LA VIE – CHAPITRE TRENTE-QUATRE -VIVRE UNE VIE DIVINE — LE BON PLAISIR DE DIEU

LIVRE LA VIE 273

  • Dieu nous a prédestiné à être des êtres humains et à être ses fils (Éph. 1:5). « 5 nous ayant prédestinés dans son amour à être ses enfants d’adoption par Jésus-Christ, selon le bon plaisir de sa volonté,»

C’est selon son bon plaisir.

 

  • Il est agréable à Dieu qu’un groupe d’êtres humains peut être des hommes de Dieu.

 

 

 

UN HOMME DE DIEU

 

Pour être appelé un homme de Dieu ne signifie pas simplement que l’un appartient à Dieu, mais plutôt qu’il vit à Dieu.

  • Ce terme est utilisé même dans l’ancien Testament.
  • Il est appliqué à Moïse plusieurs fois (par exemple, 90, ).

 

  1. Bien sûr, il n’était pas un homme de Dieu pour les quarante premières années de sa vie, quand il a vécu comme le fils de la fille du Pharaon et est devenu « appris dans toute la sagesse des Égyptiens » (actes 7:22).
  2. Ni qu’il était un homme de Dieu dans la deuxième partie des quarante ans de sa vie, qu’il passe dans le désert. Avant que Dieu l’appelle à l’âge de 80 ans, il était juste un berger de pays, toutes ses forces «, et il était puissant en paroles et en oeuvres.» (v. 22) loin derrière lui.
  • Il avait déjà réussi «10 Les jours de nos années s’élèvent à soixante-dix ans,» (Psaume 90:10) ; par sa propre évaluation, sa vie était aussi bonne que fini.

 

  • C’est durant les quarante dernières années de sa vie de Moïse était un homme de Dieu.
  • Parce qu’il était déjà à sa fin, il pourrait vivre dans la résurrection, avoir Dieu comme le combustible à brûler sur lui.
  • Au cours de ces années de son ministère, Moïse a vécu à Dieu. C’est pourquoi Caleb pouvait ultérieurement se réfèrent à lui comme l’homme de Dieu (Josué 14:6). «6 ¶ Les fils de Juda s’approchèrent de Josué, à Guilgal; et Caleb, fils de Jephunné, le Kenizien, lui dit: Tu sais ce que l’Eternel a déclaré à Moïse, homme de Dieu, au sujet de moi et au sujet de toi, à Kadès-Barnéa. » Deutéronome 33 donne la « bénédiction, avec lequel Moïse, l’homme de Dieu bénit les enfants d’Israël avant sa mort »(v. 1). Par la suite au temps d’Esdras, une nouvelle mention est faite à nouveau « de Moïse, homme de Dieu » (Esdras 3:2).

 

  • La chose la plus agréable à Dieu est d’avoir des gens sur cette terre qui vivent à lui. C’est le désir de son cœur.
  • Même si vous êtes jeune, Dieu veut que vous le serviez en premier avant votre famille.
  • Même si vous vivez dans une maison somptueuse et que Pharaon est votre père, Dieu veut toujours que vous le serviez en premier.
  • Vivre de lui, c’est être un avec lui.
  • C’est ce qui fait de vous un homme de Dieu.
  • Ce n’est pas seulement que vous le représentez.
  • Dieu veut que vous viviez hors de vous.
  • De votre langue, il puisse parler.
  • Il souhaite que le travail que vous faites puisse être fait par lui.
  • Vous êtes seulement un être humain, mais vous pouvez avoir une vie divine.

 

 

LE LIVRE ET L’HOMME DE DIEU

 

Dans les épîtres de  Timothée l’expression l’homme de Dieu est utilisé de nouveau.

Paul a écrit ces épîtres quand l’église était dans un état de dégradation.

Dans un délai « 17  afin que l’homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne oeuvre.» (2 Timothée 3:17).

  • Voulez-vous être un homme de Dieu ?
  • Le verset précédent nous indique le chemin. « Toute Ecriture est insuffler de Dieu » « 16  Toute Ecriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice,» (v. 16, GK.).
  • En respirant dans la parole de Dieu,
  • tu vivras spontanément Dieu. Prendre dix minutes tous les matins à prier et à lire la parole.
  • Par la respiration dans sa parole et de le manger, vous deviendrez un homme de Dieu.
  • Même si vous êtes assez jeune, vous pouvez vivre Dieu.
  • Je ne veux pas que vous améliorer votre comportement.
  • Je veux parler de Dieu lui-même s’exprime à travers vous.

 

 

LE MODÈLE STANDARD

 

Le modèle standard d’un homme de Dieu n’est pas Moïse, mais Jésus de Nazareth. C’était certainement un homme : il avait une mère, et il a vécu dans une petite ville pendant trente ans.

Puis il est arrivé dans le temps de son ministère pour trois et demi.

  • Si vous lisez les quatre évangiles, vous verrez qu’il n’y a pas beaucoup mention des œuvres qu’il a faits.

 

  • Surtout il a juste vécu et marchait parmi ses disciples.
  • Mais il ne vit pas sur lui-même.

 

 

  • Il a expliqué sa relation au père de cette façon: «57 Comme le Père qui est vivant m’a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi. » (Jean 6:57,).
  • Il a aussi parlé des Juifs, «19 Jésus reprit donc la parole, et leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de lui-même, il ne fait que ce qu’il voit faire au Père; et tout ce que le Père fait, le Fils aussi le fait pareillement. »(Jean 5:19).
  • Il a dit, « Je peux rien faire de moi-même » (v. 30).
  • Dans Jean 10:30, il a dit, « 30 Moi et le Père nous sommes un. »

 

Voilà un homme qui a vécu à Dieu.

  • C’est pourquoi le père a pris plaisir en lui. Vous essayez cependant beaucoup à faire pour Dieu, il ne sera pas impressionné.
  • Simplement vivre de lui et ensuite il touchera son cœur.

 

 

VIVRE DE LUI

 

Considérez combien de chrétiens sont occupés et font des choses pour Dieu.

  • Tu ne te rends pas compte que Dieu est dégoûté avec votre pratique ?
  • Il veut que vous passez du temps avec lui, le regardant et vivre avec lui. « C’est Dieu qui opère en vous fois à volonté et faire de son bon plaisir «13 car c’est Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire, selon son bon plaisir. » (Phil. 2:13, GK.).

 

  • Arrêter votre travail insensé.
  • Être tranquille et laisser Dieu opérer en vous.
  • Laissez-le travailler.
  • C’est ce que cela signifie de vivre de Dieu.
  1. Si nous voulons que Dieu se réjouisse,
  2. alors qu’il a créé la terre
  3. et qu’il a créé l’homme,
  4. et qu’il est dans l’homme.

 

 

Ensuite, il verra son dessein puisqu’il demeure en sa création l’homme.

Jacques 1:18 dit, «18  Il nous a engendrés selon sa volonté, par la parole de vérité, afin que nous soyons en quelque sorte les prémices de ses créatures. »

  • Nous avons été engendrés par Dieu.
  • Nous pouvons dire que l’incarnation est répétée avec notre régénération.
  • Dieu s’est initialement fait incarné dans le Christ.
  • Maintenant, chaque fois qu’on est régénéré, l’incarnation est répétée.

 

Pierre nous a dit que nous sommes « participants de la nature divine » « 4  lesquelles nous assurent de sa part les plus grandes et les plus précieuses promesses, afin que par elles vous deveniez participants de la nature divine, en fuyant la corruption qui existe dans le monde par la convoitise,» (2 Pierre 1:4).

 

  • De notre première naissance nous prendre part à la nature humaine.
  • Maintenant que nous avons été engendrés de Dieu par la nouvelle naissance, nous participent à la nature divine.
  • Notre statut est humain et divine.

 

  • Nous ne sommes pas simplement des fils de l’homme, mais aussi les fils de Dieu.
  • Deux mille ans en Terre Sainte il y avait seulement un homme comme ça.
  • Maintenant, il y a des milliers.
  • Dieu le père est opérant ou énergisant en nous la volonté tant à faire de son bon plaisir.
  • Dans l’éternité passée, il nous prédestiné à la filiation.
  • Maintenant, il travaille au sein de nous que nous puissions vivre lui.

 

 

 

PRISE DE CHRIST COMME NOTRE CHEF

 

  • Étant donné que nous avons en nous notre propre vie, mais aussi la vie divine, comment allons-nous vivre la vie divine ?

 

  • De la vie de Jésus, nous pouvons voir qu’il y ait un cadre côté de notre propre vie.
  • Il a dit, «38 car je suis descendu du ciel pour faire, non ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé. » (Jean 6:38).

 

  • Ce verset indique clairement que le Seigneur Jésus avait une volonté propre, mais qu’il la mit de côté.

 

Dans la relation de mariage il ne peut y avoir qu’une seule tête.

C’est à l’origine de la coutume universelle pour la mariée d’avoir sa tête couverte à son mariage.

Le couvre-chef est une déclaration que la mariée alors prend le mari comme sa tête. Si l’épouse refuse de garder sa tête couverte dans sa vie conjugale, le résultat peut être bien une séparation ou un divorce.

  • Notre vie chrétienne est une vie de couple.
  • Le Seigneur est notre tête.

 

  1. Notre propre tête doit rester couverte.
  2. Cela signifie que nous devons refuser notre propre vie.
  3. Nous sommes ceux avec une vie humaine et une vie divine.
  4. Étant donné qu’une seule vie peut être vécue, notre vie naturelle doit être refusée.
  5. La nier le moi consiste à nier notre volonté et notre gloire.
  6. Le Seigneur Jésus a dit qu’il ne cherchait pas sa propre gloire, mais celle de celui qui l’avait envoyé (Jean 7:18). « 18 Celui qui parle de son chef cherche sa propre gloire; mais celui qui cherche la gloire de celui qui l’a envoyé, celui-là est vrai, et il n’y a point d’injustice en lui.»

 

 

PAIX EN REJETANT NOTRE VOLONTÉ ET NOTRE GLOIRE

 

  • La clé d’une vie conjugale heureuse est la femme qui nier sa propre volonté et sa gloire.
  • Si elle se détourne de ses souhaits et s’occupe uniquement de son mari, si elle ne tiendra pas sa propre gloire et laisser toute la gloire aller vers lui, les problèmes de la famille vont disparaître.
  • Ne pensez pas que je suis l’introduction de quelque concept afin de vous offrir des sœurs en servitude !
  • Même le Seigneur Jésus a annulé sa propre volonté et sa propre gloire.
  • Cette pour cette raison, il a apporté la paix.

 

 

  • Ce même principe s’applique dans la vie ecclésiastique.
  • Des problèmes surgissent lorsque nous cherchons notre propre volonté et la gloire.
  • Ces deux termes constituent l’essence même de notre vie humaine.

 

  1. volonté
  2. et la gloire.

 

Parce que nous pensons  cela insignifiants, chaque fois que nous obtenons un peu de travail, nous voulons être roi au-dessus de lui.

Mais il y aura la paix dans la famille et la paix dans l’église si nous avons la grâce de mettre de côté notre volonté et notre gloire.

« Seigneur, aidez-moi a être disposé à mettre de côté ma volonté, comme vous l’avez fait quand vous étiez sur cette terre. Accorde-moi la grâce de vivre sur la terre que je ne cherche pas ma propre gloire. »

 

 

NE POUVANT PAS LE FAIRE

 

  • La pratique n’est pas facile de mettre de côté votre volonté et votre gloire.
  • Vous pouvez vous sentir que vous êtes prêt ou au moins disposés à faire sa volonté.

Mais très vite se posera une situation, et vous verrez que vous ne pouvez pas.

 

  • Pourquoi est-ce que vous avez cherché le Seigneur et fait des rencontres avec les saints pendant de nombreuses années et ont encore si peu de croissance dans la vie ?

 

  1. C’est en raison de votre volonté et de la gloire.

 

Il serait utile de prier lire ces versets à plusieurs reprises : «Jean 5:19 19  Jésus reprit donc la parole, et leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de lui-même, il ne fait que ce qu’il voit faire au Père; et tout ce que le Père fait, le Fils aussi le fait pareillement. 19  Jésus reprit donc la parole, et leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de lui-même, il ne fait que ce qu’il voit faire au Père; et tout ce que le Père fait, le Fils aussi le fait pareillement. jean 5 :30 30  Je ne puis rien faire de moi-même: selon que j’entends, je juge; et mon jugement est juste, parce que je ne cherche pas ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé.», Jean6:38 38  car je suis descendu du ciel pour faire, non ma volonté, mais la volonté de celui qui m’a envoyé., jean 7:18 « 18  Celui qui parle de son chef cherche sa propre gloire; mais celui qui cherche la gloire de celui qui l’a envoyé, celui-là est vrai, et il n’y a point d’injustice en lui.» ).

 

Pour surmonter le péché, ou le soi-même et le monde n’est pas un problème.

La raison pour laquelle vous êtes vaincu et vous êtes devenus tellement mondain et pécheur, c’est que vous êtes tellement dans votre volonté et votre gloire.

 

 

 

LA BONNE FAÇON

 

C’est au-delà de notre capacité à se mettre de côté notre volonté et notre gloire, on veut toutefois nous pensons que nous sommes.

  • Cette vie peut être vécue que dans la résurrection.

Le Seigneur lui-même est la Résurrection (Jean 11:25). « 25  Jésus lui dit: Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, quand même il serait mort;»

Seulement en lui nous pouvons avoir une vie sous la Croix.

Philippiens 3:10 : « 10  Afin de connaître Christ, et la puissance de sa résurrection, et la communion de ses souffrances, en devenant conforme à lui dans sa mort,» A. B. Simpson a appris comment faire l’expérience de la mort du Christ dans la puissance de la résurrection.

En nous-mêmes, nous n’avons pas un tel pouvoir.

 

 

 

UNE VIE CRUCIFIÉ DANS LA RÉSURRECTION

 

  • Comparer une pierre avec un grain de blé.
  • Il n’y a pas de vie à l’intérieur de la pierre.
  • La graine, « nous » cependant, a quelque chose de caché en elle. Il y a la vie à l’intérieur.
  • Quand la graine « nous » tombe dans la terre « Jésus et son Esprit » et meurt, « dépouille la veille nature » cette mort attise de la force de vie intérieure.
  • Cette illustration, que le Seigneur a donné en Jean 12:24, « 24 En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul; mais, s’il meurt, il porte beaucoup de fruit.»
  • est d’une vie crucifiée dans la résurrection.

 

Le Plaisir du père est que nous tombons dans la terre « Jésus et son Esprit » et que nous mourons « que nous nous dépouillons à travers lui », c’est à dire, que nous avons une vie crucifiée à travers Jésus.

 

  • Quand on meurt, la force intérieure de vie va être mise sous tension.
  • La Mort ouvre la voie à la puissance de la résurrection.
  • On peut prier « Seigneur, ouvre mes yeux pour voir que ma volonté et ma gloire se mettre de côté. Puis montre-moi que tu es la puissance de la résurrection en moi.
  • Que je ne sois pas une pierre sans vie.
  • Que je sois un grain de blé, et qu’en moi, tu sois la puissance de la résurrection. Seigneur, donne-moi la vision que je puisse mourir, et que vous pouvez vivre. Je suis ici devant vous. »
  • Le Seigneur va travailler en nous la volonté.
  • Cela ne vient pas de nous-mêmes.

 

Dans Luc 12:50, dit-il, « 50  Il est un baptême dont je dois être baptisé, et combien il me tarde qu’il soit accompli!»

  • Il disait cela, jusqu’à ce qu’il entre dans la mort, et il était pressé ou restreint?
  • La mort l’a libéré.
  • En nous le Seigneur Jésus doit faire encore une fois un baptême.
  • Notre humanité est une restriction, tout comme la vie de résurrection dans le Seigneur Jésus a été retenue alors qu’il était dans la chair.
  • La mort de la Croix cassé l’enveloppe du grain de blé et va libérer la vie intérieure de la résurrection.

 

  • Nous devons être semblables à la mort du Christ. Cela brise la coquille de notre humanité afin que la vie de résurrection puisse surgir.

De cette vie vient « beaucoup de fruit » (Jean 12:24). «24  En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul; mais, s’il meurt, il porte beaucoup de fruit. »

  • Les saints vont être édifiés, l’église construite vers le haut et dessein éternel de Dieu accompli.

 

 

  • Quel est le bon plaisir de Dieu ?
  • Il veut vous faire vivre une vie crucifiée dans la résurrection.

 

 

  • Il veut que vous entriez dans la mort du Christ
  • et y demeuré pour être semblables à celui-ci.
  • Cela anéantira tous les coins de votre humanité.
  • «7 Nous portons ce trésor dans des vases de terre, afin que cette grande puissance soit attribuée à Dieu, et non pas à nous.» (2 Corinthiens 4:7).
  • Le Trésor est libéré lorsque le navire en terre est brisé.

 

«11  Car nous qui vivons, nous sommes sans cesse livrés à la mort à cause de Jésus, afin que la vie de Jésus soit aussi manifestée dans notre chair mortelle.12  Ainsi la mort agit en nous, et la vie agit en vous. » 2 Corinthiens 4: (VV. 11-12).

 

  • Que cette mort fonctionne sur nous,
  • Afin que la vie se passe au sein d’autres.
  • Si vous êtes un pécheur, cette vie vous sauvera.
  • Si vous êtes un croyant, cette vie vous édifiera.

 

 

  • Ce que le Seigneur cherche à recouvrer est une vie crucifiée dans la résurrection.
  • Nous voyons que la puissance de la résurrection est en attente en nous pour avoir une chance d’être libéré.
  • On doit rester dans la mort du Christ et être semblables à celui-ci.
  • Cette mort va attiser et ouvrir la voie à la puissance de la résurrection.
  • Le résultat sera la nourriture, construire et l’accomplissement du dessein éternel de Dieu.
  • C’est la vie qui plaît à Dieu.

 

  1. La vie qu’il a exercée sur nous à notre nouvelle naissance, qu’il aspire à la voir exprimées.

 

  1. Où Dieu trouverez sur cette terre ceux qui sont des hommes de Dieu ?
  2. Qui va mettre de côté la vie humaine pour exprimer la vie divine ?

 

  1. Il ne peut être que ceux qui nient leur volonté et leur propre gloire, comme le révèle le modèle du Seigneur Jésus.

 

  1. Il n’y a aucune possibilité de réaliser cela en nous-mêmes.

 

  1. C’est pourquoi nous devons prier pour lui, qu’ils nous soient disposés. Il travaille en nous « 13 car c’est Dieu qui produit en vous le vouloir et le faire, selon son bon plaisir.» (Phil. 2:13).

 

  1. Nous avons été marqués pour être ses fils avant même que nous avons été créés.

 

  1. Comme nous vivons cette vie crucifiée dans la résurrection, jour après jour ce dessein éternel va s’exprimer à travers nous.

 

  1. Nous sommes parmi les êtres humains qui apprennent à vivre une vie divine.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

église chrétienne évangélique bourgoin jallieu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf + 9 =