LIVRE – LA VIE CHRÉTIENNE EST LA GUERRE – LA PRIÈRE QUI S’OPPOSE À SATAN. CHAPITRE HUIT

  1. La liberté de la Croix (chapitre 7) A VOIR PLUS LOIN

CHAPITRE HUIT

LA PRIÈRE QUI S’OPPOSE À SATAN

Lecture de la Bible : Luc 18: 1-8.

 

 

 

LES TROIS ASPECTS DE LA PRIÈRE

 

Il y a trois aspects à notre prière:

(1) concernant les nous-mêmes,

(2) concernant Dieu auquel nous prions, remercions et glorifions

(3) et concernant notre ennemi Satan.

 

 

Chaque prière véritable doit être liée à ces trois aspects.

 

  • Lorsque nous prions sur nous-mêmes, nous sommes, bien entendu, de le faire pour notre propre intérêt.
  • Nous prions parce que nous avons un manque, et des besoins et des attentes.
  • La prière est pour obtenir ce que nous cherchons,

 

 

  1. Pourtant la véritable prière ne devrait pas chercher après son propre intérêt seulement,
  2. mais il doit chercher pour la gloire de Dieu
  3. et de son autorité gouvernementale sur la terre.

 

 

Bien entendu, lorsque nos prières s’exauce sont une réponse, ceux qui reçoit la prestation directe est nous-mêmes.

 

Toutefois, le fait dans le domaine spirituel est que non seulement faire la prière ceux qui reçoivent des prestations, mais Dieu reçoit sa gloire et sa volonté soit faite.

 

 

  1. Une réponse à la prière est une grande gloire à Dieu,
  2. car il montre l’amour de Dieu,
  3. Son pouvoir,
  4. Sa sincérité
  5. et sa grandeur dans l’accomplissement de ce que ses enfants demandent.
  6. Une réponse à la prière montre aussi que la volonté de Dieu se faite parce qu’il répond jamais une prière qui n’est pas conforme à sa volonté.

 

  1. C’est nous qui exerçons une supplication, et nous invoquons Dieu.

 

  1. Dans une prière avec succès, tant les suppliants que celui étant celui qui est invoquer gagne quelque chose.
  2. Les suppliants obtiennent leurs intentions et celui qui est invoqué obtient, et son but sera accompli.
  3. Nous ne pas dirons trop concernant ce point, les enfants fidèles de Dieu tous qui sont expérimentés dans la prière savent, la relation entre ces deux aspects de la prière.

 

  • Ce que nous devons maintenant porter à l’attention des enfants de Dieu est que si nos prières s’occuper que de ces deux aspects de Dieu et l’homme, qu’ils peuvent être efficaces parfois,
  • ils sont insuffisants ;
  • Il y a échec même dans le succès et la signification réelle de la prière qui n’a pas encore été pleinement réalisée.

 

  1. Bien entendu, les saints spirituels se rendent compte que la prière est non seulement pour leur propre profit
  2. mais est intimement liée à la gloire de Dieu
  3. et la volonté de Dieu,
  4. mais cela ne suffit pas.

 

 

  1. Nous avons encore à prêter attention au troisième aspect.

 

  1. Quand nous prions à Dieu,
  2. non seulement notre prière doit être reliée à Dieu,
  3. mais si nous demandons quelque chose de Dieu, ce que nous demandons
  4. et une promesse de Dieu, cela doit être quelque chose qui entraînera une perte à l’ennemi de Dieu.

 

 

 

  1. Nous savons que dans l’univers Dieu est le souverain,
  2. Mais Satan est le dirigeant de ce monde (Jean 14 : 30). «30 Je ne parlerai plus guère avec vous; car le prince du monde vient. Il n’a rien en moi; »
  3. Le monde se trouve dans la main (1 Jean 5: 19). « 19 Nous savons que nous sommes de Dieu, et que le monde entier est sous la puissance du malin.»

 

 

  1. Par conséquent, nous voyons des deux forces diamétralement opposées en compétition l’un contre l’autre dans ce monde.

 

  1. Bien entendu,
  2. Dieu a la victoire finale,
  3. mais avant la fin du millénaire,
  4. Satan continuera d’exercer l’autorité dans ce monde
  5. et continuera à s’opposer à l’œuvre de Dieu,
  6. la volonté de Dieu
  7. et l’intérêt de Dieu.

 

 

 

  1. Les enfants de Dieu appartiennent à Dieu.
  2. Si nous obtenons quelque chose de la main de Dieu,
  3. cela signifie que l’ennemi de Dieu subit une perte.
  4. A La mesure de l’avantage que nous obtenons  de Dieu
  5. est égale à la mesure de la volonté de Dieu qui est remplie,
  6. et la mesure de la volonté de Dieu qui est remplie
  7. est égale à la mesure de la perte que Satan a obtenue.
  8. Puisque nous appartenons à Dieu,
  9. Satan vise à nous briser,
  10. A nous persécuter,
  11. A nous réprimer
  12. et à nous faire tomber et pécher dans notre marche.
  13. C’est l’objectif de Satan,
  14. mais son but ne réussira pas nécessairement,
  15. Parce que nous pouvons venir au trône de sa grâce par le précieux sang du Seigneur Jésus et lui demander de sa protection et de prendre soins de nous.
  16. Si Dieu entend notre prière,
  17. Le plan de Satan sera vaincu.
  18. Pour Dieu entendre notre prière signifie que la volonté de Satan est contrecarrée et qu’il n’est plus capable de nous persécuter selon son plan.

 

  • Par conséquent, le degré auquel nos prières sont une réponse
  • Est le degré auquel Satan subit de la perte.
  • Notre avantage avec la gloire de Dieu est inversement proportionnel à la perte de Satan.
  • L’augmentation de l’un signifie la perte de l’autre, et la perte de l’un signifie l’augmentation de l’autre.

 

  1. Par conséquent, dans nos prières nous devrons se soucier non seulement pour notre avantage
  2. et de la gloire de Dieu
  3. et de volonté,
  4. mais nous devrons  accorder une attention  au troisième l’aspect, qui est l’ennemi, Satan.
  5. Si une prière ne prendre soin d’ou avoir une incidence sur tous les trois aspects, cette prière est superficielle ; elle aura très peu de valeur et  aura très peu d’accomplissement.
  6. Nous n’avons pas mentionné les prières insensés, car elles n’ont aucunes effet sur l’une de ces trois aspects.
  7. Pourtant même une prière sensible par un chrétien c’est  qu’elle porte seulement dans son propre intérêt. Son objectif principal est d’assurer son propre intérêt par la prière.
  8. Il a à l’Esprit « celui de Dieu mélangé avec celui de l’homme sa troisième partie» il s’applique seulement sur ses propres besoins et le manque.
  9. Si Dieu répond à sa prière et s’acquitte de ses désirs, il est convaincu qu’il a suber bien prié.
  • Mais Il ne considère pas la volonté de Dieu
  1. ou la gloire de Dieu,
  2. et pense encore à faire de la perte de Satan.
  3. Mais tous ne sont pas tous des enfants de Dieu charnel.

 

  1. Nous remercions et louons le Seigneur qu’il y a de nombreux parmi ses enfants qui sont spirituels. Lorsqu’ils prient, ils ne s’occuper pas uniquement de leur propre intérêt et se contente alors qu’avec la réponse de Dieu, ainsi leur prière ignore tout le reste. Ils paient beaucoup d’attention à la gloire de Dieu et la volonté de Dieu.

 

  1. Ils demandent seulement à Dieu de répondre

 

 

 

LA PARABOLE DE LUC 18

  1. Dans la parabole de Luc 18, notre Seigneur Jésus souligne ces trois aspects de prière et de leur relation à la prière.

Luc 18, «1 ¶  Jésus leur adressa une parabole, pour montrer qu’il faut toujours prier, et ne point se relâcher.2  Il dit: Il y avait dans une ville un juge qui ne craignait point Dieu et qui n’avait d’égard pour personne.3  Il y avait aussi dans cette ville une veuve qui venait lui dire: Fais-moi justice de ma partie adverse.4  Pendant longtemps il refusa. Mais ensuite il dit en lui-même: Quoique je ne craigne point Dieu et que je n’aie d’égard pour personne,5  néanmoins, parce que cette veuve m’importune, je lui ferai justice, afin qu ‘elle ne vienne pas sans cesse me rompre la tête.6  Le Seigneur ajouta: Entendez ce que dit le juge inique.7  Et Dieu ne fera-t-il pas justice à ses élus, qui crient à lui jour et nuit, et tardera-t-il à leur égard?8  Je vous le dis, il leur fera promptement justice. Mais, quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre? »

 

Dans cette parabole, il y a trois parties:

(1) le juge,

(2) la veuve

(3) l’adversaire.

 

 

  1. Le juge représente le Dieu, mais dans un sens négatif.
  2. La veuve représente l’église actuelle ou chrétienne fidèles individuels.
  3. L’opposant représente notre ennemi, le diable.

En exposant cette parabole, nous avons souvent  fait attention seulement à la relation entre le juge et la veuve.

 

  • Nous voyons comment le juge ne craignait pas Dieu
  • et ne respecte pas l’homme,
  • mais en raison de la persistant de la veuve, il finit par lui rendre justice. Luc 18, «5  néanmoins, parce que cette veuve m’importune, je lui ferai justice, afin qu ‘elle ne vienne pas sans cesse me rompre la tête. »
  • Notre Dieu, n’est ne pas sans cœur comme ce juge, il nous vengera en raison de notre supplication !

 

  1. C’est tout ce que nous disons et tout ce que nous avons attiré l’attention,
  2. mais cela est une figure qui nous  montre l’importance de la négligence.

Sans l’adversaire, « ma partie adverse » il ne serait pas nécessaire pour la veuve à pleurer au juge. C’est en raison de la persécution de l’adversaire que la veuve supplie le juge.

Si nous considérons les mots que parlent la veuve au juge, nous ne pouvons pas aider mais considérer l’adversaire. Par souci de brièveté, la Bible n’exprime pas la version « de me venger de mon adversaire. »

Quelle est le contenu dans ces mots !

Il exclut un conte triste ?

Ceux qui crient pour venger doivent avoir des griefs, mais d’où proviennent les griefs ?

Et que sont ces griefs ?

 

Certes, ils viennent de l’oppression de l’adversaire, l’accusateur.

 

La Bible appelle celui-ci l’opposant, qui nous montre l’intensité de sa haine envers la veuve.

La Bible dit que la veuve a demandé à être vengé de son adversaire.

Cela montre la gravité de la persécution subie par la veuve  la main de l’adversaire.

 

Par conséquent, la veuve a été claire au juge de l’histoire et de la menace actuelle de l’adversaire à son égard. Elle a demandé au juge de punir l’adversaire et de se venger de lui pour ses griefs.

 

Par conséquent, à proprement parler, l’opposant est la figure la plus cruciale dans cette parabole.

  • Sans lui, aucun dommage n’aurait eu lieu en vertu de la règle de la décision du juge,
  • et la veuve pouvait encore vivre et travaillé avec bonheur sans être dérangé.
  • Sans lui, il n’y aurait pas une telle parabole ;
  • rien, comme cela ne se serait produit.
  • Celui qui attise le vent et les vagues est cet adversaire. Il est le créateur de toutes les de confusion et de persécution.
  • Par conséquent, il mérite le plus d’attention.

 

Le juge

Ce juge est le souverain unique dans une ville certaine. Il régna sur toute la ville.

Cela parle du pouvoir et l’autorité de Dieu.

 

Bien que le monde soit gouverné temporairement par Satan, pourtant, cette position est une usurpation rebelle.

Lorsque le Seigneur Jésus fut crucifié sur la Croix, il a vaincu  le prince de ce monde. À sa mort il dépouillé «15  il a dépouillé les dominations et les autorités, et les a livrées publiquement en spectacle, en triomphant d’elles par la croix.» (col. 2: 15).

Bien que le monde soit maintenant sous la main du mal, ce n’est pas un arrangement légitime.

Dieu a mis sur le moment où il va reprendre le Royaume et mettre son fils sur le trône pour un millier d’années, même pour l’éternité.

 

Avant ce moment venu, Dieu simplement permet les activités de Satan.

Le monde est toujours sous le règne de Dieu. Satan peut régner sur tout ce qui lui appartient et peut également persécuter tous ceux qui appartient à Dieu, mais ce n’est seulement temporaire.

Durant cette période temporaire, même Satan est strictement limité par Dieu. Il peut persécuter les saints, mais cela peut se faire que dans certaines limites. Au-delà de la limite autorisée par Dieu, Satan n’a aucun pouvoir.

Nous pouvons le voir clairement de l’histoire de JOB. Le juge statué sur l’ensemble de la ville. Les Règles de Dieu dans le monde entier. Il n’était pas normal pour une personne en vertu de la règle de la décision du juge soit un adversaire.

De la même façon, il est anormal de Satan, en vertu de la règle de Dieu, de persécuter les saints.

La disposition de ce juge était qu’il « 2  Il dit: Il y avait dans une ville un juge qui ne craignait point Dieu et qui n’avait d’égard pour personne.»

  • Quelle sorte de personne qui ne se soucie pas de l’homme et ne craigniez pas Dieu ?

 

Toutefois, en raison de l’action persistante de la veuve et de son cri  « imploration » va être vengé, et parce qu’il était ennuyée  de sa persistance.

Le Seigneur Jésus a utilisé ce juge comme une représentation négative de Dieu.

Dieu n’a pas la même conception comme ce juge.

 

  • Il est notre père aimant,
  • celui qui nous protège.
  • Il désire nous donner le meilleur.
  • En outre, il n’y a pas de rapport avec nous comme le juge et la veuve. Si un tel juge vengent la veuve  contre son accusateurs  incessants, «6  Le Seigneur ajouta: Entendez ce que dit le juge inique.7  Et Dieu ne fera-t-il pas justice à ses élus, qui crient à lui jour et nuit, et tardera-t-il à leur égard? » alors Dieu, qui est plus vertueux et plus affectueux et qui est intimement liée à ses enfants,  se vengera  en raison de leur prière constante ? Si un juge sans vertus sera venger une personne en raison de son incessante demande,
  • A PLUS FORTE RAISON notre Dieu fonctionnera pour ses enfants en raison de leurs prières. La veuve a obtenu sa venge par le juge simplement par ses pleurs incessants « ces supplication incessantes ».
  • Elle ne pouvait avoir tout espoir dans le juge lui-même, pour ce juge n’a pas les vertus.
  • Cependant, notre réponse à la prière n’est pas simplement en raison de notre demande incessante, bien qu’il soit suffisant en soi pour obtenir ce que nous voulons.

La veuve

 

  • Cette veuve est impuissante. Les mots de la veuve montrent sa situation isolée.
  • Le mari, dont elle dépend pour sa vie avait disparu, et elle était devenue veuve.
  • Il s’agit d’une bonne représentation d’un chrétien sur la terre.
  • Notre Seigneur Jésus est monté au ciel.
  • Avec la puissance de la chair, les chrétiens sont impuissants et sont comme des veuves.

 

L’enseignement de Matthieu 5  «10  Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des cieux est à eux!11  Heureux serez-vous, lorsqu’on vous outragera, qu’on vous persécutera et qu’on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de moi.12  Réjouissez-vous et soyez dans l’allégresse, parce que votre récompense sera grande dans les cieux; car c’est ainsi qu’on a persécuté les prophètes qui ont été avant vous. » nous parle des souffrances que doivent affronter les chrétiens sur terre. Ils sont faibles et n’ont aucun pouvoir de résister à quiconque ; partout où qu’ils vont, ils sont mis à profit et ridiculisées par d’autres.

 

Ni le Seigneur Jésus, ni les apôtres, n’a enseigné les croyants devez avoir une grande puissance ou une position forte dans le monde.

Au lieu de cela, ils devraient être humbles, méprisé et persécutés partout dans le monde par d’autres. Ils ne peuvent fonder leur raisonnement avec d’autres sur la justice ou de la Loi.

Il s’agit de la partie des chrétiens ; C’est la façon dont le Seigneur a préparé pour eux.

  • Si le fils de Dieu a été crucifié sans s’opposer ou murmure, pourquoi doivent ses disciples s’attendre à recevoir un meilleur traitement ?

 

Par conséquent, cette veuve est une véritable représentation des chrétiens dans cet âge.

 

 

L’adversaire

 

  • La veuve avait un adversaire.
  • Nous chrétiens avons également notre adversaire.
  • Cet adversaire est Satan.

 

« Le sens du mot Satan est contradiction ».

Un adversaire est un adversaire.

1 Pierre 5: 8 dit: « Votre adversaire, le diable. » «8 ¶  Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. »

Le diable est notre adversaire.

 

  • Nous devons identifier clairement qui est de notre adversaire avant que nous pouvons savoir comment venir à notre juge.
  • Comment le diable est devenu notre adversaire, c’est une longue histoire.
  • En bref, cette haine a commencé depuis le jardin d’Eden. Dieu a dit, « 15 Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité: celle-ci t’écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon.» (Genèse 3: 15).
  1. En raison du diable, Dieu a  mis une haine dans son cœur et également une haine dans notre cœur.
  2. Nous savons que la semence de la femme dans la Genèse se réfère au Seigneur Jésus Christ. Il est à jamais à l’inimitié avec le diable.
  3. C’est ce que Dieu a ordon. Nous qui ont cru au Seigneur Jésus ils appartiennent à Jésus et il est à leurs côtés. Ainsi, nous ne pouvons pas aider mais prendre son adversaire comme notre adversaire.
  4. Dans le même temps, l’ennemi du Seigneur Jésus, Satan, nous laissera pas entrerai facilement, sans opposition.
  5. Il a pris le Seigneur Jésus comme son ennemi ; par conséquent, il doit prendre les disciples du Seigneur Jésus comme des ennemis aussi.
  6. Ceux qui n’ont pas encore cru au Seigneur Jésus sont des enfants du diable (Jean 8: 44), « 44  Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds; car il est menteur et le père du mensonge.» et naturellement, il aime ceux qui lui appartiennent.
  7. Mais nous avons cru au Seigneur Jésus et on est joignent à lui.
  8. Parce qu’il déteste le Seigneur Jésus, il nous déteste aussi.

 

Cette haine sont plus profonde certains. Satan est fort et énergique, alors que nous sommes isolés et impuissants comme la veuve. Il nous opprime avec son pouvoir, nous et en apportant des grands ravages sur nous.

En fin de compte, nous sommes encore accusés à tort par lui. Le mot  de se venger parle de beaucoup souffrance qui nous devons endurer sous lui.

Nous avons une attention particulière à ce point.

Même maintenant, chrétiens sont accusés à tort par le diable. À moins que cette faute soit vengée, nous souffrirons continuellement d’une perte.

Quel dommage que beaucoup d’enfants de Dieu n’est pas encore au courant de leur  situation par Satan !

 

 

 

SATAN ET LES SAINTS

 

Comme l’adversaire  qui persécuté la veuve, donc le diable maintenant persécute les croyants. Nous ne savons pas combien de temps nous avons  à souffrir  sous lui.

 

Bien entendu, Satan n’apparaît pas personnellement lorsqu’il nous persécute; plutôt, il le fait toutes ses œuvres  grâce à des hommes ou des choses. Il ne sera jamais s’exposer. Il pousse le monde à l’avant-plan, tandis que dans les coulisses il est secrètement enjoignant à tout.

 

Comme il a travaillé à la première fois sous la forme d’un serpent, de la même façon, dans l’ensemble de ses travaux ultérieurs, il vient sous une forme déguisée. C’est parce qu’il  se cache de cette façon et que les enfants de Dieu  se méprenne  de l’ennemi, et ne réaliser pas qu’il est leur adversaire réel.

 

Il provoque des croyants d’être physiquement faible ou à souffrir de la douleur et  de la maladie (actes 10 : 38). « 38  vous savez comment Dieu a oint du Saint-Esprit et de force Jésus de Nazareth, qui allait de lieu en lieu faisant du bien et guérissant tous ceux qui étaient sous l’empire du diable, car Dieu était avec lui.»

Les croyants peuvent penser qu’ils ont violé certains droits d’hygiène ou qu’ils sont épuisés, sans se rendre compte qu’il s’agit  de la manipulation du diable!

 

Hélas, un nombre incalculable de croyants ont souffert de la main du diable de cette façon. Parfois, il sera persécuter les croyants à travers le monde (appoc . 2: 10), « 10  Ne crains pas ce que tu vas souffrir. Voici, le diable jettera quelques-uns de vous en prison, afin que vous soyez éprouvés, et vous aurez une tribulation de dix jours. Sois fidèle jusqu’à la mort, et je te donnerai la couronne de vie.» les attaquer par l’entremise de leur famille immédiate ou de la société. Les croyants peuvent penser que c’est l’homme qui est haïr du Seigneur, sans se rendre compte que c’est le diable qui est  l’origine dans les coulisses.

Parfois, il travaille dans l’environnement, causant les croyants à rencontrer des dangers. Parfois, il propage  des malentendus entre les croyants, séparant  des amis de l’un  de l’autre. Parfois il coupe la fourniture aux croyants, leur apportant toutes sortes de privation, même de famine. Parfois, il entraînera les croyants à être déprimé, agité et désorienté. Parfois il provoque les croyants à devenir perdus et indécis, perdre le contrôle de lui-même

 

IDENTIFICATION DE L’ENNEMI.

 

 

  • Par conséquent, la chose la plus importante à faire maintenant est d’identifier clairement notre ennemi.
  • Nous devons savoir définitivement ce qui est notre ennemi, ce qui provoque à nous souffrir. Plusieurs fois, nous pensons que nous avons été tirés parti de par les hommes.
  • Mais la Bible nous dit que «12 Car nous n’avons pas à lutter contre la chair et le sang, mais contre les dominations, contre les autorités, contre les princes de ce monde de ténèbres, contre les esprits méchants dans les lieux célestes. » (Éphésiens 6: 12).
  • Par conséquent, chaque fois que nous souffrons de la part des hommes, nous devons nous rappeler que derrière les hommes de chair de Satan et ses sombres pouvoirs sont diriger.
  • Nous devrions avoir la vue spirituelle de discerner entre l’œuvre de Dieu et les régimes cachés de Satan. Nous devrions faire la différence entre le naturel et le surnaturel.
  • Nous devrions être matures et acquérir des connaissances spirituelles pour que rien du travail de Satan dans l’obscurité échapperont à notre observation.
  • Ensuite, nous verrons que Satan nous persécuter en tout.
  • C’est que dans le passé, que nous avons été mis à profit par Satan tellement, mais sans aucune réalisation que c’est lui qui prenait l’avantage sur nous. La chose la plus importante est maintenant pour chacun d’entre nous devons avoir une haine de Satan pour son harcèlement sur nous. Notre haine contre Satan ne peut jamais  se faire à la légère. On peut avoir la possibilité de la victoire, nous devons maintenir une attitude adverse dans notre cœur et refuser le cadre de son oppression. Nous devons réaliser que nos souffrances qui proviennent de Satan sont injustes et que ces injustices doivent être vengées. Cette malice doit être vengée.
  • Il n’a pas le droit de nous affecter, et pourtant il  nous inflige de telle douleur sur nous. Ce n’est qu’une injustice ! Nous devons chercher vengeance.

 

 

LE CRI DE SE DÉFENDRE – LA SUPPLICATION

 

  1. Après avoir subi comme la veuve, elle est venue au juge afin de se défendre.
  2. Nous devrions apprendre cela.
  3. Nous ne devrions pas venir devant les juges terrestres pour quoi que ce soit.
  4. Nous devrions crier à notre juge qui est notre Dieu le père. Les armes de notre guerre ne sont pas charnelles (2 Cor. 10: 4). «4  Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses. » par conséquent, nous ne devrions pas traiter avec  les hommes, qui sont utilisés par Satan, par tout moyen charnel.
  5. Au lieu de cela, nous devrions avoir pitié eux parce qu’ils sont devenus des outils de Satan.
  6. Dans la guerre spirituelle, les armes charnelles sont complètement inutiles. Non seulement ils sont inutiles, mais tous ceux qui les utilisent pourront être surmontés par Satan !

 

  1. Nous devrions utiliser des armes spirituelles pour lutter contre la guerre spirituelle. Il y a, bien entendu, de nombreuses armes spirituelles, qui sont tous enregistrés dans Ephésiens 6. Le plus important d’entre eux est la prière du verset 18. Nous sommes impuissants en nous-mêmes et ne peut demander de se venger par nous-mêmes, mais nous pouvons prier Dieu et lui demander de nous venger. La prière est la meilleure arme offensive contre l’ennemi. Dans la prière, nous maintenons notre terrain, et par la prière, nous pouvons attaquer l’ennemi et endommager son plan, son travail et son pouvoir. La veuve savait que pour elle de combattre ou d’argumenter avec l’adversaire était futile, pour une faible veuve  ne peut jamais l’emporter contre un adversaire.

 

  1. De la même façon, si les enfants de Dieu ne font pas confiance en la puissance de Dieu, s’ils n’ont pas la prière comme leur bouclier, mais plutôt, il faut aller à la guerre seul contre Satan, il sera confondu avec ces traits enflammer.

 

  1. Dans cette parabole, le Seigneur Jésus nous dit que le meilleur moyen de surmonter notre adversaire — par supplier Dieu de jour comme de nuit, en appelant sa justification et son jugement et de la peine sur Satan.

 

LA PRIÈRE QUI S’OPPOSE À SATAN

 

  1. La Bible nous donne beaucoup d’aide à la prière qui accuse de Satan.
  2. Nous voulons maintenant examiner brièvement quelques passages dans les écritures qui nous montrent la prière qui s’oppose à Satan.

 

  1. Nous rappelons que, dans la Genèse 3, le diable a travaillé pour la première fois.
  2. Plus tard, Dieu l’a jugé et l’a maudit.
  3. De cela, nous savons que Satan est maudit par Dieu. « 4 Alors le serpent dit à la femme: Vous ne mourrez point;5  mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s’ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal.6 ¶  La femme vit que l’arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu’il était précieux pour ouvrir l’intelligence; elle prit de son fruit, et en mangea; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d’elle, et il en mangea.7  Les yeux de l’un et de l’autre s’ouvrirent, ils connurent qu’ils étaient nus, et ayant cousu des feuilles de figuier, ils s’en firent des ceintures.8  Alors ils entendirent la voix de l’Eternel Dieu, qui parcourait le jardin vers le soir, et l’homme et sa femme se cachèrent loin de la face de l’Eternel Dieu, au milieu des arbres du jardin.9 ¶  Mais l’Eternel Dieu appela l’homme, et lui dit: Où es-tu?10  Il répondit: J’ai entendu ta voix dans le jardin, et j’ai eu peur, parce que je suis nu, et je me suis caché.11 ¶  Et l’Eternel Dieu dit: Qui t’a appris que tu es nu? Est-ce que tu as mangé de l’arbre dont je t’avais défendu de manger?12  L’homme répondit: La femme que tu as mise auprès de moi m’a donné de l’arbre, et j’en ai mangé.13  Et l’Eternel Dieu dit à la femme: Pourquoi as-tu fait cela? La femme répondit: Le serpent m’a séduite, et j’en ai mangé.14 ¶  L’Eternel Dieu dit au serpent: Puisque tu as fait cela, tu seras maudit entre tout le bétail et entre tous les animaux des champs, tu marcheras sur ton ventre, et tu mangeras de la poussière tous les jours de ta vie.»
  4. Dans cette malédiction, Dieu a clairement prédit que la tête du diable sera écrasée par le Seigneur Jésus sur la Croix. « 15 Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité: celle-ci t’écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon.»
  5. Par conséquent, lorsque nous souffrons entre ses mains, nous pouvons appliquer ce jugement. Nous pouvons prier, « Dieu, t’a maudis  Satan, et une fois de plus ton travail et tes plans seront détruits. »
  6. La chose que le diable a le plus peur c’est la malédiction de Dieu. Une fois que Dieu l’a maudit, il n’osera plus nous nuire.
  7. Marc 1 enregistre que, lorsque le Seigneur Jésus a chasser les démons, il leur interdit de parler. «23 ¶ Il se trouva dans leur synagogue un homme qui avait un esprit impur, et qui s’écria:24  Qu’y a-t-il entre nous et toi, Jésus de Nazareth? Tu es venu pour nous perdre. Je sais qui tu es: le Saint de Dieu.25  Jésus le menaça, disant: Tais-toi, et sors de cet homme.26  Et l’esprit impur sortit de cet homme, en l’agitant avec violence, et en poussant un grand cri.27  Tous furent saisis de stupéfaction, de sorte qu’ils se demandaient les uns aux autres: Qu’est-ce que ceci? Une nouvelle doctrine! Il commande avec autorité même aux esprits impurs, et ils lui obéissent! »

 

Par conséquent, quand Satan utilise des hommes  pour parler de nombreux mots de confusion ou de la violence, nous pouvons prier le Seigneur pour arrêter l’embouchure du diable et le faire taire. Parfois, alors que nous sommes dans la prédication de l’Évangile ou d’autres  comme enseigner la vérité, nous pouvons prier le Seigneur pour arrêter le diable d’ouvrir la bouche de nos auditeurs ou rien dire qui causerait aux auditeurs de doute ou de s’opposer à la parole du Seigneur.

 

La durée de cette prière.

  • Combien de temps devrais-je prier ce genre de prière ?
  • Nous savons que pour quelques prières nous avons besoins seulement de prier une fois.
  • Mais jamais trop la prière qui s’oppose à Satan.
  • Le but de la parabole du Seigneur dans Luc 18 est d’enseigner les hommes «1 ¶  Jésus leur adressa une parabole, pour montrer qu’il faut toujours prier, et ne point se relâcher. » (v. 1).
  • Le juge a vengé la veuve, non à cause de la justice ou toute autre raison, mais parce qu’il ne pouvait supporter son usure envers lui. Il le dit en lui-même, Luc 18  «2  Il dit: Il y avait dans une ville un juge qui ne craignait point Dieu et qui n’avait d’égard pour personne.3  Il y avait aussi dans cette ville une veuve qui venait lui dire: Fais-moi justice de ma partie adverse.4  Pendant longtemps il refusa. Mais ensuite il dit en lui-même: Quoique je ne craigne point Dieu et que je n’aie d’égard pour personne,5  néanmoins, parce que cette veuve m’importune, je lui ferai justice, afin qu ‘elle ne vienne pas sans cesse me rompre la tête. »
  • Par conséquent, ce genre de prière devrait être incessant.
  • Nous devons avoir ce genre de prière s’opposant à Satan que lorsque  nous avons des circonstances spéciales.
  • Plutôt, dans notre vie quotidienne, alors qu’il n’y a rien qui passe, nous devons nous maintenir dans notre esprit, une attitude d’opposition incessante de Satan et devrait prononcer la prière incessante contre lui.
  • Après que le Seigneur Jésus a parlé de cette parabole, il a dit que si le peuple de Dieu serait l’implorer, jour et nuit, il serait certainement venger rapidement. Luc 18 « 6  Le Seigneur ajouta: Entendez ce que dit le juge inique.7  Et Dieu ne fera-t-il pas justice à ses élus, qui crient à lui jour et nuit, et tardera-t-il à leur égard?8  Je vous le dis, il leur fera promptement justice. Mais, quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre?»
  • Par conséquent, ce genre de prière doit aller jour et nuit sans cesse. Nous devons accuser notre ennemi devant Dieu de jour et nuit sans cesse, parce que l’apocalypse 12 nous dit que Satan nous accuse devant Dieu jour et nuit sans cesse. « 10  Et j’entendis dans le ciel une voix forte qui disait: Maintenant le salut est arrivé, et la puissance, et le règne de notre Dieu, et l’autorité de son Christ; car il a été précipité, l’accusateur de nos frères, celui qui les accusait devant notre Dieu jour et nuit.» Car il nous accuse jour et nuit sans cesse, devrions-nous pas accuser également jour et nuit sans cesse ?
  • Il s’agit de vengeance. Il traite comme cela avec nous, nous devons traitons avec lui de la même façon dont il nous traite.

 

Ce cri de la veuve ne s’arrête pas jusqu’à ce que l’adversaire a été jugé et punis et ce qu’elle soit justifiée.

 

Par conséquent, tant que Satan est encore régnant, tant il n’est pas enfermé dans l’abîme, tant qu’il n’est pas coulé dans le lac de feu, et tant que Dieu ne nous a pas encore vengés, nous ne devons pas cesser notre prière adverse.

 

C’est quand Satan tombe comme la foudre du paradis que nous pouvons arrêter notre prière, car alors, Dieu aura commencé notre vengeance.

 

  • Hélas, comment Dieu désire que nous ayons une haine profonde du diable.
  • Nous avons assez souffert sous sa main !
  • Pourquoi alors sommes-nous encore silencieux et tolérant de sa persécution ?
  • Pourquoi nous nous ne levons pas pour l’accuser devant Dieu avec nos mots dans la prière ?
  • Nous devrions dire vengeance et vengeance.
  • Pourquoi ne nous sommes pas souvent devant Dieu pour l’accuser et parler de nos griefs ?
  • Le Seigneur Jésus veut que nous  opposer à Satan avec notre prière.

 

L’effet de cette prière.

 

Quel est l’effet de ce genre de prière ?

 

  1. L’effet se produit dans les deux cas.
  2. Tout d’abord, il y a l’effet actuel.
  3. Chaque fois que nous accusons l’ennemi, il est limité par Dieu de  nous nuire.
  4. Bien qu’il reviendra vers nous plus tard, alors que nous l’accusons, il a peur et n’exercera pas sa violence.
  5. Chaque fois que nous invoquer la victoire de la Croix, cette victoire devient réelle pour nous une fois de plus.
  6. Chaque fois que nous prions pour s’opposer à Satan, son travail est annulé une fois de plus, et il est une fois de plus a été réprimandé par le Seigneur. Si nous prions une fois de plus, Satan subit une perte une fois de plus. Quand Dieu entend notre prière, une fois de plus, l’intérêt de Satan est dépouillé une fois de plus.

 

Cependant, cet effet n’est pas limité à l’heure actuelle.

 

Le Seigneur Jésus mentionne une justification finale ici.

Chaque fois que nous prions, le Seigneur reproche et annule le diable.

Mais cela n’est pas accompli une fois pour toutes.

Il est limité seulement pendant un certain temps et il n’a pas encore satisfait de sa destruction finale et complète.

 

Le Seigneur dit, « 7  Et Dieu ne fera-t-il pas justice à ses élus, qui crient à lui jour et nuit, et tardera-t-il à leur égard?» (Luc 18: 7).

Il parle de l’anéantissement final de Satan. Nous savons que dans le millénaire que Satan sera enfermé dans l’abîme et qu’après le millénaire le Seigneur Jésus le jettera dans le lac éternel du feu. C’est pour venger les croyants.

 

Pour cette raison, que les croyants doivent  prier, et exécuter des prières  qui s’opposent à Satan maintenant, afin qu’ils puissent être entièrement vengés.

 

  • Il est le temps où Dieu est patient.
  • Bien qu’il entend la prière des croyants et limite les travaux du diable, il n’a pas encore complètement ni arrêté ses menaces que nous avons en permanence.

 

  • C’est maintenant le temps pour les croyants de prier pour que cette journée qui peut venir bientôt « son retour ». «Mc 13:33  Prenez garde, veillez et priez; car vous ne savez quand ce temps viendra.et Mc 13 .35  Veillez donc, car vous ne savez quand viendra le maître de la maison, ou le soir, ou au milieu de la nuit, ou au chant du coq, ou le matin; 1Pi 5:8  Soyez sobres, veillez. Votre adversaire, le diable, rôde comme un lion rugissant, cherchant qui il dévorera. »

 

  • Notre prière peut accélérer l’œuvre de Dieu.

 

La veuve pleurait continuellement, car elle ne savait pas quand le juge l’a vengera. Elle ne cesse de pleurer pour accélérer le jour de sa vengeance.

C’est la même chose avec nous.

 

Le Seigneur dit : «Je vous le dis, il leur fera promptement justice. » «8  Je vous le dis, il leur fera promptement justice. Mais, quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre? » (v. 8). Le Seigneur semble dire que la vitesse de l’œuvre de Dieu dépend de notre prière.

Nos prières de Satan « nous accusant » constantes accéléra la vengeance de  de Dieu.

Satan perdra de son autorité lorsqu’il est chassé du paradis à l’entrée du Seigneur Jésus. La prière qui accuse  Satan va accélérer le jour de l’entrée du Seigneur.

Plusieurs fois, nous pensons que Dieu travaille selon sa volonté.

C’est vrai, mais c’est seulement un côté de la vérité.

 

  • Ce n’est pas la vérité complète.
  • Dieu travaille selon sa volonté.
  • C’est son principe.
  • Cependant, Dieu ne peut pas réellement énoncer de travailler jusqu’à ce que ses enfants ont répondu à sa volonté.

 

CO-LABORER AVEC DIEU

 

Dieu a un testament « volonté ».

Pourtant, il veut  que l’homme  qui puisse prier selon sa volonté.

Lorsque l’homme fait cela, il fera immédiatement le travail qui l’a ordonné de sa volonté.

 

  • S’il n’y a aucune prière de ses enfants exprimant leur unité avec lui dans son travail,
  • on ne fera pas l’objectif de Dieu qui est de supprimer le travail du diable,
  • et exécuter sa volonté est « venger » les croyants.
  • Mais Dieu attend de ses enfants à prier.
  • Comme le juge n’aurait pas pu venger la veuve sans qu’elle l’a l’implorer,
  • de la même manière, sans la prière de Satan-accusant des croyants.
  • Nous ne savons pas pourquoi, mais nous savons que Dieu est heureux de voir son peuple travailler avec lui.

 

Toutefois, il doit y avoir une base dans notre supplication.

Ceux qui sont persécutés par Satan sont les croyants.

Par conséquent, les croyants peuvent l’accuser devant Dieu, basé sur le traitement de Satan contre eux.

De cette façon, il recevra son coup fatal.

 

 

 

L’HEURE DE LA FIN

Après que le Seigneur a terminé cette parabole, il a conclu avec ce mot: «8  Je vous le dis, il leur fera promptement justice. Mais, quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre?» (v. 8).Il semble que si le Seigneur a dit qu’au moment où il est sur le point de venir, ce genre de prière manquera grandement.

Les Croyants ne pas prier parce ce qu’ils n’ont pas la foi.

 

Ils pensent qu’il est trop grand et trop difficile de prier contre  Satan.

 Maintenant, le Dieu de paix écrasera Satan sous vos pieds «20  Le Dieu de paix écrasera bientôt Satan sous vos pieds. Que la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ soit avec vous! » (Rom. 16 : 20).

En ce qui concerne ce verset, ils peuvent penser, « si cette promesse a traversé vingt siècles et n’a toujours pas été remplie, comment nous, et espérons voir Satan punis par Dieu simplement par notre prière? »

 

  • Les Mots du Seigneur implique que,
  • quand il est sur le point de,
  • L’homme n’ait pas la foi de prier sur cette question.
  • Pourtant, c’est l’heure de la fin,
  • et c’est exactement le temps que nous avons besoin de ce genre de prière.
  • Est-ce que nous pouvons être la minorité des fidèle qui offre des  prières pour s’opposer et d’attaquer  Satan pour cassé ces plans,
  • à cette heure et sans précédent,
  • Les prières vont accélérer son abdication de sa position et de son autorité.
  • Nous savons que l’heure de la fin arrive,
  • et c’est le moment où Satan et ses mauvais esprits sont particulièrement actifs dans leur travail.
  • Pour cette raison, nous devrions d’autant plus s’opposer à lui
  • et renverser son gouvernement par la prière.
  • Strictement parlant, à l’heure actuelle, il n’y a pas beaucoup de ce travail des  enfants de Dieu.

Qui est prêt à prier la prière qui s’oppose à Satan, pour son propre bien et par l’amour de Dieu ?

 

«1 ¶  De David. Eternel! défends-moi contre mes adversaires, Combats ceux qui me combattent!2  Saisis le petit et le grand bouclier, Et lève-toi pour me secourir!3  Brandis la lance et le javelot contre mes persécuteurs! Dis à mon âme: Je suis ton salut!4  Qu’ils soient honteux et confus, ceux qui en veulent à ma vie! Qu’ils reculent et rougissent, ceux qui méditent ma perte!5  Qu’ils soient comme la balle emportée par le vent, Et que l’ange de l’Eternel les chasse!6  Que leur route soit ténébreuse et glissante, Et que l’ange de l’Eternel les poursuive!7  Car sans cause ils m’ont tendu leur filet sur une fosse, Sans cause ils l’ont creusée pour m’ôter la vie.

23  Réveille-toi, réveille-toi pour me faire justice! Mon Dieu et mon Seigneur, défends ma cause!» (Psa. 35: 1-7, 23).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

église chretienne évangélique montalieu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 1 =