LA VIE – CHAPITRE CINQUANTE-TROIS -COMMENT VIVRE EN CHRIST

Lecture biblique : 1 Corinthiens 15:45b ; 2 Corinthiens 03:17 ; 2 Timothée 4:22 ; Rom 8:16, 2, 4, 6 ; Gal 5:16, 25 ; Jean 6:57 ; 5:19a, 30

POSSIBLE !

Vivre en Christ est possible.

  1. Beaucoup de chrétiens ne connaissent pas encore cette réalité.
  • Bien que le terme « vivre en Christ » sonne en nous, et nous est familier en raison de l’avoir entendu tellement, c’est néanmoins une grande question.
  • Comment pouvons-nous vivre par un autre ?
  • Humainement parlant, il y a aucune possibilité pour une femme, par exemple, à vivre par son mari, ou un mari à vivre par son épouse. Le mari à sa propre vie, et l’épouse a la sienne.
  • Il y a deux ensembles d’émotions impliquées et de deux volontés.

 

  • En dépit de cette impossibilité pour deux êtres humains, les chrétiens peuvent vivre en eux une autre vie.
  • Pour vivre en Christ signifie vivre Christ.
  • C’est possible!

Galates 2:20 est un verset souvent cité : « 20  J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi.»

Cela est vrai dans notre expérience que c’est « Non pas moi, mais Christ » qui vit en nous, il y a deux personnes vivant ensemble, mais on doit voir qu’une seule vie.

Comment pourrait-il y avoir qu’une seule vie ?

Laissez-nous encore utilisation vie conjugale à titre d’exemple. Même pour décider de la manière de passer une journée ensemble prend quelques négociations !

Le mari peut vouloir rester à la maison, mais la femme peut vouloir aller faire du shopping. Le mari peut avoir à faire quelques persuader pour obtenir sa femme à rester à la maison avec lui. Il est difficile pour deux personnes de n’avoir qu’une seule vie.

UNE VIE ET UNE VIE

  • Pour vivre en Christ signifie que les chrétiens et le Christ ont une vie et une vie.

Jean 6:57 dit : « 57  Comme le Père qui est vivant m’a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi.»

Les mots « en raison de » peuvent aussi se traduire « par ».

Le père a envoyé le fils et le fils vivait maintenant par le père ; Si celui qui a mangé le fils vivrait également par le fils.

Le père et le fils sont deux personnes, mais ils avaient une vie et une vie.

  • Le père a la vie du fils, et le fils à la vie du père.
  • La vie fait référence
  • à la substance intérieure,
  • le vivant à l’expression.
  • Le père était la substance vivante au sein,
  • et le fils est l’expression vivante du père.

Jean 14:10 dit : « ne pensez-vous pas que je suis dans le père et le père est en moi ? Les paroles que je vous parle, je ne parle pas de moi-même ; mais le père qui demeure en moi, il fait ses œuvres. »

  • Il n’y avait sur cette terre personne qui a vécu la vie d’autrui :
  • Sauf le fils qui a vécu la vie du père.
  • Son vécu parce que le père était vivant.

NÉANMOINS… ENCORE… MAIS

  • Le Greffage illustre ces deux vies.
  • Nous étions les branches de l’olivier sauvage, mais nous avons été greffés sur l’arbre du meilleur (Romains 11:17, 24) «17 Mais si quelques-unes des branches ont été retranchées, et si toi, qui étais un olivier sauvage, tu as été enté à leur place, et rendu participant de la racine et de la graisse de l’olivier, 24  Si toi, tu as été coupé de l’olivier naturellement sauvage, et enté contrairement à ta nature sur l’olivier franc, à plus forte raison eux seront-ils entés selon leur nature sur leur propre olivier.».
  • Nous n’avons pas échangé notre pauvre vie pour un meilleur. Ni notre vie a pris fin, et seulement lui est laissé vivre.
  • Oui, Galates 2:20 dit que nous avons été crucifiés avec Christ ; mais cette annulation n’est pas définitive.
  • La Crucifixion est le seuil de la résurrection.
  • La Crucifixion est suivie par « néanmoins… encore… mais » !

 

  • Où cela nous laisse-t-il ?
  • Dans la tombe ou dans la résurrection ?
  • Somme nous Morts ou vivants ?
  • Nous vivons, mais pas nous.
  • L’expression peut sembler illogique, mais Christ et ses membres savent le secret.

 

« RIEN DE LUI-MÊME »

  • Quand le Seigneur Jésus était sur terre, c’était une personne de force et de caractère. Il avait une personnalité distincte.
  • Sa volonté est forte.
  • Ses émotions étaient assez fortes pour qu’il puisse pleurer.
  • Son esprit était clair et sobre.
  • Ses paroles étaient éloquentes.

 

  • Pourtant cette personne remarquable a dit : «19  Jésus reprit donc la parole, et leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de lui-même, il ne fait que ce qu’il voit faire au Père; et tout ce que le Père fait, le Fils aussi le fait pareillement. 30  Je ne puis rien faire de moi-même: selon que j’entends, je juge; et mon jugement est juste, parce que je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé.» (Jean 5:19, 30).

 

  • Le fils a vécu de la vie d’autrui.
  • Sa vie n’était pas sa propre personne.
  • Celui-ci d’une telle force de caractère n’a pas vécu de lui-même.
  • Il a vécu par le père ;
  • Il a vécu le père.
  • C’est ainsi que le fils exprime le père.
  • La vie du père a été révélée dans la vie du fils.

 

LE SEUL SOUCI DE DIEU

C’est le principe qui doit régir notre vie aussi.

  • Nous pouvons avoir un fort caractère,
  • mais nous devons vivre par lui,
  • pas par nous-mêmes.
  • Après que j’ai été sauvé,
  • j’ai commencé à chercher après la sainteté.
  • Parce que je suis une personne rapide,
  • je perdrais facilement mon tempérament.
  • J’ai détesté mon tempérament bouillant
  • et voulait désespérément être victorieux sur lui.
  • Maintenant je suis venu à réaliser que l’intention de Dieu n’est pas pour moi d’être victorieux ou spirituel.
  • Son intention est que j’habite à Christ.
  • Mon problème n’est pas que j’étais vaincue, naturel et impie. C’est que je manquais de Christ.
  • La Victoire sur tout est dans le Christ est aussi la mienne.
  • La pratique de la Sainteté et de la spiritualité sont aussi les miennes.
  • Dieu, même depuis l’éternité passée, n’a jamais eu la notion d’obtenir un groupe de personnes « Sainte ».
  • Dieu n’est pas préoccupé par votre « sainteté ».
  • S’il le voulait, il pourrait vous guérir de votre sang-froid sans aucun effort de votre part.

 

  • Ce que Dieu veut,
  • c’est d’avoir un peuple vivant,
  • par le Christ,
  • afin qu’ils soient l’expression de Christ.

 

Il y a une image complète du présent dans le type de l’ancien Testament du tabernacle avec l’arche.

Dans le désert, que les Israélites plus 2 millions de personnes sont est allés d’un endroit à l’autre, transportant le tabernacle. Ils atteignent un certain point et puis monté un camp autour de ce tabernacle.

  • Jour après jour, c’est tout ce qu’ils ont fait.
  • Ils ont été victorieux sur ses ennemis.
  • Ils avaient Dieu avec eux dans la colonne de feu de nuit et dans la colonne de nuée par jour.
  • Le tabernacle était le témoignage de Dieu.
  • Lorsque les enfants d’Israël ont eu raison avec le tabernacle, tout va bien.
  • Quand ils l’ont négligé, ils étaient charnels, mondain et vaincu.
  • Aujourd’hui, trop de chrétiens sont ignorants de ce témoignage.
  • Dieu veut que nous vivions par la vie d’autrui.
  • Il veut que Christ soit notre vie, notre amour, notre bonté, notre justice et notre sainteté.
  • Il ne veut pas que nous aspirons après quelque chose ;
  • dans le Christ est tout de ce que nous avons besoin.

 

 

CHANGER NOS CONCEPTS

  • Encore, vous craignez de perdre votre sang-froid.
  • Vous devez changés  vos concepts!
  • Pour vous permettre de vivre le Christ, ce n’est pas de la spiritualité.
  • Pour vous permettre de vivre le Christ, pas de l’amour pour votre femme ou de présentation à votre mari.
  • Cesser de vouloir d’être bien équilibrée.
  • Dieu ne se soucie pas de votre être. Une statue ne perd jamais son sang-froid, même s’elle est insultée.
  • Ne penses-tu pas que Dieu veut que tu sois comme ça ?

 

  • Dieu veut que tu sois rempli de Christ !
  • Même si vous êtes une personne très colérique, vous pouvez encore vivre Christ.
  • Nous avons besoin de voir, c’est ce que Dieu veut — c’est Christ.
  • Dieu ne veut que Christ puisse vivre hors de nous.

Dieu veut un peuple qui vit ensemble Christ.

Cette vision, qui a été claire dans ces dernières années la reprise dans ce pays, doit être récupérée. Puissions-nous tous Voir la vision.

LE CHEMIN PRÉPARÉ

Dieu a fait beaucoup de choses pour le rendre possible pour nous de vivre Christ.

  1. Il a créé les cieux,
  2. la terre
  3. et l’homme.
  4. Ensuite, il s’est lui-même incarné.
  5. Le Dieu infini a vécu dans l’humanité pendant trente-trois ans et demi !
  6. Puis un jour, il est allé à la Croix.
  7. Dieu dans la chair est entré dans la mort par crucifixion.
  8. Après la mort, il entra dans la résurrection, l’ascension, intronisation et glorification.
  9. Notre Dieu est devenu l’esprit qui donne la vie.
  10. Il est prêt à entrer dans tous ceux qui s’ouvrent et croire en lui. « O Dieu, je suis un pécheur. Seigneur Jésus, tu es mon Sauveur, est vous êtes mort sur la Croix pour moi. »
  11. Celui qui s’ouvre aura celui qui donne la vie et va entrer dans la partie intime de lui, son esprit.
  12. Il vient à nous avec tous ses engagements et de toutes ses vertus.
  13. Ses engagements comprennent l’éternité, la création, l’incarnation, la vie humaine, crucifixion, résurrection et ascension, avec l’intronisation et le couronnement.
  14. Il est notre Dieu, notre Rédempteur, notre Sauveur, notre Seigneur, notre maître et notre père.
  15. Il est l’esprit qui donne la vie tout compris. Ses vertus sont la vie, lumière, amour, grâce, vérité, sainteté, la justice, victoire et humilité.
  16. Cet esprit qui donne la vie est dans notre esprit.
  17. Les deux esprits se sont mêlent, et faisant de nous un seul esprit avec le Seigneur (1 Cor. 6:17). «17 Mais celui qui s’attache au Seigneur est avec lui un seul esprit. »
  • En nous-mêmes, nous sommes coupables et non significative.
  • Nous sommes des nobles dans un vaste univers.
  • Pourtant, nous sommes un seul esprit avec le Seigneur.
  • Cette profonde réalité devrait être un facteur qui influe sur notre vie.
  • Christ est aujourd’hui aussi bien dans les cieux et en nous, tout comme l’électricité est dans la centrale ainsi que dans le bâtiment.
  • Il est en vigueur en nous parce qu’il est dans la centrale électrique des cieux.

C’est le message que vous avez besoin de dire aux gens !

Vous êtes porte-parole du Seigneur pour dire aux autres qu’il est vivant, réel, disponible et en nous.

 

  • Avez-vous déjà dit à tes parents cela ?
  • Vous êtes silencieux et passifs parce que vous ne priez pas.
  • Christ est vivant !
  • Priez pour lui !
  • Si vous priez encore pendant une demi-heure, vous pourrez voir ce qui se passe.
  • Démarre le moteur intérieur !

« 16  L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu.» (Rom. 8:16).

  • Quelle merveille que l’esprit divin est un avec notre esprit humain !

 

 

MARCHER SELON L’ESPRIT

  • Comment pouvons-nous vivre par le Christ ?
  • Il est simplement en marchant selon cet esprit mêlé qui est en nous (Rom. 8:4). « 4 et cela afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l’esprit.»

Dans nos relations avec les autres

Permettez-moi d’illustrer. Supposons que deux frères viennent à moi après que qu’ils ont eu un désaccord. Ils me racontent leur histoire et veulent que je régler le problème.

Je peux gérer de deux manières.

  1. Je peux écouter, essayant de discerner quel est le désaccord. Je regarde leurs yeux et leurs expressions faciales pour s’assurer qu’ils ne mentent pas. Si c’est ma façon de traiter avec les gens, je suis vivant par moi-même ; Il s’agit d’une manière humaine.
  • L’autre façon est d’écouter alors qu’intérieurement je suis en train de prier.
  • « Seigneur, je vivrais par vous. J’ai été crucifié avec vous.
  • Vous vivez maintenant en moi.
  • Que diriez-vous de ces frères ?
  • Ce que tu te rends compte, en ce qui les concernent ?
  • Que feriez-vous avec eux ? »
  • Cette constante, vers l’intérieur en ce qui concerne le Seigneur, c’est ce que l’on entend par prier sans cesse.
  • Pas seulement si. J’ai mon discernement naturel, par lequel j’ai pu lire leurs cœurs. Mais je doit dire encore au Seigneur, « Seigneur, je ne veux pas vivre par moi-même. J’ai envie d’aller par ce que tu ressens, ce que vous discerner, ce que vous voyez. Je veux dire ce que vous diriez à eux. »
  • Supposons, en outre, que, pendant que les frères me parlent, mon humeur est excitée par ce qu’ils disent. Je m’apprête à réprimander, mais j’ai l’impression que je ne demeurer pas en Christ. Dans cette situation, je ne pas faire ou dire quoi que ce soit.
  • Plutôt, dans les limites que je prie, « Seigneur, pardonne-moi de mon homme naturel est venu à la surface. Seigneur, viens me couvrir, viens être ma personne. Viens être ma vie. »
  • Après que j’ai écouté ces deux frères dans une attitude de prière et de l’unité avec le Seigneur, il me conduira à dire quelques mots pour eux.
  • Ce qu’il soit, je ne sais pas. Le Seigneur est vivant et souple. Tout ce qu’il dirait à travers moi sera une lumière qui brille sur eux ou je fourni dans la vie. Le résultat sera que deux d’entre eux sont éclairés, nourries et fournis avec la vie.

 

Dans notre vie de famille

Prenons un autre exemple. Vous venez du travail épuisé après une journée de huit heures. Ta femme a été à l’origine en prenant soin de tous les enfants ; elle aussi est usée. Le décor est planté pour une friction. Si vous franchissez la porte et vous ne dite rien, elle sera offensée. Elle voudra savoir pourquoi vous êtes si calme, ou ce que vous avez peur de parler. Si vous marchez en disant « Louez le Seigneur ! » Comment se fait-il, vous aviez une telle bonne journée alors qu’elle a été la maison avec de la souffrance et du chahut?

En revanche, elle a eu sa part et peut se demander comment vous ne la saluer pas quand vous rentrez. Elle ne sait pas si vous serez de bonne humeur ou déprimé. Il s’agit d’une situation courante, que nous devons faire face tout le temps en tant qu’êtres humains.

Comment gérons-nous la situation en tant que chrétiens ? « Seigneur, Merci tu es avec moi. Quand mon mari rentre à la maison, vous devez être celui qui lui répond. Être celui qui vit en moi. Je ne veux pas vivre par moi-même. J’ai envie de vivre votre vie. Je tiens à vous exprimer dans ma vie. »

Il n’y a pas besoin de comprendre comment vous allez rencontrer votre mari ou votre femme à la fin de la journée.

  • En Pratique, plutôt, d’un Christ vivant. J’ai donc fait cela pendant de nombreuses années. Pour dire la vérité, ce n’est pas facile. Nous sommes enterrés sous les couches de notre culture, de notre religion et la recherche spirituelle. Nous devons détourner ces distractions, de ne plus être attentionnées pour la religion, la philosophie, l’éthique et les vertus humaines.

 

  • AIDÉ PAR UNE BONNE AMBIANCE
  • Pourquoi avons-nous besoin de communion avec le Seigneur ?
  • Pourquoi devons-nous être en communion avec les saints ?
  • Pourquoi avons-nous besoin de venir aux réunions ?
  • Pourquoi avons-nous besoin d’avoir la vie ecclésiale ?

 

  • Toutes ces choses préparent un bon environnement pour nous de vivre Christ.
  • Si nous voulons que la croissance se développe, il doit avoir le bon sol, l’eau et la lumière.
  • Avec la bonne atmosphère, les plantes fleuriront.
  • Pour notre croissance dans le Christ, et notre aide dans la vie de Christ, nous avons besoin de la lecture de la Bible, de la prière, de la communion et des réunions.
  • Avec ces fournissant de l’atmosphère, nous sommes encouragés à rester dans l’esprit, en communiquant avec le Seigneur.

 

TOUT AU LONG DE LA JOURNÉE

  • Vous devez avoir une conversation avec lui, ouvert, prêt et disponible, il va travailler en vous, parler et agir.
  • Il sera en vous et vivra avec vous et s’exprimer à travers vous.
  • Vous et lui et vous, auront une vie et une vie.
  • Vous conduira dans votre vie, et vous l’aurai pour sa vie.
  • Il est de votre vie à l’intérieur; vous êtes sa vie aussi à l’extérieur.
  • Ce genre de vie ne devrait pas être occasionnel ou accidentelle.
  • Cela doit être notre vie régulière du matin au soir.
  • Demeurer en lui.
  • Ne soyez pas distraits par l’humeur de ceux qui vous entourent.
  • Rester concentré sur lui, en conversation avec lui.
  • Il s’agit de la vie chrétienne.

 

LA VIGNE ET DES SARMENTS

  • Souvenez-vous bien que la révélation de base des écritures est le Dieu Trinité se dispenser dans l’homme tripartite
  • qu’il puisse être la vie de l’homme
  • et que l’homme puisse être sa vie comme son expression corporative.

Il s’agit de la vigne et des sarments  révélé dans Jean 15.

 

 

 

église chrétienne évangélique morestel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

cinq × un =