LA VIE – CHAPITRE VINGT SIX – L’ARBRE DE VIE

LIVRE LA VIE 273

Dans les premiers chapitres de la Bible, l’arbre de vie se présente à nous.

Quand nous arrivons à ses sections de clôture, c’est à dire  le livre de l’apocalypse, il y a encore une fois cet arbre.

 

  • Pourquoi est-il toujours au premier plan après tant de pages, d’histoire et à la suite de tant de siècles ?

 

L’HOMME DANS LE JARDIN D’EDEN

 

Dieu avait un plan éternel. À cette fin, il a créé les cieux et la terre et d’innombrables autres choses.

  • Il forme alors une créature qui diffère des hôtes du ciel, les plantes et les animaux.
  • Si vous avez regardé sur lui, il y aurait quelque chose qui vous rappelle de Dieu.
  • Cet homme a été placé dans un jardin planté spécialement pour lui.
  • De tous les arbres qui y poussent, deux seulement sont mentionnés par leurs noms.
  • Pendant de nombreuses, années cette image de l’homme et de deux arbres dans un jardin m’intriguait.

 

  • Pourquoi les premiers mots enregistrés du Seigneur Dieu envers sa créature ne concernait pas la question de manger de ces arbres ?
  • « De tous les arbres du jardin, tu pourras manger : mais de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, tu ne mangeras pas de lui : car, le jour où tu en mangeras tu mourras » (Genèse 2:16-17).

 

  • Si j’avais été Dieu, j’aurais  sûrement parlé à Adam de son but.
  • J’aurais dû lui dire que depuis que j’étais son créateur, il doit m’adorent matin, midi et soir.
  • Je l’aurais enseigné de quelques mélodies avec cela qui puisse faire des l’éloge de moi.
  • Puis je lui aurais dire au sujet de la femme quelle était, son homologue et Il aurait besoin de l’aimer, et elle aurait besoin de se soumettre à lui, afin qu’ils puissent être un bon exemple à tous les couples humaines futures.
  • Je lui aurais dit lui sur les générations à naître et les communautés qui seraient ressuscitées.
  • Pour toutes ces relations, il aurait besoin de développer une bonne moralité et avoir la bonté, de l’humilité et beaucoup de patience.
  • Mais ces premiers chapitres de la genèse sont supprimés de ces explications et exhortations.

 

UNE CRÉATURE DÉPENDANTE DE L’HOMME

 

Très peu à peu de personnes de ces dernières cinquante années, sont venu à comprendre la signification de cette simple image de l’homme et deux arbres dans un jardin.

 

  1. Le premier point essentiel est que l’homme n’a pas été créé pour être indépendant. Parce qu’il doit se nourrit  « manger », et il dépend d’autres.

Si Dieu a créé Adam avec une vie autonome, sans fin, il n’aurait pas eu besoin de manger. Mais l’homme ne pouvait pas vivre par lui-même de façon isolée, car il a été conçu pour le besoin de nourriture.

Il était destiné à être dépendants.

1.      Le premier point essentiel est que l’homme n’a  pas été créé pour être indépendant. Parce qu’il doit se nourrit  « manger », et il dépend d’autres.

 

 

DEUX SOURCES D’APPROVISIONNEMENT

 

  • Les deux arbres représentent deux façons pour l’homme de transformer d’avoir son besoin.
  • L’arbre de vie représente Dieu.
  • L’autre arbre signifie Satan.
  • La Fourniture de Dieu est simple : la vie.
  • La Fourniture de Satan est compliqué, la connaissance du bien et du mal est la mort.

 

Notez que le bien n’appartient pas à la catégorie de la vie.

 

  • Le bien se rapporte à la connaissance, tout comme le fait de mal. Tous deux appartiennent à Satan et émettre dans la mort. Si vous ne comptez pas sur Dieu, vous êtes selon cette deuxième source. Ne pense pas que vous pouvez compter sur ses connaissances ou à ce qui est bon. Si vous n’êtes pas selon Dieu, votre confiance est quelque chose qui a Satan comme sa source.

 

  • Si vous compter sur Dieu, la question est la vie ;

 

  • Si c’est Satan, il est mort.
  1. Le deuxième point essentiel, alors, est que nous avons uniquement Dieu et Satan à opter pour la source de notre approvisionnement.
Þ  Le deuxième point essentiel, alors, est que nous avons uniquement Dieu et Satan à opter pour la source de notre approvisionnement. Les deux arbres représentent deux façons pour l’homme de transformer d’avoir son besoin.

Þ  L’arbre de vie représente Dieu.

Þ  L’autre arbre signifie Satan.

Þ  La Fourniture de Dieu est simple : la vie.

Þ  La Fourniture de Satan est compliqué, la connaissance du bien et du mal est la mort.

2.

 

1.      Le premier point essentiel est que l’homme n’a  pas été créé pour être indépendant. Parce qu’il doit se nourrit  « manger », et il dépend d’autres.

2.    Le deuxième point essentiel, alors, est que nous avons uniquement Dieu et Satan à opter pour la source de notre approvisionnement.

 

 

MANGER NE SE FAISANT PAS

 

  • Dieu n’a montré aucun intérêt à celui qui dit quoi faire ou comment se comporter.
  • C’est le concept humain de la religion qui fait la promotion de la pratique — culte, le bon comportement, des relations appropriées avec les autres. La
  • Religion présente l’homme avec une longue liste de choses à faire et ne pas faire.

 

  • La Préoccupation de Dieu pour l’homme était qu’il choisir la bonne nourriture. Tout irait bien aussi longtemps qu’il a mangé correctement.

 

  • La Mort résulterait s’il a choisi la mauvaise nourriture.
  • Cette préoccupation implique que l’homme pourrait puisse prendre Dieu en tant que sa vie.
  • L’homme n’a pas eu la vie divine quand il a été créé ; au contraire, on lui donna un libre arbitre pour choisir la vie, symbolisée par l’arbre de vie.
Þ  Cette préoccupation implique que l’homme pourrait puisse prendre Dieu en tant que sa vie.

Þ  L’homme n’a pas eu la vie divine quand il a été créé ; au contraire, on lui donna un libre arbitre pour choisir la vie, symbolisée par l’arbre de vie.

 

 

L’IDENTITÉ DE L’ARBRE DE VIE

 

  • Je me suis demandé qu’est-ce que c’est l’arbre de vie.
  • Le Pêcher et les pommes et le poirier je connaissais j’étais familier avec, mais ce qui était l’arbre de vie ?

 

  • Finalement, j’ai trouvé quelques indices dans les écrits de À la fin de l’apocalypse, l’arbre de vie réapparaît. « Et de ce côté et sur ce côté de la rivière était l’arbre de vie, produisant douze fruits, ce qui donne son fruit chaque mois, et les feuilles de l’arbre sont pour la guérison des nations » apoc (22: 2).
  • Il y a un arbre qui croître sur les deux rives d’une rivière « Et de ce côté et sur ce côté de la rivière était l’arbre de vie? »

Sûrement cet arbre est une plante grimpante, propagées le long des rives.

 

  • Et nous savons qui est le vrai cep Jean 15:1. «1 ¶ Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron. »
  • C’est celui qui dit: «6 Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. » « Je suis la vie » (14:6)
  • et « 10 Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance.» (jean 10:10).
  • Le Seigneur Jésus lui-même est l’arbre de vie.
Þ  C’est celui qui dit: «6  Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. » « Je suis la vie » (jean 14:6)

Þ  et « 10  Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance.» (jean 10:10).

Þ  Le Seigneur Jésus lui-même est l’arbre de vie.

 

LE SEIGNEUR JÉSUS DE LA VIE

 

L’arbre de vie déclare que Dieu s’offre lui-même à l’homme sous une forme comestible. Le Seigneur Jésus a apporté ce même message à l’homme de lui-même.

 

Le Pain, mais pas un roi

 

(Jean 6:48, 50). «48  Je suis le pain de vie. 50  C’est ici le pain qui descend du ciel, afin que celui qui en mange ne meure point. »

  • Plus haut dans ce chapitre le Seigneur avait nourri miraculeusement les cinq mille. La foule a alors décidé de force de faire de lui leur roi. «jean 6 .10 Jésus dit: Faites-les asseoir. Il y avait dans ce lieu beaucoup d’herbe. Ils s’assirent donc, au nombre d’environ cinq mille hommes.11  Jésus prit les pains, rendit grâces, et les distribua à ceux qui étaient assis; il leur donna de même des poissons, autant qu’ils en voulurent.12  Lorsqu’ils furent rassasiés, il dit à ses disciples: Ramassez les morceaux qui restent, afin que rien ne se perde.13  Ils les ramassèrent donc, et ils remplirent douze paniers avec les morceaux qui restèrent des cinq pains d’orge, après que tous eurent mangé 14  Ces gens, ayant vu le miracle que Jésus avait fait, disaient: Celui-ci est vraiment le prophète qui doit venir dans le monde.15 ¶  Et Jésus, sachant qu’ils allaient venir l’enlever pour le faire roi, se retira de nouveau sur la montagne, lui seul.16  Quand le soir fut venu, ses disciples descendirent au bord de la mer. »
  • Il se retira et le lendemain est revenue et a parlé avec eux, de ne pas régner et dominer au-dessus d’eux, mais au lieu d’être cela d’être une miche de pain pour donner à manger et ceux qu’ils en mangeront et ainsi ils recevront la vie éternelle.
  • Plutôt que de les contrôler à l’externe, il voulait qu’il le recevoir en eux et de faire partie  d’eux.

 

Le Prince de la vie

 

Quand Pierre  prêchait, il a dit aux Israélites qu’ils avaient tué le « Prince de la vie » (actes 3:15). « 15  Vous avez fait mourir le Prince de la vie, que Dieu a ressuscité des morts; nous en sommes témoins.»

Le mot « Le prince » se  traduit sera interprété également par inaugurer, auteur ou pionnier.

Toutefois, il est traduit, nous pouvons inférer que la vie à sa source en lui.

 

La Vie elle-même

 

  • Jean 1:4 nous dit que « en lui était la vie. »
  • Non seulement cela était le cas ;
  • « Il était lui-même la vie » (jean 6:14)
  • et « est venu pour nous apporter la vie » « 10 Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance.» (jean 10:10).
  • Plus loin que cela, Paul décrit comme « Le Christ, qui est notre vie » (col. 3:4)
  • Ensuite, la vie, est cette personne.
Ensuite, la vie, est cette personne.

 

L’ARBRE DE VIE EN APPOCALYSPE

 

Voici la première promesse donnée aux vainqueurs: «a Celui qui vaincra, lui je donnerai à manger de l’arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu » (Apoc. 2:7).

  • L’arbre de vie est ici encore une fois offert à l’homme.
  • L’arbre de vie a été fermé en raison du péché de l’homme.
  • Tout au long de la rédemption du Christ, la manière de toucher l’arbre de vie a été rouvert (Héb. 10:19-20). « 19 ¶ Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire 20  par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire, de sa chair,»

 

Dans le dernier chapitre, il y a la description de l’arbre de vie de plus en plus sur les deux rives de la rivière « Et de ce côté et sur ce côté de la rivière était l’arbre de vie, produisant douze fruits, ce qui donne son fruit chaque mois, et les feuilles de l’arbre sont pour la guérison des nations » apoc (22: 2).

  • Parce que cet arbre pousse dans le fleuve d’eau de vie,
  • l’arbre est sans doute inclus dans l’appel final à l’homme, « que celui qui a soif aussi venir ; celui qui veut, lui laisser prendre l’eau de vie librement »
  • « 17  Et l’Esprit et l’épouse disent: Viens. Et que celui qui entend dise: Viens. Et que celui qui a soif vienne; que celui qui veut, prenne de l’eau de la vie, gratuitement.» apoc (22: v. 17). En prenant l’eau de vie, vous aurez sûrement l’arbre de vie de plus en plus en vous.

 

À partir apoc (22: du verset 14, «14  Heureux ceux qui lavent leurs robes, afin d’avoir droit à l’arbre de vie, et d’entrer par les portes dans la ville!» nous voyons que les croyants qui laver leurs robes ont le droit de jouir de l’arbre de vie que leur portion éternelle dans la ville sainte.

 

Enfin, dans apoc (22: le verset 19 ) « 19  et si quelqu’un retranche quelque chose des paroles du livre de cette prophétie, Dieu retranchera sa part de l’arbre de la vie et de la ville sainte, décrits dans ce livre.» un avertissement solennel est étant donné que toute personne qui enlève à la prophétie perdra sa part dans l’arbre de vie et dans la ville sainte.

De ces versets, nous pouvons déduire que l’arbre de vie est l’une des caractéristiques exceptionnelles de la bénédiction éternelle.

Voici la première promesse donnée aux vainqueurs: «a Celui qui vaincra, lui je donnerai à manger de l’arbre de vie, qui est dans le paradis de Dieu » (Apoc. 2:7).

De ces versets, nous pouvons déduire que l’arbre de vie est l’une des caractéristiques exceptionnelles de la bénédiction éternelle.

 

 

LA PENSÉE DE DIEU POUR L’HOMME

  • Ne perdez pas de vue l’intention de Dieu pour l’homme représentée par cet arbre : Dieu veut que vous le prenez dans votre vie.
  • En mangeant de cet arbre, l’homme aurait la vie divine.
  • Ce que vous mangez est pris en vous et devient une partie de vous.

 

  • L’arbre de vie signifie
  • le Prince,
  • le donneur d’ordre,
  • l’auteur,
  • de la vie,
  • Jésus Christ,
  • Dieu lui-même,
  • comme notre vie

UNE VIE DE COMESTIBLE, ET DE BOIRE

 

Le symbolisme dans la genèse de l’arbre de vie trouve son explication et l’épanouissement dans l’Évangile de Jean.

 

  • Comme Adam a était offert la vie divine s’il mangeait de l’arbre de vie,
  • alors, quand Christ est venu, c’était la deuxième fois homme que l’on lui a présenté avec la vie de Dieu
  • et on lui a dit qu’elle pouvait être reçue en « le »mangeant.

 

  • C’était à ce point que le Seigneur Jésus dans le sixième chapitre est dit tant de choses sur lui-même comme «je suis  le vrai pain du ciel » (jean 6 v. 32). «32  Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, Moïse ne vous a pas donné le pain du ciel, mais mon Père vous donne le vrai pain du ciel; »
  • Il a dit, « 35 Jésus leur dit: Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, et celui qui croit en moi n’aura jamais soif. 40  La volonté de mon Père, c’est que quiconque voit le Fils et croit en lui ait la vie éternelle; et je le ressusciterai au dernier jour. 51  Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement; et le pain que je donnerai, c’est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde. 57  Comme le Père qui est vivant m’a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi.» jean 6 (VV. 35, 40, 51, 57).

 

  • Il est donc clair que la façon dont le Seigneur doit être reçue c’est en le mangeant.

 

Dans le chapitre suivant, qu’il parle davantage de lui-même comme celui qui est potable et comestibles. «37 ¶  Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s’écria: Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive. 38  Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Ecriture. » (Jean 7:37-38).

 

LA FAÇON DE LE MANGER ET DE LE BOIRE

 

Quand j’étais encore un enfant spirituel, j’ai entendu dire que Christ est le pain de vie. Je me souviens me demandant même à l’époque comment le manger, mais personne ne pouvez m’expliquer. Christ est abstrait, invisible et mystérieux.

  • Même notre vie physique est invisible et mystérieux. Il y a suffisamment de preuves que nous sommes vivants, mais la vie elle-même n’est pas visible.
  • Christ peut être présent avec nous et en nous, mais nous ne pouvons le voir ou le toucher d’une manière physique.

 

Il faut être clair, par ailleurs, que celui-ci  qui est mystérieux n’est rien d’autre que Dieu lui-même.

Ne crois pas qu’en dehors de Christ, il y a Dieu.

Christ est Dieu.

Romains 9:5 le décrit comme «5  et les patriarches, et de qui est issu, selon la chair, le Christ, qui est au-dessus de toutes choses, Dieu béni éternellement. Amen! »

  • Christ est aussi l’Esprit (2 Corinthiens 3:17) «17 Or, le Seigneur c’est l’Esprit; et là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté. »
  • et La parole (Jean 1:14). « 14 Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père.»

 

Les nombreux termes utilisés pour décrire le Christ nous aident à comprendre comment nous pouvons l’emmener dans notre vie.

  • Il est l’arbre de vie,
  • le pain de vie,
  • l’eau de vie,
  • l’Esprit de la vie (Rom. 8:2) «2 En effet, la loi de l’esprit de vie en Jésus-Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort. »
  • et la parole de vie (Phil. 2:16). « 16 portant la parole de vie; et je pourrai me glorifier, au jour de Christ, de n’avoir pas couru en vain ni travaillé en vain.»

 

  • L’arbre de vie indique la source.

 

  • Le pain de vie indique que cette vie est comestible
  • et l’eau de vie qu’elle est buvable.
  • L’Esprit de vie se réfère à l’Esprit de Dieu,
  • tandis que la parole de vie nous rappelle que cette vie se trouve dans la Bible, la parole de Dieu.

 

Sûrement que nous pouvons tous témoigner que lorsque nous touchons la parole de la Bible dans l’esprit, nous trouvons le Christ. Partout où nous passons dans la Bible, Christ est là.

 

  • Ce Christ dans la parole est notre nourriture. « Homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort sur par la bouche de Dieu » (Matthieu 4:4).
  • directement sur les mots qui proviennent de la bouche de Dieu est de vivre en Christ, car il est la parole vivante de la bouche de Dieu.

 

  • Assurez-vous de qu’avoir un bon déjeuner spirituel chaque matin par la lecture de ce livre dans la prière.
  • Vous devez mettre cela en avant de tous autres droits ou demande sur votre temps. La façon de manger de Christ est de s’ouvrir pour l’accueillir dans sa parole.
  • Pour ce faire plusieurs fois par jour.
  • Vous serai être nourris, et renforcer
Þ  L’arbre de vie indique la source.

Þ  Le pain de vie indique que cette vie est comestible

Þ  et l’eau de vie qu’elle est buvable.

Þ  L’Esprit de vie se réfère à l’Esprit de Dieu,

Þ  tandis que la parole de vie nous rappelle que cette vie se trouve dans la Bible, la parole de Dieu.

Þ  Ce Christ dans la parole est notre nourriture. « Homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort sur par la bouche de Dieu » (Matthieu 4:4).

Þ  directement sur les mots qui proviennent de la bouche de Dieu est de vivre en Christ, car il est la parole vivante de la bouche de Dieu.

 

 

TOUT FAIRE AVEC CHRIST

 

Dans le passé on a essayé à savoir la volonté du Seigneur pour notre vie. Vous pouvez avoir été concerné de faire la distinction entre le droit et le faux. Vous pouvez avoir passé  un temps à prier au sujet de ce que vous devez faire et ne devez pas faire. Chers frère, laissé tomber ce genre d’attitude.

 

  • C’est le domaine des commandements de l’ancien Testament.

 

  • Tourner votre façon a une pleine attention à Christ.

 

  • Si vous voulez parler, ne demandez pas, « Seigneur, est-ce votre volonté que je parle ? »
  • Seigneur, que devrais-je dire? « Plutôt prier de façon simple, Seigneur, allez-vous parler ? »

Je n’aime pas faire le bien et le mal, ou de parler ou de ne pas parler. J’ai besoin, que c’est vous qui prenez la parole.

 

Apprendre à ne pas faire n’importe quoi sans le Seigneur. Faire tout avec lui.

  • Dans l’économie de Dieu, il n’est pas une question de quoi faire et de ne pas faire.
  • La question essentielle est, qui le fait — vous ou lui ?

 

  • Même l’amour, si elle vient de vous, n’est pas acceptable à Dieu.
  • Que ce soit l’amour ou la haine, il doit être le Christ qui est aimé ou haïr.
Apprendre à ne pas faire n’importe quoi sans le Seigneur. Faire tout avec lui.

Þ  Dans l’économie de Dieu, il n’est pas une question de quoi faire et de ne pas faire.

Þ  La question essentielle est, qui le fait — vous ou lui ?

 

 

L’IMPORTANCE DE L’ARBRE DE VIE

 

  • Pourquoi l’arbre de vie apparaît-il toujours dans le livre de la fin de la Bible ?

 

  • Dieu veut nous rappeler que son intention pour homme va se réalisée.
  • La désobéissance de l’homme n’a provoqué qu’une interruption temporaire.
  • Le Désir immuable de Dieu doit être reçu dans sa créature comme nourriture que les deux soient un.
  • Sa pensée n’était pas que l’homme pourrait se comporter décemment et honorer le créateur d’un culte convenable.
  • Non !
  • L’arbre est là en déclarant, « Voici la vie de Dieu. Prendre cette vie en vous et vivre en elle. »

 

Quand Christ est venu, une fois de plus Dieu présentait lui-même à l’homme sous une forme comestible. « Celui qui Me mange vivra aussi à cause de moi » (jean 6:57).

Ce que nous mangeons est assimilé par notre corps et devient une partie de nous.

 

  • De façon similaire, en recevant la vie de Dieu en nous, il nous devient et nous devenons son expression.

 

  • Nous participons de l’arbre de vie,
  • lorsque nous avons ouvert à recevoir le Christ dans sa parole.
  • Il est notre nourriture et boisson,
  • même dans la nouvelle Jérusalem.

 

De façon similaire, en recevant la vie de Dieu en nous, il nous devient et nous devenons son expression.

 

Þ  Nous participons de l’arbre de vie,

Þ  lorsque nous avons ouvert à recevoir le Christ dans sa parole.

Þ  Il est notre nourriture et boisson,

Þ  même dans la nouvelle Jérusalem.

 

 

 

 

 

 

 église chrétienne évangélique montalieu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt + 18 =