LA CONSTRUCTION DE L’ÉGLISE PAR LA CROISSANCE DANS LA VIE ET LA TRANSFORMATION DE L’ÂME

LA CONSTRUCTION DE L’ÉGLISE PAR LA CROISSANCE DANS LA VIE ET
LA TRANSFORMATION DE L’ÂME

Lecture biblique: Éphésiens 2:21-22 ; 4:14-16 ; 1 Pierre 2:2-5 ; Genèse 2:9 ; Apoc. 21:18-21 ; Matthieu 13:1-33 ; 44-46 ; 1 Corinthiens 3:9-12 ; Apoc. 22:2 ; 21:2 ; Romains 12:2

 

  • La construction de l’église dépend de notre croissance dans la vie.
  • Sans la croissance dans la vie il n’y a aucune possibilité pour la mise en place.
  • La mise en place est également par la transformation de l’âme.
  • C’est non seulement par notre sanctification que nous puissions traiter les choses négatives, mais aussi y transformer positivement notre être tout entier.
  • En outre, la mise en place est dans notre esprit humain.

 

     I.            LA CONSTRUCTION DE L’ÉGLISE ÉTANT PAR LA CROISSANCE DE LA VIE

1)   Notre croissance au cours de la vie pour l’édification de l’église

Ephésiens 2:21-22 dit, «21  En lui tout l’édifice, bien coordonné, s’élève pour être un temple saint dans le Seigneur.22  En lui vous êtes aussi édifiés pour être une habitation de Dieu en Esprit. » Le mot de «  En lui tout l’édifice, bien coordonné »  de plus en plus est le mot clé du verset 21.La façon de devenir le temple de Dieu est de plus en plus.

Au verset 22, les mots clés sont «une habitation de Dieu en Esprit. » » « Dans l’esprit », qui n’a pas d’article en grec, comme certaines versions. La demeure de Dieu est dans notre esprit humain.

Ces deux questionscroissant et « dans l’esprit »sont les facteurs fondamentaux pour l’édification de l’église.

Ephésiens chapitre 4 Les Versets 11 à 16 du sont une longue phrase accompagnée du raccordement de plusieurs mots. «11  Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs,12  pour le perfectionnement des saints en vue de l’oeuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ,13  jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ,14  afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent dedoctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction,15  mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef, Christ.16  C’est de lui, et grâce à tous les liens de son assistance, que tout le corps, bien coordonné et formant un solide assemblage, tire son accroissement selon la force qui convient à chacune de ses parties, et s’édifie lui-même dans la charité.»

 

  • Ephésiens chapitre 4 Le verset 11 dit, « «11 Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs» Le Seigneur comme le chef a donné des personnes douées pour son corps comme cadeaux.
  • Voici les dons pas de capacité mais des personnes. Toutes les personnes douées, sont offerts en cadeau est ils sont pour le perfectionnement des saints pour le œuvre du ministère, à l’édification du corps du Christ (v. 12). « 12 pour le perfectionnement des saints en vue de l’oeuvre du ministère et de l’édification du corps de Christ,»
  • Ephésiens chapitre 4 Les Versets 13 et 14 continuent, «13 jusqu’à ce que nous soyons tous parvenus à l’unité de la foi et de la connaissance du Fils de Dieu, à l’état d’homme fait, à la mesure de la stature parfaite de Christ,14 afin que nous ne soyons plus des enfants, flottants et emportés à tout vent dedoctrine, par la tromperie des hommes, par leur ruse dans les moyens de séduction, » Ici, Paul ne parle pas du vent d’hérésie, mais du vent de l’enseignement. Nous ne devrions pas penser que seule l’hérésie est un vent soufflant. L’Enseignement même sonore, fondamentaux et scripturale peut devenir un vent soufflant.
  • Ephésiens chapitre 4 Le Verset 15 dit: « 15 mais que, professant la vérité dans la charité, nous croissions à tous égards en celui qui est le chef,» Ici, la vérité est le Christ lui-même. Nous tenons Christ comme la vérité, la réalité et grandir en lui, non seulement dans une chose, mais aussi en toutes choses, dans tous les aspects, et dans tous les sens de notre vie, dans tout ce que nous sommes dans tout notre être.
  • Ephésiens chapitre 4 Le Verset 16 conclut, «16 C’est de lui, et grâce à tous les liens de son assistance, que tout le corps, bien coordonné et formant un solide assemblage, tire son accroissement selon la force qui convient à chacune de ses parties, et s’édifie lui-même dans la charité. » Ce verset nous dit encore que la croissance dans la vie est pour l’édification de l’église.

 

  • Première pierre 2:2-3 dit, « 2 désirez, comme des enfants nouveau-nés, le lait spirituel et pur, afin que par lui vous croissiez pour le salut,3 si vous avez goûté que le Seigneur est bon.»
  • Le verset 23 du chapitre 1 de 1 pierre parle de régénération. « 23 puisque vous avez été régénérés, non par une semence corruptible, mais par une semence incorruptible, par la parole vivante et permanente de Dieu.» La régénération, nous renaît comme des bébés spirituels. Nous devons maintenant comme les bébés nouveau-nés croître. Si nous avons goûté que le Seigneur est bon, Qu’on désirera vraiment de prendre le lait de la parole afin  que l’on grandisse.
  • Les Versets 4 et 5 du chapitre 2 nous dire la fin de la croissance dans la vie. Ces versets disent, «4 ¶ Approchez-vous de lui, pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie et précieuse devant Dieu;5 et vous-mêmes, comme des pierres vivantes, édifiez-vous pour former une maison spirituelle, un saint sacerdoce, afin d’offrir des victimes spirituelles, agréables à Dieu par Jésus-Christ. » La sainte prêtrise est l’édifice spirituel constitué par la croissance dans la vie.

2)  Les deux lignes de vie et de la construction dans les écritures Israël, comme le figuier, l’Olivier, la vigne, et le blé

  • Il y a deux lignes dans les écritures :
  • la vie
  • et la construction.

 

Dans Genèse 2, au tout début, il y avait l’arbre de vie Genèse 2 (v. 9). «9  L’Eternel Dieu fit pousser du sol des arbres de toute espèce, agréables à voir et bons à manger, et l’arbre de la vie au milieu du jardin, et l’arbre de la connaissance du bien et du mal.» Un arbre est pour la croissance.

Immédiatement après cela, Les versets 11 et 12 « 11  Le nom du premier est Pischon; c’est celui qui entoure tout le pays de Havila, où se trouve l’or.12  L’or de ce pays est pur; on y trouve aussi le bdellium et la pierre d’onyx.» parlent de matériaux précieux : or, bdellium et onyx. Pour voir quels sont les matériaux précieux pour, que nous avons besoin de voir à la fin de la Bible.

Dans Apocalypse 21, nous voyons une ville construite avec  de l’or, des perles et des  pierres précieuses (VV. 18-21). «18  La muraille était construite en jaspe, et la ville était d’or pur, semblable à du verre pur.19  Les fondements de la muraille de la ville étaient ornés de pierres précieuses de toute espèce: le premier fondement était de jaspe, le second de saphir, le troisième de calcédoine, le quatrième d’émeraude, 20  le cinquième de sardonyx, le sixième de sardoine, le septième de chrysolithe, le huitième de béryl, le neuvième de topaze, le dixième de chrysoprase, le onzième d’hyacinthe, le douzième d’améthyste.21  Les douze portes étaient douze perles; chaque porte était d’une seule perle. La place de la ville était d’or pur, comme du verre transparent.» Tous les matériaux précieux sont pour le bâtiment.

Comme le peuple de Dieu dans l’ancien Testament, Israël est souvent comparé à un arbre ou une plante.

L’Israël est assimilé à un figuier, ou un olivier et une vigne sauvage (Jérémie 24:2, «2  L’un des paniers contenait de très bonnes figues, comme les figues de la première récolte, et l’autre panier de très mauvaises figues, qu’on ne pouvait manger à cause de leur mauvaise qualité. » 5, 8«5  Ainsi parle l’Eternel, le Dieu d’Israël: Comme tu distingues ces bonnes figues, ainsi je distinguerai, pour leur être favorable, les captifs de Juda, que j’ai envoyés de ce lieu dans le pays des Chaldéens. 8  Et comme les mauvaises figues qui ne peuvent être mangées à cause de leur mauvaise qualité, dit l’Eternel, ainsi ferai-je devenir Sédécias, roi de Juda, ses chefs, et le reste de Jérusalem, ceux qui sont restés dans ce pays et ceux qui habitent dans le pays d’Egypte. »; Jérémie 11:16 «16  Olivier verdoyant, remarquable par la beauté de son fruit, Tel est le nom que t’avait donné l’Eternel; Au bruit d’un grand fracas, il l’embrase par le feu, Et ses rameaux sont brisés. »; Ps. 80: 8, 14 « 8 ¶  80-9 Tu avais arraché de l’Egypte une vigne; Tu as chassé des nations, et tu l’as plantée. 14  80-15 Dieu des armées, reviens donc! Regarde du haut des cieux, et vois! considère cette vigne!» Ésaïe 5:2 «2  Il en remua le sol, ôta les pierres, et y mit un plant délicieux; Il bâtit une tour au milieu d’elle, Et il y creusa aussi une cuve. Puis il espéra qu’elle produirait de bons raisins, Mais elle en a produit de mauvais. »; Ézéchiel 15:2). « 2  Fils de l’homme, le bois de la vigne, qu’a-t-il de plus que tout autre bois, Le sarment qui est parmi les arbres de la forêt?»

  • Les Figues et olives sont pour manger,
  • et la vigne produit du vin à boire.

Par conséquent, le peuple de Dieu est comparé à quelque chose pour la nourriture et la boisson.

En outre, dans Luc 10 le bon Samaritain a versé  de l’huile et le vin sur les blessures d’un homme qui avait été battu (v. 34). « 34  Il s’approcha, et banda ses plaies, en y versant de l’huile et du vin; puis il le mit sur sa propre monture, le conduisit à une hôtellerie, et prit soin de lui.»

Ici, l’huile et le vin ne sont pas pour se nourrir, mais pour la médecine soigner les blessures.

C’est ce qui doit être le peuple de Dieu. Le peuple de Dieu est les figuiers pour produire des aliments, oliviers pour l’huile et la vigne pour produire du vin. Ils sont pour satisfaire le peuple et pour leur guérison.

En outre, le peuple d’Israël avez aussi du blé pour produire la farine fine et des gâteaux pour le repas l’offrant afin de satisfaire Dieu (Lév. 2:1-2, 4). « 1 ¶  Lorsque quelqu’un fera à l’Eternel une offrande en don, son offrande sera de fleur de farine; il versera de l’huile dessus, et il y ajoutera de l’encens.2  Il l’apportera aux sacrificateurs, fils d’Aaron; le sacrificateur prendra une poignée de cette fleur de farine, arrosée d’huile, avec tout l’encens, et il brûlera cela sur l’autel comme souvenir. C’est une offrande d’une agréable odeur à l’Eternel.4  Si tu fais une offrande de ce qui est cuit au four, qu’on se serve de fleur de farine, et que ce soient des gâteaux sans levain pétris à l’huile et des galettes sans levain arrosées d’huile.»

La pensée des écritures, c’est que le peuple de Dieu est un arbre ou une culture. Il s’agit de l’aspect de la croissance.

 

3)  Le Tabernacle et le Temple étant construit Grâce à la croissance des produits de la terre de bonne

Le peuple de Dieu se caractérise également par le temple comme habitation de Dieu, sa maison, dans l’ancien Testament.

Le tabernacle et le temple ont été la question de la croissance.

  • L’excédent de leur croissance le peuple s’offrait à Dieu comme matériaux pour construire sa maison.
  • Le tabernacle et le temple ont été construits avec les services offerts par le peuple du Seigneur, et ces offres proviennent de la croissance de leur production.
  • Par conséquent, la grande pensée de l’ancien Testament est que le peuple de Dieu est un arbre et une récolte de croître, et par cette croissance ils édifiez l’ensemble comme un lieu d’habitation pour Dieu.

Les enfants d’Israël a également battues  les ennemis du Seigneur, les tribus païennes, qui occupait la bonne terre (Josué 23:4-5) « 4  Voyez, je vous ai donné en héritage par le sort, selon vos tribus, ces nations qui sont restées, à partir du Jourdain, et toutes les nations que j’ai exterminées, jusqu’à la grande mer vers le soleil couchant.5  L’Eternel, votre Dieu, les repoussera devant vous et les chassera devant vous; et vous posséderez leur pays, comme l’Eternel, votre Dieu, vous l’a dit.». Vaincre l’ennemi, c’est pour la croissance de la vie.

 

  • Si nous n’annulons pas l’ennemi, nous ne pouvons pas entrer dans la bonne terre.
  • Puis, après notre arrivée dans la bonne terre, nous cultivons le produit de la bonne terre.
  • Cette croissance de la vie est pour les offrandes et les offrandes sont pour la construction de la maison de Dieu.

4)  La Croissance et les capacités sont dans les paraboles de Matthieu 13

Les paraboles dans Matthieu 13 sont en deux groupes.

  • Les paraboles du semeur et la graine,
  • le blé et l’ivraie,
  • la graine de moutarde avec sa croissance et la farine
  • et le levain est dans le premier groupe. La pensé de ce premier groupe de paraboles est la croissance.

Le Semeur a semé la graine avec l’espoir que le blé se développerait Matthieu 13 (VV. 1-23), « 1 ¶  Ce même jour, Jésus sortit de la maison, et s’assit au bord de la mer.2  Une grande foule s’étant assemblée auprès de lui, il monta dans une barque, et il s’assit. Toute la foule se tenait sur le rivage.3  Il leur parla en paraboles sur beaucoup de choses, et il dit: 13-4 Un semeur sortit pour semer.4  Comme il semait, une partie de la semence tomba le long du chemin: les oiseaux vinrent, et la mangèrent.5  Une autre partie tomba dans les endroits pierreux, où elle n’avait pas beaucoup de terre: elle leva aussitôt, parce qu’elle ne trouva pas un sol profond; 6  mais, quand le soleil parut, elle fut brûlée et sécha, faute de racines.7  Une autre partie tomba parmi les épines: les épines montèrent, et l’étouffèrent.8  Une autre partie tomba dans la bonne terre: elle donna du fruit, un grain cent, un autre soixante, un autre trente.9  Que celui qui a des oreilles pour entendre entende.10  Les disciples s’approchèrent, et lui dirent: Pourquoi leur parles-tu en paraboles?11  Jésus leur répondit: Parce qu’il vous a été donné de connaître les mystères du royaume des cieux, et que cela ne leur a pas été donné.12  Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l’abondance, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a.13  C’est pourquoi je leur parle en paraboles, parce qu’en voyant ils ne voient point, et qu’en entendant ils n’entendent ni ne comprennent. 14  Et pour eux s’accomplit cette prophétie d’Esaïe: Vous entendrez de vos oreilles, et vous ne comprendrez point; Vous regarderez de vos yeux, et vous ne verrez point.15  Car le coeur de ce peuple est devenu insensible; Ils ont endurci leurs oreilles, et ils ont fermé leurs yeux, De peur qu’ils ne voient de leurs yeux, qu’ils n’entendent de leurs oreilles, Qu’ils ne comprennent de leur coeur, Qu’ils ne se convertissent, et que je ne les guérisse.16  Mais heureux sont vos yeux, parce qu’ils voient, et vos oreilles, parce qu’elles entendent!17  Je vous le dis en vérité, beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez, et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu.18  Vous donc, écoutez ce que signifie la parabole du semeur.19  Lorsqu’un homme écoute la parole du royaume et ne la comprend pas, le malin vient et enlève ce qui a été semé dans son coeur: cet homme est celui qui a reçu la semence le long du chemin.20  Celui qui a reçu la semence dans les endroits pierreux, c’est celui qui entend la parole et la reçoit aussitôt avec joie; 21  mais il n’a pas de racines en lui-même, il manque de persistance, et, dès que survient une tribulation ou une persécution à cause de la parole, il y trouve une occasion de chute.22  Celui qui a reçu la semence parmi les épines, c’est celui qui entend la parole, mais en qui les soucis du siècle et la séduction des richesses étouffent cette parole, et la rendent infructueuse. 23  Celui qui a reçu la semence dans la bonne terre, c’est celui qui entend la parole et la comprend; il porte du fruit, et un grain en donne cent, un autre soixante, un autre trente.»

Mais l’ennemi est venu semer l’ivraie pour contrecarrer la croissance du blé Matthieu 13 (VV. 24-30). «24 ¶  Il leur proposa une autre parabole, et il dit: Le royaume des cieux est semblable à un homme qui a semé une bonne semence dans son champ.25  Mais, pendant que les gens dormaient, son ennemi vint, sema de l’ivraie parmi le blé, et s’en alla.26  Lorsque l’herbe eut poussé et donné du fruit, l’ivraie parut aussi.27  Les serviteurs du maître de la maison vinrent lui dire: Seigneur, n’as-tu pas semé une bonne semence dans ton champ? D’où vient donc qu’il y a de l’ivraie?28  Il leur répondit: C’est un ennemi qui a fait cela. Et les serviteurs lui dirent: Veux-tu que nous allions l’arracher?29  Non, dit-il, de peur qu’en arrachant l’ivraie, vous ne déraciniez en même temps le blé.30  Laissez croître ensemble l’un et l’autre jusqu’à la moisson, et, à l’époque de la moisson, je dirai aux moissonneurs: Arrachez d’abord l’ivraie, et liez-la en gerbes pour la brûler, mais amassez le blé dans mon grenier.»

Ensuite, la moutarde Graines devraient ont grandi pour être une herbe pour nourrir les gens, mais l’ennemi revint changer sa nature et forment un grand arbre de cette petite plante Matthieu 13 (VV. 31-32). «31  Il leur proposa une autre parabole, et il dit: Le royaume des cieux est semblable à un grain de sénevé qu’un homme a pris et semé dans son champ.32  C’est la plus petite de toutes les semences; mais, quand il a poussé, il est plus grand que les légumes et devient un arbre, de sorte que les oiseaux du ciel viennent habiter dans ses branches. »

Ceci a également changé le but de la graine. L’herbe de moutarde vise à nourrir les gens, mais le but de ce l’arbre est de reposer les oiseaux comme les mauvais esprits.

Néanmoins, le Seigneur est souverain, et certains grains de blé produit la véritable farine. Toutefois, l’ennemi est venu une fois de plus à ajouter le levain pour corrompre et ruiner la farine fine pure, Matthieu 13 (v. 33). «33  Il leur dit cette autre parabole: Le royaume des cieux est semblable à du levain qu’une femme a pris et mis dans trois mesures de farine, jusqu’à ce que la pâte soit toute levée.» La graine, le blé, l’herbe, la farine et tous les transmettent la pensée de la croissance.

 

 

La parabole du Trésor caché dans le champ, qui doit être or ou pierres précieuses, et la parabole de la perle de grande valeur constituent le deuxième groupe de paraboles dans Matthieu 13 (VV. 44-46). « » Une fois de plus, les pierres précieuses et perles sont les matériaux pour le bâtiment.

 

5)  De plus en plus comme les terres cultivées de Dieu être construite vers le haut comme son bâtiment

Première lettre aux Corinthiens 3:9 nous dit, «44 ¶  Le royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ. L’homme qui l’a trouvé le cache; et, dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il a, et achète ce champ.45  Le royaume des cieux est encore semblable à un marchand qui cherche de belles perles.46  Il a trouvé une perle de grand prix; et il est allé vendre tout ce qu’il avait, et l’a achetée. »

  • Il y a deux aspects dans ce verset exprimé par deux clauses.
  • D’une part, nous sommes les terres cultivées de Dieu à se développer,
  • et d’autre part, nous sommes de Dieu bâtiment pour être mis en place.
  • Ces deux pensées vont toujours de pair.

 

1)   L’arbre de vie et de la ville sainte à la fin des écritures

À la fin de l’écriture ensemble il y a l’arbre de vie une fois de plus, et il y a une ville (Apoc. 22:2 ; « 2  Au milieu de la place de la ville et sur les deux bords du fleuve, il y avait un arbre de vie, produisant douze fois des fruits, rendant son fruit chaque mois, et dont les feuilles servaient à la guérison des nations.»  21:2). «2  Et je vis descendre du ciel, d’auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s’est parée pour son époux. »

  • La ligne de croissance et de la construction vont ensemble tout au long de toute la Bible, dès le début jusqu’à la fin.
  • D’une part, nous sommes quelque chose de la vie végétale afin de croître,
  • et d’autre part, nous sommes le bâtiment, la maison, le lieu d’habitation, à être construit par la croissance dans la vie. Plus nous grandissons dans la vie, plus nous sommes construit ensemble.

7)  Le Bâtiment avec des matériaux précieux du Dieu Trinité

Première lettre aux Corinthiens 3:10-12 a dit: « 10  Selon la grâce de Dieu qui m’a été donnée, j’ai posé le fondement comme un sage architecte, et un autre bâtit dessus. Mais que chacun prenne garde à la manière dont il bâtit dessus.11 ¶  Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus-Christ.12  Or, si quelqu’un bâtit sur ce fondement avec de l’or, de l’argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, du chaume,». Ici encore, il est la pensée des matériaux appropriés pour la construction. Les pierres précieuses, les perles, sont des matériaux transformés.

Il y a trois éléments dans cette catégorie, pas de deux éléments ou de quatre.

Selon la clairvoyance spirituelle, les trois matériaux précieux signifient le Dieu Trinité.

  • L’Or signifie la nature de Dieu le père,
  • L’argent signifie le œuvre rédemptrice du Christ, le fils,
  • et les pierres précieuses signifient les travaux de transformation de l’Esprit.

 

  • Nous sommes nés de Dieu le père afin de recevoir la médaille d’or, c’est-à-dire avoir sa nature.
  • Nous avons été rachetés par la rédemption de Dieu le fils,
  • et maintenant nous sommes dans le processus de transformation de l’œuvre de l’Esprit de Dieu.

Le Verset 12 «12  Or, si quelqu’un bâtit sur ce fondement avec de l’or, de l’argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, du chaume,». »

  • parle aussi d’une autre catégorie de matériaux :
  • Le bois, le Bois est le contraire de l’or – le Bois signifie l’humanité,
  • l’herbe, l’herbe est le contraire de l’argent- l’herbe signifie la chair
  • et du chaume et le chaume est contraire aux pierres précieuses – et le chaume signifie des choses terrestres et mondaines.

Par conséquent, ces trois matériaux indiquent l’homme naturel avec la vie naturelle, la chair et les choses mondaines.

Ces versets nous montrent que la construction de l’église est par la croissance de la vie.

Les deux lignes dans les écritures de la croissance et la construction vont toujours ade pair.

  • L’église est un arbre ou une plante à grandir et à l’extérieur de cette croissance de la vie vient pour de la construction.

 

8) Le véritable degré de parenté dans l’église Soit par l’augmentation du Christ en nous Seule l’augmentation du Christ se servant pour l’édification de l’église

  • La vie est le Christ, et la croissance est l’augmentation de la vie, donc la croissance de la vie est l’augmentation du Christ en nous.
  • L’homme est un être tripartite, avoir un esprit, âme et corps (voir schéma ci-dessous).
  • Lorsque nous avons été sauvés tout d’abord, Christ est venu comme une petite graine dans la partie la plus profonde, notre esprit humain, mais il n’a pas encore rempli notre âme. Maintenant il doit augmenter, et cette augmentation est la croissance de Christ dans la vie. Nous ne pouvons jamais édifier l’église dans le sentier d’une organisation. Quelle que soit la force peut être une main organisatrice, cette main ne peut jamais construire l’église. L’église peut être construite vers le haut que par l’augmentation du Christ en nous, c’est-à-dire par la croissance de la vie. Plus nous grandissons en Christ, plus nous grandirons dans le bâtiment.

Tous les frères et sœurs ont l’unique Christ en leur sein, mais le Christ en chacun d’eux peut être séparé par les deux « cercles extérieurs, » les deux couches de l’âme et la chair.

Si c’est le cas, il n’y a aucun réel degré de parenté entre les saints. Le Christ dans un frère désire ardemment pour être joint avec le Christ dans un autre frère, mais les couches de l’âme et de la chair deviennent un mur pour séparer leurs portions du Christ.

  • Seulement la croissance, la diffusion et l’augmentation du Christ en leur sein peuvent surmonter cette séparation.
  • Pour Christ d’augmenter en nous des moyens que le Christ prend le terrain en nous et se répand en nous pour saturer non seulement notre âme mais finalement même notre corps (Romains 8:6, 10-11). «6 Et l’affection de la chair, c’est la mort, tandis que l’affection de l’esprit, c’est la vie et la paix; 10 ¶  Et si Christ est en vous, le corps, il est vrai, est mort à cause du péché, mais l’esprit est vie à cause de la justice.11  Et si l’Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d’entre les morts habite en vous, celui qui a ressuscité Christ d’entre les morts rendra aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous. »

Bien que le Christ soit venu dans notre esprit, nous ne pouvons toujours avoir aucun degré de parenté avec les autres. C’est parce que bien que Christ peut avoir surmonté les problèmes d’un frère, un autre frère peut encore avoir ses problèmes.

Un frère peut avoir une spiritualité authentique, mais si l’autre frère n’a pas donné le terrain au Christ, il ne peut y avoir aucun degré de parenté entre eux. Quand un jour ce frère aime le Seigneur, non en fonction de sa voie religieuse ou le point de vue, mais selon une vision céleste, il donnera le sol au Christ.

Alors Christ le saturera et l’augmentera et se propagera en lui. Puis les deux frères peuvent être véritablement liés. Le degré de parenté entre eux sera l’épandage  de Christ, le Christ même, qui reprend l’être tout entier. C’est la véritable croissance qui s’accumule.

L’édification des saints dans l’unité dépend absolument de l’augmentation du Christ en leur sein. Cette parenté n’est rien de moins que le Christ lui-même.

Par conséquent, l’édification de l’Eglise est le Christ lui-même.

 

9)  Le degré de parenté dans l’église Exigeant de nous d’être vaincu et
Possédé par le Seigneur

  • Combien nous sommes construit dépend de combien nous avons de l’augmentation du Christ en nous.
  • Cette augmentation du Christ dépend de la diminution du soi.
  • Christ doit augmenter, et nous devons diminuer.
  • Nous ne pouvons jamais édifiées dans notre vie naturelle.

 

  • Il n’y a pas besoin de souligner l’impossibilité d’être chinois, japonais, britanniques, Français et américains sont mis en place ensemble dans le soi.
  • Même les américains provenant de différentes régions du pays ne peuvent se construire vers le haut dans le soi.
  • De même, il est inutile de dire que différentes races ne peut pas être construites ensemble. Même des frères de la même race identique ne peuvent se construire ensemble, parce que chacun a sa propre disposition donnée.
  • Un frère ne peut pas être constitué même avec sa propre femme. Il n’y a aucun degré de parenté en nous-mêmes. En nous-mêmes, il y a seulement la séparation et l’individualisme.
  • Le degré de parenté réelle, d’unicité et mise en place est le Christ lui-même.
  • Quand Christ vaincra, conquit, les défaites et prend possession de nous, il peut se rejoindre au Christ dans d’autres.

Il faut dire, « Seigneur, viens me conquérir et viens me briser. Seigneur,»

La véritable unité s’accumulent dans l’église dépend du Seigneur si oui ou non il nous a  vaincu. Plus nous avons la victoire sur le Seigneur, plus nous sommes séparés, mais plus il nous bat, plus il peut nous construire ensemble. Nous devons être vaincus par le Seigneur.

  • Il doit nous vaincre et prendre possession de nous.

Nous ne devrions pas envisager que nous pouvons être un en ayant la même compréhension des doctrines.

J’ai observé un petit groupe de frères dans laquelle tout le monde avait la même compréhension des doctrines. Ils étaient tous d’accord concernant la tribulation et l’enlèvement.

  • Cependant, presque chaque semaine, ils se battaient entre eux.

 

  • Dans un autre endroit, cependant, j’ai observé une situation différente. Certains était proches n’étaient pas une certaines doctrine, mais ils étaient très liés dans le Christ. Satan sait où il y a unicité, et qu’il déteste.
  • Néanmoins, nous sommes dans cette unité. Bien que nous soyons des esprits différents quant à la doctrine, même nous avons une merveilleuse unité dans l’Esprit.

Nous ne pouvons jamais être un à notre disposition naturelle. Tout le monde est propre à sa disposition, mais Louez le Seigneur, il peut nous vaincre !

Il peut nous conquérir et prendre possession de nous. Tant qu’il pourra le faire, il y a l’unité véritable parmi nous. Ce degré de parenté entre nous n’est rien de moins que le Christ lui-même qui nous vaincra.

 

 

II.            L’ÉGLISE S’ACCUMULENT QUE PAR LA TRANSFORMATION DE L’ÂME

1)   Transformation nécessitant Que notre Disposition naturelle traitée

La construction de l’église est par la transformation de l’âme (Romains 12:2). «2  Ne vous conformez pas au siècle présent, mais soyez transformés par le renouvellement de l’intelligence, afin que vous discerniez quelle est la volonté de Dieu, ce qui est bon, agréable et parfait. »

Comme nous l’avons vu, nous pouvons être un pas en nous-mêmes, mais uniquement dans le Christ Conquérant.

Une sœur peut être très gentille, humble et douce, mais elle peut encore être très naturelle. Elle peut avoir une âme agréable avec un esprit agréable, une émotion amoureuse et une volonté très douce, mais il peut y avoir qu’une petite partie du Christ au milieu d’elle.

Il est difficile pour une personne avec un caractère agréable et une personnalité à être associés dans l’unité avec les autres. Les personnes plus individualistes sont les plus belles. Il est plus facile pour ceux même bâclée d’être l’un avec les autres, parce qu’ils sont moins individualistes.

Il est difficile pour une personne qui est belle et bien dans tout pour trouver un compagnon. Celui qui choisit la personne plus apte que la sienne ou son conjoint va souffrir constamment en raison de l’individualisme du conjoint. Un mari ne sera jamais en mesure de venir à la norme de la femme plus apte, et une femme ne sera pas en mesure de venir à la norme du meilleur gentilhomme.

Dans l’église, j’ai plus peur pour des personnes sympas que de ceux qui sont bâclée. Les plus belles sont les plus difficiles à traiter.

Néanmoins, que l’on soit bon ou bâclée, nous tous devons être conquis par le Christ.

Non seulement sont-ce que ceux avec de mauvaises dispositions dois être conquis par le Christ, mais ceux qui ont encore les meilleures dispositions doivent être conquis.

Dans le cas contraire, il n’y a aucune possibilité pour nous d’être en rapport avec les autres membres du Christ. Nous ne pouvons jamais être liés à d’autres dans notre moi. Nous devons être associés dans le Christ. Quand nous tous sommes conquis par le Christ, nous sommes spontanément associés.

En réalité, il n’est pas facile pour Christ de prendre en charge les gentils ou ceux qui sont bâclée.

Il est très difficile d’édifier l’église en raison de la place forte de ces dispositions naturelles.

  • Le problème n’est pas le péché.
  • Parce que tout le monde condamne le péché, il est facile à surmonter.
  • Cependant, pas beaucoup ne condamnent leur disposition.

Servir le Seigneur et traitant de beaucoup de chrétiens en de nombreux endroits, j’ai découvert que personne n’est prêt à condamner sa propre disposition. C’est pourquoi il est stupide d’essayer de corriger les gens.

Nous ne pourrons jamais réussir à corriger. Nous pouvons seulement offenser les gens, et finira par nous aussi à être offensés.

2)  Transformation nécessitant Que Christ prendre pleine Possession de notre âme et engloutir notre Disposition

Notre disposition est très gênante.

La seule façon de traiter avec elle est pour le Christ à vaincre.

Si nous l’aimons « christ» selon une vision céleste et nous lui donnons la gloire, il prendra possession de nous, et il va avaler notre disposition. Cette engloutit est la transformation de l’âme. Lorsque notre âme se transforme et que notre chair est conquise, nous aurons le véritable degré de parenté.

Je ne transmets pas sur une simple doctrine sur la construction de l’église.

  • Au contraire, c’est l’expérience pratique pour le bâtiment.
  • La construction de l’église n’est possible que par la croissance de la vie avec la transformation de l’âme.
  • Nous avons besoin d’être transformés par être conquis par le Christ.
  • Plus nous sommes disposés à être conquis par lui, plus il nous prendra le relais et il nous transformera dans notre âme.
  • Alors spontanément nous aurons l’unicité parmi nous.
  • Nous aurons la vraie construction de l’église.
  • C’est ce que l’ennemi déteste parce qu’il s’agit de la chose qui lui met à la honte.

église chrétienne évangélique bourgoin jallieu france

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize − six =