LES SEPT ESPRITS POUR LES ÉGLISES LOCALES – CHAPITRE SIX – LE CHRIST DANS L’APOCALYPS

Dans ce chapitre, nous devons voir quelque chose du Christ dans l’Apocalypse.

Christ dans ce livre est très différent de tous les autres livres de la Bible. Lisons Apocalypse 1:13-16. «13  et, au milieu des sept chandeliers, quelqu’un qui ressemblait à un fils d’homme, vêtu d’une longue robe, et ayant une ceinture d’or sur la poitrine.14  Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige; ses yeux étaient comme une flamme de feu;15  ses pieds étaient semblables à de l’airain ardent, comme s’il eût été embrasé dans une fournaise; et sa voix était comme le bruit de grandes eaux.16  Il avait dans sa main droite sept étoiles. De sa bouche sortait une épée aiguë, à deux tranchants; et son visage était comme le soleil lorsqu’il brille dans sa force. »

 

IL FAUT MARCHER AU MILIEU DES ÉGLISES LOCALES

 

  • Dans les versets ci-dessus Christ est l’homme qui marche au milieu des sept chandeliers d’or.
  • Nous savons que ces chandeliers d’or sont les églises locales.
  • Cela révèle aujourd’hui que le Christ est le fils de l’homme,
  • marchant au milieu des églises locales.

 

  • Nous sommes peut-être des chrétiens depuis plusieurs années mais ils ne savent pas que le Christ est aujourd’hui l’homme glorieux qui marche au milieu des églises locales.
  • Il marche au milieu des chandeliers d’or,
  • et les chandeliers d’or sont les églises locales.
  • Si nous voulons qui marche au milieu de nous,« christ » nous devons être dans l’église locale.

Si nous sommes dans les confessions, nous sommes encore en captivité.

  1. Christ Marche au milieu des églises locales.
  2. Nous ne devons pas penser que c’est une petite chose pour être dans les églises locales.
  3. Christ comme l’homme glorifié est marchant au milieu d’eux.
  4. Il s’agit de la plus grande récompense pour nous dans l’église locale.
  • Il ne marcher  pas dans les dénominations ou dans toute organisation. Il marche au milieu des églises locales.
  • Pour que le Christ marchant en France, il doit y avoir les églises locales.
  • Louez le Seigneur !
  • Où sont les églises locales,
  • Christ marche au milieu d’elles.
  • Pour que le Christ marchant au milieu de nous
  • ce n’est pas une mince affaire.

 

Supposons que ce soir nous devions avoir le Président des États-Unis au milieu de nous. En effet, ce serait passionnant.Mais il est juste le Président et rien à comparer avec le Christ.

  • Mais avoir Christ marche parmi nous est inexplicable et glorieux !
  • Maintenant, nous nous rendons compte combien précieux est le livre de l’Apocalypse.
  • Ce livre nous dit que Christ aujourd’hui marche au milieu des églises locales.

ON DOIT AIMER LE SOUVERAIN SACRIFICATEUR

  • La Révélation «apocalypse » continue de nous dire quel genre d’un Christ qu’il est.
  • Il est un Christ qui est si parfait : il est vêtu d’un long vêtement jusqu’à ses pieds.
  • Rien n’est court ou inexistantes ; rien n’est nécessaire. Il est parfait.
  • Le vêtement dans la Bible signifie toujours ce qu’une personne est et ce qu’il fait.
  • Christ porte un vêtement parfait, et nous savons que c’est la robe parfaite du souverain sacrificateur.
  • Et Il marche au milieu des églises locales comme le souverain sacrificateur.
  • Il apporte les églises locales dans le sacerdoce.
  • Il marche au milieu de nous pas comme un général dans l’armée, ou comme un roi, mais comme le grand prêtre dans une robe parfaite.
  • Il est aussi intéressant de noter que comme le souverain sacrificateur, Christ n’a pas ceindre ses reins, mais sa poitrine.
  • Cela signifie que son travail a été accompli. Son travail est passé, mais sa préoccupation et son amour demeure encore.
  • La ceinture n’est pas maintenant sur ses reins, mais sur sa poitrine.
  • Son travail est terminé, mais sa préoccupation aimante demeure encore pour les églises locales.
  • Sa préoccupation est une préoccupation de l’amour pour toutes les églises locales — c’est pourquoi il ceint sa poitrine.

 

IL EST ANCIENS  ET J’ETAIS MORT ET VOICI JE SUIS VIVANT ET IL EST LE VIVANT

  • Ce livre nous dit aussi que Christ est vieux,
  • car ses cheveux sont extrêmement blancs.
  • Les Cheveux blancs, humainement parlant, signifie toujours celui qui a vieilli, mais ici, cela signifie que Christ est « anciens » . Personne n’est aussi vieux que lui. Mais cela ne signifie pas qu’il est vieux. Il est ancien, mais il est tellement vivant. «  1-18 Je suis le premier et le dernier, 18 et le vivant. J’étais mort; et voici, je suis vivant aux siècles des siècles. Je tiens les clefs de la mort et du séjour des morts.» (1:17-18) «17  Quand je le vis, je tombai à ses pieds comme mort. Il posa sur moi sa main droite en disant: Ne crains point! 1-18 Je suis le premier et le dernier,18  et le vivant. J’étais mort; et voici, je suis vivant aux siècles des siècles. Je tiens les clefs de la mort et du séjour des morts. »
  • Les plus âgés que nous sommes, nous devons être encore plus vivants.
  • Nous, les plus âgés, devons être plus vivants.
  • Christ est le plus ancien, mais il est le plus vivant.
  • Il est vivant pour toujours et à jamais.
  • Il est ancien, et il est vivant.
  • J’ai connu certaines églises locales qui étaient très vivantes quand ils ont commencé à répondre, mais après deux ou trois ans, ils sont devenus vieux. « C’est pas possible ».
  • Les églises locales ne devraient pas être mortes. C’est pourquoi le Seigneur Jésus a parlé comme il l’a fait à l’église de Sardes.
  • Il leur a dit qu’il était celui qui a les sept Esprits ; par conséquent, il ne faut pas être mort.
  • Il y avait rien de mal avec l’église de Sardes sauf qu’elle était morte. Elle avait un nom, mais en fait elle était morte.
  • Ce n’est pas possible. À Sardes était une église locale morte, mais Christ est donc vivant.
  • Cela signifie qu’elle avait perdu son contact avec le Christ vivant.

L’église doit être comme le Christ, la tête. Il est le plus ancien, le plus ancien, mais il est encore plus vivant.

 

LE CHRIST BRÛLANT -CONSUMANT

  • Ensuite, nous lisons que le Christ dans l’Apocalypse a les yeux comme une flamme de feu et pieds comme du bronze, comme ayant été sortie d’un four.
  • Tout cela signifie qu’il brûle.
  • Il est ancien, il est vivant, et il brûle.

 

  • Dans les églises locales il ne faut avoir aucune froideur ou de la tiédeur, car Christ est Il ne vit pas que seulement, mais il brûle aussi.
  • Serions-nous prêts à lire prier pendant quinze minutes et permettent le Christ pour nous regarder avec ses yeux brûlant ?
  • Nous devons nous rappeler qu’il a sept yeux.
  • Apocalypse 5:6 nous dit «6 ¶ Et je vis, au milieu du trône et des quatre êtres vivants et au milieu des vieillards, un agneau qui était là comme immolé. Il avait sept cornes et sept yeux, qui sont les sept esprits de Dieu envoyés par toute la terre. » que ses sept yeux sont les sept esprits de Dieu.
  • Les sept esprits de Dieu sont comme les sept lampes de feu ( apoc 4:5 « 5 Du trône sortent des éclairs, des voix et des tonnerres. Devant le trône brûlent sept lampes ardentes, qui sont les sept esprits de Dieu.»).
  • Si nous laissons ces sept yeux voir notre cœur, nous serons brûlés- consumer.
  • Si nous pouvons prier-lecture pendant quinze minutes et encore être froid, notre lecture-prier doit être mauvaise.
  • Il doit y avoir une sorte d’obstacle depuis l’intérieur ; dans le cas contraire, nous serons « consumer » brûlés.
  • Christ n’est pas seulement vivant, mais il brûle aussi. Nous tous devons être brûlant.

Lorsque nous sommes brûlés et brûlante, nous ne sommes pas toujours aussi claires. Les gens plus froids sont les cas les plus manifestes.

Lorsque nous sommes froids, nous aurons un esprit extrêmement clair. Mais quand nous sommes brûlant, nous sommes un peu stupides. Louez le Seigneur ! Nous ne devons pas essayer d’être aussi claire. Nous devons être un peu fous, parce que nous sommes brûlants.

  • Christ est celui qui marche au milieu des églises locales, et il est le grand prêtre dont le travail est accompli, mais qui a un souci d’amour pour les églises locales. Il est aussi celui qui est si ancien, et si vivant et donc brûlant.
  • Supposons que Christ était ici aujourd’hui, avec ses sept yeux brûlant et ses pieds comme du bronze, comme ayant été tirés d’un four.

Dans l’église locale Christ marche au milieu d’eux comme un tel feu.

 

 

IL Y A AUSSI LE BRUIT DES GROSSES  EAUX

  • Il y a quelque chose de plus.
  • Christ n’est pas si silencieux.
  • Il a été un peu silencieux lorsqu’il se promenait sur cette terre,
  • mais aujourd’hui il est différent.
  • Aujourd’hui, il est dans les églises locales avec une voix comme le bruit de grosses eaux.
  • Nous devons tous être vivants et parlant.
  • Nous ne servons pas un Christ silencieux,
  • mais une avec une voix comme le bruit de grosses eaux.
  • Lorsque nous nous réunissons dans les églises locales, nous avons besoin d’avoir le bruit de grosses eaux. «ailes.

Apocalypse 14:2  Et j’entendis du ciel une voix, comme un bruit de grosses eaux, comme le bruit d’un grand tonnerre; et la voix que j’entendis était comme celle de joueurs de harpes jouant de leurs harpes. Apocalypse 19:6  Et j’entendis comme une voix d’une foule nombreuse, comme un bruit de grosses eaux, et comme un bruit de forts tonnerres, disant: Alléluia! Car le Seigneur notre Dieu tout-puissant est entré dans son règne. »

Dans les églises locales, Christ n’est pas si silencieux. Nous devons être remplis avec lui ; puis nos louanges seront comme le bruit de grosses eaux. « O Seigneur, Amen, Alléluia! » Nous devons être bruyant, car le même Christ qui est en nous et qui marche au milieu de nous est un Christ d’une voix forte.

Ceux dans le christianisme peuvent dire que c’est extrême, mais le Seigneur va révolutionner le christianisme. Il va même révolutionner nos réunions. Il n’y a aucune nécessité pour nous de garder l’ancienne façon. Il doit y avoir quelque chose de nouveau et vivant tout le temps.

LE CHRIST EST AUSSI FÉROCE

Le premier chapitre de l’Apocalypse est absolument différent du premier chapitre de Jean. Jean 1:1 dit « Au commencement était le mot et la parole était avec Dieu, et la parole était Dieu. »

C’est vraiment bon.

Mais j’admire aussi le premier chapitre de l’Apocalypse, car il nous apprend quelque chose sur un Christ qui n’est pas si doux mais si féroce.

Regardez l’image du Christ dans ce chapitre.

  1. Ses yeux sont comme une flamme de feu,
  2. ses pieds sont comme bronze,
  3. comme ayant été tirés d’une fournaise,
  4. et sa voix était comme le bruit de grosses eaux.
  5. À la fin de l’âge,
  6. le Seigneur doit être féroce.
  7. C’est parce que les jours sont si sombre,
  8. si mauvais et si mort.
  9. Nous avons besoin de quelque chose de farouche.
  10. Le Christianisme mort a besoin d’un Christ féroce.

 

  1. Mais si vous oubliez votre esprit« la troisième  parties de l’homme» et vous lissez la Bible jour après jour, vous serez tellement froid et silencieux.
  2. Si vous exercez votre esprit « la troisième parties de l’homme mélanger avec l’Esprit de Dieu » pour communiquer avec le Christ qui marche au milieu des églises locales de la vie, vous  brûlerai.
  • Pourquoi êtes-vous si silencieux ?
  • C’est parce que vous dites jamais: « Ô Seigneur, Amen, Alléluia! »
  • Si vous essayez, vous verrez.
  • Vous serai brûlant, et vous sauterez et vous crierai.
  • Vous ne pouvez jamais être si silencieux si vous communiquez avec le Christ dans l’Apocalypse.
  • Quelque chose brûle en vous.
  • Il s’agit de la façon dont Christ est aujourd’hui dans les églises locales.
  • Nous ne devons pas porter notre dernière impression du Christ dans les églises locales.
  • Nous devons avoir une nouvelle impression du Christ.

 

  1. Le Christ qui marche au milieu des églises locales est très ancien,
  2. encore si vivant et brûlant.
  3. Il a sept yeux brûlant,
  4. ses pieds sont comme du bronze,
  5. comme ayant été tirés d’une fournaise,
  6. et sa voix était comme le bruit de grosses eaux.
  7. C’est tout à fait différent de l’impression du Christ,
  8. nous avons reçu dans le christianisme.
  9. Louez le Seigneur que nous avons vu un tel Christ !

Le Christ qui marche au milieu des églises locales est très ancien, encore si vivant et brûlant et féroces

 

 

 

IL Y A LES SEPT ESPRITS ET LES SEPT ÉTOILES

  • Dans Apocalypse 2:1 le Seigneur dit: « Voici ce que dit celui qui tient les sept étoiles dans sa main droite, celui qui marche au milieu des sept chandeliers d’or. »
  • Les sept étoiles sont les leaders dans les églises locales.
  • Le Seigneur tient aujourd’hui les leaders.
  • Il marche au milieu des églises locales,
  • et il tient les aines principales.
  • Puis Apocalypse 3:1 nous dit qu’il ne tient pas seulement les principaux, mais il a les sept Esprits. « Voici ce que dit celui qui a les sept esprits de Dieu et les sept étoiles. »
  • Les sept Esprits sont non seulement pour les sept Eglises,
  • mais aussi pour les dirigeants des églises locales.
  • Tous les leaders des églises locales doivent être brûlants avec sept Esprits.

 

IL EST AUSSI LA PORTE OUVERTE

La révélation « apocalypse »nous dit aussi que le Christ a les clés de David.

Lorsqu’il ouvre, personne ne peut fermer et quand il ferme, personne ne peut ouvrir. «7 ¶  Ecris à l’ange de l’Eglise de Philadelphie: Voici ce que dit le Saint, le Véritable, celui qui a la clef de David, celui qui ouvre, et personne ne fermera, celui qui ferme, et personne n’ouvrira: » Apocalypse 3: v. 7).

  • Le Seigneur ne définit qu’une porte ouverte qui est  l’église locale. Je peux témoigner que dans les dernières années l’ennemi a essayé de fermer les portes pour nous.
  • Mais plus il a essayé, plus les portes se sont ouvertes.

 

Les églises locales sont son témoignage.

Qui peut fermer ?

La clef de David est dans sa main.

 

 

 

L’AMEN DE CELUI QUI EST  DIGNE

Dans l’Apocalypse 3:14 Christ est l’Amen. «14 ¶  Ecris à l’ange de l’Eglise de Laodicée: Voici ce que dit l’Amen, le témoin fidèle et véritable, le commencement de la création de Dieu: »

Lorsque nous disons: « Ô Seigneur, Amen, » nous demandons simplement sur son nom.

  1. Jah, la dernière syllabe de Hallelujah, est aussi le nom du Seigneur.
  2. Jah signifie « Jéhovah »
  3. et hallelu signifie « louange ».
  4. Hallelujah signifie donc « Louez le Seigneur. »
  5. C’est pourquoi, Ô Seigneur, Amen et Hallelujah sont tous remplis avec les titres de l’Éternel.
  6. Il est le Seigneur, Amen et Jah. « O Seigneur, Amen, Hallelujah! »

l’Apocalypse nous dit aussi que le Seigneur est digne. Apoc 4:11 «11  Tu es digne, notre Seigneur et notre Dieu, de recevoir la gloire et l’honneur et la puissance; car tu as créé toutes choses, et c’est par ta volonté qu’elles existent et qu’elles ont été créées. » (apoc  5:2-6). « 2  Et je vis un ange puissant, qui criait d’une voix forte: Qui est digne d’ouvrir le livre, et d’en rompre les sceaux?3  Et personne dans le ciel, ni sur la terre, ni sous la terre, ne put ouvrir le livre ni le regarder.4  Et je pleurai beaucoup de ce que personne ne fut trouvé digne d’ouvrir le livre ni de le regarder.5  Et l’un des vieillards me dit: Ne pleure point; voici, le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux.6 ¶  Et je vis, au milieu du trône et des quatre êtres vivants et au milieu des vieillards, un agneau qui était là comme immolé. Il avait sept cornes et sept yeux, qui sont les sept esprits de Dieu envoyés par toute la terre.»

 

  1. Il n’y a aucun dans le ciel ou dans la terre ou sous la terre comme digne comme Christ.
  2. Sa dignité est réalisée dans les églises locales.
  3. Nous ne devons pas oublier qu’il s’agit d’un livre l’Apocalypse aux Eglises locales.
  4. Sa dignité n’est pas révélée dans d’autres livres ;
  5. C’est seulement dans celui-ci pour les églises locales.
  6. Autrement dit, que sa dignité doit être réalisée dans les églises locales.
  7. Un jour, tout au long de l’ensemble,
  8. tant d’églises locales seront construites.
  9. Ce sera le moment où la dignité du Christ se révélera.

 

  1. Dans le christianisme la dignité du Christ ne peut jamais être dirigée.
  2. Plus nous sommes construits dans les églises locales,
  3. plus le Christ se manifestera comme celui qui est digne.
  4. Pour l’ennemi, il est le Lion,
  5. et pour nous, il est l’agneau. « Voici, le Lion de la tribu de Juda, le rejeton de David, a vaincu. »
  6. Il est donc digne.
  7. Jean est venu voir le Lion,
  8. mais il a vu un agneau.
  9. Pour l’ennemi, il est un Lion qui prévaut,
  10. mais pour nous, il est l’agneau Rédempteur.
  11. Louez le Seigneur !

 

LE CHRIST QUI COMBAT

Enfin, dans Apocalypse 19, nous voyons que Christ est monté sur un cheval blanc pour la bataille. «11 ¶  Puis je vis le ciel ouvert, et voici, parut un cheval blanc. Celui qui le montait s’appelle Fidèle et Véritable, et il juge et combat avec justice.;14  Les armées qui sont dans le ciel le suivaient sur des chevaux blancs, revêtues d’un fin lin, blanc, pur. » VV. 11, 14).

  1. Ce Christ dans les églises locales est finalement le Christ combat,
  2. à cheval sur un cheval blanc,
  3. et nous sommes ses disciples.
  4. Nous sommes l’armée céleste pour mener le combat avec lui pour le Royaume céleste.

C’est le Christ dans l’Apocalypse.

Que le Seigneur nous donne la vision de voir ce Christ dans les églises locales, un Christ qui est absolument différent du Christ dans le christianisme.

église chrétienne évangélique belley les avenieres

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 − quatre =