LA VIE – CHAPITRE VINGT-TROIS -LA VIE, LA RÉALITÉ ET LA FAÇON –

LIVRE LA VIE 273

Christ est au centre du dessein éternel de Dieu. Dans Jean 14:6 Jésus a dit: « je suis le chemin et la réalité et la vie ; personne ne vient au père sauf à travers moi. »

 

 

CHRIST NOTRE VIE

 

Pour découvrir le Christ comme le moyen et la réalité, nous devons tout d’abord l’avoir comme  expérience dans notre vie.

 

 

  1. Pour découvrir le Christ
  2. et la réalité,
  3. nous devons tout d’abord l’avoir comme expérience dans notre vie

 

1.      Pour découvrir le Christ

2.    et la réalité,

3.     nous devons tout d’abord l’avoir comme  expérience dans notre vie

 

 

  • comment le Christ peut être notre vie, vous seriez à court de mots pour expliquer.
  • Je doute que beaucoup de chrétiens connaissent la réponse,
  • Mais c’est l’une des vérités que Dieu a récupéré et qu’il veut faire l’expérience.

 

  1. Que Christ soit notre vie,
  2. nous avons besoin de connaître certains aspects de ce qu’il est.

 

 

 

TOUT D’ABORD LA PAROLE ET L’AGNEAU DE DIEU

 

  • Dans Jean 1 Christ est dépeint comme la parole qui était à l’origine.
  • La parole, qui était Dieu lui-même, s’est faite chair.
  • Ensuite, le Christ, est Dieu incarné.

 

 

  1. Dans Jean 1 Christ est dépeint
  2. comme la parole qui était à l’origine.
  3. La parole, qui était Dieu lui-même,
  4. s’est faite chair.
  5. Ensuite, le Christ,
  6. est Dieu incarné.
1.      Dans Jean 1 Christ est dépeint

2.    comme la parole qui était à l’origine.

3.     La parole, qui était Dieu lui-même,

4.    s’est faite chair.

5.     Ensuite, le Christ,

6.    est Dieu incarné.

 

 

  • Pourquoi il devenu un homme ?
  • Dans Jean 1 Le Verset 29 dit: « Voici l’agneau de Dieu qui ôte le péché du monde! »
  • Que Christ est notre vie,
  • il avait tout d’abord BESOIN de résoudre le problème du péché.
  • Le péché nous sépare de Dieu.
  • Cet homme comme l’agneau de Dieu était notre Rédempteur,
  • dont le sang a été versé sur la Croix pour nos péchés.
  • Cette vérité de la rédemption est la croyance des chrétiens.

 

 

 

LE GRAIN DE BLE

 

« 24  En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul; mais, s’il meurt, il porte beaucoup de fruit.» (Jean 12:24).

Contrairement à la rédemption, la signification de cette image du Christ comme un grain de blé n’est pas comprise par la plupart des chrétiens.

  • Le grain de blé ne s’applique pas à la rédemption, comme une graine n’a pas de sang.
  • Une graine contient la vie. Le grain de blé est pour la transmission de la vie.

 

  1. Alors que l’effusion de sang a été pour le rachat,
  2. la transmission de la vie est pour la reproduction.

 

1.    Alors que l’effusion de sang a été pour le rachat,

2.    la transmission de la vie est pour la reproduction.

 

 

 

  • Quel est le résultat du grain de blé qui tombe dans la terre et meurs ?
  • La graine de choux et semer puis elle pousse à produire de nombreuses céréales.
  1. Christ était le seul grain de blé qui est tombé au sol et est meurs.
  2. Puis il a germé dans la résurrection et sont devenus de nombreuses céréales. Nous sommes ces nombreux grains

 

 

  • Qu’en est-il du grain original ?
  1. Non seulement il est en nous, mais il est devenu aussi en chacun d’entre nous.

 

 

  • Chers frère, tu te rends compte combien précieuse est cette vérité du Christ comme le grain de blé ?

 

  1. Lorsque j’étais sauvé, je me suis repentie de mes péchés, ai avoué le Seigneur et fut purifié par son sang.
  2. Après que j’avais été enregistré pendant un certain temps, j’ai commencé à me demander ce qu’il y avait de plus à la vie chrétienne.

 

 

  • Christ était seulement l’agneau qui à emporter mes péchés ?
  1. La seule réponse que j’ai eue était que maintenant que je fusse sauvé, je devrais essayer de mener une bonne vie chrétienne.
  2. L’agneau de la rédemption est le grain pour la reproduction.
  3. Par la mort et la résurrection de ce grain il va bien  porter leurs fruits.

 

1.    L’agneau de la rédemption est le grain pour la reproduction.

2.   Par la mort et la résurrection de ce grain  il va bien  porter leurs fruits.

 

 

UN AUTRE CONSOLATEUR

 

Nous devons voir plus loin, qui est de Christ afin que nous puissions faire l’expérience de lui comme notre vie.

Dans le chapitre 14  de Jean enregistre ces paroles du Christ: «16  Et moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre consolateur, afin qu’il demeure éternellement avec vous,17  l’Esprit de vérité, que le monde ne peut recevoir, parce qu’il ne le voit point et ne le connaît point; mais vous, vous le connaissez, car il demeure avec vous, et il sera en vous. » (VV. 17-16).

  • Christ lui-même est le Consolateur.
  • Il est tout simplement la réalité du Christ, Christ la traduction d’un terme vide à une personne vivante pour nous.
  • Sans « un autre consolateur » Christ ne serait pas vrai pour nous.
Þ  Christ lui-même est le Consolateur.

Þ  Il est tout simplement la réalité du Christ, Christ la traduction d’un terme vide à une personne vivante pour nous.

Þ  Sans « un autre consolateur » Christ ne serait pas vrai pour nous.

 

 

UN ESPRIT QUI DONNE LA VIE

 

Pour le Christ devenir notre vie, il a dû prendre deux étapes.

  • La première étape a été l’incarnation, quand « la parole devint chair ».
  • La deuxième étape est décrite dans 1 Corinthiens 15:45,: « Le dernier Adam est devenu un esprit vivifiant. »

 

  • Le premier « est devenu » était Dieu devenant un homme pour accomplir la rédemption ;
  • le second « est devenu » était le Christ devient l’esprit afin qu’il pourrait se reproduire en nous.

 

 

1.    Le premier « est devenu » était Dieu devenant un homme pour accomplir la rédemption ;

2.   le second « est devenu » était le Christ devient l’esprit afin qu’il pourrait se reproduire en nous

 

 

  • Quand ce dernier Adam est-elle devenue un esprit vivifiant ?

 

  • C’est quand il se leva de la mort après avoir passé trois jours et trois nuits dans le tombeau.

 

 

 

L’ESPRIT ENRICHI

 

Il y a un verset gênant dans Jean (7:39) au sujet de l’Esprit: « 39  Il dit cela de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui croiraient en lui; car l’Esprit n’était pas encore, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié.»

 

  • Pourquoi dit-on « L’esprit n’était pas encore » ?

 

  • (Le mot «glorifié.» « Donné » dans la Version King James a été ajouté par les traducteurs).
  • Même Genèse 1 dit, « L’Esprit de Dieu se déplace-mouvez sur la surface des eaux » (v. 2).
  • Si l’Esprit était là il y a des millénaires, pourquoi l’Ecriture dit « L’Esprit n’était pas encore » ?
  • Ce verset m’a laisse perplexe.

Chapitre 5 explique que, à la Pentecôte, l‘esprit de Jésus glorifié est venu à nous ce communiquer, pas la vie de Dieu comme tel, mais que la vie telle qu’elle avait été insérée dans la nature humaine en la personne de Jésus Christ.

C’est cet esprit avec l’humanité comme divinité qui « n’était pas » jusqu’à la résurrection du Christ.

 

C’est cet esprit avec l’humanité comme divinité qui « n’était pas » jusqu’à la résurrection du Christ.

 

 

 

CET ESPRIT

 

Dans 2 Corinthiens 3:17 il est dit: « maintenant, le Seigneur est l’Esprit. » « 17  Or, le Seigneur c’est l’Esprit; et là où est l’Esprit du Seigneur, là est la liberté.»

 

  • De quels versés il en résulte?

 

  • Si vous vérifiez la traduction de J. N. Darby, vous verrez qu’il met les versets 7 à 16 entre parenthèses,
  • ce qui indique que la pensée au verset 17
  • résulte directement que dans le verset 6, qui dit, «6 ¶ Il nous a aussi rendus capables d’être ministres d’une nouvelle alliance, non de la lettre, mais de l’esprit; car la lettre tue, mais l’esprit vivifie. » « la lettre tue, mais l’esprit donne la vie. »

 

  • En rassemblant ces deux versets, nous pouvons voir que le Seigneur est l’Esprit qui vivifie.
  • Alors, Voici une confirmation que le Seigneur Jésus est aujourd’hui l’esprit vivifie

 

Þ  En rassemblant ces deux versets, nous pouvons voir que le Seigneur est l’Esprit qui vivifie.

Þ  Alors, Voici une confirmation que le Seigneur Jésus est aujourd’hui l’esprit vivifie

 

 

 

UN SEUL ESPRIT

 

  • « Celui qui est joint au Seigneur est un seul esprit » (1 Corinthiens 6:17).
  • Pécheurs comme nous peuvent être un seul esprit avec le Seigneur !

 

Vous avez la liberté de participer à des distractions mondaines, comment peut-on être un seul esprit avec lui.

Lorsque je prends la parole pour le Seigneur, cette assurance que je suis un seul esprit avec lui est la source de mon autorité. Notre être est un seul esprit avec le Seigneur affecte tout ce que nous faisons.

 

«13  Nous avons tous, en effet, été baptisés dans un seul Esprit, pour former un seul corps, soit Juifs, soit Grecs, soit esclaves, soit libres, et nous avons tous été abreuvés d’un seul Esprit. » (1 Corinthiens 12:13, GK.).

En ayant été immergés dans le Christ, nous sommes placés à boire de lui comme le seul esprit.

  • Rien de moins cet Esprit dedans et du dehors se mêlant en nous-mêmes et de Christ comme l’Esprit merveilleux, tout compris constitue la vie ecclésiale.

 

  1. Christ peut être notre vie parce qu’il a traversé la mort
  2. et la résurrection
  3. et devenir l’Esprit.
Þ  En rassemblant ces deux versets, nous pouvons voir que le Seigneur est l’Esprit qui vivifie.

Þ  Alors, Voici une confirmation que le Seigneur Jésus est aujourd’hui l’esprit vivifie

 

 

 

CHRIST NOTRE RÉALITÉ

 

  1. Maintenant que nous avons examiné comment le Christ est la vie pour nous,
  2. nous appellerons 1 Corinthiens pour montrer comment le Christ peut être la réalité pour nous.
  3. Dans ce seul Christ Épître est présenté à l’église comme dix-huit points.

 

 

SAGESSE ET PUISSANCE 1 et 2 points

 

«22  Les Juifs demandent des miracles et les Grecs cherchent la sagesse:23  nous, nous prêchons Christ crucifié; scandale pour les Juifs et folie pour les païens,24  mais puissance de Dieu et sagesse de Dieu pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs.»(1 corinthiens 1:22-24).

 

  1. Les Juifs, comme un peuple religieux, cherché des signes ou miracles.
  2. Les Grecs, comme les amoureux de la philosophie, a demandé la sagesse.
  • Les signes de pouvoir est nécessaire,
  • et pour la philosophie sagesse est nécessaire.

Paul dit ici que nous qui sont appelés à Christ est puissance et sagesse.

 

Si vous voulez lancer une entreprise, vous avez besoin d’argent et un jugement. Le capital ou l’argent est le pouvoir, et le jugement est la sagesse.

 

  • Avez-vous jamais réalisé que votre vie est comme une société, et que Christ est votre capital et votre sagesse ?
  • Si vous prenez votre mentalité comme votre capital, votre entreprise se retrouvera dans la faillite.

 

  • Plus on parle de sagesse 1 corinthiens 1: au verset 30: « 30 Or, c’est par lui que vous êtes en Jésus-Christ, lequel, de par Dieu, a été fait pour nous sagesse, justice et sanctification et rédemption,»
  • Nous avons été mis dans le Christ par le baptême (Romains 6:3 « 3 Ignorez-vous que nous tous qui avons été baptisés en Jésus-Christ, c’est en sa mort que nous avons été baptisés?»; Gal 3:27) «27  vous tous, qui avez été baptisés en Christ, vous avez revêtu Christ. ».

 

  • L’eau du baptême signifie non seulement la mort de Christ, mais aussi Christ lui-même comme le domaine dans lequel nous avons été placés. On a le Christ même dans laquelle nous avons été baptisés par la sagesse de Dieu pour nous.
Þ  L’eau du baptême signifie non seulement la mort de Christ, mais aussi Christ lui-même comme le domaine dans lequel nous avons été placés. On a le Christ même dans laquelle nous avons été baptisés par la sagesse de Dieu pour nous.

 

JUSTICE – SAINTETE ET REDEMPTION 3-4-5 points

 

  • Christ est la sagesse pour nous dans la droiture, la sanctification et la rédemption.
  1. La Justice se réfère aux faits et gestes de Dieu. Pour être juste on doit être droit avec Dieu et avec l’homme. Aucun être humain ne peut respecter cette norme.
  • Considérez comment lâche, rugueux, et livrée à l’anarchie, nous étions avant que nous avons été sauvés.
  • C’est parce que nous avons Christ sagesse que nous avons le moyen d’être juste avec Dieu et l’homme. Le changement qui a eu lieu dans notre conduite devant Dieu et l’homme est la preuve que le Christ est la réalité de la droiture dans notre vie.

 

  1. La sanctification est la sainteté ; C’est la nature de Dieu. Lorsque cette sainteté objective devient notre expérience subjective, c’est la sanctification. Nous sommes sanctifiés lorsque nous sommes séparés de tout ce qui n’est pas de lui « de Dieu ».

 

Nous pouvons utiliser notre attitude à l’égard d’achats comme une illustration de la distinction entre la justice et de la sanctification. Avant que nous ayons été sauvés, si nous pourrions prendre quelque chose dans le magasin sans avoir à payer pour cela, nous avons été satisfaits de nous-mêmes pour ne pas se faire attraper. Un tel comportement est injuste. Après que nous avons été sauvés, non seulement nous ne volons pas, même retournons réparer. Ceci est un exemple de droiture et cela signifie que nous connaissons le Christ comme la puissance et la sagesse de Dieu.

 

Par les expériences de ce genre Christ devient la puissance et la sagesse pour nous dans la sanctification.

 

 

 

  • Comment Christ est fait pour nous rédemption ?

 

  1. Lorsque nous avons cru en Jésus, nous avons été rachetés. Nous étions la possession Dieu, l’héritage de Dieu, mais le péché, nous étions perdus. À la rédemption de Christ nous avons étaient acheté pour Dieu. Bien que cette rédemption accomplie, il doit toujours être appliqué. Notre esprit a besoin d’être rachetés ; donc faire notre volonté et notre émotion. Nous devons être rachetés de notre capacité naturelle, déchue, notre éloquence ou notre façon de traiter nos voisins.

 

Il serait bon de prier, « Seigneur, j’ai besoin de vous comme mon pouvoir et comme la sagesse pour être juste, Saint et rachetés. Je ne veux pas rester dans mon état naturel déchu. Je veux être entièrement à vous, et ne pas être en Adam. Dieu m’a transféré, et je tiens à demeurer, a rachetés de ma façon de penser, ma manière d’aimer les autres et ma façon de prendre une décision. Seigneur, je veux t’exprimer ; viens racheter mon expression et mon attitude naturelle. »

 

Premier Corinthiens 1:30 « 30  Or, c’est par lui que vous êtes en Jésus-Christ, lequel, de par Dieu, a été fait pour nous sagesse, justice et sanctification et rédemption,» se réfère également aux trois étapes d’une vie chrétienne.

  1. sagesse,
  2. justice et sanctification
  3. et rédemption
  • Dans le passé, quand nous étions pécheurs, Christ est devenu notre justice. Notre vie actuelle est maintenant sanctifié et nous la rédemption.
Premier Corinthiens 1:30 « 30  Or, c’est par lui que vous êtes en Jésus-Christ, lequel, de par Dieu, a été fait pour nous sagesse, justice et sanctification et rédemption,» se réfère également aux trois étapes d’une vie chrétienne.

1.    sagesse,

2.   justice et sanctification

3.   et rédemption

 

 

LES CHOSES PROFONDES DE DIEU  6 points

 

  • « 9 Mais, comme il est écrit, ce sont des choses que l’oeil n’a point vues, que l’oreille n’a point entendues, et qui ne sont point montées au coeur de l’homme, des choses que Dieu a préparées pour ceux qui l’aiment.10  Dieu nous les a révélées par l’Esprit. Car l’Esprit sonde tout, même les profondeurs de Dieu.» (1 Corinthiens 2:9-10).
  • Toutes les questions se rapportant à la société humaine sont superficielles.
  • Les personnes Mondaines sont peut-être familiers avec la richesse matérielle, l’éducation ou de la science, mais il y a quelque chose de plus profonde dont nous faisons l’expérience, quelque chose au-delà du concept de l’homme.
  • D’autres peuvent même détecter que la joie et la force dont nous faisons l’expérience sont plus profonds que ce qu’ils savent.
  • Nous sommes un mystère pour le monde.
  • Dans la souffrance, nous avons une joie ; une perte, mais plus tard nous avons un gain. « Les choses profondes de Dieu » qu’il a préparées pour ceux qui l’aiment sont Christ lui-même.
Þ  D’autres peuvent même détecter que la joie et la force dont nous faisons l’expérience sont plus profonds que ce qu’ils savent.

Þ  Nous sommes un mystère pour le monde.

Þ  Dans la souffrance, nous avons une joie ; une perte,  mais plus tard nous avons un gain. « Les choses profondes de Dieu » qu’il a préparées pour ceux qui l’aiment sont Christ lui-même.

 

 

LA FONDATION 7 points

 

  • «11 ¶ Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus-Christ.» (1 Corinthien 3:11).
  • Si vous n’avez pas le Christ, votre vie n’a aucun fondement.

 

  • Il n’est pas seulement la Fondation de l’église ;
  • sans lui, vous n’avez aucun fondement pour votre vie personnelle.
  • Notre vie quotidienne doit être fondée sur une personne.
  • Christ est la réalité de notre vie parce qu’il est de notre Fondation.

 

Þ  Il n’est pas seulement la Fondation de l’église ;

Þ  sans lui, vous n’avez aucun fondement pour votre vie personnelle.

Þ  Notre vie quotidienne doit être fondée sur une personne.

Þ  Christ est la réalité de notre vie parce qu’il est de notre Fondation.

 

 

NOTRE PAQUE 8 points

 

«7 ¶  Faites disparaître le vieux levain, afin que vous soyez une pâte nouvelle, puisque vous êtes sans levain, car Christ, notre Pâque, a été immolé. » (1 Corinthiens 5:7).

  • La Pâque nous rappelle que nous étions autrefois sous la condamnation de Dieu,
  • mais que Dieu nous a pardonné,
  • passés au-dessus de nous,
  • à travers Christ (voir Exo. 12:1-14). « 1 ¶ L’Eternel dit à Moïse et à Aaron dans le pays d’Egypte:2  Ce mois-ci sera pour vous le premier des mois; il sera pour vous le premier des mois de l’année.3  Parlez à toute l’assemblée d’Israël, et dites: Le dixième jour de ce mois, on prendra un agneau pour chaque famille, un agneau pour chaque maison.4  Si la maison est trop peu nombreuse pour un agneau, on le prendra avec son plus proche voisin, selon le nombre des personnes; vous compterez pour cet agneau d’après ce que chacun peut manger.5  Ce sera un agneau sans défaut, mâle, âgé d’un an; vous pourrez prendre un agneau ou un chevreau.6  Vous le garderez jusqu’au quatorzième jour de ce mois; et toute l’assemblée d’Israël l’immolera entre les deux soirs.7  On prendra de son sang, et on en mettra sur les deux poteaux et sur le linteau de la porte des maisons où on le mangera.8  Cette même nuit, on en mangera la chair, rôtie au feu; on la mangera avec des pains sans levain et des herbes amères.9  Vous ne le mangerez point à demi cuit et bouilli dans l’eau; mais il sera rôti au feu, avec la tête, les jambes et l’intérieur.10  Vous n’en laisserez rien jusqu’au matin; et, s’il en reste quelque chose le matin, vous le brûlerez au feu. 11  Quand vous le mangerez, vous aurez vos reins ceints, vos souliers aux pieds, et votre bâton à la main; et vous le mangerez à la hâte. C’est la Pâque de l’Eternel.12  Cette nuit-là, je passerai dans le pays d’Egypte, et je frapperai tous les premiers-nés du pays d’Egypte, depuis les hommes jusqu’aux animaux, et j’exercerai des jugements contre tous les dieux de l’Egypte. Je suis l’Eternel.13  Le sang vous servira de signe sur les maisons où vous serez; je verrai le sang, et je passerai par-dessus vous, et il n’y aura point de plaie qui vous détruise, quand je frapperai le pays d’Egypte.14  Vous conserverez le souvenir de ce jour, et vous le célébrerez par une fête en l’honneur de l’Eternel; vous le célébrerez comme une loi perpétuelle pour vos descendants.»
  • Christ comme notre Pâque devient notre salut et notre pardon.

 

Þ  La Pâque nous rappelle que nous étions autrefois sous la condamnation de Dieu,

Þ  mais que Dieu nous a pardonné,

Þ  passés au-dessus de nous,

Þ  Christ comme notre Pâque devient notre salut et notre pardon.

 

 

LE PAIN SANS LEVAIN 9 points

 

«8  Célébrons donc la fête, non avec du vieux levain, non avec un levain de malice et de méchanceté, mais avec les pains sans levain de la pureté et de la vérité. » (1 Cor. 5:8).

Dans l’ancien Testament sept fêtes ont été observées par les enfants d’Israël (Lévitique 23).

  1. La première était la Pâque
  2. et l’autre était la fête des pains sans levain.

En cette fête rien avec du levain ne peut être mangé. En Christ nous profiter d’une vie fête des pains sans levain.

 

Si nous n’avons pas le sentiment de profiter de sa plénitude « régalant », c’est parce que nous n’avons pas réussi à se débarrasser de la levure.

 

  • Le Levain représente ce qui est coupable et condamné par Dieu.
  • Une fois que cela a disparu, notre vie chrétienne devient un plaisir joyeux.

 

La  table du Seigneur signifie la Pâque et nous rappelle aussi de la fête des pains sans levain. Le Péché et la condamnation sont au-dessus.

 

  • Nous sommes à la fête,
  • profitons de Christ
  • et haïr le péché.

 

  • « 1 ¶ Frères, je ne veux pas que vous ignoriez que nos pères ont tous été sous la nuée, qu’ils ont tous passé au travers de la mer,2  qu’ils ont tous été baptisés en Moïse dans la nuée et dans la mer,3  qu’ils ont tous mangé le même aliment spirituel,4  et qu’ils ont tous bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient à un rocher spirituel qui les suivait, et ce rocher était Christ. » (1 Corinthiens 10:1-4).
  • Jour après jour notre nourriture est le Christ ;
  • Il est de la manne.
  • Il est aussi l’eau vive qui coule de la roche par une fente.
  • La roche symbolise la source de notre approvisionnement.

 

 

La livraison et la source de l’alimentation sont à Christ.

Il est notre rocher fiable,

Il est toujours notre fourniture pour notre être.

En lui nous avons la nourriture,

En lui nous avons La boisson

et il est une source infaillible d’approvisionnement.

 

Þ  Jour après jour notre nourriture est le Christ ;

Þ  Il est de la manne.

Þ  Il est aussi l’eau vive qui coule de la roche par une fente.

Þ  La roche symbolise la source de notre approvisionnement.

 

 

La tête13 points

 

  • «Je veux cependant que vous sachiez que Christ est le chef de tout homme, que l’homme est le chef de la femme, et que Dieu est le chef de Christ. » (1Co 11:3).
  • Trop souvent, le soi est la tête.
  • Mais le Christ n’est pas seulement notre vie ;
  • Il est aussi à notre tête.

 

  • Si nous ne prenons pas Christ comme notre tête, nous ne pouvons pas le prendre correctement comme notre vie.
  • Cela affecte notre vie personnelle,
  • notre vie familiale
  • et la vie ecclésiale.
  • Sa tête est une affaire sérieuse.

 

  • Si on nous demande un avis pour un jeune, notre développement doivent être sous la direction du Christ.
  • Pour lui de savoir quoi faire est secondaire ; pour qu’il puisse se rendre compte que le Christ est la tête est primaire.
  • Le Seigneur Jésus est notre chef. Nous ne sommes pas notre propre chef ; n’est pas quelqu’un d’autre.
  • Lorsque nous réalisons cela, nous sommes prêts à connaître sa volonté, parce que nous lui avons donné la bonne position.

 

  • Les sœurs ne peuvent pas prendre leur mari comme leur chef sans qu’il soit le premier positionnent pour prendre le Christ comme le chef. Seulement quand il est la tête nous sommes correctement positionnés en présence de Dieu.

 

  • Nous n’avons pas l’expérience du Christ car nous ne l’estimons pas comme notre tête.

 

  • Avant de nous décider à aller quelque part ou acheter une paire de chaussures, nous devons vérifier avec lui. En venant dans le cadre de son poste de directeur, nous allons faire l’expérience comme notre réalité.
Þ  Si nous ne prenons pas Christ comme notre tête, nous ne pouvons pas le prendre correctement comme notre vie.

Þ  Cela affecte notre vie personnelle,

Þ  notre vie familiale

Þ  et la vie ecclésiale.

Þ  Sa tête est une affaire sérieuse.

 

 

 

LE CORPS 14 points

 

« 12 ¶  Car, comme le corps est un et a plusieurs membres, et comme tous les membres du corps, malgré leur nombre, ne forment qu’un seul corps, ainsi en est-il de Christ.» (12:12).

De ce verset, nous voyons que Christ est non seulement la tête, mais aussi le corps.

Dans le nouvel homme il n’y a pas de place pour vous, ni moi ; Christ est tout en tous «10  et ayant revêtu l’homme nouveau, qui se renouvelle, dans la connaissance, selon l’image de celui qui l’a créé.11  Il n’y a ici ni Grec ni Juif, ni circoncis ni incirconcis, ni barbare ni Scythe, ni esclave ni libre; mais Christ est tout et en tous. » (col. 3:10-11).

De ce verset, nous voyons que Christ est non seulement la tête, mais aussi le corps

 

 

LES PREMICES – LE DEUXIEME HOMME – LE DERNIER ADAM – L’ESPRIT VIVIFIANT 15-16-17-18 points

 

  • «20 ¶ Mais maintenant, Christ est ressuscité des morts, il est les prémices de ceux qui sont morts. » (1 Corinthiens 15:20, GK.). Christ est le premier.
  • « Le deuxième homme est le Seigneur du ciel » (1 Corinthiens 15:47). «47 Le premier homme, tiré de la terre, est terrestre; le second homme est du ciel. »Ici, il est deuxième !
  • « Le dernier Adam est devenu un esprit vivifiant » (47 Le premier homme, tiré de la terre, est terrestre; le second homme est du ciel. 15:45, GK.). Il est ici le dernier !
  • Si il est A et B, il est aussi Z. Christ est tout.

 

  • Comment celui-ci merveilleux, représentée par tous ces éléments, pourrait être la réalité d’entre nous ?

 

C’est parce qu’il est définitif celui-là que nous l’avons mentionné, l’esprit vivifie.

 

En tournant notre esprit, émotion et volonté, nous pouvons le rencontrer dans notre esprit. Alors qu’il se propage dans notre être intérieur et établit son domicile, il devient notre réalité ainsi que notre vie, et on n’est plus vides.

 

C’est parce qu’il est définitif celui-là que nous l’avons mentionné, l’esprit vivifie.

En tournant notre esprit, émotion et volonté, nous pouvons le rencontrer dans notre esprit. Alors qu’il se propage dans notre être intérieur et établit son domicile, il devient notre réalité ainsi que notre vie, et on n’est plus vides.

 

 

Dans ce seul Christ Épître est présenté à l’église comme dix-huit points.

SAGESSE ET PUISSANCE 1 et 2 points

JUSTICE – SAINTETE ET REDEMPTION 3-4-5 points

LES CHOSES PROFONDES DE DIEU  6 points

LA FONDATION 7 points

NOTRE PAQUE 8 points

LE PAIN SANS LEVAIN 9 points

NOURRITURE – BOISSON ET LE ROCHER SPIRITUREL10-11-12  points

La tête13 points

LE CORPS 14 points

LES PREMICES – LE DEUXIEME HOMME – LE DERNIER ADAM – L’ESPRIT VIVIFIANT 15-16-17-18 points

 

 

 

 

CHRIST NOTRE FAÇON

 

  1. Après que nous avons connu Christ comme notre vie
  2. et que nous l’apprécié comme notre réalité,
  3. cette réalité devient notre chemin.
  4. La voie de Dieu avec nous est toujours une personne.
  5. Pour nous de communiquer avec Dieu, la voie est une personne.
  6. La même vraie personne
  7. et avec les saints,
  8. au service de Dieu,
  9. vivant dans la vie ecclésiale,
  10. prêchant l’Évangile,
  11. exercer le service de Berger aux saints,
  12. devenir saints ou transformer.
  13. Dans notre vie chrétienne, la façon de faire tout ce qui est une personne.
CHRIST NOTRE FAÇON

 

1.      Après que nous avons connu Christ comme notre vie

2.    et que nous l’apprécié  comme notre réalité,

3.   cette réalité devient notre chemin.

4.    La voie de Dieu avec nous est toujours une personne.

5.     Pour nous de communiquer avec Dieu, la voie est une personne.

6.   La même vraie personne

7.   et avec les saints,

8.  au service de Dieu,

9.   vivant dans la vie ecclésiale,

10.                prêchant l’Évangile,

11.                  exercer le service de Berger aux saints,

12.                 devenir saints ou transformer.

13.                 Dans notre vie chrétienne, la façon de faire tout ce qui est une personne.

 

Celui qui est la puissance et la sagesse de Dieu pour nous est le Christ crucifié « 23  nous, nous prêchons Christ crucifié; scandale pour les Juifs et folie pour les païens,24  mais puissance de Dieu et sagesse de Dieu pour ceux qui sont appelés, tant Juifs que Grecs.» (1 corinthien 1:23-24).

Paul se réfère à lui encore une fois que le Christ crucifié dans le deuxième chapitre: « 1 ¶  Pour moi, frères, lorsque je suis allé chez vous, ce n’est pas avec une supériorité de langage ou de sagesse que je suis allé vous annoncer le témoignage de Dieu.2  Car je n’ai pas eu la pensée de savoir parmi vous autre chose que Jésus-Christ, et Jésus-Christ crucifié.3  Moi-même j’étais auprès de vous dans un état de faiblesse, de crainte, et de grand tremblement;4  et ma parole et ma prédication ne reposaient pas sur les discours persuasifs de la sagesse, mais sur une démonstration d’Esprit et de puissance,»  (VV. 1-4).

 

Dans la prédication que c’un crucifié, Paul a occupé l’attitude d’être aussi crucifié.

  • Plutôt que de démontrer un esprit malin ou d’exprimer de paroles éloquentes, il était avec les Corinthiens dans la faiblesse, la peur et beaucoup de tremblements.
  • Dans la prédication que c’un crucifié consiste à prêcher dans la démonstration de l’Esprit, et non dans l’exaltation de l’homme naturel.
  • Jésus crucifié est le moyen de tout ministère

 

ACCOMPLIR TOUTE JUSTICE

 

  1. Quand le Seigneur Jésus commença son ministère vers l’âge de trente ans,
  2. son premier acte public devait être baptisé par Jean (Matthieu 3:13-17). « 13 ¶ Alors Jésus vint de la Galilée au Jourdain vers Jean, pour être baptisé par lui.14  Mais Jean s’y opposait, en disant: C’est moi qui ai besoin d’être baptisé par toi, et tu viens à moi!15  Jésus lui répondit: Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste. Et Jean ne lui résista plus.16  Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l’eau. Et voici, les cieux s’ouvrirent, et il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui.17  Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles: Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection.»
  3. Son ministère a commencé à être enterré. Il était sans péché, pure et Saint, mais avant il ne pouvait toucher le Ministère de Dieu, (dans la figure), il devait mourir. Jean le Baptiste n’a pas réalisé cela.
  4. Il ne voyait pas comment les pécheurs comme les pharisiens et les Sadducéens avait besoin d’être baptisé, mais comment celui qui est né de l’Esprit Saint a besoin de baptême ?
  5. « Mais Jésus répondant lui dit : laisse maintenant, car de cette façon il est normal pour nous d’accomplir toute justice. »

 

  1. Chers frère, la justice plus haute doit être enterrée.
  2. Après que Christ avait été enterré et trouver de l’eau, il entra dans la jouissance de la présence de Dieu.
  3. Telle est la signification du ciel ouvert, la descente de l’Esprit comme une colombe et la voix du père. Pour le vrai plaisir de la présence de Dieu, on doit mourir et être enterrés.

 

  1. « Le ciel ouvert »
  2. la mort à soi
  3. être enterrer
  4. la jouissance de la présence de Dieu
  5. la descente de l’Esprit comme une colombe
  6. et la voix du père.

 

UNE VIE A L’OMBRE DE LA CROIX

 

  1. Une étude attentive des Évangiles révèle que la vie terrestre entière du Seigneur Jésus était dans le cadre de la mort et de la Croix.
  2. Son baptême était la première étape dans une vie de mourir.
  3. Finalement, il est allé à la Croix et mourut physiquement.

 

 

LA FACON DE MOURIR

 

  • Dans la résurrection, celui-ci est devenu l’esprit vivifie.
  • L’efficacité de sa mort est dans cet Esprit qui nous habite maintenant.
  • Nous ne mourons pas, mais en faisant le mourant dans l’expérience. Hébreux 10:20 «20  par la route nouvelle et vivante qu’il a inaugurée pour nous au travers du voile, c’est-à-dire, de sa chair, » nous dit qu’un chemin nouveau et vivant a été dédié pour nous à travers le voile, c’est-à-dire sa chair.
  • Quand Jésus a été crucifié, le voile qui sépare l’homme de Dieu se déchira de haut en bas.
  • Son être crucifié a ouvert la voie et il a fait le chemin.
  • Tout ce que nous cherchons à faire ou à être dans notre vie chrétienne, la façon dont on est mort avec le Christ.

 

J’espère qu’à travers ce message, nous sommes devenus claires que celui qui est « le chemin et la réalité et la vie » est vécue par nous tout d’abord que notre vie, alors que notre réalité et enfin comme notre chemin.

  1. Ces expériences sont possibles parce que dans la résurrection,
  2. il est devenu l’Esprit vivifiant,
  3. et par conséquent il nous habite.
  4. Parce que nous sommes un seul esprit avec lui,
  5. quel qu’il soit devient il devient notre
  6. et notre réalité.
1.      Ces expériences sont possibles parce que dans la résurrection,

2.    il est devenu l’Esprit vivifiant,

3.     et par conséquent il nous habite.

4.    Parce que nous sommes un seul esprit avec lui,

5.     quel qu’il soit devient il devient notre

6.    et notre réalité.

7.     Cette réalité devient alors notre façon de vivre en présence de Dieu.

 

  • Cette réalité devient alors notre façon de vivre en présence de Dieu.

 

 

 

 

 

 église chrétienne évangélique de la tour du pin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 + dix-neuf =