LA VIE -CHAPITRE VINGT CINQ -VIVANT DE LA VIE D’UN AUTRE

LIVRE LA VIE 273

Dès que j’ai reçu du Seigneur, j’ai réalisé que sa vie était en moi.

Jean 3:16 stipule clairement, « car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son fils unique, que quiconque croit en lui ne périsse pas, mais avoir la vie éternelle. »

  • Je savais que j’avais reçu la vie éternelle en croyant en lui.
  • Pourtant, je me suis demandé comment une telle vie pourrait affecter ma vie quotidienne.

 

UN OISEAU OU UN CHIEN ?

 

  • Peut-être certains d’entre vous ont cette même préoccupation.
  • Vous pouvez avoir un temps merveilleux dans la parole le matin, encore tout au long de la journée que vous pouvez souvent sentir condamné à cause de votre conversation lâche sur votre téléphone ou votre irritabilité envers votre famille.
  • À certains égards, vous rencontrez la vie de l’oiseau, s’élevant dans le ciel ouvert,
  • mais par d’autres moyens de que vous menez une vie de chien, aboyant à votre mère ou à vos enfants.
  • Un instant vous priez le Seigneur et l’instant d’après vous êtes ventilation votre colère sur votre famille.
  • Etes-vous, un oiseau ou un chien ?
  • Pendant de nombreuses années, j’ai envie de savoir comment ma vie pourrait correspondre avec la vie, que j’avais reçue.

 

Notre étude de la Bible et notre recherche de l’Éternel, nous aident  à réaliser que notre vie doit être différente.

Nous avons recueilli des dizaines de livres chrétiens, cherchant à trouver le moyen de vivre une telle vie. Pas un seul livre ne nous a aidés.

  • En fait, un certain nombre d’années s’écoulèrent avant que nous avons trouvé le secret.
  • De l’Évangile de Jean, nous avons remarqué que notre relation avec le Seigneur commence en croyant en lui. « 12 Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu,» (jean 1:12). Ce premier chapitre montre que pour croire en lui est de le recevoir.
  • Le dernier chapitre, cependant, indique que notre relation avec lui est une question d’amour. «15 ¶ Après qu’ils eurent mangé, Jésus dit à Simon Pierre: Simon, fils de Jonas, m ‘aimes-tu plus que ne m’aiment ceux-ci? Il lui répondit: Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit: Pais mes agneaux. » (jean 21:15).

Mais aimer n’est pas la façon dont nous vivons cette vie que nous avons reçue.

Þ  En fait, un certain nombre d’années s’écoulèrent avant que nous avons trouvé le secret.

Þ  De l’Évangile de Jean, nous avons remarqué que notre relation avec le Seigneur commence en croyant en lui. « 12  Mais à tous ceux qui l’ont reçue, à ceux qui croient en son nom, elle a donné le pouvoir de devenir enfants de Dieu,» (jean 1:12).

Þ  Ce premier chapitre montre que pour croire en lui est de le recevoir.

Þ  Le dernier chapitre, cependant, indique que notre relation avec lui est une question d’amour. «15 ¶  Après qu’ils eurent mangé, Jésus dit à Simon Pierre: Simon, fils de Jonas, m ‘aimes-tu plus que ne m’aiment ceux-ci? Il lui répondit: Oui, Seigneur, tu sais que je t’aime. Jésus lui dit: Pais mes agneaux. » (jean 21:15).

Þ  Mais aimer n’est pas la façon dont nous vivons cette vie que nous avons reçue.

 

 

DEUX PERSONNES MAIS UNE SEULE VIE

La clé se trouve dans les chapitres cinq, six et sept.

  • C’est que la vie que nous avons reçu est d’un autre, mais elle n’est pas vécu par lui, mais par nous.
  • Le Seigneur Jésus a démontré ce mode de vie en prenant la vie du père.
  • Jean 6:57 le Seigneur dit: « 57 Comme le Père qui est vivant m’a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi.»
  • En comparant ce verset Jean 6:57 à  Jean 5:26, « 26  Car, comme le Père a la vie en lui-même, ainsi il a donné au Fils d’avoir la vie en lui-même.»
  • nous pouvons voir que si la vie était le père, le père n’était pas celui qui l’a vécue.
  • Son désir était que sa vie est vécue par le fils.

Cette vie implique deux personnes :

  • c’est la vie de la première personne, mais elle doit être vécue par la seconde personne.
  • Le père était le donateur de cette vie et le fils du récepteur.
  • Il y avait deux personnes mais une seule vie à vivre.

UNE ILLUSTRATION

 

La Vie de couple est un peu comme cela. Deux personnes sont impliquée, le mari et la femme, mais pour un mariage heureux, il peut n’être qu’une vie soit vécue. Si la femme vit sa propre vie plutôt que de vivre de son époux, leur mariage est misérable. Cette comparaison du mariage avec notre relation avec le Seigneur n’est pas superficielle.

Éphésiens 5:23-32 « 23  car le mari est le chef de la femme, comme Christ est le chef de l’Eglise, qui est son corps, et dont il est le Sauveur.24  Or, de même que l’Eglise est soumise à Christ, les femmes aussi doivent l’être à leurs maris en toutes choses.25  Maris, aimez vos femmes, comme Christ a aimé l’Eglise, et s’est livré lui-même pour elle, 26  afin de la sanctifier par la parole, après l’avoir purifiée par le baptême d’eau,27  afin de faire paraître devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible.28  C’est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui-même.29  Car jamais personne n’a haï sa propre chair; mais il la nourrit et en prend soin, comme Christ le fait pour l’Eglise,30  parce que nous sommes membres de son corps.31  C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère, et s’attachera à sa femme, et les deux deviendront une seule chair.32  Ce mystère est grand; je dis cela par rapport à Christ et à l’Eglise.» nous dit que Christ est l’époux et l’église est l’épouse.

  • L’église aurait une vie séparée de la vie du Christ ?

 

La Vie conjugale est en fait une illustration défectueuse parce qu’il y a deux vies impliquées. La vie de son mari ne peut pas être littéralement la vie de sa femme ; ils ont chacun une vie qui leur est propre. Mais dans le cas du père et du fils, les deux d’entre eux avaient vraiment qu’une seule vie.

Pour le Christ et l’église, aussi, il n’y a qu’une seule vie ; ce que Christ a que la vie est ce que l’église a comme la vie.

 

Cependant sérieusement les épouses essayent d’être sujet « à leurs maris dans tous les domaines », et cependant sincèrement les maris essayer d’aimer leurs femmes « alors même que le Christ a aimé l’Eglise », leurs efforts seront vains.

 

Ce sera le cas même si la femme suit le principe de prendre la vie de son mari comme les siens. Les exhortations dans Ephésiens peuvent uniquement être effectuées par le mari et la femme prenant la vie d’un autre. L’amour et la soumission sont du Seigneur. Quand ils prennent le Christ comme leur vie, dans la femme présentation paraîtra, et dans le mari  l’amour se posera.

 

EXPRIMANT UNE PERSONNE CACHÉE

 

Lorsque nous avons été sauvés, nous avons été rejoints au Christ comme un seul esprit (1 Corinthiens 6:17). « 17  Mais celui qui s’attache au Seigneur est avec lui un seul esprit.» Nous sommes un avec lui.

Aujourd’hui, Christ n’est pas visible.

  • Il est caché aux yeux des hommes, d’abord dans les cieux (actes 3:20-21) «20 et qu’il envoie celui qui vous a été destiné, Jésus-Christ,21  que le ciel doit recevoir jusqu’aux temps du rétablissement de toutes choses, dont Dieu a parlé anciennement par la bouche de ses saints prophètes. »
  • et d’autre part en nous (2 Corinthiens 13:5). «5 Examinez-vous vous mêmes, pour savoir si vous êtes dans la foi; éprouvez-vous vous-mêmes. Ne reconnaissez-vous pas que Jésus-Christ est en vous? à moins peut-être que vous ne soyez réprouvés. »
  • Alors qu’il était sur terre, il a suivi le principe d’une vie en une vie cachée.
  • Jean dit: «18 Personne n’a jamais vu Dieu; le Fils unique, qui est dans le sein du Père, est celui qui l’a fait connaître. » (Jean 1:18).
  • Le fils exprime cette vie cachée, donc aujourd’hui ses disciples nous sommes chargés de prendre sa vie en tant que notre vie, ce qui rend manifeste sa vie cachée.

 

CE N’EST PAS UNE QUESTION D’AMELIORERATION  DU COMPORTEMENT

 

Lorsque les disciples de Confucius, essayez de suivre les enseignements de leur maître, tous leurs efforts sont consacrés à tenter d’améliorer leur comportement afin que qu’ils soient conformes à ce que disait Confucius.

 

  • C’est notre concept naturel aussi, lorsque nous en viendrons à la Bible.
  • Les Chrétiens pensent qu’ils doivent se comporter de façon éthique, moralement debout.
  • Ils étudient la Bible afin de savoir ce qui constitue la vie chrétienne adéquate.
  • Ensuite, ils s’efforcent de satisfaire à cette norme.
  • Tous ces efforts ne sont rien d’autre qu’une source de frustration pour la façon dont les chrétiens doivent vivre.
  • La vie chrétienne adéquate n’est pas liée à l’éthique, mais à une personne.

 

  • Sans aucun doute l’éthique et la morale chrétienne sont les plus élevés, mais c’est parce qu’ils sont Christ lui-même.
  • C’est lui qui est l’amour ou humilité ou bonté.
  • Ces traits sont exprimés quand nous vivons lui.

 

Trop souvent on pense que nous devrions améliorer notre comportement après que nous soyons enregistrés, que nous devons essayer d’agir comme des enfants de Dieu, plutôt que comme les enfants du diable.

La Meilleure conduite n’est pas l’intention de Dieu pour nous.

  • Pensez-vous que le fils a vécu par le père, parce que sa vie n’était pas assez bonne ?

En aucun cas !

Le fils a simplement voulu accomplir la volonté du père pour être vécue par le fils. « Je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé » (Jean 5:30).

La Commission du fils était d’exprimer le père, pour ne pas faire n’importe quoi d’autre. « Le père vivant m’a envoyé, et je vis à cause du père » (jean 6:57).

 

  • Le fils a la vie du père non pas à cause de tout péché ou la faiblesse ou l’insuffisance de la part du fils, mais seulement pour accomplir la volonté du père.
  • Il a été envoyé sans établir un empire, ni d’effectuer un excellent travail.
  • Même pour dire que Christ est venu pour sauver les pécheurs est seulement partiellement vrai.
  • Il est venu à vivre le père.
  • Si la Croix n’avait pas était la volonté du père, si sauver les pécheurs n’avait pas était la volonté du père, Christ n’aurait pas déposé de la Croix.
  • Vous vous souvenez de sa prière à Gethsémané, « pas comme je le veux, mais comme tu veux » (Matthieu prosternant).

 

SA VIE, MAIS VOTRE VIE

 

Comme vous progressez dans la journée, vous devez réaliser que Christ et vous n’avez qu’une seule vie, pas la vôtre mais la sienne. Pour ce faire à votre expérience, votre vie a à mettre de côté.

  • Puis vous deux vous devez vivre une  seul vie , mais pas la vôtre, car il est caché « la sienne ».

 

Ce n’est pas facile à comprendre.

 

Demande au Seigneur de vous le préciser.

 

« Seigneur, je vous remercie que vous êtes avec moi et j’ai une seule vie.

  • Montrez-moi comment prendre cette vie ;
  • Montrez-moi comment faire pour mettre de côté ma vie.
  • Je vous remercie que la vie vous appartient. »
  • Si vous prier de cette façon, cela deviendra clair que dans la vie chrétienne le Seigneur et vous n’avez qu’une seule vie. En vous-même, vous avez votre vie ; en lui-même.

 

  • Mais en lui, dans sa vie, vous êtes les deux personne. Cette vie est votre vie.

 

  • Si nous prions de cette façon, nous pouvons percevoir que le Seigneur a le plaisir, le plaisir qu’il a une vie pour nous et que nous devons vivre pour lui.

 

COMMENT FAIRE POUR METTRE DE CÔTÉ NOTRE PROPRE VIE

 

  • Pour nous faire l’expérience de la vie, notre vie doit être mise de côté.
  • Concrètement, il faut mettre à part fois notre volonté et notre gloire.
  • Le Seigneur dit: « Je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé » (Jean 5:30).
  • jean 7:17-18 il dit :«17 Si quelqu’un veut faire sa volonté, il connaîtra si ma doctrine est de Dieu, ou si je parle de mon chef.18  Celui qui parle de son chef cherche sa propre gloire; mais celui qui cherche la gloire de celui qui l’a envoyé, celui-là est vrai, et il n’y a point d’injustice en lui. » Le Seigneur a cherché fois la volonté et la gloire de celui qui l’avait envoyé.
  • Pour mettre notre volonté et gloire à part c’est nier le moi.

 

  • Tous les êtres humains sont pour leur propre gloire et de leur propre gré.
  • Pourquoi préférons-nous vivre notre propre vie ?
  • C’est parce qu’en nous, nous avons une volonté concernant nous-mêmes. La direction de cette volonté est de promouvoir notre nom, notre popularité, notre position. Notre volonté au sein de nous cherche à faire avancer notre gloire.

 

L’autopromotion caractérise la société humaine.

Tout le monde veut être quelqu’un.

 

Même dans l’église, il y a ces aspirations à être quelqu’un. Mais l’église annule chacun d’entre nous. J’ai entendu des gens d’église ont critiqué comme étant « un tas de variables fictives », dépourvus de toute affirmation de soi.

 

  • N’est-ce pas un témoignage que le Seigneur nous rend différent du monde ?

 

Lorsque nous posons la volonté et la gloire de la vie naturelle, que la vie est terminée.

 

 

COMMENT FAIRE POUR ÊTRE AIDÉ PAR LA PAROLE

 

Pour obtenir le plus d’aide dans la parole, ne cherchez pas votre propre volonté et votre gloire. Vous cherchez un poste pour vous-même, quand vous venez à la parole, l’aide que vous recevez seront fragmentaire au mieux.

 

  • Se contenter d’être une personne.

Tant que tu es quelqu’un, vous vous prenez comme la vie.

Le Baptême du Seigneur Jésus au début de son ministère était une déclaration qu’il a été résilié, que sa vie naturelle était sous la Croix, et qu’il allait vivre le père.

C’est quand vous choisissez une telle vie que la parole  vous nourrit.

  • la parole n’est pas pour le maintien de votre vie naturelle.
  • la parole vise ne pas à vous enseigner.
  • N’essayez pas de faire ce qui est enseigné dans la Bible.
  • S’ouvrir simplement à sa parole et recevez là à travers la parole comme votre approvisionnement.

 

LA COMMISSION  LA PLUS ÉLEVÉE

 

 

  • Êtes-vous convaincu d’être une personne ?

 

Vous pouvez essayer le monde éducatif si vous souhaitez être quelqu’un. Ou il peut y avoir des ouvertures pour vous dans le monde de la politique. Mais une fois que vous entrez par la porte de l’église, vous êtes une personne.

 

  • Êtes-vous prêt ?

 

Plutôt  faut-il poser la phrase la question d’une manière positive :

 

  • êtes-vous satisfait de la commission plus élevée ?

 

Le Seigneur Jésus fait de sa propre volonté et de sa propre gloire afin de prendre la vie du père et l’a faire vivre.

 

  • Cette même haute Commission est le vôtre :
  • prendre le Christ dans votre vie et vivre de lui.
  • C’est Christ qui vit en moi, mais je ne vie plus par moi-même.
  • C’est aussi bien la vie chrétienne que la vie ecclésiale.
  • Dans quelle mesure il surpasse la volonté et la gloire de soi !

 

  • Que rien ne puisse vous distraire de cette commission.
  • Ne vous inquiétez pas au sujet de la mondanité.
  • Ne pensez pas à la faiblesse.
  • Ne pas être dérangé par vos péchés.
  • Plus vous essayez de surmonter la mondanité, la faiblesse et le péché, plus vous sera être victimes par eux.
  • Si vous prenez le Christ dans votre vie et vivez à lui, ceux-ci et toutes les autres choses négatives s’enfuiront.

 

DANS LA PRATIQUE

 

Dans les affaires quotidiennes de la vie, de ne pas être poussé à faire les choses rapidement.

  • Ne pas répondre,
  • ou même de prononcer quoi que ce soit,
  • à la hâte.
  • Quelle que soit la provocation,
  • être stable.
  • Si une situation difficile se pose avec votre femme, par exemple, ne soyez pas troublés.
  • Seulement conférer avec le Seigneur a l’intérieur: « Seigneur, je ne fais rien. Je suis avec vous. Vous agissez en moi. Vous répondez à ma femme. Je ne voudrais pas faire quoi que ce soit en dehors de vous. »

 

Avoir cette attitude de prendre le Seigneur comme notre vie nous sauve d’essayer d’obéir à la lettre de la Bible. Constamment se tourner vers lui et déclarer que nous sommes un avec lui, nous lui offrent la possibilité de nous changer en emportant l’ancien métabolisme et son remplacement par la nouvelle.

 

  • Tel sera l’effet de la parole nourrissant que nous prenons ;
  • La correction n’est pas vers l’extérieur mais faire le changement vers l’intérieur.
  • Comment vous êtes privilégié d’avoir cette autre vie !
  • Comme vous vivez dans le Christ, vous verrez comment vous êtes différentes de celles du monde, qui ont seulement leur propre vie.
  • Dieu a transmis sa vie pour vous. Maintenant, il veut que vous la réaliser dans votre vie.

 

  • Comme le fils vivait le père de la vie du père,
  • nous vivons donc aujourd’hui le fils de la vie du fils.
  • Nous le remercions que nous deux avons une vie et un acte vivant ; la vie la sienne, et cette vie est à nous.
  • Il s’agit de la bonne vie chrétienne.

 

Þ  Si vous prenez le Christ dans votre vie et vivez à lui, ceux-ci et toutes les autres choses négatives s’enfuiront

 

Þ  Tel sera l’effet de la parole nourrissant que nous prenons ;

Þ  La correction n’est pas vers l’extérieur mais faire le changement vers l’intérieur.

©    Comment vous êtes privilégié d’avoir cette autre vie !

Þ  Comme vous vivez dans le Christ, vous verrez comment vous êtes différentes de celles du monde, qui ont seulement leur propre vie.

Þ  Dieu a transmis sa vie pour vous. Maintenant, il veut que vous la réaliser dans votre vie.

 

Comme le fils vivait le père de la vie du père,

nous vivons donc aujourd’hui le fils de la vie du fils.

Nous le remercions que nous deux avons une vie et un acte vivant ; la vie la sienne, et cette vie est à nous.

Il s’agit de la bonne vie chrétienne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 église chrétienne évangélique crémieu

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 − 8 =