UN MOYEN PRATIQUE DE SE CONFORMER À LA VIGNE (1) chapitre 4 et UN MOYEN PRATIQUE DE SE CONFORMER À LA VIGNE (2) chapitre 7 – CULTE AOUT 2017 –

Tout au long des siècles les chercheurs et les philosophes ont essayé de leur mieux pour trouver la signification de l’univers et le sens de la vie humaine. Aucun d’entre eux n’a jamais trouvé la bonne réponse.

 

Mais la simple illustration du Seigneur et Jean 15 d’une vigne et des branches et un vigneron.

 

Encore pendant de nombreuses années dans le début de la période de ma vie chrétienne, je ne savais pas ce qu’était l’économie de Dieu.

 

J’ai essayé de mon mieux pour l’aimer, pour étudier la Bible et de témoigner de lui à d’autres, mais j’étais ignorant de son économie.

(Ce mot en grec tel qu’utilisé dans le Nouveau Testament signifie une distribution de quelque chose dans une sorte d’administration ; une intendance à distribuer quelque chose dans une grande famille.)

  • Un jour j’ai vu que Dieu nous a choisi et nous a rachetés avec un objet, un objet tellement élevé qu’aucune mentalité humaine ne peut saisir. C’est que le Dieu trinitaire, le Dieu infini, veut se distribuer lui-même dans notre être.
  • Puis j’ai commencé à comprendre pourquoi Dieu nous a créés tripartite.
  • Nous avons un corps vers l’extérieur, un esprit au sein et entre une âme. Tout comme un gant est fait pour la main, nous avons été conçus pour Dieu pour qu’il puisse y entrer.

 

LES FAUX CONCEPT DU CHRISTIANISME

 

 

  • Nous avons l’impression erronée que nous devons faire quelque chose pour Dieu.
  • Le Christianisme a instillé en nous la notion que nous devrions servir Dieu, prêcher l’Évangile, gagner des âmes, améliorer notre comportement, honorer nos parents, aimer nos ennemis et être humble et aimable.
  • C’est le genre de Chrétien que j’ai essayé d’être pendant des années, sans jamais se rendre compte que Dieu ne voulait pas cela.

 

Dieu ne veut pas que vous fassiez des choses par vous-même pour lui. S’il veut quelque chose, il peut le faire lui-même.

Dans la création de cet univers, il vient de parler, et il est entré en existence. Quand il dit: « Que la lumière, soit » il y avait la lumière. Dieu n’a pas besoin de vous à travailler si dur !

  • L’humanité, avec toutes ses religions, est à côté du but de Dieu.
  • Dieu veut que nous lui prenions sa vie.
  • Ce Dieu est incarné dans le Christ.
  • Impossible de trouver Dieu en dehors de Christ.
  • Christ est Dieu, le Dieu pratique, pas le Dieu doctrinale.
  • Ce Dieu est d’être votre vie et votre personne.

 

 

LA VISION

 

Avant que j’aie réalisé cela, je détestais mes péchés et mes actes maléfiques de ma mauvaise humeur. J’ai essayé d’aimer le Seigneur et travailler pour lui.

Mais un jour, que le Seigneur a dit, « mon petit enfant, je ne veux que vous. Je veux moi-même. Même si vous n’étiez pas si laid, si vous étiez beau et excellent, je ne  voudrais pas que vous.

Vous ne pouvez jamais me. Satisfaire

Je veux moi-même, mais il doit être en vous. Une fois que vous me prenez et vous laissez votre auto, je serai heureux. »

 

Quand j’ai vu cette vision, j’ai prié, « Seigneur., aie pitié de moi Désormais je vais jamais vivre par moi-même. » Après cette prière, je me suis senti que j’ai eu des ailes.

  • Je voulais courir dans la rue et de proclamer à tous ceux que je vivrais alors par le Christ, que c’était fini, je, mais Christ vit en moi.

 

 

LES EFFETS DE LA VISION

 

Mais après qu’une telle expérience et avec une bonne résolution, je n’exprimais pas toujours beaucoup de Christ.

 

Surtout je m’exprimer encore par moi-même.

 

  • Pourquoi ?
  • Parce que je suis né dans cette voie, j’ai été élevé et éduqué à m’exprimer, et j’avais pratiqué cette façon toute ma vie.
  • En réalité, cependant, il n’était pas tellement que je n’avais pas saisi la vision ; au contraire, quelque chose du ciel m’avait saisi.
  • Il me contrôlé et me dirigé, me rappeler encore et encore que je vivais par moi-même.
  • Je serais sur le point de faire quelque chose quand viendrait la vision et je vois, « C’est vous à nouveau ! C’est votre soi! » Je m’arrêtais au milieu de ce que je faisais.

 

  • Si vous voyez cette vision, elle va vous sauver de votre lutte.
  • Dieu ne veut pas de maris par eux-mêmes à aimer leurs épouses ni les sœurs à se soumettre à leurs maris. Dieu veut que vous n’aimiez pas ou que ayez de la haine, mais de vivre par lui.

 

 

Il n’est pas une question d’éthique ou de religion, mais de Christ. Paul a dit (Galates 2:20) « 20  J’ai été crucifié avec Christ; et si je vis, ce n’est plus moi qui vis, c’est Christ qui vit en moi; si je vis maintenant dans la chair, je vis dans la foi au Fils de Dieu, qui m’a aimé et qui s’est livré lui-même pour moi.» qu’il avait été crucifié avec le Christ, qu’il n’était plus lui qui vivez ,mais Christ vivant en lui.

 

  • Si je le hait, je déteste par Christ. Si je t’aime, je t’aime à Christ.
  • Pour voir ceci vous sauvera d’argumenter. Quand j’étais un jeune chrétien, j’ai adoré le Seigneur et la Bible.
  • Que je me battrais tout ce que je pensais que c’était une mauvaise doctrine. Quand j’étais jeune, et un jour j’ai réalisé que c’était faux.
  • « Il veut juste lui-même en moi. »

 

Dans les églises de nos jours, on discute sur l’opportunité de rencontrer dans les maisons ou dans la salle de réunion. Certains disent même qu’ils aiment aller à la plage pour profiter de l’Éternel. Nous devons laisser tomber tous les discours sur les moyens de répondre. Aucun moyen ne va pas ; aucun moyen n’est juste.

 

Tant que nous n’avons pas Christ, chaque chemin n’est pas bon. Sans lui, tout est faux. Nous faire oublier tous les arguments et revenir sur la voie centrale, Christ lui-même.

 

 

DEMEURER

 

« 4  Demeurez en moi, et je demeurerai en vous. Comme le sarment ne peut de lui-même porter du fruit, s’il ne demeure attaché au cep, ainsi vous ne le pouvez non plus, si vous ne demeurez en moi.» (Jean 15:4).

 

  • La vie véritable chrétienne est décrite dans ce verset. C’est ne pas de travailler pour le Christ, mais de se conformer à lui.
  • Quand le Seigneur dit: «Demeurez en moi, et je demeurerai en vous»

 

  • il signifie qu’il peut demeurer seulement en nous que si nous demeurons en lui. Si nous ne faisons pas notre part de demeurant en lui, il ne peut pas faire sa part en demeurant en nous.
  • Si vous vous êtes quereller avec quelqu’un et vous avez dit des mots haineuses, le Seigneur ne peut demeurer en vous.
  • Pour que lui demeure en vous, vous devez tout d’abord demeurez en lui.

 

  • Le Seigneur ne dit pas qu’il faut entrer en lui.
  • Il dit: «de demeurer en moi. »
  • Cela signifie que nous les branches sont dans le Christ déjà.

 

  • De demeurer et le moyen de rester ; certaines versions font de cette façon. Il suffit de rester où vous êtes. Si mon bras ne demeure pas dans mon corps, il est détaché de tout l’approvisionnement de la vie.

 

  • Dieu nous a mis dans le Christ (1 Corinthiens 1:30). «30 Or, c’est par lui que vous êtes en Jésus-Christ, lequel, de par Dieu, a été fait pour nous sagesse, justice et sanctification et rédemption, »
  • Cela s’est passé le jour que nous avons cru en Jésus.

 

 

L’OBSTACLE À SE CONFORMER

 

  • Comment pouvons-nous demeurent en Christ en permanence ?

 

Servons-nous de l’illustration d’une radio.

À l’intérieur d’une radio il y a  certains mécanismes compliqués qui doivent tous fonctionner correctement dans afin qu’il puisse recevoir les vagues du haut des airs « ondes». Une chose simple peut se tromper, et la radio ne fonctionnera pas.

 

C’est pareil avec nous. A l’intérieur nous sommes compliqués par une conscience, un esprit, une volonté et des émotions. Si ceux-ci ne sont pas tous bien réglé, la vague électrique céleste ne peut entrer. Si un seul est hors d’usage, cette radio ne fonctionne pas.

Si notre conscience ait une infraction à ce sujet, par exemple, notre « demeurer » en Christ est frustré.

 

Comme nous le savons, l’homme est composé de corps, âme et esprit.

  • Une grande partie de notre esprit est la conscience.
  • Si l’on y ajoute la conscience et les trois parties de l’âme, l’esprit, l’émotion et volonté — nous avons le cœur.
  • Les deux autres parties de l’esprit, l’intuition, ne font pas partie du cœur.
  • Seule la conscience appartient à l’esprit-l’Esprit et le cœur.

 

L’IMPORTANCE DE LA CONSCIENCE

 

  • De toutes les créatures de Dieu, seuls les êtres humains ont une conscience. C’est la partie intérieur qui soit accuse ou vous excuse (cf. Rom. 2:15). «15 ils montrent que l’oeuvre de la loi est écrite dans leurs coeurs, leur conscience en rendant témoignage, et leurs pensées s’accusant ou se défendant tour à tour. »

 

  • Lorsque vous traitez avec votre conscience, vous traitez avec votre esprit et votre cœur.
  • Si votre conscience n’a jamais été traitée, vos serai d’aucune utilité pour le Seigneur.
  • Une radio a un petit récepteur, sans lequel il ne fonctionnera pas, mais la radio fonctionnera toujours aussi longtemps que le récepteur est bon.
  • Il en va de même de notre conscience.

 

  • Lorsque nous avons tout d’abord reçu l’Évangile, le Seigneur a exigé que nous confessions nos péchés.
  • Confesser nos péchés efface les pèches de notre conscience.
  • Sans se repentance et de confesser vos péchés, vous n’aurait pas pu être sauvé.
  • L’Esprit de Dieu ne pourrait pas ont obtenu en vous.
  • Une fois que vous vous repentez et confessez, l’Esprit entrera en vous. Plus approfondie est la confession, plus de l’Esprit que vous avez EN VOUS.

 

 

LA PURIFICATION DE LA CONSCIENCE

 

  • L’Esprit, vient ensuite, dans notre être à travers notre conscience purifier. Sans ce nettoyage, il ne peut entrer.

Hébreux 9:14, « 14  combien plus le sang de Christ, qui, par un esprit éternel, s’est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il votre conscience des oeuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant!» dit que le sang du Christ purifie notre conscience des œuvres mortes pour servir le Dieu vivant.

 

  • Ne croyez pas que servir la vie Dieu signifie quelque chose pour lui.
  • Dans la Bible pour servir lui signifie prendre contact avec lui, pour lui, avoir infusé à nous de recevoir.
  • Le service approprié ou le culte de Dieu est que nous lui donnons une ouverture afin qu’il puisse lui-même se faire infuser dans notre être.
  • Ce type de service exige une conscience purifiée ou purgée.
  • Le sang de Christ purge notre conscience que nous puissions servir, pas le Dieu doctrinal, mais le Dieu vivant.

 

Dans Matthieu 5:3, le Seigneur dit: « Bienheureux les pauvres en esprit. » Sans une conscience purifiée, votre esprit ne peut pas être mauvais.

Puis au verset 8 il dit: « Bénis soient les cœurs purs ».

  • Encore plus, un cœur pur nécessite une conscience supprimés définitivement.

 

 

LA CONFESSION  

 

  • Nous devons aller au Seigneur pour s’occuper de notre conscience. Vous pouvez vous sentir avec seulement une chose sans importance, mais il faut se confesser. Si je vous avoue juste que quelque chose, cette confession initiale sera un petit tour pour vous conduire sur la route. Vous trouverez alors que vous avez besoin de beaucoup de temps pour terminer une confession complète.

 

Dès que vous essayez de faire face avec le Seigneur de cette façon, le va et viens de Dieu peut fonctionner.

Une fois que vous prenez soin de ce va et viens de Dieu, il faudra faire des efforts pour se remettre ce va et viens de Dieu, de votre confession. Après que vous avouez deux choses de plus, ce va et viens de Dieu, le téléphone peut fonctionner   à nouveau.

Il s’agit de l’ennemi subtil.

Il est préférable de s’en tirer par vous-même, et pas ce va et viens de Dieu.

Si vous partagez une chambre avec quelqu’un d’autre, vous devrez trouver un autre endroit afin que personne ne puisse vous déranger.

 

  • Une fois que vous êtes genoux ou assis devant l’Éternel et ouvert jusqu’à lui, vous trouverez que vous avez milles confession à faire. Vous devrez pendant des heures confesser tous vos défauts, les points faibles, les mauvaises actions, votre nature pécheresse, sa chair.
  • Lorsque vous commencez à nettoyer votre maison, vous pouvez penser, vous pouvez terminer en quinze minutes.
  • Mais quand vous y entrer, vous trouverez la saleté et la poussière partout, dans tous les coins.
  • Vous êtes comme votre maison. Dans tous les coins de votre être, dans chaque chambre, sur chaque étagère, il y a des saletés. Vos yeux ont été souillés par le péché beaucoup de choses que vous avez regardé jour après jour. Les oreilles ont été souillées par écouter de commérage. Votre bouche a besoin de nettoyage des potins que vous avez répandues

 

L’EFFET D’UNE CONSCIENCE PURIFIÉE

 

  • Après un tel aveu, vous ne voudrez pas rentrer à la maison. Vous ne pourrez plus entendre les potins et vous aurai peur. Il faut beaucoup d’effort pour nettoyer une fenêtre.
  • Une fois qu’elle est propre, vous essaierez de ne pas la laisser se salir à nouveau.

C’est la façon de garder une entrée claire pour le Christ en vous. Cette entrée, est votre conscience, supprimés tous définitivement, cela vous gardera de ragots.

 

EFFET SUR L’ESPRIT ET LE CŒUR

 

Ainsi, afin de se conformer au Christ que nous devons tout d’abord purifier notre conscience en faisant une confession complète.

 

  • Une fois que votre conscience est purgée, vous pouvez être pauvre en esprit. Vous vous sentirez que vous n’avez plus autant de choses. Vous serez humble et avide de l’expérience réelle du Seigneur.
  • Si vous êtes fier, votre esprit ne sera pas ouvert à l’Éternel, et il n’a aucun moyen de se conformer en vous.
  • Purger votre conscience et cela vous mettra dans un esprit ouvert.

 

  • Un autre effet de rendre la confession est la purification de votre cœur. Votre cœur sera pur parce que votre conscience est nettoyée.

 

  • J’ai voyagé comme ça moi-même ; Ce ne sont pas des doctrines que j’ai appris simplement par l’étude de la Bible. Ils sont plutôt une carte que j’ai dessiné pour vous, basé sur mes voyages à travers toutes ces expériences.

 

L’EFFET SUR L’ESPRIT, L’ÉMOTION ET LA VOLONTÉ

 

Si votre conscience n’est pas purifiée et votre esprit ne s’ouvrera pas au Seigneur, si vous n’êtes pas mauvais dans votre esprit et votre cœur pur, quel genre d’esprit vous aurez ?

 

  • Il sera bâclée et terne.

 

Vous pouvez venir aux réunions et écouter les messages, mais après un certain temps que ça sera  terminer que tous les messages sont sensiblement les mêmes. Pour vous, un « b » est la même chose qu’un « d », ou un « m » est c’est plus ou moins comme un « w ».

 

  • Vous n’avez aucun discernement.

 

  • Mais une fois que votre conscience est purgée, votre esprit sera libre et votre discernement clair.
  • Personne et rien ne peuvent vous tromper.
  • C’est ce que l’Ecriture appelle un esprit sobre, ou son (2 Timothée 1:7). « 7 Car ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de sagesse.»
  • Chaque fois que vous entendez un message, votre esprit sera pointu pour saisir et confirmer ce qui est dit.

 

  • Une conscience purifiée affectera également votre émotion.
  • Avant de faire une confession complète de vos échecs et des points faibles, vos émotions sont juste tièdes. (Si votre émotion était froide, vous serait être allant dans des endroits de divertissement plutôt que venir aux réunions.) Mais une fois que vous l’avez avoué, votre émotion tiède s’enflammera.
  • Vous déclarerez, « Seigneur Jésus, je t’aime ! Je suis remplis de feu pour vous! »

 

  • Votre vie aussi changera d’être obstiné à être dociles. Vous apprécierez l’obéissance (cf. Phil. 2:12).«12 ¶  Ainsi, mes bien-aimés, comme vous avez toujours obéi, travaillez à votre salut avec crainte et tremblement, non seulement comme en ma présence, mais bien plus encore maintenant que je suis absent; »

 

  • Tout ce qui c’est, grand ou petit, vous serez prêt à obéir.

 

 

LA CLÉ POUR DEMEURER

 

  • Avec une telle conscience purifiée,
  • ouvrir son esprit,
  • avoir un cœur pur,
  • avoir un esprit sobre,
  • épris d’émotion,
  • et votre soumission sera exemplaire,
  • il y aura un écoulement du Seigneur au sein de votre être tout entier.

 

  • Vous demeurez en lui et lui en vous.
  • C’est le moyen d’avoir le Seigneur ajouté à votre être tout au long de la journée.
  • La clé est la confession approfondie. Sans elle, ce message est juste doctrine.

 

LA VIE SUR LE CHRIST

 

  • Son seul désir est de nous emmener dans notre vie et à vivre par lui.
  • Les Branches produisent des fruits en demeurant dans la vigne.
  • De la même façon nos fruits est l’écoulement de la vie.

 

  • Il n’est pas un travail, mais notre vie.
  • Il en va de même de nos rencontres et de notre prédication de l’Évangile.
  • Notre Évangile est le Christ en qui nous vivons.
  • Il s’occupera aussi de la propagation ; Il n’est pas besoin que nous devons planifier.

Dans le christianisme, presque tout est une question de fait « et d’organiser ». La Récupération du Seigneur, tout doit être une question de vivre, vivre en Christ et Christ est vivant.

 

CHAPITRE SEPT

 

UN MOYEN PRATIQUE DE SE CONFORMER À LA VIGNE (2)

 

Les écrits de l’apôtre Jean sont dans trois catégories

  1. l’Évangile,
  2. les trois épîtres
  3. et le livre de l’Apocalypse.

 

  • Dans son Évangile de Jean nous parle de se conformer à la vigne. En fait, c’est l’idée centrale dans l’Évangile de Jean.
  • Jusqu’à ce que nous arrivions à ses épîtres, cependant, nous trouvons comment faire pour se conformer à la vigne.
  • Nous avons ensuite dans l’Apocalypse la moisson.

 

  • Avant d’envisager ce que les épîtres nous parlent de la façon de se conformer à la vigne, je vous rappellerai la vision qui nous est montrée Jean 15. Ce n’est rien de moins que la dispensation du Dieu Trinité.

 

  • Le père est un vigneron « cultivateur » cultiver une plante grimpante, le fils.
  • Ce que le père est et fait ont devenir incarné dans le fils. L’esprit transmet ce que cultive le père et ce qui incarne le fils, en nous les branches.

 

  • Quel est le secret de la croissance et la propagation de cette vigne ?
  • La Vie.
  • Nous les branches ont seulement à vivre la vie de cette vigne, être cultiver a travers cette vigne et produire cette vigne. Cette vie est simple et ordinaire, sans les charges de l’organisation, sans les dons-cadeaux ou les doctrines.
  • La Vie ne signifie pas d’enseignements, ou des talents naturels, ou des plans ou des activités.
  • Jean 15 ne fait pas référence aux enseignements, aux dons-cadeaux et de l’organisation, bien que ce ne sont que le christianisme requiert pour son existence et sa diffusion. La vigne en Jean 15 pousse toute seule, la vie se développe sans aide.

 

Nous devons la vision pour tuer toutes notre dépendance sur les ententes, les organisations et les dons-cadeaux.

Il n’est pas facile de vivre une telle vie simplement.

 

Nous avons naquis et grandi dans un milieu qui nous a encouragés et qui a aussi  enseigner, qui nous a pousser à organiser, à utiliser nos dons et prendre des mesures.

Ces choses sont encore dans notre sang.

Tôt ou tard ils vont surgir, à moins que notre homme naturel ait été mis à mort.

Que Dieu ait pitié de nous, que nos plans et nos activités peuvent être entièrement détruites, et que nous pouvons voir qu’il ne veut rien,

Mais il veut que son fils vive dans notre vie et que nous ayons du fruit.

 

LA  PAROLE ET LES FRUITS

 

La parole est l’incarnation du Dieu trinitaire et aussi de sa vie, la lumière et l’économie. La vie divine est incorporée dans la page imprimée de la Bible.

 

La parole est concrète et substantielle. Nous pouvons tout toucher et recevoir. La parole du Seigneur dans jean 15:7, « si vous demeurez en moi et mes paroles demeurent en vous », nous pouvons voir que notre demeurant en lui est une condition pour sa parole demeurant en nous.

 

Le résultat de demeurer mutuel est de porter des fruits. Si vous deviez demander aux branches comment ils sont en mesure de porter leurs fruits, ils disent qu’ils ne peuvent pas planifier, ou organiser, ni utiliser leurs dons ; son fruit est juste à la sortie de leur vie intérieure.

 

Nous devons cesser tous nos faits et gestes et juste vivre Christ, c’est lui qui poussent et qui produit les fruits. «5  Ainsi parle maintenant l’Eternel des armées: Considérez attentivement vos voies!6  Vous semez beaucoup, et vous recueillez peu, Vous mangez, et vous n’êtes pas rassasiés, Vous buvez, et vous n’êtes pas désaltérés, Vous êtes vêtus, et vous n’avez pas chaud; Le salaire de celui qui est à gages tombe dans un sac percé. »  (Aggée 1:5-6).

 

  • Quel a été le résultat de tout notre travail ?

 

 

DEMEURER — 1 JEAN

 

Dans  1 Jean nous donne les moyens pratiques d’expérience de demeurer  dans le Christ. Le premier chapitre nous donne la première façon.

 

  • Nous considérerons le chapitre 1 verset par verset.

 

LA PAROLE DE VIE

 

  • Première Jean 1:1 dit: «1 ¶ Ce qui était dès le commencement, ce que nous avons entendu, ce que nous avons vu de nos yeux, ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché, concernant la parole de vie, – » (grec).
  • En comparant ce verset par le premier verset de l’Évangile de Jean, nous savons que « Ce qui était dès le début » est la parole.
  • La parole est audible «ce que nous avons entendu, » ; ce que nous avons contemplé et que nos mains ont touché. La parole de vie est une personne ; est en majuscules car elle est personnifiée.
  • Cette personne est le Seigneur Jésus.

 

  • Si l’on ajoute Jean 1:4, « en lui était la vie, » à la description de Jésus dans Jean 1:1 comme la parole, nous avons le terme utilisé ici, la parole de vie.
  • La parole de vie est indissociable de la parole de lettres.
  • Pour ce faire serait comme séparant votre esprit de votre corps ; le résultat vous serait mort. La parole de vie est l’une avec la parole de lettres.
  • Nous devons chérir ce livre, la Bible, parce qu’au sein de ses pages imprimées est la parole de vie.

 

  • Le verset 2 dit, «2 car la vie a été manifestée, et nous l’avons vue et nous lui rendons témoignage, et nous vous annonçons la vie éternelle, qui était auprès du Père et qui nous a été manifestée, »
  • La vie éternelle peut être montrée. Il n’est pas seulement prêché ou enseigné ; Il y a une projection de la vie éternelle.
  • La parole, «qui était auprès du Père et qui nous a été manifestée, » à nouveau indique que la vie éternelle n’est rien d’autre que Jésus Christ lui-même.
  • Il est la vie même

 

 

LE DEVELOPPEMENT-BOURSE DE RECHERCHE

 

  • Le Verset 3 dit: «3 ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons, à vous aussi, afin que vous aussi vous soyez en communion avec nous. Or, notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus-Christ. »

Lorsque nous remettons cette vie a d’autres, le résultat est la bourse-développement.

Si nous avons la vie, nous sommes dans la bourse-développement. Nous remettons cette vie éternelle aux autres qu’ils soient en communion avec nous, avec le père et avec son fils Jésus Christ.

 

LA LUMIÈRE

 

  • Les versets 4 et 5, « 4 Et nous écrivons ces choses, afin que notre joie soit parfaite.5 ¶ La nouvelle que nous avons apprise de lui, et que nous vous annonçons, c’est que Dieu est lumière, et qu’il n’y a point en lui de ténèbres.»

La nouvelle de Dieu est claire pour nous, c’est subjectif.

  • Le contexte indique clairement que Dieu est lumière,
  • Quand nous avons la vie
  • et dans la communion de vie.

 

Dans cette communauté de vie est la lumière.

  • Tous ces mots clés —
  • La Parole,
  • la vie,
  • La lumière
  • et Dieu
  • se trouvent également à Jean 1. La différence est que dans l’Évangile qu’ils sont objectifs, alors que dans les épîtres la réalité de ces mots est en nous.
  • La lumière est dans la communauté ; toute obscurité signifie que quelque chose ne va pas.

 

 

  • Le Verset 6 se poursuit, «6 Si nous disons que nous sommes en communion avec lui, et que nous marchions dans les ténèbres, nous mentons, et nous ne pratiquons pas la vérité. »

Avec quelques-uns des saints, nous pouvons détecter une transparence.

Comme nous l’avons exposé et la bourse-développer avec eux, il n’y a pas de sens de toute obscurité ou l’opacité.

Avec les autres, ce n’est pas ainsi ; peut-être qu’une partie est une transparente et le reste de leur existence est dans l’obscurité.

Vous pouvez être dans l’obscurité, mais que vous ne l’êtes pas. Vous pouvez être trompé par l’ennemi et sans le vouloir dire un mensonge. Inconsciemment vous êtes trompé.

 

 

LA PURIFICATION PAR LE SANG

 

  • Le (versé. 7). « 7 Mais si nous marchons dans la lumière, comme il est lui-même dans la lumière, nous sommes mutuellement en communion, et le sang de Jésus son Fils nous purifie de tout péché.»

Étant donné que la lumière est Dieu lui-même, pour marcher dans la lumière est de marcher en Dieu.

Nous pouvons aller pour une séance de bourse ou de quelqu’un à la maison pour la bourse et pourtant n’ont pas toute vraie bourse.

La Bourse de recherche n’est pas possible si nous sommes dans l’obscurité.

 

On peut avoir de contact vers l’extérieur, mais sans le flux de la vie au sein de là n’est aucune vraie fraternité.

 

Mais si nous marchons dans la lumière comme il est dans la lumière, nous sommes en communion l’un avec l’autre, et le sang nous purifie de tout péché.

 

Si nous nous promenons en Dieu et dans la communion, notre situation réelle sera exposée.

Nous verrons que dans cette affaire, nous avons été mauvais et tromper en cette matière.

Nous devons nous confesser et demander pardon au Seigneur. Cette confession vient spontanément de la lumière dans la bourse.

Puis le sang nettoie, même sans notre application.

Trop souvent, nous appliquons le sang dans l’obscurité, en dehors de la communion et dans la mort. Avec une telle attitude lâche, la lumière, le sang ne pas nettoyer.

 

 

LA MARCHE DANS LA LUMIÈRE POUR PURIFIER LE SANG

 

Le réel  est de demeurer en Christ est une matière fine et sensible.

C’est pourquoi nous devons aller jusqu’au Seigneur et passer en sa présence et lui demander de vérifier si nous sommes dans la vie, dans la communion fraternelle, à la lumière d’exposition  et entièrement dans le cadre de la purification du sang.

  • Si nous le sommes, nous avons l’assurance que nous sommes transparents, sans rien entre lui et nous.
  • C’est demeurer.
  • Pour demeurer en Christ, nous devons
  • avoir la bourse-développé,
  • avoir la lumière,
  • avoir l’éclairage,
  • avoir la confession
  • et avoir le nettoyage.

 

LA CONFESSION

 

  • Les versets 8 et 9 de dire : « 8 ¶ Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n’est point en nous.9 Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.»

 

Certains ont dit qu’une fois qu’ils ont été enregistrés qu’ils ne péchaient plus.

Il s’agit d’une tromperie.

La réalité est que nous avons le  péché encore en nous.

 

  • Comment vous confesser vos péchés ?
  • Il y a un aveu selon les connaissances.

Vous vous rendez compte que vous avez offensé personnes, alors vous demandez au Seigneur de vous pardonné.

Votre conscience n’est pas touché, vous n’avez aucun sentiment de regret et sans larmes.

 

Il s’agit d’une confession à l’extérieur de la vie, avec votre situation réelle non exposée à la lumière.

Si Dieu reconnaît un tel aveu, qui est seulement selon les connaissances, que je n’ose pas dire, mais je peux vous dire que cela n’a aucun effet sur votre vie.

 

 

LA CONFESSION DANS LA VIE

 

Il y a une confession qui change votre vie.

 

  • Pendant que vous êtes dans la bourse-développement,
  • la lumière brille à travers vous,
  • exposant votre condition vraie.

 

 

Vous êtes rempli de regret, les larmes peuvent couler, vous l’avouer, et le sang de Jésus vous nettoie.

Les Confidences viennent de l’exposition de la lumière intérieure.

 

Si tu avoues uniquement en fonction des connaissances, mais en peu de temps, après vous trouverez votre discours lâche et cela a continué comme avant.

 

Mais si tu avoues dans la vie, avec la lumière qui brille sur votre bavardage, un tel aveu scellera vos lèvres.

Notez que les péchés et l’injustice sont mentionnés dans le verset 9. «9  Si nous confessons nos péchés, il est fidèle et juste pour nous les pardonner, et pour nous purifier de toute iniquité.»

Votre confession touchera le plus profond de votre être, pas seulement votre conscience, mais  il va vous transformer.

 

  • La dernière strophe dans 1 Jean 1 dit: (v. 8), « 8 ¶ Si nous disons que nous n’avons pas de péché, nous nous séduisons nous-mêmes, et la vérité n’est point en nous.».

Si nous sommes dans la bourse, nous serons craintifs et sensible dans la réalisation que nous avons non seulement le péché, mais nous sommes dans le péché aussi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

église chrétienne évangélique belley

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × trois =