LA CONSTRUCTION DU BÂTIMENT EN CONSERVANT L’UNITÉ AU MOYEN D’ÊTRE DE PLUS EN PLUS DANS LA VIE – chapitre 1 DU LIVRE LA VIE – CULTE mai-juin 2017-

  • Dans ce message, nous avons besoin de voir ce qu’est la construction de l’église.

 

  • Cette question a été négligée par les chrétiens d’aujourd’hui.

 

  • Les chrétiens Fondamentaux ni les Chrétiens pentecôtistes on prit soin de voir ce qu’est la construction de l’église.. Dans une certaine mesure, certains professeurs ont été préoccupés par cela. Toutefois, leur conception de l’immeuble n’est pas exacte selon le Nouveau Testament.
  • Ces enseignants affirment que la construction de l’église se caractérise par la construction du temple de l’ancien Testament. La période de David était pour la préparation de matériaux de construction et la période de Salomon à la construction réelle du temple. Ils vont jusqu’à souligner que Christ est typifié par à la fois David et Salomon,

 

  1. David caractérisant Christ dans sa souffrance
  2. et Salomon caractérisant Christ dans son règne.

 

  1. Selon l’application de ces points à l’église, pendant le temps de la souffrance du Christ,
  2. les matériaux pour la construction de l’église sont en cours de préparation.
  • Puis, quand Christ reviendra régner, ces matériaux sont rassemblés, et la construction de l’église sera réalisée.

 

 

 

 

DEUX GRANDES ERREURS

 

  • Si vous ne considérez pas l’enseignement du Nouveau Testament, vous pouvez être influencés par cet enseignement concernant le bâtiment.
  • Toute interprétation des types de l’ancien Testament, cependant, doit correspondre à l’enseignement du Nouveau Testament.

 

Dans cette optique, nous voyons qu’il y a deux erreurs principales dans la compréhension détenue par ces enseignants.

 

 

  1. La première erreur est qu’ils disent que Salomon représente le Christ qu’après la seconde venue de Christ. Mais selon Matthieu 12, Salomon est symbolique du Christ depuis l’époque de la résurrection du Christ.

 

  1. Dans Matthieu 12:42 « 42 La reine du Midi se lèvera, au jour du jugement, avec cette génération et la condamnera, parce qu’elle vint des extrémités de la terre pour entendre la sagesse de Salomon, et voici, il y a ici plus que Salomon.» même le Christ a dit qu’il était supérieur à Salomon. Parce que le grand Salomon était déjà là, il n’est pas exact de dire que seulement après sa seconde venue est Christ typifié par Salomon.
  2. Immédiatement après sa résurrection, Christ est entré dans son règne, et aujourd’hui il est le roi des rois. C’est pourquoi, aujourd’hui nous ne souffre pas le temps de Christ, car son temps de souffrance est terminé ; ce est terminé par sa crucifixion.

 

  • David est symbolique du Christ jusqu’à sa crucifixion,
  • et Salomon est symbolique du Christ à partir de sa résurrection.
  • Les matériaux pour la construction de l’église ont été préparés, mais pas avant la résurrection du Christ après sa résurrection, commençant plus tard le jour de la Pentecôte. Cela signifie que les documents sont établis après la résurrection du Christ, pas dans la période de sa souffrance.

 

 

  1. La deuxième erreur majeure faite par ces enseignants concernant la construction de l’église, c’est qu’ils disent que la construction de l’église ne se produit pas aujourd’hui.
  2. Mais selon Éphésiens 2:22 « 22 En lui vous êtes aussi édifiés pour être une habitation de Dieu en Esprit.», nous sommes maintenant en construction dans le lieu d’habitation de Dieu.
  3. Il n’est donc pas exact de dire que nous sommes pas prêts aujourd’hui et que nous allons être construits seulement après que Christ revienne.
  4. Ephésiens 2:22 dit que nous sommes en construction, pas que nous sommes en cours de préparation.
  5. Selon le concept de certains enseignants, la construction de l’église n’est pas encore ; seulement la préparation du matériel est pour aujourd’hui. Ce concept, cependant, ne va pas.
  6. Bien que ces enseignants n’aient un intérêt pour la construction de l’église, leur compréhension de celle-ci n’était pas exacte.

 

Dans Matthieu 16 le Seigneur Jésus a parlé du bâtiment de l’église. Après que Pierre a reçu la révélation concernant le Christ, le Seigneur dit: « sur cette roche je construirai mon église » (Matthieu 16:18). « 18  Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Eglise, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle.»

En prononçant ces paroles, le Seigneur ne signifiait pas que la construction de son église débute au moment de sa seconde venue.

Un peu plus tard, le Seigneur a commencé à construire l’église le jour de la Pentecôte. 1 Pierre 2:5 « 4 ¶  Approchez-vous de lui, pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu;» Pierre dit que nous sommes les pierres vivantes en cours de construction pour former une maison spirituelle.

Cela indique que la construction de l’église se déroule aujourd’hui, non seulement dans le futur.

 

 

 

LE BÂTIMENT DE L’ÉGLISE ÉTANT LA CROISSANCE DANS LA VIE

 

Nous remercions le Seigneur pour montrer que le bâtiment est en place maintenant.

En outre, il nous a montré la manière d’avoir le bâtiment. Ephésiens 2:21 dit « 21  En lui tout l’édifice, bien coordonné, s’élève pour être un temple saint dans le Seigneur.» que tout l’édifice s’élève, et le verset suivant dit que nous sommes en construction ensemble dans la demeure de Dieu.

 

 

  • Ainsi, « 21 En lui tout l’édifice, bien coordonné », et en cours de construction est égal à la croissance.
  • Cela indique que la construction correcte de l’église est la croissance dans la vie.

 

Dans le chapitre d’Ephésiens quatre nous avons la pensée de la croissance.

  • Le Verset 13 parle d’un homme adulte, « 13 jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ,»
  • et le verset 15 dit que nous devons tenir la vérité afin de grandir en tout dans la tête, Christ. «15 mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ. »
  • En outre, le verset 16 parle de la croissance du corps jusqu’à la mise en place de lui-même dans l’amour. « 16 C’est de lui, et grâce à tous les liens de son assistance, que tout le corps, bien coordonné et formant un solide assemblage, tire son accroissement selon la force qui convient à chacune de ses parties, et s’édifie lui-même dans la charité.»
  • Même le verset 14 «14 afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction, » a la pensée de la croissance, car il dit que nous devrions de ne plus être des enfants ballotés «afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, ».Et être des enfants est d’avoir la bonne croissance.
  • Par conséquent, dans Ephésiens 4:13-16 la pensée de croissance se trouve dans chaque verset. «13 jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ,14 afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent de doctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction,15  mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ.16  C’est de lui, et grâce à tous les liens de son assistance, que tout le corps, bien coordonné et formant un solide assemblage, tire son accroissement selon la force qui convient à chacune de ses parties, et s’édifie lui-même dans la charité. »

 

  • Selon ces versets, le renforcement du corps passe par la croissance dans la vie.

 

Depuis plusieurs années, j’ai commencé le ministère sur la construction de l’église.

 

A cette époque, cependant, la lumière, que j’ai reçu était ni claires et ni complètes. J’ai souligné que, bien en pratique aucun chrétiens aujourd’hui prendre soin de l’immeuble ou parlent à ce sujet, le Nouveau Testament souligne cela très fortement.

 

Nous devons donc, prendre soin pour le bâtiment. À l’aide de l’illustration de la construction d’un bâtiment, j’ai dit que les saints, sont  comme les matériaux du bâtiment, ils doivent avoir quelqu’un au-dessus d’eux, sous eux, devant eux, derrière eux et sur les deux côtés d’eux « construits ensemble » « bien coordonné et formant un solide assemblage,».

 

Je leur ai dit qu’ils devaient savoir qui était à côté d’eux afin de s’instaurer avec eux.

Je suis venu à réaliser que cette illustration n’est pas exacte parce qu’elle s’applique uniquement à un matériau de construction, un bâtiment avec des matériaux sans vie. J’ai compris d’être ensemble mais aussi ensemble vivants.

 

 

  • Une fois que ces matériaux sont placés dans un bâtiment, ils ne bougent pas. Nous, au contraire, nous sommes des matériaux de construction vivant et se déplacent constamment.

 

Prenons l’exemple d’Aquilas et de Priscille. Une Fois à Rome et à Ephèse l’église se  réunissez  à leur domicile. Parce qu’Aquilas et Priscille avaient été construit, il n’y n’avait aucun problème avec eux partout où ils ont vécu. Ce type de construction est très différent d’un bâtiment avec des matériaux physiques. Nous ne sommes pas un matériau de construction ;

  • Nous sommes une maison de vie, être des personnes vivantes qui se déplacent d’un endroit à l’autre.

 

 

L’ACHÈVEMENT DE L’IMMEUBLE

 

Dans tout l’univers, Dieu a un seul logement. La construction de ce lieu d’habitation a commencé, le jour de la Pentecôte, et il se poursuit.

  • Le processus de construction sera complété, pas au moment du retour de l’éternel, mais à la fin du millénaire.

 

Selon le Nouveau Testament, du temps d’Adam jusqu’à l’époque du millénaire il y quatre âge:

  • l’âge d’Adam,
  • l’âge de la loi,
  • l’âge de la grâce
  • et l’âge du Royaume.

 

 

  1. Le bâtiment de l’église se déroule pendant l’ère de la grâce et l’âge du Royaume.
  2. Il a commencé le jour de la Pentecôte, le début de l’ère de la grâce, et il s’achèvera à la fin de l’âge du Royaume.
  3. Alors que la plénitude des temps, avec la nouvelle Jérusalem viendra.
  4. Ainsi, l’achèvement de l’édifice de Dieu sera dans le nouveau ciel et une terre nouvelle, qui apparaîtra après le millénaire. Bien que la nouvelle Jérusalem soit livré au début de ce millénaire, son achèvement complet, l’achèvement de la construction de Dieu, ne sera pas avant la fin du millénaire.

Bien que le bâtiment se passe aujourd’hui, la plupart des chrétiens ne s’intéressée à pas  sur ce sujet et n’ont aucun cœur pour elle. Ils ne le comprendre et n’en  parlent pas.

  • Mais la miséricorde de Dieu nous est parvenue, nos yeux ont été ouverts et nous avons un cœur pour le bâtiment.
  • Nous voyons ce que le Seigneur cherche aujourd’hui est le bâtiment.
  • Sans le bâtiment, il n’existe aucun moyen pour lui de revenir

 

 

 

DE PLUS EN PLUS DANS LA VIE EN GARDANT L’UNICITÉ

 

 

Maintenant, nous arrivons à ce qui est du bâtiment.

Le bâtiment est tout simplement la croissance dans la vie.

  • En tenant compte de notre expérience et en examinant la parole, nous avons constaté que si nous ne conservons pas l’unicité, nous n’avons aucun moyen de croître dans la vie.

 

Briser l’unicité gâte la croissance dans la vie.

La croissance réelle dans la vie est protégée en gardant l’unicité.

 

 

  • En d’autres termes, une fois que l’unité est endommagée, il n’y a pas de croissance dans la vie. Ce n’est pas une doctrine simple ; C’est notre expérience.

 

Grâce à notre expérience, nous avons appris que la vraie croissance dans la vie est dans le maintien de l’unicité.

 

  • Nous pouvons faire progresser dans la connaissance ou améliorer notre comportement, mais nous ne pouvons pas produire la croissance réelle dans la vie en dehors de garder l’unité.
  • La croissance réelle dans la vie est réglée par le maintien de l’unicité.
  • Il est donc crucial que nous devons l’avoir et la garder.

 

 

 

MAINTENIR L’UNITÉ ET EN ARRIVANT À L’UNITÉ

 

Ephésiens 4:3 nous dit de garder l’unité de l’Esprit (GK.), et au verset 13, « 13  jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ,»  nous voyons que nous avons besoin arriver à l’unicité de la foi et de la connaissance du fils de Dieu (grec).

 

Dans ces versets, nous voyons les deux extrémités de l’unité :

 

  • maintenir l’unité
  • et en arrivant à l’unicité.

 

  • D’une part, nous avons déjà l’unicité. Sinon, comment nous pourrions la garder ?
  • « la Garder » cela implique l’avoir.
  • L’unité que nous avons déjà est l’unicité de l’Esprit,
  • et l’unicité de l’esprit est l’esprit lui-même.
  • Parce que nous avons à l’Esprit en nous, nous avons l’unicité.
  • Maintenant, nous avons simplement besoin de le garder.
  • Par exemple, les lampes de la salle de réunion ont la même électricité. L’électricité en leur sein est leur unicité. De même, nous avons l’Esprit en nous.
  • Cet esprit est notre Unité.
  • Par conséquent, l’unicité est appelée l’unicité de l’Esprit.

 

  • Nous devons garder cette unité jusqu’à ce que nous arrivions à l’unicité de la foi et de la connaissance du fils de Dieu.

 

  • À une extrémité de l’unité est l’unité de l’Esprit et à l’autre extrémité est l’unicité de la foi et de la connaissance du fils de Dieu.
  • Nous devons garder l’unité de l’Esprit, si nous voulons arriver à l’unicité de la foi et de la connaissance du fils de Dieu.
  • L’unicité de la foi et de la connaissance du fils de Dieu est un homme adulte.

 

  • En arrivant à cette unicité signifie être arrivé à un homme adulte.
  • Cette unité est également la mesure de la stature de la plénitude du Christ.
  • Christ a une plénitude, la plénitude du Christ a une stature et la stature a une mesure.
  • Ainsi, Ephésiens 4:13 « 13 jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ,» parle de la mesure de la stature de la plénitude du Christ.
  • Un homme, a une stature, et « la » ma stature a une mesure.
  • La mesure de cette taille est ma plénitude.

 

  • L’unicité de la foi et de la connaissance du fils de Dieu est l’homme adulte et la mesure de la stature de la plénitude du Christ.

 

 

 

EN ARRIVANT «GRANDISSANT » DE PLUS EN PLUS DANS LA VIE

 

  • Bien que nous ne sommes pas encore arrivés « chez » « comme» un homme adulte, à la mesure de la stature de la plénitude du Christ, notre destin est avoir une telle arrivée.
  • Aujourd’hui, nous sommes sur le chemin.

Certains d’entre nous peuvent être très proche de cette destination, et d’autres sont très loin de là.

La façon d’arriver est d’avoir de plus en plus dans la vie. Plus nous grandissons, plus nous arrivons à cette destination. Lorsque nous sommes entièrement cultivés, nous arriverons à notre destination.

  • Cela signifie que la pleine croissance est notre destination.
  • Ainsi, le processus d’arriver à notre destination est la croissance dans la vie.

 

LES DIFFÉRENCES EN FONCTION DE LA CROISSANCE

 

Dans une famille, il y a les grands-parents, les parents et enfants des âges divers.

 

Selon Éphésiens 2:19, «19  Ainsi donc, vous n’êtes plus des étrangers, ni des gens du dehors; mais vous êtes concitoyens des saints, gens de la maison de Dieu. » nous sommes une famille de Dieu.

Dans la famille de Dieu, comme dans une famille humaine, nous sommes à différentes étapes selon notre croissance.

 

Par conséquent, il doit y avoir des différences entre nous ; Pourtant, nous sommes tous dans la même famille. Les plus petits peuvent pleurer ou se disputer leurs jouets.

Ce combat, cependant, est normal et même un peu nécessaire.

Mais comme les enfants ils grandissent, ils doivent se battre  plus pour les jouets. Tous les âges sont inclus dans la famille.

Les plus âgés ne peuvent exclure les jeunes et les jeunes ne peuvent exclure les très petits.

 

  • Si l’on exclut tout le monde, nous brisons l’unicité.
  • Dans un tel cas, l’unité de la famille est endommagée.

 

Dans Ephésiens 4, nous pouvons voir cette question des différences.

 

  • Ne vous inquiétez pas si ces différences sont bonnes ou mauvaises ; ils sont sans danger.
  • Toutes les églises de la récupération du Seigneur doivent être comme ça.

 

Le problème avec les chrétiens d’aujourd’hui, c’est qu’au lieu d’une famille, ils ont une classe d’école. Dans une école primaire, les enfants sont regroupés selon l’âge. Presque tous les groupes chrétiens sont une classe.

 

  • Mais dans l’église, nous ne sommes pas une classe ; Nous sommes une famille.

 

  • L’unicité authentique, l’unicité de l’Esprit, doit venir en premier.

 

  • Afin de maintenir l’unité de l’Esprit, nous devons avoir la croissance dans la vie.
  • Aujourd’hui, nous sommes tous en train de croître dans la vie.
  • Alors que nous continuons dans ce processus, il y aura des différences entre nous.
  • Si nous n’avons pas la croissance dans la vie, nous ne pouvons pas garder l’unité appropriée, car l’unicité de l’Esprit est maintenue par la croissance dans la vie.

 

L’HUMILITÉ

 

  • C’est la croissance dans la vie que nous avons l’humilité véritable (Éph. 4:2) « 2 ¶ en toute humilité et douceur, avec patience, vous supportant les uns les autres avec charité,».
  • La première condition, du maintien de l’unicité authentique est humilité
  • L’Humilité n’est pas une vertu humaine.
  • Humilité provient de la croissance dans la vie.

 

  • Si nous garderions l’unicité de l’Esprit, nous devons avoir l’humilité.
  • Ne jamais penser beaucoup de vous-même.
  • Au lieu nous considérer comme une haut personne, nous devons dire: « Seigneur, je tiens à être humbles. Je ne veux pas être une haute personne. »

 

 

 

LA DOUCEUR

 

  • La seconde condition est la douceur.
  • La Douceur signifie de ne pas résister.

 

Si nous nous ne résistons pas à tout ce qui nous arrive, nous aurons de la douceur.

 

 

LONGANIMITÉ

 

  • Avec humilité et douceur, nous avons besoin de longanimité. Aucun endroit n’épuise notre endurance plus que l’église.« Patience à supporter ses propres maux. Indulgence qui porte à pardonner ce qu’on pourrait punir.»
  • L’église est le moyen de l’endurance de tout le monde.
  • Si vous pensez que vous êtes en mesure de supporter, le Seigneur t’apportera ceux qui peuvent vous épuiser. Nous avons tous besoin d’être épuisé.

L’intention du Seigneur est pour nous des « échappatoires ». Les aînés peuvent s’attendre à vivre une vie d’Eglise avec des frères gentils et aimables et des sœurs tranquilles et agréables. Mais plus vous  vous attendez a des frères et sœurs à être comme ça, plus ils seront  méchant. Les aînés doivent être prêts à faire face aux difficultés causées par les sœurs et frères coquins. Ils vous épuiseront à l’extrémité et ensuite, après vous avoir épuisé, ils vont se plaindre que vous n’avez aucune patience ou sympathie. Nous devons souffrir depuis longtemps.

 

  • En plus de la longanimité, nous devons garder les uns et les autres dans l’amour.
  • Au lieu de nous défendre ou de nous justifier, nous devons garder tout le monde. Nous ne devons pas seulement garder un peu selon nos préférences, mais tous les saints. Il faut les supporter dans notre esprit-Esprit sur le trône de grâce et de prier pour eux.
  • C’est facile de parler, mais difficile à pratiquer.
  • Pour cela nous avons besoin de la miséricorde du Seigneur.

 

En dehors de sa miséricorde, nous ne pouvons pas garder tout le monde. Ceux qui ont été sages pendant cinq ans seront d’accord avec cela, car ils ont subi beaucoup de choses dans le système des anciens, ayant été coupé en morceaux par les frères et sœurs.

  • Mais c’est notre destinée, notre vie, notre chemin. Si un aîné essaie de supprimer le système des anciens, il sera à travers la vie ecclésiale.

 

  • Comme nous marchons vers l’unicité de la foi et de la connaissance du fils de Dieu, il y aura des différences entre nous selon les différentes étapes de la vie.
  • Ces différences sont inévitables, et nous ne devrions pas à les éliminer ou les réduire.
  • Au contraire, nous devons permettre aux frères et aux sœurs d’être ce qu’ils sont.

 

  • C’est la façon de maintenir l’unité à travers l’humilité, de la douceur, de la longanimité et ayant de l’amour pour les autres.
  • Il n’y a pas d’autre moyen

 

 

NE PAS UNIFIER LES SAINTS OU LES ÉGLISES

 

Cela est vrai non seulement parmi les saints, mais aussi parmi les églises.

Parce que toutes les églises sont à de différents stades, nous ne devrions pas qu’elles soient les mêmes.

 

  • Dans une certaine église il peut y avoir beaucoup plus de jeunes jouant avec des instruments. Au lieu de les troubler, nous devons dire amen à leurs instruments.
  • Aujourd’hui, ce n’est pas un jour pour l’unification. Nous ne pouvons pas simplement unifier les saints. Si nous tentons les unifiée aujourd’hui, de nouveau ils y en viendront d’autres demain.
  • Il en va de même avec les églises.

 

Nous pouvons avoir la possibilité d’unifier les églises aujourd’hui, mais après un certain temps quelques nouvelles églises seront ressuscité enfantin et même resteront enfantin.

Si nous tentons de les unifier, nous allons les tuer.

 

  • Au lieu d’unifier les saints ou les églises, nous devrions leurs ministrer la vie et les aider à bien manger et à se développer normalement.
  • Nous devons les aider à poursuivre dans l’unicité unique quel que soit leur stade de croissance.
  • Si nous faisons cela, nous conservons l’unicité de l’Esprit. Nous maintenons cette unicité en autorisant les différences d’exister.

 

Si nous pratiquons cela, les problèmes entre les Eglises disparaîtront. Les problèmes sont toutes causées par nos tentatives d’unifier les églises. Nous voulons que tous les âges sont les mêmes.

Mais c’est impossible. Nous sommes une famille très nombreuse, et nous sommes tous sur la voie à son arrivée à l’unicité de la foi et de la connaissance du fils de Dieu.

  • Alors que nous continuons sur ce processus, nous devrions être reconnaissants pour toutes les différences.

 

Par exemple, si dans une certaine localité vous trouvez quelque chose d’enfantin et  ils sont enfantins, ne soyez pas déçu.

 

Au lieu de cela, vous devez louer le Seigneur pour les nouveaux qui arrivent. Parfois, nous pouvons visiter une église qui est pleine d’expérience, rempli de grands-pères et grands-mères qui sont tous très qualifiées. Après avoir visité une telle église, nous pouvons être convaincus que c’est le meilleur parce que tout est excellent et il n’y a aucun problème. Toutefois, une église sans problèmes est une église des pauvres.

Mais une église avec de nombreux problèmes est une église riche, peut-être même la meilleure église.

 

 

Un exemple Supposons que ma femme et moi, deux personnes âgées, n’ont aucun problème. Lors de votre visite chez nous, vous trouverez calme, propre et en bon état. Après votre séjour avec nous quelques jours, vous pouvez penser que c’est le meilleur accueil. Il n’y a aucun argument, mais l’amour mutuel, sympathie et au service de l’un  de l’autre.

 

  • Mais une telle famille est-elle vraiment la meilleure famille ?

 

  • La famille meilleure est une dans laquelle il y a beaucoup d’enfants d’âges divers.
  • Toutefois, vous parviendrez difficilement à tolérer une telle famille et préfèrent qu’une famille composée de deux personnes âgées où tout est calme et soigné.
  • Après avoir visité la maison d’une telle famille ordonnée, vous pouvez être influencés à dire que votre maison est pauvre parce qu’il est si bruyante. Essayer de rendre votre maison comme la maison des personnes âgées morte.
  • Parfois, cependant, la situation est inversée. Certains peuvent penser que ma maison est trop calme et nous incitent à adopter des plus jeunes.

 

Le point de cette illustration est qu’il faut prendre en compte pour tous les âges et les différences.

 

  • Où que vous alliez ou vous fassiez, il faut ministrer tout simplement la vie des Saints.
  • Ne pas les modifier, ou de les corriger ou de tenter de les améliorer.

Cela montre notre foi dans la vie ; Nous avons confiance dans la vie.

Parce que nous croyons dans la vie, nous pouvons laisser les saints et les églises à la vie, prier pour eux et de  fournir de la vie pour eux.

Si nous faisons cela, nous conservons l’unicité de l’esprit et nous allons grandir.

 

 

 

 

LE TEST DE NOTRE CROISSANCE DANS LA VIE

 

 

  • La mesure à laquelle nous gardons l’unicité de l’Esprit de cette manière teste la croissance dans la vie que nous avons.
  • Plus nous grandissons dans la vie, plus nous serons en mesure de supporter divers types de différences.
  • Toutefois, si vous ne pouvez supporter les différences, vous êtes encore très jeune.
  • Mais si vous pouvez marcher avec toutes sortes de différences, ce qui indique que vous êtes tout à fait mature.
  • Plus nous grandissons dans la vie, plus les différences il y aura plus nous serons en mesure de les prendre.
  • Nous n’allons pas vouloir réduire les différences, ou de changer les choses ou de corriger les saints.
  • Nous allons plutôt ministrer la vie aux saints et de les-laissez croître.
  • S’ils nous donnent quelques difficultés, nous allons les garder dans l’amour.

C’est un signe de notre santé,  de notre croissance et de notre maturité. Mais si nous souhaitons unifier, afin de modifier, ou de corriger et d’ajuster, c’est un signe que nous sommes encore immatures.

  • Pour le maintien de l’unicité authentique, nous avons tous besoin de croître.

 

 

 

 

église chrétienne évangélique la tour du pin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × 3 =