LA PENSÉE CENTRALE DE CHRIST – CHAPITRE-CHAPITRE XIV- LES ASPECTS DE LA NOUVELLE JÉRUSALE (3)

Lecture de l’Ecriture: Apoc  21,2-3, 10-14, 16-19, 21-23; 22:1-2

 

Nous avons vu que la Nouvelle Jérusalem est un tableau complet de tous les travaux de construction de Dieu à travers les générations.

  1. Elle condense toutes les pensées,
  2. les principaux points,
  3. et les grandes lignes de toutes les Écritures.
  • Si l’on étudie attentivement les Écritures avec l’aide de l’Esprit Saint,
  • nous serons très clairs que l’intention de Dieu est de se donner à nous comme la vie dans le Christ et par l’Esprit Saint.
  • De cette manière, Dieu est capable de se mêler à nous
  • et nous amener à se construire ensemble comme une personne morale,
  • comme un navire d’entreprise, un conteneur d’entreprise,
  • pour contenir Dieu dans le Christ par l’Esprit
  • et d’exprimer Dieu par le Christ.
  • Telle est la pensée centrale de Dieu.

 

Dieu est un et trinité, Dieu le Père est incarné dans le Fils et le Fils est réalisé comme l’Esprit.

  1. Premièrement, Dieu jaillit à la vie dans le Christ. Lorsque le Christ est venu, Il nous a dit qu’il est le pain de vie qui descend du ciel, la nourriture de vie éternelle du ciel (Jean 6:47-51). «47 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi a la vie éternelle. 48  Je suis le pain de vie. 49  Vos pères ont mangé la manne dans le désert, et ils sont morts. 50  C’est ici le pain qui descend du ciel, afin que celui qui en mange ne meure point. 51  Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement; et le pain que je donnerai, c’est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde. »
  2. Deuxièmement, Dieu jaillit à la vie pour nous par le Saint-Esprit, qui est l’eau vive pour nous à boire (7:37-39). «  37 ¶  Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s’écria: Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive. 38  Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Ecriture. 39  Il dit cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui; car l’Esprit n’était pas encore, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié.»
    1. Dieu d’abord coulait vers nous par le Seigneur Jésus comme notre approvisionnement alimentaire,
    2. puis il se coule en nous comme le Saint-Esprit à l’eau de vie pour nous à boire.
    3. Dieu le Père dans le Fils est la nourriture pour nous,
    4. et Dieu le Père que l’Esprit est la boisson, l’eau de vie, pour nous.
  3. Par conséquent, nous pouvons nous nourrir sur le Seigneur Jésus et de boire de l’Esprit Saint.
  4. Lorsque nous nous nourrissons du Seigneur Jésus
  5. et nous buvons de l’Esprit Saint,
  6. nous prenons plaisirs du Dieu trinitaire,
  7. nous faisons l’expérience du Dieu un et Trinitaire,
  8. et nous sommes mêlés avec le Dieu trinitaire comme un ensemble.

 

  • Dans cette expérience même de cette jouissance et plaisir du Dieu trinitaire,
  • nous sommes construits ensemble comme une seule personne morale.
  • D’une part, cette personne morale est une épouse du Christ,
  • une contrepartie pour correspondre à Christ.
  • D’autre part, cette personne morale est une habitation, un local d’habitation, de Dieu à Sa satisfaction et de repos.
  • Finalement, lorsque nous arrivons à la fin de l’Écriture,
  • nous avons la Nouvelle Jérusalem comme une image,
  • montrant comment Dieu est tout pour nous,
  • la façon dont il est la vie dans le Christ,
  • comment il est l’eau vive pour nous
  • et dans le Christ par l’intermédiaire du Saint-Esprit,
  • comment il est par la vie
  • et tout ce qui est mêlée avec nous,
  • et comment il nous a construits ensemble comme une personne morale pour le contenir,
  • afin de l’exprimer.
  • Dans la ville sainte, la Nouvelle Jérusalem,
  • Dieu est tout dans le Christ par l’Esprit.

L’auteur de l’Apocalypse, l’apôtre Jean, est la même que l’auteur de l’Évangile de Jean.

 

  • Si vous payez toute son attention à cette question,
  • vous vous rendrez compte que toutes les choses que l’apôtre Jean a parlées concernant le Seigneur Jésus dans son Evangile sont condensées et incarné dans l’image de la Nouvelle Jérusalem.
  • Dans son Évangile, Jean nous dit que le Seigneur Jésus est l’Agneau de Dieu (1:29). «29 ¶ Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit: Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde. »
  • Il nous dit aussi que le Seigneur Jésus est l’époux qui a la mariée (jean 3:29-30) «29 Celui à qui appartient l’épouse, c’est l’époux; mais l’ami de l’époux, qui se tient là et qui l’entend, éprouve une grande joie à cause de la voix de l’époux: aussi cette joie, qui est la mienne, est parfaite »
  • et qu’il est la lumière (jean 1:4; «4 En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes.  jean 8:12), 12 ¶  Jésus leur parla de nouveau, et dit: Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie.»
  • le chemin, la réalité et la vie (jean 14: 6). «6 Jésus lui dit: Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. »
  • Puis il nous dit que le Seigneur Jésus est le pain vivant, plein de l’offre la vie, et l’eau de vie ( jan 6:51; « 51  Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement; et le pain que je donnerai, c’est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde.»  jean 7:37). «  37 ¶  Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s’écria: Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive. »
  • Tous ces articles ces points sont condensés et incarné dans l’image de la Nouvelle Jérusalem.

 

  • En outre, l’image dépeinte dans les deux derniers chapitres de la Bible entière concernant la Nouvelle Jérusalem correspond à la situation décrite dans les deux premiers chapitres de la Bible.
  • Dans les deux premiers chapitres de la Bible,
  • nous voyons l’arbre de vie,
  • et nous voyons aussi une rivière qui coule près de l’arbre de la vie.
  • Puis on voit l’or, bdellium (perle), et des pierres précieuses dans le débit de la rivière par l’arbre de vie.
  1. Ici, il y a l’arbre de vie,
  2. le débit de la rivière,
  3. et trois éléments de matériaux précieux pour la construction.
  4. Or, dans les deux derniers chapitres de la Bible,
  5. nous voyons encore l’arbre de vie,
  6. le fleuve d’eau de vie,
  7. et l’or, de perles et de pierres précieuses comme matériaux pour le bâtiment.

 

Il y a une différence entre les matières au début de la Bible et les matériaux à la fin de la Bible.

  • Dans Genèse 2, les trois objets précieux ne sont que des matériaux,
  • ils ne sont pas encore construits.
  • Les matériaux étaient présents,
  • mais il n’y avait pas encore de bâtiment.

 

  • Toutefois, lorsque nous arrivons à la consommation finale,
  • on voit un bâtiment construit avec ces trois types de matériaux.
  • La ville sainte,
  • la nouvelle Jérusalem que la construction divine,
  • est construit avec de l’or, de perles et pierres précieuses.
  • Alors qu’au début de l’Écriture,
  • nous avons un jardin,
  • à la fin de l’Écriture,
  • nous avons une ville.
  • Un jardin est une scène de la nature,
  • la création de Dieu,
  • une ville est quelque chose de construit avec les matériaux créés par Dieu.
  • Dans les deux premiers chapitres de la Bible,
  • nous voyons un magnifique paysage de la création de Dieu centré sur un jardin.
  • Mais à la fin de l’Écriture, nous voyons un que la conclusion finale des travaux de construction de Dieu à travers toutes les générations.

 

 

  1. Si vous me demandez ce que Dieu a fait de la Genèse 3 à Apocalypse 20, je vais vous dire que Dieu a fait une seule chose,
  2. c’est le travail de construction.
  3. Dieu veux que nous réalisons ce travail par lui-même et de mettre ensemble ses élus et de les racheter.
  4. Dieu est le Créateur,
  5. et toute la création est la créature avec l’homme comme centre.
  6. Bien qu’Il est le Créateur,
  7. son intention est de se construire dans l’homme,
  8. sa créature avec lui-même se mêler avec lui.
  9. Il veut être le contenu de sa créature et à faire sa créature un bâtiment pour le contenir,
  10. le Créateur.
  11. Telle est la pensée centrale de Dieu, et c’est le sens réel de l’église.
  12. Quel est l’église?
  13. L’église est une composition de créé les êtres humains se mêlait avec le Créateur.
  14. Le Créateur, le Dieu un et Trinite,
  15. c’est le contenu de ce peuple et ce peuple se construit ainsi comme une personne morale pour contenir Dieu et exprimer Dieu dans le Christ par l’Esprit Saint.

 

  • Par conséquent, l’église est un groupe de personnes qui sont régénérés par Dieu,
  • comblé par Dieu,
  • occupé par Dieu,
  • transformé par Dieu,
  • et qui contiennent Dieu
  • et d’exprimer Dieu tout le temps.
  • C’est le sens même de l’églis
  • Dieu dans le Christ par l’Esprit est le contenu de cette morale,
  • et cette morale est le navire de contenir Dieu et exprimer Dieu.
  • La raison pour laquelle nous devons consacrer autant de temps sur cette photo de la Nouvelle Jérusalem,
  • c’est que c’est la seule image dans toutes les Écritures ce qui montre bien nous la situation réelle,
  • l’état réel,
  • et la nature réelle de l’église.

 

  • Premièrement, Dieu est la lumière dans ce bâtiment de l’entreprise.
  • Deuxièmement, Dieu est dans le feu qui est, dans le rédempteur du Christ que l’agneau.
  • Troisièmement, ce Dieu que la lumière est le feu dans le rédempteur du Christ est sur le trône.
  • La quatrième question. Dans cette ville, Dieu lui-même en Jésus-Christ est le temple.
  • Le cinquième aspect de la Nouvelle Jérusalem, c’est que toute la ville elle-même est d’or. « la nature de Dieu »
  • Le sixième point nous avons besoin d’examiner concernant la Nouvelle Jérusalem est le fleuve d’eau de vie qui sortait du trône de Dieu et de l’Agneau
  • Le septième aspect de la Nouvelle Jérusalem,c’est que l’arbre de vie se développe dans l’écoulement de l’eau vive
  • Le huitième aspect de la Nouvelle Jérusalem est la rue. Avec le débit de la rivière et la croissance de l’arbre de vie, il y a une rue
  • Le neuvième point, les portes.
  • Le dixième aspect de la Nouvelle Jérusalem, le mur de la ville.

 

 

LES PORTES DE LA VILLE

 

  • Dans les chapitres précédents,
  • nous avons couvert huit points concernant la Nouvelle Jérusalem comme une image de l’église.
  • Nous en arrivons maintenant au neuvième point, les portes.
  • Un portail est une entrée, une ouverture par laquelle on peut avoir une part de quelque chose à l’intérieur d’un bâtiment.
  • Si nous voulons avoir une part dans ce bâtiment divine,
  • nous devons entrer par les portes.
  • Quelles sont les portes?
  • Apocalypse 21:21 dit: « 21 Les douze portes étaient douze perles; chaque porte était d’une seule perle. La place de la ville était d’or pur, comme du verre transparent. »
  • (v. 18), mais les portes sont des perles,
  • chaque porte étant d’une seule perle.
  • Dans les types de l’Écriture,
  • l’or est quelque chose qui est différent,
  • distinct,
  • de toutes les autres choses.
  • Il représente la sainte nature de Dieu, qui est un caractère de séparation, un caractère de séparation.
  • Quel est alors le sens de la perle?
  • Les perles sont produites par les huîtres.
  • Lorsque l’huître est blessée par un grain de sable,
  • il sécrète sa vie jus à travers le grain de sable et en fait une perle précieuse.
  • Cela signifie que le Christ comme le Vivant venu dans l’eau de mort et a été blessé par nous sur la croix.
  • Après avoir blessé, nous sommes restés à sa blessure à recevoir ce qu’il a accompli sur la croix
  • et de recevoir la sécrétion divine de la vie divine,
  • la vie de résurrection.
  • Le Seigneur ressuscité sécrète sa vie divine de jus autour de nous tout le temps jusqu’à ce que nous,
  • les grains de sable sans valeur,
  • deviennent des perles précieuses.
  • Nous avons été créés comme des grains de sable,
  • mais nous avons été régénérés comme des perles.
  • C’est par la régénération que nous obtenons une entrée dans les choses divines.
  • Dans Jean 3:5 le Seigneur nous dit: «À moins de naître d’eau et d’Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. »
  • Une fois que nous sommes régénérés,
  • nous avons l’entrée dans les choses dans le royaume divin.
  • Cela signifie que nous avons les portes de perles.

La ville sainte, Jérusalem nouvelle, a douze portes (Apoc . 21:12, 21), « 12  Elle avait une grande et haute muraille. Elle avait douze portes, et sur les portes douze anges, et des noms écrits, ceux des douze tribus des fils d’Israël: 21  Les douze portes étaient douze perles; chaque porte était d’une seule perle. La place de la ville était d’or pur, comme du verre transparent» avec trois portes sur chacune de ses quatre côtés (v. 13). « 13  à l’orient trois portes, au nord trois portes, au midi trois portes, et à l’occident trois portes. »

  • Trois est le nombre représentant le Dieu Un et Trinite.
  • Qu’il y a trois portes de chaque côté,
  • signifie que les trois de la Trinité de Dieu le Père, le Fils et l’Esprit-travailler ensemble pour amener les gens dans la ville sainte.
  • Ceci est indiqué dans les trois paraboles de Luc 15.

 

  1. Dans la première parabole, nous avons Dieu le Fils de trouver les pécheurs que le berger cherche la brebis perdue (vv. 4-7). «4 Quel homme d’entre vous, s’il a cent brebis, et qu’il en perde une, ne laisse les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert pour aller après celle qui est perdue, jusqu’à ce qu’il la retrouve? 5  Lorsqu’il l’a retrouvée, il la met avec joie sur ses épaules, 6  et, de retour à la maison, il appelle ses amis et ses voisins, et leur dit: Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé ma brebis qui était perdue. 7  De même, je vous le dis, il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent, que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n’ont pas besoin de repentance. »
  2. Dans la deuxième parabole, nous avons l’Esprit de Dieu trouver les pécheurs que la femme qui cherche sa drachme perdue (vv. 8-10). « 8 Ou quelle femme, si elle a dix drachmes, et qu’elle en perde une, n’allume une lampe, ne balaie la maison, et ne cherche avec soin, jusqu’à ce qu’elle la retrouve? 9  Lorsqu’elle l’a retrouvée, elle appelle ses amies et ses voisines, et dit: Réjouissez-vous avec moi, car j’ai retrouvé la drachme que j’avais perdue. 10  De même, je vous le dis, il y a de la joie devant les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se repent.»
  3. Et dans la troisième parabole, nous avons reçu de Dieu le Père le fils repentant et est retourné comme le père de la réception de son fils prodigue (vv. 11-32). « 11 ¶ Il dit encore: Un homme avait deux fils. 12  Le plus jeune dit à son père: Mon père, donne-moi la part de bien qui doit me revenir. Et le père leur partagea son bien. 13  Peu de jours après, le plus jeune fils, ayant tout ramassé, partit pour un pays éloigné, où il dissipa son bien en vivant dans la débauche. 14  Lorsqu’il eut tout dépensé, une grande famine survint dans ce pays, et il commença à se trouver dans le besoin. 15  Il alla se mettre au service d’un des habitants du pays, qui l’envoya dans ses champs garder les pourceaux. 16  Il aurait bien voulu se rassasier des carouges que mangeaient les pourceaux, mais personne ne lui en donnait. 17  Etant rentré en lui-même, il se dit: Combien de mercenaires chez mon père ont du pain en abondance, et moi, ici, je meurs de faim! 18  Je me lèverai, j’irai vers mon père, et je lui dirai: Mon père, j’ai péché contre le ciel et contre toi, 19  je ne suis plus digne d’être appelé ton fils; traite-moi comme l’un de tes mercenaires. 20  Et il se leva, et alla vers son père. Comme il était encore loin, son père le vit et fut ému de compassion, il courut se jeter à son cou et le baisa. 21  Le fils lui dit: Mon père, j’ai péché contre le ciel et contre toi, je ne suis plus digne d’être appelé ton fils. 22  Mais le père dit à ses serviteurs: Apportez vite la plus belle robe, et l’en revêtez; mettez-lui un anneau au doigt, et des souliers aux pieds. 23  Amenez le veau gras, et tuez-le. Mangeons et réjouissons-nous;  24  car mon fils que voici était mort, et il est revenu à la vie; il était perdu, et il est retrouvé. Et ils commencèrent à se réjouir. 25  Or, le fils aîné était dans les champs. Lorsqu’il revint et approcha de la maison, il entendit la musique et les danses. 26  Il appela un des serviteurs, et lui demanda ce que c’était. 27  Ce serviteur lui dit: Ton frère est de retour, et, parce qu’il l’a retrouvé en bonne santé, ton père a tué le veau gras. 28  Il se mit en colère, et ne voulut pas entrer. Son père sortit, et le pria d’entrer. 29  Mais il répondit à son père: Voici, il y a tant d’années que je te sers, sans avoir jamais transgressé tes ordres, et jamais tu ne m’as donné un chevreau pour que je me réjouisse avec mes amis. 30  Et quand ton fils est arrivé, celui qui a mangé ton bien avec des prostituées, c’est pour lui que tu as tué le veau gras! 31  Mon enfant, lui dit le père, tu es toujours avec moi, et tout ce que j’ai est à toi;  32  mais il fallait bien s’égayer et se réjouir, parce que ton frère que voici était mort et qu’il est revenu à la vie, parce qu’il était perdu et qu’il est retrouvé.»

 

  • Ainsi, les trois de la Trinité de Dieu,
  • Dieu le Père,
  • Dieu le Fils,
  • et Dieu l’Esprit-travailler ensemble pour mettre pécheurs
  • et de mettre pécheurs,
  • afin d’avoir une part des choses divines.

 

  1. Dans Apocalypse 21, le chiffre quatre représentent les quatre directions de la terre l’est, le nord, le sud et l’ouest.
  2. Les portes sur les quatre côtés faisant face aux quatre directions de la terre,
  3. signifie que l’Evangile est prêché à toutes les directions de la terre habitée et que l’entrée dans la ville sainte est disponible pour tous les peuples de la terre.

 

  1. En outre, le numéro quatre,
  2. signifie les créatures,
  3. parce que dans Apocalypse 4:6 « 6 Il y a encore devant le trône comme une mer de verre, semblable à du cristal. Au milieu du trône et autour du trône, il y a quatre êtres vivants remplis d’yeux devant et derrière.»
  4. nous dit qu’il y a quatre êtres vivants autour du trône de Dieu.
  5. Qu’il y a trois portes sur chacun des quatre côtés,
  6. trois fois quatre le résultat étant de douze,
  7. implique que le Dieu Un et Trinite,
  8. le Créateur,
  9. est mêlé avec l’homme,
  10. la créature.
  11. La Nouvelle Jérusalem est le mélange de Dieu et l’homme.

 

De quelle direction êtes-vous entré?

Je suis venu de l’est, tandis que beaucoup d’entre vous est venu de l’ouest. Les frères d’Amérique du Sud et l’Afrique peuvent dire qu’ils venaient du sud, et beaucoup de Russes et les Esquimaux se dire qu’ils venaient du nord. Louez le Seigneur, que quelle que soit la direction que vous et je suis arrivé, nous sommes tous venus par les portes,

  • C’est que nous venons tous à travers le même Dieu un et trinité,
  • par Dieu le Père,
  • Dieu le Fils,
  • et Dieu l’Esprit.
  • De tous côtés, les trois portes sont les mêmes.
  • Les orientations sont différentes,
  • mais les portes sont les mêmes.

 

  1. Non seulement cela,
  2. après vous entrez et passer par la porte,
  3. peu importe de quelle direction vous entrez,
  4. une fois que vous avez passé la porte vous marchez sur la rue,
  5. vous serez un avec tous les autres.
  6. Il n’y a qu’une seule rue.
  7. Quand nous arrivons, nous sommes tous un.
  8. Contrairement à des villes en générale qui a de nombreuses rues,
  9. la Nouvelle Jérusalem n’a qu’une seule rue,
  10. qui est en spirales à partir du haut,
  11. du trône de Dieu,
  12. au fond de la montagne pour atteindre les douze portes.
  13. Une fois que nous entrons dans les portes,
  14. nous sommes sur la rue et nous sommes avec tous les autres.
  15. Nous sommes un en Christ,
  16. et nous sommes un dans son corps.
  17. La rue est la voie à l’écoulement de l’eau vive.

Qu’est-ce que l’écoulement de l’eau vive?

  • C’est la communion de l’Esprit Saint.
  • Il y a une seule façon,
  • une rue,
  • un flux,
  • un seul Esprit,
  • une bourse
  • et un aliment avec une douzaine de variétés.
  • Tout est un.
  • Nous sommes un.
  • C’est merveilleux!
  • Peu importe comment vous êtes l’étiquette, tôt ou tard,
  • vous devrez renoncer à votre étiquette.
  • Vous pouvez être une étiquette comme une étiquette presbytérienne, ou baptiste, ou méthodiste, ou pentecôtiste, ou épiscopalienne, ou un autre nom, mais il n’y a pas ces noms dans la Nouvelle Jérusalem.
  • Par conséquent, vous devez supprimer les noms et les dénominations et les familles d’église.
  • Vous devez comprendre que vous êtes un membre de la Nouvelle Jérusalem,
  • et que vous êtes un avec tous les membres.
  • Nous sommes un dans le Christ
  • et il a un seul corps.
  • Peu importe comment vous vous libeller comme une confession, si vous ne renoncez pas qu’aujourd’hui,
  • le jour du Seigneur il vous dira: « Mon enfant, il faut y renoncer. »
  • Nous sommes un en Christ,
  • et non pas dans la doctrine.
  • Nous sommes un dans la façon dont,
  • Un dans la vie,
  • Un dans le débit de l’eau dans l’Esprit,
  • et un dans la communion de l’Esprit.

 

En ces jours, j’ai eu beaucoup de communion avec beaucoup de saints. Une chose que j’ai souligné que nous devrions avoir une portée générale et ne pas essayer d’être spéciale.

Ne dites pas: « Je suis un presbytérien, ou je suis baptiste », ou« Je suis un chrétien rempli de l’Esprit. » « Oubliez ces étiquettes. »

Il suffit de se rappeler que vous avez été un pécheur, et maintenant que vous êtes sauvés. Vous êtes un permis à un, voilà tout.

  • Ne vous considérez pas plus que les
  • Ne vous considérez pas que vous êtes spirituels et d’autres ne le sont pas, ni de se considérer que vous avez vu la vision céleste et d’autres ne l’ont pas. Abandonnées  toutes ces idées.
  1. Peu importe ce que vous pensez de vous-même, aussi longtemps que vous êtes dans les portes, vous êtes avec moi et je suis un avec vous.
  2. Nous sommes tous un dans le chemin,
  3. Un dans la vie,
  4. Un dans l’Esprit,
  5. Un dans la circulation,
  6. Un dans la communion,
  7. Un dans la communion de l’Esprit.

 

  1. Aujourd’hui, dans le christianisme il y a trop de cours d’eau.
  2. Il est le cours d’eau
  3. le flux presbytérien,
  4. le flux méthodiste,
  5. le courant luthérien,
  6. et ainsi de suite.

 

  1. Toutefois, dans la Nouvelle Jérusalem, il n’y a qu’un seul flux.
  2. Nous buvons tous de la même eau,
  3. nous nourrissons tous de la même nourriture,
  4. et nous marchons tous dans la même rue.
  5. En outre, nous avons une seule direction,
  6. c’est la direction vers le trône de Dieu.
  7. Nous avons un pic et un but.
  8. Nous marchons sur vers le haut,
  9. le sommet,
  10. vers le trône de Dieu dans le Christ.

LE MUR DE LA VILLE

  • Nous en arrivons maintenant au Le dixième aspect de la Nouvelle Jérusalem, le mur de la ville.

Nous avons vu que la ville elle-même est de l’or pur (Apoc. 21:18 b), «18  La muraille était construite en jaspe, et la ville était d’or pur, semblable à du verre pur. »

  1. le premier point des matériaux de la ville.

Nous avons également vu que les portes sont des perles (Apoc . v.21a), «18  La muraille était construite en jaspe, et la ville était d’or pur, semblable à du verre pur. »

  1. le deuxième point des matériaux.

 

Maintenant il faut voir que le mur est construit avec des pierres précieuses (Apoc. v. 18a, 19-20), «18  La muraille était construite en jaspe, et la ville était d’or pur, semblable à du verre pur. 19  Les fondements de la muraille de la ville étaient ornés de pierres précieuses de toute espèce: le premier fondement était de jaspe, le second de saphir, le troisième de calcédoine, le quatrième d’émeraude, 20  le cinquième de sardonyx, le sixième de sardoine, le septième de chrysolithe, le huitième de béryl, le neuvième de topaze, le dixième de chrysoprase, le onzième d’hyacinthe, le douzième d’améthyste. »

  1. Le troisième point des matériaux.

 

Les trois types de matériaux sont en rapport avec les trois personnes du Dieu Un et Trine.

  1. L’or pur est lié à Dieu le Père, comme la nature divine;
  2. les perles sont liés à Dieu le Fils, le Christ, le Crucifié, le blessé, en qui nous sommes régénérés,
  3. et les pierres précieuses sont liées aux travaux de le Saint-Esprit.

 

  1. Ici, nous avons la nature de Dieu le Père,
  2. comme l’or pur,
  3. et la crucifixion,
  4. la rédemption,
  5. et la régénération du Christ pour nous faire des perles.
  6. Maintenant nous avons besoin de l’action de l’Esprit Saint sur nous pour nous faire des pierres précieuses.

 

 

  1. Une pierre précieuse n’est pas un élément d’origine de la création.
  2. C’est quelque chose créée par Dieu que l’on brûle et ont met une pressions de devenir comme du charbon.
  3. Puis, après avoir été brûlé, il doit être brûlé plus intensément avec une grande pression jusqu’à ce qu’elle devienne une pierre précieuse.
  4. Selon un article que j’ai lu une fois, un morceau d’un pouce carré de carbone, lorsqu’il est pressé sous un poids de 800.000 livres et brûlé dans un feu de cinq mille degrés, va devenir un petit diamant fin.
  5. C’est une illustration de l’action de l’Esprit Saint.

 

  1. À l’origine, nous ne sommes pas des morceaux de pierre,
  2. mais des morceaux d’argile.
  3. Nous avons besoin d’être brûlé et pressé.
  4. On peut penser que parce que nous sommes régénérés
  5. et cherchons le Seigneur,
  6. le Seigneur doit être très heureux avec nous
  7. et devrait être bon envers nous par nous donner toujours bon et des jours heureux.
  8. Cependant, nous savons que souvent, il en est tout le contraire.
  9. Plus nous aimons le Seigneur
  10. et cherchons le Seigneur,
  11. plus nous sommes en difficulté.
  • Après avoir entendu ces mots,
  • peut-être vous puissiez avoir peur
  • et d’essayer de s’enfuir,
  1. mais la main du Seigneur est sur toi.
  • Vous ne pouvez pas fuir parce que vous êtes dans la main divine. Il est le potier et que vous êtes l’argile (Romains 9:20-21). « 20 O homme, toi plutôt, qui es-tu pour contester avec Dieu? Le vase d’argile dira-t-il à celui qui l’a formé: Pourquoi m’as-tu fait ainsi? 21 Le potier n’est-il pas maître de l’argile, pour faire avec la même masse un vase d’honneur et un vase d’un usage vil?»

 

Par conséquent, comment pouvez-vous fuir?

  1. Si vous êtes en mesure de s’enfuir,
  2. puis vous essayez de le faire.
  3. Si vous ne pouvez renoncer à être un chrétien,
  4. Au moins essayer de le faire,
  5. et le plus tôt sera le mieux.
  6. Cependant, Notre être chrétien c’est à lui et non à nous,
  7. C’est quelque chose du ciel,
  8. et pas quelque chose de cette terre. Vous ne pouvez pas abandonner le Seigneur.
  9. J’ai essayé plusieurs fois de renoncer à être chrétien, mais je ne pouvais pas le faire. Le plus j’ai essayé d’abandonner, d’autant plus que j’avais à l’amour du Seigneur.
  • Je dois vous dire la vérité: plus vous cherchez à aimer le Seigneur, plus il y aura la pression et la gravure.
  • Pour un jour donné, la pression peut venir de presque tous les côtés.

 

  1. Votre chère femme est une pression,
  2. vos chers enfants sont une pression,
  3. et vos chers frères et sœurs sont une pression.
  4. Tout est une pression,
  5. et brûle le monde qui est en vous.
  6. Partout où vous allez il y a un four.
  7. Vous êtes comme la pâte dans un moule à cake, de le mettre au four par le cuisinier.
  8. Cependant, n’ayez pas peur.
  9. Le cuisinier sait à quelle température du four il devrait être. Que ce doit être faible, faible à moyen, moyen, élevé moyen ou élevé, le chef divin sait comment régler le feu. Il sera nous «cuire» vous êtes dans le droit chemin. Il vous presse, et il vous cuit jusqu’à ce que vous devenez un bien gâteau cuit, convenable à son goût. Il vous presse et vous brûler jusqu’à ce que vous devenez un diamant, un morceau de pierre précieuse.
  10. C’est le travail de l’Esprit Saint.

 

En ces jours, les chrétiens accordent trop d’attention aux dons. Si un jeune homme qui lors d’un séminaire, qui est éloquent en parlant, et peut réciter quelques versets de la Bible, se lève pour prononcer un sermon dans une merveilleuse façon, les gens vont admirer et le louer. Un tel jeune homme peut avoir un don, mais rien de lui peut-être passé par la pression et la gravure.

Un potier fait un certain nombre d’enceintes ou récipients en argile. Puis il peint quelques beaux modèles sur les différentes pièces. Les conteneurs de belle allure, mais ils ne peuvent pas être touché. Une petite touche leur amène leur ruine. Ainsi, le potier doit mettre tous ces vases d’argile avec des belles peintures dans le four pour être brûlés et apporter une pression. Après le passer dans la haute chaleur, ils deviennent solides. Quelle que soit peint sur leurs extérieur ne peut plus être enlevé, il a été brûlé et forgé en eux.

Cette illustration nous montre que le Seigneur nous a besoin d’être «brûlé» « forger » les bateaux avec quelque chose de lui forgé en nous par le travail de l’Esprit Saint. Ceci est différent des dons, qui sont souvent mal, endommager, de détruire, et nous gâter.

  1. Comme nous l’avons vu,
  2. le mur de la ville sainte est construit avec des matériaux précieux gravé et mise en pressions par la main divine.
  3. Nous devons réaliser que nous pouvons avoir de l’or comme la ville elle-même et les perles comme l’entrée de la ville,
  4. mais si nous n’avons pas les pierres précieuses,
  5. nous n’avons pas le mur.
  6. Quelle est la fonction du mur?
  7. La fonction du mur est pour la séparation, et c’est aussi pour la protection et la sécurité.

 

  1. Dans beaucoup d’églises, il peut y avoir de l’or, et il peut y avoir des perles a l’entrée, mais ils n’ont pas le mur.
  2. De même, beaucoup de croyants ont de l’or en eux, et ils ont l’entrée, mais ils n’ont pas le mur.
  3. Ils n’ont jamais été construits. Ils sont «à plat» et «horizontale», ils n’ont pas les dimensions.
  4. C’est comme si chaque partie d’entre eux sont une entrée.
  5. Il n’y a pas de séparation, pas de protection, et pas de sécurité.
  6. Il n’y a rien de l’Esprit Saint en eux forgé pour eux d’être construit comme un mur.
  7. Nous devons avoir quelque chose de l’Esprit Saint brûlé,
  8. forgé,
  9. en nous pour faire de nous des pierres précieuses que l’on peut se construire comme une séparation,
  10. comme une protection,
  11. comme une ligne de séparation,
  12. de séparer ce qui est saint de ce qui est monde.

 

  • En outre, l’Apocalypse 21:18 A dit, « 18 La muraille était construite en jaspe, et la ville était d’or pur, semblable à du verre pur.»
  • Le Jasper est l’apparition du Dieu révélé, l’a exprimé Dieu l’Apocalypse (4:3). «3 Celui qui était assis avait l’aspect d’une pierre de jaspe et de sardoine; et le trône était environné d’un arc-en-ciel semblable à de l’émeraude. »
  • Lorsque Dieu se révèle,
  • il apparaît comme le jaspe,
  • brillant,
  • transparent,
  • avec l’expression divine.
  • Le mur de la ville sainte a l’apparence de Dieu,
  • exprimant l’image de Dieu.

Comment cela peut-il être?

  • C’est simplement parce que les croyants,
  • après le pressage
  • et la cuisson,
  • ont été conformes à l’image de Dieu.
  • Aujourd’hui, nous avons peut-être certains frères qui sont gentils et bien naturellement. Lorsque vous les rencontrez, vous n’avez pas le sens de la manifestation de Dieu, l’expression de Dieu, l’image de Dieu.
  • Cependant, peut-être au bout de cinq ans, ils peuvent avoir connu des ennuis, des essais, des brûlures, des pressions et des pressions. Lorsque vous les rencontrer à nouveau, ils peuvent encore être bon et gentil, mais ils sont différents. Vous sentez avec eux qu’il y a l’apparition de Dieu, l’expression de Dieu, l’image de Dieu.
  • Vous verrez le jaspe divin en eux parce qu’ils ont été brûler et pressée dans la main de l’Esprit Saint.

 

  1. Ils ont l’apparence de Dieu,
  2. et cette apparence même de Dieu est la ligne de démarcation,
  3. la ligne de séparation,
  4. de l’église,
  5. en séparant ce qui est de l’église de ce qui n’est pas de l’église
  6. et de séparer ce qui est saint de ce qui est de ce monde.
  7. Le plus vous êtes comme Dieu,
  8. plus vous êtes séparé du monde.
  9. Plus vous exprimer Dieu,
  10. plus vous avez la ligne de séparation.

 

  1. Apocalypse 21:14 dit: «14 La muraille de la ville avait douze fondements, et sur eux les douze noms des douze apôtres de l’agneau. »
  2. Le mur est construit sur les fondations des apôtres de l’Agneau.
  3. Cela signifie que le mur est construit sur le Christ qui nous est imposée par les apôtres.

Qui sont les apôtres de l’Agneau?

  1. Ils sont les porteurs du Christ.
  2. Ils sont les agents transformés par la transmission du Christ.
  3. Ce mur est construit sur les apôtres de l’Agneau signifie simplement que le mur est construit sur le Christ qui nous est imposée par les apôtres comme des agents de transmission.
  4. Les enfants d’Israël sont les entrées,
  5. mais les apôtres de l’Agneau sont les fondements parce qu’ils ont le Christ,
  6. et ils ont apporté le Christ pour nous.
  7. C’est une photo de l’église.
  8. L’église est construite sur rien d’autre que le Christ a apporté et enseigné par les apôtres.

L’EXPRESSION DE DIEU DANS LA LUMIERE ET LA GLOIRE

Nous en arrivons maintenant au dernier point de cette ville sainte. Le onzième aspect de la Nouvelle Jérusalem, La ville entière est une expression de Dieu dans la lumière, et dans la vie, et dans la gloire. Apocalypse 21:11 dit: «11  21-10 ayant la gloire de Dieu. 21-11 Son éclat était semblable à celui d’une pierre très précieuse, d’une pierre de jaspe transparente comme du cristal. »

 

  1. Ainsi, toute la ville est une expression de Dieu.
  2. Il s’agit d’un navire,
  3. un conteneur,
  4. une personne morale,
  5. une ville bâtie pour exprimer Dieu.
  6. C’est encore une image de l’église.
  7. En conclusion, nous devons réaliser ce que la Nouvelle Jérusalem est.

 

  1. La Nouvelle Jérusalem est une composition de vie de toutes les personnes enregistrées dans toutes les générations de l’époque de l’Ancien Testament à la fin de l’époque du Nouveau Testament.
  2. Ils ont été régénérés.
  3. Ils ont été transformés dans la nature et la forme.
  4. Ils ont été modifiés absolument dans le même état,
  5. la même situation,
  6. et la même forme que Dieu.

 

  1. En outre, ils ont été construits ainsi comme un navire d’entreprise,
  2. un conteneur d’entreprise,
  3. pour contenir Dieu et d’exprimer Dieu.
  4. Donc, Dieu dans le Christ par l’Esprit,
  5. c’est le contenu de cette ville,
  6. et Dieu est exprimé à travers la gloire de cette ville.
  7. C’est l’image de l’église.
  8. Si nous voulons comprendre l’église
  9. et de réaliser la vie de l’Eglise réelle,
  10. nous devons voir cette image
  11. et de comprendre tous les aspects de cette photo.

 

Que le Seigneur nous bénisse dans cette affaire.

 

 

 

 

 

 

 

église chrétienne évangélique – église de Jésus- Morestel

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 − onze =