L’ARBRE DE VIE-L’INTENTION DE DIEU REMPLIR EN TRANSFORMATION

Lecture de l’Ecriture: Gen 2:8-12; 1 Cor. 3:9, 1:42 Jean 12; He. 12:2; 2 Cor. 3:18; apoc 22:1-2; 21:18-21

  • Comme nous l’avons vu, l’arbre de vie est le sujet central,
  • la pensée centrale,
  • de l’Écriture tout entière.
  • Au commencement, Dieu créa l’univers et il a créé l’homme comme un navire pour le contenir.
  • L’homme est fait comme un conteneur afin d’avoir Dieu comme son contenu.
  • Ainsi, après Dieu, l’homme a été créé,
  • Il a mis l’homme en face de l’arbre de vie,
  • ce qui signifie le Dieu Un et Trinite dans notre vie,
  • notre joie et notre tout.
  • Dieu lui-même présenté à l’homme comme la jouissance de l’homme que l’homme peut le prendre
  • En mangeant de l’arbre de vie l’homme, le Dieu trinitaire entre en l’homme et lui-même se mêler à l’homme à va  s’unir avec l’homme. Première lettre aux Corinthiens 6:17 nous dit que nous les êtres humains peuvent être joints au Seigneur comme un seul esprit. Nous pouvons être un seul esprit avec le Créateur, avec Dieu lui-même!

 

  • Dieu lui-même est présenté comme la jouissance à l’homme mais l’homme est tombé. Ainsi, Dieu a changé sa forme de l’arbre de la vie à un rachat d’agneau.
  • Grâce au rachat l’agneau, l’homme déchu puisse être ramené à jouir de Dieu avec sa vie.
  • Notre seconde naissance, la naissance dans notre esprit (Jean 3:6), « 6 Ce qui est né de la chair est chair, et ce qui est né de l’Esprit est esprit.»
  • Dieu lui-même s’introduit en nous comme notre vie même.
  • Après notre naissance, nous continuons de jouir de Christ, l’incarnation de Dieu Un et Trinite, comme notre nourriture, notre boisson, l’air, et même que notre demeure, notre lieu d’habitation, de jour en jour.
  • Ainsi, le Christ devient tout pour nous.

VIVRE LE SEIGNEUR  DANS L’ARBRE DE VIE ET LE FLUX DE VIE A SE TRANSFORMER EN L’IMAGE DE CHRIST

L’arbre de vie signifie Dieu dans le Fils que l’Esprit entre dans notre vie et comme un tout.

Genèse 2 dossiers que Dieu a placé l’homme en face de l’arbre de vie et que cet homme était un vase d’argile Genèse 2 (vv. 8-9). «8 ¶  Puis l’Eternel Dieu planta un jardin en Eden, du côté de l’orient, et il y mit l’homme qu’il avait formé.9  L’Eternel Dieu fit pousser du sol des arbres de toute espèce, agréables à voir et bons à manger, et l’arbre de la vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal. »

Un fleuve sortait d’Eden pour arroser le jardin, et ce fleuve a été divisé en quatre têtes Genèse 2 (v. 10). «10  Un fleuve sortait d’Eden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras. »

La question de l’écoulement de cette rivière était d’or, de bdellium (une sorte de perle), pierre d’onyx et Genèse 2 (v. 12). «12  L’or de ce pays est pur; on y trouve aussi le bdellium et la pierre d’onyx. »

Nous devons nous tourner vers le Seigneur pour qu’il nous donnerait une vue spirituel céleste, cette image qui nous est présenté dans la Genèse 2.

Nous avons tous besoin d’être transformé par des hommes d’argile, des vases d’argile, dans des matériaux précieux pour la construction de Dieu-or, bdellium, et de pierres précieuses.

Si nous voulons être transformés à partir d’argile dans le matériel précieux pour l’édifice de Dieu, nous devons manger le fruit de l’arbre de vie.

Si nous mangeons du fruit de l’arbre de vie, cette vie devient pure, céleste, vivant, et de l’eau qui coule spirituelle en nous. Ce flux de la vie va transformer l’argile en or, en perles et en pierres précieuses.

Tous ces matériaux précieux sont pour l’édifice de Dieu.

La conclusion de la révélation divine nous montre une ville construite de l’or, de perles et pierres précieuses (Apoc. 21:19-21). « 19  Les fondements de la muraille de la ville étaient ornés de pierres précieuses de toute espèce: le premier fondement était de jaspe, le second de saphir, le troisième de calcédoine, le quatrième d’émeraude,20  le cinquième de sardonyx, le sixième de sardoine, le septième de chrysolithe, le huitième de béryl, le neuvième de topaze, le dixième de chrysoprase, le onzième d’hyacinthe, le douzième d’améthyste.21  Les douze portes étaient douze perles; chaque porte était d’une seule perle. La place de la ville était d’or pur, comme du verre transparent.»

Lorsque nous aimons le Seigneur, comme l’arbre de vie, cette vie flux en nous et nous transforme à l’image du Christ.

GRANDIR DANS LA VIE POUR L’EDIFICE DE DIEU

L’apôtre Paul nous dit dans 1 Corinthiens 3, que nous sommes le champ de Dieu, l’édifice de Dieu (v. 9). « 9  Car nous sommes ouvriers avec Dieu. Vous êtes le champ de Dieu, l’édifice de Dieu.»

La construction du temple de Dieu, la demeure de Dieu, n’est possible que par la croissance dans la vie.

C’est pourquoi le champ de Dieu, est mentionné en premier, puis le bâtiment l’édifice de Dieu.»

La croissance de la vie rend possible la construction.

Paul nous dit que les apôtres de Dieu sont collègues de travail, qui travaillent sur Le champs de Dieu.

  • D’une part, les apôtres sont les agriculteurs, les vignerons, ils sont dans la plantation et effectue l’arrosage pour que nous puissions grandir dans la vie divine.
  • et d’autre part, ils sont les bâtisseurs. Sur cette croissance, nous devenons les matériaux appropriés pour la construction de l’église, qui sont d’or, d’argent et pierres précieuses (1 Cor. 3:12).
  • Dans la Genèse le second matériau est la perle
  • tandis que dans 1 Corinthiens, c’est l’argent.
  • L’apôtre Paul mentionne l’argent au lieu de la perle, car dans la Genèse 2 il n’y avez pas de chute et il n’y avait pas besoin de rédemption.
  • L’Argent signifie le Christ rédempteur de toutes les vertus et les attributs de sa personne et dans le travail.
  • Quand Paul a écrit 1 Corinthiens 3, il y a la nécessité réelle de l’argent, le Christ rédempteur.

COMMENT POUVONS NOUS ETRE TRANSFORMER EN
MATERIAUX PRECIEUX POUR L’EDIFICE DE DIEU

Maintenant il faut aller voir comment les êtres humains d’argile peuvent être transformée en or, en argent et en pierres précieuses pour l’édifice de Dieu.

 

  • Pierre a été un homme d’argile nommé Simon.
  • Lorsqu’il a été présenté au Seigneur pour la première fois le Seigneur a changé son nom à Pierre, ce qui signifie une pierre (Jean 1:42) « 42 Et il le conduisit vers Jésus. Jésus, l’ayant regardé, dit: Tu es Simon, fils de Jonas; tu seras appelé Céphas ce qui signifie Pierre.».
  • Genèse 2 indique que l’homme est fait de la poussière de la terre, mais le Seigneur a appelé Simon une pierre.
  • Le Seigneur a changé le nom de Simon à Pierre parce que quand Pierre a commencé à connaître le Seigneur comme le Fils de Dieu, comme le Christ vivant, Pierre avait reçu le Seigneur « jean 20.22 22 Après ces paroles, il souffla sur eux, et leur dit: Recevez le Saint-Esprit.»
  • A cette époque, un changement métabolique a eu lieu au sein de Pierre.
  • Quand le Christ la vie divine en nous est ajoutée une chimie spirituelle a lieu et il y a un changement métabolique dans notre être.
  • L’argile est changée en pierre.

Finalement, cette pierre sera transformée en pierre précieuse, transparente et brillante.

 

Dans l’église nous pouvons avoir le céleste, spirituelle en or, en argent et en pierres précieuses par la vie du Christ nous transforme.

  • Plus nous aimons le Christ,
  • Plus que nous le prendrons en le mangent,
  • Lui l’eau qui étanche la soif,
  • lui on va l’inspirer le souffle de la vie,
  • et sa vie va se répandre est nous transformer.
  • La vie chrétienne n’est pas une question de correction ou d’ajustement vers l’extérieur, mais une question de transformation, d’un changement métabolique dans notre être intérieur.

Quand j’étais un jeune chrétien, j’ai reçu un certain nombre d’enseignements concernant la sainteté et la sanctification. L’enseignement des Frères nous dit que la sanctification est quelque chose de position. Ils soulignent la parole du Seigneur Jésus dans Matthieu 23 aux pharisiens qu’il est le temple qui sanctifie l’or (v. 17) «17  Insensés et aveugles! lequel est le plus grand, l’or, ou le temple qui sanctifie l’or? » et de l’autel qui sanctifie le don (v. 19) « 19  Aveugles! lequel est le plus grand, l’offrande, ou l’a utel qui sanctifie l’offrande?».

Ils soulignent également que les aliments ordinaires que nous achetons est sanctifié par la parole de Dieu et de notre prière (1 Tim. 4:5). «5  sans vous livrer à une convoitise passionnée, comme font les païens qui ne connaissent pas Dieu; »

Cette sanctification est positionnel.

Une autre école insiste sur la sainteté comme l’éradication de la nature pécheresse. Nous devons comprendre que la sainteté véritable, la sanctification réelle, n’est pas quelque chose de purement de position ni une éradication de notre nature pécheresse. La sanctification n’est pas seulement une question de position mais aussi une question de disposition, qui est, une question d’être transformé provenant de la disposition naturelle dans un monde spirituel.

La sanctification est de travailler la sainteté de Dieu en nous en laissant la nature divine de Dieu transmise dans notre être.

Dans cette sanctification, le Christ, comme l’Esprit de vie, est de saturer toutes les parties de notre être intérieur avec la nature divine de Dieu pour notre transformation dans la vie.

Un exemple Il peut y avoir une sœur  dans le Seigneur qui aime beaucoup le Seigneur, mais dans son caractère, il y a le problème de la mauvaise humeur. Elle peut être aidée à se rendre compte qu’elle a été sanctifiée  de POSITION, que sa position a changée dans le Christ.

Auparavant, elle était en Adam et maintenant elle est dans le Christ. Elle exerce à prendre cette date avec la conscience qu’elle a été transférée à d’Adam et en Jésus-Christ. Parce qu’elle est dans le Christ, elle doit être sainte.

Mais finalement cette chère sœur va découvrir qu’il ne fonctionne pas juste pour avoir une conscience sanctifié de  position. Même si elle se rend compte qu’elle est en Christ, cela ne l’empêche pas de perdre son sang-froid.

 

D’autres chrétiens croient que la sanctification est l’éradication de notre nature pécheresse.

  • Maintenant que nous avons reçu le Christ en nous, nous devons jouir de lui dans la journée et de l’Esprit. Nous avons à le manger, a le boire, et le respirai.
  • Ce Christ vivant en nous, nous transforme et nous sanctifie dans notre disposition par notre plaisir de lui.
  • Pour que nous puissions simplement tenir debout sur le fait que nous avons été sanctifiés de POSITION, puis s’efforcer de faire quelque chose pour s’opposer à la nature pécheresse en nous ne fonctionne pas.
  • Nous devons réaliser que la vie,
  • l’Esprit de vie,
  • et le Christ comme la vie,
  • est en nous.
  • Maintenant, nous devons nous ouvrir à Lui de jour en jour et même heure par heure.
  • Nous avons besoin de le manger,
  • de boire lui,
  • de le respirer,
  • et de demeure en lui,
  • pour le plaisir.
  • Puis il nous transformera.
  • Cette transformation n’est pas une correction vers l’extérieur ou de réglage.
  • En appréciant le Christ comme la vie
  • et en étant rempli de Lui,
  • comme la vie,
  • sa vie va avaler toutes les choses négatives dans notre être.
  • Sa vie va engloutir notre mauvaise humeur.
  • Sa vie va transformer en vases d’argile en or,
  • en perle
  • et de pierres précieuses.

 

  • Ne pas tenter de surmonter votre colère par vos propres efforts. Votre caractère est trop grand pour vous à surmonter par vous-même.
  • Ne pas traiter votre humeur, mais avec le Christ vous pouvez.
  • Mangez de lui, comme l’arbre de vie.

 

  • Rester dans son ombre et profiter de ses fruits.
  • La vie du Christ est vivante et puissant et peut avaler jusqu’à la mort et toutes les choses négatives en nous.
  • Elle permettra non seulement de nous corriger,
  • nous adapter,
  • nous délivrer
  • et nous sauver,
  • et nous transformer.

 

  • Nous devons oublier notre humeur,
  • nos faiblesses,
  • nos problèmes
  • et nos peines.
  • Nous devons loin de nos yeux loin de toutes ces choses
  • et de regarder que vers le Christ.
  • Rechercher de loin que Jésus (Hébreux 12:2), «2 ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi, qui, en vue de la joie qui lui était réservée, a souffert la croix, méprisé l’ignominie, et s’est assis à la droite du trône de Dieu. »
  • et de définir votre esprit sur lui (Rom. 8:6). «6 Et l’affection de la chair, c’est la mort, tandis que l’affection de l’esprit, c’est la vie et la paix; »
  • faire la Fête sur lui,
  • le boire,
  • l’inspirez,
  • demeurez en Lui,
  • le louer,
  • l’adorer,
  • et le voilà.
  • Nous devons être comme un miroir et reflétant la gloire du Seigneur (2 Cor. 3:18) «18 Nous tous qui, le visage découvert, contemplons comme dans un miroir la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, comme par le Seigneur, l’Esprit.».
  • Lorsque nous voyons le Seigneur de cette manière, il nous insuffle avec les éléments de ce qu’il est et ce qu’il a fait.
  • Ainsi, nous sommes transformés en métabolisme de son image
  • et toutes les choses négatives au sein de notre être sont engloutis.

 

  • Pour profiter de l’Éternel c’est le chemin
  • du salut,
  • de la sanctification,
  • et de la transformation.

 

  • Plus nous sommes sanctifiés, plus on sera transformé et la plus sainteté nous la vivrons.
  • Notre sainteté ne sera pas seulement un changement de position, mais un changement dans notre nature même.
  • Lorsque nous sommes en cours de transformation, nous sommes à la résurrection et l’ascension.
  • Nous sommes dans un état transcendant et toutes les choses sont sous nos pieds.

Apprendre aux gens à se corriger, de s’adapter ou de se perfectionner n’est pas la bonne façon, la voie céleste, ou la voie divine.

  • La façon divine n’est pas une autocorrection, ou de l’auto-ajustement, ou de l’auto-amélioration.
  • La voie de Dieu est de mettre le Christ en nous pour que nous puissions jouir de lui
  • par le manger,
  • le boire,
  • le respirer,
  • et de demeurer en lui,
  • et de le laisser être tout pour nous.
  • Il est vivant et puissant, et il nous transforme.

La transformation est beaucoup mieux que la correction d’ajustement ou d’amélioration vers l’extérieur.

  • La transformation céleste, spirituelle, divine est un changement métabolique dans notre être.
  • Le Seigneur nous transformant d’un degré de gloire à un autre degré de gloire. Nous sommes en cours de modification de l’argile à l’or, de perles et de pierres précieuses. La voie de transformation est de profiter du Seigneur, est une fête, un plaisir.

 

Nous sommes tous comme Mephiboscheth, le petit-fils du roi Saül (2 Sam. 4:4). « 4  Jonathan, fils de Saül, avait un fils perclus des pieds; et âgé de cinq ans lorsqu’arriva de Jizreel la nouvelle de la mort de Saül et de Jonathan; sa nourrice le prit et s’enfuit, et, comme elle précipitait sa fuite, il tomba et resta boiteux; son nom était Mephiboscheth.» Mephiboscheth était boiteux, il était incapable de marcher.

Le roi David a préservé sa vie, lui rendit tout son héritage, et l’a invité à la fête avec lui à la même table (2 Sam. 9:1-13) « 1 ¶  David dit: Reste-t-il encore quelqu’un de la maison de Saül, pour que je lui fasse du bien à cause de Jonathan?2  Il y avait un serviteur de la maison de Saül, nommé Tsiba, que l’on fit venir auprès de David. Le roi lui dit: Es-tu Tsiba? Et il répondit: Ton serviteur!3  Le roi dit: N’y a-t-il plus personne de la maison de Saül, pour que j’use envers lui de la bonté de Dieu? Et Tsiba répondit au roi: Il y a encore un fils de Jonathan, perclus des pieds.4  Le roi lui dit: Où est-il? Et Tsiba répondit au roi: Il est dans la maison de Makir, fils d’Ammiel, à Lodebar.5  Le roi David l’envoya chercher dans la maison de Makir, fils d’Ammiel, à Lodebar.6  Et Mephiboscheth, fils de Jonathan, fils de Saül, vint auprès de David, tomba sur sa face et se prosterna. David dit: Mephiboscheth! Et il répondit: Voici ton serviteur.7  David lui dit: Ne crains point, car je veux te faire du bien à cause de Jonathan, ton père. Je te rendrai toutes les terres de Saül, ton père, et tu mangeras toujours à ma table.8  Il se prosterna, et dit: Qu’est ton serviteur, pour que tu regardes un chien mort, tel que moi?9 ¶  Le roi appela Tsiba, serviteur de Saül, et lui dit: Je donne au fils de ton maître tout ce qui appartenait à Saül et à toute sa maison.10  Tu cultiveras pour lui les terres, toi, tes fils, et tes serviteurs, et tu feras les récoltes, afin que le fils de ton maître ait du pain à manger; et Mephiboscheth, fils de ton maître, mangera toujours à ma table. Or Tsiba avait quinze fils et vingt serviteurs.11  Il dit au roi: Ton serviteur fera tout ce que le roi mon seigneur ordonne à son serviteur. Et Mephiboscheth mangea à la table de David, comme l’un des fils du roi. 12  Mephiboscheth avait un jeune fils, nommé Mica, et tous ceux qui demeuraient dans la maison de Tsiba étaient serviteurs de Mephiboscheth.13  Mephiboscheth habitait à Jérusalem, car il mangeait toujours à la table du roi. Il était boiteux des deux pieds.» .

Après Mephiboscheth  a reçu la grâce de David, il ne regardait que la table de David, il ne regarde pas à ses deux jambes  dont une  boiteuse.

  • Chaque fois que nous nous regardons, nous découvrons que nous sommes boiteux et décourager.
  • Après nous avons été sauvés, nous devons oublier nos deux jambes boiteux, et s’asseoir à la table de notre Roi, Jésus-Christ, pour jouir de lui avec toutes ses richesses insondables.
  • Nous devons regarder les richesses sur la table du Seigneur et en profiter. Par notre jouissance des riches de Christ, nous transformera.

L’INTENTION ULTIME DE DIEU EST DE REMPLIR
PAR LA JOUISSANCE DE DIEU L’ARBRE DE VIE

Les matériaux précieux est  l’écoulement de la rivière dans la Genèse 2 sont pour l’édifice de Dieu.

  • À la fin de la révélation divine « apocalypse »
  • il y a l’arbre de vie,
  • le fleuve d’eau de vie,
  • et les matériaux précieux construit comme une ville sainte,
  • la Nouvelle Jérusalem (Apoc. 22:1-2«1 ¶ Et il me montra un fleuve d’eau de la vie, limpide comme du cristal, qui sortait du trône de Dieu et de l’agneau.2  Au milieu de la place de la ville et sur les deux bords du fleuve, il y avait un arbre de vie, produisant douze fois des fruits, rendant son fruit chaque mois, et dont les feuilles servaient à la guérison des nations. »; 21:18-21« »« 18  La muraille était construite en jaspe, et la ville était d’or pur, semblable à du verre pur.19  Les fondements de la muraille de la ville étaient ornés de pierres précieuses de toute espèce: le premier fondement était de jaspe, le second de saphir, le troisième de calcédoine, le quatrième d’émeraude,20  le cinquième de sardonyx, le sixième de sardoine, le septième de chrysolithe, le huitième de béryl, le neuvième de topaze, le dixième de chrysoprase, le onzième d’hyacinthe, le douzième d’améthyste.21  Les douze portes étaient douze perles; chaque porte était d’une seule perle. La place de la ville était d’or pur, comme du verre transparent.»
  • Cette ville est la contrepartie du Christ et la demeure de Dieu pour que Dieu demeure
  • En contrepartie du Christ, la ville sainte satisfait Christ, et comme la demeure de Dieu, la ville sainte satisfait Dieu.

 

  • Le début de l’Ecriture nous montre l’arbre de vie avec une rivière qui coule autour de matières précieuses. « 10 Un fleuve sortait d’Eden pour arroser le jardin, et de là il se divisait en quatre bras.11  Le nom du premier est Pischon; c’est celui qui entoure tout le pays de Havila, où se trouve l’or.12  L’or de ce pays est pur; on y trouve aussi le bdellium et la pierre d’onyx.13  Le nom du second fleuve est Guihon; c’est celui qui entoure tout le pays de Cusch.14  Le nom du troisième est Hiddékel; c’est celui qui coule à l’orient de l’Assyrie. Le quatrième fleuve, c’est l’Euphrate.»
  • À la fin de l’Écriture est une ville universelle construite avec ces matériaux précieux avec l’arbre de vie de plus en plus en elle et la rivière de la vie qui coule en elle.

Cela montre que  le dessein éternel de Dieu, son intention ultime, c’est d’avoir un bâtiment construit parla divinité de l’arbre de vie avec le débit de la rivière d’eau de vie pour produire les matériaux précieux.

 

  • Selon l’intention ultime et éternelle de Dieu, nous devons être transformé et construit.
  • La transformation est de l’édifice de Dieu.
  • Notre niveau de spiritualité dépend de combien nous avons été transformés et combien nous avons été constitués.

 

  • Le livre de Romains fournit une esquisse de la vie chrétienne.
  • Ce livre commence par la justification par la foi (rom 3.21 «21 Mais maintenant, sans la loi est manifestée la justice de Dieu, à laquelle rendent témoignage la loi et les prophètes, » rom 5 .11 « 11  Et non seulement cela, mais encore nous nous glorifions en Dieu par notre Seigneur Jésus-Christ, par qui maintenant nous avons obtenu la réconciliation.»)
  • et se poursuit par la sanctification (rom 5.12 « 12 C’est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu’ainsi la mort s’est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché,…» rom 8.13) «13  Si vous vivez selon la chair, vous mourrez; mais si par l’Esprit vous faites mourir les actions du corps, vous vivrez, »,
  • transformation (rom 12.1«1 ¶ Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable.» rom 15.13« 13 ¶  Que le Dieu de l’espérance vous remplisse de toute joie et de toute paix dans la foi, pour que vous abondiez en espérance, par la puissance du Saint-Esprit!»),
  • la conformation et de la glorification (rom 8.14«14 car tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu.» – 39 «39  ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu manifesté en Jésus-Christ notre Seigneur. »)
  • pour la vie corporelle rom (12:1-21«1 ¶ Je vous exhorte donc, frères, par les compassions de Dieu, à offrir vos corps comme un sacrifice vivant, saint, agréable à Dieu, ce qui sera de votre part un culte raisonnable.2  Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait.3  Par la grâce qui m’a été donnée, je dis à chacun de vous de n’avoir pas de lui-même une trop haute opinion, mais de revêtir des sentiments modestes, selon la mesure de foi que Dieu a départie à chacun.4  Car, comme nous avons plusieurs membres dans un seul corps, et que tous les membres n’ont pas la même fonction,5  ainsi, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ, et nous sommes tous membres les uns des autres.6  Puisque nous avons des dons différents, selon la grâce qui nous a été accordée, que celui qui a le don de prophétie l’exerce selon l’analogie de la foi;7  que celui qui est appelé au ministère s’attache à son ministère; que celui qui enseigne s’attache à son enseignement,8  et celui qui exhorte à l’exhortation. Que celui qui donne le fasse avec libéralité; que celui qui préside le fasse avec zèle; que celui qui pratique la miséricorde le fasse avec joie.9  Que la charité soit sans hypocrisie. Ayez le mal en horreur; attachez-vous fortement au bien 10  Par amour fraternel, soyez pleins d’affection les uns pour les autres; par honneur, usez de prévenances réciproques.11  Ayez du zèle, et non de la paresse. Soyez fervents d’esprit. Servez le Seigneur.12  Réjouissez-vous en espérance. Soyez patients dans l’affliction. Persévérez dans la prière.13  Pourvoyez aux besoins des saints. Exercez l’hospitalité. 14  Bénissez ceux qui vous persécutent, bénissez et ne maudissez pas.15  Réjouissez-vous avec ceux qui se réjouissent; pleurez avec ceux qui pleurent.16  Ayez les mêmes sentiments les uns envers les autres. N’aspirez pas à ce qui est élevé, mais laissez-vous attirer par ce qui est humble. Ne soyez point sages à vos propres yeux.17  Ne rendez à personne le mal pour le mal. Recherchez ce qui est bien devant tous les hommes.18  S’il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes.19  Ne vous vengez point vous-mêmes, bien-aimés, mais laissez agir la colère; car il est écrit: A moi la vengeance, à moi la rétribution, dit le Seigneur.20  Mais si ton ennemi a faim, donne-lui à manger; s’il a soif, donne-lui à boire; car en agissant ainsi, ce sont des charbons ardents que tu amasseras sur sa tête.21  Ne te laisse pas vaincre par le mal, mais surmonte le mal par le bien. »).
  • Grâce à la rédemption du Seigneur, nous sommes justifiés et ramenés vers Lui.
  • Maintenant, un travail de transformation qui se passe en nous dans l’Esprit.
  • Nous devons être sanctifiés,
  • transformé,
  • et conformes à l’image du Fils de Dieu.

C’est tout pour le Corps du Christ, qui est le bâtiment.

  • La justification est la sanctification,
  • la sanctification est la transformation
  • et la transformation est pour l’édifice de Dieu.
  • Nous sommes transformés
  • et donc conforme à l’image même du Christ que nous soyons de bons matériaux pour l’édifice de Dieu.

L’édifice de Dieu est l’expression de Dieu lui-même.

  • La Nouvelle Jérusalem a l’apparence de jaspe (Apoc 21:11« 11 21-10 ayant la gloire de Dieu. 21-11 Son éclat était semblable à celui d’une pierre très précieuse, d’une pierre de jaspe transparente comme du cristal.»)
  • et de Jaspe est également l’apparition de Dieu Apoc (4:3) « 3 Celui qui était assis avait l’aspect d’une pierre de jaspe et de sardoine; et le trône était environné d’un arc-en-ciel semblable à de l’émeraude.».
  • Le mur de la ville et de la première fondation de la ville sont construits avec Jasper Apoc (21:18-19) «18 La muraille était construite en jaspe, et la ville était d’or pur, semblable à du verre pur.19  Les fondements de la muraille de la ville étaient ornés de pierres précieuses de toute espèce: le premier fondement était de jaspe, le second de saphir, le troisième de calcédoine, le quatrième d’émeraude, ».
  • Cela signifie que la Nouvelle Jérusalem est l’image de Dieu.

En outre, dans la ville sainte est le trône de Dieu et l’Agneau (Apoc 22:1« »), ce qui signifie que l’autorité de Dieu y est exercé.

Ainsi, le dessein de Dieu et l’intention sont remplies par la jouissance du Dieu trinitaire comme l’arbre de vie.

J’espère que nous pouvons apporter à cette communion du Seigneur dans la prière afin que cette vérité soit si vivante en nous.

  • Notre besoin est de prendre le Christ comme notre nourriture,
  • comme notre boisson,
  • comme la respiration comme l’air,
  • et faire son domicile « afin qu’il demeure en nous ».

Notre besoin est de jouir de lui afin que nous puissions être transformés de jour en jour et être mis en place avec les autres.

Puis l’image de Dieu est exprimée chez nous et par nous, et son autorité sera exercée entre nous sur l’ennemi.

Ainsi, l’intention de Dieu sera accompli.

 

 

 

 

église chrétienne évangélique crémieu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

12 − deux =