L’ÉCONOMIE DE DIEU CHAPITRE VINGT LA CONSTRUCTION DE LA DEMEURE DE DIEU

Il à beaucoup plus de détails importants à considérer concernant l’esprit et l’âme, mais maintenant notre attention doit se concentrer sur la construction de la demeure de Dieu.

Nous avons mis beaucoup d’emphase sur le tabernacle, la demeure de Dieu. Nous avons vu qu’il était composé de la cour extérieure et les deux parties de la tente du tabernacle, le lieu saint et le Saint des Saints.

  • Passons brièvement en revue le contenu de ces trois endroits.
  • Dans la cour extérieure était l’autel, qui est caractéristique la croix du Christ,et la cuve, qui caractérise le travail de nettoyage du Saint-Esprit.
  • Le Lieu Saint contenait la table du pain de proposition, le chandelier, et l’autel des parfums. Ces trois éléments sont les types des différents aspects du Christ comme notre vie. la table du pain de proposition, révèle le Christ comme notre vie quotidienne est son offre, il est notre pain de la vie. Le chandelier symbolise le Christ comme la lumière de la vie. L’approvisionnement de la vie dont nous jouissons devient la lumière qui brille en nous. Ensuite, l’autel des parfums est caractéristique de la résurrection du Christ savouré.

 

  • Le Saint des Saints figurant une chose, l’Arche, un type de Christ lui-même. Il y avait trois choses à l’intérieur de l’Arche: la manne cachée, qui est la vie intérieure et l’offre de la vie intérieure, la loi cachée, qui est l’illumination intérieure en nous, et la verge d’Aaron avec des germes cachés, qui est le pouvoir de la résurrection intérieure et autorité. La manne cachée, la loi cachée, et l’autorité sont tous cachés dans la résurrection et sont beaucoup plus profondes que les trois points correspondants dans le lieu saint.

   LE CONTENU DU TABERNACLE

Toutes ces choses ont été le contenu dans le  tabernacle, la demeure de Dieu.

Les expériences de l’ensemble de ces huit éléments dans la cour extérieure, le Lieu Saint, et le Saint des Saints est le contenu réel de la construction du vrai Dieu, l’église.

  • Si nous voulons être le bâtiment comme la demeure de Dieu, nous devons vivre ce que le Christ a accompli par sa croix et le nettoyage du Saint-Esprit.
  • Nous devons aussi rendre l’expérience du Christ comme notre vie, notre lumière, et notre résurrection et devient sa saveur.
  • En outre, nous devons avoir l’expérience réelle du Christ lui-même comme la manne cachée, la loi cachés, et l’autorité cachés.
  • L’expérience du Christ dans tous ces aspects forme le contenu réel de l’édifice de Dieu et fournit les matériaux même de l’édifice.

 

Dans ces dernières années, les gens ont beaucoup parlé de l’église du Nouveau Testament.

Toutefois, l’église du Nouveau Testament n’est pas une église, selon un certain rythme, mais une Église constituée de vie et de l’expérience du Christ.

Nous pouvons essayer de fabriquer un homme selon le modèle d’un autre homme en faisant un bras de cire, une tête en marbre, un torse en bois, et des jambes et des pieds d’argile. Une fois ceux-ci sont rassemblés dans la taille et la forme exacte et peinte de la couleur exacte, on peut avoir un motif véritable de cet homme, mais nous n’avons pas la réalité de cet homme.

L’homme réel n’a pas été fabriqué selon un certain rythme, mais il est né et élevé par la croissance de la vie.

Cet homme était le premier-né d’une mère vivant, puis il a augmenté avec une nourriture quotidienne. En fin de compte, il est devenu un homme d’une certaine forme. Si un homme est produit par tout autre moyen, le résultat sera un «homme» dans un certain rythme, mais pas un vrai homme.

Une fois, j’ai dit à un ami, «Oublions la structure et accorde une attention particulière à la vie. Par exemple, vous disposez d’un gentil petit garçon. Vous ne prêtez pas beaucoup d’attention à sa forme extérieure. Tout d’abord, il est né de sa mère, et puis vous le nourrissez avec du lait et des aliments pour bébés. Le bébé grandit et se développe alors, dans une certaine forme. Cette tendance, sort de sa naissance et la croissance de la vie. Tout comme vous ne pouvait rien faire pour former votre enfant, nous ne pouvons pas former une église du Nouveau Testament.

Si nous essayons de former une église, nous n’aurons un modèle sans vie. Il est possible pour nous de former une église, selon un certain rythme, mais nous ne pouvons pas former « une Église de la vie. »

  • Au cours des dernières années, j’ai été continuellement incité les gens et plaider avec les gens, afin de leur dire, « ne pas faire n’importe quoi. » Quoi que nous fassions la forme n’est pas la véritable église.
  • Pas une personne vivant sur cette terre à travers les six mille dernières années a été formé, tout le monde est né et a grandi dans la vie de christ.
  • L’Eglise est le Corps du Christ, et la main de l’homme peut-il la former.
  • Nous pouvons former beaucoup de choses, mais nous ne pouvons pas former un corps vivant composé de membres vivants.
  • Nous ne sommes pas commandés ou nous ayons une instruction dans le Nouveau Testament pour former l’Église, mais nous sommes exhortés à faire l’expérience du Christ, pour exercer le ministre du Christ aux autres, et de produire de nombreux enfants de la naissance spirituelle.

 

  • La véritable église, le Corps du Christ, vient seulement de naissance et de la croissance spirituelle de la vie.
  • C’est pourquoi nous insistons sur le principe que le tabernacle montre l’expérience de la demeure de Dieu.

   LA SÉPARATION DE LA COUR EXTERIEUR

Sur la base de ce principe, nous allons voir ce que les principales matières du tabernacle étaient.

Tout d’abord, il y avait le mur de séparation de la cour extérieure (Exo. 27:9-19 « 9 ¶  Tu feras le parvis du tabernacle. Du côté du midi, il y aura, pour former le parvis, des toiles de fin lin retors, sur une longueur de cent coudées pour ce premier côté,10  avec vingt colonnes posant sur vingt bases d’airain; les crochets des colonnes et leurs tringles seront d’argent.11  Du côté du nord, il y aura également des toiles sur une longueur de cent coudées, avec vingt colonnes et leurs vingt bases d’airain; les crochets des colonnes et leurs tringles seront d’argent.12  Du côté de l’occident, il y aura pour la largeur du parvis cinquante coudées de toiles, avec dix colonnes et leurs dix bases.13  Du côté de l’orient, sur les cinquante coudées de largeur du parvis,14  il y aura quinze coudées de toiles pour une aile, avec trois colonnes et leurs trois bases,15  et quinze coudées de toiles pour la seconde aile, avec trois colonnes et leurs trois bases.16  Pour la porte du parvis il y aura un rideau de vingt coudées, bleu, pourpre et cramoisi, et de fin lin retors, en ouvrage de broderie, avec quatre colonnes et leurs quatre bases.17  Toutes les colonnes formant l’enceinte du parvis auront des tringles d’argent, des crochets d’argent, et des bases d’airain.18  La longueur du parvis sera de cent coudées, sa largeur de cinquante de chaque côté, et sa hauteur de cinq coudées; les toiles seront de fin lin retors, et les bases d’airain.19  Tous les ustensiles destinés au service du tabernacle, tous ses pieux, et tous les pieux du parvis, seront d’airain.»; 38:9-20). « 9 ¶  Il fit le parvis. Du côté du midi, il y avait, pour former le parvis, des toiles de fin lin retors, sur une longueur de cent coudées,10  avec vingt colonnes posant sur vingt bases d’airain; les crochets des colonnes et leurs tringles étaient d’argent.11  Du côté du nord, il y avait cent coudées de toiles, avec vingt colonnes et leurs vingt bases d’airain; les crochets des colonnes et leurs tringles étaient d’argent.12  Du côté de l’occident, il y avait cinquante coudées de toiles, avec dix colonnes et leurs dix bases; les crochets des colonnes et leurs tringles étaient d’argent.13  Du côté de l’orient, sur les cinquante coudées de largeur,14  il y avait, pour une aile, quinze coudées de toiles, avec trois colonnes et leurs trois bases,15  et, pour la seconde aile, qui lui correspondait de l’autre côté de la porte du parvis, quinze coudées de toiles, avec trois colonnes et leurs trois bases.16  Toutes les toiles formant l’enceinte du parvis étaient de fin lin retors.17  Les bases pour les colonnes étaient d’airain, les crochets des colonnes et leurs tringles étaient d’argent, et leurs chapiteaux étaient couverts d’argent. Toutes les colonnes du parvis étaient jointes par des tringles d’argent.18  Le rideau de la porte du parvis était un ouvrage de broderie en fil bleu, pourpre et cramoisi, et en fin lin retors; il avait une longueur de vingt coudées, et sa hauteur était de cinq coudées, comme la largeur des toiles du parvis;19  ses quatre colonnes et leurs quatre bases étaient d’airain, les crochets et leurs tringles étaient d’argent, et leurs chapiteaux étaient couverts d’argent.20  Tous les pieux de l’enceinte du tabernacle et du parvis étaient d’airain.»

 

Ce mur était comme une clôture entourant une propriété, la séparation et d’empêcher de tout ce qui est de l’extérieur.

Le mur de la cour extérieure était constitué de trois choses principales:

  1. les douilles en bronze,
  2. les colonnes de bronze,
  3. les tentures de fin lin retors.

La base du mur de séparation se composait des douilles de bronze. Il y avait vingt prises sur le côté nord, une vingtaine sur le côté sud, dix à l’ouest à l’arrière, et dix à l’avant-prise tout à fait soixante pièces de bronze.

Dans chacune de ces prises était un pilier, et tous les piliers étaient reliés et unis avec des bielles. Les tentures sur les piliers ont été faites de toile fine, enlacées avec deux fils.

Par conséquent, les trois principales composantes de la paroi ont été les prises de bronze, les colonnes de bronze, et la pendaison de fin lin retors.

 

La médaille de bronze qui a formé la base du mur de séparation a été de la même matière que celle des deux éléments situés dans la cour extérieure:

  1. l’autel de bronze
  2. et le Bassin de bronze.
  • Le sens spirituel est que le bronze prises provient de l’expérience de l’autel et la cuve.

Tant l’autel et la cuve ont été faits de bronze, par conséquent, toutes les prises du mur de séparation ont été faites de bronze. Les composants de la cour extérieure de bronze ont été l’autel, la cuve, et les prises.

Le peuple a reçu l’impression immédiate quand ils sont arrivés dans la cour extérieure était que la base du mur de séparation a été de bronze, est le même matériau que l’autel et la cuve.

 

  1. Cela signifie que l’expérience de la croix
  2. et le nettoyage du Saint-Esprit
  3. sont la base même de la séparation de la construction du Seigneur.

 

Nous savons que le bronze est caractéristique de jugement divin de Dieu.

  • Tout ce que nous avons,
  • tout ce que nous sommes,
  • et tout ce que nous faisons doit être mis sur l’autel pour être jugés.
  • Le maître-autel, ou la croix, est d’abord un lieu de jugement, Dieu tout jugé sur la croix.
  • Selon Nombres 16:38-39, « 38 Avec les brasiers de ces gens qui ont péché au péril de leur vie, que l’on fasse des lames étendues dont on couvrira l’autel. Puisqu’ils ont été présentés devant l’Eternel et qu’ils sont sanctifiés, ils serviront de souvenir aux enfants d’Israël.39  Le sacrificateur Eléazar prit les brasiers d’airain qu’avaient présentés les victimes de l’incendie, et il en fit des lames pour couvrir l’autel.»
  • le bronze utilisé pour superposer l’autel provenait des encensoirs des deux cent cinquante personnes rebelles. Quand ces gens qui se sont rebellés contre Dieu et contre Moïse ont été jugés par le feu, Dieu dit à Moïse de ramasser tous leurs encensoirs en bronze de faire une couverture pour l’autel, comme un mémorial.
  • Il s’agissait d’un extrait de jugement de Dieu sur les rebelles.
  • Afin de réaliser la construction de l’église,
  • tout ce que nous avons,
  • tout ce que nous pouvons faire,
  • et tout ce que nous sommes doivent être jugé par la croix du Christ.
  • Ces questions sont dans les prises du mur de séparation de l’édifice de Dieu.

 

Nous pouvons être claires sur le principe de la séparation, mais nous ne sommes pas capables de l’appliquer.

 

Pour illustrer ce principe, supposons que je suis un frère qui a été enregistré dans le christianisme d’aujourd’hui. Grâce à la prédication de l’Évangile, j’ai entendu que j’étais un pécheur, que le Christ m’a aimé, et qu’il est mort sur la croix. En conséquence, j’ai admis que j’étais un pécheur. J’ai prié: «Ô Dieu, pardonne-moi, car je suis pécheur. Je te remercie d’avoir donné ton Fils, le Seigneur Jésus, mourir sur la croix pour moi. Je Te loue qu’il est mon Sauveur et que mes péchés sont pardonnés. Alléluia! J’ai la joie et la paix en moi. »Bien sûr, Je suis ensuite allé voir un pasteur, qui était un bon ami à moi, et lui permit de me baptiser. Après avoir été baptisé, je suis devenu un «membre» de son église. Supposons encore qu’un jour, le Seigneur m’a ouvert les yeux pour voir pourquoi il m’a sauvé. Il m’a sauvé pour un but, que je pourrais être mis en place avec d’autres pour devenir la demeure de Dieu. Après avoir entendu un groupe de croyants dans ma localité parler de la vie du corps et de l’édification de l’église, j’étais prêt à être mis en place avec eux dans la vie du corps.

Enfin, le Saint-Esprit me dit: « vous devez être mis en place? Avez-vous pris conscience de la vie de l’Eglise? Si c’est le cas, vous devez d’abord aller à la croix. Tout ce que vous pouvez faire, tout ce que vous êtes, et tout ce que vous avez doit être jugée sur la croix. » J’ai due confesser et se repentir, en disant:« Seigneur, rien de moi est acceptable pour vous, et rien n’est bon pour Votre bâtiment. Tout doit être jugé. »

 

Si nous ne suivons pas par le biais de l’arrêt de la croix, il sera impossible pour nous d’être construit avec les autres, il n’y aura aucune base, aucun fondement.

Si nous entrons dans l’église d’une manière fière, il sera possible pour nous d’être organisé, mais il sera impossible pour nous d’être mis en place dans l’église. La fondation, comme on le voit dans les prises du mur de séparation de l’édifice de Dieu, vient de l’expérience de l’autel en bronze.

Ainsi, le fondement solide de la construction de la demeure de Dieu vient de l’expérience de la croix. Il n’y a pas d’autre moyen.

Tout doit être mis sur l’autel et doit être brûlé et jugés.

A l’entrée principale de l’église est la croix. Pour que nous puissions entrer dans l’église, nous devons nous mettre sur l’autel de la croix.

Quand notre être tout entier et toutes nos actions ont été mis sur la croix, nous pouvons témoigner combien sales, comment ce monde, et comment nous sommes pécheurs.

Nous sommes conscients que nous devons non seulement la rédemption du Christ, mais aussi le nettoyage du Saint-Esprit. Un jour, en fonction de mes sens en éveil, je me sentais comme sauter dans la cuve. J’ai prié, « Seigneur, purifie-moi. Je suis pécheur, je suis de ce monde. Tout de moi est sale. J’ai besoin de la purification de l’Esprit Saint. » En libérant ce fardeau dans la prière, j’ai eu la croix et la cuve. A la croix, nous mettons tout de nous-mêmes à la mort, et à la cuve, nous mettons tout en vertu de la puissance purificatrice du Saint-Esprit. Cela fait de nous non seulement pure mais aussi purgé.

Ensuite, nous viennent humblement à l’église par sa miséricorde, par sa rédemption, et par sa purification. Après l’expérience de l’autel et de la cuve, et après on est purifié de tout orgueil et d’auto-justice, il a la base, les douilles de bronze, dans lequel les piliers du mur de séparation sont érigés.

Les Écritures nous disent que les piliers ont été également faites de bronze (Exo. 27:10 a). «10  avec vingt colonnes posant sur vingt bases d’airain; les crochets des colonnes et leurs tringles seront d’argent. »

En outre, on nous dit que les crochets et les bielles qui retenait les piliers ensemble et la superposition des chapiteaux des colonnes étaient tous de l’argent (v. 10b «10  avec vingt colonnes posant sur vingt bases d’airain; les crochets des colonnes et leurs tringles seront d’argent.»; 38:17). «17  Les bases pour les colonnes étaient d’airain, les crochets des colonnes et leurs tringles étaient d’argent, et leurs chapiteaux étaient couverts d’argent. Toutes les colonnes du parvis étaient jointes par des tringles d’argent. »

L’Argent symbolise la rédemption.

Cela signifie que pour la construction de Dieu, nous sommes tous unis et réunis et couverts par rien d’autre que la rédemption du Seigneur.

Pour la pratique de la vie de l’Eglise, nous devons prendre conscience que c’est par la rédemption du Seigneur que nous sommes unis, et en vertu de ce rachat nous sommes couverts que nous pouvons être séparés pour l’édifice de Dieu.

Sur les piliers ont été également les tentures de fin lin retors, de donner aux gens le témoignage que l’Église est pur dans la conduite et le comportement.

  • Il s’agit de la ligne de séparation.

Lorsque le tabernacle fut construit avec la ligne de séparation autour, on pouvait voir de loin la toile blanche qu’il délimitées.

  • C’est le témoignage de l’Eglise à un monde qui est dans les ténèbres.
  • Le monde entier est noir, mais les tentures de lin érigé comme la ligne de séparation de l’édifice de Dieu témoigner que l’Eglise est propre, pure et blanche.
  • Ce genre de témoignage ne peut venir que de l’arrêt de l’autel et le nettoyage de la cuve, ce qui entraîne un comportement pure et sans tache devant le monde. C’est le fin lin retors qui pendait sur les piliers de soutien, qui étaient fondées sur les bases d’airain.

Il s’agit de la ligne séparant et témoigne témoigner que l’Eglise est purgé du monde. En dehors de cette ligne tout est noir, mais à l’intérieur de cette ligne tout est blanc.

   LES PLANCHES DU TABERNACLES

  • Bien que ce qui est bon, ce n’est que l’expérience de la cour extérieure. Il ya un certain nombre de bonnes choses dans la cour extérieure: le bronze, l’argent, et de fin lin blanc.
  • Toutefois, il n’y a rien d’or, qui est caractéristique de la nature divine.
  • Cela signifie que lorsque nous sommes dans la cour extérieure, rien de la nature divine n’a pas encore été forgé en nous qui peut être exprimé.
  • Il y a seulement le jugement et la purge de loin les choses négatives.
  • En d’autres termes, en raison de la juger et la purge dans la cour extérieure, un frère qui était fier quand il est venu à l’église devient très humble et ne semble pas avoir d’auto-justice, l’auto-gloire et la fierté. Mais ce n’est que dans le domaine de la conduite humaine et la purification de son comportement. À ce stade, il n’y a rien de Dieu faisait dans ce frère qui peut être exprimé, il n’y a pas d’or manifeste. Cette situation est bien à l’extérieur, mais ce n’est que la cour extérieure, et non le bâtiment. Il est encore en plein air, sans abri, sans couverture, et aucun bâtiment.
  • Nous avons besoin de quelque chose de divin à se mêler à notre nature. Nous avons besoin de se mêler de la divinité avec l’humanité.
  • Par conséquent, nous devons faire pression sur la cour extérieure de la Place Sainte et même le Saint des Saints.
  • Si, par la miséricorde et la grâce du Seigneur nous sommes entrés dans le sanctuaire et le Saint des Saints, presque partout, nous aurions vu de l’or la table d’or, le chandelier d’or, l’autel des parfums d’or, l’arche d’or, et les conseils d’or. Tous les environs étaient d’or, le contenu est d’or, et chaque pièce de la vaisselle était d’or.
  • Quelle est la signification de cela?

Le bois des planches (exo 26:15) « 15 ¶  Tu feras des planches pour le tabernacle; elles seront de bois d’acacia, placées debout.» signifie l’humanité, la nature humaine, et l’or recouvrant les planches (v. 29) « 29  Tu couvriras d’or les planches, et tu feras d’or leurs anneaux qui recevront les barres, et tu couvriras d’or les barres.» signifie la divinité, la nature divine.

Dans les conseils d’administration de la divinité et l’humanité tabernacle est devenu un.

  • D’une part, les planches étaient en bois,
  • et d’autre part, ils ont recouvert d’or.
  • Dans le lieu saint et le Saint des Saints, la divinité est mêlée à l’humanité.
  • C’est pourquoi les deux endroits sont appelée le lieu saint et le Saint des Saints, pour rien sainte doit être de Dieu.
  • Dans la cour extérieure nous sommes justes, mais pas sainte.
  • Chaque aspect de notre comportement et la conduite dans la cour extérieure est juste, car il est jugé à la croix et purifiés à la cuve. Il est la justice là, mais pas la sainteté, qui est la nature divine en l’homme forgé. Ce n’est que nous entrons dans le sanctuaire et le Saint des Saints que nous voyons tout recouvert d’or. Presque tout, chaque partie, a l’élément de bois, mais il est recouvert d’or.
  • L’humanité est là, mais il se mêle à la nature divine.

Sauf si nous entrons dans le sanctuaire et le Saint des Saints et sommes forgé de quelque chose de divin en nous, il est impossible pour nous d’être les conseils construit ensemble la demeure de Dieu.

  • L’église est construite avec le mélange de Dieu et l’homme.

Le mélange de Dieu lui-même avec nous devient la matière même de l’édification du Corps du Christ.

Peu importe combien nous avons été purifiés, nous ne pouvons être des toiles blanche; nous ne pouvons pas être des conseils pour la construction du tabernacle.

  • Mais plus on est recouvert d’or, plus nous devenons des matériaux pour la construction de Dieu.
  • C’est la raison pour laquelle nous devons entrer dans notre esprit, l’exercice de notre esprit, marcher selon l’esprit, et toujours être confondu avec le Seigneur dans notre esprit.
  • C’est par ce mélange de la divinité avec l’humanité que nous devenions les matériaux pour la construction de la maison de Dieu.

Les planches recouvertes d’or dans le Lieu Saint et le Saint des Saints était sur les sockets d’argent (exo 26:v. 19) «19  Tu mettras quarante bases d’argent sous les vingt planches, deux bases sous chaque planche pour ses deux tenons. »,

 

  • ce qui signifie que la rédemption du Christ est la base et le fondement pour la construction de la maison de Dieu.
  • Mais d’où vient l’or pour les conseils « les planches »?
  • Il vient de l’expérience de la table d’or,
  • du chandelier d’or,
  • de l’autel des parfums d’or,
  • et de l’arche d’or
  • Plus nous faisons l’expérience du Christ comme notre vie,
  • Comme notre lumière,
  • et comme notre résurrection
  • comme sa saveur,
  • plus nous faisons l’expérience du Christ lui-même en profondeur,
  • plus la nature divine est forgé en nous.

L’or qui recouvre les planches vient de l’expérience même du contenu du Lieu Saint et le Saint des Saints.

La divinité qui se mêle à notre humanité ne vient que de l’expérience du Christ comme notre vie, notre lumière, notre résurrection et de la saveur, et même des expériences du Christ lui-même plus en profondeur.

Cela forme des matériaux pour l’édifice de Dieu.

  • Nous devons faire et avoir l’expérience quotidienne du Christ
  • comme notre manne,
  • comme notre lumière,
  • comme notre résurrection
  • comme la saveur,
  • et nous devons exercer l’expérience de Christ lui-même dans le plus grand chemin,
  • afin d’obtenir le mélange divin.

Pour être mis en place, il y a au moins trois autres choses que nous devons être clairs sur.

Premièrement  chaque planche « conseil » a une coudée et demie de large (v. 16). « 16  La longueur d’une planche sera de dix coudées, et la largeur d’une planche sera d’une coudée et demie.» Nous devons réaliser que nous sommes une seule et une coudées et demi et pas plus.

Il y avait quarante-huit planches dans le tabernacle, qui ont été regroupées par paires, chaque paire de planches à mesurer de trois coudées de largeur. La raison pour laquelle planche « conseil » a été seulement une coudée et demi de large est que chaque planche « conseil » n’était que la moitié de la pleine mesure et doit être accompagnée d’une autre planche « conseil ». Nous devons réaliser que nous ne sommes que la moitié.

Lorsque le Seigneur Jésus a envoyé ses disciples, Il les a toujours envoyé deux par deux (Marc 6:7, «7  Les scribes et les pharisiens observaient Jésus, pour  voir s’il ferait une guérison le jour du sabbat: c’était afin d’avoir sujet de l’accuser. » Luc 10:1). « 1 ¶  Après cela, le Seigneur désigna encore soixante-dix autres disciples, et il les envoya deux à deux devant lui dans toutes les villes et dans tous les lieux où lui-même devait aller.»

Pierre ou jean, et Jean et Pierre sont nécessaires.

Nous ne sommes qu’une coudée et demi, et nous avons besoin de l’autre moitié de pour nous d’être achevé.

Nous ne devons jamais agir et travailler de façon autonome ou individuellement.

Tous nos services et la fonction dans l’église doit être accompli d’une manière morale. Deux conseils d’administration doivent être réunis.

Nous ne sommes pas un tout complet, nous avons besoin d’un autre demi.

  • Qui est votre autre moitié?

Nous devons réaliser que chacun de nous n’est pas de trois coudées mais tout simplement et une coudée et demie. Nous ne pouvons pas faire cavalier seul, nous ne pouvons servir individuellement, nous ne pouvons pas fonctionner et travailler de façon autonome. Nous devons être un membre de la coordination dans le bâtiment de Dieu.

Outre, chaque « planche » conseil d’administration avait deux tenons, deux pièces supplémentaires s’étendant dans les douilles (Exo. 26:19) «19  Tu mettras quarante bases d’argent sous les vingt planches, deux bases sous chaque planche pour ses deux tenons.».

  • Pourquoi il y a deux tenons au lieu d’un pour chaque conseil d’administration?

Un tenon aurait permis un conseil à tourner autour, mais il a tenu deux tenons fermement en place. Deux moyens de confirmation.

Pour illustrer, deux être humain à des pieds. Si un homme se tient sur un pied, il sera facile pour lui de tourner ou de tomber, mais s’il se tient sur deux pieds, il ne sera pas facile pour lui de tomber, et il sera gênant pour lui  de faire demi-tour.

L’édifice de Dieu n’a pas besoin de beaucoup de «retournement» des frères. « De changements de directions » Dans la matinée, un frère peut-être face une direction, et dans l’après-midi qu’il peut encourir la direction opposée. Le lendemain matin, il aurait pu tourner encore une autre manière. Il est toujours en position d changer de direction « se retournant ».

Il est difficile pour nous de savoir dans quelle direction un tel frère est confrontée.

On peut dire qu’il est peut toujours tourner autour d’un tenon. Avec ces frères et sœurs instable on ne peut y avoir de construction. Pour leur construction, ils doivent devenir stables. Peu importe ce qui se passe, ils doivent se tenir à leur place jusqu’à ce qu’ils meurent.

Quand une personne est prête à sacrifier sa vie, la construction de l’église est possible. Nous avons besoin d’autres pour nous égaler, et nous devons sans cesse leur confirmation.

En plus des planches « conseils, » il y avait des barres de bois d’acacia recouvert d’or et des anneaux d’or qui relie et unit tous les conseils ensemble comme une seule «26  Tu feras cinq barres de bois d’acacia pour les planches de l’un des côtés du tabernacle,27  cinq barres pour les planches du second côté du tabernacle, et cinq barres pour les planches du côté du tabernacle formant le fond vers l’occident.28  La barre du milieu traversera les planches d’une extrémité à l’autre.29  Tu couvriras d’or les planches, et tu feras d’or leurs anneaux qui recevront les barres, et tu couvriras d’or les barres. » Exo. 26: (vv. 26-29).

  • Les anneaux représentent le Saint-Esprit.
  • Nous avons reçu l’Esprit Saint comme les anneaux au tout début de notre vie chrétienne, quand nous avons été régénérés (Luc 15:22; « 22 Mais le père dit à ses serviteurs: Apportez vite la plus belle robe, et l’en revêtez; mettez-lui un anneau au doigt, et des souliers aux pieds.» Genèse 24:47) «47 Je l’ai interrogée, et j’ai dit: De qui es-tu fille? Elle a répondu: Je suis fille de Bethuel, fils de Nachor et de Milca. J’ai mis l’anneau à son nez, et les bracelets à ses mains. ». Les anneaux de tenue des bars, qui caractérisent aussi le Saint-Esprit, mais avec la nature humaine, signifié par le bois d’acacia au sein de l’or au-dessus. Comme nous l’avons déjà vu, après la résurrection et l’ascension du Seigneur, le Saint-Esprit est descendu du ciel à la fois la nature divine et la nature humaine:
  • ainsi, il est maintenant l’Esprit de Jésus (Actes 16:7). «7 Arrivés près de la Mysie, ils se disposaient à entrer en Bithynie; mais l’Esprit de Jésus ne le leur permit pas. »
  • C’est ce merveilleux Saint-Esprit à la fois la nature divine et la nature de l’homme qui réunit et nous unit ensemble.
  • Dans les anneaux et les barres de toutes les planches du tabernacle tout est un.
  • Supposons que tout l’or avait été retiré des planches, des anneaux et des barres. Puis, avec tout l’or ont été arrachés, tous les planches seraient devenus déconnectés et des pièces individuelles.
  • L’unité des différents éléments n’a pas été dans le bois, mais dans l’or. Si l’or avait été enlevé, il n’y aurait eu aucun élément ensemble, et les planches auraient été laissés comme des pièces séparées et distinctes.

 

  • Par cette photo on peut voir clairement que l’unité,
  • l’unité,
  • la construction,
  • les planches n’étaient pas dans le bois mais dans l’or.
  • Cela signifie que la construction de l’église n’est pas dans la nature humaine, mais à la nature divine. Il est dans la nature divine que nous sommes tous construit ensemble. C’est la nature divine qui nous unit, nous unit et nous rassemble en tant que personne.

 

 

  • Toi et moi devons apprendre,
  • Tout d’abord, que nous sommes seulement une moitié.
  • Deuxièmement, nous ne devons jamais agir de façon indépendante et individuellement, sans la confirmation des autres.

Enfin, nous devons agir, vivre et servir dans la nature divine.

Il est dans la nature divine que nous, les planches sont unies comme un seul.

Dans une telle unité de la nature divine, nous aurons l’édifice de Dieu.

  • Encore une fois, il faut répéter que tout cela vient de l’expérience du Christ
  • comme le pain,
  • comme le chandelier,
  • comme la résurrection que l’on savoure avec l’encens,
  • et ensuite on a la victoire sur la chair
  • on peut entrer dans le lieu très saint
  • on trouve que l’Arche du témoignage
  • y compris la manne cachée,
  • la loi cachée,
  • et la verge d’Aaron l’autorité cachés.

 

  • Comment cela est significatif!

 

  • Que le Seigneur pleinement, et profondément, et tout nous impression par cette image.

C’est la bonne façon pour nous d’être construit ensemble la demeure de Dieu.

L’église n’est pas une question de se conformer à un certain rythme, mais plutôt qu’elle est produite par l’expérience réelle du Christ dans notre vie.

Par conséquent, la seule façon pour l’église pour être mis en place entre nous est pour nous de faire l’expérience du Christ dans notre esprit.

eglise chretienne evangélique la tour du pin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 + un =