Perdre l’âme

PERDRE L’ÂME POUR LA CONSTRUCTION DE L’ÉGLISE
Presque tous les enseignants chrétiens ont isolé Matthieu 16 : 21-28 «21 ¶ Dès lors Jésus commença à faire connaître à ses disciples qu’il fallait qu’il allât à Jérusalem, qu’il souffrît beaucoup de la part des anciens, des principaux sacrificateurs et des scribes, qu’il fût mis à mort, et qu’il ressuscitât le troisième jour.22 Pierre, l’ayant pris à part, se mit à le reprendre, et dit: A Dieu ne plaise, Seigneur! Cela ne t’arrivera pas.23 Mais Jésus, se retournant, dit à Pierre: Arrière de moi, Satan! tu m’es en scandale; car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes.24 ¶ Alors Jésus dit à ses disciples: Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive.25 Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera.26 Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perdait son âme? ou, que donnerait un homme en échange de son âme?27 Car le Fils de l’homme doit venir dans la gloire de son Père, avec ses anges; et alors il rendra à chacun selon ses oeuvres.28 Je vous le dis en vérité, quelques-uns de ceux qui sont ici ne mourront point, qu’ils n’aient vu le Fils de l’homme venir dans son règne.»

Matthieu 16 : Les versets 16 à 19 du même chapitre. «16 Simon Pierre répondit: Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.17 Jésus, reprenant la parole, lui dit: Tu es heureux, Simon, fils de Jonas; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais c’est mon Père qui est dans les cieux.18 Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Eglise, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle.19 Je te donnerai les clefs du royaume des cieux: ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. »

Ils ont considéré les versets 16 jusqu’a 19 comme un article concernant le Christ, l’église et le Royaume.

À ma connaissance, personne n’a connecté ces versets les versets suivants.

1. De ce fait, beaucoup ont été voilées de voir le fait que les versets 21 par 28 révèlent la façon de construire l’église.
2. Il y a quelques temps, nous avons vu la révélation
3. concernant le Christ
4. et de l’église
5. et de la prophétie que le Christ sera la base de son église.

Toutefois, jusqu’à tout récemment, nous n’a pas vu la façon de construire l’église.
Dans Matthieu 16 : les versets 21 à 26, «21 ¶ Dès lors Jésus commença à faire connaître à ses disciples qu’il fallait qu’il allât à Jérusalem, qu’il souffrît beaucoup de la part des anciens, des principaux sacrificateurs et des scribes, qu’il fût mis à mort, et qu’il ressuscitât le troisième jour.22 Pierre, l’ayant pris à part, se mit à le reprendre, et dit: A Dieu ne plaise, Seigneur! Cela ne t’arrivera pas.23 Mais Jésus, se retournant, dit à Pierre: Arrière de moi, Satan! tu m’es en scandale; car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes.24 ¶ Alors Jésus dit à ses disciples: Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive.25 Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera.26 Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perdait son âme? ou, que donnerait un homme en échange de son âme? »
1. nous avons les clés pour réaliser la construction de l’église.

2. La façon pratique et précise pour l’église à être construits parmi nous se trouve dans ces versets.
LES TROIS CLÉS

1. Dans ces versets, nous avons non seulement la mort et la résurrection du Christ, mais aussi les trois clés que nous devons exercer :
2. le refus de soi,
3. le roulement de la Croix
4. et la défaite de l’âme-vie.

Si nous utilisons ces trois clés, nous sommes immédiatement et spontanément sur la voie à la construction de l’église. Dans le passé nous n’avons pas eu la manière définie et la bonne mise en pratique pour la construction de l’église.

Mais maintenant, nous avons vu les trois clés.
1. Nous devons refuser le soi,
2. Prendre la Croix
3. et perdre la vie de l’âme.

Comme nous l’avons souligné, nous devons prendre la Croix ce n’est pas une question de la souffrance, mais d’accepter la volonté de Dieu.

C’est d’accepter de l’église et chaque croyant dans la volonté de Dieu. Chaque croyant dans le Christ est la volonté de Dieu pour vous.

En outre, l’église est la volonté de Dieu. Ainsi, l’église et tous les croyants sont une croix pour nous. Nous devons prendre cette croix et la supporter.

Dans les messages qui précèdent, nous avons considéré les deux premières clés.
1. le refus de soi,
2. le roulement de la Croix

Dans ce message, nous examinerons la troisième clé.
1. la défaite de l’âme-vie.

L’ÂME ET L’ÄME-VIE
Matthieu 16 : Le Verset 25 dit, «25 Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera. »
Ce verset commence par le mot « car », ou « pour, car, parce que, en effet, ainsi donc» ce qui indique que c’est une explication des versets précédentes.

Ensuite Le mot grec rendu « âme-vie» ou « la vie » est puche, le mot pour l’âme. Bien qu’il soit correct de prendre ce mot comme « âme-vie», il peut être aussi rendu « âme».

En fait, cette traduction ici est préférable. Rendu de cette façon, Matthieu 16 : Le verset 25«25 Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera. » parle de l’économie et de la défaite de l’âme.
Il y a une différence entre l’âme et de l’âme-vie.

1. L’âme est notre état naturel,
2. Tandis que l’âme-vie est notre vie humaine.
3. Ces deux sont indissociables.

L’ÂME ET DU MOI
Luc 9: 25 dit, «25 Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il se détruisait ou se perdait lui-même? »
Ce verset ne parle pas de l’âme ou de l’âme et de la vie, mais du soi.
1. Lorsque ce verset est comparé avec Matthieu 16 : 26, «26 Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perdait son âme? ou, que donnerait un homme en échange de son âme? » nous voyons que l’âme est le soi et que le soi est l’âme.
2. Cependant, il y a toujours une différence entre l’âme et le soi.
3. Selon le contexte de Matthieu 16 : le soi dans le verset 24 «24 ¶ Alors Jésus dit à ses disciples: Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive. « de soi » est l’incarnation et l’expression de l’âme dans Matthieu 16 : le verset 25. «25 Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera. « de l’âme.»

En outre, l’expression de soi est principalement par le biais de l’esprit « humain». Pour cette raison, Matthieu 16 versets 23 « 23 Mais Jésus, se retournant, dit à Pierre: Arrière de moi, Satan! tu m’es en scandale; car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, « l’esprit, «humain» mais celles des hommes.» parle de la définition de l’esprit «humain » sur les choses de l’hommes et non sur les choses de Dieu.

Par conséquent, dans Matthieu 16 les versets 23, 24 et 25 respectivement nous avons l’esprit, «humain» de soi et de l’âme.
1. L’âme est incorporée en soi,
2. et le moi « le soi » est exprimé par le biais de l’esprit.

Dans Matthieu 16 le verset 25 «25 Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera. » le mot âme indique la jouissance. Si vous considérez le contexte Matthieu 16 les versets 25 à 27, « 25 Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera.26 Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perdait son âme? ou, que donnerait un homme en échange de son âme?27 Car le Fils de l’homme doit venir dans la gloire de son Père, avec ses anges; et alors il rendra à chacun selon ses oeuvres.»
1. vous verrez que le Seigneur parler de la jouissance de l’âme.
2. Pour sauver l’âme est de permettre l’âme d’avoir sa jouissance.
3. Ainsi, l’âme est l’expression de l’âme
4. et l’âme elle-même est la jouissance.
5. Perdre l’âme signifie à perdre la jouissance de l’âme,
6. et d’acquérir l’âme signifie avoir la jouissance de l’âme.

LA JOUISSANCE DE L’AME

Que les hommes sont tripartites, nous avons trois sortes de jouissance :
1. plaisir physique,
2. jouissance spirituel
3. et psychologique de jouissance.

Le Plaisir physique comprend la jouissance de gastronomie et d’un agréable lieu de repos.

La Jouissance spirituelle comprend la jouissance de la présence de Dieu, la bénédiction de Dieu, prenant la parole de Dieu et la grâce de Dieu.

Entre l’exercice physique et de la jouissance spirituelle, il y a la jouissance psychologique, qui comprend des choses telles que la jouissance de la musique douce, la satisfaction d’être salué par d’autres et le plaisir d’être avec nos amis intimes.

• Lequel de ces trois types de jouissance pensez-vous est le plus élevé ?

Selon le Nouveau Testament, la jouissance physique et de la jouissance spirituelle sont pour le plaisir de l’âme .

La raison est que Dieu n’a pas créé d’homme comme un corps ou un esprit, mais comme une âme.
Dans Matthieu 11 : 29 «29 Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de coeur; et vous trouverez du repos pour vos âmes. », le Seigneur Jésus dit que, si nous prenons son joug sur nous et si nous apprenons de lui, nous briderons à notre âme jusqu’à il reste un reste.
Ce genre de reste, cependant, mais ce qu’a comprimer ce qui a était brider doit être pris en charge de l’Esprit.
1. Si notre esprit «humain » ne repose pas dans le Seigneur, notre âme ne peut pas être au repos.
LES RÉCOMPENSES POUR PERDRE OU DE SAUVER L’ÂME
Le Seigneur dit que quiconque désire sauver son âme la perdra, et que quiconque perd son âme pour son amour la retrouvera. Matthieu 16 le verset 25 «25 Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera. »

Pour la perte de l’âme à cause de l’économie du Seigneur que nous allons être récompensés.
Matthieu 16 le verset verset 27 dit, « 27 Car le Fils de l’homme doit venir dans la gloire de son Père, avec ses anges; et alors il rendra à chacun selon ses oeuvres.»

Si nous refusons le soi, et nous prenons la Croix et nous voulons perdre l’âme, nous allons recevoir une sorte de récompense.

Mais, si nous sauvons l’âme, nous allons recevoir un autre type de récompense. Une façon ou une autre, au moment de l’entrée du Seigneur, nous allons être récompensés.

Cette récompense, cependant, n’est pas strictement une question de l’avenir. C’est prouvé par Le verset 28: «28 Je vous le dis en vérité, quelques-uns de ceux qui sont ici ne mourront point, qu’ils n’aient vu le Fils de l’homme venir dans son règne. »

Le Seigneur viendra de deux façons, à son entrée dans l’avenir et à son entrée dans sa transfiguration.
La Transfiguration du Seigneur sur la montagne était une forme de la venue du Royaume.
Dans les deux façons, il y a une récompense selon nos faits et gestes, selon si nous refusons pour nous de prendre la Croix et de perdre de l’âme.

SAUVER L’ÂME ÉTANT DE SOI, VEUILLEZ

— Nous devons comprendre cette question de l’économie ou la perte de l’âme à la lumière de notre expérience.
Il faut aussi se rappeler que l’objet de la dernière moitié de Matthieu 16 est la construction de l’église,
2. et que nous ne devrions pas isoler Matthieu 16 les versets 21 à 28 « 21 ¶ Dès lors Jésus commença à faire connaître à ses disciples qu’il fallait qu’il allât à Jérusalem, qu’il souffrît beaucoup de la part des anciens, des principaux sacrificateurs et des scribes, qu’il fût mis à mort, et qu’il ressuscitât le troisième jour.22 Pierre, l’ayant pris à part, se mit à le reprendre, et dit: A Dieu ne plaise, Seigneur! Cela ne t’arrivera pas.23 Mais Jésus, se retournant, dit à Pierre: Arrière de moi, Satan! tu m’es en scandale; car tes pensées ne sont pas les pensées de Dieu, mais celles des hommes.24 ¶ Alors Jésus dit à ses disciples: Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive.25 Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera.26 Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perdait son âme? ou, que donnerait un homme en échange de son âme?27 Car le Fils de l’homme doit venir dans la gloire de son Père, avec ses anges; et alors il rendra à chacun selon ses oeuvres.28 Je vous le dis en vérité, quelques-uns de ceux qui sont ici ne mourront point, qu’ils n’aient vu le Fils de l’homme venir dans son règne.»
3. Matthieu 16 des versets 16 à 19 «16 Simon Pierre répondit: Tu es le Christ, le Fils du Dieu vivant.17 Jésus, reprenant la parole, lui dit: Tu es heureux, Simon, fils de Jonas; car ce ne sont pas la chair et le sang qui t’ont révélé cela, mais c’est mon Père qui est dans les cieux.18 Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Eglise, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle.19 Je te donnerai les clefs du royaume des cieux: ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux. » puisque ces versets portent sur la façon de construire l’église.

Un exemple Supposons que les frères vivant dans une maison avec que des frères, ils ont tous vu la vision concernant le Christ et la construction de l’église. Ils se rendent compte que le Seigneur souhaite récupérer la vie de l’église pour son économie.
Cependant, la situation de la vie dans la maison n’est peut-être pas très encourageante. Personne n’est prêt à faire la vaisselle et le ménage. En raison de la situation décourageante, certains des frères peuvent envisager de partir de la maison.
Mais s’ils transfèrent la situation, et ils laissent leurs âmes d’avoir un moyen facile de pas faire d’effort pour la vaisselle et le ménage.
Un frère peut effectivement quittent cette maison et aller dans une autre maison, où, après quelques semaines, il apprend que la situation est la même.

Il va alors dans une autre église dans une autre partie du pays, la dissimulation de la vrai raison de son changement « et ils laissent leurs âmes d’avoir un moyen facile de pas faire d’effort pour la vaisselle et le ménage. » sous le manteau est chercher une vie meilleure de l’église.

En faisant ce geste, il est en trains de sauver son âme. Quand il arrive dans la nouvelle localité et , il trouve encore pire la situation qu’il avait quitté.

À ce stade, déçu de la vie de l’église, il peut décider de quitter l’église entièrement. S’il fait cela, il alimentera son Matthieu 16 «24 ¶ Alors Jésus dit à ses disciples: Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive.25 Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera.26 Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perdait son âme? ou, que donnerait un homme en échange de son âme? ».
Par la présente, nous voyons que de plaire au soi est de sauver et protéger l’âme.

À L’AIDE DE LA TROISIÈME CLÉ

Maintenant, nous avons besoin de voir ce que cela signifie de perdre de l’âme.

1. Dans le processus de la construction de l’église, nous ne devrions pas sauver notre âme.
2. Au contraire, nous devons toujours perdre.

Ne vous déplacez pas de maison des frères à une autre ou d’une église a une autre à chercher une meilleure situation pour vous faciliter les choses. Chaque frère est la volonté de Dieu, et que vous deviez porter chaque frère comme une croix.

Si d’autres ne veulent pas laver la vaisselle, vous devez vous-même la lavez. Mais si vous vous sentez désolé en frustrer pour vous parce que vous êtes le seul à laver la vaisselle, la porte sera ouverte pour Satan et il va à venir de suite. Est vous serai inciter à sortir de la maison des frères.

1. Lorsqu’une telle tentation vous arrivent, vous devez utiliser la troisième clé, la clé de perdre de l’âme. Si vous utilisez cette clé, vous fermerez les portes, « louer le Seigneur ! » Demain, je vais laver la vaisselle encore plus. Satan, ne me parle plus. Je suis prêt à perdre mon âme. Après une courte période de temps je vais perdre de l’âme, il y aura une transfiguration dans l’église, et dans cette transfiguration vous serez récompensé positivement. Dans la vie de l’église et dans toutes les réunions, vous aurez la jouissance encore plus élevée de la présence du Seigneur.
2. Mais ceux qui ont sauvé leur âme ils seront récompensés négativement au cours de cette période de la transfiguration. « ils perdrons des récompenses»
3. L’Intérêt du Seigneur est aujourd’hui avec la construction de l’église.

— Mais comment pouvons-nous, dépouillez l’âme, et être construit ensemble ?

Il est difficile même pour un mari et sa femme, ou pour les parents et les enfants à être construit ensemble.

Tous veulent de la jouissance pour soi-même et réagissent contre tout ce qui touche « à notre sens de la jouissance. » En dehors de la défaite de l’âme, il est impossible pour l’église à être construit.
Si une personne vous porte atteinte, vous n’êtes pas disposé à lui pardonner simplement parce que vous aimez être en mesure de les condamner.

Parce qu’il n’est pas agréable pour vous de lui pardonner, vous n’avez aucun intérêt à lui pardonner. Cela est vrai non seulement dans l’église, mais aussi entre mari et femme et en refusant de lui pardonner cela vous offre un plaisir psychologique.
Il s’agit de sauver l’âme.

1. Mais Dieu veux la construction de l’Eglise Matthieu 16 «24 ¶ Alors Jésus dit à ses disciples: Si quelqu’un veut venir après moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il se charge de sa croix, et qu’il me suive.25 Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera.26 Et que servirait-il à un homme de gagner tout le monde, s’il perdait son âme? ou, que donnerait un homme en échange de son âme? ».
2. « 25 Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui la perdra à cause de moi la trouvera »
3. être en nouveauté de vie

CE N’EST PAS UNE SOUFFRANCE, MAIS UNE JOIE

Relativement à la perte de l’âme, le Seigneur ne parle pas sur la souffrance.

1. Ne croyez pas que si vous perdez l’âme, vous avez tout perdu.
2. Si vous avez eu une expérience avec cette affaire, vous savez que la défaite de l’âme est apparemment une souffrance, mais en fait c’est une joie véritable.

Si une sœur perd son âme par renoncer à son mari, cela sera une joie pour lui et à sa famille. Elle sera perdue dans la construction de la bonne vie familiale.

1. Il en va de même dans le principe avec la construction de l’église.
2. Perdre notre plaisir de l’âme est une joie parce qu’ainsi nous verrons le bâtiment de l’église.
3. Si vous êtes prêt à perdre votre âme d’une manière pratique, d’autres seront nourris par vous et construites par votre intermédiaire. Il ne s’agit pas d’une souffrance ; C’est une joie.
4. Hébreux 12: 2 «2 ayant les regards sur Jésus, le chef et le consommateur de la foi, qui, en vue de la joie qui lui était réservée, a souffert la croix, méprisé l’ignominie, et s’est assis à la droite du trône de Dieu. »affirme que le Seigneur a enduré la Croix en raison de la joie qui a été définie avant lui. Le Seigneur n’est pas allé à la Croix avec des larmes. au contraire, il se rend avec la joie. Le chemin à la Croix était pour perdre de son âme. Mais, parce qu’il a prévu le résultat, il ne se sentait pas désolé pour perdre son âme. Il savait que par sa mort de nombreux grains seront développées (Jean 12 : 24). «24 En vérité, en vérité, je vous le dis, si le grain de blé qui est tombé en terre ne meurt, il reste seul; mais, s’il meurt, il porte beaucoup de fruit. »
5. Aujourd’hui, le besoin est que nous devons tous apprendre à perdre notre âme.
6. Dans la vie de l’église n’insiste pas sur la préservation de toute jouissance de l’âme pour soi-même.
7. Cependant, cela ne signifie pas que ceux qui sont dans les maisons des frères sont censés travailler comme esclaves. Les parents de certains des frères peuvent mal comprendre cela. Si vous avez la grâce, vous réaliserez que la défaite de l’âme n’est pas une forme d’esclavage.
8. Comme de faire la vaisselle dans la maison des frères, vous serez heureux et serai prêt à perdre votre plaisir de l’âme.

L’ÉGLISE TRANSFIGURÉE GRÂCE À LA DÉFAITE DE L’ÂME

La défaite de l’âme est le facteur fondamental dans notre construite ensemble et sa mise en place.
Il n’est pas seulement une question de refuser de soi ou de portant la Croix, mais de perdre de l’âme. Nous avons besoin de perdre toutes nos jouissances de l’âme pour l’amour du Seigneur, pour le bien de l’église et pour le bien de tous les saints.

1. Si vous êtes prêt à perdre votre âme pour le souci des autres, ils seront éclairés, nourries et remplis.
2. Il s’agit de la façon dont l’église est construite.

Si tous les saints sont prêts à perdre de l’âme, quelle merveilleuse situation sera parmi nous. Il y aura aucunes infractions et même pas besoin de pardon. Si nous sommes comme ceci, nous allons être récompensés par une transfiguration dominante.
Mais si nous ne sommes pas disposés à perdre notre âme, nous n’allons pas vivre dans cette transfiguration. Au contraire, pour nous, la vie de l’église sera obscurité, et, de plus qu’en sera le moment de la transfiguration, nous allons être récompensés par la souffrance.
Au lieu d’être joyeux, nous serons dans l’obscurité. Il s’agit d’une récompense négative pour être réticents à perdre de l’âme.

1. Notre volonté de perdre l’âme pour amour du Seigneur entraînera l’église pour être transfiguré.

En d’autres termes, il apportera un renouveau. Chaque véritable renaissance est une venue du Christ, un présent venue du Christ avec sa récompense (non pas une deuxième venue arrivant de manière physique). Il récompense les fidèles de manière positive et ceux les infidèles de manière négative.
J’ai vu cela se produire dans la vie de l’église.

2. Un renouveau, une transfiguration, venu, certains ont été jouir
3. et d’autres ont été grincements de dents dans l’obscurité.

AUCUN SENTIMENT DE DISSENSION
Comment je remercie le Seigneur de nous montrer ces trois clés,
1. les clés de l’abnégation,
2. portant la Croix
3. et de perdre l’âme !

— Si nous nous refusons, nous n’aurons pas des opinions.

Cependant, quand j’ai commencé à rechercher certaines directions, cela ne signifie pas que je n’avais pas parfois une meilleure façon de faire certaines choses. À ma connaissance, ma façon serait parfois pouvoir sauver beaucoup de temps. Néanmoins, je n’ai pas dit un mot, tout simplement parce que je ne voulais pas de la direction et de son enseignement de ce frère et de se sentir que je sois dissident avec lui ou avec sa façon de voir.

Au lieu de prendre le temps nécessaire pour faire ma place, j’ai commencé a refusé le moi, oublié mon chemin ma façon de penser et suivi façon du frère.

En fait, cela nous a sauvés par le sentiment de dissension. Nous sommes tous et pensons de façons humaines.

1. Si nous disons les choses contraires à l’une de l’autre, il est difficile d’éviter le sentiment de dissension.
2. Ce sentiment est subtil, et elle peut donner lieu à friction entre nous.

 

 

 

Perdre l’âme