LA PENSÉE CENTRALE DE CHRIST – CHAPITRE-CHAPITRE XIII- L’ASPECTS DE LA NOUVELLES JERUSALEM (2)

Lecture de l’Ecriture: apoc 21,2-3, 18, 21-22; 22:1-2

 

Selon la pensée divine dans toutes les Écritures, Dieu voit toujours ses rachetés que sa femme et lui-même que le mari.

Osée 2:16 dit: « 16  2-18 En ce jour-là, dit l’Eternel, tu m’appelleras: Mon mari! et tu ne m’appelleras plus: Mon maître!»

Dieu voulait que Son peuple, les enfants d’Israël, de faire appel Lui époux et de ne plus appeler le maîtriser.

Dans le verset 19, il poursuit en disant: « 19  2-21 Je serai ton fiancé pour toujours; je serai ton fiancé par la justice, la droiture, la grâce et la miséricorde;»

 

  1. Par conséquent, il est clair que dans la pensée de Dieu,
  2. le peuple d’Israël était une femme pour lui.
  3. La pensée divine elle-même se révèle aussi dans le livre d’Esaïe.
  4. Dieu a dit aux enfants d’Israël qu’ils ont été promis à son mari
  5. et ils ont été une épouse pour lui,
  6. et que, pour un petit moment, ils a sont abandonné,
  7. mais plus tard ils seront rassembler et de les recevoir en retour (Ésaïe 54:5-7 ). « 5 Car ton créateur est ton époux: L’Eternel des armées est son nom; Et ton rédempteur est le Saint d’Israël: Il se nomme Dieu de toute la terre; ;6 ¶  Car l’Eternel te rappelle comme une femme délaissée et au coeur attristé, Comme une épouse de la jeunesse qui a été répudiée, dit ton Dieu. 7  Quelques instants je t’avais abandonnée, Mais avec une grande affection je t’accueillerai;»
  8. Non seulement cela, dans le livre de Jérémie compare Dieu à son peuple à une femme (3:1). «  1 ¶  Il dit: Lorsqu’un homme répudie sa femme, Qu’elle le quitte et devient la femme d’un autre, Cet homme retourne-t-il encore vers elle? Le pays même ne serait-il pas souillé? Et toi, tu t’es prostituée à de nombreux amants, Et tu reviendrais à moi! dit l’Eternel »  
  9. Nous apprécions également beaucoup le livre de l’Ancien Testament le Cantique des Cantiques. Ce livre compare le Seigneur cherche une à une jeune mariée qui est belle à ses yeux, et il compare le Seigneur lui-même à l’Epoux.
  10. Puis, dans le Nouveau Testament, Jean-Baptiste a témoigné que le Seigneur est l’Agneau de Dieu (Jean 1:29), «  29 ¶  Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit: Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde.»
  11. et il a également témoigné que le Seigneur est l’Époux, qui a la mariée (Jean 3:29).« 29  Celui à qui appartient l’épouse, c’est l’époux; mais l’ami de l’époux, qui se tient là et qui l’entend, éprouve une grande joie à cause de la voix de l’époux: aussi cette joie, qui est la mienne, est parfaite.»
  12. Nous devons nous demander ce qui est mariée.
  • La réponse se trouve dans le dernier livre écrit par le même auteur, l’apôtre Jean.
  1. Dans le livre de l’Apocalypse, Jean nous dit clairement qui et ce que l’épouse du Christ est, la mariée est la Nouvelle Jérusalem ( Apoc 21:9). «  9 ¶  Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes remplies des sept derniers fléaux vint, et il m’adressa la parole, en disant: Viens, je te montrerai l’épouse, la femme de l’agneau.»
  2. Dans ce dossier, on nous dit clairement que celui qui épouse cette jeune mariée est appelé l’Agneau.
  3. Il est l’Agneau, ainsi que l’Époux.
  4. Tous les étudiants de l’Écriture admettre que la mariée mentionné dans le chapitre trois versé 1 de 1 Jean mariée entreprise composée de personnes vivantes, pas une entité physique. «1 ¶ Voyez quel amour le Père nous a témoigné, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu! Et nous le sommes. Si le monde ne nous connaît pas, c’est qu’il ne l’a pas connu »
  5. Par conséquent, comment la mariée dans le dernier livre écrit par le même auteur est-ce un lieu physique?
  6. Nous devons admettre que cette ville,
  7. la Nouvelle Jérusalem,
  8. est l’épouse
  9. là mêmes que l’apôtre Jean dans son Evangile mentionne, dans Jean 3:29. «29 Celui à qui appartient l’épouse, c’est l’époux; mais l’ami de l’époux, qui se tient là et qui l’entend, éprouve une grande joie à cause de la voix de l’époux: aussi cette joie, qui est la mienne, est parfaite. » Non seulement cela, l’apôtre Paul nous dit dans 2 Corinthiens 11:2 «2  Car je suis jaloux de vous d’une jalousie de Dieu, parce que je vous ai fiancés à un seul époux, pour vous présenter à Christ comme une vierge pure. » qu’il nous fiancée, les croyants, comme des vierges pures à un seul époux, le Christ.

 

  1. D’une part, quant à la relation entre nous et le Père,
  2. nous sommes tous des hommes.
  3. Même les sœurs sont des frères.
  4. deuxième Corinthiens 6:18 est la seule instance dans laquelle le Nouveau Testament indique que Dieu a des filles.
  5. Pour la plupart, il nous dit que les croyants sont fils de Dieu.
  6. Christ n’a pas de sœurs, mais des frères,
  7. il est le premier-né entre plusieurs frères (Rom. 8:29), « 29 ¶  Car ceux qu’il a connus d’avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l’image de son Fils, afin que son Fils fût le premier-né entre plusieurs frères. »
  8. ne figure pas parmi beaucoup de frères et sœurs.
  9. D’autre part, quant à la relation entre nous et le Christ,
  10. nous sommes tous des femmes.
  11. Même les frères sont des femmes.
  12. Nous sommes toutes des vierges fiancées au Christ.
  13. Nous sommes l’épouse du Christ et la femme de l’Agneau.
  14. Cette pensée est vue à travers les Ecritures.
  15. Finalement, lorsque nous arrivons à la fin de l’Écriture,
  16. nous avons un tableau complet de cette pensée divine.
  17. Toutes les personnes rachetées de Dieu à travers tous les âges sont composées ensemble comme une ville vivante d’être habité par Dieu,
  18. qui est,
  19. à être rempli de Dieu.
  20. Toutes les personnes sont rachetées l’épouse de l’Agneau
  21. et l’habitation de Dieu.
  22. C’est le sens propre de la Nouvelle Jérusalem.

 

Tout au long de l’Écriture, il y a la pensée divine que le peuple des rachetés de Dieu sont composées ensemble pour être une épouse pour le Christ et une habitation de Dieu.

  • Telle est la conclusion ultime de toutes les Écritures et l’expression ultime de la pensée de l’Écriture.
  • La pensée divine est que Dieu désire avoir un groupe de personnes vivant ensemble composé comme une personne morale pour le contenir et de l’exprimer dans le Christ par l’Esprit Saint.
  • Telle est la pensée centrale de Dieu et c’est le modèle même de l’Eglise.
  • En ces jours, nous parlons beaucoup sur la construction de l’église et sur la pratique de la vie de l’Eglise.

 

  1. Nous devons réaliser que la Nouvelle Jérusalem est le modèle unique dans les saintes Ecritures qui concerne l’église,
  2. la construction de l’église,
  3. et la vie de l’Eglise.
  4. Si nous voulons savoir ce que la vie de l’Eglise qui est et ce dans le bon sens est pour l’édification de l’église,
  5. nous devons connaître la Nouvelle Jérusalem.
  6. Telle est la vision même par lequel nous sommes en mesure de savoir quelle est la bonne voie pour l’édification de l’église
  7. et quelle est la véritable condition,
  8. la situation réelle,
  9. de la vie de l’Eglise réelle.

LE SEIGNEUR DIEU TOUT PUISSANT ET DE L’AGNEAU COMME LE TEMPLE

Dans le chapitre précédent nous avons vu les trois premiers aspects de la Nouvelle Jérusalem.

  1. Premièrement, Dieu est la lumière dans ce bâtiment de l’entreprise.
  2. Deuxièmement, Dieu que le feu est dans le feu qui est, dans le rédempteur du Christ que l’agneau.
  3. Troisièmement, ce Dieu que la lumière dans le rédempteur du Christ est sur le trône.
  4. Donc, nous avons la lumière,
  5. la rédemption,
  6. et l’autorité.
  7. Ce sont les trois premiers articles de la vie de l’Eglise pour l’édification de l’église.

 

 

  • Maintenant nous arrivons à la quatrième question.

 

  • Dans cette ville,
  • Dieu lui-même en Jésus-Christ est le temple.
  • Un temple est un bâtiment pour les gens à adorer et servir Dieu.
  • Nous devons prendre conscience que,
  • dans l’église,
  • pas seulement celui que nous adorons est Dieu lui-même,
  • mais encore le lieu,
  • l’environnement,
  • le bâtiment,
  • dans lequel nous adorons Dieu doit aussi être Dieu lui-même.
  • En bref, nous avons a adorer Dieu en Dieu même.
  • Nous n’avons pas a adorer Dieu dans un bâtiment physique.
  • Le lieu physique dans lequel nous sommes n’est pas notre temple.
  • Dieu lui-même est notre temple,
  • et nous adorons Dieu en Dieu même.
  • Nous bénéficions de la présence pleine de Dieu.
  • La présence de Dieu est si pratique,
  • si pleine et si riche que l’atmosphère devient très,
  • l’environnement change,
  • par lequel et dans lequel nous l’adorons.
  • Cette expérience est dans l’église.
  • Nous n’avons pas un temple physique dans lequel nous adorons Dieu.
  • Le temple est Dieu lui-même,
  • car à l’époque du Nouveau Testament,
  • tout est positif
  • Car Dieu lui-même est dans le Christ par l’Esprit Saint.
  • Nous n’avons pas le culte pour les anges. Le culte des anges, pour Dieu ce qui n’est l’objectif, et qui n’a rien à voir avec eux de façon subjective.
  • Cependant, nous chrétiens ont adorent un Dieu très subjective.
  • Alors que nous nous l’adorons,
  • il est en nous et nous sommes en Lui. Il est le seul que nous adorons, et Il est le temple où nous l’adorons.
  • Tout est Dieu lui-même dans le Christ par l’Esprit.

 

  1. Lorsque vous allez offrir une prière au Seigneur,
  2. que la prière doit être quelque chose du Seigneur,
  3. quelque chose dans le Seigneur,
  4. quelque chose avec le Seigneur,
  5. et quelque chose comme une partie du Seigneur lui-même.
  6. Votre prière ne doit pas être quelque chose simplement pour le Seigneur.
  7. De même, lorsque vous allez conseiller un frère sur un certains sujet,
  8. vous ne devriez pas lui donner des avis pour le Seigneur,
  9. mais vous devez lui donner des avis quelque chose du Seigneur,
  10. dans le Seigneur,
  11. et même dans le cadre du Seigneur.
  12. C’est ce que cela signifie d’avoir le Seigneur lui-même comme le temple dans lequel nous l’adorons,
  • et c’est le sens du service du Nouveau Testament.
  1. Le service du Nouveau Testament est subjectif à un point tel que,
  2. En nous et dans le Seigneur, les deux, se mêlent à l’unisson.
  3. L’adorateur se confond avec celui qui est adoré.
  4. Nous prions le Seigneur dans le Seigneur.
  5. Nous ministre à d’autres dans le Seigneur.
  6. Nous louons le Seigneur dans le Seigneur.
  7. Tel est le sens correct d’avoir Dieu pour le temple.
  8. Le temple est tout simplement la présence de Dieu.

 

  • Aujourd’hui, les chrétiens parlent beaucoup de lumière, de la vie, de la puissance, de la force, et d’autres questions.
  • Cependant, toutes ces choses ne sont rien, mais que le Seigneur lui-même.
  • Si nous sommes en présence du Seigneur,
  • Nous avons la vie.
  • Si nous sommes en présence du Seigneur, nous avons la lumière.
  • Si nous sommes en présence du Seigneur, nous avons la puissance, la force et l’autorité. Si nous sommes en présence du Seigneur, nous avons tout. Dieu lui-même dans le Christ par l’Esprit est tout pour nous.

 

LA VILLE ENTIER C’EST DIEU

  1. Le cinquième aspect de la Nouvelle Jérusalem, c’est que toute la ville elle-même est d’or.
  2. Dans toutes les Écritures, l’or signifie la nature divine, la nature de Dieu le Père. La ville elle-même est d’or pur sans aucun mélange (apoc . 21:18 b). « 18 La muraille était construite en jaspe, et la ville était d’or pur, semblable à du verre pur.»
  3. Cela indique que l’église doit être à cent pour cent de Dieu,
  4. elle doit être absolument de la nature divine.

Aujourd’hui, parmi les chrétiens, cependant, l’église est un mélange avec une partie de la nature divine et une partie de la nature humaine déchue.

  1. Si nous voulons avoir la vie véritable église,
  2. l’église elle-même doit être d’or pur,
  3. entièrement de la nature divine.
  4. Ici, nous avons besoin du travail de la croix pour nous purifier et nous purger.

 

  • A propos il y a vingt ans, j’ai entendu un mot court en disant que l’être pur est différent d’être propre. Quand j’ai entendu ces mots, je ne pouvais pas le comprendre, et j’ai été très surpris.
  • J’ai pensé que pour être nettoyés était assez bon.
  • Toutefois, l’orateur a dit que nous avons encore besoin d’être purifiés,
  • tout comme l’or pur est purifié est contenir aucun mélange
  • afin d’être transparent.
  • Depuis ce temps, le Seigneur a progressivement montré la différence entre être propre et être pure.
  • Un frère ou une sœur peut être gentil, doux et propre, mais il y a encore un mélange.
  • Il n’est pas transparent, mais opaque.
  • Il est beau et propre, mais vous ne pouvez pas voir à travers lui.
  • Quand je suis entouré par des frères qui ont un mélange,
  • je dis: «Seigneur, délivrez-moi. Je suis dans la cellule une prison », « et chaque côté est opaque. »
  • Le plus ont parlent avec ces frères, plus ils sont dans les ténèbres, même si elles sont des personnes propres.
  • Pour être propre est une chose, mais d’être pur et transparent est une autre.
  • Parfois vous pouvez rencontrer un saint dans le Seigneur, que vous avez le sentiment n’est pas seulement propre, mais aussi dans la transparence, comme le verre clair.
  • Frères et sœurs, nous devons être clairs que le simple fait d’être propre ne suffit pas. Nous avons besoin d’être purifiée par la mort du Seigneur sur la croix.

 

LA RIVIÈRE  D’EAU VIVE QUI SORTAIT DU TRONE DE DIEU  ET DE L’AGNEAU

Le sixième point nous avons besoin d’examiner concernant la Nouvelle Jérusalem est le fleuve d’eau de vie qui sortait du trône de Dieu et de l’Agneau (Apoc 22:1). «     1 ¶  Et il me montra un fleuve d’eau de la vie, limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu et de l’agneau.»

  1. Lorsque nous avons Dieu comme la lumière dans la rédemption,
  2. le Christ,
  3. et quand nous sommes sous l’autorité
  4. et nous reconnaissons les chefs de ménage
  5. et de la seigneurie du Christ,
  6. et quand nous faisons l’expérience de la nature divine parmi nous,
  7. il y a toujours un flux de la vie,
  8. un flux de vie,
  9. qui coule au milieu de nous.
  10. Ce qui coule de l’eau de vie est la communion de toute la ville,
  11. et il est la source,
  12. la fontaine,
  13. le bien,
  14. de l’approvisionnement pour toute la ville.
  15. Lorsque le débit de la rivière atteint,
  16. il y a l’offre est administrée.
  17. Ce débit de l’eau de vie qui sort de la seigneurie et le chef de ménage que nous réalisons dans la rédemption du Christ à la lumière de Dieu.
  18. Si nous abandonnons les chefs ménages dirigés par le Seigneur dans l’église et ne reconnaissent pas l’autorité divine, il n’est pas possible pour nous d’avoir le flux de vie qui coule au milieu de nous tout le temps.
  19. Supposons que nous en tant que groupe de croyants se réunissent pour réaliser l’unité du Corps du Christ et essayer d’avoir la vie de l’Eglise, mais lorsque nous sommes réunis, tout le monde se dispute avec un de l’autre.
  20. Si oui, croyez-vous, qu’il y a la possibilité d’avoir le flux de vie qui coule au milieu de nous?
  21. Ce n’est pas possible.
  22. Tant que le trône de Dieu est posé,
  23. la source de l’eau de vie est également allée,
  24. parce que l’eau vive sort du trône de Dieu.
  25. Tant que vous n’avez pas le chef de ménage,
  26. Est la seigneurie de Christ réalisée dans l’ordre divin,
  27. vous avez perdu la source de l’eau vive.
  28. Si nous nous rendons compte de la seigneurie,
  29. Et du chef de ménage,
  30. du Christ dans l’autorité divine de la rédemption du rédempteur *et à la lumière de Dieu,
  31. et la rivière d’eau vive coule sans cesse de mettre l’offre la vie pour nous.

 

  • Qu’est-ce que le fleuve d’eau vive?
  • Sans doute, il est un symbole de l’Esprit Saint.
  • Jean 7:37-39 « 37 ¶  Le dernier jour, le grand jour de la fête, Jésus, se tenant debout, s’écria: Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive. 38  Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Ecriture. 39  Il dit cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui; car l’Esprit n’était pas encore, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié. »
  • Au verset 38, le Seigneur nous dit que celui qui croit en Lui, comme le dit l’Écriture, de son seins couleront des fleuves d’eau vive. «38 Celui qui croit en moi, des fleuves d’eau vive couleront de son sein, comme dit l’Ecriture. »
  • Puis le verset 39 dit: «Il disait cela sur l’Esprit. » « 39 Il dit cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui; car l’Esprit n’était pas encore, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié. »
  • L’Esprit Saint, ainsi que Le ministère du Seigneur pour nous, c’est une rivière qui coule de l’eau de la vie en nous.
  1. Ainsi, à l’image de la Nouvelle Jérusalem,
  2. il y a Dieu le Père,
  3. comme la lumière,
  4. Dieu le Fils comme un rédempteur,
  5. et Dieu l’Esprit comme un fluide.
  6. La lumière est avec Dieu le Père,
  7. la rédemption est auprès de Dieu le Fils,
  8. et la vie avec Dieu est l’Esprit.

Par conséquent, il est appelé l’Esprit de vie (Rom. 8:2). «2  En effet, la loi de l’esprit de vie en Jésus-Christ m’a affranchi de la loi du péché et de la mort. » 

La vie de Dieu pour nous est toujours fluide.

 

  • Premièrement, il s’écoule dans le Fils,
  • et puis il s’écoule comme l’Esprit.
  • Il est la lumière,
  • Il a accompli la rédemption dans le Fils,
  • et il s’écoule comme l’Esprit avec l’offre de la vie.
  • Voici la lumière,
  • la lampe,
  • et la rivière,
  • et là est le Dieu un et Trinité.
  • La lumière est le Père,
  • la lampe est le Fils,
  • et le fleuve est l’Esprit.
  • Dans la vie de l’Eglise,
  • si nous nous rendons compte du Christ le chef.
  • Il est la lumière par Sa rédemption,
  • nous avons l’Esprit qui coule tout le temps en nous
  • et parmi nous comme l’offre la vie.
  • C’est une exigence pour la vie de l’Eglise.
  • Si nous n’avons pas de cela, nous allons avoir soif et desséché.

L’ARBRE DE VIE CROISSANTE DANS L’ECOULEMENT DE L’EAU DE VIE

Le septième aspect de la Nouvelle Jérusalem, c’est que l’arbre de vie se développe dans l’écoulement de l’eau vive (Apoc. 22:2). «2  Au milieu de la place de la ville et sur les deux bords du fleuve, il y avait un arbre de vie, produisant douze fois des fruits, rendant son fruit chaque mois, et dont les feuilles servaient à la guérison des nations.»

Cela signifie que lorsque l’écoulement de l’eau de vie, là est l’offre la vie. L’arbre de vie c’est le Christ que la vie et l’offre la vie pour nous.

 

  • Cet arbre de la vie pousse dans la rivière
  • signifie que le Christ comme notre approvisionnement de la vie est à notre disposition dans le courant de l’Esprit.
  • Si vous avez l’Esprit,
  • vous avez le Christ comme l’arbre de vie, l’offre la vie.

 

  • Comme l’église, nous devons avoir le débit de l’Esprit.
  • Dans ce flot de l’Esprit que nous avons l’offre du Christ, c’est, nous avons le Christ comme l’approvisionnement.

Le simple fait de prêcher les doctrines et les enseignements ne fonctionne pas.

  • Nous devons avoir le Christ pour nous son ministère est l’offre de la vie à travers le flux de l’Esprit.
  • Chaque fois que nous nous réunissons, il doit y avoir le débit de la rivière,
  • et dans ce débit de l’eau est la fourniture du Christ,
  • le Christ son ministère à nous comme la fourniture de vie.

 

  • Frères et sœurs, il est inutile de discuter sur la façon de répondre.
  • Nous avons besoin «Est-ce notre réunion du Christ comme étant la fourniture du ministère auprès de nous? » ils faut consulter en demandant:
  • Ceci est un test réel.

 

  • Dans la vie de l’Eglise, nous devons avoir le Christ et son ministère fournies pour nous comme la fourniture de vie dans le flux de l’Esprit Saint.
  • Apocalypse 22:1-2«     1 ¶  Et il me montra un fleuve d’eau de la vie, limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu et de l’agneau. 2  Au milieu de la place de la ville et sur les deux bords du fleuve, il y avait un arbre de vie, produisant douze fois des fruits, rendant son fruit chaque mois, et dont les feuilles servaient à la guérison des nations.» indique la richesse de l’offre du Christ.

 

  • Il y a douze différentes sortes de fruits, frais et riche.
  • Christ n’est pas limitée ou pauvres.
  • Il est illimitée et un riche jugement (Eph. 3:8). «8  A moi, qui suis le moindre de tous les saints, cette grâce a été accordée d’annoncer aux païens les richesses incompréhensibles de Christ, »
  • Il faut toujours avoir quelque chose de nouveau et frais du Christ et faire le ministère à son peuple.

 

  • Même dans notre chant des hymnes nous ne devons pas être vieux ou pauvres.
  • Jour après jour,
  • semaine après semaine,
  • mois après mois,
  • et année après année,
  • il ne faut pas se contenter de chanter les cantiques même plus et plus.

 

  • Le Christ est-t-il pauvre?
  • Nous devons essayer d’écrire plus de nouveaux chants d’apporter les richesses du Christ dans le flux de l’Esprit Saint.
  • J’ai beaucoup entendu chanter des psaumes,
  • mais je n’ai pas l’impression d’approvisionnement beaucoup du Christ dans les Psaumes.
  • Il y a plus de richesses du Christ dans des livres tels qu’Ephésiens, aux Colossiens et aux Philippiens.
  • Tous ces livres contiennent les richesses du Christ.
  • Dans certains Psaumes on nous dit de crier et de pleurer à haute voix.
  • Toutefois, on peut hurler même si on est pauvres, ou faire un cri faible, avec presque rien du Christ.

 

Dans les réunions que nous devons avoir quelque chose de la richesse du Christ et de son ministère auprès des gens du Seigneur que l’offre la vie. Nous devons mettre le Christ comme de nouveaux fruits, Comme un approvisionnement en frais.

 

LA RUE DE LA VILLE

Le huitième aspect de la Nouvelle Jérusalem est la rue. Avec le débit de la rivière et la croissance de l’arbre de vie, il y a une rue (Apoc. 22:1-2). «    1 ¶  Et il me montra un fleuve d’eau de la vie, limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu et de l’agneau. 2  Au milieu de la place de la ville et sur les deux bords du fleuve, il y avait un arbre de vie, produisant douze fois des fruits, rendant son fruit chaque mois, et dont les feuilles servaient à la guérison des nations. »

  1. La rue,
  2. le chemin,
  3. c’est le Christ lui-même,
  4. tout comme l’arbre de vie est le Seigneur lui-même.
  5. Le Seigneur nous dit: «Je suis le chemin et la réalité et la vie » (Jean 14:6).
  • Avec et dans l’écoulement de l’eau de vie on croît avec l’arbre de vie,
  • et le débit de l’eau de vie est au milieu de la rue.
  • Cela signifie que si vous avez la rue,
  • vous avez le flux,
  • et si vous avez le flux,
  • vous avez la voie.

En outre, cette façon est d’or pur, comme du verre transparent (Apoc. 21:21). « 21  Les douze portes étaient douze perles; chaque porte était d’une seule perle. La place de la ville était d’or pur, comme du verre transparent.»

C’est une image que nous avons à comprendre au sens figuré.

  1. Dieu comme la lumière et le Christ comme la lampe sur le trône,
  2. et le débit d’eau de vie est l’Esprit Saint.
  3. Avec le Saint-Esprit est Christ,
  4. comme l’arbre de vie,
  5. l’offre de la vie,
  6. et que l’écoulement de l’eau de vie est dans la rue,
  7. le chemin,
  8. qui est le Christ lui-même.
  9. Pour faire l’expérience de Christ comme la rue,
  10. vous devez avoir l’or pur de la nature divine,
  11. vous devez avoir le débit du Saint-Esprit,
  12. et vous avez besoin pour profiter de Christ,
  13. comme l’approvisionnement en vie.

Si vous n’avez pas l’or pur à l’écoulement de l’eau de vie et l’arbre de vie de plus en plus dans cette eau, il n’y a pas de rue, aucun moyen, à la marche.

  1. Beaucoup de frères fois peuvent se poser certaines questions Je ne sais pas quelle est la bonne façon pour moi de prendre et d’avoir plus de Christ.
  2. Ma réponse est toujours la même,
  3. « Avez-vous le Christ est en vous?
  4. Avez-vous le flux vivant en vous?
  5. Aimez-vous le Christ comme le Vivant et avez – vous l’offre la vie?
  6. Alors ne parlons pas de la voie; ou de parler du Christ.

 

  1. Si vous avez le Christ comme l’or pur,
  2. Comme l’eau vive,
  3. et vous avez la fourniture de vie,
  4. vous avez le chemin,
  • et vous saurez ce qu’il faut faire.
  1. Frères et sœurs, vous aurez accès à ces trois questions:
  2. Avez-vous le Christ?
  3. Avez-vous le ruisseau qui coule?
  4. Vivez –vous le Christ quand vous êtes confrontés?
  5. En vous tester de cette manière, vous saurez ce que vous devriez faire.
  6. La rue, le chemin,
  7. n’est pas dans l’enseignement ou dans les doctrines,
  8. mais dans le Christ vivant,
  9. le flux de vie.
  10. Si vous avez le flux,
  11. vous avez l’offre la vie
  12. et vous avez l’or pur,
  13. vous avez la nature divine,
  14. est vous aurez la rue.
  • En outre, le produit d’une rue du trône de Dieu pour répondre aux besoins dans chacune des douze portes.
  1. Nous croyons que cette rue est une spirale,
  2. tournant autour de tous
  3. et pour atteindre les douze portes.

Par conséquent, une fois que vous obtenez dans la rue, on ne peut jamais être perdu.

  1. Rappelez-vous bien que si nous voulons avoir la vie de l’Eglise réelle, nous devons avoir Dieu comme la lumière,
  2. et nous devons réaliser la souveraineté,
  3. le chef de la maison « ménage »,
  4. de l’autorité divine à travers la rédemption en Dieu comme la lumière.
  5. Ensuite, nous avons la nature divine,
  6. Et aussi le débit de l’eau de vie,
  7. et l’offre de la vie,
  8. c’est Christ lui-même.
  9. Finalement, nous avons le chemin de vie.
  10. Nous savons comment faire les choses,
  11. nous savons comment continuer,
  12. et nous savons comment marcher et à suivre le Seigneur.
  13. Pour nous tous est claire,
  14. pure et transparente.
  15. Rien n’est opaque,
  16. et personne ne se perd.
  17. C’est le moyen d’avoir la vie ecclésiale.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

église chrétienne évangélique – église de jésus- morestel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

onze − neuf =