LA VIE – CHAPITRE QUARANTE HUIT-UNE HISTOIRE DE LA PAROLE DE DIEU

Lecture biblique : Jean 1:1, 14 ; 1 Corinthiens 15:45 ; 2 Timothée 3:16-17 ; Jean 6 : 63 ; 2 Corinthiens 3:6

Nous allons suivre ensemble l’histoire de la parole de Dieu.

L’ANCIEN TESTAMENT

  • L’ancien Testament est composé de trente-neuf livres.
  • Les cinq premiers, que l’on appelle le Pentateuque, ont été écrits par Moïse, comme nous le savons.
  • D’Autres livres ont été progressivement ajoutées.
  • Puis, après le retour de la captivité babylonienne, d’autres livres, comme
  • Daniel, Néhémie, Ezra, Aggée, Zacharie et Malachie ont été rédigés.
  • Bien que la date ne peut être fixée avec précision, du quatrième ou troisième siècle avant JC
  • tous les trente-neuf livres étaient généralement reconnus par les Juifs comme leurs écrits sacrés.
  • Parfois, cependant, les livres ont été regroupés pour faire un total de vingt-deux.
  • À l’époque du Christ, l’ancien Testament a été appelé la Loi (Jean 12:34) «34 La foule lui répondit: Nous avons appris par la loi que le Christ demeure éternellement; comment donc dis-tu: Il faut que le Fils de l’homme soit élevé? Qui est ce Fils de l’homme? » et l’écriture (jean 10:35). «35  Si elle a appelé dieux ceux à qui la parole de Dieu a été adressée, et si l’Ecriture ne peut être anéantie, »

LE NOUVEAU TESTAMENT

  • Le point central de l’ancien Testament est la prophétie et les types de Christ.
  • Christ lui-même vint et vit sur cette terre trente-trois ans et demi.
  • Sa vie était en fait « de parler de Dieu », exprimer comme la réalité de l’humanité. Sa vie était plus qu’un modèle ou un modèle; Il a parlé de suite de Dieu à l’homme. Dans un sens il a été détenu dans la chair pendant ces années, en attente d’être traitées de la chair en une autre forme.
  • Après sa mort par crucifixion, il a été transformé en la résurrection.
  • Comme Dieu, il avait pris l’initiative de l’incarnation pour devenir chair et se limitait sous cette forme jusqu’à ce qui soit libéré par  sa crucifixion.
  • Une fois il a été introduit dans la résurrection, est devenu l’esprit qui donne la vie.
  • Le Seigneur Jésus Christ, comme l’esprit vivifiant, comprend Dieu et la divinité; l’homme et l’humanité ;
  • le mélange de ces deux parties dans l’incarnation ; un modèle de la vie humaine surélevée qui peut satisfaire le dessein éternel de Dieu ;
  • Sa mort précieuse, tout inclus ; et sa mystérieuse, qui transcende tout résurrection et son ascension.
  • Celui-ci représente le Dieu, l’homme et toutes ses réalisations.
  • Bien qu’il soit si grand, il est aussi disponible comme l’air que vous respirez.
  • Quand on le prend en nous, on l’a reçu « Dieu », l’humanité appropriée, la vie humaine, l’incarnation, la mort tout comprises, la merveilleuse résurrection et l’ascension transcendante. En se donnant, il va être dans toutes ses réalisations est devenir notre réalité.
  • C’est le Nouveau Testament qui nous fait découvrir cela, bien que pendant tous ces siècles la vision n’a pas été aussi claire qu’elle est aujourd’hui.
  • Comment pourrions-nous connaître ces vérités merveilleuses si les quatre évangiles n’avaient pas été écrits et imprimées ?
  • Matthieu, Marc, Luc et Jean présentent une image composite de ces vérités merveilleuse, chacun écrit d’un côté différent ou un angle. Sans tous les quatre, notre image de lui serait incomplète.
  • Le Nouveau Testament se poursuit avec les actes. Dans ce livre, nous avons le record de comment Christ est prêché, propagé et reproduit. Sans les actes, comment pourrions-nous savoir que cette personne merveilleuse a été propagée dans l’humanité et devenue les églises ?
  • Sans les épîtres de Romains à Jude, comment pourrions-nous savoir que les églises sont son corps, et son expression ?
  • Comment pourrions-nous savoir comment la vie chrétienne et la vie ecclésiale devraient être ?
  • Dans l’Apocalypse, nous avons l’achèvement de la révélation du Christ et de l’église. Sans ce dernier livre, nous ne saurions pas que les églises d’aujourd’hui sont les chandeliers et demain sont la nouvelle Jérusalem, l’exprimant dans son intégralité.

 

COMPRENDRE LA PAROLE

  • Sans la parole, toutes ces choses existent, mais ils ne seraient pas compréhensibles ou disponible à nos facultés.

 

  • Dieu nous a fait non seulement pour boire de l’esprit.
  • Il nous a fait avec un esprit merveilleux à comprendre et à saisir,
  • et puis pour transmettre à notre esprit,
  • ce que l’esprit comprend,
  • que nous pourrions boire de celui-ci.
  • Il nous a également donné deux yeux afin que nous puissions lire et une voix pour que nous puissions parler.
  • Sous la souveraineté de Dieu,
  • l’homme a inventé l’écriture et son impression ;
  • Il s’agissait de sorte afin qui puisse nous rejoindre « se mélanger».
  • Dieu est abstrait et invisible.
  • Pour nous de savoir qu’il a tout arrangé avec l’invention de la langue et nous faire comprendre avec sa révélation.
  • Ce que Dieu a parlé à travers les siècles a été écrit dans la Bible.
  • Ce livre est l’incarnation de Dieu,
  • de tout ce qu’il est
  • et tout ce qu’il a accompli.
  • Nous pouvons le lire,
  • Le comprendre
  • et l’accepter.

 

  • Tous les jours quand nous arrivons à la parole,
  • nous utilisons nos yeux pour lire,
  • notre esprit « âme -raisonnement» pour le comprendre,
  • notre cœur afin d’apprécier
  • et notre esprit « mélanger avec celui de dieu» pour recevoir
  • et se rendent compte.
  • Le résultat est que nous recevons de Dieu,
  • Jésus Christ,
  • l’esprit,
  • La vie,
  • la lumière,
  • l’amour,
  • la gentillesse,
  • l’humilité,
  • la patience (c’est-à-dire toutes les divines et humaines vertus trouvées en lui).
  • Nous devons nous-mêmes devenir l’incarnation de Dieu, à l’instar de la Bible.

LE DÉCLIN DANS LA COMPRÉHENSION SPIRITUELLE DE LA PAROLE

Peu de temps après les livres du Nouveau Testament furent terminées et que les apôtres avaient passé de la scène, un nouveau groupe se leva, connus comme les pères de l’église. « Les Pères de l’Eglise. Les Pères de l’Église sont des docteurs de la primitive Église, qui fleurirent du IIe au VIe siècle, et dont les écrits font règle en matière de foi. Leur histoire est celle de la conquête de l’Empire romain par la doctrine chrétienne »

  • Ils ont lancé l’étude de la christologie et ont étaient pris au piège dans les débats.
  • La personne du Christ est au-delà de la compréhension de notre mentalité limitée. Argument insoluble était le résultat de ces efforts mentaux à le catégoriser.
  • Le débat sur la personne du Christ a persisté de la fin du premier siècle jusqu’au début du quatrième.
  • Enfin l’empereur Constantin a pris en main la situation. Ambitieux d’unir toutes les différentes factions qui composent l’Empire romain, il a appelé une convention à Nicée pour régler ces débats théologiques.
  • Ce Caesar Romain a affirmé son autorité pour mettre fin aux combats et de voir qu’un credo a été élaboré.
  • En 325 après J.C., le symbole de Nicée a été formé par ce Conseil présidée par Constantin.
  • Cependant il est qu’en 397 après Jésus-Christ, , que vingt-sept livres du Nouveau Testament ont été officiellement reconnus.
  • Le Conseil qui a décidé de se réunis à Carthage, en Afrique du Nord. Avant cette date, sept livres du Nouveau Testament, y compris les Hébreux et révélation, étaient en cause.
  • Vous pouvez voir comment incomplet un credo serait avec les livres de Nouveau Testament même pas considéré comme faisant autorité.
  • Les sept esprits de l’Apocalypse (4:5), par exemple, ne sont pas mentionnés dans le symbole de Nicée.

LA BIBLE CACHÉE

C’est vers cette époque que le catholicisme c’est développé. À la fin du sixième siècle, l’église catholique romaine et la papauté prévalaient. Ils ont exercé leur pouvoir d’interdire les gens du commun de lire la Bible, en affirmant que profanes ne pouvaient pas comprendre il à juste titre.

Le résultat fut que la Bible était enfermée pour  les gens du commun, et seulement le clergé étant autorisé à étudier et uniquement en fonction de l’interprétation officielle.

Ces dix siècles, quand la Bible était cachée, cela s’appellent l’âge des ténèbres.

Sans la parole de Dieu qui brille, l’humanité était dans l’obscurité.

 

LA BIBLE DÉBLOQUÉE

Quand la réforme a commencer, Martin Luther, a remis à la lumière la justification par la foi est a été récupérée. La Bible a également été déverrouillée.

C’était l’époque où l’imprimerie a été inventée, ce qui a rendu la Bible plus disponible. Elle n’avait plus besoin d’être copier à la main. Des milliers de copies sont entre les mains des laïcs aujourd’hui.

Cependant, la Bible n’était pas encore ouverte. Les gens étaient libres de la lire, mais ils ne pouvaient pas comprendre une grande partie de celle-ci.

 

LA BIBLE OUVERTE

  • La Bible a été ouvert environ trois siècles plus tard dans les mains des frères de Plymouth, sous la direction de J. N. Darby et d’autres.
  • C’était les frères qui sont venus à comprendre la typologie de l’ancien Testament et les prophéties.
  • Ils ont étudié, par exemple, l’image dans Daniel 2 et en le comparant avec l’histoire, qui a appris après que la tête d’or, représentée par Nabuchodonosor et Babylone est venu les épaules de médias et de la Perse.
  • Ils ont identifié l’abdomen en laiton que la Grèce sous Alexandre le grand.
  • Ils ont vu que les jambes de deux fer étaient les branches orientales et occidentales de l’Empire romain. Ils ont réalisé que des dix orteils correspondaient à dix cornes de la bête.

LES FRÈRES PRIS AU PIÈGE PAR LES DOCTRINES

 

Mais, hélas ! Les frères sont tombés dans le piège de la subtilité de Satan. Oui, ils ont ouvert la Bible pour nous, mais ils sont tombés dans le piège de la connaissance de la lettre.

Ils sont venus pour s’occuper plus de la doctrine que de la vérité.

  • Comment, par exemple, la table du Seigneur se prend ?
  • Avec du pain au levain ou sans levain ?
  • Avec du jus de raisin ou du vin ?
  • Avec une tasse commune ou pleins de petit verre ?
  • Avec de petits morceaux de pain ou simplement un pain ?
  • Il se tiendrait le matin ou soir ?
  • Qui peut participer ?
  • Qui doit distribuer le pain et la coupe ?
  • Toutes ces considérations sont sans fin.
  • Ils sont dans le domaine de la doctrine.
  • Ils perdre du temps, cela divisent les saints et créer des concepts.
  • Ce n’est sûrement pas le but de la table du Seigneur.
  • Quelle est la vérité au sujet de la table du Seigneur ?
  • C’est la tête et le corps, Christ mort et revenue en résurrection.
  • Ne devons pas prendre soins pour des doctrines.

 

  • Le même piège a accompagné la question du baptême.
  • Que l’eau du baptême soit chaude ou eau froide ?
  • L’eau douce ou avec du sel ?
  • Aspersion ou immersion ? *
  • Combien de fois on doit plonger le baptise ?
  • Au nom de qui ?
  • Tous ces arguments, découlant de l’étude des doctrines, a servi qu’à diviser. Nous devons prendre soin seulement de la vérité du baptême.
  • Cela signifie que nous sommes enterrés et résiliés, alors que nous sommes ressuscités et mis dans le Dieu trinitaire.
  • Voyez-vous le dispositif subtil de l’ennemi?
  • Tout d’abord, la Bible a été verrouillée.
  • Puis il a été libéré mais pas ouvert.
  • Ensuite, elle a été ouvert, mais beaucoup de manière doctrinale. Les savants qui ont étudié la Bible sont tombés dans le subtil son piège, tournant au dépourvu du Royaume de vérité à celle des doctrines

LA BIBLE FRAÎCHEMENT OUVERTE

Le Seigneur a été obligé de se détourner à partir du sol souillé du monde occidental et aller dans un pays païens, La Chine. Depuis 1922, il a soulevé un groupe de jeunes gens. Ils ont étudié les écrits des pères et des écrits spirituels du IIe siècle jusqu’au siècle présent de plus l’histoire et les biographies.

Le Seigneur a donné de  la compréhension et  du discernement ; est la révélation est venue jusqu’à nous et elle continue à se répandre.

Nous avons réalisé que nous étions debout sur les épaules de tous ceux qui  nous ont  précédés.

Le Seigneur nous a montré ce qui était bien et du mal, ce qui était manquant ou superflus.

  • Maintenant, nous sommes ici.
  • Tout ce que nous faisons est le résultat de deux mille ans d’histoire de l’église.
  • Nous donnons crédit à tous ceux qui nous ont précédés.
  • Mais, par sa miséricorde le Seigneur nous a montré la bonne façon d’ouvrir la parole, n’étant pas déficiente et n’étant pas à l’excès.
  • J’ai étudié ce livre la bible presque chaque jour depuis des années. Je crois que ce que nous mettons en place est la bonne façon de comprendre la parole.
  • Le Seigneur évolue à présent dans les églises pour nous amener de tout remettre à sa parole.
  • Étudier la parole n’est pas une mince affaire.
  • On court on se précipite, parce que l’ennemi va vous pousser trop loin.
  • Vous pourriez répéter l’histoire des frères, avec leurs doctrines épuisantes, qui sème la discorde, génératrices d’opinion « on vécue il y a quelques années».

 

 

église chrétienne évangélique morestel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 + 12 =