LIVRE – L’ÉGLISE COMME LE CORPS DE CHRIST – CHAPITRE CINQ – L’ÉLARGISSEMENT DU MELANGE DE DIEU ET DE L’HOMME

CHAPITRE CINQ

L’ÉLARGISSEMENT DU MELANGE DE DIEU ET DE L’HOMME

Lecture de l’Ecriture: Eph. 1:23; 2:22; 4:12-13, 16

LE MELANGE DE DIEU ET DE L’HOMME LA PRODUCTION DE LA TETE ET LE CORPS DU CHRIST

 

  1. Dieu est venu sur terre pour se mêler à l’homme,
  2. dans l’homme Jésus-Christ.
  3. Ainsi, Jésus-Christ est le début du mélange de Dieu et de l’homme.
  4. Ce mélange fait de la production du Corps du Christ,
  5. qui est l’Église.
  6. Le Christ est la Tête du Corps, l’Eglise.
  7. L’église est l’élargissement du principe de Dieu se confondant avec l’homme.
  8. Il en résulte l’élargissement dans le Corps du Christ.
  9. Dans les Évangiles, le mélange de Dieu et l’homme a produit le chef, Christ.
  • Dans les Actes, l’élargissement du l’mélange de Dieu et l’homme a produit le Corps du Christ.
  • Dieu se mêlait à l’homme, Jésus le Galiléen, et cela, Jésus est devenu le chef de l’organisme;
  • Dieu a aussi mêlé à de nombreux Galiléens, et ils devinrent les corps de la tête.
  • Que Dieu nous éclairer dans notre lecture de la Bible pour nous permettre de voir que les cinq premiers livres de l’émission du Nouveau Testament ont une image claire d’une grande personne.

 

  1. Les quatre Évangiles montrent ce grand personnage,
  2. et le livre des Actes montre l’élargissement de ce grand personnage.
  3. Le livre des Actes est un enregistrement non seulement des activités des apôtres, mais il s’agit d’un registre des activités du Corps du Christ sur la terre.
  4. Nous avons besoin de lois pour se connecter avec les Évangiles
  5. de voir un homme complet,
  6. le chef
  7. et le corps.
  8. Cet homme est un être mystérieux,
  9. l’homme universel,
  10. qui est Dieu encore d’homme à homme et Dieu.
  11. Il est également le mélange de la divinité et de l’humanité.
  12. Il existe de nombreux cas dans ces cinq livres qui montrent le mélange de Dieu avec l’homme et l’homme avec Dieu.
  13. Les Evangiles parlent du Christ sur terre,
  14. mais son corps n’a pas encore produit.
  15. Dans le Christ agit en tant que chef est dans les cieux,
  16. mais le corps qu’il produit est sur la terre.
  17. Nous avons besoin d’yeux spirituels pour voir que ce grand personnage est la tête qui est dans les cieux et que son corps est sur la terre.
  18. Toutefois, le chef n’est pas séparé du corps,
  19. mais plutôt,
  20. dans cet univers,
  21. ils sont reliés par le ciel à la terre et de la terre vers le ciel.
  22. Le livre des Actes est un dossier de l’élargissement
  23. et la poursuite du mélange de Dieu et l’homme.
  24. Christ n’est pas une personne avec un groupe d’associés;
  25. Il est le chef d’un corps.

 

LE CORPS DU CHRIST ÉTANT LE MELANGE DE DIEU ET L’HOMME

  1. La vérité sur le Corps du Christ est très mystérieuse.
  2. Notre connaissance de ce mystère est très limitée,
  3. et notre expérience est presque négligeable.
  4. Par conséquent, pour utiliser une expression chinoise, lorsque nous parlons du corps du Christ, nous mesurons l’océan avec une cuillère.
  5. Nous ne pouvons pas comprendre le Corps du Christ avec notre esprit-humain,
  6. nous ne pouvons que comprendre et parler concernant le Corps du Christ par l’œuvre du Saint-Esprit en nous.
Quel est le Corps du Christ?
  1. Certains pourraient dire que le Corps du Christ est l’Église,
  2. et d’autres peuvent dire que le corps du Christ est l’agrégat de tous les croyants,
  3. tous ceux qui appartiennent au Christ.
  4. Ces définitions n’ont pas tort par rapport à la doctrine,
  5. mais elles sont en dehors de l’expérience.
  6. Il peut y avoir un groupe de croyants dans une localité,
  7. mais il pourrait ne pas être la vie de l’Eglise pratique, la vie corporelle pratique, l’expression du corps du Christ, dans cette localité. Cela signifie que nous pouvons tous être des croyants, qui sont sauvés par la grâce, mais en termes d’expérience et de pratique, nous n’avons pas beaucoup d’une expression du Corps du Christ; nous n’avons pas la réalité du Corps du Christ.

 

  1. L’église est l’élargissement du mélange de Dieu et de l’homme,
  2. l’élargissement du Christ.
  3. S’il n’y a pas de mélange de Dieu avec l’homme et l’homme avec Dieu, il peut n’y avoir aucune église.
  4. Bien que beaucoup de croyants aient la vie de Dieu en eux, ce mélange n’est pas vu dans leur vie; l’expression concrète de ce mélange de Dieu et l’homme n’est pas chez eux.
  5. Je crois qu’il est plus facile pour nous de comprendre le Corps du Christ dans la perspective de ce mélange de Dieu et de l’homme.
  6. Nous pouvons être réellement sauvés,
  7. et servir avec zèle le Seigneur,
  8. et diligemment prendre soin de l’église,
  9. mais le mélange de Dieu et l’homme ne peut pas être présente en nous.
  10. Beaucoup d’enfants de Dieu prêcher l’Évangile avec zèle, mais le mélange de Dieu et l’homme n’est pas en leur sein; au lieu de cela, le zèle de l’homme et la diligence sont présents.
  11. Ils prêchent l’évangile d’eux-mêmes; l’élément de Dieu n’est pas dans leur prédication évangélique.
  12. Ils peuvent même parler de Dieu alors qu’ils prêchent,
  13. mais dans leurs actions et leurs discours il n’y a qu’un seul élément l’homme, mais pas de Dieu.

 

  1. Dans les évangiles, nous ne pouvons pas trouver un exemple dans lequel le Seigneur a fait quelque chose hors de lui-même,
  2. comme un Nazaréen;
  3. Dieu était en lui en toutes choses et tout a était fait avec lui.
  4. Nous pouvons dire que le Seigneur a fait tous les mouvements avec Dieu,
  5. la vie qu’Il vivait était la vie mêlée de Dieu avec l’homme et l’homme avec Dieu.
  6. Dans le même principe, le passage de chaque apôtre pour la prédication de l’Evangile dans les Actes est le déplacement de Dieu et l’homme,
  7. le mouvement de Dieu se mêlait à l’homme,
  8. Dieu ne pouvait pas être séparé et de passer de l’homme.
  9. Lorsque Pierre proposé, Dieu se mouvait,
  10. quand Paul proposé, Dieu se mouvait,
  11. quand Etienne proposé, Dieu a aussi déménagé.
  12. Nous ne pouvons pas séparer les apôtres du Seigneur;
  13. tous les aspects et les détails de leur déménagement dans l’Évangile et de travail ont été mêlés avec Dieu.
  14. Quand ils se levèrent pour parler, Dieu était en eux accomplit ses propres œuvres.
  15. Ceci est similaire à l’expérience du Seigneur Jésus, quand Il était sur la terre (Jean 6:57 «57 Comme le Père qui est vivant m’a envoyé, et que je vis par le Père, ainsi celui qui me mange vivra par moi. » ; Jean 5:19) «19  Jésus reprit donc la parole, et leur dit: En vérité, en vérité, je vous le dis, le Fils ne peut rien faire de lui-même, il ne fait que ce qu’il voit faire au Père; et tout ce que le Père fait, le Fils aussi le fait pareillement. ».
  16. Les apôtres pourraient dire que leur prédication de l’Évangile n’est pas de leur propre travail,
  17. il a été l’œuvre de Celui qui est mort,
  18. ressuscité,
  19. et vivait en eux.
  • Par conséquent, s’il y a le mélange de Dieu et l’homme,
  • il est le corps
  • et il y a la réalité.
  • Cette réalité est l’expression du corps.

LE CORPS DU CHRIST DANS L’EXPÉRIENCE

Expérimentalement, il est possible pour nous de prêcher l’évangile et de parler au sujet du Christ même si Dieu n’est pas encore mélangé avec nous dans notre prédication et  de la parole. Même si nous sommes sauvés, nous n’avons pas la réalité du Corps du Christ.

  • D’une part, en tant que croyants, nous appartenons au Christ et nous sommes membres du Corps du Christ;
  • d’autre part, nous devrions nous demander si le corps du Christ est exprimé chez nous. Notre vie chrétienne est souvent une vie hors de nous-mêmes, qui n’a pas le mélange de l’élément de Dieu.
  1. On a pu voir que l’Eglise est le Corps du Christ et que,
  2. en tant que membres,
  3. notre service doit être une entreprise,
  4. et non de l’individualiste. Toutefois, nous ne pouvons voir si nous n’avons pas été délivré à cette réalité (Rom. 6:17). « 17 Mais grâces soient rendues à Dieu de ce que, après avoir été esclaves du péché, vous avez obéi de coeur à la règle de doctrine dans laquelle vous avez été instruits.»
  5. Nos ne doit pas être individualiste, et doit être quelque chose de travaillé hors de nous, il ne peut pas être qu’une expression du mélange avec Dieu.
  6. Notre coordination avec les frères et sœurs peut-être encore quelque chose de nous-mêmes, et ne peut pas être de l’élément de Dieu à l’intérieur. Ce n’est pas une question d’être individualiste ou d’être dans la coordination, mais une question d’avoir le mélange de Dieu en nous.
  7. Tous nos problèmes réside dans l’existence du mélange de Dieu en nous. Si nous n’avons pas le mélange de Dieu, notre être individualiste de la même valeur que notre être en coordination.
  8. Le point crucial est de savoir si Dieu se mêle à nous.
  • Est-ce notre service aujourd’hui est un mouvement de notre nature, qui est, hors de nous, ou le déplacement de deux natures, qui est, par le mélange de Dieu avec nous?
  • Tout est fonction de nous-mêmes, ou est-ce selon Dieu se mêlant avec nous?
  1. Quand le Seigneur se mêle avec nous et vit en pratique en nous, nous vivons dans le Seigneur. Nous ne sommes pas individualistes, mais sommes, en coordination avec les autres.
  2. Cela ne nécessite pas nos efforts, mais plutôt, c’est un résultat inévitable et spontané.
  3. Personne ne vit dans le Corps du Christ peut être individualiste, et personne ne vivant par la vie du Christ ne peut rester à l’écart de la coordination avec d’autres qui vivent aussi par la vie du Christ. Sans le Christ qui vit en nous, sans le Dieu qui se mêle à nous, nous sommes individualistes, même si nous ne voulons pas être individualistes, et nous sommes incapables de nous coordonner avec les autres, même si nous le souhaitons. Ce n’est pas une question d’être individualiste ou être dans la coordination, mais une question de Dieu se confondant avec nous et nous d’être mêlés à Dieu.
  4. Chaque fois que nous avons ce mélange en nous, nous avons une certaine quantité de la réalité du Corps du Christ, chaque fois que nous avons ce mélange d’entre nous, le corps est exprimé.
  5. De part de la doctrine, nous ne pouvons pas comprendre comment il est possible d’être sauvé et de ne pas être le Corps du Christ.

 

  1. Selon Éphésiens, l’église est le seul homme nouveau.
  2. D’une part, nous avons « revêtu » le nouvel homme lorsque nous avons été sauvés (4:24), «24 et à revêtir l’homme nouveau, créé selon Dieu dans une justice et une sainteté que produit la vérité. »
  3. mais d’autre part, il est toujours renouvelé (Col. 3:10), « 10 et ayant revêtu l’homme nouveau, qui se renouvelle, dans la connaissance, selon l’image de celui qui l’a créé.» même après que nous l’ayons mit.
  4. Dans le même principe, les croyants dans le Corps du Christ ont été un seul corps dans le Saint-Esprit, mais l’Esprit Saint continue à faire un travail de construction en eux.
  5. Tous les croyants sont une partie du corps, mais les membres ne peuvent pas avoir beaucoup de terrain en leur sein, et ils peuvent ne pas avoir fait une grande partie du corps.
  6. Nous devons voir que, si nous n’avons pas le bâtiment comme membre, nous n’avons pas la réalité de l’Organe.
  7. Du point de vue du Corps du Christ, s’il n’y a pas d’expression de l’élément de Dieu de se mêler en nous, nous n’avons pas beaucoup de bâtiment, même si la vie de Dieu travaille en nous, nous faisant rejeter le péché et de traiter avec le monde.

 

  1. Paul était plein de l’élément du Christ,
  2. l’élément du mélange de Dieu et l’homme;
  3. ce mélange est l’expression du corps
  4. et la réalité de l’Organe.
  5. Paul peut être comparé à la paroi de la Nouvelle Jérusalem,
  6. qui est extrêmement élevé, parce que l’édifice de Dieu était en lui.
  7. Le corps du Christ sort de l’édifice de Dieu dans l’homme
  8. et de son mélange avec l’homme.
  9. Le corps n’est pas simplement un groupe de croyants, mais plutôt,
  10. c’est le Christ construit à partir d’eux.
  11. Le Corps du Christ, comme le bâtiment, c’est la question de Dieu se confondant avec l’homme.
  • Nous devons nous demander, en tant que croyants, nous sommes le Corps du Christ dans notre expérience?
  • Dans quelle mesure est le Corps du Christ exprimé parmi nous?
  1. Si nous voyons la lumière
  2. et avons la compréhension,
  3. nous baissons la tête
  4. et avouons que nous n’avons pas beaucoup d’une expression du Corps du Christ.
  • Il n’y a pas beaucoup de place de se mêler dans le Corps du Christ parmi nous,
  • Mais pas beaucoup de l’élément du Dieu vivant hors de l’homme, et pas beaucoup du Christ se mêlant avec l’homme.
  • Nous pouvons servir Dieu avec zèle et être dans « un commun accord, » mais notre service, peut-être hors de nous-mêmes et non par Dieu étant mêlé avec nous.
  • Éphésiens 1:22-23 dit: «L’église, qui est son corps, la plénitude de Celui qui remplit tout en tous. »
  • Nous sommes l’Eglise, le Corps du Christ, mais sommes-nous la plénitude de Celui qui remplit tout en tout?
  • Le corps d’une personne peut être un corps, parce qu’il se confond avec le corps, la valeur d’un corps dépend de la personne vivante qui se mêle à celle du corps.
  1. L’Eglise,
  2. le Corps du Christ est l’élargissement du Christ,
  3. l’élargissement du mélange de Dieu et l’homme.
  4. Il s’agit d’un groupe de personnes qui se mêlent avec Dieu intérieurement
  5. et en qui le Christ a été construit.
  6. Ils ont été mêlés avec Dieu
  7. et construit dans la mesure où il est difficile de distinguer si c’est Dieu ou eux.
  8. Leur parler et leurs actions,
  9. c’est Dieu qui parler et  qui agis en leur sein.
  10. C’est l’enregistrement dans le livre des Actes,
  11. et c’est aussi la réalisation de la plénitude de Celui qui remplit tout en tous.

 

  1. Par conséquent, un groupe de croyants ne pourrait pas exprimer le Corps du Christ,
  2. si elles n’ont pas la réalité du Corps du Christ.

 

Nous devons demander aux frères et  aux sœurs, qui apprennent à servir le Seigneur, combien de Corps du Christ est parmi eux. Vous pouvez servir avec zèle, être dans « un commun accord », et d’avoir jamais de querelle, mais vous ne pouvez pas avoir une grande partie de l’élément du corps du Christ. Il est possible que tout votre travail soit complètement et totalement de l’élément de l’homme, et non de l’élément de Dieu.

  • Mon accent est mis non pas sur la question d’être brisés ou arrachés.
  • Plutôt, selon Ephésiens 1, nous nous demandons:
  • Est-ce que notre zèle est mélangé avec  l’élément de Dieu?
  • Est-ce notre devoir de diligence est mélangés avec l’élément de Dieu?
  • Est-ce notre « un commun accord » est mélangés avec l’élément de Dieu?
  • Est-ce que nos services sortes de nous-mêmes, ou sont-ils la question de l’édifice de Dieu?
  • Si nous sommes la source, nous n’avons pas le corps;
  • C’est ce qui sort de l’édifice de Dieu en nous qui est le corps.

LE MELANGE ET LA CONSTRUCTION DE DIEU DANS L’HOMME EST LA PRODUCTION DU CORPS DE CHRIST

  1. Dans Ephésiens 1 Paul dit: parle du corps «L’église, qui est son corps, la plénitude de Celui qui remplit tout en tous » (vv. 22-23),« 22  Il a tout mis sous ses pieds, et il l’a donné pour chef suprême à l’Eglise,23  qui est son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en tous.»
  2. et au chapitre 2, il parle de la construction (v. 20). « 20 Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre angulaire.»
  3. De là nous pouvons voir que Dieu a fait les travaux de construction après notre salut Ephésiens 2 (vv. 19-22). «19 Ainsi donc, vous n’êtes plus des étrangers, ni des gens du dehors; mais vous êtes concitoyens des saints, gens de la maison de Dieu.20  Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre angulaire.21  En lui tout l’édifice, bien coordonné, s’élève pour être un temple saint dans le Seigneur.22  En lui vous êtes aussi édifiés pour être une habitation de Dieu en Esprit. »
  4. Dans le chapitre 3 Paul s’inclina à genoux et pria que le Christ peut faire sa demeure dans nos cœurs par la foi (v. 17) «17 en sorte que Christ habite dans vos coeurs par la foi; afin qu’étant enracinés et fondés dans l’amour, »
  5. et que nous serions remplis jusqu’à toute la plénitude de Dieu (v. 19). «19 et connaître l’amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu’à toute la plénitude de Dieu. »
  6. Nous avons été sauvés, mais nous ne pouvons être remplies, sans le remplissage il n’y a pas de Corps du Christ.
  7. Dans l’expérience, si les gens sont sauvés, mais pas remplis, ils n’ont pas le bâtiment.
  8. Christ est en eux, mais il n’a pas fait sa maison en eux.
  9. Ils n’ont pas touché une grande partie de la largeur, longueur, hauteur et profondeur du Christ.
  • La plénitude de la divinité dans le Christ n’a pas été construit et constitué en eux; par conséquent, ils restent les mêmes, qui vivent encore sur eux-mêmes.

 

  1. Le Corps du Christ est la question des croyants se construit avec le Christ,
  2. se confondant avec Dieu,
  3. et en cours de constitution avec le Christ.
  4. Si une personne est sauvée,
  5. mais elle ne dispose pas de ce bâtiment,
  6. de se mêler,
  7. et d’avoir la constitution,
  8. il n’y a pas de Corps du Christ,
  9. même s’il est dans le corps,
  10. le corps n’est pas vu en lui.
  11. Par conséquent, Éphésiens 4 dispose d’un bâtiment double-la mise en place par le ministère des dons et la mise en place par le corps lui-même.

 

  • Quelqu’un peut demander », puisque l’Eglise est le Corps du Christ, les gens peuvent toucher le corps du Christ dans les différentes localités? »
  • C’est une question cruciale.
  • Lorsque les gens se rencontrent a la Manne, ils peuvent communiquer avec de nombreux chrétiens, mais seront-ils toucher le corps du Christ?
  1. Que l’on peut toucher le corps du Christ dépend de si le Christ est construit à la Manne,
  2. si Dieu et l’homme se mêlent à la Manne,
  3. si Dieu est capable de sortir de l’homme,
  4. et si l’homme est le mouvement de Dieu se mêlant avec l’homme.
  • Si ce n’est pas la situation, même s’il peut y avoir des croyants, le Corps du Christ n’est pas présent. Sans ces questions, notre coordination est la coordination des «cadavres», dans lequel il n’ya pas de vie, la mort seule.
  • Nous pouvons avoir une très bonne coordination qui est dépourvu de vie.
  • Ce que nous avons peut-être les doctrines, les règlements, l’organisation et une coordination par la disposition, plutôt que par notre vie en Christ.
  • Peut-être que notre mémoire n’est que la soumission de l’homme et non pas la présentation de Jésus-Christ a vécu chez nous, notre soumission à l’autorité peut être effort purement humain, qui vient de l’éducation, l’enseignement, la formation et la culture, mais pas du Christ de plus en plus en nous. Si notre mémoire est de l’élément de l’homme et ne pas sortir de la mêlée du Christ à l’intérieur, alors ce n’est pas du Corps du Christ.

Il y a une sorte de coordination dans la présentation qui traversé Dieu et qui travaille avec une négociation et a été construit par le fait de se mêlaient à Dieu. Une telle coordination, par le Christ est vivante, plein de vitalité, et fraiche, et il pousse les gens à sentir le goût de Dieu. Une fois que les gens sont touchés avec cette coordination, ils sentent qu’ils ont touché le Christ et qu’ils adorent Dieu, sentant que Dieu est présent. L’Eglise, le Corps du Christ est la plénitude de Celui qui remplit tout en tous, la question de Dieu se mêlant à l’homme et de l’édifice du Christ dans l’homme.

 

  1. Par conséquent, il ne suffit pas pour nous d’être sauvés et avoir la vie du Christ,
  2. il faut aussi vivre du Christ,
  3. le Christ qui permet de se déplacer à travers nous
  4. et nous remplir de façon à ce qu’il peut y avoir une expression vivante.
  5. Seulement c’est le Corps du Christ,
  6. l’expression de l’image de Dieu dans l’univers,
  7. et que ce règne ne peut pour Dieu sur la terre.

LA FONCTION DE L’ÉGLISE-LE CORPS DU CHRIST ET LA MAISON DE DIEU

  1. La fonction de l’église est de deux aspects.
  2. Un aspect est qu’il est le Corps du Christ,
  3. et l’autre aspect, c’est que c’est la maison de Dieu, ou on peut dire, la demeure de Dieu, le temple de Dieu. Ces trois-la maison de Dieu, la demeure de Dieu, et le temple de Dieu, ne font qu’un.
  4. L’importance de l’église que la maison, le lieu d’habitation, et le temple de Dieu est en Dieu d’être mêlé à l’homme.

 

  1. Cela signifie que Dieu a trouvé un peuple sur la terre qu’il peut être mêlé.
  2. C’est le grand mystère de la piété, Dieu manifesté en chair (1 Tim. 3:16), « 16 Et, sans contredit, le mystère de la piété est grand: celui qui a été manifesté en chair, justifié par l’Esprit, vu des anges, prêché aux Gentils, cru dans le monde, élevé dans la gloire.»
  3. ce qui est également le mélange de Dieu et l’homme.
  4. Quand une personne vit dans une maison, on peut dire qu’il est «mêlée» avec la maison, mais parce que la maison est « morte », il ne peut pas être vraiment mêlé à une personne vivante.
  5. Cependant, notre Dieu est « un Esprit vivifiant » et que nous vivons, Dieu est Esprit, et nous avons un esprit.
  6. Par conséquent, Dieu et nous pouvons être complètement mêlés.
  7. Le fait que nous sommes la demeure de Dieu, le temple de Dieu, et la maison de Dieu signifie que Dieu habite en nous et nous amène à se mêler avec lui comme l’un afin que nous puissions être remplis jusqu’à toute la plénitude de Dieu (Eph. 3:19). « 19 et connaître l’amour de Christ, qui surpasse toute connaissance, en sorte que vous soyez remplis jusqu’à toute la plénitude de Dieu.»

L’Eglise, le Corps du Christ se rapporte à notre relation au Christ. Notre corps n’est pas seulement notre expression, elle est aussi la maison de notre personne.

2 Corinthiens 5:1-4 «1 ¶  Nous savons, en effet, que, si cette tente où nous habitons sur la terre est détruite, nous avons dans le ciel un édifice qui est l’ouvrage de Dieu, une demeure éternelle qui n’a pas été faite de main d’homme 2  Aussi nous gémissons dans cette tente, désirant revêtir notre domicile céleste,3  si du moins nous sommes trouvés vêtus et non pas nus 4  Car tandis que nous sommes dans cette tente, nous gémissons, accablés, parce que nous voulons, non pas nous dépouiller, mais nous revêtir, afin que ce qui est mortel soit englouti par la vie. » nous dit que notre corps est notre demeure, notre demeure terrestre. Notre corps est notre demeure et, si elle est temporaire, on peut se mêler à notre corps. Ainsi, notre corps devient notre expression. Quoi que nous fassions est par le corps et à travers le corps.

Aujourd’hui, le Christ a aussi besoin d’acquérir un moyen par lequel il peut se déplacer et d’agir sur la terre. Sans le corps, toute l’œuvre de Christ sur la terre cesserait, et il ne pouvait avoir une expression.

Par conséquent, combien le Seigneur peut être exprimée et combien il peut se déplacer et travailler sur la terre aujourd’hui tout à fait dépendre de son corps.

  • Tous les enfants de Dieu ont besoin de voir que l’expression du Seigneur de lui-même
  • et son travail sur la terre ne dépend pas de notre zèle
  • et de notre diligence,
  • mais de savoir si nous avons l’expression du Corps du Christ parmi nous.
  • Si le Christ est construit en nous
  • et que Dieu se mêle à nous,
  • il y aura un résultat concret,
  • qui est l’expression du corps du Christ.
  • Aujourd’hui, toute l’œuvre de Dieu dépend de son corps.
  • Par conséquent, toutes les églises devraient accorder une attention à savoir si nous avons l’expression du corps du Christ.
  • Partout où il y a la construction de Dieu et le mélange de Dieu,
  • il est le Corps du Christ,
  • il est l’expression de Dieu,
  • et il est l’œuvre du Christ.
  • Par conséquent, le Corps du Christ est une obligation stricte pour nous.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

église chrétienne évangélique bourgoin jallieu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze + seize =