 

Plus tard dans ce même chapitre, le Seigneur dit : « je vais demander au père, et il vous donnera un autre Consolateur… l’esprit de la réalité » «16  Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous,17  l’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et ne le connaît point; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous. » (Jean 14:16-17).

Encore dans le verset suivant, « il dit qu’il viendra à eux »«18 ¶  Je ne vous laisserai pas orphelins, je viendrai à vous. » (v. 18).

  1. Un verset indique que c’est l’Esprit qui est à venir,
  2. et le verset suivant déclare que le Seigneur est à venir.
  3. Cette façon confuse de parler se poursuit en ce qui concerne le « qu’il » qui c’est qu’il sera dans les disciples.

 

  • Le verset 17 dits que l’esprit de la réalité « sera en vous, »
  • alors que dans le verset 20, le Seigneur dit : « 20 En ce jour-là, vous connaîtrez que je suis en mon Père, que vous êtes en moi, et que je suis en vous.»
  • Les disciples seront la demeure de l’Esprit
  • Qu’ils seront aussi la demeure du Seigneur.
  • Pourtant, le Seigneur n’a dit pas ouvertement qu’il est l’Esprit.
  • Il choisit de parler de cette manière mystérieuse, nous rendant à se demander s’il y a deux en nous, l’esprit et lui-même, ou un seul.

LA RÉVÉLATION DU MYSTÈRE DE PAUL

  • Paul, le grand apôtre, qui a reçu la révélation concernant ce mystère, se réfère à Christ dans la chair comme le dernier Adam (1 Corinthiens 15:45).
  1. Notre ancêtre Adam était le premier Adam.
  2. Le dernier Adam, dit Paul, est devenu un esprit vivifiant.
  • Dans le même livre il dit : « Celui qui est joint au Seigneur est un seul esprit » (1 Cor. 6:17).
  • Deux Timothée raconte encore, « Le Seigneur Jésus Christ soit avec ton esprit » (2 Timothée 4:22).
  1. De ces versets, qu’il est évident que le Seigneur est l’Esprit
  2. et aussi que nous avons un esprit.
  3. Sinon, comment pourrions-nous être un seul esprit avec lui,
  4. et comment il pourrait être avec notre esprit ?

« Christ en vous » «Col 1:27  à qui Dieu a voulu faire connaître quelle est la glorieuse richesse de ce mystère parmi les païens, savoir: Christ en vous, l’espérance de la gloire. » (1:27) un autre mot de Paul.

  • Il parle au figuré ?
  • Comment pourrions-nous contenir Christ ?
  • Cependant ça sonne mystérieusement, c’est un fait que Christ est en nous;
  • Nous pouvons tous témoigner de cette réalité mystérieuse.
  • Il est comme l’électricité qui éclaires les lampes ; Nous ne pouvons pas expliquer comment cela fonctionne, mais nous ressentir ses bienfaits.
  • Dans Galates 2:20 Paul va un pas plus loin. « J’ai été crucifié avec Christ et il n’est plus moi qui vit, mais Christ vit en moi. »
  • Christ n’est pas seulement en nous ; Il vit en nous.
  • Paul décrit son expérience.
  • Nous pouvons également témoigner que Christ habite en nous ?
  • Avoir Christ vivre en nous semble comme une étrange façon de parler, ou est-ce notre réalité ?

 

 

L’HOMME ATTEINDRE DIEU

  • Dieu n’avait aucun moyen pour nous de se joindre sauf à travers Christ.
  • Christ en tant que l’esprit est la réalisation de Dieu pour nous.
  • Dieu est d’abord passé par le biais de la création;
  • avant cette date, il n’était pas le créateur, mais Dieu seul.
  • En créant le monde et toutes les choses dedans et avec, il fit un pas nous pour nous joindre.
  • Puis à un certain moment, il a effectué un peu plus loin, l’incarnation.
  • Par ce moyen, il est devenu un avec une de ses créatures, l’homme.
  • C’est pourquoi il a été appelé Emmanuel, ce qui signifie Dieu avec nous (Matthieu 1:23) ; «23 Voici, la vierge sera enceinte, elle enfantera un fils, et on lui donnera le nom d’Emmanuel, ce qui signifie Dieu avec nous. »
  • Dieu le créateur est devenu un homme.
  • Il a vécu dans une maison humble comme charpentier depuis trente.
  • Comme un homme, en passant par les villages de Galilée et de la Judée, il goûte tous les aspects de la vie humaine.
  • Puis, par le biais de la Croix, il entra dans la mort.
  • La mort merveilleuse mis fin à toutes les choses de la veille création.
  • Il est descendu vers les parties basses de la terre.
  • Après trois jours, il a émergé de la mort
  • et la résurrection a était accompli.
  • À ce stade, il fut transfiguré.
  • Après avoir été un homme dans la chair, il devint un esprit (1 Cor. 15:45). «45 C’est pourquoi il est écrit: Le premier homme, Adam, devint une âme vivante. Le dernier Adam est devenu un esprit vivifiant. »
  • Avec toutes ces expériences, et processus il est monté au ciel, où il a été couronné, sur le trône et glorifié. Dieu lui a donné le nom plus haut et fait de lui non seulement Seigneur, mais aussi chef de toutes choses.
  • Son histoire est encore plus !
  • Le jour de la Pentecôte, il est descendu de ce trône.
  • Il a atteint nous, peuple élu de Dieu et les croyants en Christ.
  • Il est entré en nous et est maintenant un avec nous.
  • Il habite à nous.
  • C’est Jésus Christ, le mystère de Dieu.

 

 

DEUX COMMANDEMENTS

Dans le Nouveau Testament nous n’est pas donné les dix commandements.

  • Pour ceux qui sont sous l’économie du Nouveau Testament, la parole de Dieu dit qu’il faut croient en son fils.
  • Ne pas croire c’est la désobéissance et la rébellion contre Dieu. Pour périr, il n’est pas nécessaire de voler une banque, ou commettre la fornication, ou de dire des mensonges. Il suffit de refuser de croire en Jésus Christ. Même si vous êtes un être humain de modèle, une vie très éthique, si vous ne croyez pas au Seigneur Jésus, vous périrez.
  • Le Seul commandement de Dieu est ceux qui ne sont pas enregistrés, c’est qu’ils croient en son fils.

 

  • Après que nous sommes sauvés, ce même principe s’applique aussi.
  • Dieu n’est pas intéressé à notre pratique.
  • Il a un commandement pour nous. Ce qu’il veut, c’est que nous vivons à Christ. Pourtant si nous pensons que sur le nombre de fois où que nous avons repenti, nous allons réaliser que notre repentir a principalement été sur notre incapacité à être affectueux, humble ou honnête.
  • Se repentir est pour notre incapacité à vivre Christ ?
  • Pour beaucoup trop d’entre nous, ce n’est pas dans notre concept.
  • Nous sommes axés sur l’éthique, non centrée sur le Christ.
  • En tant que chrétiens, nous devrions être « Christ-homme », mais de notre façon de vivre, peut-être nous pourrions plus précisément appelés « homme moral » !

 

 

L’ENTRAVES À LA VIE DE CHRIST

  • Vous pouvez vous dire que vous avez entendu parler de la vie de Christ depuis des années.
  • Vous pouvez avoir un cœur de le faire.
  • En fait, vous pouvez avoir essayé et essayé encore de vivre lui.
  • Pourtant, vos efforts ont été vains et vous avez renoncé.
  • Pourquoi est-ce que vous n’avez pas réussi ?

 

  • C’est parce que nous sommes enterrés dans une tombe de sept couches !
  1. La première couche est la chute de l’homme.
  2. La deuxième couche est notre vie naturelle. Après que l’homme fut créé, il est tombé ; en raison de la chute, il voit sa vie naturelle, avec ses propres penchants et les intentions.
  3. La troisième couche et la plus épaisse, est la culture humaine. Pour vivre de la culture dans laquelle nous sommes nés vient naturellement ; mais pour vivre le Christ semble être une notion étrange pour nous.
  4. La quatrième couche est la religion, qui affecte également l’humanité tout entière. Que nous soyons unis et ensemble dans notre religion, comme les musulmans, ou nous nous considérerons comme athées, nous sommes néanmoins religieux.
  5. La cinquième couche est l‘éthique ou la morale. Le concept de la moralité est ancré profondément dans notre être. Pour nous d’être agréable et respectueux d’autrui est nécessaire dans la société humaine, mais pour vivre le Christ, nous devons être au-dessus des considérations éthiques.
  6. La sixième couche est nos vertus, étroitement liées à l’éthique. Ce qui nous considère comme des vertus pour d’autres ne peut-être pas d’accord avec. Nous pouvons apprécier la patience, mais d’autres peuvent considérer la rapidité comme une vertu. Nous n’aimons pas l’humilité, mais d’autres peuvent penser que l’ambition est souhaitable. Tout ce que nos vertus, ils sont une couche  dans laquelle nous sommes enterrés.
  7. La dernière couche du tombeau est la recherche spirituelle. Pour chercher la sainteté, la victoire et la spiritualité est une couche qui nous enterre et éloigne du Christ vivant.

 

 

 

LA PRIÈRE ET VISION

Pour obtenir la victoire de ces sept couches du tombeau nécessite la prière.

  • Mais alors, comment allons-nous prier?
  • Nous pouvons résoudre à vivre Christ et puis commencer notre journée par la prière, « Seigneur, aide-moi à aimer ma femme aujourd’hui. »
  • D’avoir une attitude est une aide de la société humaine, mais c’est tout à fait une frustration à notre vie Christ.
  • Même si nous prions, « Seigneur, nous voulons avoir la meilleure vie d’église, » cette prière est aussi une frustration. Pour rattraper notre esprit à aimer nos épouses, ou d’améliorer la vie de l’église ou à réaliser quelque chose, nous empêche de vivre par le Christ.
  • Ne priez pas pour ceci et pour cela.
  • Simplement prier que vous pouvez faire se faire infuser avec le Christ et par lui.
  • Prier en communiquant avec lui.
  • Puis, comme chaque jour qui se passe,
  • et que votre intention et de ne rien faire
  • ou d’être quoi que ce soit,
  • et se déplacer et de vivre
  • mais la seule chose que votre être soit dans l’esprit.
  • Spontanément, vous serez remplie de son commandement, « Marcher par l’esprit » (Galates 5:16).
  • De plus Christ sera vécu hors de vous.
  • Votre être tout entier sera défini avec votre esprit (Romains 8:6). «6 Et l’affection de la chair, c’est la mort, tandis que l’affection de l’esprit, c’est la vie et la paix; »
  • Avec l’Esprit sur votre esprit, il y aura de la vie de Christ.
  • C’est ce que Dieu veut.

 

Vivre en Christ est la mise au point cruciale de l’économie de Dieu.

  • Le centre du Nouveau Testament sur le fait que le Christ tout compris comme le Dieu transformé est maintenant logement dans notre esprit.
  • Nous sommes un seul esprit avec lui.
  • Tout ce qu’il veut que nous vivons de lui.
  • Nous pouvons essayer d’avoir une vie d’église impressionnante,
  • mais si nous sommes dépourvus de cette vie de Christ,
  • la récupération est toujours vide.
  • Le contenu de la reprise que nous vivons par le Christ,
  • ce Christ qui est l’esprit de tout compris
  • et le mystère de Dieu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Eglise chrétienne évangélique morestel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux − 1 =