L’ARBRE DE VIE – LA GRAISSE DE LA MAISON DE L’ETERNEL

L’ARBRE DE VIE

Tables des matières

  1. La façon de satisfaire Dieu et son But
  2. La Source et la consommation des deux arbres
  3. L’Arbre de Vie dans l’évangile de Jean
  4. La graisse de la maison du Seigneur
  5. Le fruit de l’Arbre de Vie
  6. L’arbre de vie pour la transformation
  7. Comment le dernier Adam devient l’arbre de la vie en nous
  1. Comment le corps, l’armée, et le lieu d’habitation de Dieu a vu le jour
  2. Le Christ ouvre la voie à l’Arbre de Vie
  3. Le dessein de Dieu remplies par la croissance de l’arbre de la vie en nous
  4. Comment se régaler de l’Arbre de Vie à travers la Parole
  5. Comment se régaler de l’Arbre de Vie par la prière
  6. La nécessité d’être pauvres en esprit et pure de cœur est vivre l’expérience de l’Arbre de Vie
  7. L’intention de Dieu dans la transformation
  8. « Lettres vivantes » du Christ par reflets et reflète sa gloire
  9. L’Intention ultime de Dieu se réalisé

 

 

CHAPITRE IV

LA GRAISSE DE LA MAISON DE L’ETERNEL

Lecture de l’Ecriture: Psaume . 23:6; 36:8-9; 27:4; 84:3, 10; 90:1; 2:03 S. S.

L’INTENSION DE DIEU POUR L’HOMME QU’IL PRENNE PLAISIRS DE LUI COMME NOURRITURE

A partir du moment que l’homme a été créé, Dieu s’est d’abord présenté à l’homme comme l’arbre de vie sous la forme de nourriture.

Lorsque nous participons à de la nourriture, que la nourriture devient une partie de nous. C’est l’intention même de Dieu envers nous, que nous puissions le prendre comme nourriture de sorte que nous pouvons être mêlés avec lui pour l’exprimer dans cet univers.

  • La première chose qui est cité dans l’Écriture est toujours un principe directeur, un principe qui régit les relations entre le Seigneur est avec nous.
  • Le principe de base des rapports du Seigneur avec son peuple, c’est qu’ils profitent de lui comme leur nourriture,  comme la vie.

L’Evangile de Jean nous raconte qu’un jour, ce même Dieu, qui au début se présenta à l’homme comme la nourriture, a été incarné dans un homme. Dieu sous la forme d’un homme se présenta à l’homme nouveau comme la nourriture, comme le pain céleste de la vie  jean 6:35, 57), « 35  Jésus leur dit: Je suis le pain de vie. Celui qui vient à moi n’aura jamais faim, et celui qui croit en moi n’aura jamais soif. 57  Comme le Père qui est vivant m’a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi.» que l’homme peut prendre plaisir  de Lui.

  1. Dans Genèse 2, au début, Dieu lui-même présenté comme l’arbre de vie à l’homme sous la forme de nourriture.
  2. Dans Jean 6, après son incarnation, il fait la même chose. Il s’est présenté comme le pain de vie pour l’homme que l’homme peut prendre plaisir de Lui. Dans Jean 6:57 le Seigneur Jésus a dit: «ainsi celui qui me mange vivra par moi.»

 

  • Avant l’homme se tenait devant l’arbre de vie,
  • Satan est venu causer l’homme sa chute.
  • Après la chute, Dieu lui-même toujours se présente à l’homme, non pas comme la vie végétale, mais aussi comme la vie animale.
  • C’est parce que, après la chute l’effusion du sang est nécessaire.
  • Après la chute, nous avons besoin de la rédemption,
  • si dans la Genèse 3, un agneau a été préparé et fourni par Dieu pour son peuple déchu (v. 21). «21 ¶ L’Eternel Dieu fit à Adam et à sa femme des habits de peau, et il les en revêtit. »
  • Exode 12 nous montre que, avec cet agneau -rachat il y a encore le plaisir de manger.
  1. Le sang versé de l’agneau est pour le rachat,
  2. mais la viande de cet agneau est pour les racheter pour se nourrir (vv. 8-9).«8  Cette même nuit, on en mangera la chair, rôtie au feu; on la mangera avec des pains sans levain et des herbes amères.9  Vous ne le mangerez point à demi cuit et bouilli dans l’eau; mais il sera rôti au feu, avec la tête, les jambes et l’intérieur. »
  • L’agneau qui nous ramène à l’arbre de vie.

Si l’homme n’était pas tombé, la vie végétale aurait été assez bonne pour lui de jouir.

Mais après la chute, l’homme a besoin non seulement la vie végétale, qui est le nourrir, la vie de production, mais aussi la vie animale, qui est la vie  qui sauve. La vie des animaux implique l’effusion du sang pour le rachat, ce qui peut nous ramener à la jouissance de la nourriture et de générer la vie.

Jean nous dit que l’Agneau  enlève le péché du monde, c’est le Christ lui-même, qui est le vrai Dieu (1:1, 29). « 1 ¶  Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. 29 ¶  Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit: Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde.» Avec la consommation de l’agneau il y avait aussi le pain sans levain-azyme. Le pain signifie la nourriture.

  • Après avoir été rachetée,
  • il faut nourrir et être nourris que par le Seigneur.

Avec le pain sans levain, les enfants d’Israël devaient manger des herbes amères. Tous ces aspects de la Pâque étaient pour le plaisir du peuple élu du Seigneur.

Dans le désert, les enfants d’Israël ont marché pour profiter de la manne céleste, l’eau vive du rocher frappé, et toutes les différentes offres concernant le tabernacle. Le livre du Lévitique nous montre l’holocauste, l’offrande, l’offrande de paix, le sacrifice pour le péché, et le sacrifice de culpabilité. Toutes ces offres caractérisent les différents aspects du Christ pour notre plaisir, et toutes les offrandes sauf l’holocauste ont été pour manger.

Le Christ devient notre plaisir par et à travers sa rédemption.

En plus de ces offrandes il y a offrande la plus élevée. L’offrande la plus élevé  caractéristique le Christ ressuscité. Le Christ est « unique » la résurrection.

  • L’offrande la plus élevée symbolise le Christ monté au ciel. Il est Celui qui a été soulevée à la hauteur de l’univers.
  • Le ressuscité et monté le Christ est devenu notre plaisir en plénitude.

 

 

La plénitude de la jouissance du Seigneur

Avec toutes les offrandes il y a le tabernacle, et avec le tabernacle, il y a la prêtrise.

Finalement, l’élément consommé dans l’Ancien Testament est le temple. Beaucoup n’ont pas une notion correcte du Temple. On peut penser que le temple se trouve à seulement quelque chose pour Dieu, que c’est simplement la demeure de Dieu.

Mais nous devons comprendre que le temple de Dieu, la maison de Dieu, n’est pas seulement quelque chose pour Dieu, mais aussi quelque chose pour nous.

Le temple est l’expression la plus complète de Dieu lui-même étant notre plaisir.

Dieu lui-même comme le temple devient notre lieu d’habitation. Cela correspond à l’enregistrement de l’Evangile de Jean. Dans Jean 15, le Seigneur nous dit de demeurer en Lui (v. 5), «5  Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans moi vous ne pouvez rien faire. » indiquant qu’il est notre demeure.

  • Dans Jean 14, le Seigneur Jésus dit que dans la maison de son père sont nombreuses les demeures et qu’il allait préparer une place pour nous. «2 Il y a plusieurs demeures dans la maison de mon Père. »
  • Jean chap 14 et 15 fois révèlent que nous sommes demeures du Seigneur et que le Seigneur lui-même est notre demeure.
  • Jean 15.4 A dit: «Demeurez en moi et moi en vous. » Le Seigneur et nous demeure mutuellement, ce qui est une demeure mutuelle.

 

  • L’intention de Dieu est de se faire comme notre jouissance a travers de très nombreux aspects qu’il peut être bien forgé dans notre être pour nous d’être entièrement liée à lui et se mêlait avec Lui.
  • Les types, les chiffres, et les ombres de l’Ancien Testament donner une image claire que l’intention de Dieu est de se présenter à nous comme notre plaisir. Nous avons besoin d’apprendre à jouir de lui.

 

  • Nous avons besoin de jouir de lui comme notre vie,
  • notre alimentation,
  • notre boisson,
  • notre lumière,
  • notre air,
  • notre demeure,
  • et comme notre tout.
  • Psaume 90:1 dit: «Seigneur, tu as été notre demeure dans toutes les générations. »

 

  • Le Seigneur n’est pas seulement
  • notre vie,
  • notre nourriture,
  • notre boisson,
  • notre lumière
  • et notre air,
  • mais il est aussi notre lieu d’habitation.
  • Nous avons à habiter en Lui.
  • Notre plaisir de lui dans de nombreux aspects dépend de notre prise de conscience que le Seigneur est l’arbre de vie.

La maison de l’Éternel est l’expression de l’arbre de la vie et la pleine jouissance de ce que le Seigneur est pour nous.

 

Dans le Psaume 23 il y a cinq étapes de l’expérience d’être piloté par le Seigneur:

  1. les verts pâturages (v. 2), « 2 Il me fait reposer dans de verts pâturages, Il me dirige près des eaux paisibles.»
  2. les sentiers de la justice (v. 3), «3 Il restaure mon âme, Il me conduit dans les sentiers de la justice, A cause de son nom. »
  3. la vallée de l’ombre de la mort (v. 4), « 4 Quand je marche dans la vallée de l’ombre de la mort, Je ne crains aucun mal, car tu es avec moi: Ta houlette et ton bâton me rassurent.»
  4. le champ de bataille (v. 5), «5 Tu dresses devant moi une table, En face de mes adversaires; Tu oins d’huile ma tête, Et ma coupe déborde. »
  5. et des logements dans la maison du Seigneur pour toujours (v. 6). «6 Oui, le bonheur et la grâce m’accompagneront Tous les jours de ma vie, Et j’habiterai dans la maison de l’Eternel Jusqu’à la fin de mes jours. »

Le Verset 6 décrit la plénitude de la jouissance du Seigneur Lui-même  «6  Oui, le bonheur et la grâce m’accompagneront Tous les jours de ma vie, Et j’habiterai dans la maison de l’Eternel Jusqu’à la fin de mes jours

  • La plénitude de la jouissance du Seigneur est de jouir de lui comme le lieu d’habitation.

Dans l’évangile de Jean le Seigneur Jésus se révèle d’abord comme le tabernacle (1:14), « 14  Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous, pleine de grâce et de vérité; et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme la gloire du Fils unique venu du Père.»

puis comme le temple (jean 2:19-21). «19  Jésus leur répondit: Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai.20  Les Juifs dirent: Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce temple, et toi, en trois jours tu le relèveras!21  Mais il parlait du temple de son corps. » Le Seigneur Jésus Lui-même est le temple, la maison du Seigneur.

Pour demeurer dans la maison du Seigneur signifie la jouissance du Seigneur dans toute la mesure.

Psaume 23 nous montre que nous sommes les brebis du Seigneur en vertu du berger jouir de lui dans de nombreux aspects comme

  1. les verts pâturages,
  2. les sentiers de la justice,
  3. la vallée de l’ombre de la mort
  4. le champ de bataille
  5. et finalement comme le lieu d’habitation, le temple de Dieu.

LA GRAISSE DE LA MAISON DE L’ETERNEL

Psaume 36:8 dit: « 8  36-9 Ils se rassasient de l’abondance de ta maison, Et tu les abreuves au torrent de tes délices.»

  • Nous pouvons dire que nous sommes satisfaits avec le Seigneur, mais avons-nous une certaine expérience d’être abondamment satisfait de la graisse de la maison du Seigneur?
  • Et aussi qu’est-ce que la graisse de la maison du Seigneur?

 

  • Il est la fontaine de vie,
  • qui est le Seigneur lui-même.
  • La fontaine de la vie est dans la maison du Seigneur.

Psaume 36:9 dit: « 9  36-10 Car auprès de toi est la source de la vie; Par ta lumière nous voyons la lumière.»

Grâce à cette fontaine de vie, il y a la lumière. Cela correspond tout à fait avec Jean 1:4: «En lui était la vie et la vie était la lumière des hommes. »

  • La graisse de la maison du Seigneur est la source de la vie avec la source de lumière. Chaque fois que vous aimez le Seigneur Jésus comme votre vie, vous avez le sentiment que vous êtes éclairé.
  • Dans le lieu saint du tabernacle,
  • le prêtre servant d’abord à la table des pains de proposition, caractérisant le Seigneur comme le pain de vie,
  • l’offre la vie, pour nous.
  • Ensuite, il procédera au nettoyage est remplissage du chandelier, qui signifie le Christ comme la lumière de la vie (Jean 8:12). «12 ¶  Jésus leur parla de nouveau, et dit: Je suis la lumière du monde; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie. »

Lorsque nous aimons le Seigneur comme la vie, nous jouissons de la lumière de la vie et quelque chose de bon sens en nous et qui brille. Plus vous aimez le Seigneur comme la vie, plus vous avez le sentiment que vous êtes rempli de lumière et éclairée à l’intérieur.

  • Depuis le chandelier, le prêtre a ensuite procédé à l’autel de l’encens à brûler l’encens.
  • Cette caractéristique est notre prière au Seigneur croissant comme un doux parfum pour Lui.
  • Cela nous montre la graisse de la maison du Seigneur qui vient de l’expérience de la fontaine de la vie et la source de lumière.

Chaque fois que vous fassiez l’expérience du Seigneur de telle sorte que la vie et que la lumière et que l’odeur de l’encens de votre prière à Dieu, vous serez immédiatement le sens de la nécessité de l’édification du Corps, la maison du Seigneur, de l’église d’entreprise la vie.

  • Plus vous aimez le Christ comme la vie,
  • plus vous aurez le désir,
  • la faim
  • et la soif de la vie de l’Eglise.
  • Plus vous aimez le Seigneur,
  • plus vous sentirez le besoin de communion avec les autres.
  • Quand vous entrez dans la vie de l’Eglise, dans la maison du Seigneur, la maison du Seigneur vous ramènera à l’ensemble des nombreuses expériences du Christ et vont enrichir et renforcer ces expériences.
  • Ensuite, vous serez satisfait abondamment avec de la graisse de la maison du Seigneur.
  • Vous verrez que la fontaine de la vie et la source de la lumière sont dans la maison du Seigneur.

Si vous n’êtes pas dans la maison du Seigneur, il est possible pour vous d’avoir un avant-goût de la fontaine de la vie et la source de lumière, et cet avant-goût  va vous transporter et vous faire entrer dans la vie de l’Eglise.

Quand vous entrez dans la vie de l’Eglise, dans la maison du Seigneur, me direz-vous: «Voici l’endroit où il y a la fontaine de la vie et la source de la lumière. » Vous avez un vrai sens de la douceur, de la graisse, de la maison du Seigneur.

 

 

LE RACHAT DE NOTRE TEMPS EN RESTANT DANS LA MAISON DE DIEU

  • Dans le Psaume 27:4 David dit: « 4 Je demande à l’Eternel une chose, que je désire ardemment: Je voudrais habiter toute ma vie dans la maison de l’Eternel, Pour contempler la magnificence de l’Eternel Et pour admirer son temple.» La seule chose que David cherchait à obtenir était de demeurer dans la maison du Seigneur pour toute sa vie.
  • Dans le Psaume 84:10, le psalmiste dit: «10 84-11 Mieux vaut un jour dans tes parvis que mille ailleurs; Je préfère me tenir sur le seuil de la maison de mon Dieu, Plutôt que d’habiter sous les tentes de la méchanceté. »La meilleure façon de racheter notre époque est de nous maintenir dans les parvis du Seigneur. Un jour, il vaut mieux que mille jours. Certaines personnes peuvent vous critiquer en disant que vous perdez votre temps, mais en fait vous ne perdrez pas votre temps.
  • Vous êtes gagné votre temps de mille fois en restant dans la maison du Seigneur dans la jouissance du Seigneur.

LE MELANGE DE LA DIVINITE AVEC L’HUMANITE

la maison du Seigneur dans l’Ancien Testament a été le premier tabernacle et le temple. Dans le tabernacle et le temple il y avait deux principaux matériaux en bois d’acacia et l’-or. Le bois était recouvert d’or et uni, unis, par l’or. Quarante-huit planches de bois d’acacia permanent formé la majeure partie du tabernacle. Toutes ces quarante-huit planches ont été recouvertes d’or. Il y avait des anneaux d’or sur chaque carte qui a servi à réunir les conseils (Exo. 26:24). «24  elles seront doubles depuis le bas, et bien liées à leur sommet par un anneau; il en sera de même pour toutes les deux, placées aux deux angles. »

En outre, il avait des barres en bois d’acacia recouvert d’or en cours d’exécution à travers les planches afin de se connecter entre eux (Exo 26:26-29). « 26  Tu feras cinq barres de bois d’acacia pour les planches de l’un des côtés du tabernacle,27  cinq barres pour les planches du second côté du tabernacle, et cinq barres pour les planches du côté du tabernacle formant le fond vers l’occident.28  La barre du milieu traversera les planches d’une extrémité à l’autre.29  Tu couvriras d’or les planches, et tu feras d’or leurs anneaux qui recevront les barres, et tu couvriras d’or les barres.»

  • Le bois d’acacia, signifie la nature humaine,
  • et l’or signifie la nature divine.
  • La nature divine et la nature de l’homme doivent être mis en place ensemble et mêlés ensemble comme un seul.
  • Ainsi, la demeure du Seigneur, le temple du Seigneur, est le mélange de la divinité avec l’humanité.

La première mention de la maison de Dieu est dans Genèse 28 Jacob.

Jacob fit un rêve d’une échelle dressée sur la terre avec les anges de Dieu montaient et descendaient sur elle (v. 12). « 12  Il eut un songe. Et voici, une échelle était appuyée sur la terre, et son sommet touchait au ciel. Et voici, les anges de Dieu montaient et descendaient par cette échelle.»

Quand Jacob se réveilla, il dit: Genèse 28 «16 ¶  Jacob s’éveilla de son sommeil et il dit: Certainement, l’Eternel est en ce lieu, et moi, je ne le savais pas!17  Il eut peur, et dit: Que ce lieu est redoutable! C’est ici la maison de Dieu, c’est ici la porte des cieux! » (v. 17). Genèse 28 Le verset 18 dit: « 18  Et Jacob se leva de bon matin; il prit la pierre dont il avait fait son chevet, il la dressa pour monument, et il versa de l’huile sur son sommet.» Jacob alors appelé ce lieu Béthel, ce qui signifie la maison de Dieu Genèse 28 (v. 19). « 19  Il donna à ce lieu le nom de Béthel; mais la ville s’appelait auparavant Luz.»

  • La pierre répandue avec de l’huile au-dessus sur c ‘est Béthel, le temple de Dieu, la maison de Dieu.
  • Nous sommes la pierre, et Dieu est l’huile.

Ainsi, dans ce tableau nous retrouvons le principe du mélange de Dieu avec l’homme. La maison de Dieu, le temple de Dieu, est le mélange de la divinité avec l’humanité.

 

Quand Dieu s’est incarné, la nature divine se mêlait à la nature humaine. Jésus, le Dieu incarné, est le mélange de la nature divine avec la nature humaine, et il nous a dit qu’il était le temple (Jean 2:20-22). « 20  Les Juifs dirent: Il a fallu quarante-six ans pour bâtir ce temple, et toi, en trois jours tu le relèveras!21  Mais il parlait du temple de son corps.22  C’est pourquoi, lorsqu’il fut ressuscité des morts, ses disciples se souvinrent qu’il avait dit cela, et ils crurent à l’Ecriture et à la parole que Jésus avait dite.»

Grâce à la mort du Seigneur et  la résurrection, ce temple a été élargi pour devenir l’église, le Corps du Christ (1 Cor. 3:16). « 16 ¶  Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous?»

L’église comme le temple de Dieu est le mélange de Dieu avec l’homme d’une manière d’entreprise-collectif. Il n’y avait pas un seul conseil d’administration dans le tabernacle, mais quarante-huit planches recouvert d’or.

Ce mélange de Dieu avec l’homme est la demeure mutuelle, la demeure de Dieu et la demeure de ceux qui cherchent Son lieu.

Ceux qui cherchent Dieu sont sa demeure, et Il est leur demeure.

Grâce à la mort et la résurrection du Christ, le mélange de Dieu avec son peuple racheté choisi et pour produire la demeure mutuelle qui a été accompli.

LA JOUISSANCE ET L’EXPERIENCE DU CHRIST

  • Le système religieux d’aujourd’hui nous a distraits de la jouissance du Christ.
  • La religion enseignes, les règles et les rituels pour les gens d’adorer Dieu, de servir Dieu. Les enseignements de la religion face à la façon d’ajuster le caractère d’une personne et la façon d’améliorer son comportement.
  • Dans le christianisme d’aujourd’hui il ya beaucoup d’enseignements et de dons, mais le plus triste, c’est que la pensée centrale de Dieu révélée dans l’Ecriture a été largement oubliée et même perdu.
  • L’idée centrale de Dieu est que Dieu veut être notre plaisir. Nous avons à prendre part de lui et le plaisir, et pas seulement de le connaître avec une certaine quantité de la connaissance objective, mais de le connaître dans notre expérience subjective.
  • Nous devons avoir le goût que David a écrit dans le Psaume 34:8 – «Goûtez et voyez: le Seigneur est bon. »
  • Dans Psaume 36 nous dit que nous avons besoin d’être abondamment satisfait de la graisse de la maison du Seigneur, profité de la fontaine de la vie à la lumière du Seigneur. Cet article décrit la jouissance du Seigneur et l’expérience du Seigneur lui-même. Il ne suffit pas d’avoir des connaissances objectives sur le Seigneur et d’apprendre beaucoup de doctrines et les enseignements sur le Seigneur. Nous devons l’expérience du Seigneur et le goût du Seigneur.

La recherche dans le Cantique des Cantiques dit: «Comme le pommier parmi les arbres de la forêt, tel est mon bien-aimé parmi les fils. Je me suis assis sous son ombre avec grand plaisir, et son fruit est doux à mon goût » « 3 ¶  Comme un pommier au milieu des arbres de la forêt, Tel est mon bien-aimé parmi les jeunes hommes. J’ai désiré m’asseoir à son ombre, Et son fruit est doux à mon palais.» (2:3). Cela indique combien le Seigneur est précieux  pour celui qui  le cherche.

Il est comme un pommier fournir les cherche un avec l’ombre et des fruits riches.

Nous pouvons nous reposer sous son ombre et profiter de ses fruits, qui sont toutes ses richesses pour notre plaisir. Nous devons profiter de l’expérience et le Seigneur de telle manière.

 

  • Pendant de nombreuses années, j’ai appris, aidé, et même renforcée pour profiter du Seigneur dans une telle manière.
  • C’est pourquoi nous ne nous concentrons pas sur les doctrines, les enseignements, et les dons, mais nous devrions nous concentrer tout notre être sur le Seigneur lui-même.
  • Nous devons apprendre à jouir de lui,
  • Nous devons apprendre a communiquer avec lui,
  • Nous devons apprendre à le manger,
  • Nous devons apprendre à prendre part de Lui

Le Seigneur a dit: « 57  Comme le Père qui est vivant m’a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi.» (Jean 6:57).

  • Nous devons apprendre à connaître le Seigneur d’une façon expérimentale, au jour le jour la dégustation et d’être content de lui. Nous devons être satisfaits de la graisse de sa maison, saturés et imprégné de sa douceur.

LA QUESTION DE NOTRE ACTION AU PRES DU SEIGNEUR

  • Si nous aimons le Seigneur de cette façon, cette jouissance va créer une faim au fond de nous pour le Seigneur Désire, son lieu d’habitation.
  • Cette jouissance nous pousser à prier: «Seigneur, me rendre pleinement l’expérience de la vie de l’Eglise. Gardez-moi dans tes parvis et dans votre maison tous les jours de ma vie. »
  • La jouissance du Seigneur vous amènera dans la vie de l’Eglise, et la vie de l’Eglise vous fera profiter de lui encore plus ,dans la fontaine de la vie ,et la source de la lumière.
  • Parfois, les gens nous demandaient où nous avons reçu tous nos lumière. Ils se demandaient ce que les livres que nous avons étudiés pour obtenir cette lumière de la Parole.
  • En fait, la lumière que nous avons reçue du Seigneur vivant lui-même dans l’église.
  • Dans l’église, la Bible est un livre ouvert.
  • L’église se caractérise par le tabernacle.
  • Dans le tabernacle il y a la table de pains de proposition qui est la source de la fontaine, de la vie,
  • et le chandelier, qui est la source de lumière.
  • La Vie et la lumière sont à la fois dans la maison du Seigneur, dans l’église, l’édifice de Dieu. Cette vie et la lumière sont inépuisables dans l’église.
  • Dans la maison du Seigneur la lumière se répand en abondance comme le psalmiste dit: «Dans ta lumière nous voyons la lumière» (Psaume 36:9). «9 36-10 Car auprès de toi est la source de la vie; Par ta lumière nous voyons la lumière. »
  • La question de la jouissance de l’arbre de vie est le tabernacle, la maison du Seigneur.
  • Si nous jouissons de lui dans une telle vie et de façon concrète que l’arbre de vie, nous aurons le tabernacle et nous serons dans la maison du Seigneur.

A ce moment-là, nous serons en mesure de dire que nous sommes satisfaits de la graisse de la maison du Seigneur.

  • En lui nous prenons plaisirs comme la fontaine de la vie et la source de lumière.
  • Nous désirons demeurer dans sa maison tous les jours de notre vie et nous aurons une pleine réalisation qu’un jour dans Ses parvis vaut mieux que mille ailleurs.
  • Nous serons comme le moineau qui a trouvé une maison et l’hirondelle qui a trouvé un nid pour ses petits dans les autels de la maison (Psaume 84:3). «3 84-4 Le passereau même trouve une maison, Et l’hirondelle un nid où elle dépose ses petits… Tes autels, Eternel des armées! Mon roi et mon Dieu! »
  • La vie de l’Eglise sera notre lieu de repos et un nid afin de prendre soin des plus jeunes. Remercier et louer le Seigneur pour la graisse de sa maison.

eglise chrétienne évangelique bourgoin jallieu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 + dix-neuf =