L’ARBRE DE VIE – LE FRUITS DE L’ARBRE DE VIE

L’ARBRE DE VIE

Table des matières

  1. La façon de satisfaire Dieu et son But
  2. La Source et la consommation des deux arbres
  3. L’Arbre de Vie dans l’évangile de Jean
  4. La graisse de la maison du Seigneur
  5. Le fruit de l’Arbre de Vie
  6. L’arbre de vie pour la transformation
  7. Comment le dernier Adam devient l’arbre de la vie en nous
  1. Comment le corps, l’armée, et le lieu d’habitation de Dieu a vu le jour
  2. Le Christ ouvre la voie à l’Arbre de Vie
  3. Le dessein de Dieu remplies par la croissance de l’arbre de la vie en nous
  4. Comment se régaler de l’Arbre de Vie à travers la Parole
  5. Comment se régaler de l’Arbre de Vie par la prière
  6. La nécessité d’être pauvres en esprit et pure de cœur est vivre l’expérience de l’Arbre de Vie
  7. L’intention de Dieu dans la transformation
  8. « Lettres vivantes » du Christ par reflets et reflète sa gloire
  9. L’Intention ultime de Dieu se réalisé

 

 

CHAPITRE CINQ

LE FRUIT DE L’ARBRE DE VIE

Lecture de l’Ecriture: 6:35 Jean, 57, 63; 7:37; 8:12; 9:5; 11:25; 1 Cor. 15:45

LE CHRIST COMME LA VIE ET L’AGNEAU DE DIEU

  • La première image de toute la Bible est que Dieu lui-même s’offre à l’homme comme l’arbre de vie sous la forme de nourriture, que l’homme peut le prendre en lui, le manger, et l’avoir comme sa vie.
  • Après cela, l’homme est tombé.
  • Mais immédiatement après la chute de l’homme, Dieu lui a fourni un agneau « rédempteur ». Si vous lisez les Ecritures, vous verrez ce qui est d’agneau.
  • Après la chute de l’homme, Dieu n’a pas seulement fourni un agneau pour l’homme déchu, mais aussi offert un agneau pour lui (Genèse 3:21; «21 ¶ L’Eternel Dieu fit à Adam et à sa femme des habits de peau, et il les en revêtit.»  Genèse 4:4). « 4  et Abel, de son côté, en fit une des premiers-nés de son troupeau et de leur graisse. L’Eternel porta un regard favorable sur Abel et sur son offrande;» Adam est devenu tombé, mais en raison de sa jouissance de l’agneau que sa couverture, son vêtement, il pouvait encore vivre. Abel, Noé, Abraham, Isaac, Jacob, et tous leurs descendants, les fils d’Israël, ont aussi bénéficié de l’agneau (Genèse 4:4; «4  et Abel, de son côté, en fit une des premiers-nés de son troupeau et de leur graisse. L’Eternel porta un regard favorable sur Abel et sur son offrande; »  Genèse 8:20«20 ¶  Noé bâtit un autel à l’Eternel; il prit de toutes les bêtes pures et de tous les oiseaux purs, et il offrit des holocaustes sur l’autel. »; Genèse 12:7«7  L’Eternel apparut à Abram, et dit: Je donnerai ce pays à ta postérité. Et Abram bâtit là un autel à l’Eternel, qui lui était apparu.»; Genèse 26:25; 25  Il bâtit là un autel, invoqua le nom de l’Eternel, et y dressa sa tente. Et les serviteurs d’Isaac y creusèrent un puits. »  Genèse 35:7; «7  Il bâtit là un autel, et il appela ce lieu El-Béthel; car c’est là que Dieu s’était révélé à lui lorsqu’il fuyait son frère. »  Genèse Exo. 12:3-10« 3  Parlez à toute l’assemblée d’Israël, et dites: Le dixième jour de ce mois, on prendra un agneau pour chaque famille, un agneau pour chaque maison.4  Si la maison est trop peu nombreuse pour un agneau, on le prendra avec son plus proche voisin, selon le nombre des personnes; vous compterez pour cet agneau d’après ce que chacun peut manger.5  Ce sera un agneau sans défaut, mâle, âgé d’un an; vous pourrez prendre un agneau ou un chevreau.6  Vous le garderez jusqu’au quatorzième jour de ce mois; et toute l’assemblée d’Israël l’immolera entre les deux soirs.7  On prendra de son sang, et on en mettra sur les deux poteaux et sur le linteau de la porte des maisons où on le mangera.8  Cette même nuit, on en mangera la chair, rôtie au feu; on la mangera avec des pains sans levain et des herbes amères.9  Vous ne le mangerez point à demi cuit et bouilli dans l’eau; mais il sera rôti au feu, avec la tête, les jambes et l’intérieur.10  Vous n’en laisserez rien jusqu’au matin; et, s’il en reste quelque chose le matin, vous le brûlerez au feu.»).

La fête de la Pâque était un nouveau départ pour les enfants d’Israël (Exo. 12:2). «2  Ce mois-ci sera pour vous le premier des mois; il sera pour vous le premier des mois de l’année. »

Leur histoire a commencé avec un agneau. L’agneau a été immolé, le sang a été versé pour la rédemption (Exo 12:3, 7; «3  Parlez à toute l’assemblée d’Israël, et dites: Le dixième jour de ce mois, on prendra un agneau pour chaque famille, un agneau pour chaque maison. 7  On prendra de son sang, et on en mettra sur les deux poteaux et sur le linteau de la porte des maisons où on le mangera. » Exo 13:13, « 13  Tu rachèteras avec un agneau tout premier-né de l’âne; et, si tu ne le rachètes pas, tu lui briseras la nuque. Tu rachèteras aussi tout premier-né de l’homme parmi tes fils.»15) «15  et, comme Pharaon s’obstinait à ne point nous laisser aller, l’Eternel fit mourir tous les premiers-nés dans le pays d’Egypte, depuis les premiers-nés des hommes jusqu’aux premiers-nés des animaux. Voilà pourquoi j’offre en sacrifice à l’Eternel tout premier-né des mâles, et je rachète tout premier-né de mes fils. », et la viande de l’agneau était mangé (Exo 12:8-10). «8  Tu diras alors à ton fils: C’est en mémoire de ce que l’Eternel a fait pour moi, lorsque je suis sorti d’Egypte.9  Ce sera pour toi comme un signe sur ta main et comme un souvenir entre tes yeux, afin que la loi de l’Eternel soit dans ta bouche; car c’est par sa main puissante que l’Eternel t’a fait sortir d’Egypte.10  Tu observeras cette ordonnance au temps fixé d’année en année. »

Dans la Bible, il y a d’abord l’arbre de vie, puis l’agneau.

Dans Jean 1:29, «29 ¶  Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit: Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde. » Jean-Baptiste a déclaré que le Christ est l’Agneau de Dieu. Christ comme l’Agneau de Dieu est la Parole, qui est Dieu incarné pour être un homme (v. 1, 14) « 14  Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père.».

  • Le Christ est le Dieu et complète l’homme, l’homme-Dieu.

 

  • Après la création, avant la chute de l’homme, Dieu lui-même s’est offert à l’homme comme l’arbre de vie (Genèse 2:9, «9 L’Eternel Dieu fit pousser du sol des arbres de toute espèce, agréables à voir et bons à manger, et l’arbre de la vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal.» Genèse 2:16) « 16 ¶  L’Eternel Dieu donna cet ordre à l’homme: Tu pourras manger de tous les arbres du jardin;».
  • Après la chute de l’homme, Dieu lui-même s’est offert comme un agneau (Genèse 3:21; « 21 ¶  L’Eternel Dieu fit à Adam et à sa femme des habits de peau, et il les en revêtit.»  Genèse 4:4«4  et Abel, de son côté, en fit une des premiers-nés de son troupeau et de leur graisse. L’Eternel porta un regard favorable sur Abel et sur son offrande; »), car il y avait le besoin de rédemption.
  • Avec l’arbre de vie avant la chute, il n’y avait pas besoin de rédemption, car il n’y avait pas de péché.
  • Avec le péché de la chute vint (Rom. 5:12); «12 C’est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu’ainsi la mort s’est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché,… » ainsi, la rédemption est nécessaire.
  • Après la chute, l’arbre de vie seul n’était pas suffisant pour répondre aux besoins de l’homme.
  • Après la chute, l’homme a besoin de rachat (Hébreux 9:22) «22 Et presque tout, d’après la loi, est purifié avec du sang, et sans effusion de sang il n’y a pas de pardon. » et avec l’agneau, il y a le rachat.
  • Avant la chute, Dieu a ordonné que l’homme doit manger que des légumes (Genèse 1:29), «29 ¶ Et Dieu dit: Voici, je vous donne toute herbe portant de la semence et qui est à la surface de toute la terre, et tout arbre ayant en lui du fruit d’arbre et portant de la semence: ce sera votre nourriture. » pas d’animaux.
  • Après la chute et de son développement, Dieu a changé son ordination, donnant à l’homme non seulement des légumes mais aussi les animaux à manger (Genèse 9:3). « 3 Tout ce qui se meut et qui a vie vous servira de nourriture: je vous donne tout cela comme l’herbe verte.»
  • L’arbre de vie est une question de nourriture,
  • et l’agneau est une question de la rédemption.

Pourtant, même avec l’agneau il y a quelque chose pour se nourrir.

Il est difficile pour de nombreux lecteurs à comprendre La Parole du Seigneur dans Jean 6.Même de nombreux disciples du Seigneur Ils ont dit: «C’est un mot dur, qui peut l’écouter? » Jean 6. (V. 60b). «60 ¶  Plusieurs de ses disciples, après l’avoir entendu, dirent: Cette parole est dure; qui peut l’écouter? »

Le Seigneur a dit qu’il était le pain de vie Jean 6. (v. 35) « 35  Jésus leur dit: Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, et celui qui croit en moi n’aura jamais soif.» et que son sang était la vraie boisson Jean 6. (v. 55). «55  Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage.»Il n’est pas possible pour le pain physique d’avoir du sang. Pourtant, le Seigneur Jésus je suis comme le pain de vie dit:«55  Car ma chair est vraiment une nourriture, et mon sang est vraiment un breuvage.» (v. 55).

Le Seigneur Jésus comme le pain de vie a indiqué qu’il était une continuation de l’arbre de vie pour la nourriture de l’homme.

  • Le sang et la chair sont deux éléments indiquant que le Christ est l’Agneau de Dieu (1:29). «29 ¶ Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit: Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde.»

Après la chute de l’homme, si le Christ ne fut pas l’agneau, il ne peut jamais être le pain. Sans le rachat, il ne peut jamais être notre nourriture .Le rachat  n’est pas le but, le but est la procédure pour atteindre l’objectif.

  • Le Seigneur Jésus a versé son sang pour le rachat afin que nous puissions manger sa chair pour notre nourriture.
  • De la même façon, l’agneau de la Pâque a été immolé, le sang de l’agneau était aspergé sur les portes, et dans la maison sous la couverture d’un sang purificateur, les enfants d’Israël ont apprécié la viande de l’agneau (12:3-11). «3 Parlez à toute l’assemblée d’Israël, et dites: Le dixième jour de ce mois, on prendra un agneau pour chaque famille, un agneau pour chaque maison.4  Si la maison est trop peu nombreuse pour un agneau, on le prendra avec son plus proche voisin, selon le nombre des personnes; vous compterez pour cet agneau d’après ce que chacun peut manger.5  Ce sera un agneau sans défaut, mâle, âgé d’un an; vous pourrez prendre un agneau ou un chevreau.6  Vous le garderez jusqu’au quatorzième jour de ce mois; et toute l’assemblée d’Israël l’immolera entre les deux soirs.7  On prendra de son sang, et on en mettra sur les deux poteaux et sur le linteau de la porte des maisons où on le mangera.8  Cette même nuit, on en mangera la chair, rôtie au feu; on la mangera avec des pains sans levain et des herbes amères.9  Vous ne le mangerez point à demi cuit et bouilli dans l’eau; mais il sera rôti au feu, avec la tête, les jambes et l’intérieur.10  Vous n’en laisserez rien jusqu’au matin; et, s’il en reste quelque chose le matin, vous le brûlerez au feu.11  Quand vous le mangerez, vous aurez vos reins ceints, vos souliers aux pieds, et votre bâton à la main; et vous le mangerez à la hâte. C’est la Pâque de l’Eternel. »

CHRIST COMME LE TEMPLE

  • Premièrement, Dieu lui-même c’est présenté comme l’arbre de vie.
  • Puis, après la chute, Dieu lui-même est présenté comme l’Agneau et par l’agneau Son peuple racheté commencé à jouir de Dieu.

Les saints de l’Ancien Testament a continué à jouir de Dieu dans de nombreux aspects, et finalement, ils bénéficient de Dieu dans toute la mesure du temple. À la fin de l’Ancien Testament, le temple est le produit de la jouissance de Dieu et la pleine jouissance de Dieu.

Dans le Nouveau Testament, Jésus est venu comme le vrai Dieu. L’Evangile de Jean dit: «Au commencement était le Verbe … et le Verbe était Dieu» (1:1). Ce même de Dieu  a été incarné dans un homme afin d’être un Dieu-homme, qui est l’Agneau de Dieu jean (1:29). «29 ¶  Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit: Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde.»

Dans Jean 2, le Seigneur Jésus, l’Homme-Dieu, nous a dit qu’il était le temple (vv. 19-21). «19  Jésus leur répondit: Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai.20  Les Juifs dirent: Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce temple, et toi, en trois jours tu le relèveras! » Son prédécesseur, Jean-Baptiste, a déclaré qu’il était l’Agneau, et le Seigneur lui-même a déclaré qu’il était le temple. Son prédécesseur nous a dit le premier article et Jésus lui-même nous a dit le dernier point. Entre ces deux articles, il existe de nombreux éléments du Christ dans l’Évangile de Jean.

LES POSTES DU CHRIST DANS L’EVANGILE DU CHRIST DANS L’EVANGILE DE JEAN POUR NOTRE PLAISIR

  1. Dans Jean 1 Il est le Verbe qui est Dieu Jean (1:1).« 1 ¶  Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.»
  • En lui était la vie, et cette vie est la lumière des hommes (v. 4). «4 En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes.»
  • Il est Celui qui est reçu par Ses croyants et il leur donne le pouvoir d’être enfants de Dieu (v. 12). «12 Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu, »
  • Il est l’un incarné en un homme, le Verbe qui s’est fait chair, qui est plein de grâce et de la réalité (v. 14). «14 Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père. »
  • Il est Celui qui est déclaré et a témoigné pour nous d’être l’Agneau de Dieu (v. 29) «29 ¶ Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit: Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde. ».
  • En fin de compte, il est l’échelle céleste, qui se joint à la terre au ciel et qui apporte le ciel à la terre (v. 51). «51 Et il lui dit: En vérité, en vérité, vous verrez désormais le ciel ouvert et les anges de Dieu monter et descendre sur le Fils de l’homme.»

 

  1. Dans Jean 2, il n’est pas seulement le temple (vv. 19, 21) «19 Jésus leur répondit: Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai.21  Mais il parlait du temple de son corps.»,
  • mais aussi le vin (v. 10) « 10 et lui dit: Tout homme sert d’abord le bon vin, puis le moins bon après qu’on s’est enivré; toi, tu as gardé le bon vin jusqu’à présent.». Le vin est un vrai plaisir.
  • Dans cette partie de la parole, le vin, la vie de jus de raisin, signifie la vie.
  • L’eau signifie la mort (Genèse 1:2, «2 La terre était informe et vide: il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme, et l’esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux. » 6 «6 ¶  Dieu dit: Qu’il y ait une étendue entre les eaux, et qu’elle sépare les eaux d’avec les eaux. »; 14:21 « 21 ¶  Moïse étendit sa main sur la mer. Et l’Eternel refoula la mer par un vent d’orient, qui souffla avec impétuosité toute la nuit; il mit la mer à sec, et les eaux se fendirent.»; Matt. 3:16 a). « 16  Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l’eau. Et voici, les cieux s’ouvrirent, et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui.»
  • Le Seigneur changea l’eau en vin, ce qui signifie que le Seigneur englouti la mort, en changeant la mort en vie (v. 9). «9 Quand l’ordonnateur du repas eut goûté l’eau changée en vin, -ne sachant d’où venait ce vin, tandis que les serviteurs, qui avaient puisé l’eau, le savaient bien, il appela l’époux,»

 

  1. Dans Jean 3, il y a plusieurs points du Christ pour notre plaisir.
  • Tout d’abord, le Christ est le serpent d’airain. Comme Moïse éleva le serpent d’airain sur le poteau, même si le Christ comme le Fils de l’homme a été élevé sur la croix. Dieu dit à Moïse de lever un serpent d’airain, au nom des enfants d’Israël pour le jugement de Dieu. Celui qui regardait le serpent d’airain vivrait. Dans Jean 3:14, « 14 Et comme Moïse éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le Fils de l’homme soit élevé,15  afin que quiconque croit en lui ait la vie éternelle.»
  • le Seigneur Jésus a appliqué ce type à lui-même, montrant qu’il était dans « la ressemblance de la chair de péché» (Rom. 8:3). « 3 Car chose impossible à la loi, parce que la chair la rendait sans force, Dieu a condamné le péché dans la chair, en envoyant, à cause du péché, son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché,»  Le serpent d’airain avait la ressemblance, la forme, du serpent, mais sans le poison. Christ a été fait dans « la ressemblance de la chair de péché » son propre Fils dans une chair semblable à celle du péché,», mais il n’avait pas de participation dans le péché de la chair (2 Cor. 5:21«21  Celui qui n’a point connu le péché, il l’a fait devenir péché pour nous, afin que nous devenions en lui justice de Dieu. »; Héb. 4:15« 15  Car nous n’avons pas un souverain sacrificateur qui ne puisse compatir à nos faiblesses; au contraire, il a été tenté comme nous en toutes choses, sans commettre de péché.»).
  • Après le serpent dans le chapitre trois, il est le Christ comme l’époux (v. 29). « 29 Celui à qui appartient l’épouse, c’est l’époux; mais l’ami de l’époux, qui se tient là et qui l’entend, éprouve une grande joie à cause de la voix de l’époux: aussi cette joie, qui est la mienne, est parfaite.»

 

  1. Dans le chapitre quatre, il n’y a pas seulement l’eau de vie, mais aussi un bien (v. 14). «14 mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif, et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle. »
  • Ce puits, qui remplace le puits de Jacob (v. 6), «6 Là se trouvait le puits de Jacob. Jésus, fatigué du voyage, était assis au bord du puits. C’était environ la sixième heure.»
  • est l’éternel et le bien céleste, et dans ce puits, il est l’eau vive (vv. 11, «11 Seigneur, lui dit la femme, tu n’as rien pour puiser, et le puits est profond; d’où aurais-tu donc cette eau vive? »  14) « 14  mais celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif, et l’eau que je lui donnerai deviendra en lui une source d’eau qui jaillira jusque dans la vie éternelle.».
  • L’eau vive est le contenu du puits. Toujours dans le chapitre quatre, il y a la récolte (c. 35). «35 Ne dites-vous pas qu’il y a encore quatre mois jusqu’à la moisson? Voici, je vous le dis, levez les yeux, et regardez les champs qui déjà blanchissent pour la moisson. »

 

  1. Dans le chapitre cinq, le Seigneur Jésus est la substitution même, le remplacement, pour tout type de religion. Dans ce chapitre, la loi de maintien de la religion, la religion juive, avec sa piscine et des anges, est remplacé par le Seigneur Jésus comme le remplacement de toutes choses.
  • Il est beaucoup mieux que les anges (Hébreux 1:4). « 4 ¶ devenu d’autant supérieur aux anges qu’il a hérité d’un nom plus excellent que le leur.»  Il est le remplacement de la loi de maintien de toute forme de religion. Si nous lui avons, nous n’avons pas besoin de la religion.

 

  1. Dans le chapitre six, il y a le Christ comme le pain de vie.
  • Inclus dans le pain de vie est l’Agneau avec le sang à verser et la viande pour l’alimentation (Jean 6:35; « 35 Jésus leur dit: Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, et celui qui croit en moi n’aura jamais soif.»  1:29; « 29 ¶  Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit: Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde.»  6:51 « 51  Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement; et le pain que je donnerai, c’est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde.»

 

  1. Dans le chapitre sept, l’Esprit est les fleuves d’eau vive (vv. 38-39 «38 Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Ecriture.39  Il dit cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui; car l’Esprit n’était pas encore, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié. »

 

  1. Dans le chapitre huit, il est le Christ comme le grand «je suis,». Ce titre, «je suis,», est mentionné au moins trois fois dans ce chapitre:

1) «Si vous ne croyez que je suis, vous mourrez dans vos péchés» (v. 24); «24  C’est pourquoi je vous ai dit que vous mourrez dans vos péchés; car si vous ne croyez pas ce que je suis, vous mourrez dans vos péchés. »

2) «Quand vous soulevez le Fils de l’homme, alors vous saurez que je suis » (v. 28), « 28  Jésus donc leur dit: Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous connaîtrez ce que je suis, et que je ne fais rien de moi-même, mais que je parle selon ce que le Père m’a enseigné.»

et 3) «Avant qu’Abraham a vu le jour, je suis » (v. 58) . « Je suis » indique que le Christ est tout compris. «58  Jésus leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham fût, je suis. »

 

  • Il est celui que nous avons besoin. Il est comme un vide, vérifiez approuvé. Comme le je suis, il est tout ce dont vous avez besoin.
  • Si vous avez besoin de guérison, «je suis» est la guérison.
  • Si vous avez besoin de vie, «je suis», c’est la vie.
  • Si vous avez besoin de puissance, «je suis», c’est le pouvoir.
  • Si vous avez besoin de lumière, «je suis» est la lumière.
  • Ce que vous devez, Il est.
  • Il est, je suis qui je suis, le grand  (Exo. 3:14). «14  Dieu dit à Moïse: Je suis celui qui suis. Et il ajouta: C’est ainsi que tu répondras aux enfants d’Israël: Celui qui s’appelle « je suis » m’a envoyé vers vous. »  Quelle est la richesse de l’Evangile de Jean!
  1. Dans le chapitre neuf, le Christ est la lumière du monde (v. 5). «5 Pendant que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde. »

 

  1. Le chapitre dix révèle que le Christ est le berger (v. 11; « 11  Je suis le bon berger. Le bon berger donne sa vie pour ses brebis.»  23:1«1 ¶  Cantique de David. L’Eternel est mon berger: je ne manquerai de rien. » ) et la porte (v. 2, «2  Mais celui qui entre par la porte est le berger des brebis. »   9). «9  Je suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages.»
  • Cette porte du dixième chapitre n’est pas seulement pour les élus de Dieu afin d’entrer, mais aussi pour son peuple Israël à sortir. Ce n’est pas une porte pour entrer au ciel, il est une porte pour sortir de la servitude de la loi pour son peuple.
  • Qui est la porte pour nous afin d’en sortir?
  • Le Christ est la porte.
  • Le Christ est la porte, non seulement pour les élus de Dieu à entrer la nouvelle alliance mais aussi sortir  de la loi, comme Moïse, David, Esaïe, Jérémie, et d’autres, à l’époque de l’Ancien Testament, avant le Christ sont venu, mais aussi pour le peuple élu de Dieu, comme Pierre, Jean, Jacques, Paul et d’autres à sortir de « la bergerie » de la loi.
  • Ainsi, le Seigneur indique ici qu’il est la porte, non seulement pour le peuple choisi de Dieu pour entrer de la bonne nouvelle, mais aussi pour le peuple choisi de Dieu pour sortir de la servitude de la loi.
  • Christ n’est pas seulement que seulement la porte, mais aussi les bons pâturages (10,9). « 10  Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire; moi, je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance 9  Je suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé; il entrera et il sortira, et il trouvera des pâturages..» Le pâturage signifie  le lieu d’alimentation pour les moutons.
  • Une autre vision lorsque le pâturage n’est pas disponible en hiver ou dans la nuit, les moutons doivent être conservés dans la bonne direction.
  • Quand le pâturage est prêt, il n’est plus nécessaire pour les moutons de rester dans le pâturage de transition. Pour être tenu dans le pâturage de transition est transitoire et temporaire.
  • Pour être dans le pâturage définitif pour profiter de ses richesses est définitive et permanente.
  • Avant le Christ sont venu, la loi a été un quartier temporaire et d’être en vertu de la loi est transitoire.
  • Maintenant, puisque le Christ est venu « le bon pâturage définitif », le peuple de Dieu doit sortir de la loi « qui était temporaire » et entrer en lui « dans le nouveau vert est définitif » pour profiter des pâturages (Galates 3:23-25 «23 Avant que la foi vînt, nous étions enfermés sous la garde de la loi, en vue de la foi qui devait être révélée.24  Ainsi la loi a été comme un pédagogue pour nous conduire à Christ, afin que nous fussions justifiés par la foi. 25  La foi étant venue, nous ne sommes plus sous ce pédagogue. » ; Galates 4.3-5). « 3  Nous aussi, de la même manière, lorsque nous étions enfants, nous étions sous l’esclavage des rudiments du monde;4  mais, lorsque les temps ont été accomplis, Dieu a envoyé son Fils, né d’une femme, né sous la loi,5  afin qu’il rachetât ceux qui étaient sous la loi, afin que nous reçussions l’adoption.»
  • Cela va être définitif et permanente.

 

  • Le Christ est notre berger,
  • la porte pour nous de rentrer dans les verts pâturages le lieu d’alimentation et de quitter le giron de la loi.

 

  • En fin de compte, dans le chapitre dix, il nous dit qu’il est un avec le Père (v. 30) « 30 Moi et le Père nous sommes un.»
  • alors il est le Père (14:9 «9 Jésus lui dit: Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe! Celui qui m’a vu a vu le Père; comment dis-tu: Montre-nous le Père? »  ; 9:6) «6  9-5 Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, Et la domination reposera sur son épaule; On l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix. » .
  1. Dans chapitre onze, Christ est la résurrection (v. 25). «25 Jésus lui dit: Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort; » Il est non seulement la vie, mais la résurrection. La Résurrection, c’est la vie qui a été testé, même avec la mort.
  • La force qui est dans tout l’univers entier en dehors de Dieu, c’est la mort, mais même la mort ne peut pas tenir devant la vie de la résurrection.
  • Le Christ est la résurrection et la vie.

 

  1. Dans le chapitre douze, le Christ est le grain de blé (v. 24). « 24 En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul; mais, s’il meurt, il porte beaucoup de fruit.»  Si un grain de blé est semé dans la terre, il meurt et se développe ensuite pour devenir de nombreuses autres grains.
  • Sa mort a publié la vie divine cachée en Lui (1:4) « 4 En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes.»  .

 

 

  1. Dans le chapitre treize que l’importance du Seigneur « est de lavez les pieds des disciples » (v. 5). «5 Ensuite il versa de l’eau dans un bassin, et il se mit à laver les pieds des disciples, et à les essuyer avec le linge dont il était ceint. »
  • C’est comme la cuve dans la cour extérieure du tabernacle (Exo. 30:18-21), « 18 Tu feras une cuve d’airain, avec sa base d’airain, pour les ablutions; tu la placeras entre la tente d’assignation et l’autel, et tu y mettras de l’eau,19  avec laquelle Aaron et ses fils se laveront les mains et les pieds.20  Lorsqu’ils entreront dans la tente d’assignation, ils se laveront avec cette eau, afin qu’ils ne meurent point; et aussi lorsqu’ils s’approcheront de l’autel, pour faire le service et pour offrir des sacrifices à l’Eternel.21  Ils se laveront les mains et les pieds, afin qu’ils ne meurent point. Ce sera une loi perpétuelle pour Aaron, pour ses fils et pour leurs descendants.» qui lavé les prêtres de la souillure terrestre.
  • Le lavement des pieds dans le chapitre treize indique que, jusqu’à présent dans les chapitre précédent, les choses ne sont encore que dans la cour extérieure et non encore dans le lieu saint ou dans le Saint des Saints.
  • Ce n’est qu’à partir du chapitre quatorze, à la suite de l’expérience de la cuve, que nous entrons dans le lieu saint.

 

  1. Dans le chapitre quatorze, le Christ est le Père (vv. 9-11) «9 Jésus lui dit: Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe! Celui qui m’a vu a vu le Père; comment dis-tu: Montre-nous le Père?10  Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même; et le Père qui demeure en moi, c’est lui qui fait les oeuvres.11  Croyez-moi, je suis dans le Père, et le Père est en moi; croyez du moins à cause de ces oeuvres. »
  • et de l’Esprit (vv. 16-18). «16 Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous,17  l’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et ne le connaît point; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous.18 ¶  Je ne vous laisserai pas orphelins, je viendrai à vous.19  Encore un peu de temps, et le monde ne me verra plus; mais vous, vous me verrez, car je vis, et vous vivrez aussi. »
  • Le Seigneur Jésus est l’incarnation et l’expression du Père, et que l’Esprit, le Fils est révélé et réalisé. Le Père est sa plénitude, et toute la plénitude de la divinité habite en lui corporelles (Colossiens 2:9) « 9 Car en lui habite corporellement toute la plénitude de la divinité.»  .
  • Le Père, comme la plénitude et la réalité demeure dans le Fils et le Fils est désormais l’Esprit. L’Esprit est la transmission du Dieu Un et Trinité, comme l’a révélé dans 2 Corinthiens 13:14, qui dit : «14 13-13 Que la grâce du Seigneur Jésus-Christ, l’amour de Dieu, et la communication du Saint-Esprit, soient avec vous tous! »
  • La communion de l’Esprit est l’Esprit lui-même que la transmission de la grâce du Seigneur avec l’amour de Dieu pour notre participation.

 

  1. En chapitres quinze, le Christ est la grande, la vigne universelle. « 1 ¶ Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron.2  Tout sarment qui est en moi et qui ne porte pas de fruit, il le retranche; et tout sarment qui porte du fruit, il l’émonde, afin qu’il porte encore plus de fruit.3  Déjà vous êtes purs, à cause de la parole que je vous ai annoncée.4  Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s’il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi.»
  2. Dans le chapitre seize parle de l’Esprit (v. 7, 13-15) « 7 ¶ Cependant je vous dis la vérité: il vous est avantageux que je m’en aille, car si je ne m’en vais pas, le consolateur ne viendra pas vers vous; mais, si je m’en vais, je vous l’enverrai. 13  Quand le consolateur sera venu, l’Esprit de vérité, il vous conduira dans toute la vérité; car il ne parlera pas de lui-même, mais il dira tout ce qu’il aura entendu, et il vous annoncera les choses à venir.14  Il me glorifiera, parce qu’il prendra de ce qui est à moi, et vous l’annoncera.15  Tout ce que le Père a est à moi; c’est pourquoi j’ai dit qu’il prend de ce qui est à moi, et qu’il vous l’annoncera.»
  • et l’enfant nouveau-né (v. 21) «21 La femme, lorsqu’elle enfante, éprouve de la tristesse, parce que son heure est venue; mais, lorsqu’elle a donné le jour à l’enfant, elle ne se souvient plus de la souffrance, à cause de la joie qu’elle a de ce qu’un homme est né dans le monde. Christ est cet enfant nouveau-né.
  • Il est le premier-né d’entre les morts (Colossiens 1:18), « 18 Il est la tête du corps de l’Eglise; il est le commencement, le premier-né d’entre les morts, afin d’être en tout le premier.»
  • le premier-né de ceux du nouveau-né. Il est le Fils premier-né de Dieu, que suite à la résurrection (Actes 13:33«33 Dieu l’a accomplie pour nous leurs enfants, en ressuscitant Jésus, selon ce qui est écrit dans le Psaume deuxième: Tu es mon Fils, Je t’ai engendré aujourd’hui. » ; Héb. 1:5 « 5  Car auquel des anges Dieu a-t-il jamais dit: Tu es mon Fils, Je t’ai engendré aujourd’hui? Et encore: Je serai pour lui un père, et il sera pour moi un fils?» ; 1:4). «4  et déclaré Fils de Dieu avec puissance, selon l’Esprit de sainteté, par sa résurrection d’entre les morts, Jésus-Christ notre Seigneur, »

 

  1. La prière du Seigneur sur l’unicité divine dans le chapitre dix-sept est une réponse complète et réalisée dans la Nouvelle Jérusalem. dit: Jean 17:23«23 moi en eux, et toi en moi, afin qu’ils soient parfaitement un, et que le monde connaisse que tu m’as envoyé et que tu les as aimés comme tu m’as aimé. »
  • Les croyants doivent être perfectionné en une seule personne dans le Dieu un et Trinité afin qu’ils puissent être parfait.
  • Le bâtiment universelle, le mélange du Dieu Trine avec tous les croyants, est la Nouvelle Jérusalem, qui est la réponse à la prière de Jean 17. Dans la Nouvelle Jérusalem, tous les croyants vont se perfectionner dans l’une dans le Dieu Un et Trine.

 

  1. En chapitres dix-huit, le Christ est le véritable Agneau qui a été jugé, celui qui portait le jugement universel. Il est le véritable Agneau éprouver pendant quatre jours, et il fut mis à mort (voir Marc 12:37 « 37  David lui-même l’appelle Seigneur; comment donc est-il son fils? Et une grande foule l’écoutait avec plaisir.» ; 12:3-6). «3  Parlez à toute l’assemblée d’Israël, et dites: Le dixième jour de ce mois, on prendra un agneau pour chaque famille, un agneau pour chaque maison.4  Si la maison est trop peu nombreuse pour un agneau, on le prendra avec son plus proche voisin, selon le nombre des personnes; vous compterez pour cet agneau d’après ce que chacun peut manger.5  Ce sera un agneau sans défaut, mâle, âgé d’un an; vous pourrez prendre un agneau ou un chevreau.6  Vous le garderez jusqu’au quatorzième jour de ce mois; et toute l’assemblée d’Israël l’immolera entre les deux soirs. »

 

  1. Dans le chapitre dix-neuf dans la crucifixion on voit le sang et l’eau (vv. 17, 34), «17  Jésus, portant sa croix, arriva au lieu du crâne, qui se nomme en hébreu Golgotha. 34  mais un des soldats lui perça le côté avec une lance, et aussitôt il sortit du sang et de l’eau.»

 

  1. et dans le chapitre vingt parle du souffle de la vie.
  • Le Seigneur Jésus souffla dans les disciples et dit: «Recevez l’Esprit Saint» (v. 22).

 

  1. Dans le chapitre vingt-et-un il y a du poisson et des agneaux.
  • Avec le poisson il y a aussi du pain pour manger (v. 9, 13) «9 Lorsqu’ils furent descendus à terre, ils virent là des charbons allumés, du poisson dessus, et du pain. 13  Jésus s’approcha, prit le pain, et leur en donna; il fit de même du poisson.» .
  • Il n’est pas nécessaire pour nous le poisson, le Seigneur a le poisson déjà (v. 5, 9 « 5 Jésus leur dit: Enfants, n’avez-vous rien à manger? Ils lui répondirent: Non.Il leur dit: Jetez le filet du côté droit de la barque, et vous trouverez. Ils le jetèrent donc, et ils ne pouvaient plus le retirer, à cause de la grande quantité de poissons. 9  Lorsqu’ils furent descendus à terre, ils virent là des charbons allumés, du poisson dessus, et du pain.»).
  • Après avoir obtenu notre satisfaction, nous devons prendre soin des petits agneaux ( 15-17). «15 ¶ Après qu’ils eurent mangé, Jésus dit à Simon Pierre: Simon, fils de Jonas, m ‘aimes-tu plus que ne m’aiment ceux-ci? Il lui répondit: Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit: Pais mes agneaux.16  Il lui dit une seconde fois: Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu? Pierre lui répondit: Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit: Pais mes brebis.17  Il lui dit pour la troisième fois: Simon, fils de Jonas, m’aimes-tu? Pierre fut attristé de ce qu’il lui avait dit pour la troisième fois: M’aimes-tu? Et il lui répondit: Seigneur, tu sais toutes choses, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit: Pais mes brebis.»

 

  • Ce sont les articles du Christ, comme mode de réalisation de Dieu dans l’Évangile de Jean pour nous d’apprécier.

LA CONSOMMATION ULTIME DE NOTRE JOUISSANCE AVEC DIEU

Toute l’Ecriture ne révèle rien, mais Dieu, le Dieu Un et Trinité, le Père dans le Fils, comme l’Esprit.

Un tels Dieu merveilleux qui c’est s’offert à nous comme notre jouissance, est nous avons vu de nombreux articles.

Cette jouissance commence avec l’Agneau et se consomme jusque dans sa plénitude avec le temple.

  • Finalement, le temple est élargie dans une ville, la Nouvelle Jérusalem, où Dieu lui-même est le temple (Apoc. 21:22) « 22 Je ne vis point de temple dans la ville; car le Seigneur Dieu tout-puissant est son temple, ainsi que l’agneau.»
  • Dans 1 Samuel (1:9; 3:3), le tabernacle de Silo a été appelé le temple, devant le temple a été construit par Salomon. Ainsi, le tabernacle est le temple.
  • La Nouvelle Jérusalem est appelée le tabernacle de Dieu (Apoc. 21:3) «3 Et j’entendis du trône une forte voix qui disait: Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple, et Dieu lui-même sera avec eux. ».
  • Nous sommes le tabernacle de Dieu pour Dieu d’habiter, et Il est notre temple pour nous. Cette ville est une demeure pour Dieu mutuelle et ses élus et les racheter.
  • La Nouvelle Jérusalem est le point culminant de notre jouissance du Dieu, où nous allons jouir de Dieu en plénitude.

 

Nous devons voir la vision céleste que Dieu est l’arbre de vie pour nous et de l’apprécier.

Tous les articles de Jean de ce qu’est le Christ sont le résultat, et s’écoule, de l’arbre de vie.

  • Si nous lisons les Écritures à nouveau pour savoir quels sont les aspects, les éléments, de Dieu est notre plaisir, la Bible devient un livre nouveau pour nous.
  • Il deviendra un livre de la vie au lieu d’un livre de la connaissance. Beaucoup prennent la Bible comme un livre de la connaissance, mais nous devons changer notre réalisation de ce livre. La Bible est un livre de vie.
  • Ce magnifique Dieu Trinité est notre plaisir dans de nombreux aspects révélé dans les Écritures.
  • Dans la nouvelle Jérusalem il y a encore de l’Agneau (Apocalypse 22:1). «1 ¶ Puis je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre; car le premier ciel et la première terre avaient disparu, et la mer n’était plus.»
  • L’agneau est le centre de la ville et de son temple (21:22). « 22  Je ne vis point de temple dans la ville; car le Seigneur Dieu tout-puissant est son temple, ainsi que l’agneau.»

Dans les nouveaux cieux et une terre nouvelle le temple de Dieu sera élargi dans une ville.

  • Encore une fois nous voyons l’Agneau et le temple.
  • L’agneau est la lampe, et en lui Dieu est comme la lumière.

 

  • L’Agneau qui est la lampe qui brille avec Dieu comme la lumière pour éclairer la ville à la gloire de Dieu,
  • l’expression de la lumière divine.
  • la lumière de Dieu qui brille dans le Christ
  • est comme la vie qui coule comme l’eau de vie,
  • l’Esprit.

 

  • Des deux côtés de l’eau de vie, il y a l’arbre de vie (Apoc. 22:2), « 2 Au milieu de la place de la ville et sur les deux bords du fleuve, il y avait un arbre de vie, produisant douze fois des fruits, rendant son fruit chaque mois, et dont les feuilles servaient à la guérison des nations.»
  • qui est la nourriture,
  • l’approvisionnement de la vie,
  • à tous les rachetés.

 

 

  • Le Père est la source même de la lumière (1 Jean 1:5 « 5 ¶ La nouvelle que nous avons apprise de lui, et que nous vous annonçons, c’est que Dieu est lumière, et qu’il n’y a point en lui de ténèbres.»; apoc  22:5), « 5  Il n’y aura plus de nuit; et ils n’auront besoin ni de lampe ni de lumière, parce que le Seigneur Dieu les éclairera. Et ils régneront aux siècles des siècles.»
  • Celui qui habite une lumière inaccessible (1 Tim. 6:16). « 16 qui seul possède l’immortalité, qui habite une lumière inaccessible, que nul homme n’a vu ni ne peut voir, à qui appartiennent l’honneur et la puissance éternelle. Amen!»
  • Le Saint-Esprit qui est signifié par l’écoulement de l’eau vive, l’eau de vie (Jean 7:38-39). « 38 Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Ecriture39  Il dit cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui; car l’Esprit n’était pas encore, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié.»
  • Le long de l’écoulement de l’eau de vie est l’arbre de vie qui signifie Christ, le Fils (Jean 1:4;). «4 En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes. 15:1  1 ¶  Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron.»

Ainsi, Dieu est le contenu même de ce bâtiment universel et est apprécié par ses rachetés en plénitude.

  • Le livre de la Genèse nous montre la source de l’arbre de vie,
  • et le livre de l’Apocalypse nous donne la consommation.
  • Entre ces deux extrémités est l’Évangile de Jean.
  • Les principaux points mentionnés dans les deux extrémités de la Bible,
  • comme l’agneau,
  • le temple,
  • et l’arbre de vie,
  • sont également mentionnées dans l’Évangile de Jean (1:29 «29 ¶ Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit: Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde. » ; 2:19  « 19  Jésus leur répondit: Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai.», 21«21  Mais il parlait du temple de son corps. »; 15:1« 1 ¶  Je suis le vrai cep, et mon Père est le vigneron»).

 

LA FACON DE PROFITER DE CHRIST

Le point essentiel est que nous devons profiter de ce merveilleux comme un si grand nombre des articles et de points.

  • Dieu le Père est dans le Fils (Jean 14:10, 11) « 10 Ne crois-tu pas que je suis dans le Père, et que le Père est en moi? Les paroles que je vous dis, je ne les dis pas de moi-même; et le Père qui demeure en moi, c’est lui qui fait les oeuvres. 11  Croyez-moi, je suis dans le Père, et le Père est en moi; croyez du moins à cause de ces oeuvres.»
  • et Dieu le Fils est l’Esprit (2 Cor. 3:17 «17 Or, le Seigneur c’est l’Esprit; et là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté. »; 1 Cor. 15:45 b) « 45  C’est pourquoi il est écrit: Le premier homme, Adam, devint une âme vivante. Le dernier Adam est devenu un esprit vivifiant.».
  • Nous devons prendre conscience que non seulement Dieu lui-même Esprit (Jean 4:24), «24 Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l’adorent l’adorent en esprit et en vérité. »
  • mais que tout ce que Dieu est,
  • ce qu’il a atteint,
  • et ce qu’il a accompli,
  • a été forgé dans l’Esprit.
  • Après la résurrection
  • et l’ascension du Christ,
  • beaucoup de choses ont été accomplies par Dieu;
  • donc, Dieu a acquis beaucoup.
  • Il a accompli la création,
  • l’incarnation,
  • la vie de l’homme,
  • la crucifixion,
  • la résurrection
  • et l’ascension.
  • Tout ce qu’il est et a, tout ce qu’il a atteint et accompli, a été mis dans cet Esprit.

 

Maintenant, il est ce merveilleux et profond Esprit, qui est comparée au souffle (Jean 20:22). « 22  Après ces paroles, il souffla sur eux, et leur dit: Recevez le Saint-Esprit.»

Dans Jean 20, tout ce qui concerne la promesse de l’Esprit Saint que le Consolateur a été accompli, de sorte que le Seigneur Jésus vint vers les disciples, souffla sur eux et leur dit: «Recevez l’Esprit Saint»  (v. 22).

Le tout-inclus, profond du Saint-Esprit est comme le souffle.

  • Tout ce que Dieu est, tout ce que Dieu a accompli,
  • et tout ce que Dieu a atteint dans cet Esprit, ce souffle.
  • L’Esprit est comme l’air,
  • si applicable,
  • disponible,
  • proche et cher.
  • Parce qu’il est l’air, Romains 10:13 dit: «Quiconque invoquera le nom du Seigneur sera sauvé. »
  • Par conséquent, les mécréants qui vont recevoir le Christ n’ont pas besoin d’aller au ciel pour en faire descendre Christ (v. 6) «6 Mais voici comment parle la justice qui vient de la foi: Ne dis pas en ton coeur: Qui montera au ciel? c’est en faire descendre Christ; »
  • ou aller à l’abîme à remonter le Christ (v. 7) «7 ou: Qui descendra dans l’abîme? c’est faire remonter Christ d’entre les morts. ».
  • La raison en est que le Christ, la Parole vivante, est près d’eux, dans leur bouche et même dans leur cœur (v. 8). «Que dit-elle donc? La parole est près de toi, dans ta bouche et dans ton coeur. Or, c’est la parole de la foi, que nous prêchons. »
  • S’ils exercent leur bouche pour appeler: «Seigneur Jésus, Christ, comme le souffle tout-inclus il entrerait en eux. »

Selon l’Evangile de Jean, ce divin Esprit merveilleux est entré dans notre esprit humain (Jean 3:6) «6  Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est esprit. » au moment où nous l’ont reçue.

  • Ainsi, 1 Corinthiens 6:17 dit, « Celui qui est uni au Seigneur est un seul esprit»,
  • et les Romains 8:16 dit, « 16 L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu.»
  • Puisque Dieu est Esprit (Jean 4:24) « 24 Dieu est Esprit, et il faut que ceux qui l’adorent l’adorent en esprit et en vérité.»
  • et Il est maintenant dans notre esprit (2 Tim. 4:22), « 22 Que le Seigneur soit avec ton esprit! Que la grâce soit avec vous!» nous devons l’adorer en esprit et en réalité.

 

Le Christ est en nous comme autant de points!

  • Le premier point est l’Agneau, celui qui nous sauve.
  • Ce dernier point est la construction,
  • le temple, qui est élargie à une ville.
  • Toutefois, la clé de notre expérience du Christ est qu’il est l’Esprit en nous.
  • Jean 4, nous dit que la source d’eau est la boisson « l’eau vivent » qui est de l’eau donné par le Seigneur.
  • Jean 7 nous dit que des fleuves d’eau vive jailliront du fond de l’être de la personne qui croit au Seigneur Jésus (v. 39). «38 Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Ecriture. 39  Il dit cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui; car l’Esprit n’était pas encore, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié. »
  • Beaucoup de fleuves d’eau vive couleront à l’intérieur de notre esprit, notre être intime.
  • Une fois, j’ai pensé que le Seigneur est le débit d’eau en moi, mais aussi le puits et encore plus les flux parce qu’il est déjà en nous.
  • Il faut pour lui entrer, mais il y a beaucoup de choses qui font obstacle  pour lui de sortir.

 

  • Cependant, pourquoi ne peut-il pas s’écouler?
  • Vous et moi sommes le problème.
  • Par conséquent, il y a la nécessité pour nous de nous ouvrir vers le Seigneur.

 

  • L’Esprit divin est en nous énergisant,
  • l’autonomisation,
  • le renforcement,
  • et même nous dérange.
  • Grâce à la rédemption du Christ, par Son sang,
  • nous avons été nettoyés et purgés pour s’adapter à son dessein qui nous habite.

 

  • Il est maintenant d’habitation dans notre esprit. Tout ce que le Dieu un et trine est et tout ce qu’il a accompli est atteint et dans notre esprit. Maintenant nous devons apprendre à nous ouvrir à lui, se rendre compte qu’il est tout en nous. Nous ne pouvons jamais épuiser ce qu’Il est en nous. Il est le grand « je suis » (Jean 8:24, « 24 C’est pourquoi je vous ai dit que vous mourrez dans vos péchés; car si vous ne croyez pas ce que je suis, vous mourrez dans vos péchés.» 28 «28  Jésus donc leur dit: Quand vous aurez élevé le Fils de l’homme, alors vous connaîtrez ce que je suis, et que je ne fais rien de moi-même, mais que je parle selon ce que le Père m’a enseigné. », 58) «59  Là-dessus, ils prirent des pierres pour les jeter contre lui; mais Jésus se cacha, et il sortit du temple.»

 

  • Quelle que soit nous avons besoin, il est.

 

Un exemple ; Il n’est pas nécessaire pour un mari de demander: «Seigneur, aide-moi à faire face à ma chère épouse. Je ne sais pas comment traiter avec elle. » Juste apprendre à vous ouvrir à lui en disant:« Seigneur, je me suis ouvert à vous. Une fois de plus, voici une occasion pour moi de m’ouvrir à vous. »

Parfois, il est difficile pour le Seigneur pour vous d’ouvrir des profondeurs de votre être.

  • Par conséquent, le Seigneur vous donne la femme à droite pour vous aider à vous ouvrir à l’Éternel.
  • Il est le grand Je Suis.
  • Il est la réponse.
  • Il répondra à vos besoins.
  • Si vous vous ouvrez à lui, vous saurez comment faire face à votre femme, pas dans la voie de la connaissance mentale simplement , mais en fonction de la durée de vie au sein.

De l’intérieur, vous saurez comment faire face à votre femme de manière adéquate, d’une manière divine, d’une manière divine, d’une manière qui sera porteurs de croissance dans le Seigneur pour vous.

Parce que le Seigneur est à l’intérieur, vous devez apprendre à vous ouvrir à Lui. Chaque fois que vous vous ouvrir à lui, il s’écoule.

  • Nous avons frustrés et même emprisonné le Seigneur en nous tant de fois et tant de fois.
  • Nous sommes attentifs à d’autres choses que le Seigneur lui-même.
  • Vous pouvez prier: « Seigneur, corriger ma chère épouse, de changer son attitude et lui dire qu’elle fait de mauvaises actions » C’est la bonne manière de prier.
  • Dans la souveraineté du Seigneur, la femme d’un homme peut l’aider à s’ouvrir au Seigneur.
  • Lorsque vous vous ouvrez au Seigneur,
  • les fleuves d’eau vive,
  • comme le fleuve de la vie,
  • le fleuve de l’amour,
  • la rivière de la sagesse,
  • la rivière de l’humilité,
  • la rivière de la miséricorde,
  • et la rivière de la patience,
  • découleront de vous
  • pour vous et pour les autres.
  • Telle est la question de la jouissance de l’arbre de vie.

 

Dans Genèse 2, il y a l’arbre de vie avec le débit d’une rivière (vv. 9-10). «9  L’Eternel Dieu fit pousser du sol des arbres de toute espèce, agréables à voir et bons à manger, et l’arbre de la vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal. 10  Un fleuve sortait d’Eden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras. »

  • Lorsque nous apprécions vraiment le Seigneur, comme l’arbre de vie, il y aura un problème.
  • Quelque chose va s’écouler hors de nous quelque chose qui est le ministère du Seigneur lui-même aux autres.
  • Ce flux sera étancher la soif des autres,
  • apporter des aliments a d’autres,
  • éclairer les autres,
  • de renforcer les autres.

 

  • C’est la bonne façon pour nous de vivre sur cette terre comme le témoignage de Jésus. C’est ce que le Seigneur a besoin aujourd’hui.

 

  • Il n’a pas besoin d’une religion avec différents types d’enseignements, des pratiques, et des cadeaux-dons, mais plutôt, il a besoin de ce flux de la vie de l’intérieur de nous.
  • Nous avons besoin de réaliser ce qu’il est et où il est.
  • Il est un merveilleux, riche, tout compris Esprit, et Il est dans notre esprit. Il nous attend pour nous ouvrir à Lui.

Ne faites pas confiance en vous-même et ne cherche pas à faire quoi que ce soit par votre propre effort.

Il y a seulement une leçon pour nous d’apprendre: à nous ouvrir vers le Seigneur. Puis il sortira, il va surgir de l’intérieur de nous.

En conséquence, nous aurons  des fleuves d’eau vive qui coule hors de nous tout le temps. Telle est la question, le résultat, de la jouissance de Dieu, comme l’arbre tout compris de la vie.

 eglise chretienne evangelique la tour du pin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt + 17 =