LA VIE- CHAPITRE SOIXANTE ET UN DE LA RÉGÉNÉRATION, DE LA SANCTIFICATION, DE LA TRANSFORMATION, DE LA CONFORMATION ET DE LA GLORIFICATION

 

Lecture biblique : Rom. 8:15, 16 ; 15:16 ; 12:2A ; 08:29, 30 ; 10:12 ; 8:4, 14

La question de la relation de Dieu avec l’homme est profonde et mystérieuse. Le greffage de la vie divine et de la vie humaine dans un portrait le plus intime des relations.

L’UNION DE DIEU ET L’HOMME

 

Dans la société humaine, la relation entre le mari et la femme est le plus proche. Mais le greffage des deux vies est encore plus proche. Quand une branche est greffée à un arbre, ces deux deviennent une vie commune.

Qu’une telle image pourrait illustrer la relation de Dieu avec l’homme, c’est au-delà de la pensée humaine. Notre pensée est que Dieu est élevé et noble. Il mérite d’être vénéré comme le créateur et adoré comme le Seigneur de tout. De notre côté, nous nous sentons loin, petit et faible ; Dieu et nous pouvons certainement rien en commun.

LES TRAVAUX PRÉPARATOIRES DE DIEU

  • Mais Dieu a l’intention de devenir une vie avec nous.
  • Pour ce faire, il a fait des préparatifs.
  • La Création de l’homme faisait partie de cette préparation.
  • Il a conçu l’homme pour que sa vie puisse être jointe avec la vie de l’homme.
  • Il créa l’homme à son image et selon sa ressemblance.
  • Il insuffla le souffle de vie en lui, créant ainsi un esprit en lui.

Cet esprit est l’organe de réception de Dieu.

Il nous donne un sens spirituel. « Dieu est esprit ; et ceux qui l’adorent doivent adorer en esprit » (Jean 4:24).

  • Pour nous même de contacter n’importe quoi, nous devons utiliser l’organe approprié.
  • Nous avons nos cinq organes de sens par lequel nous pouvons connaître le monde physique, matériel.
  1. Pour voir, nous devons utiliser nos yeux. Si nous sommes aveugles, cependant beau une scène est devant nous, nous ne pourrons pour le réaliser.
  2. Pour percevoir l’odeur, nous devons utiliser notre nez. Si nous avons un rhume et nez bouché, nous ne serons pas au courant d’un parfum doux, bien que d’autres insistent pour qu’ils peuvent le sentir. …ainsi de suite.

De même, notre esprit est l’organe par lequel nous pouvons communiquer avec Dieu.

  • Ceux qui disent qu’il n’y a aucun Dieu n’utilisent pas leur esprit.
  • Parce qu’ils n’utilisent pas l’organe approprié, pour eux Dieu n’existe pas.
  • Ils n’utilisent pas le sens spirituel par lequel ils pourraient se justifier de lui.

 

  • Telle est la manière merveilleuse dont on nous a fait. Nous avons l’image de Dieu, sa ressemblance et l’esprit avec lequel prendre contact avec lui.
  • Ainsi Dieu a préparé l’homme de lui-même.
  • Dieu a également dû se préparer pour cette union.
  • Il était enfin prêt.
  • Il a passé à travers la création,
  • L’incarnation,
  • les trente-trois années de la vie humaine,
  • la crucifixion,
  • la résurrection
  • et l’ascension.
  • Maintenant, il est descendu comme l’esprit vivifiant tout compris.

 

ETRE A L’ÉCOUTE DE DIEU

  • Les deux parties sont maintenant prêtes.
  • Tout ce qui reste à faire est pour nous de retourner à lui et à se repentir.
  • Il s’attend que l’on l’appeler. « Ô Seigneur, je crois en vous. Je te veux. Sans toi la vie est vanité. Sans toi je suis vide. »
  • Quand nous prions de cette façon, cet esprit merveilleux entrera dans notre esprit et nous faire un avec lui.
  • Un exemple Nous sommes comme une radio avec un récepteur à l’intérieur. Quand on allume la radio et régler le cadran, nous recevons les ondes sonores et peut entendre l’émission de la radio. Les ondes sonores sont dans l’air, mais nous ne les entendons pas tant que nous nous accordons à eux.

Notre esprit est le récepteur ; plutôt que d’exercer notre esprit ou nos émotions, nous pouvons exercer notre esprit et communiquer avec Dieu.

  • Beaucoup d’entre nous à un moment ou à un autre ont senti qu’il doit y avoir un Dieu.
  • Au fond de nous, nous avons eu l’assurance qu’il y a un Seigneur dans cet univers.
  • Nous ne pouvons pas l’ont exprimé avec des mots, mais nous avons eu un tel sentiment.
  • La source de ce sentiment est notre esprit;
  • pour donner un tel sentiment est une de ses fonctions.
  • Nous ne pouvons pas l’entendre.
  • Nous sommes occupés avec nos plans pour l’avenir.
  • Mais pouvons nous-mêmes donné une carrière ou faire des plans pour faire de l’argent.
  • Les Choses au sujet de Dieu, sont trop abstraites et incompréhensible ; soyons pratiques.
  • Vous pouvez être un étudiant, qui travaille fort pour vos leçons. Mais un jour vous serai écarté des livres.
  • Pourquoi je suis étudiant ?
  • Quel est le sens de la vie ?
  • Quel est l’avenir pour moi ?
  • Ces questions ne viennent pas de votre esprit, mais du plus profond de votre être.
  • Vous rejetez, et refusant d’être superstitieux. Puis Vous retourner à vos livres, afin de résoudre de nouveau la fin de vos études, pour obtenir un diplôme et puis allez à l’étranger pour une étude encore plus approfondie.
  • Ensuite, vous serez en mesure de se marier avec une personne bien éduquée. Garder votre esprit et vos mains occupés.
  • Il s’agit de l’histoire de chacun d’entre nous.
  • Enfin, un jour est venu où nous avons refusé de prêter attention aux préceptes de notre esprit.
  • Nous avons eu l’envie de marcher selon l’esprit.
  • Dans l’esprit nous nous sommes repentir, ensuite nous avons cru, et nous avons demandé-invoqué le nom du Seigneur.
  • Puis cet esprit vivifiant tout compris est entré en nous, ce qui rend les deux esprits un seul et les deux vies en une seule.
  • Cet esprit est la vie.
  • Lorsqu’il se déplace en nous, notre esprit devient vie.
  • Cette vie divine s’unit avec notre vie créée, pour en faire les deux en une seule.

LE DÉSIR DE DIEU DE  REJOINT L’HOMME

  • Ne pense pas que Dieu veut que vous incliner devant lui, comme s’il s’agissait d’une idole.
  • Il ne veut pas que vous pensiez de lui comme étant sur un trône élevé.
  • Il veut faire descendre de son trône et être en toi. Même si vous vivez dans une demeure plus humble, il veut être là aussi, parce que vous êtes là. Il veut être en toi. Il est fatigué d’être dans le ciel.

 

  • Ne pense pas que je vais trop loin. Ésaïe 66 : 1-2 dit : « 1 ¶ Ainsi parle l’Eternel: Le ciel est mon trône, Et la terre mon marchepied. Quelle maison pourriez-vous me bâtir, Et quel lieu me donneriez-vous pour demeure? 2  Toutes ces choses, ma main les a faites, Et toutes ont reçu l’existence, dit l’Eternel. Voici sur qui je porterai mes regards: Sur celui qui souffre et qui a l’esprit abattu, Sur celui qui craint ma parole.»
  • Dans ces versets, le Seigneur indique qu’il s’est assis sur son trône et semble être fatigué de lui.
  • Il a mis ses pieds sur les repose-pieds et a eu assez de cela.
  • Où, demande-t-il, est l’endroit pour lui pour se reposer ?
  • Il répond à sa propre question en disant qu’il trouve sa maison à ceux qui sont d’un esprit «Sur celui qui souffre et qui a l’esprit abattu, Sur celui qui craint ma parole ».
  • Il désire demeurer chez l’homme plutôt que de rester dans le ciel.
  • Son repos vient quand il est chez les personnes ayant un esprit «Sur celui qui souffre et qui a l’esprit abattu, Sur celui qui craint ma parole ».

 

 

UN CULTE TRADITIONNEL QUI DOIT DEVENIR UN CULTE EN ESPRIT

Ceux qui adorent les idoles le fond en se prosternant devant eux. Mais les idoles sont de faux dieux, faite d’argile ou de bois, ou d’or au mieux.

Ils ne sont pas esprit.

  • Notre Dieu, contrairement à eux, est esprit ;
  • Il peut entrer en nous.
  • Il ne faut pas traiter Dieu comme une idole, en se prosternant devant lui; ce n’est pas la façon dont il veut être adoré.
  • Un exemple Supposez qu’il existe une délicieuse boisson sur la table, contenant tous les ingrédients, qu’il faut le déguster juste comme il faut. Au lieu de le boire, vous incliner devant elle et vous lui rendez hommage. Le verre disait : « stupide et ridicule! Pourquoi êtes-vous à genoux là ? Si vous me laissez sur la table, nous avons tous deux soiffèrent. Lève-toi ! Viens me chercher et boit moi»

 

  • Il s’agit de la relation que Dieu veut.
  • Je sais que vous trouvez cela difficile à croire en raison de la façon dont vous avez été soulevé.

Un jour, cependant, j’ai entendu un message de l’Evangile. Ce message me travaillait. Je ne pus m’incliner devant Dieu, puis j’ai pris ce verre et j’ai bu !

  • Pensez-vous que je parle exagérément pour dire que j’ai bu de Dieu ?
  • Envisager la conversation que le Seigneur Jésus a eue avec la femme samaritaine dans Jean 4.
  • Il était assis par-là, attendez que la femme assoiffée puisse venir.
  • le Seigneur lui a demandé de lui donner à boire juste pour lui faire prendre conscience de cela.
  • Tous ceux qui veulent boire du Seigneur Jésus doivent faire face à la question du péché.
  • Lorsque la femme samaritaine lui demanda de l’eau, il a soulevé cette question en lui disant de revenir avec son mari. La mention d’un mari a touché la vie qu’elle menait  de la pécheresse;

 

  • Si elle veut boire de l’eau de vie,
  • elle a dû confesser ses péchés.

 

  • Sa réponse fut sur l’objet du vrai culte.
  • Alors le Seigneur lui a dit que le vrai culte à Dieu est de l’adorer comme l’esprit dans notre esprit (jean 4:24). «24 Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l’adorent l’adorent en esprit et en vérité. »

 

  • Ne voyez-vous pas que le Seigneur Jésus était là à ce puits pour qu’elle à boive de lui ?

Il lui dit : « 14  mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif, et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle.» (jean 4:14).

  • Cette eau était simplement lui-même.
  • Il était là devant elle, comme une boisson.
  • Pourquoi lui a elle parler de culte ?
  • Il n’était plus sur le trône dans les cieux.
  • Maintenant, il était sur terre, qui s’offre « comme de l’eau» à elle, ne pas être adoré mais à prendre en elle comme une boisson.
  • Jean4:14 et 24 «14 mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif, et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle. 24  Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l’adorent l’adorent en esprit et en vérité.»
  • Ici fortement on nous montre que de boire du Christ comme l’eau vive est le véritable culte à Dieu de l’Esprit dans notre esprit.

 

 

DIEU S’ASSIMILE

Cependant beaucoup de chrétien « adore » Dieu, il est toujours Dieu et nous sommes toujours nous-mêmes.

  • Ce qu’il veut,
  • c’est que nous recevons de lui ;
  • pour le boire,
  • est pour le recevoir.

Dieu n’est pas satisfait avec un lien vers l’extérieur.

  • Lorsque nous buvons de lui,
  • il s’assimile en nous,
  • à l’instar de notre alimentation.

Si nous mangeons une pierre, nous ne serons pas en mesure de la digérer, car il n’est pas organique. Mais quand nous prenons quelque chose de nourrissant en nous, il est assimilé organiquement.

  • C’est donc avec le Seigneur Jésus.
  • Lorsque nous recevons de lui,
  • il devient partie intégrante de nous d’une manière organique.
  • Il est esprit et vie, et nous pouvons l’assimiler.
  • Après nous avons mangé notre nourriture
  • Elle est digérée
  • et assimilée,
  • même un chirurgien ne peut pas nous retirer cela !
  • Après que nous recevons du Seigneur, on peut vouloir se débarrasser de lui.
  • Nous pouvons décider de ne pas croire en lui, plus longtemps. Mais il est trop tard !
  • Il a été assimilé en nous et fait partie de notre être.
  • Il n’existe aucun moyen pour nous de l’expulser.

 

L’idée d’adorer Dieu dans le silence et dans l’effroi ne doit être trouvée dans la Bible.

  • Son peuple à crier de joie (Psaume 5:11 «11 5-12 Alors tous ceux qui se confient en toi se réjouiront, Ils auront de l’allégresse à toujours, et tu les protégeras; Tu seras un sujet de joie Pour ceux qui aiment ton nom. » ; 132:9, 16 ; Ésaïe 12:6).
  • Ils ont chantés (Ps. 30 : 4, 12 ; 98:4-5 ; Ésaïe 12:5« 5 Célébrez l’Eternel, car il a fait des choses magnifiques: Qu’elles soient connues par toute la terre!»)
  • et félicitez (2 Chron. 5:13 ; Ps. 135:1-3 « »; ps 150:1-6) «1 ¶ Louez l’Eternel! Louez Dieu dans son sanctuaire! Louez-le dans l’étendue, où éclate sa puissance!2  Louez-le pour ses hauts faits! Louez-le selon l’immensité de sa grandeur!3  Louez-le au son de la trompette! Louez-le avec le luth et la harpe!4  Louez-le avec le tambourin et avec des danses! Louez-le avec les instruments à cordes et le chalumeau!5  Louez-le avec les cymbales sonores! Louez-le avec les cymbales retentissantes!6  Que tout ce qui respire loue l’Eternel! Louez l’Eternel! ».
  • lorsque nous crions de joie
  • et nous louant avec le chant,
  • nous manger et boire de lui.
  • Plus nous faisons cela,
  • plus il est assimilé en nous
  • et plus nous sommes joints à lui dans un seul esprit.

 

  1. Notre relation avec Dieu, alors, est organique.
  2. C’est une union d’esprit et de vie.
  3. Nous sommes un esprit et une vie avec lui.

 

Cette relation de vie entre Dieu et nous a cinq grandes fonctions ou processus.

Bien sûr, notre vie humaine a aussi ses fonctions. Si nous sommes malades, par exemple, le médecin peut effectuer une chirurgie. Mais rien qu’il puisse faire ne serait d’aucun secours si nous étions morts. C’est seulement parce que nous avons la vie, que les techniques que le médecin applique peuvent nous restaurer la santé. Cette vie dans notre corps physique exerce ses fonctions et donc nous soutient.

LA RÉGÉNÉRATION

La fonction première de la vie divine est de nous régénérer. Quand cette vie vient à nous, nous sommes nés de nouveau et recevons « un esprit de filiation dans lequel nous crions : Abba, père » (Rom. 8:15).

  • Cet esprit de filiation,
  • qui est l’esprit de vie,
  • entre en nous
  • et nous rend fils.
  • Il devient alors tout à fait naturel d’appeler Dieu notre père.

Romains 8:15 a les deux termes, Abba et père ; « 15  Et vous n’avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte; mais vous avez reçu un Esprit d’adoption, par lequel nous crions: Abba! Père!»

  • non seulement Abba,
  • mais aussi père.
  • C’est doublement doux.
  • Parce que nous avons été régénérés,
  • il est naturel pour nous d’appeler Dieu le père, Abba père.
  • 15 Et vous n’avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte; mais vous avez reçu un Esprit d’adoption, par lequel nous crions: Abba! Père! « L’esprit lui-même le témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu » (v. 16). Avant que nous sommes nés de nouveau, nous n’étions pas enfants de Dieu.
  • Nous étions seulement des créatures, plus peut-être que les chiens ou les chats, mais pas encore ses enfants.
  • Nous ont été créés par lui et à son image et ressemblance, mais néanmoins, nous n’avions pas sa vie.
  • Maintenant, Louez-le! — nous avons été régénérés. L’esprit de la filiation est entré en nous pour devenir notre vie. Nous ne sommes plus seulement ses créatures, mais ses enfants, avec sa vie en nous.

 

 

LA SANCTIFICATION

La deuxième étape de la vie divine est de nous sanctifier .Il y a eu des enseignements erronés concernant la sanctification.

Dans le catholicisme seulement spécial « Saint » sont appelés saints, signifiant sanctifiés. Mais cette deuxième étape, la fonction qui fait suite à la régénération, signifie l’augmentation de l’élément de Dieu en nous.

  • Examiner le comportement de ceux qui sont du monde, ceux qui vous voient au travail ou à l’école ou chez vos proches. Leur façon de vivre est aveugle.
  • Ils suivent tout d’autres est le font. S’il est commode de dire un mensonge, ils n’ont pas hésité à le faire ; s’ils peuvent être capturés, alors ils ne le font pas. Il y a peu de différence entre eux.
  • Ce qui caractérise de ceux qui sont dans le monde devrait se caractériser nous avons la vie du Seigneur en nous. Il devrait y avoir une séparation.
  • Cela ne veut ne pas dire que nous devrions porter un signe, en disant que nous sommes chrétiens et différent des autres et de donner l’impression que nous sommes supérieurs aux autres. La Sanctification ne renvoie pas à une telle distinction artificielle.
  • C’est simplement l’ajout de Dieu pour nous, jour après jour et de nous ouvrir à lui.
  • A partir du moment où nous sommes sauvés
  • et son esprit et en nous,
  • il devrait y avoir une augmentation constante de sa vie,
  • qui nous rend différent de ceux qui nous entourent.
  • Ce changement peut être observé par nos parents ou les enseignants ; ils verront que nous ne sommes pas la façon dont nous avons l’habitude d’être.
  • Nous ne devons pas être une étiquette en disant que nous sommes séparés du monde.
  • Il y a un travail intérieur qui se passe,
  • quelque chose de grandir et de vivre hors de nous,
  • c’est ce qui nous différencie des autres.
  • Nous sommes en « sanctifiés dans l’Esprit Saint » (Romains 15:16). « 16 d’être ministre de Jésus-Christ parmi les païens, m’acquittant du divin service de l’Evangile de Dieu, afin que les païens lui soient une offrande agréable, étant sanctifiée par l’Esprit-Saint.»
  • Ce dont nous parlons n’est pas une amélioration morale, mais un renouvellement dans la vie.
  • Nous ne sommes pas un laboratoire pour ce mieux comportés.
  • Le changement d’autres voient vient parce que nous avons une vie et un esprit intérieur qui produit ce fruit.

Un exemple : Supposons qu’il y a un arbre qui semble mort. Il n’y a pas de feuillage, et les branches sont sèches et cassants. La racine, cependant, est encore intacte. Vous commencez à fournir de l’engrais et  de l’eau pour l’arbre.

  • Dans le temps apparait des signes de vie.
  • Certains bourgeons tendres germent.
  • Les arbres autour de lui peuvent être flétrie et sans vie, mais celui-ci montrent des signes de vie par sa nouveauté et sa fraîcheur.
  • Il y a la vie dans cet arbre ;
  • C’est ce qui le rend différent des autres.

La Sanctification est l’ajout d’élément de Dieu en nous, ce qui nous rend différent des autres.

LA TRANSFORMATION

Le troisième procédé est le changement métabolique qui se déroule en nous.

Comme élément de Dieu est ajouté en nous, les anciens éléments sont éliminées et remplacées. Dans notre corps physique, que le processus du métabolisme ne cesse jamais.

Le processus du métabolisme est régulé par  l’assimilation de notre alimentation, l’évacuation des cellules mortes et leur remplacement par sain, les nouveaux.

Quand l’Ecriture nous dit, « Se transformer » (Rom. 12:2), « 2  Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.»

Cela ne signifie pas que nous devrions essayer de nous faire d’une manière différente vers l’extérieur. Si mon métabolisme est médiocre, je serai malade. La réponse ne réside pas dans l’utilisation de coloration artificielle afin qu’il me semble en bonne santé.

  • Ce que j’ai besoin est une alimentation nourrissante,
  • un repos adéquat
  • et l’exercice régulier.
  • Puis, après quelques mois, ma couleur de peau va s’améliorer, par suite des changements métaboliques qui ont eu lieu.
  • En tant que chrétiens, nous ne nous soucions pas de la prétention de l’extérieur. La transformation que nous subissons arrive métaboliquement,
  • comme élément de Dieu est ajoutée pour nous.
  • Nous sommes intérieurement transformés,
  • pas en apparence améliorée.

Un exemple Le travail dans une morgue est de rendre les gens morts qu’ils soient beau à regarder. La peau pâle est masquée avec la coloration rose.

Certains messages dans le christianisme a un effet et font le travail d’un entrepreneur de pompes funèbres. L’objet est de rendre ceux et celles sans vie même saine en apparence.

  • Quel contraste, c’est à la façon du Seigneur !
  • Il nettoie de suite tout ce qui est faux.
  • Il met sa vie en nous,
  • afin que nous puissions être changés dans notre être.
  • Il nous offre sa nourriture nourrissante et du repos.
  • La Transformation est le résultat.

 

  • De notre part, nous avons besoin d’avoir de la nourriture appropriée.
  • Sans manger, nous ne pouvons pas avoir le processus métabolique qui fonctionne correctement.
  • Une fois que vous êtes bien nourrir la vie divine se déverse en nous et nous sommes transformés.

 

 

LA CONFORMATION

Le quatrième procédé est le changement métabolique qui se déroule en nous.

  • Après que nous avons été régénérés, la vie de Dieu travaille en nous pour nous faire différentes de celles du monde.
  • Comme nous sommes sanctifiés par conséquent, nous sommes changés métaboliquement.
  • Cette transformation peut s’apparenter à une chenille change en papillon.
  • Le résultat de notre cours de transformation, c’est qu’il y a une nouvelle forme. C’est pour cela que romains 8:29 se réfère, quand il dit que nous étions « 29 ¶ Car ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l’image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères.».

Par la transformation, nous devenons semblables à l’image de notre Seigneur Jésus.

  • Non seulement y a-t-il la vie à l’intérieur ;
  • extérieurement, nous avons la forme du fils.

 

  1. Ici il est appelé le premier-né, pas le seul engendré.
  2. Par la mort et la résurrection,
  3. il est devenu le premier-né,
  4. avec la nature humaine,
  5. mais aussi avec le divin en lui.
  6. Nous allons devenir comme ce premier-né,
  7. fils de Dieu.

La conformation est le travail que Dieu fait aujourd’hui.

  1. Il n’est pas satisfait que nous soyons seulement régénérés.
  2. Il veut aussi que nous devons être semblables à l’image de son fils.
  3. Pour ce faire, nous devons avoir la vie.

Les Enseignements peuvent nous améliorer vers l’extérieur, mais ils ne nous transforment pas.

  1. La branche greffée est sanctifiée,
  2. transformée
  3. et respectée par la fourniture de vie qu’elle reçoit de l’arbre auquel elle est greffée.
  4. Le fruit qui résulte de la greffe indique à maturité.

 

 

LA GLORIFICATION

Le cinquième procédé est la glorification La vie se répand en nous depuis notre partie intérieure à notre âme et à notre corps. La Glorification est lorsqu’il se manifeste dans notre corps.

Un jour cette vie imprégnera tout notre être, et nous allons être glorifiés comme en (Romains 8:30). «30  Et ceux qu’il a prédestinés, il les a aussi appelés; et ceux qu’il a appelés, il les a aussi justifiés; et ceux qu’il a justifiés, il les a aussi glorifiés. »

 

LAISSER CE MOUVEMENT DE VIE LIBREMENT DANS LES LIMITES

Si nous voulons la vie divine en nous pour accomplir le but de Dieu, nous devons lui donner une voie libre.

  • Comment pouvons-nous coopérer ?

L’appel

Romains 10:12 nous dit que « 12 ¶  Il n’y a aucune différence, en effet, entre le Juif et le Grec, puisqu’ils ont tous un même Seigneur, qui est riche pour tous ceux qui l’invoquent.»

Pour que la vie du Seigneur  puisse augmenter en nous, nous devons à invoquer le nom du Seigneur.

  • Si notre environnement le permet, nous pouvons appeler haut et fort, « Seigneur Jésus ! »
  • Si en appelant haut et fond on perturber d’autres, nous pouvons simplement « appeler son nom » doucement.
  • L’Appel au Seigneur correspond à la respiration.
  • On nous dit qu’il est plus sain d’exercer dans la mesure où d’avoir à respirer profondément. Lorsque nous nous exerçons de respirer profondément le nom du Seigneur, nous sommes tenus en bonne santés.

 

Vivre selon l’esprit

Nous devons «4  et cela afin que la justice de la loi fût accomplie en nous, qui marchons, non selon la chair, mais selon l’esprit.»  (Romains 8:4). Nous avons un esprit en nous.

  • Nous marchons selon l’esprit,
  • pas selon nos sentiments,
  • ou les opinions
  • ou les enseignements.
  • Ou de Choisir de marcher selon l’esprit nous sauvera de se quereller avec notre conjoint,
  • Ou de se sentir malheureux envers nos parents,
  • Ou de perdre notre sang-froid,
  • Ou effectuer des commérages
  • et de vivre dans nos vaines imaginations.

 

Chaque Moment de la prière

  • Pour marcher selon l’esprit, vous devez prier sans cesse.
  • Ne vous focalisez pas votre prière sur des différents points et sur différentes personnes.
  • Priez pour communiquer avec le Seigneur et à lui inspirer.

Prier sans cesse (1 Thes. 5:17).

  • Tout le temps que vous êtes à la maison, se garder dans la prière.
  • Vous devez prier comme spontanément que vous respirez.

Christ est notre vie (col. 3:4).

  • Être détaché de la vie signifie une mort certaine. Votre relation avec le Seigneur ne peut se permettre aucune interruption.
  • C’est frustrant de perdre notre sang-froid, mais les humains ont tendance à faire cela. Ceux qui nous déteste fonts des dégâts, il le fond fait à nos relations, encore, et encore, et nous pensons être défaillants.

C’est seulement lorsque nous touchons le Seigneur, en priant sans cesse, que nous tenons de perdre notre sang-froid. La prière constante nous maintiendront marcher dans l’esprit. Lorsque l’élément du Christ augmente à travers la prière, nous discuterons plus de ces questions qui conduisent à l’argumentation. Peu à peu dans nos vies il y aura rien d’autre que Christ. La Victoire ou défaite aura disparu. Perdre notre tempérament ou de ne pas perdre notre sang-froid ne sera pas un problème. Christ seulement comptera.

Pour cela, nous devons garder et communiquer avec le Seigneur en le respirant. Ensuite, nous allons éprouver son approvisionnement constant.

  1. De cette façon, la vie dans la régénération augmentera.
  2. Nous allons être sanctifiés,
  3. Nous allons être transformés de l’intérieur
  4. et conforme à l’image du fils.
  5. Quand nous sommes enfin mûrs,
  6. sa vie va saturer nos corps
  7. et manifester de la glorification.

 

 

 

église chrétienne évangélique montalieu crémieu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 + neuf =