L’ÉCONOMIE DE DIEU CHAPITRE DIX-HUIT LE CHRIST CACHE DANS NOTRE ESPRIT

Le tabernacle et le temple, comme nous l’avons vu, étaient composés de trois parties:

  1. la cour extérieure,
  2. le Lieu Saint,
  3. et le Saint des Saints.

L’intérieur de la cour extérieure du tabernacle et du temple a été divisé en deux parties:

  • le lieu saint
  • et le Saint des Saints.

Avant de voir les éléments dans le Saint des Saints, nous devons d’abord regarder les objets dans la cour extérieure et le lieu saint.

 

La cour extérieure

Dans la cour extérieure, il y avait deux choses:

  1. L’autel
  2. et la cuve.

Tous les étudiants de la Bible sont d’accord que l’autel est un type de la croix du Christ (Hébreux 13:10) « 10  Nous avons un autel dont ceux qui font le service au tabernacle n’ont pas le pouvoir de manger.» et la cuve est un type de l’œuvre du Saint-Esprit (1 Cor. 6:11). « 11  Et c’est là ce que vous étiez, quelques-uns de vous. Mais vous avez été lavés, mais vous avez été sanctifiés, mais vous avez été justifiés au nom du Seigneur Jésus-Christ, et par l’Esprit de notre Dieu.»

Avons-nous connu l’autel et la cuve?

Sur la croix, Christ a été offert en sacrifice pour notre péché. Il est mort pour nos péchés, et il a même été fait péché sur la croix pour nous (15:3«3  Je vous ai enseigné avant tout, comme je l’avais aussi reçu, que Christ est mort pour nos péchés, selon les Ecritures; », 2 Cor. 5:21). « 21  Celui qui n’a point connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu.»

  • Par conséquent, Il est notre Pâque.

Le sens de la Pâque, c’est que le Christ, l’Agneau de Dieu (Jean 1:29), « 29 ¶  Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit: Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde.» a porté nos péchés et mort sur la croix.

Première lettre aux Corinthiens 5:7 «7 ¶  Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé. » dit clairement que Christ est notre Pâque.

Le jour où nous avons cru en la mort du Christ pour nos péchés a été le jour de notre Pâque. Il a été ce jour-là que nous avons aimé le Christ comme notre agneau.

  • Après, nous avons connu l’autel de la croix, dès que le Saint-Esprit a commencé à travailler, comme signifié par la cuve.
  • La cuve a été un lieu pour les prêtres de se laver et à se nettoyer.
  • Après que nous recevons le Christ comme notre Pâque, le Saint-Esprit commence son travail de nettoyage intérieur et extérieur.
  • Quand les prêtres entré dans le tabernacle, ils devaient passer par l’autel avec la victime expiatoire et le sacrifice de culpabilité, et ils avaient aussi à laver leurs pieds et leurs mains dans la cuve pour déloger toutes les saletés de la terre.
  • A partir du moment que nous sommes sauvés, l’Esprit Saint, nous purifie de toutes les saletés terrestre de notre promenade quotidienne.
  • Si nous avons eu des expériences de l’autel et de la cuve, cela signifie que nous avons été sauvés et ne sont plus en dehors de la cour extérieure.
  • Une fois que nous sommes dans la cour extérieure, nous sommes à la frontière et le royaume de Dieu.

En d’autres termes, nous sommes dans le royaume de Dieu, car nous avons été régénérés, racheté et pardonné et sommes maintenant nettoyés par l’action de l’Esprit Saint.

Sauf que nous avons connu à la fois l’autel et la cuve, on ne peut jamais être un véritable enfant de Dieu.

Même si nous avons conclu extérieurement le christianisme, sans l’expérience de ces deux choses, nous sommes encore en dehors du royaume de Dieu.

Le lieu saint

Toutefois, ce n’est pas tout, ce n’est que l’ABC de la vie chrétienne. Nous devons insister sur la suite. Nous sommes entrés dans la porte principale de la tente, mais il y a encore une autre voile, que nous devons saisir.

De la cour extérieure, à partir de l’endroit où nous sommes venus en croyant dans le Seigneur, nous devons entrer dans le Lieu Saint.

Le premier point dans le lieu saint a été la table du pain de proposition, une table sur laquelle le pain a été étalé.

Le pain est un type de Christ comme notre nourriture, car il est le pain de vie (Jean 6:35). «35  Jésus leur dit: Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, et celui qui croit en moi n’aura jamais soif. »

  • Le Christ est la fourniture de notre vie quotidienne.
  • Il est notre manne quotidienne, nous nourrissant afin que nous puissions vivre devant Dieu.

La table du pain de proposition ne contenait pas un seul morceau de pain, il a tenu une grande quantité de pain (Lévitique 24,5-6) «5  Tu prendras de la fleur de farine, et tu en feras douze gâteaux; chaque gâteau sera de deux dixièmes.6  Tu les placeras en deux piles, six par pile, sur la table d’or pur devant l’Eternel. ».

Cela signifie que nous pouvons éprouver une offre abondante de la vie, tout comme la manne tombée du ciel. Chaque matin, il y avait une abondance de la manne.

  • Après avoir connu le Christ comme notre Pâque et les travaux de nettoyage du Saint-Esprit, sommes-nous allés à l’expérience du Christ comme notre manne quotidienne?
  • Si nous avons, nous connaissons la table du pain de proposition d’une manière vivante.

Le chandelier qui suit la table des pains de proposition que le deuxième point dans le lieu saint. Cela signifie que le Christ est la lumière ainsi que la vie. Jean 1:4 dit que la vie est en Christ, et cette vie est la lumière des hommes. Jean 8:12 déclare également que cette lumière est la lumière de la vie. Si nous aimons le Christ et faisons l’expérience que la vie, il deviendra notre lumière.

  • Lorsque nous nous nourrissons de Christ, nous sentons l’éclat au sein de nous et qui nous éclaire.
  • Après nous avons reçu Christ comme notre Pâque
  • et avons été nettoyés par le travail de l’Esprit Saint,
  • et après nous savons comment se nourrir de Christ comme notre pain quotidien
  • nous avons de la vie,
  • nous pouvons sentir l’éclat la lumière intérieur.

Le troisième point dans le lieu saint, l’autel de l’encens, suit la table et le chandelier.

Ensuite nous avons l’expérience de l’autel de l’encens quand nous sentons une odeur, une odeur parfumée, qui est le Christ à la résurrection, la diffusion et la communion avec  Dieu.

  • Lorsque nous aimons le Christ comme notre nourriture
  • et nous sommes à sa lumière de la vie,
  • nous sommes à la résurrection.

Il y a en nous quelque chose de doux et de propagation ascendante vers Dieu.

Cela ne peut jamais être confirmé par des connaissances ou par la doctrine, mais doit être vérifiée par notre expérience.

Avons-nous de telles expériences?

Bien que nous n’ayons pas assez de ces expériences, le principal problème en ce moment est que nous avons de telles expériences.

Je peux témoigner que ces expériences sont merveilleuses.

Je SUIS depuis plusieurs années tous les jours et même pendant beaucoup heures dans le lieu saint. Christ est mon pain quotidien, et je suis plein de lui et plein de lumière. Je suis très heureuse d’être avec Dieu, et quelque chose du Christ en moi se répand et monte vers Dieu comme une saveur douce.

L’arche dans le Saint des Saints

Mais est-ce la fin?

C’est quelque chose de sacré, mais ce n’est pas le plus sainte. Il est bon, mais ce n’est pas le meilleur.

  • Par conséquent, nous devons nous appuyer à nouveau pour entrer dans le Saint des Saints.
  • Le premier voile, l’écran (Exo. 26:36),« 36  Tu feras pour l’entrée de la tente un rideau bleu, pourpre et cramoisi, et de fin lin retors; ce sera un ouvrage de broderie.» doit passer à travers,
  • mais le second voile (vv. 31-33)«31 ¶  Tu feras un voile bleu, pourpre et cramoisi, et de fin lin retors; il sera artistement travaillé, et l’on y représentera des chérubins.32  Tu le mettras sur quatre colonnes d’acacia, couvertes d’or; ces colonnes auront des crochets d’or, et poseront sur quatre bases d’argent.33  Tu mettras le voile au-dessous des agrafes, et c’est là, en dedans du voile, que tu feras entrer l’arche du témoignage; le voile vous servira de séparation entre le lieu saint et le lieu très saint. » doit être loué (Matthieu 27:51) «51  Et voici, le voile du temple se déchira en deux, depuis le haut jusqu’en bas, la terre trembla, les rochers se fendirent, ».
  • Ce voile est la chair (Hébreux 10:20), «20 par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire, de sa chair, » qui doit être brisé avant que nous puissions entrer dans le Saint des Saints.

Il n’y a qu’une seule chose dans le Saint des Saints-l’Arche Tous les étudiants de la Bible d’accord que l’Arche est un type de Christ.

  • Bien que le Christ peut être apprécié que notre nourriture,
  • notre lumière,
  • et que notre odeur soit à l’égard de Dieu,
  • le Christ Lui-même est dans le Saint des Saints.
  • Christ en tant que denrées alimentaires, comme la lumière, et que la saveur douce est les trois points dans le lieu saint, mais maintenant le Christ Lui-même doit être abordé.
  • Nous ne devons pas toucher le Christ simplement comme une question, il faut toucher le Christ lui-même.
  • C’est plus profond.
  • Nous devons prendre contact avec le Christ lui-même.
  • Nous avons connu le Christ comme notre Pâque,
  • Nous avons connu le Christ comme le lavage avec l’Esprit Saint,
  • et nous avons connu le Christ comme la vie,
  • Nous avons connu le Christ comme la lumière,
  • et nous avons connu le Christ comme la saveur sucrée,
  • maintenant nous avons besoin de connaitre le Christ pour communiquer avec « le Christ lui-même. »
  • Très peu de chrétiens sont entrés dans le Saint des Saints dans le but de toucher le Christ lui-même comme l’Arche

 

Voyons maintenant le contenu de l’Arche

Le premier point Il est assez significatif de voir que la manne était dans l’Arche (Exo. 16:33-34; «33  Et Moïse dit à Aaron: Prends un vase, mets-y de la manne plein un omer, et dépose-le devant l’Eternel, afin qu’il soit conservé pour vos descendants.34  Suivant l’ordre donné par l’Eternel à Moïse, Aaron le déposa devant le témoignage, afin qu’il fût conservé. » He. 9:4). « 4  renfermant l’autel d’or pour les parfums, et l’arche de l’alliance, entièrement recouverte d’or. Il y avait dans l’arche un vase d’or contenant la manne, la verge d’Aaron, qui avait fleuri, et les tables de l’alliance.» La manne dans l’arche n’était pas ouvert, mais la manne de la manne cachée (apoc. 2:17), « 17  Que celui qui a des oreilles entende ce que l’Esprit dit aux Eglises: A celui qui vaincra je donnerai de la manne cachée, et je lui donnerai un caillou blanc; et sur ce caillou est écrit un nom nouveau, que personne ne connaît, si ce n’est celui qui le reçoit.» ce n’était pas la manne affiché mais la manne cachée dans un endroit secret.

La manne cachée, sans doute, correspond avec le pain de proposition.

  • La différence, toutefois, c’est que le pain a été manifesté,
  • mais la manne dans l’arche était cachée.
  • Le pain de proposition a été exposée sur la table, mais la manne dans l’arche était caché dans le pot d’or (Exo. 16:33 « 33 Et Moïse dit à Aaron: Prends un vase, mets-y de la manne plein un omer, et dépose-le devant l’Eternel, afin qu’il soit conservé pour vos descendants.»; Héb. 9:4). «4 renfermant l’autel d’or pour les parfums, et l’arche de l’alliance, entièrement recouverte d’or. Il y avait dans l’arche un vase d’or contenant la manne, la verge d’Aaron, qui avait fleuri, et les tables de l’alliance. »

 

  • Non seulement la manne cachée dans le pot d’or, mais ce pot était caché dans l’Arche Ainsi, la manne était doublement caché.
  • Dans le désert, le peuple d’Israël jouissent de la manne, mais la manne dont ils jouissaient était la manne publique, elle a été une manne qui était tombé à la terre, pas la manne cachée dans les cieux.
  • La manne cachée, c’est le Christ lui-même, un Christ qui est plus profond que le Christ signifié par la manne publique.

Nous avons besoin de cette expérience un Christ plus profond, un Christ dans le lieu secret, un Christ dans les lieux célestes.

C’est le Christ dit et parler dans Hébreux 7, «comme le Souverain Sacrificateur selon l’ordre de Melchisédek », et non selon l’ordre d’Aaron (cf. He. 5:6, «6  Comme il dit encore ailleurs: Tu es sacrificateur pour toujours, Selon l’ordre de Melchisédek.» 10; «10 ¶  Dieu l’ayant déclaré souverain sacrificateur selon l’ordre de Melchisédek. » 6:20). «20  là où Jésus est entré pour nous comme précurseur, ayant été fait souverain sacrificateur pour toujours, selon l’ordre de Melchisédek. »

 

  • Le ministère d’Aaron dans la cour extérieure, offrez des sacrifices sur l’autel;
  • Le ministère de Melchisédek est sur le trône de la grâce dans les lieux célestes (héb 4:16 «16 Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins. » ; apoc 4:2). «2  Aussitôt je fus ravi en esprit. Et voici, il y avait un trône dans le ciel, et sur ce trône quelqu’un était assis. »
  • Nous pouvons éprouver le Christ comme notre nourriture, mais ce plaisir n’est que dans le lieu saint, et tout ce que nous faisons l’expérience est immédiatement connue par de nombreuses personnes.
  • Parfois, les nouvelles de nos «glorieuses expériences» se propagent à travers l’expérience de toute la nation. Ce n’est rien, mais c’est l’expérience du pain ouvert aux yeux de tout le monde.
  • Nous avons besoin de plus d’entrer « dans le lieu secret du Très-Haut» (Psaume 91:1),«1 ¶  Celui qui demeure sous l’abri du Très-Haut Repose à l’ombre du Tout Puissant. » afin de toucher le ciel Christ lui-même.

Le deuxième point dans l’arche il y avait aussi le droit « les tables de la loi », la régulation et le droit éclairant (Exo. 25:16, 21; « 16  Tu mettras dans l’arche le témoignage, que je te donnerai. 21  Tu mettras le propitiatoire sur l’arche, et tu mettras dans l’arche le témoignage, que je te donnerai.» Deut. 10:1-5). «1 ¶  En ce temps-là, l’Eternel me dit: Taille deux tables de pierre comme les premières, et monte vers moi sur la montagne; tu feras aussi une arche de bois.2  J’écrirai sur ces tables les paroles qui étaient sur les premières tables que tu as brisées, et tu les mettras dans l’arche.3  Je fis une arche de bois d’acacia, je taillai deux tables de pierre comme les premières, et je montai sur la montagne, les deux tables dans ma main.4  L’Eternel écrivit sur les tables ce qui avait été écrit sur les premières, les dix paroles qu’il vous avait dites sur la montagne, du milieu du feu, le jour de l’assemblée; et l’Eternel me les donna.5  Je retournai et je descendis de la montagne, je mis les tables dans l’arche que j’avais faite, et elles restèrent là, comme l’Eternel me l’avait ordonné. » La loi correspond au chandelier dans le lieu saint.

La loi est le témoignage de Dieu, et le chandelier dans les deux l’Ancien Testament et le Nouveau Testament est également le témoignage de Dieu. Bien que la loi correspond au chandelier, le principe est toujours le même:

Le chandelier brille ouvertement, mais la loi dans l’arche est cachée, intérieure, plus profonde que la lumière. Plusieurs fois, les frères et sœurs ont seulement la lumière du chandelier. Cette lumière peut briller en leur sein.

En un sens, ce qui est bon, mais dans un autre sens, ces frères et sœurs sont encore peu profonds, parce que tout de suite fait preuve est reste à la surface. Ils ont besoin du Christ pour devenir leur droit interne.

Ceux qui ont le Christ comme leur droit on de la vie cachée en eux ne montrent pas de suite beaucoup d’intérêts vers l’extérieur, mais intérieurement, ils connaissent pas le Christ de manière plus approfondie.

Le Troisièmement, point  la tige en herbe « la verge d’aaron » été dans l’arche (Nombres 17:10-11). «10  L’Eternel dit à Moïse: Reporte la verge d’Aaron devant le témoignage, pour être conservée comme un signe pour les enfants de rébellion, afin que tu fasses cesser de devant moi leurs murmures et qu’ils ne meurent point.11  Moïse fit ainsi; il se conforma à l’ordre que l’Eternel lui avait donné. » Cette tige, avec des bourgeons qui germés, caractérise le Christ ressuscité. Cela correspond à la saveur de l’encens, qui tous deux signifient le Christ ressuscité, mais là encore la différence est que l’encens est ouvertement exprimé, alors que la tige en herbe est vécue dans un sens plus profond et caché.

  • Nous avons vu trois choses dans le lieu saint:
  • le Christ comme la nourriture,
  • le Christ comme la lumière de la vie,
  • et le Christ comme la saveur sucrée.

Mais les trois choses dans l’arche dans le saint des saints sont plus profondes.

  • Le pain de proposition est quelque chose qui est montré, vu.
  • le chandelier est quelque chose qui brille,
  • et l’encens est quelque chose qui s’étend vers l’extérieur, tout est exposé « tout est vu».
  • Mais les trois choses dans l’Arche sont profondément et intérieurement cachées.

   VIVRE PLUS PROFODEMENT DANS LE CHRIST

  • Nous sommes maintenant au clair que le lieu saint représente le désert, d’une part
  • et l’âme d’autre part.

Dans les temps anciens, les Israélites étaient à l’origine en Egypte. Comme il était en Égypte, qui ils ont vécu la Pâque, l’Egypte était leur cour extérieure.

Après la Pâque, ils sont sortir d’Egypte pour aller dans le désert. En d’autres termes, ils ont procédé  leur marche de la cour extérieure dans le lieu saint.

Bien que le lieu saint corresponde à la nature en ce qui concerne les Israélites, il correspond à l’âme humaine en rapport avec les Corinthiens et les croyants en hébreu.

Par exemple, les croyants de Corinthe avait connu le Christ comme leur Pâque (1 Cor. 5:7), «7 ¶  Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé. »  puis passèrent dans le désert, dans leur expérience, où ils jouissent de Christ comme leur manne et ont bu de l’eau de vie du rocher (1 Cor 10:1-5). «1 ¶  Frères, je ne veux pas que vous ignoriez que nos pères ont tous été sous la nuée, qu’ils ont tous passé au travers de la mer,2  qu’ils ont tous été baptisés en Moïse dans la nuée et dans la mer,3  qu’ils ont tous mangé le même aliment spirituel,4  et qu’ils ont tous bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient à un rocher spirituel qui les suivait, et ce rocher était Christ.5  Mais la plupart d’entre eux ne furent point agréables à Dieu, puisqu’ils périrent dans le désert. » Eux aussi étaient dans le désert, comme les Israélites d’autrefois, mais le désert pour les Corinthiens était l’âme.

 

En lisant attentivement 1 Corinthiens, nous voyons que les Corinthiens étaient dans la chair et charnelle (1 Cor 2:14; «14  Mais l’homme animal ne reçoit pas les choses de l’Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c’est spirituellement qu’on en juge. » 1 Cor 3:1-3). «1 ¶  Pour moi, frères, ce n’est pas comme à des hommes spirituels que j’ai pu vous parler, mais comme à des hommes charnels, comme à des enfants en Christ.2  Je vous ai donné du lait, non de la nourriture solide, car vous ne pouviez pas la supporter; et vous ne le pouvez pas même à présent,3  3-2 parce que vous êtes encore charnels. 3-3 En effet, puisqu’il y a parmi vous de la jalousie et des disputes, n’êtes-vous pas charnels, et ne marchez-vous pas selon l’homme?»

Oui, ils bénéficient de Christ comme leur nourriture et que leur lumière et leur vécu de nombreuses expériences merveilleuses du Christ, mais la jouissance du Christ a été dans leur âme.

  • Leur chair, le voile qui séparait le Saint des Saints du lieu saint, n’avait pas été brisé.
  • Leur âme n’a pas été traitée; par conséquent, ils n’étaient pas dans l’esprit, qui est le Saint des Saints. Ils ont aimé quelque chose de Jésus-Christ, mais ils ne jouissent pas de Christ lui-même.

Les chrétiens hébreux ont également été caractérisés par les Israélites dans le désert (Hébreux 3.5 «5  Pour Moïse, il a été fidèle dans toute la maison de Dieu, comme serviteur, pour rendre témoignage de ce qui devait être annoncé; » et 4:16) «16  Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins. ».

L’apôtre Paul a fait remarquer aux chrétiens d’hébreux ainsi que aux Corinthiens que le peuple d’Israël ont été l’illustration de leur propre condition.

Le chapitre 4 des Hébreux indique que, pour entrer dans le repos est d’entrer dans le Saint des Saints et de toucher le trône de la grâce, où le Christ, notre Grand Prêtre est aujourd’hui (vv. 11, 16). « 11 ¶  Efforçons-nous donc d’entrer dans ce repos, afin que personne ne tombe en donnant le même exemple de désobéissance. 16  Approchons-nous donc avec assurance du trône de la grâce, afin d’obtenir miséricorde et de trouver grâce, pour être secourus dans nos besoins.»

  • Les chrétiens hébreux aimé quelque chose de Jésus-Christ à travers les enseignements élémentaires de la foi (hébreux 5:12; «12 Vous, en effet, qui depuis longtemps devriez être des maîtres, vous avez encore besoin qu’on vous enseigne les premiers rudiments des oracles de Dieu, vous en êtes venus à avoir besoin de lait et non d’une nourriture solide. » 6:1) «1 ¶ C’est pourquoi, laissant les éléments de la parole de Christ, tendons à ce qui est parfait, sans poser de nouveau le fondement du renoncement aux oeuvres mortes, 6-2 de la foi en Dieu, ».
  • 1 Corinthiens était la question des dons (12:1), «1 ¶ Pour ce qui concerne les dons spirituels, je ne veux pas, frères, que vous soyez dans l’ignorance. »
  • tandis que Hébreux traite de la question des doctrines.
  • Les croyants de Corinthe étaient dans l’âme en appréciant les dons,
  • et les chrétiens hébreux étaient aussi dans l’âme jouissant doctrines, par conséquent, ils ne pouvaient pas comprendre les choses plus profondes.
  • Depuis les Corinthiens et les Hébreux étaient dépendants soit de leurs dons ou à des doctrines élémentaires, ils devaient supporter le désert dans leurs âmes.

C’est la raison pour l’apôtre Paul pria les croyants de Corinthe à connaître l’esprit et à être des hommes spirituels, au lieu des hommes de la chair (1 Cor. 2,11-15). «11  Lequel des hommes, en effet, connaît les choses de l’homme, si ce n’est l’esprit de l’homme qui est en lui? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n’est l’Esprit de Dieu. 12  Or nous, nous n’avons pas reçu l’esprit du monde, mais l’Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce.13  Et nous en parlons, non avec des discours qu’enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu’enseigne l’Esprit, employant un langage spirituel pour les choses spirituelles.14  Mais l’homme animal ne reçoit pas les choses de l’Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c’est spirituellement qu’on en juge.15  L’homme spirituel, au contraire, juge de tout, et il n’est lui-même jugé par personne. »

Dans Hébreux 4:12, il dit la même chose aux l’hébreu-croyants qu’ils avaient besoin de se diviser, ou de discerner, l’esprit de l’âme.

  • Le principe de ces deux livres est le même.
  • Seuls ces deux livres dans le Nouveau Testament se réfèrent à l’histoire d’Israël dans le désert. La raison en est que les Corinthiens étaient dans la chair avec leurs dons, et les Hébreux ont été dans la chair dans leurs doctrines.
  • Beaucoup de chrétiens aujourd’hui sont dans la chair dans leurs dons, et bien d’autres sont dans la chair dans leurs doctrines.
  • Sans aucun doute, les doctrines ont aidées les chrétiens hébreux et les dons ont aidé les Corinthiens.
  • Mais ces chrétiens étaient tous dans l’âme, qui est le lieu saint, et non pas dans l’esprit, le Saint des Saints, où ils pourraient toucher et faire l’expérience du Christ lui-même.
  • Afin de communiquer avec le Christ dans notre esprit, nous devons renoncer à notre âme. Nous ne devons pas rester dans l’âme. Si nous restons dans l’âme, nous passerons et resteront dans le désert.
  • Vous me direz, «Pourquoi est-ce important?
  • J’aime toujours quelque chose de Jésus-Christ.
  • Pourquoi dites-vous que les doctrines ne sont que élémentaires?
  • Grâce à ces doctrines Je sais quelque chose sur le Christ et je profite de quelque chose de lui.
  • Vous dites aussi qu’avec les dons il ne faut pas trop insister. »

 

Regardez l’image dans le désert.

Depuis plus de trente-huit ans, les Israélites erraient dans le désert, et de jour en jour à travers tout ce temps, ils partageaient la manne. Dieu est miséricordieux.

Il n’est pas un petit Dieu, mais un Dieu très généreux. Même lorsque les Israélites se sont trompés, Dieu leur a accordé encore quelque chose. Mais la manne, qui tombait du ciel tous les jours, ne justifiait pas l’errance du peuple d’Israël dans le désert.

Au contraire, il a prouvé combien puérile et charnelle qu’ils étaient en profiter rien de plus que la manne pendant trente-huit ans. La manne était bonne pour une courte période, mais ils devraient avoir bientôt la quitté pour déguster les produits de Canaan.

La leçon pour nous, c’est simplement ceci: d’avoir des dons pour un court laps de temps est permis, mais insister pour avoir des dons de tous les temps prouve que nous sommes bébé.

 

Nous devons continuer et même se presse. Les dons ne sont pas notre part-et Christ est la portion que Dieu nous a attribué (Col. 1:12). « 12 ¶  Rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables d’avoir part à l’héritage des saints dans la lumière,»

Avant l’apôtre Paul traite les dons dans 1 Corinthiens, il a souligné que le Christ Lui-même est notre part. Nous ne sommes pas appelés à la communion de cadeaux-de dons, mais plutôt, nous sommes appelés à la communion du Christ (1:9). «9  Dieu est fidèle, lui qui vous a appelés à la communion de son Fils, Jésus-Christ notre Seigneur.» Dieu n’a pas fait les dons de notre sagesse, mais il a fait le Christ, notre sagesse.

C’est par le Christ que nous sommes justifiés, sanctifiés, et rachetés (v. 30). « 30  Or, c’est par lui que vous êtes en Jésus-Christ, lequel, de par Dieu, a été fait pour nous sagesse, justice et sanctification et rédemption,»

Nous avons besoin de remercier Dieu pour ses dons, mais ils sont une aide pour seulement une courte période.

Israël ne pouvait rendre grâce à Dieu pour leur manne quotidienne, mais la manne n’était qu’une mesure temporaire jusqu’à ce qu’ils arrivent dans la bonne terre.

Ils ne doivent pas restés dans le désert avec la manne tous les jours depuis trente-huit ans. Louons Dieu pour Sa sagesse et Sa miséricorde, et de remercier Dieu pour ses bienfaits, car lorsque nous passerons dans le désert, nous avons besoin de la manne quotidienne et les dons pour nous aider.

Mais cela ne justifie pas notre poursuit dans cette voie pendant une période prolongée. Au contraire, il peut prouver que nous sommes encore jeunes et même bébé.

Si nous presser, il n’y aurait plus besoin pour nous de profiter de la manne; on pourrait commencer immédiatement à profiter des produits de la bonne terre de Canaan. Notre apprécions des produits de la terre bonne prouve que nous sommes dans le repos et dans l’esprit.

Sinon, nous sommes comme Israël, en restant dans le désert de notre âme. Si nous ne sommes pas dans l’esprit, la croix doit faire face à notre chair et notre âme.

Hébreux 4, 5, et 6  nous exhorte à faire pression sur nous, et 1 Corinthiens 9 nous exhorte à faire la course.

Nous devons  nous appuyer sur l’Esprit pour entrer dans notre esprit, afin de toucher le Christ lui-même et de faire l’expérience profonde du Christ comme la manne cachée, la loi interne, et les secrets de la verge d’Aaron.

L’auteur de 1 Corinthiens informé les croyants de Corinthe à s’adapter et se limitent en ce qui concerne les dons. Ils avaient besoin d’apprendre à utiliser les dons de manière adéquate (ch. 14).

Si nous lisons attentivement 1 Corinthiens et objectivement, nous verrons que l’intention de l’auteur n’était pas d’encourager, mais pour régler les croyants dans la pratique des dons. Pour participer à la course de façon correcte, il faut savoir les choses les plus profondes de Christ dans l’Esprit (1 Corinthiens 2:6-16). «6 ¶  Cependant, c’est une sagesse que nous prêchons parmi les parfaits, sagesse qui n’est pas de ce siècle, ni des chefs de ce siècle, qui vont être anéantis;7  nous prêchons la sagesse de Dieu, mystérieuse et cachée, que Dieu, avant les siècles, avait destinée pour notre gloire,8  sagesse qu’aucun des chefs de ce siècle n’a connue, car, s’ils l’eussent connue, ils n’auraient pas crucifié le Seigneur de gloire.9  Mais, comme il est écrit, ce sont des choses que l’oeil n’a point vues, que l’oreille n’a point entendues, et qui ne sont point montées au coeur de l’homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment.10  Dieu nous les a révélées par l’Esprit. Car l’Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu.11  Lequel des hommes, en effet, connaît les choses de l’homme, si ce n’est l’esprit de l’homme qui est en lui? De même, personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n’est l’Esprit de Dieu.12  Or nous, nous n’avons pas reçu l’esprit du monde, mais l’Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce.13  Et nous en parlons, non avec des discours qu’enseigne la sagesse humaine, mais avec ceux qu’enseigne l’Esprit, employant un langage spirituel pour les choses spirituelles.14  Mais l’homme animal ne reçoit pas les choses de l’Esprit de Dieu, car elles sont une folie pour lui, et il ne peut les connaître, parce que c’est spirituellement qu’on en juge.15  L’homme spirituel, au contraire, juge de tout, et il n’est lui-même jugé par personne.16  Car Qui a connu la pensée du Seigneur, Pour l’instruire? Or nous, nous avons la pensée de Christ. »

  • Maintenant nous avons tous besoin de vérifier où nous en sommes.
  • Sommes-nous à l’autel ou la cuve?
  • Peut-être que nous sommes même en dehors de la porte principale.
  • Avons-nous connu ces deux articles dans la cour extérieure et allé sur la table du pain de la présence, la lumière du chandelier, et l’odeur de l’encens?
  • Avons-nous adopté par la place sainte à l’heure actuelle dans le Saint des Saints?

Si oui, nous sommes dans l’esprit, le toucher et l’expérience du Christ lui-même dans le plus grand chemin.

Que le Seigneur ait pitié de nous afin que nous puissions savoir où nous sommes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

église chrétienne évangélique morestel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × 1 =